Vous êtes sur la page 1sur 2

HEC Lausanne 2017 – 2018

FINANCE D’ENTREPRISE APPLIQUEE

Tristan Roger

Série 4 – Fusions-acquisitions

Exercice 1

 Quelles sont les conditions pour qu’une fusion horizontale soit créatrice de valeur pour
les actionnaires de l’acquéreur ?
 Lorsqu’une acquisition est justifiée par le désir de l’acquéreur de prendre possession de
compétences (capital humain) qu’il ne maîtrise pas, quelles précautions convient-il de
prendre lors du montage de l’opération ? En quoi ce projet est-il différent d’une
acquisition fondée sur la recherche de synergies en capital « physique » ?
 La diversification de portefeuille est positive pour les actionnaires. Pourquoi n’est-il pas
utile que les entreprises se diversifient en formant des conglomérats ?

Exercice 2

L’entreprise AB a décidé d’acquérir la société XY par une offre d’échange d’actions. On vous
donne les informations financières suivantes sur ces deux firmes cotées à la Bourse de Zurich.

Entreprise AB XY
Cours de l’action (CHF) 57,6 48,0
Bénéfice net (millions de 256 144
francs)
Nombre d’actions (millions) 80 30

1) En supposant que la fusion ne crée aucune synergie et aucune économie d’échelle, et


que les actionnaires de XY reçoivent une action AB pour chaque action XY apportée à
l'offre, calculez pour l’entité fusionnée :
 La capitalisation
 Le bénéfice total
 Le BPA
 Le cours attendu de l’action
Quels sont les actionnaires à qui cette opération profite ? Calculez les gains et les
pertes (en %) supportés par les actionnaires de AB et par les actionnaires de XY à la
suite de la fusion.
2) Même question si le rapport d’échange se fait sur la base des cours actuels des deux
entreprises
3) En supposant que la fusion permette d’augmenter le bénéfice global de 10% et de
créer une valeur actuelle des gains liés à la synergie de 600 millions de francs et que le
ratio d’échange soit d’une action AB pour une action XY, calculez pour l’entité
fusionnée:
 Le BPA

1
 Le PER
 Le cours attendu de l’action
4) En tenant compte de la synergie de 600 millions de francs, quel est le taux d’échange
maximal tel que la VAN de l’opération de fusion soit positive pour les actionnaires de
AB ?

Exercice 3

L’entreprise Prédateur affiche un bénéfice par action de 4 francs. Elle a émis 1 million
d’actions, chacune valant 40 francs. Elle songe à lancer une OPE sur l’entreprise Proie, dont le
bénéfice par action est de 2 francs et qui a émis 1 millions d’actions, valant 25 francs chacune.
Aucune synergie n’est à espérer.
1) Si aucune prime n’est offerte aux actionnaires de Proie, que sera le BPA de Prédateur
après la fusion ?
2) Si Prédateur propose aux actionnaires de Proie un échange d’actions à un taux qui
correspond à une prime de 20% par rapport aux prix des actions avant l’annonce, quel
sera le BPA de Prédateur après la fusion ?
3) Quelles sont les raisons expliquant la variation du BPA à la question (1) ? La situation
des actionnaires est-elle modifiée par l’opération ?
4) Quel sera le PER de Prédateur après la fusion, si aucune prime n’est payée ? Quelle
remarque peut-on faire en comparant celui-ci aux PER des entreprises avant fusion ?
5) Si les actions des concurrents de Proie valent actuellement en Bourse 14 fois leurs
bénéfices, quelle prime Prédateur devrait-elle proposer approximativement ?

Exercice 4

Les entreprises Loki et Thor ont décidé de fusionner à condition que les actions de Thor soient
échangées contre des actions de Loki à un taux qui offre une prime de 40% aux actionnaires de
Thor par rapport au prix de l’action avant l’annonce de la fusion. Avant l’annonce, le prix d’une
action Thor était de 40 francs et celui d’une action de Loki de 50 francs. Quel sera le taux
d’échange ?

Exercice 5

Une action Bade vaut 20 francs. Il y a 2 millions d’actions sur le marché. Goode, un fonds de
private equity, pense que la réorganisation de cette entreprise augmenterait sa valeur de 40%.
Les statuts de Bade prévoient une pilule empoisonnée : lorsqu’un actionnaire franchit le seuil
de détention de 20% des actions, tous les actionnaires de Bade, sauf l’acquéreur, recevront pour
chaque action détenue un bon de souscription d’action leur permettant d’acheter une action
nouvelle Bade à un prix réduit de 50%. Si l’on suppose que l’achat des actions de Bade par
Goode ne fait pas varier leur cours, que le conseil d'administration de Bade considère que l’offre
de Goode est hostile et que Goode vient de franchir le seuil de 20% :
1) Combien d’actions nouvelles sont émises ? A quel prix ?
2) Quelle est l’évolution du poids de Goode dans l’actionnariat de Bade ?
3) Quelle est l’évolution du prix des actions Bade détenues par Goode ?
4) Quel est le gain ou la perte réalisée par Goode du fait de la pilule empoisonnée ? Qui
profite du gain (si Goode réalise une perte) ? Qui supporte la perte (si Goode réalise un
gain) ?