Vous êtes sur la page 1sur 16

Laurent Lubrano • Stéphane Le Méteil

V. Chevrier
P. Leménicier
S. Le Méteil
L. Lubrano
Patrick Leménicier • Véronique Chevrier

Mathématiques
BTS industriels - Groupements B et C
Cours, exercices corrigés et bonus web
Ce manuel est conforme au référentiel des STS industriels des LAURENT LUBRANO
Professeur au lycée
groupements B et C. Les mathématiques sont présentées comme des Duplessis-Mornay à Saumur

Mathématiques
outils pour l’élève sans pour autant négliger l’aspect rigoureux de la

BTS industriels - groupements B et C


discipline. Le futur technicien y trouvera donc des exemples réels, STÉPHANE LE MÉTEIL
technologiques et économiques. Professeur au lycée
Robert Schuman au Havre
Les chapitres débutent par une présentation de la notion mathématique
abordée et de son utilité. Les définitions, propriétés et théorèmes sont PATRICK LEMÉNICIER

Mathématiques
Professeur au lycée
mis en œuvre dans le cadre d’exercices d’application. Les méthodes Pierre-Gilles de Gennes
de résolution sont mises en évidence et plus de 200 exercices corrigés, ENCPB- Paris

BTS industriels
tirés de sujets du BTS, complètent le cours.
VéRONIQUE CHEVRIER

Contenu : Professeure au lycée


Sadi Carnot à Saumur
• Fonction d’une variable réelle • Calcul vectoriel
• Nombres complexes • Configuration géométrique

Groupements B et C
• Suites numériques • Modélisation géométrique Public :
• Calcul différentiel et intégral • Calcul matriciel
BTS CIRA,
• Séries numériques • Statistique descriptive
Systèmes
et séries de Fourier • Calcul des probabilités
électroniques,
• Équations différentielles • Statistique inférentielle
Électrotechnique,
• Fonctions de deux ou trois • Fiabilité
Génie optique,

Cours, exercices corrigés et bonus web


variables
IRIS, TPIL
Dans la même collection :

Laurent Lubrano
Stéphane Le Méteil
Patrick Leménicier
Véronique Chevrier

69 28733
ISBN 978-2-10-055814-8 www.dunod.com
 
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page vi — #4

Table des matières

Préface III 6. Espaces vectoriels


de dimension finie 100
Remerciements V
Les méthodes à retenir 100
1. Ensembles, applications, Énoncés des exercices 103
combinatoire, Du mal à démarrer ? 107
calculs sur les nombres réels 1 Corrigés des exercices 109
Les méthodes à retenir 2
7. Réduction des endomorphismes
Énoncés des exercices 5
et des matrices carrées 119
Du mal à démarrer ? 9
Corrigés des exercices 11 Les méthodes à retenir 119
Énoncés des exercices 123
2. Nombres complexes 19 Du mal à démarrer ? 129
Les méthodes à retenir 19 Corrigés des exercices 132
Énoncés des exercices 22
8. Suites 151
Du mal à démarrer ? 25
Corrigés des exercices 27 Les méthodes à retenir 151
Énoncés des exercices 153
3. Polynômes 35 Du mal à démarrer ? 159
Les méthodes à retenir 35 Corrigés des exercices 162
Énoncés des exercices 38
9. Séries 174
Du mal à démarrer ? 43
Corrigés des exercices 46 Les méthodes à retenir 174
Énoncés des exercices 176
4. Espaces vectoriels, Du mal à démarrer ? 181
applications linéaires 60 Corrigés des exercices 184
Les méthodes à retenir 61
Énoncés des exercices 64
10. Fonctions d’une variable réelle :
généralités, limites, continuité 194
Du mal à démarrer ? 69
Corrigés des exercices 71 Les méthodes à retenir 194
Énoncés des exercices 197
5. Calcul matriciel, systèmes linéaires 81 Du mal à démarrer ? 200
Les méthodes à retenir 81 Corrigés des exercices 202
Énoncés des exercices 83
11. Dérivation 208
Du mal à démarrer ? 88
Corrigés des exercices 90 Les méthodes à retenir 208

VI

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page vii — #5

Table des matières

Énoncés des exercices 211 Du mal à démarrer ? 305


Du mal à démarrer ? 214 Corrigés des exercices 307
Corrigés des exercices 216
17. Variables aléatoires discrètes 316
12. Intégration sur un segment, Les méthodes à retenir 316
primitives 225 Énoncés des exercices 319
Les méthodes à retenir 225 Du mal à démarrer ? 325
Énoncés des exercices 227 Corrigés des exercices 327
Du mal à démarrer ? 231
18. Couples de variables aléatoires
Corrigés des exercices 233
discrètes 342
13. Comparaison locale Les méthodes à retenir 342
des fonctions et des suites, Énoncés des exercices 345
développements limités 241 Du mal à démarrer ? 349
Les méthodes à retenir 241 Corrigés des exercices 352
Énoncés des exercices 243
19. Lois usuelles, convergence
Du mal à démarrer ? 248
et approximations 364
Corrigés des exercices 250
Les méthodes à retenir 365
14. Fonctions réelles de deux variables Énoncés des exercices 367
réelles 261 Du mal à démarrer ? 372
Les méthodes à retenir 261 Corrigés des exercices 375
Énoncés des exercices 265 20. Statistique descriptive 387
Du mal à démarrer ? 268
Les méthodes à retenir 387
Corrigés des exercices 270
Énoncés des exercices 390
15. Dénombrement 277 Du mal à démarrer ? 392
Corrigés des exercices 393
Les méthodes à retenir 278
Énoncés des exercices 281 21. Éléments d’algorithmique 399
Du mal à démarrer ? 285
Les méthodes à retenir 399
Corrigés des exercices 287
Énoncés des exercices 403
16. Espaces probabilisés 295 Du mal à démarrer ? 408
Corrigés des exercices 410
© Dunod. La photocopie non autorisée est un délit

Les méthodes à retenir 296


Énoncés des exercices 299 Index 421

VII

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page viii — #6

Pour bien utiliser cet ouvrage

La page d’entrée de chapitre


Elle propose un plan du chapitre, les
thèmes abordés dans les exercices, ainsi
qu’un rappel des points essentiels du cours
pour la résolution des exercices.

Les méthodes à retenir


Cette rubrique constitue une synthèse des prin-
cipales méthodes à connaître, détaillées étape
par étape, et indique les exercices auxquels elles
se rapportent.

VIII

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page ix — #7

Pour bien utiliser cet ouvrage

Énoncés des exercices


De nombreux exercices de difficulté croissante
sont proposés pour s’entraîner. La difficulté de
chaque exercice est indiquée sur une échelle
de 1 à 4.




Du mal à démarrer ?

Des conseils méthodologiques sont proposés


pour bien aborder la résolution des exercices.



© Dunod. La photocopie non autorisée est un délit

Corrrigés des exercices


Tous les exercices sont corrigés de façon détaillée.
×

− −






IX

i i
 
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page 19 — #27

Nombres complexes CHAPITRE 2

Plan
Thèmes abordés dans les exercices
Les méthodes à retenir 19
• Calcul sur les nombres complexes : sommes, produits, quotients, puissances,
Énoncés des exercices 22 conjugués, modules, forme algébrique et forme trigonométrique
Du mal à démarrer ? 25 • Équations algébriques simples
Corrigés des exercices 27 • Inégalités portant sur des modules de nombres complexes
• Utilisation des nombres complexes pour la trigonométrie, formule d’Euler, for-
mule de Moivre
• Manipulation des racines n-ièmes de l’unité dans C.

Points essentiels du cours


pour la résolution des exercices
• Calculs dans C, en particulier les propriétés algébriques de la conjugaison et du
module
• Résolution des équations du premier degré et du deuxième degré dans C
• Propriétés de la forme trigonométrique d’un nombre complexe
• Définition et propriétés des racines n-ièmes de l’unité dans C
• Formule d’Euler et formule de Moivre.

Les méthodes à retenir


© Dunod. La photocopie non autorisée est un délit

Pour calculer la partie réelle et la Utiliser la forme trigonométrique des nombres complexes.
partie imaginaire d’un nombre ➥ Exercice 2.2
complexe présenté comme produit de De manière générale, l’écriture algébrique x + i y, (x, y) ∈ R2 ,
nombres complexes ou comme est conseillée pour des calculs additifs, et l’écriture trigonométrique
puissance d’un nombre complexe ρ e i θ , (ρ, θ) ∈ R+ × R, est conseillée pour des calculs multiplicatifs.

Pour calculer la partie réelle et la Multiplier haut et bas par le conjugué du dénominateur.
partie imaginaire d’un nombre
complexe présenté comme quotient ➥ Exercices 2.1 à 2.3.
de deux nombres complexes

19

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page 20 — #28

Chapitre 2 • Nombres complexes

Pour mettre '


sous forme trigonométrique Calculer d’abord |z| par |z| = x2 + y2 , puis calculer, si possible, θ ∈ R
z
un nombre complexe z non nul, tel que e i θ = .
|z|
présenté sous forme algébrique
z = x + i y, (x, y) ∈ R2 ➥ Exercice 2.10 a).

Noter z = x+ i y, (x, y) ∈ R2 et résoudre l’équation z2 = Z, en rajoutant


au système l’équation |z|2 = |Z| qui s’en déduit :

⎧ ⎪

⎪ x2 − y 2 = X
Pour calculer ⎪
⎪ ⎪


⎨(x + i y) = X + i Y
2
sous forme algébrique ⎪ ⎪

z2 = Z ⇐⇒ ⎪ ⎪ ⇐⇒ ⎪ ⎪ 2xy = Y
les racines carrées ⎪
⎩|x + i y|2 = |X + i Y| ⎪



⎪ √
d’un nombre complexe Z ⎩ x2 + y 2 = X 2 + Y 2 .
présenté sous forme algébrique,
Z = X + i Y, (X, Y) ∈ R2 Déduire x2 et y2 par addition et soustraction, d’où x et y à des signes
près, qui sont précisés par l’équation 2xy = Y.
On obtient (si Z  0) exactement deux solutions en z.
➥ Exercice 2.5.

• On sait résoudre les équations du premier degré dans C.


On a, pour tout (a, b) ∈ C∗ × C et tout z ∈ C :
b
az + b = 0 ⇐⇒ z = − .
a

• On sait résoudre les équations du second degré dans C.


On a, pour tout (a, b, c) ∈ C∗ × C × C et tout z ∈ C :
 −b − δ −b + δ
az2 + bz + c = 0 ⇐⇒ z = ou z = ,
2a 2a

Pour résoudre où δ est une racine carrée complexe du discriminant Δ = b2 − 4ac.


une équation à une inconnue ➥ Exercice 2.6
dans les complexes
• Toujours tenir compte des particularités de l’équation proposée ; à ce
niveau, s’il y a une question, c’est qu’il y a une réponse exprimable.
➥ Exercice 2.13
• Essayer d’effectuer un changement d’inconnue pour ramener l’équa-
tion à une autre équation plus simple. On prendra souvent comme
nouvelle inconnue un groupement intervenant plusieurs fois dans
l’équation.
Par exemple, pour résoudre une équation bicarrée az4 + bz2 = c = 0,
noter Z = z2 , pour se ramener à une équation du second degré en Z.
➥ Exercices 2.11, 2.12.

20

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page 21 — #29

Les méthodes à retenir

Utiliser les formules, pour tout z ∈ C :


Pour traduire 1 1
qu’un nombre complexe Ré (z) = (z + z), Im (z) = (z − z).
2 2i
est réel, Ainsi :
qu’un nombre complexe    
z ∈ R ⇐⇒ z = z et z ∈ i R ⇐⇒ z = −z .
est imaginaire pur
➥ Exercice 2.15.

1
Essayer d’utiliser, pour tout z ∈ C∗ : |z| = 1 ⇐⇒ z = ,
Pour faire des calculs z
sur des nombres complexes 1
ce qui permet, lorsque |z| = 1, de remplacer z par et réciproquement.
de module 1 z
➥ Exercices 2.9, 2.16, 2.22, 2.23.

• Essayer de faire intervenir les nombres complexes, en utilisant la


formule : ∀x ∈ R, cos x + i sin x = e i x .
θ
• Pour transformer 1 + e i θ ou 1 − e i θ (θ ∈ R), mettre e i 2 en facteur :
Pour résoudre une question portant
sur des cosinus et des sinus θ θ θ θ
1 + e i θ = 2 e i 2 cos , 1 − e i θ = −2 i e − i 2 sin .
2 2

➥ Exercice 2.10 a).

• Essayer d’utiliser l’inégalité triangulaire

∀(z, z ) ∈ C2 , |z + z |  |z| + |z |

ou l’inégalité triangulaire renversée


( (
∀(z, z ) ∈ C2 , |z − z |  ((|z| − |z |((.

Pour établir une inégalité portant sur ➥ Exercices 2.7, 2.25


des modules de nombres complexes • De manière générale, il est conseillé de partir du membre le plus
compliqué.
© Dunod. La photocopie non autorisée est un délit

• Essayer de faire intervenir des carrés de module (au lieu des modules
eux-mêmes), de façon à pouvoir utiliser la formule :

∀z ∈ C, |z|2 = zz.

➥ Exercice 2.26.

Essayer, si possible, en notant Z = f (z), d’exprimer z en fonction de Z,


Pour déterminer l’image dans C, par puis remplacer z en fonction de Z dans les conditions définissant P.
une application f , d’une partie P de C
➥ Exercice 2.24 c).

21

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page 22 — #30

Chapitre 2 • Nombres complexes

Essayer d’appliquer :
• la formule du binôme de Newton
n  
 n
∀n ∈ N, ∀(a, b) ∈ C2 , ak bn−k = (a + b)n
Pour calculer une expression faisant k=0
k
intervenir des coefficients binomiaux,
ou pour calculer une somme faisant ➥ Exercice 2.21 b)
intervenir une ou des racines n-ièmes • la formule sur la sommation d’une progression géométrique
de l’unité dans C

n
1 − zn+1
∀n ∈ N, ∀z ∈ C − {1}, zk = .
k=0
1−z

➥ Exercices 2.4 b), 2.18, 2.19, 2.21 a).

Énoncés des exercices


2.1 Exemples de calculs élémentaires sur des nombres complexes
a) Mettre les nombres complexes suivants sous forme algébrique :
2 − 3i (1 + i )(2 − i ) 4+ i
A = (2 + 3 i )(1 − i ), B= , C= , D= .
1 + 2i 2+ i (1 + i )(3 − i )

b) Calculer les conjugués des nombres complexes suivants :


π
U = 2 − 3i, V = 1+ e i5.

2.2 Exemple de calcul de la partie réelle et de la partie imaginaire d’un nombre complexe
donné comme une puissance

 3 − i 10
Calculer la partie réelle et la partie imaginaire du nombre complexe A = .
1− i

2.3 Exemple de calcul de la partie réelle et de la partie imaginaire d’un nombre complexe
donné comme quotient
1 − it
Soit t ∈ R. Montrer que le nombre complexe z = existe et calculer sa partie réelle
2t + i (1 − t2 )
et sa partie imaginaire.

2.4 Calculs sur des racines 5-ièmes ou 7-ièmes de l’unité dans C


α α2
a) Soit α ∈ C tel que α5 = 1. Calculer A = + .
1+α 2 1 + α4
b) Soit β ∈ C tel que β7 = 1 et β  1. Calculer B = (1 + β)(1 + β2 )(1 + β4 ).

2.5 Exemple de calcul des racines carrées d’un nombre complexe donné
Calculer, sous forme algébrique, les racines carrées dans C des nombres complexes suivants :
A = 2i, B = 9, C = 3 + 4i, D = 3 − 5i.

22

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page 23 — #31

Énoncés des exercices

2.6 Exemples d’équations du second degré dans les complexes


Résoudre les équations d’inconnue z ∈ C :
a) (E) (1 − i )z2 + (2 + i )z + 3 + 4 i = 0
b) (F) z2 − (1 + i )z + 1 − i = 0.

2.7 Exemple d’inégalité sur des modules de nombres complexes


( (
Soit z ∈ C tel que : |z − 2|  3 et |z − 2 i |  5. Montrer : ((z − (1 + i )((  4.

2.8 Racines cubiques de l’unité dans C


a) Déterminer les trois racines cubiques de 1 dans C, par leur forme trigonométrique et par leur
2iπ
forme algébrique. Montrer que ce sont 1, j , j 2 , où on a noté j = e 3 .
b) Montrer : j 2 = j et 1 + j + j 2 = 0.
c) Soit (u, v, w) ∈ C3 . On note : x = u + v + w, y = u + j v + j 2 w, z = u + j 2 v + j w.
1) Exprimer le produit xyz en fonction de u, v, w.
2) Exprimer u, v, w en fonction de x, y, z, puis exprimer le produit uvw en fonction de x, y, z.

2.9 Exemple de calcul sur une racine n-ième de l’unité dans C


Soient n ∈ N∗ , ω ∈ C telle que ωn = 1. Montrer : (1 + ω)n ∈ R.

2.10 Calculs de formes algébriques et de formes trigonométriques de nombres complexes


a) Soit θ ∈ R. On note A = 1 + e i θ et B = 1 − e i θ . Mettre A et B sous forme algébrique et
sous forme trigonométrique.
b) Soient ρ ∈ [0 ; +∞[, θ ∈ R. On note U = 1 + ρ e i θ . Mettre U sous forme algébrique. Est-ce
que la forme trigonométrique de U paraît simple ?

2.11 Exemple de calcul des racines 4-ièmes d’un nombre complexe donné
Calculer les racines 4-èmes de A = −7 + 24 i dans C, c’est-à-dire résoudre l’équation
u4 = −7 + 24 i , d’inconnue u ∈ C.

2.12 Exemple de résolution d’une équation bicarrée dans C


Résoudre l’équation d’inconnue z ∈ C : (E) z4 − (3 − 2 i )z2 + (8 + 6 i ) = 0.

2.13 Exemple de résolution d’équation dans C


Résoudre l’équation d’inconnue z ∈ C : (E) 5z − 2|z| = 5 + 20 i .
© Dunod. La photocopie non autorisée est un délit

2.14 Exemples de résolution de systèmes de deux équations à deux inconnues dans C


Résoudre les systèmes d’équations, d’inconnue (u, v) ∈ C2 :



⎪(1 + i )u + (2 − i )v = 1 + 4 i


a) ⎪



⎩ i u + (1 − i )v = 2 i



⎪ (1 + i )u + v = 3 + 7 i


b) ⎪



⎩u + v = 2 + i .

23

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page 24 — #32

Chapitre 2 • Nombres complexes

2.15 Exemple de manipulation de conjugués de nombres complexes


1+z
Soit z ∈ C. Montrer : ∈ R ⇐⇒ z ∈ (R) ∪ ( i R).
1−z

2.16 Utilisation de la conjugaison pour des nombres complexes de module 1


a+b
Soit (a, b) ∈ C2 tel que : |a| = 1, |b| = 1, a  b. On note A = . Montrer : A ∈ i R.
a−b

2.17 Calcul de sommes faisant intervenir les coefficients binomiaux


n  
 n  

n n
Pour n ∈ N et x ∈ R, calculer : Cn (x) = cos kx et S n (x) = sin kx.
k=0
k k=0
k

2.18 Somme de cosinus ou de sinus de réels en progression arithmétique



n 
n
Pour n ∈ N et (a, b) ∈ R2 , calculer C = cos(a + kb) et S = sin(a + kb).
k=0 k=0

2.19 Calcul d’une somme de cosinus


1 
n
Pour n ∈ N∗ et x ∈ R \ {2kπ ; k ∈ Z}, calculer Dn (x) = + cos kx.
2 k=1

2.20 Calcul d’un produit faisant intervenir une racine n-ième de l’unité dans C
2iπ

n−1
Soit n ∈ N \ {0, 1}. On note ω = e n . Calculer ωk .
k=0

2.21 Calculs de sommes portant sur les racines n-ièmes de l’unité dans C
Soient n ∈ N \ {0, 1}, ω une racine n-ième de l’unité dans C. Calculer :

n−1
a) ωk
k=0
n−1  
 n k
b) ω.
k=0
k

2.22 Inégalité sur un module de nombre complexe


(( a − b ((
Soit (a, b) ∈ C2 tel que |a| > 1 et |b| > 1. Montrer : (( (( < 1.
1 − ab

2.23 Une propriété de trois nombres complexes de module 1


Soit (a, b, c) ∈ C3 tel que |a| = |b| = |c| = 1. Montrer : |ab + ac + bc| = |a + b + c|.

2.24 Étude d’une fonction homographique


z− i
On considère la fonction de C dans C donnée par : f (z) = .
1 − iz
a) Montrer qu’il existe un complexe et un seul, noté a, n’ayant pas d’image par f , et qu’il existe
un complexe et un seul, noté b, n’ayant pas d’antécédent par f .

24

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page 25 — #33

Du mal à démarrer ?

b) Montrer que la restriction g de f à C \ {a} au départ et à C \ {b} à l’arrivée, est une application
bijective, et exprimer l’application réciproque g−1 de g.
c) Déterminer les ensembles images de R par g et par g−1 , c’est-à-dire les ensembles :

g(R) = {g(z) ; z ∈ R}, g−1 (R) = {g−1 (Z) ; Z ∈ R}.

2.25 Minoration du module d’une somme de nombres complexes



n
Soient n ∈ N∗ , (z1 , ..., zn ) ∈ Cn tel que : |zk | = 1.
k=1
((  (( 1
Montrer qu’il existe une partie finie non vide I de 1 ; n telle que : (( zk ((  .
k∈I
4

2.26 Manipulation d’inégalités portant sur des modules de nombres complexes


Soient (a, b) ∈ R2 , z ∈ C tels que : a > 0, a2  b, |z + a|  a, |z2 + b|  a.
a+b
Montrer : |z|  .
2a

Du mal à démarrer ?
2.1 a) Effectuer les calculs indiqués. Pour chasser les com- 2.7 Utiliser l’inégalité triangulaire en remarquant :
 
plexes des dénominateurs, multiplier haut et bas par le com- 2 z − (1 + i ) = (z − 2) + (z − 2 i ).
plexe conjugué du dénominateur.
b) Attention : 2.8 c) 1) Développer le produit xyz et utiliser les formules
j 3 = 1 et 1 + j + j 2 = 0.
pour θ ∈ R, le conjugué de e i θ est e − i θ et non − e i θ .
2) Remarquer les rôles analogues de (x, y, z) et (u, v, w), à un
√ coefficient près.
2.2 Mettre
√ 3 − i et 1 − i sous forme trigonométrique, puis
3− i
mettre sous forme trigonométrique. 1
1− i 2.9 Calculer (1 + ω)n en utilisant ω = , puisque |ω| = 1.
ω
2.3 Multiplier haut et bas par le conjugué du dénominateur.
2.10 a) 1re méthode : Remplacer e i θ par cos θ + i sin θ.
θ
2.4 a) Réduire au même dénominateur et utiliser α5 = 1. 2e méthode : Mettre e i 2 en facteur.
b) Effectuer le produit et utiliser la formule sur une sommation b) La forme trigonométrique de U semble compliquée.
géométrique.
© Dunod. La photocopie non autorisée est un délit

2.11 Remarquer que les racines carrées des racines carrées de


2.5 Pour déterminer sous forme algébrique les racines car- A sont des (les) racines quatrièmes de A dans C.
rées complexes d’un nombre complexe Z donné, noter
Z = X + i Y, (X, Y ) ∈ R2 donné, z = x + i y, (x, y) ∈ R2 inconnu, et 2.12 Utiliser le changement d’inconnue Z = z2 .
résoudre le système d’équations :
' 2.13 Remarquer que z est nécessairement de la forme
x 2 − y 2 = X, 2xy = Y, x2 + y 2 = |Z| = X 2 + Y 2 . z = x + 4 i , x ∈ R.

2.6 Calculer, pour le trinôme az2 + bz + c, le discriminant 2.14 a) Il s’agit d’un système linéaire de deux équations à
deux inconnues. On peut procéder par combinaison ou par sub-
Δ = b − 4ac, puis une racine carrée δ de Δ dans C, et, si Δ  0,
2
stitution.
les solutions dans C de l’équation az2 + bz + c = 0 sont :
b) Conjuguer la deuxième équation du système, pour se rame-
−b − δ −b + δ ner à un système linéaire de deux équations aux inconnues u, v.
, .
2a 2a

25

i i
i i
“lardon” (Col. : Prepa 19.3x25) — 2011/3/17 — 17:00 — page 26 — #34

Chapitre 2 • Nombres complexes

1+z
2.15 Développer les calculs à partir de l’égalité entre et Raisonner par équivalences logiques sur le résultat voulu, en
1−z faisant intervenir le carré du module.
son conjugué.
1
2.16 Utiliser a =
1 1
, b = , puisque |a| = 1 et |b| = 1.
2.23 Utiliser a = , etc, puisque |a| = 1.
a
a b

2.17 Considérer Cn (x) + i Sn (x) et utiliser la formule du binôme


2.24 a) • Résoudre l’équation : le dénominateur est nul.
de Newton. • Pour z ∈ C − {− i } et Z ∈ C, étudier l’équation Z = f(z), d’incon-
nue z.
2.18 Considérer C+ i S et utiliser une sommation géométrique. b) Calculer z en fonction de Z, avec les notations ci-dessus.

2.19 re
1 méthode : passage par les nombres complexes : c) 1) Pour tout Z ∈ C − { i } :

n
Considérer aussi Sn (x) = sin kx, former Dn (x) + i Sn (x) et uti- Z ∈ g(R) ⇐⇒ g−1 (Z) ∈ R ⇐⇒ g−1 (Z) = g−1 (Z).
k=1
liser une sommation géométrique.
2) Pour tout z ∈ C − {− i } :
2e méthode : utilisation d’une formule de trigonométrie :
x
Multiplier par 2 sin et utiliser une formule pour transformer z ∈ g−1 (R) ⇐⇒ g(z) ∈ R ⇐⇒ g(z) = g(z).
2
2 sin a cos b.

2.20 Utiliser la propriété fondamentale de l’exponentielle et


2.25 Noter, pour tout k ∈ 1 ; n : zk = xk + i yk , (xk , yk ) ∈ R2 .
la formule donnant la somme des n − 1 premiers entiers consé- 
n 
n

cutifs. Considérer les deux sommations |xk | et |yk | et scinder la


k=1 k=1
première selon le signe de xk , la seconde selon le signe de yk .
2.21 a) Utiliser une sommation géométrique en séparant en Remarquer que, si une somme de quatre réels est  1, alors l’un
deux cas : ω  1, ω = 1. d’eux au moins est  1/4.
b) Utiliser la formule du binôme de Newton.
2.26 Utiliser convenablement les hypothèses sur a, b, z, l’in-
2.22 Montrer d’abord que l’expression proposée existe. égalité triangulaire et l’inégalité triangulaire renversée.

26

i i
Laurent Lubrano • Stéphane Le Méteil

V. Chevrier
P. Leménicier
S. Le Méteil
L. Lubrano
Patrick Leménicier • Véronique Chevrier

Mathématiques
BTS industriels - Groupements B et C
Cours, exercices corrigés et bonus web
Ce manuel est conforme au référentiel des STS industriels des LAURENT LUBRANO
Professeur au lycée
groupements B et C. Les mathématiques sont présentées comme des Duplessis-Mornay à Saumur

Mathématiques
outils pour l’élève sans pour autant négliger l’aspect rigoureux de la

BTS industriels - groupements B et C


discipline. Le futur technicien y trouvera donc des exemples réels, STÉPHANE LE MÉTEIL
technologiques et économiques. Professeur au lycée
Robert Schuman au Havre
Les chapitres débutent par une présentation de la notion mathématique
abordée et de son utilité. Les définitions, propriétés et théorèmes sont PATRICK LEMÉNICIER

Mathématiques
Professeur au lycée
mis en œuvre dans le cadre d’exercices d’application. Les méthodes Pierre-Gilles de Gennes
de résolution sont mises en évidence et plus de 200 exercices corrigés, ENCPB- Paris

BTS industriels
tirés de sujets du BTS, complètent le cours.
VéRONIQUE CHEVRIER

Contenu : Professeure au lycée


Sadi Carnot à Saumur
• Fonction d’une variable réelle • Calcul vectoriel
• Nombres complexes • Configuration géométrique

Groupements B et C
• Suites numériques • Modélisation géométrique Public :
• Calcul différentiel et intégral • Calcul matriciel
BTS CIRA,
• Séries numériques • Statistique descriptive
Systèmes
et séries de Fourier • Calcul des probabilités
électroniques,
• Équations différentielles • Statistique inférentielle
Électrotechnique,
• Fonctions de deux ou trois • Fiabilité
Génie optique,

Cours, exercices corrigés et bonus web


variables
IRIS, TPIL
Dans la même collection :

Laurent Lubrano
Stéphane Le Méteil
Patrick Leménicier
Véronique Chevrier

69 28733
ISBN 978-2-10-055814-8 www.dunod.com

Vous aimerez peut-être aussi