Vous êtes sur la page 1sur 8

CHAPITRE 2 

: Charges incorporables dans les coûts

Coût ≠ charge

Un coût est constitué par l’accumulation de charges sur un produit déterminé.

Une charge représente tous les montants de la classe 6 (Exemple 6031 variation
de stock de MP).

Comptabilité analytique = comptabilité de gestion

En comptabilité de gestion, certaines charges vont être retraitées (on va les


laisser), pour déterminer les charges incorporables dans les coûts.

Entre la comptabilité de gestion et générale il n’y a pas les mêmes charges car en
gestion on veut être au plus près de l’entreprise. 

L’objectif du retraitement est d’inclure dans le calcul des coûts l’ensemble des
charges en rapport direct avec l’activité de l’entreprise : certaines charges n’ont
pas un rapport direct avec l’activité de l’entreprise, on ne va donc pas les utiliser.

Charges de la comptabilité générale :

✓ Charges courantes : achats de services/de MP, les charges de personnel,


charges nancières, impôts…

✓ Amortissements et provisions : perte de valeur des immobilisations (matériel


de transport/bâtiments) et quand on a un doute (perte ou pas sûr) :
anticipations d’une perte due à un litige par exemple.

✓ Charges nancières : la rémunération des ressources d'emprunts, c'est-à-


dire des capitaux empruntés.

✓ Charges exceptionnelles : amendes…

fi
fi

Charges de la comptabilité générale : on intègre les charges exceptionnelles


contrairement à la comptabilité de gestion où on ne les garde pas, par contre on
va ajouter des éléments supplétifs dans la comptabilité de gestion qui ne sont pas
dans les charges de la comptabilité générale. Les charges courantes se retrouvent
dans les 2 comptabilités.

Les amortissements sont des charges calculées, on essaye de chi rer la perte de
valeur (amortissement linéaire, dégressif). En comptabilité de gestion on modi e le
calcul des amortissements pour être plus proche de la réalité. De plus
l’amortissement est réparti par mois et non pas par année comme en comptabilité
générale.

Les éléments supplétifs (ou charges supplétives) n’existent que dans la


comptabilité de gestion.

ff
fi
Les charges courantes et étalées existent aussi en comptabilité générale mais
elles sont payées à l’année alors qu’en comptabilité de gestion elles sont payées
tous les mois.

Relation entre la comptabilité générale et la comptabilité analytique (ou gestion) :

charges non incorporables : charges qui font partie de la comptabilité générale et


non pas de la comptabilité de gestion.

➔ Comptabilité générale : charges courantes incorporables + charges


courantes et étalées + charges non incorporables

➔ Comptabilité de gestion : on enlève les charges non récurrentes (les charges


non incorporables), et on va rajouter des éléments supplétifs.

➔ OU comptabilité de gestion = éléments supplétifs + charges courantes


incorporables + charges courantes et étalées

Dans la comptabilité de gestion on ne garde que les charges récurrentes.

Charges non incorporables dans les coûts de la comptabilité de gestion (cad


toutes les charges qui ne sont pas prises en compte dans la comptabilité de
gestion):

• Charges exceptionnelles :
o Charges sans rapport avec l’activité productive : assurance vie des
dirigeants
o Charges liées à l’a ectation des résultats : impôt sur les béné ces,
participation des salariés
o Charges comptabilisées en vue du respect des règles scales :
amortissement des frais d’établissement, provisions pour risques…

• Abonnement des charges (ou étalement des charges) :


o Répartition mensuelle de certaines charges :

- Amortissements

- Loyers

- Primes d’assurances (qu’il faudra mensualiser)

• Eléments supplétifs (ou charges supplétives) :


o Charges ctives ne gurant pas en comptabilité générale mais à
incorporer dans les coûts. 2 formes de charges ctives :

• Rémunération du travail de l’exploitant : on va faire apparaître le montant de la


rémunération de l’exploitant (même s’il est payé par des dividendes de base),
ou dans une entreprise individuelle où l’exploitant se rémunère sur le béné ce.

• Rémunération des capitaux propres : capital de départ apporté par des


actionnaires qui préfèrent mettre leur argent dans une entreprise que sur le
marché. On va compter le montant des capitaux propres et le taux de
rémunération pour permettre de comptabiliser la rémunération ctive des
capitaux propres. Si on place du capital en banque, on va calculer combien les
capitaux propres pourraient nous rapporter si on les avait placés.

fi
ff
fi
fi
fi
fi
fi
fi
En résumé, la comptabilité de gestion c’est :

- Les charges incorporables

- Les charges non incorporables

- Les charges supplétives (charges qui n’existent pas en comptabilité générale


mais rajoutées en comptabilité de gestion)

- Les charges étalées

- Les charges retraitées (qui changent de montant en comptabilité de gestion


contrairement au montant en comptabilité générale).

Les charges incorporables :

Les charges incorporables sont en lien direct avec la production de l’exercice en


cours (pas de reprise) et généralement elles sont récurrentes.

Elles comprennent :

• les charges d’exploitation

• les charges nancières.

Les charges non incorporables :

Ce sont des charges sans lien avec l’activité normale de l’entreprise, elles sont non
récurrentes.

Ces charges comprennent :

• les charges exceptionnelles

• les dotations aux amortissements pour frais d’établissement

• les dotations aux provisions pour dépréciation d’actif

• les participations des salariés

• les impôt sur les béné ces des sociétés.

Les charges supplétives :

Ce sont des charges qui n’existent pas en comptabilité générale mais rajoutées en
comptabilité de gestion.

Elles comprennent :

• La rémunération théorique de l’entrepreneur individuel

• La rémunération des capitaux propres investis.

Les charges étalée :

Certaines charges ne se manifestent qu’une fois par an, par semestre, par
trimestre.

La périodicité de la comptabilité de gestion est mensuelle.

L’abonnement ds charges : a ection des charges prorata temporis.

Elles comprennent :

• Primes d’assurance

• Loyer

• Abonnement

• Redevance

fi
fi
ff
• Dotations aux amortissements et aux provisions

Les charges retraitées :

Certains charges sont retraitées en comptabilité de gestion pour être au plus près
de la réalité.

Elles comprennent :

• Les charges calculées telles que les DAP

• Les charges d’usage = charges constatées sur le terrain

Exercice 3 : Concordance

Le comptable d’une entreprise individuelle a enregistré au cours du mois de mars :

- des charges d’exploitation et nancières pour 38 000 € ;

- des charges exceptionnelles pour 6 500 € dont 300 € d’amendes. 



L’assistant du contrôleur de gestion vous demande de tenir compte des éléments
suivants :

• Amortissements estimés à 42 000 € par an

• Prime de n d’année estimée à 7 500 € versée en décembre

• Loyer trimestriel réglé d’avance en février 1 500 €

• Prime d’assurance annuelle enregistrée en mars 600 €

• Capitaux propres 1 000 000 € et rémunération extra comptable de 6% l’an

• Exploitant prélève 4 000 € par mois, montant non enregistré en charges.

• Amendes di cilement évitables ici (= récurrentes). 


Travail à réaliser : Calculez le montant des charges incorporées en


comptabilité de gestion pour le mois de mars.

Charges Compta nancière Retraitements Compta de gestion


Exploitation
38 000
-11/12 * 600 = -550
37 450

Exceptionnelle
6 500 -6 200
300

Amortissement
+42 000/12 = 3 500
3 500

Prime
+7 500/12 = 625
625

Loyer
+1 500 * 1/3 = 500
500

Capitaux propres
+1 000 000* 0,06* 5 000

Rémunération 1/12

exploitant + 4 000 4 000


TOTAL 44 500 6 875 51 375

On étale l’amortissement par 12 pour obtenir une charge étalée (mensualisée)

= 3 500 €

On étale aussi la prime de n d’année donc 7 500 / 12 = 625

Loyer trimestriel qu’on étale 1 500/3

fi
fi
ffi
fi
fi
Prime d’assurance annuelle qu’on étale 600/12 = 50 (cette prime d’assurance
rentre déjà dans les charges d’exploitations de 38 000 donc il faut retirer 550). 550
car dans les 38 000€ on a déjà compté les 600 or on aurait voulu compté 50 pour
étalé donc on retire les 550.

Charges supplétives :

Capitaux propres 1 000 000 * 0,06 le tout divisé par 12 = 51 375

Amendes

Exercice 4 : Concordance

• L’examen des comptes de gestion de l’entreprise Cob fait apparaître les


éléments suivants : 


- pour le mois de décembre :

• ensemble des comptes de charges de 60 à 66 : 127 000 €

• compte de charges exceptionnelles : 6 000 €

- pour l‘année écoulée : 



• compte 6811 : 63 000 €

• compte 6815 : 260 000 € 


Parmi les dotations aux amortissements, 20000 € concernent les frais


d’établissement et parmi les dotations aux provisions, 27 000 € concernent un
litige et l’entreprise ne considère pas qu’il soit normal de les incorporer aux 

coûts. Les autres provisions correspondent à la moyenne annuelle prise en
considération dans les calculs des autres mois.

- Les capitaux propres de l’entreprise s’élèvent à 400 000 € et l’on fait entrer dans
les coûts leur rémunération au taux de 9%. De même, une rémunération ctive
de l’exploitation est évaluée à 2 000 € par mois.

Les ventes de décembre ont atteint 230 000 €.

Travail à réaliser :

1) Calculez le montant des charges incorporées en comptabilité de gestion
pour le mois de mars.

2) Calculez le résultat en comptabilité analytique.

3) Calculez le résultat en comptabilité générale.

4) Véri ez la concordance.

fi
fi
Charges courantes 127 000
6811 retraité ( 63000 - 20 000) / 12 3 583
6815 retraité ( 260 000 - 27 000) / 12 19 417
Capitaux propres ( 400 000* 0,09) /12 3 000
Rémunération de 2000 2 000
l’exploitant
Charges de la comptabilités 155 000
analytique

Charges courantes 127 000


Charges exceptionnelles 6 000
6811 amortissements 63 000 / 12 5 240
6815 provisions 260 000 / 12 21 667
Charges de la 159 917
comptabilité générale

Concordance :

Résultat comptabilité analytique 75 000


+ Charges supplétives + 3 000

+ 2 000
- Charges non incorporables - (20 000/12) = 1 667

- (27 000/12) = 2 250

- 6 000 (charges exceptionnelles)


= Résultat de la comptabilité générale 70 083

Concordance entre la comptabilité générale et la comptabilité de gestion :

Charges de la compta générale


+ Charges supplétives (rémunération de l’exploitant, rémunération des
capitaux propres)
- Charges non incorporables en comptabilité de gestion (exceptionnelles)
= Charges de la comptabilité de gestion

Rapprochement des résultats :

Résultat de la comptabilité générale =

Résultat de la comptabilité de gestion ou analytique

− Charges supplétives

+ Charges non incorporables

Vous aimerez peut-être aussi