Vous êtes sur la page 1sur 3

Compendium succinct de l’œuvre : la Boîte à merveilles

(La symphonie des trois saisons)


Prof. KHALID Lycée Al Massira Al Khadra - Tznit -

L’histoire commence par deux manques : 1


1-manque de la clarté : (la nuit)
2-manque de compagnie : (la solitude)
HIVER
Chapitre I:
 Le manque : la nuit+la solitude (piège tendu au moineau qui ne viendra pas)
 Description dynamique : Dar Chouafa (évoquer les personnages).
 Description de l’école coranique (le Msid).
 Sidi Mohamed se rend au bain maure (confusion avec l’enfer, description du père).
 Le rituel des gnawa à dar chouafa. Description visuelle, auditive et olfactive.
 La dispute de Lalla Zoubida et Rahma la voisine à cause de la lessive (la terrasse).
 Malaise de Sidi Mohammed.
Chapitre II :
 Souffrances au msid, fragilité de l’enfant. Mardi noir
 visite de Lalla Aicha ex-voisine et confidente (amie intime) de Lalla Zoubida.
 visite de (le sanctuaire/ le mausolée/ la nécropole) la zaouia Sidi Boughaleb.
 Sidi Mohammed se fait griffer par un chat au sanctuaire.
 Rahma a donné un objet fabuleux (le cabochon en verre) à Sidi Mohammed qu’il mit dans sa
boîte à merveille.
 Train-train quotidien (félicité, confort) jalousie des voisins.
Chapitre III :
 Le retour de sidi Mohamed à l’école coranique après deux journées de repos (la délivrance)
 Fatma Bziouia a acheté une lampe à pétrole, Lalla Zoubida fascinée mais envieuse.
 Poussée par la jalousie, Lalla Zoubida use de ces caprices pour demander à son mari de lui en
acheter une. Ce qu’il fit.
 Zineb s’est égarée lors d’un baptême. Tout le voisinage compatit. Occasion pour zoubida de
réconcilier avec Rahma.
 Une fois Zineb retrouvée, la maman organise une offrande (un repas) à l’intention des
mendiants aveugles en guise de remerciements à Dieu.

PRINTEMPS
Chapitre IV:
 Sidi Mohammed et sa mère rendent visite à Lalla Aicha (journée de potins : dispute du mari de
lalla Aicha avec son associé qui a renié ses dettes.
 Le narrateur joue avec les enfants du voisinage pour une fois.
 De retour chez lui, Maalem Abdesslam raconte à son fils des histoires fabuleuses.
 L’imagination de l’enfant, sa boîte à merveilles, les histoires de l’épicier Abdellah.
Chapitre V :
 La gentillesse du fqih avec ses élèves à l’approche de l’Achoura (J-15) : les gamins congédiés par
le fqih pour le reste de la journée.
 En femme dévouée, Lalla Aicha vend ses bijoux pour venir en aide à son mari.
 Le décès de Sidi Mohammed Ben Taher. Les funérailles, les pleurs (Cauchemars et délires du
narrateur)
 Lalla Zoubida offre une chaînette à son fils. (Volée par le chat de Zineb -dispute-)
Chapitre VI :
 les préparatifs de l’Achoura au Msid vont bon train. (Le petit nommé chef des frotteurs)
 Lalla Zoubida a acheté de nouveaux habits à Sidi Mohammed à la Kissaria ; Rahma insiste
pour les regarder.
 Mariage du vieux Sidi Othmane et avec une jeune femme et Rahma raconte ses mésaventures
qui fascinent le narrateur.
Compendium succinct de l’œuvre : la Boîte à merveilles
(La symphonie des trois saisons)
Prof. KHALID Lycée Al Massira Al Khadra - Tznit -

Chapitre VII :
2
 Les lustres (J-2) : préparatifs au Msid et achat des tambourins (les femmes) et de la trompette
pour sidi Mohamed.
 Le père accompagne son fils chez le coiffeur (détesté et redouté par le petit : la saignée d’un client
et la future circoncision)
 Le jour ‘’J’’ : réveil pénible très tôt, à l’aube (sommeil et nausée) ; Douche, coiffure, habits neufs ;
prières, invocations psalmodiées au msid.
 Secret chuchoté de Lalla Rahma à Lalla Zoubida.
 Visite de la ville avec son père. L’enfant est gêné par ses habits neufs jusqu’aux emmanchures.
 Lalla Zoubida reçoit lalla Aïcha, papotages et commérages pour le reste de la journée.
 Le soir, l’enfant est content de retrouver ses anciens habits.
L’ETE
Chapitre VIII :
 La fin de la fête. Retour du train-train quotidien.
 Chaleur accablante, suffocante au Msid, l’école coranique.
 L’école a déménagé dans un sanctuaire (salle plus vaste) : monotone brisée, l’enfant donne libre
cours à sa mémoire fertile.
 Achat du fameux bracelet (mauvaise augure/ présage) : dispute de Mâalem Abdesslam avec le
Dellal (le courtier mécréant, les enchères)
 Le remariage (bigamie) de Moulay Larbi avec la très jeune fille du coiffeur.
 Lalla Zoubida et lalla Aïcha se racontent leurs souffrances, maladie de l’enfant (migraine et
souffrance).
Chapitre IX :
 l’état de santé de Sidi Mohammed se détériore.
 Maalem Abdesslam perd son argent au souk.
 Pour remettre sur pied son atelier, il part travailler en tant que moissonneur dans la périphérie
de Fès.
 La souffrance et la maladie sont au menu du quotidien.
 Décision de Lalla Aicha et Lalla Zoubida d’aller consulter le voyant Sidi El Arafi.
Chapitre X :
 La visite de Sidi El Arafi au quartier Seffah. (Description visuelle et olfactive des lieux)
 Sidi El Arafi, un homme qui inspirait la confiance et l’assurance. (Prières, bénédiction du
voyant)
 Description vestimentaire de Sidi El Arafi.
 Visite de Lalla Zoubida avec son fils des mausolées (l’enfant ne va plus au Msid).
 Un villageois apporte des provisions et de l’argent à Lalla Zoubida provenant de son mari.
 Visite de Lalla Aicha et l’annonce d’une surprise. (Repas ; les six œufs).
Chapitre XI :
 Visite rendue à Lalla Aicha par le narrateur et sa mère. (La guerre aux mouches).
 Papotages des deux femmes autour d’un thé.
 Arrivée de Salama qui se fait pardonner auprès de Lalla Aicha en annonçant que le divorce de
Moulay Larbi et sa femme est à l’horizon.
 Zhor, une voisine, cherchant deux brindilles de menthe, finit par se joindre aux deux femmes et
raconte la situation qui empire entre Moulay Larbi et sa jeune femme trop capricieuse pour son
âge.
Chapitre XII :
 Le dénouement joyeux pour Lalla Aicha : le divorce de son mari
 Allal El Yaâkoubi, le condisciple de l’enfant, vient s’enquérir de son état de santé.
 Zineb vient annoncer l’avènement du père de l’enfant : Mâalem Abdesslam.
 La visite de Driss El Aouad au père (papotages) : divorce de Moulay Larbi.
 Fatigué, Sidi Mohammed se retire pour rouvrir sa boîte à merveilles.
Compendium succinct de l’œuvre : la Boîte à merveilles
(La symphonie des trois saisons)
Prof. KHALID Lycée Al Massira Al Khadra - Tznit -

NB : La symphonie des trois saisons par intertextualité avec les quatre saisons de Vivaldi 3