Vous êtes sur la page 1sur 2

NOM : Prénom :

TD : Capillarité
Exercice 1 :
Un liquide mouillant parfaitement le verre et de masse volumique  = 1,05.103 kg.m-3, s'élève à une hauteur
moyenne h = 1,5 cm dans un tube capillaire en verre, vertical et de diamètre intérieur d = 1,0 mm.
Calculer la constante de tension superficielle du liquide (g = 10 m.s-2).

Exercice 2 :
Soit un tube de diamètre intérieur plongeant verticalement dans un liquide de tension superficielle A et de
masse volumique  . On suppose la mouillabilité parfaite et on désigne par h la dénivellation du liquide dans le tube.

Avec l'eau, on trouve h0 = 92,3 mm (0 = 0,9973.103 kg.m-3, A0 = 71,93.10-3 N.m-1).


Pour le benzène, on trouve h = 42,4 mm.

En déduire la constante de tension superficielle du benzène sachant que sa masse volumique  a pour valeur
0,8840.103 kg.m-3.

Exercice 3 :
Deux capillaires verticaux, de diamètre intérieurs d1 = 0,10 mm et d2 = 0,30 mm plongent dans un récipient
contenant de l'eau à 20 °C.
1. Quelle est la différence de niveau du liquide entre les deux tubes?
2. Que deviennent ces niveaux et leur différence lorsque l'on monte la température à 70 ° C?

AN:  = 0,073 N/m (20 ° C),  = 0,064 N/m (70 ° C).

Exercice 4 :
On plonge un tube capillaire de rayon r=50 m dans un récipient rempli d’eau. Les phénomènes de
capillarité font monter l’eau à l’intérieur du capillaire d’une hauteur h par rapport à la surface libre de l’eau.

1. Représenter sur un schéma l’ascension capillaire ainsi que le ménisque. Préciser où se trouvent r, h et 
utilisés dans la loi de Jurin.

2. Calculer la valeur de h. On donne A = 0,075 N.m-1,  = 30° ; g =10 m.s-2

Exercice 5 :
On plonge un tube capillaire cylindrique ouvert aux deux extrémités dans un liquide masse volumique 
contenu dans un cristallisoir.
1. Dans le cas de l’eau, on constate que pour un tube capillaire de rayon r= 0,75 mm, la hauteur du liquide est
h=19 mm et l’angle  = 0°. Calculer la tension superficielle A de l’eau. On donne : eau = 1000 kg/m3 ;
g=9,8m/s2
2. On place maintenant ce tube capillaire dans un cristallisoir contenant du mercure ; le mercure est 13,6 fois
plus dense que l’eau. Calculer la hauteur h sachant que  = 130° et A = 0,480N/m.
Faire un schéma pour décrire le phénomène.

TSG – M8 – TD Capillarité
Phénomène de Jurin

Exercice 1
On plonge un tube capillaire cylindrique ouvert aux deux extrémités dans un liquide de
masse volumique ρ.
D'après la loi de Jurin,
1. Dans le cas de l'eau, on constate que pour un tube capillaire de rayon r = 0,75 mm, la
hauteur du liquide est h = 19 mm et l'angle θ = 0°.
 Calculer la tension superficielle A de l'eau.
Données : ρeau = 1000 kg/m3 ; g = 9,8 m·s–2 .

2. On place maintenant l’eau par le mercure ; le mercure est 13,6 fois plus dense que l'eau.

 Calculer la hauteur h sachant que θ = 130° et A = 0,480 N·m–1.


 Faire un schéma pour décrire le phénomène.

Exercice 2:
Soit un tube capillaire de rayon R plongeant verticalement dans un liquide de tension
superficielle σx et de masse volumique ρx, on suppose la mouillabilité parfaite toujours et
on désigne par h le niveau de liquide dans le tube.
Avec l’eau, on trouve hw = 92,3 mm (ρw = 0,9973. 103 kg. m-3, σw = 71,93. 10-3 N.m-1).
Pour le benzène, on trouve hb = 42,4 mm
 Déterminer la constante de tension superficielle du benzène sachant que sa masse
volumique ρb=0,8840. 103 kg.m-3 ?

On souffle une bulle de savon de rayon R = 3 cm avec le benzène.


 2- Calculer la surpression a l’intérieur de cette bulle ?

Averaging Permeability

Exercice 1:
Soit un système de Milieu Poreux (MP) stratifié, composé de 3 couches de propretés
différentes, bi est l’épaisseur de chaque couche et ki est sa perméabilité géométrique. Le
système est simplifié comme ci-dessous :
En utilisant les données suivantes :
K1 = 10 md. , b1= 1m.
K2 = 3 k1. , b2= 2 b1.
K3 = ½ k2. , b1= b2.
Fig. 1

Vous aimerez peut-être aussi