Vous êtes sur la page 1sur 3

QCM Audit proposées par Mohamed Ouallal

1) un audit financier et comptable est


A. un contrôle de financement Q7. L’audit se base sur :
B. un contrôle des documents comptables A. les normes,
C. un contrôle de performance des fonctions de B. les standards,
l'entreprise C. les procédures,
D. est un contrôle fiscal D. les impressions personnelles,
E. des références
2) un Audit opérationnel peut être
A. un Audit financier 8)- l'auditeur se raisonne en terme de
B. un Audit d'achat A. faits
C. un Audit social B. conséquences
D. un Audit de financement C. risques
D. prévisions
3)-audit opérationnel
A. vise à évaluer la sincérité et la régularité des 9) le rôle d'un auditeur est
documents comptables A. certifier les comptes
B. vise à assurer le respect des principes comptables B. donner son opinion sur les comptes
C. vise à certifier les comptes C. évaluer les procédures
D. aucune réponse D. aider l'entreprise à maitriser ses risques

4) le rôle d'auditeur financier et comptable est de 10)- l'audit interne


A. certifier les comptes A. entre dans le cadre de la politique du contrôle
B. assurer la sincérité et la régularité des comptes interne
C. assurer le bon fonctionnement de toutes les B. est un audit conseil
fonctions de l'entreprise C. est un contrôle prévention
D. donner son opinion sur les comptes D. est un examen dépendant
E. aucune réponse
11) en matière d'audit d'achat dans quel cas y'a-t-il un risque
5)- le rôle d'auditeur sociale est de A. indépendance d'un seul fournisseur
A. évaluer la procédure de recrutement B. la dépendance d'un seul client
B. assurer la performance de fonction ressources C. La mise en concurrence des fournisseurs
humaines D. le non mise en concurrence des clients
C. évaluer le climat social E. aucune de ces réponses n'est convient
D. licencier un salarié non rentable
E. élaborer un processus de recrutement 12) l’audit marketing se porte sur
A. budget promotionnel
Q4. Un commissaire aux comptes doit être: B. les moyens de communication
A. un auditeur opérationnel, C. la gestion des relations clients
B. un auditeur financier et comptable, D. la politique d'achat
C. un auditeur externe, E. aucune de ces réponses n'est convient
D. un expert-comptable,
E. un certificateur des comptes, 13) l'audit production se porte sur
A. la trésorerie
Q5 .l'audit est: B. efficacité de la production
A. un examen exhaustif, C. remémoration des forces de ventes
B. un examen professionnel, D. L'utilisation des ressources de l'entreprise
C. un commissariat aux comptes E. aucune de ces réponses n'est convient
D. est un type de contrôle,
E. est un contrôle de prévention des risques 14-audit social peut se porte sur
A. climat social
Q6 .les éliment probants sont ; B. accidents du travail
A. des normes, C. les salaires
B. des procédures, D. Recrutement
C. des pièces justificatives, E. licenciement
D. des anomalies,
E. des informations basées sur les preuves
15) l'audit de finance se porte sur 23-le contrôle effectué par l'auditeur dans la troisième phase du
A. les documents comptables processus d'audit s'agit
B. Le choix de financement
C. financement des activités A. d'un examen des comptes
D. La rentabilité financière B. appréciation du contrôle interne
E. aucune réponse n'est convient C. examen analytique
D. examen limité
E. revue analytique
16)-un auditeur est tenu :
24 dans le cadre de la phase d'appréciation du contrôle interne
A. d ‘une obligation des moyens
l'auditeur s'intéresse à
B. d'une obligation des moyens et des résultats
C. d'une obligation de certification A. risque de non-respect des dispositions législatives.
D. d'une obligation amélioration de la gestion B. risque de confusion des taches
E. aucune de ces réponses n'est convient C. comptes CPC et Bilan
D. orientations stratégique
17)-un auditeur d'achat doit mettre en évidence les risques E. l’évaluation des procédures
suivants 25 dans la deuxième phase de la démarche d'audit l'auditeur
A. existence d'une procédure d'achat bien élaborée et peut mette en évidence les risques suivant
bien respectée
B. existence d'une procédure d'achat mal élaborée et A. risque du contrôle interne
bin respectée B. risque inhérent
C. existence d'une procédure d'achat bien élaborée et C. risque de on détection
mal respectée D. inexistence d'un contrôle réciproque.
D. manque des procédures d'achat E. les anomalies dans les comptes
E. aucune de ces réponses n'est convient 26-la mission d'audit peut se passer

18) un auditeur social peut mettre en évidence A. sans tout contrôler


A. le manque des procédures de recrutement B. sans tout vérifier
C. sans passé à la phase de connaissance générale
B. existence des procédures de recrutement bien
D. sans planification
élaborée et mal respectée
27- la mission d'audit ne peut se passer
C. L ‘existence d'une procédure de recrutement
D. L’existence d’une procédure de recrutements bien A. sans tout contrôler
élaborée et bien respectée B. sans tout vérifier
E. aucune de ces réponses n'est convient C. sans passer à la phase d’évaluation du contrôle interne
D. sans passer à la phase de la revue analytique
19-Audit social s’assure à 28-l'approche à risques vise à
A. la variabilité des salaires
B. que les salariés perçoivent même salaires A. délimiter les zones à risques
C. à une division des taches claire B. éviter les zones de risques,*
D. la revue et le respect des procédures de recrutement C. limiter les zones de risques,
E. licenciement des salariés non rentables D. déterminer les zones à risques
29-l'analyse à risques à permet :
20-dans le cadre de la phase de la prise en connaissance
générale de l'entité l'auditeur s'intéresse A. sélectionner les éléments à contrôler,
aux comptes B. orienter le travail d'audit,
C. faire l'objet d'approfondissement
A. confusion des taches D. de limiter les zones de risques.
B. structure organisationnelle
C. taux de croissance du secteur d'activité
D. Organigramme
30-lors de la phase de connaissance générale de l'entité
21 dans la première phase de la démarche d'audit en peut l'auditeur s’intéresse à
mettre en évidence les risques suivants :
A. La structure organisationnelle,
A. risque inhérent B. élaborer le rapport,
B. risque du contrôle interne C. évaluation des procédures
C. risque des problèmes techniques D. d’examen des comptes,
D. sur effectif du service comptable 36-lors de la phase d'évaluation du contrôle interne l'auditeur
E. risque de non détection peut mettre en évidence.
22- dans la troisième phase du processus d'audit l'auditeur A. existences des anomalies dans les comptes
s'intéresse B. risque de confusion des taches
C. l'existence des procédures
A. aux risques de confusion des taches D. le non-respect des procédures
B. à l'appréciation du contrôle interne E. aucune réponse
C. aux procédures
D. comptes CPC et Bilan
E. à l'examen analytique
37-lors de la phase d'appréciation du contrôle interne l'auditeur
peut mettre en cause
A. existence des procédures bien élaborées et mal
respectées
B. existence des procédures mal élaborées et bien
respectées
C. Existences des procédures bien élaborées et mal
respectées
D. existence des procédures bien élaborées
E. existences des procédures bien respectées
38 -lors de la phase d'examen analytique l'auditeur peut faire
l'objet d'une comparaison entre le chiffre d'affaire et

A. le résultat de l'entreprise concurrente


B. la TVA déclarée par l'entreprise
C. l’orientation stratégique de l'entreprise
D. le chiffre d'affaires d'une entreprise concurrente
E. aucune réponse
39-l'auditeur peut faire l'objet d'une confirmation auprès
A. des clients
B. de dirigeant
C. de directeur financier
D. des fournisseurs

40 -l'auditeur ne peut pas faire l'objet d'une circularisassion


auprès

A. des clients
B. du dirigeant
C. organismes sociaux
D. du service comptable
E. banques

Bon courage

Vous aimerez peut-être aussi