Vous êtes sur la page 1sur 20

Etude de cas :

Moteur asynchrone
1
Partie 1 :
Protection et commande
2
Le moteur asynchrone est relié au réseau par un certain nombre de
dispositifs de sécurité et de commande.
Symbole
1 3 5 13
SECTIONNEUR
2 4 6 14
 
1 3 5 13 A1
CONTACTEUR
2 4 6 14 A2
  
1 3 5 97 95
RELAIS THERMIQUE
2 4 6 98 96
3
Symbole
SECTIONNEUR - PORTE FUSIBLES
1 3 5 13 Permet d'isoler un circuit pour effectuer des
opérations de maintenance, de dépannage ou de
2 4 6 14 modification sur les circuits électriques
 
1 3 5 13
CONTACTEUR
A1
Appareil de commande capable d'établir ou
d'interrompre le passage de l'énergie électrique
2 A2
4 6 14 (commandé à distance par l’alimentation de la
bobine KM1)
  
1 3 5 97 95
RELAIS THERMIQUE
Appareil de protection capable de protéger
2 4 6 98 96 contre les surcharges (élévation anormale du courant
consommé par le ou les récepteurs :1 à 3 In).
 : Contacts principaux
 : contact auxiliaire
 : Bobine de l’électroaimant 4
Démarrage direct
Circuit de puissance Circuit de commande
L1 Q
L2 Réseau électrique L1
L3 13 14
95
F
1 3 5
96
2 4 6
S1
1 3 5 13
Mise en S2 KM
marche
2 4 6 14
1 3 5 A1
KM
A2
N
2 4 6
U V W Après avoir fermé le sectionneur, l’action sur
S2 enclenche KM qui s’auto alimente à travers
M le contact auxiliaire KM. L’arrêt est provoqué
par l’action sur S1 ou le déclenchement de5 F.
3∼
Deux sens de rotation
L1 L2 L3
1 3 5
Q
2 4 6 L’inversion du sens de marche est
obtenue par la permutation de
1 3 5 1 3 5
deux fils de phases d’alimentation,
KM1 KM2
le troisième restant inchangé. On
2 4 6 2 4 6
inverse ainsi le sens du champ
tournant, et par conséquent le
sens de rotation du rotor.
F
U V W
M
3∼ 6
Deux sens de rotation
Circuit de puissance Circuit de commande
L1 L2 L3
L1 Q
1 3 5
13 14 95
Q
F
2 4 6
96
S1
1 3 5 1 3 5
13 13
KM1 KM2
S2 1KM1 S3 1KM2
2 4 6 2 4 6 14 14
61 61
2KM2 2KM1
F 62 verrouillage 62
U V W mécanique
A1 A1
KM1 KM2
M N
A2 A2
3∼ 7
Deux sens de rotation
Circuit de puissance
L1 L2 L3
1 3 5
Q
2 4 6
1 3 5 1 3 5
KM1 KM2
2 4 6 2 4 6
F
U V W
M
3∼ 8
Armoire électrique
9
Partie 2 :
Dimensionnement et
association avec réducteur
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
Partie 3 :
Entrainement Electrique à
vitesse variable
27
Structure Générale des Entraînements
Electriques à Vitesse Variable
Pour l’instant une boîte « noire »
Qu’est ce qu’un
qui reçoit en entrée de l’énergie
moteur électrique ?
électrique (EE) et qui donne en sortie
(moteur asynchrone)
de l’énergie mécanique (EM).
Contraintes
• Performances
EE Moteur EM Charge • Robustesse
électrique Mécanique • Rendement
• Disponibilité
• ….
• Vitesse Ω (rad/s)
• Couple T (N.m)
• Position θ (rad)
28
Avec l’avènement des semi-conducteurs de puissance, et le
développement de l’électronique de puissance (diodes ,thyristors,
transistors, …) il a été possible, grâce aux convertisseurs
statiques (CVS) de :
Transformer cette énergie Contrôler cette variation grâce à une
électrique fixe en une énergie grandeur de contrôle ou d’action. C’est
électrique variable, ajustable l’entrée de commande ou d’action du
selon les contraintes de la charge. convertisseur statique notée u.
EE EE Moteur EM Charge
CVS électrique Mécanique
Energie Energie
Electrique Electrique
variable
Grandeur d’action
u 29
Avantages et inconvénients des entraînements
électriques
Beaucoup d’avantages :
1- Ils se trouvent pour toutes les puissances
2-Ils couvrent une large plage de couple et de vitesse
3-Ils sont opérables à tout instant
4-Les pertes à vide sont très faibles donc les rendements élevés.
5-Ils sont facilement contrôlables: régime transitoire ou permanent
6-Ils peuvent fonctionner dans les 4 quadrants couple-vitesse sans avoir
recours à un engrenage Spécial
7-Ils ont une longue durée de vie de par leur construction
En bref, ils permettent de réduire le coût
d'investissement et d'entretien de la machine
30
Quelques inconvénients :
1-Ils dépendent d'une alimentation de puissance
Exemple : s'il n'existe pas de caténaires ou de rails
alimentés, la source d'alimentation doit être crée à bord de la
locomotive. En général, ces sources (batteries de stockage,
générateurs) sont volumineuses, lourdes et coûteuses.
2-Ils ont un faible rapport Puissance/Poids dû au phénomène de
saturation magnétique du fer et aux problèmes de refroidissement
(ventilateurs associés aux machines électriques et/ou aux
convertisseurs statiques)
31
Variateur industriel
Variateur de
vitesse industriel
32
La variation de vitesse
Malgré sa conception ancienne, le moteur
asynchrone reste toujours d'actualité car
l'électronique permet maintenant de faire
varier sa fréquence de rotation. Pour faire
varier celle-ci, il faut modifier la fréquence
de rotation du champ magnétique et donc
la fréquence du courant d'alimentation. Les
variateurs de vitesse sont des variateurs de
fréquence.
33
34
Encore …
35
Exemple de gain d’énergie pour les entrainements
électriques à vitesse variable
Cas d’une pompe centrifuge :
P Puissance (kW)
Q Débit (m3/s)
H Hauteur d’élévation (m)
g Accélération de l’attraction terrestre (m/s²)
ρ Densité du liquide (kg/dm3)
η Rendement de la pompe
36
Caractéristique d'un réseau hydraulique et d'une pompe
A
Le point de fonctionnement de la pompe centrifuge passe de A en B quand le
réglage du débit se fait par la vanne de régulation et de A en C quand le
réglage se fait par variation de la vitesse de la machine électrique
d'entraînement- L'économie d'énergie par le 2ème mode de réglage
correspond à la zone en colorée (délimitée par les points Hcvv, C, B et Hbva)
37
Ces courbes montrent comment, en déplaçant le point de
fonctionnement de la pompe par réglage de sa vitesse, on arrive,
pour un même débit, à une hauteur d’élévation plus faible, et donc à
une puissance électrique consommée par la pompe plus faible. Cette
économie d’énergie entraîne évidemment une économie financière
qui fait que l’achat d’un convertisseur de fréquence pour une
station de pompage se trouve rapidement amortie.
38
Autres applications industrielles
Les applications industrielles des moteurs électriques à vitesse
variable sont multiples:
 Métro du Sahel (Tunisie) : Machine à courant continu avec redresseur
 Métro léger de Tunis : Machine à courant continu avec hacheur
Traction électrique :  Véhicules électriques
 Téléphériques
 Propulsions des navires
 Convoyeurs à bandes ou à rouleaux
 Extrudeuse (industries du plastique)
 Broyeurs (cimenteries, laminoirs, etc.)
Industries de  Doseurs, Malaxeurs (agro-alimentaires)
 Centrifugeuses
transformations
 Levage
 Grues
 Ascenseurs
 Chariots élévateurs
 Ponts roulants, portiques, treuils
39

Vous aimerez peut-être aussi