Vous êtes sur la page 1sur 70

SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT

LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

ROYAUME DU MAROC
PROVINCE EL KELAA DES SRAGHNA
MUNICIPALITE D'EL KELAA DES SRAGHNA

MAITRE D'OUVRAGE

MAITRE D'OUVRAGE DELEGUE

LOTISSEMENT RIAD MENARA 2


TRANCHE 1

CPS - CPT
ALIMENTATION EN EAU POTABLE
IN SITE
DEC 2020

VIABITEC
IMANE CENTER RUE MED ERRACHID ETAGE 4 APPT 6 - C A S A B L A N C A
TEL 0522 30 16 87 - FAX 0522 31 85 07

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 1
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

ATTESTATION DE VISITE DES LIEUX

Je soussigné :

Agissant en vertu des pouvoirs qui m’ont été conférés au nom et pour le compte de

Dont le siège social sis à

Certifie m’être rendu sur les lieux des travaux de :

" LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 "


A El Kelaa des Sraghna

TRAVAUX D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE IN SITE


TRANCHE 1

Avoir examiné le site, les ouvrages existants, les problèmes qu’ils posent, effectué
toutes enquêtes, études et démarches auprès de l’ONEE-BO et de la commune, et
avoir en conséquence apprécié à mon point de vue et sous ma seule responsabilité, la
nature l’importance et les conditions d’exécution des travaux liés à ces lieux.

Cette attestation valant ce que droit.

Fait à , le ……………………………….

( Signature et cachet de l’entreprise )

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 2
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

S O M M A I R E

PAGES

CHAPITRE I - CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES (C.P.S.)

ARTICLE 1 - OBJET DU CPS ....................................................................................................... 7


ARTICLE 2 - MODE DE PASSATION DU MARCHE ..................................................................... 7
ARTICLE 3 - DESCRIPTION SOMMAIRE DES OUVRAGES ........................................................ 7
ARTICLE 4 - PARTIES CONTRACTANTES .................................................................................. 8
ARTICLE 5 - PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE - DOCUMENTS GENERAUX ................. 9
ARTICLE 6 – DELAI DE NOTIFICATION DE L'APPROBATION - VALIDITE................................ 10
ARTICLE 7 - PROGRAMME & CADENCE DES TRAVAUX .......................................................... 12
ARTICLE 8 - CAUTIONNEMENT - RETENUE DE GARANTIE ...................................................... 13
ARTICLE 9 - DOMICILE DE L'ENTREPRISE ................................................................................ 13
ARTICLE 10 - REPRESENTATION ............................................................................................... 14
ARTICLE 11 - CONTROLE TECHNIOUE ...................................................................................... 14
ARTICLE 12 - OBLIGATIONS DIVERSES DE L'ENTREPRENEUR ............................................. 14
ARTICLE 13 - PROVENANCE DES MATERIAUX ......................................................................... 14
ARTICLE 14 - ECHANTILLONNAGE ............................................................................................ 14
ARTICLE 14 - PLAN DE RÉCOLEMENT....................................................................................... 14
ARTICLE 16 - REVISION DES PRIX ............................................................................................. 15
ARTICLE 18 - NATURE ET COMPOSITION DES PRIX ................................................................ 15
ARTICLE 19 - APPRECIATION DU FORFAIT ............................................................................... 16
ARTICLE 20 - MODIFICATIONS - TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES ............................................ 16
ARTICLE 21 - RECEPTION PROVISOIRE (Articles 65 & 66 du CCAG-T) .................................. 17
ARTICLE 22 - RECEPTION DEFINITIVE (Article 67 & 68 du CCAG-T) ....................................... 18
ARTICLE 23 GARANTIE DECENNALE DES TUYAUX ................................................................. 18
ARTICLE 24 - ORDRE DE SERVICE - LETTRES - INSTURCTIONS ............................................ 19
ARTICLE 25 - MODIFICATIONS ................................................................................................... 19
ARTICLE 26 - DOCUMENTS ......................................................................................................... 19
ARTICLE 27 - MALFACONS ......................................................................................................... 19
ARTICLE 28 - PRESENCE DE L'ENTREPRENEUR - DIRECTION & ENCADREMENT .............. 19
ARTICLE 29 – ASSURANCES ...................................................................................................... 19
ARTICLE 30 - MODE DE REGLEMENT ........................................................................................ 21
ARTICLE 31 : INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER ........................................... 22
ARTICLE 31-1 : COMPTE PRORATA ........................................................................................... 23
ARTICLE 31-2 : PROTECTION DU CHANTIER ............................................................................ 23
ARTICLE 31-3 : SUJETIONS RESULTANT DE L'EXECUTION SIMULTANEE ........................... 24
ARTICLE 31-4 : NETTOYAGE DU CHANTIER.............................................................................. 24
ARTICLE 32 - FRAIS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT ...................................................... 24
ARTICLE 33 - CESSION DU MARCHE ......................................................................................... 24
ARTICLE 34 - SOUS-TRAITANCE ................................................................................................ 24
ARTICLE 35 - RESTRICTION DANS L'EMPLOI DE LA MAIN D'OEUVRE................................... 25
ARTICLE 36 - SECURITE DU TRAVAIL ........................................................................................ 25
ARTICLE 37 - RESILIATION DU MARCHE – MESURES COERCITIVES..................................... 25
ARTICLE 38 - REGLEMENT JUDICIAIRE DES LITIGES.............................................................. 26

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 3
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES ........................................................................ 27


ARTICLE 1 - PREAMBULE .......................................................................................................... 28
ARTICLE 2 – CONSISTANCE DES TRAVAUX ............................................................................ 28
ARTICLE 3 - MATERIEL ET MISE EN OEUVRE ........................................................................... 29
ARTICLE 4 - RELATIONS DE L'ENTREPRENEUR AVEC LE DISTRIBUTEUR ........................... 30
ARTICLE 5 - DEFINITION, NATURE ET NOMBRE DES ESSAIS A EFFECTUER ....................... 30
ARTICLE 6 - RESEAUX EXISTANTS ........................................................................................... 30
ARTICLE 7 - EPUISEMENTS ....................................................................................................... 30
ARTICLE 8 - TRAVAUX PRELIMINAIRES. .................................................................................. 30
ARTICLE 9 - RENSEIGNEMENTS PRELIMINAIRES ................................................................... 30
ARTICLE 10 - CONNAISSANCE DES LIEUX............................................................................... 31
ARTICLE 11 - ETUDES COMPLEMENTAIRES............................................................................. 32
ARTICLE 12 – SIGNALISATION DES CHANTIERS - SECURITE ................................................. 32
ARTICLE 13 - PROVENANCE DES MATERIAUX ......................................................................... 32
ARTICLE 14 - DEBUT DES TRAVAUX.......................................................................................... 33
ARTICLE 15 - DESCRIPTION DES TRAVAUX A REALISER ....................................................... Erreur ! Si
Article I.1 OBJET DES TRAVAUX ............................................................................................ 34
Article I.2 CONNAISSANCE DES LIEUX .................................................................................. 34
Article I.3 SIGNALISATION DES CHANTIERS ......................................................................... 35
Article I.4 PIQUETAGE ET IMPLANTATIONS .......................................................................... 35
Article I.5 DIMENSIONS DES TRANCHEES............................................................................. 35
Article I.6 OUVERTURE DES TRANCHEES ............................................................................. 36
Article I.7 PROXIMITE D'AUTRES OUVRAGES ........................................................................ 37
Article I.8 REMBLAIEMENT DES FOUILLES ........................................................................... 37
Article I.9 CARACTERISTIQUES DES CONDUITES ET APPAREILLAGES ............................... 37
Article I.10 FOURNITURE DE SABLE ET GRAVETTES ......................................................... 46
Article I.11 AGGLOS ................................................................................................................. 46
Article I.12 FOURNITURE DE CIMENT ET D'ACIER POUR BETON ARME ............................ 46
Article I.13 MISE EN OEUVRE ET CONFECTION DU LIT DE POSE ....................................... 47
Article I.14 MISE EN PLACE DE TUYAUX, ACCESSOIRES ET PIECES
SPECIALES ............................................................................................................ 47
Article I.15 CONSTRUCTION D'OUVRAGES ANNEXES ......................................................... 47
Article I.16 COMPOSITION ET FABRICATION DES BETONS ................................................ 49
Article I.17 ARMATURES .......................................................................................................... 50
Article I.18 ENDUITS.................................................................................................................. 50
Article I.19 DEPOSE ET REPOSE DES BORDURES DE TROTTOIRS.................................... 51
Article I.20 ENLEVEMENT ET EVACUATION DES DEBLAIS-PENALITES ............................. 51
Article I.21 NETTOYAGE ET DESINFECTION DES CONDUITES............................................ 51
Article I.22 REFECTION DES CHAUSSEES.............................................................................. 51
Article I.23 ESSAIS DES CONDUITES EN TRANCHEE ............................................................ 52

BORDEREAU DES PRIX – DETAIL ESTIMATIF ........................................................................... 54

R E C A P I T U L A T I F ............................................................................................................... 69

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 4
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

ROYAUME DU MAROC
PROVINCE EL KELAA DES SRAGHNA
MUNICIPALITE D'EL KELAA DES SRAGHNA

MAITRE D'OUVRAGE
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
GROUPE MENARA
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2
TRAVAUX D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE
IN-SITE – TRANCHE 1

ENTRE LES SOUSSIGNES :

A/ SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT à Marrakech, représentée par son Président


Monsieur

ci-après dénommée Maître d’ouvrage

D’UNE PART

ET

B/ L'entreprise, d'autre part, à savoir :

Représentée par son Directeur


Faisant élection de domicile à
Identification fiscale n°
Affiliée à la Caisse National de Sécurité Sociale sous le numéro
Inscrit au registre de Commerce de sous le n°
Inscrit à la Patente sous le n°
Titulaire du compte bancaire n°

D’AUTRE PART

IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 5
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

IMPORTANT

L’entrepreneur est tenu de se rendre personnellement sur place pour relever et constater
l’importance des occupations et des obstacles (réseau H.T, réseaux VRD en cours et
décharge public) présents sur le terrain.
Il devra apprécier à son point de vue et sous sa responsabilité les difficultés que ces
occupations et obstacles peuvent engendrer, tant au point de vue interventions et
exécution que planning de réalisation.
L’entrepreneur a à sa connaissance que :
- le Maître d’Ouvrage peut prononcer l’ordre de service d’entamer les travaux avant la
libération des terrains occupés et l’achèvement des autres réseaux de VRD.
- La libération des zones occupées, la déviation de la ligne HT et l’achèvement des
autres réseaux peuvent avoir lieu pendant ou après la période de réalisation des
travaux sur les zones libres à la prononciation de l’ordre de service.
L’entrepreneur devra tenir compte de ces contraintes dans son programme de travaux.
Entendu qu’aucune réclamation ne sera admise et l’entrepreneur ne pourra prétendre à
aucune indemnité de quelque ordre que ce soit, du fait des difficultés d’exécution sous
estimés par lui-même ou du fait de la nécessité d’interventions décalées dans le temps
même après expiration du délai d’exécution.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 6
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES


ARTICLE 1 - OBJET DU CPS

Le Présent Cahier des Prescriptions Spéciales a pour objet de définir :

• La nature et la consistance des travaux d’alimentation en eau potable in-site –


Tranche 1 à exécuter en vue de l'équipement du "LOTISSEMENT RIAD MENARA 2"
d'une superficie de 30 Ha environ située sur le territoire de la MUNICIPALITE D'EL KELAA
DES SRAGHNA - PROVINCE EL KELAA DES SRAGHNA
• Les conditions selon lesquelles ces travaux devront être réalisés ;
• Les prix et modalités de règlement de ces travaux.

Ces travaux seront exécutés pour le compte de la SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT

ARTICLE 2 - MODE DE PASSATION DU MARCHE

Le présent Marché est passé par appel d'offres restreint

ARTICLE 3 - DESCRIPTION SOMMAIRE DES OUVRAGES

D'une manière générale les travaux comprennent à titre non limitatif :


- Les études concernant la stabilité des ouvrages et les plans de ferraillage et note de calculs
des ouvrages génie civil
- Les études concernant l'organisation du chantier et la conduite des travaux, planning à faire
agréer par le Maître d'ouvrage
- L'implantation des conduites suivant les documents et les instructions complémentaires
éventuellement fournis par le Maître d'ouvrage et l'ONEE-BO
- Les études géotechniques concernant la nature des terrains traversés et l'agressivité des
sols.
- L'ouverture des fouilles en tranchées sous trottoirs ou sous chaussées suivant l'itinéraire
emprunté et remblai de la tranchée après pose des équipements.
- L'entretien des fouilles ouvertes par l’Entreprise.
- Mise en place de lit de pose y compris fourniture de matériaux.
- La fourniture, transport et pose de canalisations d'eau, leurs pièces de raccords et les
appareils annexes.
- Les contrôles et épreuves des matériaux et fournitures en usine et sur chantier.
- Les essais d'étanchéité des conduites en tranchées.
- Tout essai complémentaire et mis au point en vue de l'obtention des garanties dans les
clauses techniques particulières.
- Le nettoyage et la désinfection des conduites suivant les prescriptions du présent C.P.S.
- La fourniture de l'eau nécessaire à tous les essais et opérations visées ci-dessus.
- La protection contre la corrosion de la conduite et des pièces spéciales.
- L'enlèvement et transport aux décharges publiques des déblais en excédent.
- L'exécution des regards pour vannes, vidanges, ventouses etc ...
- La confection de butées et ancrages en béton.
- Les travaux annexes tels que dépose et repose de bordures de trottoirs ou réfection de
chaussée.
- La mise en service des conduites et ouvrages.
- L'exécution des traversées au niveau des voies existantes.
- La remise en l'état des lieux et le rétablissement des chaussées, trottoirs, accotements et
généralement de tout ouvrage détérioré par cause des travaux,

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 7
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

- L'établissement des plans de récolement, certifiés conformes à l'exécution.


- L'entretien des conduites, compteurs et équipements pendant le délai de garantie
-L'obtention des autorisations nécessaires auprès des administrations et services
concernés
Tous les ouvrages seront réalisés suivant les normes et les règles de l'art et doivent être
conformes aux prescriptions de l'ONEE-BO afin qu'ils soient réceptionnés sans réserve
et sans plus-value par les organismes contrôleurs de l'ONEE-BO Eau potable et du
B.E.T.
L'énumération ci-dessus n'est nullement limitative. Les travaux comportent en fait tous ces
ouvrages et sujétions même non décrits au présent cahier des Prescriptions Technique mais
nécessaires à la parfaite exécution des travaux objet du présent dossier.

ARTICLE 4 - PARTIES CONTRACTANTES

Les paries contractantes du marché sont :

A/ SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT à Marrakech, représentée par son Président


Monsieur ZAHID MOHAMED agissant en qualité et en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés.

B/ L'entreprise,

Représentée par son Directeur

Faisant élection de domicile à

Identification fiscale n°

Affiliée à la Caisse National de Sécurité Sociale sous le numéro

Inscrit au registre de Commerce de sous le n°

Inscrit à la Patente sous le n°

Titulaire du compte bancaire n°

L'entrepreneur est informé que le Maître d'Ouvrage est lié par contrat aux intervenants suivants
qui interviennent dans la réalisation des ouvrages ; pour son compte.

Commission de suivi et de qualité

ONEE-BO « Service Eau Potable »

Commune « Service voirie »

VIABITEC

IMANE CENTER RUE MED ERRACHID ETAGE 4 APPT 6 - C A S A B L A N C A


TEL 022 30 16 87 - FAX 022 31 85 07

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 8
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

ARTICLE 5 - PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE - DOCUMENTS GENERAUX TEXTES


SPECIAUX
A) Les obligations de l'entrepreneur pour l'exécution des travaux, objet du marché résultent de
l'ensemble des documents suivants :

- L'acte d'engagement.

- Le présent Cahier des Prescriptions Spéciales.

- Bordereau des prix – détail estimatif.

- Les plans d’exécution d’architecte et du B.E.T.

- Le CCAG–T, Cahier des Clauses Administratives Générales applicables aux marchés de


Travaux exécutés pour le compte de l'Etat, approuvé par le décret n°2-99-1087 du 29
Moharram 1412 (4 mai 2000).
En cas de contradiction entre ces documents, l'ordre de présence est celui-ci dessus indiqué et
les prix en toutes lettres portés au bordereau des prix - détail estimatif seront tenus pour bon.

B) Pièces contractuelles postérieures à la conclusion du marché

Conformément à l’article 5 du CCAG-T, les pièces contractuelles postérieures à la conclusion


du marché comprennent :

- Les ordres de service.

- Les avenants éventuels.

- La décision prévue au paragraphe 3 de l’article 52 du CCAG-T, les cas échéant.

C) Documents généraux

- Le CCAG-T, Cahier des Clauses Administratives Générales applicables aux marchés de


Travaux exécutés pour le compte de l'Etat, approuvé par le décret n°2-99-1087 du 29
Moharram 1412 (4 mai 2000).
− Le Décret n° 2.99.1087 du 29 Moharram 1412 (4 Mai 2000), approuvant le Cahier des
Clauses Administratives Générales applicables aux marchés de travaux pour le compte
de 'Etat.
− Le cahier des prescriptions communes provisoires applicable aux travaux dépendant de
l'Administration de l'équipement et de la Promotion Nationale tel que ce cahier est défini
par la circulaire n° 601 E.P.N. du 7 Juin 1972.
− La loi n° 69-00 relative au contrôle financier de l’Etat sur les entreprises publiques et
autres organismes, promulguée par le dahir n° 1.03.195 du 16 ramadan 1424 (11
novembre 2003)
− Le décret n° 2.72.54 du 26 Kâada (15 Juin 1972) portant revalorisation des salaires.
− Le décret Royal n° 330.66 du 21 Avril 1967 portant réglementation sur la compatibilité
publique.
− Le devis général d'Architecture D.G.A. réglant les conditions d'exécution des bâtiments
Administratifs édition 1976.
− La lettre circulaire n° 18/DCP du 1er Février 1982 portant réglementation de la nouvelle
procédure d'acquittement des droits de timbres à titre d'affranchissement des marchés et
contrat passés pour le compte de l'Administration.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 9
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

− La lettre circulaire n° 143 IGSA du 30/11/82 émanant du Secrétariat Général du


Gouvernement et définissant les conditions d'application à titre de sanction de la mise en
régie des marchés du Dahir n° 1-2-498 du 20 Rabia 111394 (21 Mai 1974)
− L'arrêt conjoint de 21/1/82 des Ministères de l'Habitat et de l'Aménagement du Territoire
et du Ministère des Finances.

L'application de ces documents ne dispense pas de respecter les prescriptions, règles,


circulaires et décrets Administratifs, tant généraux que particuliers ou locaux, ainsi que les
textes officiels complétant ou modifiant les pièces dont il est fait état, qui seront publiés
postérieurement à l'élaboration du présent Cahier des Prescriptions Spéciales.

L'Entrepreneur devra, s'il ne les possède se procurer ces brochures au Ministère des Travaux
Publics ou à l'imprimerie officielle de Rabat.

Il ne pourra en aucun cas, exciper de l'ignorance de ces documents pour se soustraire aux
obligations qui en découlent.

ARTICLE 6 – DELAI DE NOTIFICATION DE L'APPROBATION - VALIDITE DU MARCHE -


DELAI D'EXECUTION - PENALITES -AMENDES

6.1 - Délai de notification de l'approbation et validité du marché


Le délai de notification de l'approbation du marché est, conformément à l'article 33 du
Règlement précité, est de quatre vingt dix jours (90 jours) à compter de la date fixée pour
l'ouverture des plis. Si la notification de l'approbation n'est pas intervenue dans ce délai,
l'attributaire est libéré de son engagement vis à vis du Maître d'Ouvrage.
Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu'après notification de son
approbation par le Maître d’Ouvrage

6.2 - Délai d'exécution


Il est prévu un délai global d'exécution de TROIS (03) mois pour l'ensemble des travaux objet
du présent marché.
Ce délai prendra effet à compter du lendemain du jour de la notification de l'ordre de service
prescrivant de commencer les travaux.
6.3 - Prolongation de délai
Conformément à l'article 43 du CCAG-T et à partir du moment où le planning d'exécution a
été mis au point par la Maîtrise de Chantier et les différents corps d'état, aucune prolongation
de délai ne pourra être accordée par le Maître de l'Ouvrage sans une demande expresse
formulée par lettre recommandée au Maître d'Ouvrage dans un délai de Sept (7) jours au plus
tard après l'événement motivant la demande de prolongation.
Toutes les justifications nécessaires permettant au Maître d'Ouvrage de reconnaître après avis
de la Maîtrise de Chantier le bien des difficultés imprévues motivant le retard doivent être
jointes.

6.4 - Pénalités
A défaut par l'entrepreneur d'avoir terminé les travaux à la date déterminée, il lui sera appliqué
sans préjudice en application de l’article 60 du CCAG -T, une pénalité de 1‰ ( un pour mille )
du montant du marché augmentés d’éventuels avenants par jour de calendrier de retard à
compter du lendemain de la date de notification de l’ordre de service de commencer les
travaux.
Il est précisé que le montant de l’ensemble des travaux est celui du marché initial
éventuellement modifié ou complété par les avenants intervenus. Conformément aux
dispositions de l’article du CCAG -T, le montant des pénalités est plafonné à dix (10%) pour
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 10
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

cent du montant du marché initial de l’ensemble des travaux, éventuellement modifié ou


complété par les avenants intervenus.
Les pénalités sont appliquées et introduites d’office dans les décomptes mensuels, le solde
éventuel étant en totalité sur le décompte définitif des travaux.
Il appartiendra à l’entrepreneur, dans le cadre de son programme de travaux de se prémunir à
sa convenance contre des retards éventuels de ses sous-traitants.
De convention expresse, il ne pourra arguer du retard de ceux-ci pour éluder l’une quelconque
de ses obligations.

6.5 - Amendes pour retard


Le respect de la date contractuelle de fin de travaux est subordonné au respect du planning
des travaux établi pour chaque corps d'état par la Maîtrise de Chantier en collaboration avec
les entreprises.
Lorsqu'en cours d'opération, il sera constaté par rapport à ce planning un retard dans
l'exécution des travaux, il sera appliqué en fin de mois une pénalité provisoire de Un pour mille
du montant de travaux du sous lot défaillant par jour calendaire.
Le mois suivant, cette pénalité sera supprimée, diminuée, augmentée au maintenue suivant
l'évolution du nombre de jours de retard imputables à l'entreprise.
A cet effet, la Maîtrise de chantier établira chaque mois un tableau d'avancement accompagné
éventuellement de la proposition de pénalités ou de remboursement des retenues déjà
effectuées à ce titre.
Au cas où les travaux ne seraient pas terminés dans les délais fixés et sans mise en demeure
préalable sur simple confrontation de la date d'expiration du délai contractuel d'exécution et de
la date de réception provisoire le montant des amendes sera ajouté aux pénalités visées ci
dessus.
Le respect de la date contractuelle de réception provisoire entraîne automatiquement le
remboursement des amendes correspondantes.

6.6 - Amendes pour retard dans la remise des pièces qui incombent à l'entreprise après
notification du marché
Dès notification du marché, l'entreprise devra fournir à la Maîtrise de Chantier dans un délai
maximum de Quinze (15) jours les détails complémentaires de son corps d'état et l'ensemble
des renseignements nécessaires à l'établissement du planning détaillé à savoir :
− Délai d'approvisionnement.
− Début d'interventions sur chantier par corps d'état.
− Délai d'exécution proposé pour chaque sous lot, ce délai devant être fractionné selon les
phases successives d'intervention.

Faute d'avoir satisfait pleinement à ces obligations, l'entreprise est susceptible d'une amende
de 500 DHS (Cinq cent Dirhams) par jour calendaire de retard.

6.7 - Retard dans le nettoiement


L'entreprise est chargée de nettoyage régulier les locaux ou elle travaille. La Maîtrise de
Chantier pourra à tout moment exiger ce nettoyage lorsqu'il n'aura pas été exécuté
spontanément.
Les locaux devront être laissés parfaitement nets pendant toute la durée du chantier et jusqu'à
leur livraison.
Les gravois et débris divers seront déposés au voisinage des constructions en un ou plusieurs
endroits désignés par la Maîtrise de Chantier et ensuite enlevés et déposés aux décharges
publiques.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 11
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Par dérogation de l'article 40 du CCAG-T, le délai opposant à l'entrepreneur pour dégagement


est fixé à Quinze (15) jours à compter de la date de la pré réception.
Passé ce délai, l'entrepreneur est passible d'une astreinte non récupérable de Mille Dirhams
(1000 DH) par jour calendaire de retard.

6.8 - Pénalités de fonctionnement - Absence aux rendez-vous de chantier -Délégations


L'entreprise adjudicataire et les responsables spécialistes des sous lots sont tenus d'assister
aux réunions hebdomadaires de Maîtrise et de Coordination lorsqu'ils y auront été conviés par
lettre ou sur le procès verbal de la réunion précédente.
Le Maître d'Ouvrage et la Maîtrise de Chantier se réservent le droit de modifier la cadence de
ces réunions.
Dans le cas contraire, les astreintes suivantes sont appliquées, elles ne sont pas récupérables
− Retard = 150 DHS (Cent Cinquante Dirhams) par ¼ d'heure.
− Absence = 2.000 DHS (Deux Mille Dirhams).

6.9 - Pénalités Pour retard de non fourniture des dossiers de récolement


L'entreprise est tenue de constituer les dossiers de récolement et de les remettre à la Maîtrise
de chantier au fur et à mesure de l'avancement des travaux.
La Maîtrise de chantier définit avec l'entreprise un calendrier de remise des dossiers de
récolement suivant le planning d'exécution. L'entreprise est tenue de respecter les dates
indiquées dans ce calendrier. En cas de retard une amende de 500 DH (Cinq Cent Dirhams)
par jour calendaire lui sera appliquée de plein droit.
Le règlement du décompte reste subordonné à la fourniture intégrale du dossier de récolement.
En cas de non fourniture du dossier de récolement, il sera appliqué à l'entreprise une pénalité
de Un Pour Cent (1%) du montant global des travaux y compris avenants.

ARTICLE 7 - PROGRAMME & CADENCE DES TRAVAUX


En exécution de l'article 37 du C.C.A.G-T, l'entrepreneur devra soumettre au M.O. dans les
quinze jours de la notification de l'ordre de service prescrivant le commencement des travaux,
le calendrier d'exécution des travaux selon lequel il s'engage à conduire le chantier, comportant
tous renseignements et justifications utiles.
Au cas où la cadence d'exécution des travaux deviendrait inférieure à celle prévue au dît
calendrier, le Maître de l'Ouvrage pourrait faire application des mesures prévues à l'article 70
du C.C.A.G-T, même pour les délais partiels portés au planning.
L'Entrepreneur doit remettre au B.E.T., après la notification du marché.

- Un planning "barre" donnant dans le cadre des délais contractuels, l'échelonnement


détaillé dans le temps des principales opérations que comporte l'exécution du marché
et notamment :
. études approuvées
. implantation
. installation de chantier - . approvisionnement des matériaux et matériels
. les terrassements
. Conduites et pièces

- Un programme technique définissant d'une manière précise les principales installations


de chantier et plus spécialement :
. un plan général de leur implantation.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 12
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

. un programme général d'exécution des travaux, exposant notamment


l'encadrement prévu et les effectifs de main d'œuvre locale utilisée.
. une liste du matériel prévu et des principales pièces de rechange et un calendrier
d'approvisionnement de ce matériel.
. les procédés d'exécution que l'Entrepreneur compte employer.
. le mode de fabrication, dosage, transport, mise en œuvre et conservation des
bétons.

. le système de coffrage qu'il compte utiliser.


. Les notices, références, analyses, brevets et d'une manière générale, toutes pièces
justificatives du mode d'exécution des ouvrages.
. l'encadrement prévu et les effectifs de main d'œuvre locale utilisée.

La Maîtrise d'œuvre, s'il a des observations à formuler, les fera connaître à


l'Entrepreneur dans les quinze (15) jours de la réception de ces documents.

- A la fin de chaque mois d'exécution du marché, l'Entrepreneur doit adresser à la


Maîtrise d'Ouvre un état indiquant le degré d'avancement de ces opérations et s'il y a
lieu, les modifications, qu'il propose d'apporter au programme d'exécution,
l'Entrepreneur doit permettre à la Maîtrise d'œuvre de procéder, à son gré, aux
vérifications de ces états et ceux-ci peuvent donner lieu à tout moment, sur la
demande de l'une ou l'autre des parties à un examen en commun.

- Les programmes de travaux qui seront ainsi établis par l'Entrepreneur n'ont de caractère
contractuel qu'autant que serait concernés, outre évidemment la bonne exécution des
travaux, l'application des clauses prévues pour cas de force majeure.

ARTICLE 8 - CAUTIONNEMENT - RETENUE DE GARANTIE


En application de l'article 12 du C.C.A.G-T
- Le cautionnement définitif est fixé à 3 % (Trois Pour Cent) du montant initial du marché
arrondi à la dizaine de dirhams supérieure. Il doit être constitué dans les Trente (30)
jours qui suivent la notification de l'approbation du marché.
- La retenue de garantie à prélever sur les acomptes mensuels est de 10% (dix pour
cent) du montant des travaux exécutés. Elle cessera de croître lorsqu'elle atteindra 7%
(Sept Pour Cent) du montant initial du marché augmenté des montants des travaux
supplémentaires et des avenants s'il y a lieu.
La retenue de garantie peut être remplacée, Si l'entrepreneur le demande, par une caution
bancaire conformément à la réglementation en vigueur.
En cas de défaillance quelconque de l'entreprise, le M.O. se réserve le droit de faire appel aux
cautions, et ce par simple courrier qu'aurait envoyé à ce sujet à la banque.
ARTICLE 9 - DOMICILE DE L'ENTREPRISE
En application de l'article 17 du CCAG-T, l'entrepreneur est tenu d'élire domicile au Maroc qu'il
doit indiquer dans l'acte d'engagement ou le faire connaître au M.O. dans le délai de Quinze
(15) jours à partir de la notification qui lui est faite de l'approbation de son marché ou de la
décision prise de commencer l'exécution du marché.
Faut par lui d'avoir satisfait à cette obligation, toutes les notifications qui se rapportent au
marché sont valables lorsqu'elles ont été faites au siège de l'entreprise dont l'adresse est
indiquée dans le cahier des prescriptions spéciales.
En cas de changement de domicile, l'Entrepreneur est tenu d'en aviser le Maître d'Ouvrage par
lettre recommandée avec accusé de réception dans les Quinze (15) jours suivant la date
d'intervention de ce changement.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 13
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

ARTICLE 10 - REPRESENTATION
L'Entrepreneur doit avoir en permanence sur le chantier un représentant qualifié et habilité à
prendre toutes décisions même financières. Ce représentant dont le curriculum vitae sera joint
à la soumission sera agréé par la Maîtrise de l'Ouvrage.
En cas de changement justifié de ce représentant, l'Entrepreneur devra soumettre un ou
plusieurs candidats à l'agrément de la Maîtrise de l'Ouvrage, ce dernier n'aura pas à justifier sa
décision en cas de rejet.
ARTICLE 11 - CONTROLE TECHNIOUE
Nonobstant le contrôle et la surveillance normale des travaux par le M.O., le BET, l’ONEE-BO
et les services concernés, l'Entrepreneur devra laisser libre accès à ses chantiers aux
Ingénieurs chargés du contrôle et présenter à leur demande tous renseignements et
documents utiles pour l'exécution de leur mission.
ARTICLE 12 - OBLIGATIONS DIVERSES DE L'ENTREPRENEUR
1. L'Entrepreneur sera tenu de provoquer lui mêmes instructions écrites et figurées qui
pourraient lui manquer, dans ces conditions il ne pourra jamais se prévaloir du manque de
renseignements pour justifier une exécution contraire à la volonté du Maître d'Oeuvre.
2. L'Entrepreneur ne pourra élever aucune réclamation ni prétendre à indemnité ou plus value
pour la gêne et les sujétions résultant de la présence d'ouvriers d'autres corps d'état
appelés à travailler sur le chantier.
3. Il est précisé que, parmi les dépenses incluses dans les prix selon l'article 49 du C.C.A.G-T,
figurent les frais de branchement du chantier, aux réseaux d'eau, d'électricité etc... et les
consommations correspondantes pendant la durée du chantier.
4. En application de l'article 40 du C.C.A.G-T, le délai fixé pour le dégagement, le nettoiement
et la remise en état des emplacements mis à la disposition des Entrepreneurs est fixé à 5
(Cinq) jours de calendrier à compter de la date de réception provisoire. En outre, une
pénalité spéciale de 200 DH (Deux Cent dirhams) par jour de calendrier de retard sera
appliquée à compter de la date d'expiration du délai de 5 (Cinq) jours indiqué plus haut.
ARTICLE 13 - PROVENANCE DES MATERIAUX

Les matériaux destinés à l'exécution des travaux seront d'origine marocaine. Les
carrières et les usines doivent être agrée par le MO et le BET. Le seul fournisseur agrée
par le MO et le BET est MENARA PREFA. Il sera fait appel aux matériaux d'autres
fournisseurs qu'en cas d'impossibilité de se procurer des matériaux chez MENARA
PREFA et après accord du MO.
ARTICLE 14 - ECHANTILLONNAGE

L'Entrepreneur devra soumettre à l'agrément du M.O. et sur sa demande un échantillon de


chaque espèce de matériau ou de fourniture qu'il se propose d'employer, il ne pourra mettre en
œuvre ces matériaux qu'après acceptation par le M.O.
Les échantillons acceptés seront déposés au bureau de chantier prévu à l'article 201 & 2 du
D.G.A. et serviront de base de vérification pour la réception des travaux.
L'entrepreneur devra présenter à toute réquisition les certificats et attestation prouvant l'origine
et la qualité des matériaux proposés.

ARTICLE 14 - PLAN DE RÉCOLEMENT


En fin d'exécution, l'Entrepreneur remettra au M.O. et à l'ONEE-BO un mémoire récapitulatif
des travaux réellement exécutés.
A l'appui de son mémoire général récapitulatif, l'Entrepreneur remet au M.O. et à l'ONEE-BO
les dossiers de récolement portant indication des ouvrages réellement exécutés.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 14
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Les dossiers de récolement comprennent :


- Les tracés en plan du réseau à différentes échelles.
- Les profils en long des conduites d’amenée (adduction) ;
- le détail des nœuds
- éventuellement, les notes de calcul établies durant les travaux (dimensionnement
de fourreau de traversée, des vidanges et ventouses, butées,…etc)
- Les plans notamment les plans de ferraillage et note de calcul des ouvrages de
génie civil.
Pour chaque plan énuméré ci-dessus, l'Entrepreneur doit fournir :
Deux (2) exemplaires d'un contre calque borduré avec contre calque de bonne
qualité type polyester- film.
Cinq (5) tirages de chaque plan.
Le mémoire reconnu exact par le M.O. et l'ONEE-BO sert à l'établissement du décompte
définitif.

Faute par l'Entrepreneur d'avoir fourni les plans de récolement lors de la réception provisoire, il
lui sera appliqué d'office par le Maître d'Ouvrage et sur les sommes encore dues, ou à défaut
sur la retenue de garantie ou la caution encore entre les mains de ce dernier, une retenue
de 1 % (un pour cent) du montant du Marché arrondi à la dizaine de dirhams supérieure.

ARTICLE 16 - REVISION DES PRIX

Les prix du présent marché sont fermes et non révisables.

ARTICLE 18 - NATURE ET COMPOSITION DES PRIX

- Nature des prix

Le marché sera passé selon la méthode au FORFAIT. Le marché sera passé à prix global et
forfaitaire
La décomposition du prix global et forfaitaire sera présentée avec des prix unitaires libellés en
dirhams.
Les travaux sont au forfait et les quantités seront, après remise de l’offre, considérées comme
définitives et ne pourront plus être sujettes à révision en plus value

Les prix unitaires sont libellés en Dirhams, Hors taxes.

- Caractères des prix

Conformément aux dispositions de l'article 49 du CCAG-T, les prix établis par l'entrepreneur
correspondent à des ouvrages en parfait état d'achèvement de fonctionnement. Ils sont réputés
comprendre le bénéfice ainsi que tous droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et d'une
façon générale toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire et directe du CPS et
dans les documents généraux auxquels ils se rattachent et qui concernent entre autres :
− Timbres d'assurances de tout ordre (chantiers, individuelles ou collectives).
− Les frais de reproduction des documents demandés en cours de chantier.
− Les frais de participation au compte prorata
− Les amendes et astreintes prévues au CPS.
− Les frais de réfection, de détournement et de croisement et remise à l’état initial des
réseaux existants (Assainissement EU et EP, Eau potable, électricité, téléphone,
Chaussée, etc...)
− Les frais de plans et demandes d’autorisation des travaux à réaliser au niveau des voies
existantes conformément aux exigences de l'ONEE-BO, des TP et services concernés
ainsi que la signalisation
− Les frais d'exécution et d'entretien de modèles à réaliser.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 15
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

− Les frais des études et plans d’exécution du réseau d’eau potable, détails des nœuds et
notes de calculs et leur approbation par l'ONEE-BO
− Les frais des études et plans BA des ouvrages et leur visa et validation par un bureau de
contrôle
− Les frais des vérifications, essais et contrôles de tous les matériaux fournis par le
laboratoire
− Les frais des essais sur matériaux ou composition
− La construction et l'entretien des moyens d'accès et des chemins de service nécessaires
pour les parties communes du chantier
− L'établissement, le fonctionnement et l'entretien des clôtures, les dispositifs de sécurité et
installations d'hygiène intéressant les parties communes du chantier.
− Les frais d’installation de chantier.
− Le gardiennage, l'éclairage et le nettoyage des parties communes du chantier ainsi que
leur signalisation extérieure.
− Les frais de mise en œuvre, vérification, essais et contrôles de tous les matériaux fournis
dans le cadre d'une convention avec un laboratoire agréé par le Maître d'Ouvrage, tels
que terres de remblai, sable, tuyaux, pièces, béton ,équipement, etc..
− Les frais d’installation de chantier « Bureaux et panneau » ainsi que l'installation d'une
ligne téléphonique de chantier, un branchement d'eau potable et pour nettoyage des
véhicules avant leur sortie sur la voie publique, un branchement électrique et la mise à
disposition en permanence d'une personne responsable et représentant l'entreprise.

ARTICLE 19 - APPRECIATION DU FORFAIT


Le montant total présenté par l’entreprise comme prix global et forfaitaire du marché représente
la valeur des constructions, fournitures et travaux d’installation à effectuer d’après les devis
descriptifs, les plans de conception et les indications portées sur ceux ci, ainsi que les plans
d’exécution ; les détails et les finitions étant considérés comme faisant partie des règles de l’art
sans qu’il soit besoins de les décrire plus explicitement.

Les plans et descriptifs se complètent entre eux et l’entreprise en cas de doute ou de


contradiction devra la totalité des travaux inhérents au sous lot, qu’ils résultent de l’un
quelconque des documents de dossier de l’opération ou qu’ils soient nécessaires à la bonne
finition des travaux

En conséquence le Maitre d’Ouvrage , le Maître de l’ouvrage Délégué, et le B.E.T n’admettront


aucune réclamation et n’accorderont aucune augmentation du montant forfaitaire du marché
pour tout oubli dans les descriptions des ouvrages, ou oubli ou erreur de quantité, ou de deux à
la fois, ainsi que pour tout oubli de prix pour toute erreur d’interprétation des documents
soumis.
Les divergences éventuellement relevées en cours d’exécution par rapport aux quantités
figurant au devis estimatif et quantitatif de même que les erreurs qui pourraient y être décelées
dans les calculs ayant fixé le prix global et forfaitaire ne peuvent en aucun cas conduire à une
modification de celui-ci tel qu’il figure à la soumission acceptée.

ARTICLE 20 - MODIFICATIONS - TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES

20.1 - Augmentation ou diminution dans la masse des travaux

Pour l'augmentation et la diminution dans la masse des travaux, les dispositions des articles 52
et 53 du C.C.A.G-T seront appliquées.

20.2 - Travaux sans autorisation

Si l'entrepreneur apporte, sans autorisation, des modifications aux travaux tels quels sont
définis par le marché, le Maître d'Ouvrage peut à son gré sur proposition de la Maîtrise de
Chantier
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 16
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

− Soit exiger les démolitions, corrections, reprises nécessaires à l'exécution exacte du


marché sans préjudice d'une part des réfections qu'il pourrait exiger sur le montant du
marché Si ces démolitions, corrections, reprises, entraîneraient une diminution de la
qualité finale des ouvrages et d'autre part de toute autre incidence, notamment sur les
travaux des autres entrepreneurs.
− Soit accepter les modifications opérées et dans ce cas, le Maître d'ouvrage ne doit aucun
paiement sur les ouvrages modifiés et qui ont entraîné pour l'entrepreneur des dépenses
supérieures à celles afférentes aux ouvrages initialement prévus.

Il est par contre en droit de diminuer le prix du marché du montant des économies si le coût
des ouvrages modifiés est moins élevé que celui des ouvrages initialement prévus.

20.3 - Travaux sur injonction administrative. décision judiciaire ou arbitrage

L'entrepreneur est tenu d'effectuer les travaux ou modification qui lui sont ordonnées par le
Maître d'Ouvrage en conséquence d'une injonction administrative ou d'une décision judiciaire
ou d'un arbitrage faisant suite au recours de tiers.

Ces travaux feront l'objet d'un avenant au marché et réglés comme travaux modificatifs ou
supplémentaires conformément à l'article 20.5.

Si l'origine de ces travaux est imputable à une faute de l'entrepreneur, le Maître d'Ouvrage
pourra user des dispositions prises à l'article 20.2.

20.4 - Travaux urgent intéressant la stabilité

Par exception aux dispositions de l'article 20.2, l'entrepreneur a le droit d'apporter aux ouvrages
des modifications qui, au cours de l'exécution se révéleraient indispensables à la stabilité des
bâtiments et urgent, à charge pour lui d'en informer le jour même le Maître d'Ouvrage.

Si l'origine de ces travaux est imputable à une faute de l'entrepreneur, le Maître d'ouvrage
pourra user des dispositions prises à l'article 20.2.

Dans le cas contraire, les travaux feront l'objet d'un avenant et réglés comme travaux
modificatifs ou supplémentaires conformément à l'article 20.5.

20.5 - Travaux supplémentaires

Pour les travaux supplémentaires, les dispositions de l'article 51 du CCAG-T seront appliquées.

Il est précisé que seuls seront considérés comme travaux supplémentaires et par suite réglés à
l'entrepreneur des travaux du à des changements ordonnés par le Maître d'Ouvrage et
confirmés par ordre de service.

20.6 - Changement dans les diverses natures d'ouvrage

Pour le changement dans les diverses natures d'ouvrage, les dispositions de l'article 54 du
CCAG-T seront appliquées.
ARTICLE 21 - RECEPTION PROVISOIRE (Articles 65 & 66 du CCAG-T)

La réception provisoire des travaux doit être demandée au Maître d'Ouvrage par l'entrepreneur
par écrit et moyennant un préavis minimum de deux (2) semaines.

Elle ne peut être prononcée qu'après présentation des divers certificats de conformité. Avant
cette réception, l'Entrepreneur doit remettre au Maître de l'Ouvrage les dessins d'exécution et
les plans des réseaux pour constituer le dossier d archives techniques de l'opération.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 17
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Si le Maître de l'Ouvrage estime que les travaux sont recevables, l'entrepreneur avise les
services de l'ONEE-BO concernés des dates retenues et les opérations de réception sont
effectuées par le Maître de l'Ouvrage et l'ONEE-BO en présence de l'entrepreneur.

Au cours des opérations de réception, le Maître d'Ouvrage et l'ONEE-BO vérifient la conformité


des fournitures et de l'exécution des ouvrages aux documents du marché, aux règles de l'art et
à la réglementation en vigueur.

Si la réception comporte des réserves, le procès verbal mentionne en détail, les omissions,
imperfections ou malfaçons constatées et la simple notification par lettre recommandée avec
avis de réception à l'Entrepreneur lui vaut injonction d'exécution ou de terminer les travaux omis
ou incomplet et de remédier durablement conformément aux règles de l'art, aux imperfections
et malfaçons dans le délai prescrit, sans que celui-ci puisse en aucun cas excéder un mois.

Passé ce délai, le Maître de l'Ouvrage a le droit de faire procéder à l'exécution des dits travaux
par une autre entreprise de son choix, aux frais, risques et pour le compte de l'Entrepreneur
défaillant sans préjudice des pénalités de retard visées à l'article ci-dessus.

Le coût des dits travaux et éventuellement le montant des pénalités de retard sont prélevés sur
les sommes dont le Maître de l'Ouvrage pourrait être encore redevable à l'Entrepreneur et une
compensation s'opère de plein droit entre les prix des ouvrages ainsi exécutés et les reliquats
dus à l'Entrepreneur.

L'Entrepreneur conserve la garde du chantier, qu'il y ait ou non prise de possession des
ouvrages par le propriétaire, jusqu'à la constatation par procès verbal, tant de la levée des
réserves que de la remise en ordre complète du chantier.

Une réception provisoire partielle peut être prononcée lorsque le Maître de l'Ouvrage use du
droit de prendre possession anticipée de certains ouvrages.

En cas de malfaçons ou de défaillances graves d'achèvement des travaux dûment constatées


par l'ONEE-BO et le Maître de l'Ouvrage. Ce dernier même requis par l'Entrepreneur de faire
procéder à la réception des ouvrages, peut s'y refuser et en reporter l'époque à la date à
laquelle les réfections ou compléments de travaux auront été exécutés, les pénalités de retard
étant appliquées dans les conditions de l'article 6 ci-dessus.
ARTICLE 22 - RECEPTION DEFINITIVE (Article 67 & 68 du CCAG-T)
Après expiration du délai de garantie fixé à un an à partir de la réception provisoire, il est
procédé à la réception définitive. La retenue de garantie sera débloquée après que cette
réception aura pu être prononcée sans réserve, par le Maître d'Ouvrage, le BET, l'ONEE-BO et
la Commune.
Pendant la durée de ce délai (un an), l'entrepreneur demeure responsable de ses ouvrages et
est tenu de les entretenir.

ARTICLE 23 GARANTIE DECENNALE DES TUYAUX


L'Entrepreneur sera responsable pendant DIX ANS de la bonne tenue des tuyaux, raccords et
pièces spéciales et garantira le Maître de l'ouvrage contre toute mauvaise conservation des
tuyaux sans aucune réserve.
S'il est reconnu par le Maître de l'Ouvrage, qu'un élément de conduite présente un défaut
provenant soit de la fabrication soit d'une altération ultérieure imputable à la fabrication,
l'Entrepreneur supportera, à sa charge, soit les réparations nécessaires à la remise en état de
service soit la fourniture et la pose d'un élément de conduite semblable en remplacement de
celui-ci, suivant les prescriptions de l'ordre de service qui lui serait notifié et qui préciserait les
délais de réparation ou de remplacement imposés ainsi que les indemnités de retard
correspondantes.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 18
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Si l'Entrepreneur ne se conforme pas à ces prescriptions il sera procédé d'office aux


remplacements et réparations par le Maître de l'ouvrage, aux frais de l'Entrepreneur, après
mise en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception.
Les obligations ainsi imposées se prolongent s'il est nécessaire au-delà du terme fixé jusqu'à
ce que l'ouvrage ait été mise en état de réception définitive.
L'Entrepreneur doit fournir à la fin des travaux une attestation de garantie solidaire pour une
durée de 10 ans et signé conjointement par le fabricant de tuyaux et l'Entrepreneur
La garantie décennale des tuyaux prend effet à partir de la réception définitive des ouvrages.

ARTICLE 24 - ORDRE DE SERVICE - LETTRES - INSTURCTIONS


L'entrepreneur se conformera strictement aux plans tracés, dessins de détail dressés par le
BET ainsi qu'aux ordres de service, lettres et instructions qui lui seront adressés.
L'entrepreneur sera tenu de provoquer lui-même les instructions écrites ou figurées qui
pourraient lui manquer. Dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du manque de
renseignements pour justifier un retard dans l'exécution.

ARTICLE 25 - MODIFICATIONS
Le Maître d'Ouvrage se réserve le droit de modifier à tout moment telle ou telle partie d'ouvrage
qu'il jugera nécessaire pour une meilleure réalisation du projet. Si ces modifications entraînent
l'apparition d'éléments non prévus par le bordereau des prix et le détail estimatif; les nouveaux
prix seront fixés d'un commun accord sur la base d'un sous détail des prix. Se référer à l'article
51 du C.C.A.G -T.

ARTICLE 26 - DOCUMENTS
L'entrepreneur est tenu de vérifier les cotes et signaler en temps voulu toutes erreurs
matérielles qui auraient pu se glisser dans les plans ou pièces écrites qui lui seront notifiées.
Aucune côte ne sera à l'échelle sur les plans pour l'exécution des travaux. L'entrepreneur devra
s'assurer sur place, avant toute mise en œuvre, de la possibilité de suivre les côtes et
indications des plans et dessins de détail. Dans le cas de doute, il en référera immédiatement
au Bureau d'Etudes.
Si les désignations du devis particulier ou des plans ne sont pas jugées suffisantes, il demeure
bien entendu que la signature du marché implique que les renseignements complémentaires
ont été obtenus par l'Entrepreneur avant la remise de ses offres des prix.

ARTICLE 27 - MALFACONS
Si les malfaçons viennent à être décelées, les ouvrages seront démolis et refaits à la charge de
l'Entrepreneur. Si ces réfections entraînent des dépenses pour d'autres corps d'état, ces
dépenses seront également à la charge de l'Entrepreneur.

ARTICLE 28 - PRESENCE DE L'ENTREPRENEUR - DIRECTION & ENCADREMENT DU


CHANTIER (Articles 18 du CCAG-T)
L Entrepreneur sera tenu d'assister personnellement au moins une fois par semaine, aux
visites de chantier faites par le Maître d'ouvrage.
Pendant la durée des travaux, l'Entrepreneur sera représenté en permanence sur le chantier
par un responsable qualifié. La Direction de ce chantier devra être effectivement assurée sans
interruption. Si la qualification du responsable n'apparaît pas suffisante le Maître d'Ouvrage
pourra en demander le remplacement ou l'assistance jugée nécessaire.
ARTICLE 29 – ASSURANCES
1 – Avant tout commencement des travaux, l’entrepreneur doit adresser au maître d’ouvrage,
une ou plusieurs attestations délivrées par un ou plusieurs établissements agréés à cet effet
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 19
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

justifiant la souscription d’une ou de plusieurs polices d’assurances pour couvrir les risques
inhérents à l’exécution du marché et précisant leurs dates de validité, à savoir ceux se
rapportant :
a- aux véhicules automobiles et engins utilisés sur le chantier qui doivent être assurés
conformément à la législation et à la réglementation en vigueur ;
b- aux accidents de travail pouvant survenir au personnel de l’entrepreneur qui doivent être
couverts par une assurance conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.
Le maître d’ouvrage ne peut être tenu pour responsable des dommages ou indemnités légales
à payer en cas d’accidents survenus aux ouvriers ou employés de l’entrepreneur ou de ses
sous-traitants.
A ce titre, l’entrepreneur garantira le maître d’ouvrage contre toute demande de dommages
intérêts ou indemnités et contre toute réclamation, plainte, poursuite, frais, charge et dépense
de toute nature relatifs à ces accidents.
L’entrepreneur est tenu d’informer par écrit le maître d’ouvrage de tout accident survenu sur
son chantier et le consigner sur le cahier de chantier prévu par le cahier des prescriptions
communes ou le cahier des prescriptions spéciales.
c- à la responsabilité civile incombant :
- à l’entrepreneur, en raison des dommages causés aux tiers par les ouvrages objet du marché,
jusqu’à la réception définitive notamment, par les matériaux, le matériel, les installations, le
personnel de l’entrepreneur, quand il est démontré que ces dommages résultent d’un fait de
l’entrepreneur, de ses agents ou d’un défaut de ses installations ou de ses matériels ;
- à l’entrepreneur, en raison des dommages causés sur le chantier et ses dépendances aux
agents du maître d’ouvrage ou de ses représentants ainsi qu’aux tiers autorisés par le maître
d’ouvrage à accéder aux chantiers, jusqu’à la réception définitive ;
- au maître d’ouvrage, en raison des dommages causés au tiers sur le chantier et ses
dépendances notamment par ses ouvrages, son matériel, ses marchandises, ses installations,
ses agents. Le contrat d’assurance correspondant à cette responsabilité doit contenir une
clause de renonciation de recours contre le maître d’ouvrage ;
- au maître d’ouvrage, en raison des dommages causés au personnel de l’entrepreneur et
provenant, soit du fait de ses agents, soit du matériel ou des tiers dont il serait responsable, et
qui entraîneraient un recours de la victime ou de l’assurance « accident du travail » ;
d- Aux dommages à l’ouvrage, à ce titre doivent être garantis par l’entrepreneur, pendant la
durée des travaux et jusqu’à la réception provisoire, les ouvrages provisoires objet du marché,
les ouvrages et installations fixes ou mobiles du chantier, les matériels, matériaux et
approvisionnements divers contre les risques d’incendie, vol, détérioration pour quelque cause
que ce soit, sauf cataclysmes naturels.
e/ ASSURANCE "TOUS RISQUES CHANTIER".
Tous risques pouvant survenir sur chantier doivent être couverts par une assurance
T.R.C.conformément à la législation et à la réglementation en vigueur
Le Maître de l'ouvrage se réserve le droit de contracter directement la police d'assurance tous
risques chantier et la prime correspondante à la TRC sera supportée par l’Entreprise.
2- L’entrepreneur est tenu de renouveler les assurances prévues au paragraphe 1 du présent
article de manière à ce que la période d’exécution des travaux soit constamment couverte par
les assurances prévues par le marché.
L’entrepreneur est tenu de présenter au maître d’ouvrage, la justification du renouvellement
des assurances prévues ci-dessus.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 20
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

3- Aucun ordonnancement ne sera effectué si l’entrepreneur n’a pas respecté les dispositions
des paragraphes 1 et 2 du présent article. Les attestations de souscription des polices
d’assurances doivent être conservées par le maître d’ouvrage.
4- En outre, l’entrepreneur devra garantir le maître d’ouvrage contre les conséquences de tout
autre dommage ou préjudice causé par lui à l’occasion des travaux à toute personne et/ou à
toute propriété.
5- L’entrepreneur doit informer le maître d’ouvrage de toute modification ou résiliation
concernant les polices d’assurances prévues par le présent article sous peine de l’application
des mesures coercitives prévues à l’article 70 du CCAG/T.
6- Les dispositions du paragraphe 1 ci-dessus s’appliquent également aux sous-traitants.

ARTICLE 30 - MODE DE REGLEMENT


Les travaux sont au forfait et les quantités seront, après remise de l’offre, considérées comme
définitive et ne pourront plus être sujettes à révision
La décomposition du prix global et forfaitaire sera présentée avec des prix unitaires libellés en
dirhams (Décomposition au 1/10 000).

Travaux à prix global et forfaitaire


Le montant forfaitaire et global du marché sera décomposé en tâches élémentaires sur la base
du cadre de décomposition du montant forfaitaire (Décomposition au 1/10 000) par nature
d’ouvrage.
Cette décomposition permettra l’établissement des pourcentages mensuels exécutés par
ouvrage ou partie d’ouvrage. Elle sera établie conformément aux directives du Maître de
l’Ouvrage Délégué et de la Maîtrise d’œuvre.
Les situations ne prendront en compte que les tâches exécutées entièrement et parfaitement

Les attachements seront établis conjointement par l'Entreprise, le maitre d’ouvrage le Maître de
l’Ouvrage Délégué et le BET sur le chantier.

Toutefois, si l'Entrepreneur ne s'est pas présenté, les attachements seront pris en son absence
et ils lui seront soumis pour acceptation dans un délai maximum de 10 (dix) jours à partir de
leur prise sur chantier.
Il n'est pas prévu de paiement pour les approvisionnements de matériaux.

- Situations mensuelles
Les situations mensuelles seront établies en 6 exemplaires.
Les situations seront arrêtées au 20 du mois et transmises à l'Entreprise le 25 du même mois
pour visa avant transmission au Maître de l'Ouvrage au plus tard le 10 du mois d'après pour
règlement.
Les situations feront apparaître :
- Les travaux au forfait
- Les retenues diverses

- Décompte définitif

Dans un délai de deux semaines à compter de la réception provisoire l'Entrepreneur adresse


au B.E.T. une situation récapitulative et détaillée de tous les travaux exécutés, en vue de
l'élaboration du décompte définitif.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 21
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Le montant du décompte général et définitif doit correspondre au montant des travaux au


forfait, au prix global et forfaitaire diminué des travaux ordonnés en moins.

ARTICLE 31 : INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER

L'Entrepreneur prévoira dans son offre mais inclus dans les prix unitaires :
LA SALLE DE REUNION ET BUREAUX maitrise de chantier :
L'Entreprise devra mettre à la disposition du Maître d'ouvrage, au plus tard, 15 (QUINZE) jours
après la notification du Marché :
• Un local Modulable de 6mx3m pourvu d'éclairage et d’un WC. Ce local devra être
meublé d'un bureau avec sièges et d'un panneau d'affichage de plans et de plannings.
• Un local Modulable de 6mx12m avec éclairage, une table de réunion et des sièges pour
20 (VINGT) personnes et un WC.

La mise à la disposition de ces locaux, leur montage, leur démontage, les frais d'installation, les
fournitures d'éclairage et de combustible pour chauffage et divers sont à la charge de
l'Entreprise ainsi que les frais de consommation d'eau et de nettoyage. Ces installations de
chantier ainsi que l’ameublement feront l’objet d’une validation par le maître d’ouvrage et le
MOD.
En fin de chantier, le maître d’ouvrage pourra demander à l'Entreprise de lui céder tout ou
partie de l'installation de chantier comme elle pourra demander la démolition et le nettoyage.

Le local sera équipé, des sanitaires nécessaires et isolé thermiquement de façon convenable.

Un cahier de chantier en trifold sera en permanence à la disposition du Maître d'Ouvrage ou


ses représentants.

Sur ce cahier seront consignées toutes remarques et établis les procès - verbaux des réunions.

Un dossier complet des plans d'exécution et des pièces écrites sera aussi déposé dans ce local
dans un meuble prévu à cet effet.

Une pancarte de chantier, exécutée conformément au modèle établi par le M.O. et le e B.E.T.
sera installée sur ces instructions. Cette pancarte comportera outre la désignation de l'ouvrage
à réaliser et les noms des différents intervenants, le numéro et la date du permis de construire.

Les frais d'installation du bureau de chantier et toutes autres installations nécessaires seront à
la charge de l'Entreprise.

Il est spécifié que tous les locaux nécessaires pour le stockage de matériaux ou matériels de
toutes les entreprises seront établis en dehors des constructions et à des emplacements
soumis pour approbation au Maître d'Oeuvre avant tout stockage de matériaux. Il en sera de
même pour les baraquements de chantier dont l'implantation et l'aspect seront soumis au
Maître d'Oeuvre avant tout commencement de travaux.

L'Entrepreneur du présent lot devra effectuer les démarches nécessaires pour obtenir
l'autorisation d'occupation du domaine public (trottoir, etc...).
L'entrepreneur prévoira dans son offre mais inclus dans les prix unitaires :
. L'installation d'une ligne téléphonique de chantier.
. Un branchement d'eau potable et d’eau pour nettoyage des véhicules avant leur sortie sur la
voie publique.
. Un branchement électrique.
. La mise à disposition en permanence d'une personne responsable et représentant l'entreprise.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 22
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

. L'entrepreneur se renseignera avant de commencer les travaux sur l'existence éventuelle de


divers réseau (EU. EP. eaux, - électricité, téléphone etc...) pouvant se trouver dans l'emprise
des fouilles tant sur le domaine public que privé.

Tous les frais concernant cette occupation et l’installation de chantier seront payés par
l'entreprise.

Dépenses réputées à la charge de l'entreprise


L'entreprise a à sa charge les frais suivants :
- Amenée et fourniture de l'eau pour les travaux, l'eau potable pour les ouvriers et l'énergie
électrique nécessaire pour l'exécution des travaux quels que soient les frais à ce sujet (frais
de permission d'installation, de transport, d'acquisition etc...)
- Dispositions légales et réglementaires relatives à l'hygiène et la sécurité.
- La clôture, l'éclairage, le nettoyage, l'entretien et le gardiennage de son chantier
- Panneau de chantier de format et contenu suivant directives de la Maîtrise d'œuvre.
- Frais d'occupation temporaire des voies et domaines publiques, (dépôt et stockage des
matériaux ou autres). Ces frais et taxes sont à régler à la ville.
- La fourniture des jeux de photos couleur, format 18 x 24 cm du chantier, soit : en cours
d'exécution 4 photos prises mensuellement aux emplacements définis par la Maîtrise de
chantier en dix exemplaires.
- Entretien des voies d'accès et des voiries intérieures provisoires propres à son chantier.
- Remise en état des réseaux et ouvrages endommagés après son intervention.
- Echantillons agrées.
- Essais de laboratoire dans le cadre d’une convention avec un laboratoire agrée par le M.O. et
le BET (Formulation de béton, Identification de matériaux, contrôle qualité, béton, compactage
voirie et assainissement, buses CAO et PVC, fonte, etc…...)

ARTICLE 31-1 : COMPTE PRORATA

Les entreprises des différentes corps d’état souscriront au compte prorata et signeront la
convention y afférente. Ce compte couvrira toutes les dépenses d’intérêt commun y compris
l’assurance T.R.C à la quelle souscrira Le gestionnaire du compte prorata aux bénéfices de
l'ensemble des intervenants. La prime correspondante sera supportée par les Entreprises des
différents corps d'état et défalquée du montant de leurs décomptes mensuels respectifs.
Conformément à La convention Compte Prorata, Les dépenses d'intérêt commun (y compris
assurances TRC) sont supportées par toutes les entreprises et forfaitisées à hauteur de UN
pour cent 1 % du montant du décompte définitif avant retenues de chacune d'elles. Les
prélèvements seront effectués par le Maître d'Ouvrage sur les situations travaux des
entreprises au prorata de l'avancement des travaux et versés au gestionnaire du compte
prorata.

ARTICLE 31-2 : PROTECTION DU CHANTIER

L'Entrepreneur doit garantir les matériaux matériels, installations, fournitures, outillages et


ouvrages des dégradations qu'ils pourraient subir, notamment du fait des intempéries, ou
remplacer à leurs frais les ouvrages, qui auraient été endommagés.

Quelle que soit la cause du dégât et sauf recours éventuel contre les tiers responsables.

Le Maître d'Ouvrage restant en toute hypothèse complètement étranger à toute contestation ou


répartition des dépenses de ce chef.

Si les travaux viennent à être interrompus pour quelque cause que soit, l'entrepreneur doit
protéger les constructions et ouvrages réalisés, contre les dégâts qu'ils pourraient subir et les
dommages qu'ils pourraient occasionner, sans frais sup0.plémentaires pour le Maître
d'Ouvrage.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 23
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

L'Entreprise devra la fourniture et la pose d'une palissade de protection du chantier si celle-ci


s'avère nécessaire.

ARTICLE 31-3 : SUJETIONS RESULTANT DE L'EXECUTION SIMULTANEE DE TRAVAUX


INTERESSANT LES DIFFERENTS CORPS D'ETAT ET ENTREPRISES VOISINES

L'Entrepreneur ne pourra présenter de réclamation en raison de l'exécution simultanée de


travaux par d'autres corps d'état ou de gênes éventuelles qui pourraient en résulter pour ses
propres travaux.

Il devra au contraire, faciliter, dans toute la mesure du possible, la tâche des autres entreprises
et faire tous ses efforts dans le sens d'une coordination de l'ensemble des corps d'état.

L'Entrepreneur ne pourra également présenter de réclamation pour les sujétions qui pourraient
lui être imposées par l'exécution simultanée d'autres travaux dans le voisinage.

ARTICLE 31-4 : NETTOYAGE DU CHANTIER

L'Entrepreneur devra évacuer, régulièrement des zones où il travaille, les gravois et débris
divers qui sont le fait de son activité.

Le Maître d'ouvrage pourra à tout moment, exiger ce nettoyage lorsqu'il n'aura pas été exécuté
spontanément. Les locaux devront être laissés parfaitement nets avant l'intervention du corps
d'état suivant

Les gravois et débris divers seront déposés au voisinage des constructions en un ou plusieurs
endroits désignés par le Maître d'ouvrage et seront ensuite enlevés par l'Entrepreneur aux
décharges publiques.

Au cas où l'état de propreté du chantier lui même ne serait pas satisfaisant, le Maître
d'Ouvrage pourra exiger ce nettoyage chaque fois qu'il le jugera nécessaire.

En tout état de cause, ce nettoyage devra être fait une fois par mois au moins. En fin de
chantier, le nettoyage de celui-ci devra être tel que nécessite l'introduction des usagers.

ARTICLE 32 - FRAIS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT

En application de l'article 6 du CCAG-T, l'entrepreneur acquitte les droits auxquels peuvent


donner lieu le timbre et l'enregistrement du marché tels que ces droits résultent des lois et
règlement en vigueur.

ARTICLE 33 - CESSION DU MARCHE


En application de l'article 26 du CCAG-T, la cession du marché est interdite sauf dans les
cas de cession de la totalité ou d'une partie du patrimoine de l'entreprise titulaire à l'occasion
d'une fusion ou d'une scission. Dans ces cas, le marché ne peut être cédé que sur autorisation
expresse du M.O.
Sur la base de cette autorisation, un avenant doit être conclu. Les cessionnaires doivent
satisfaire aux conditions requises des concurrents prévus à l'article 22 du décret précité.

ARTICLE 34 - SOUS-TRAITANCE
Les conditions de sous traitance sont régies par les dispositions de l'article 84 du décret n°2-
06-388 du 16 Moharam 1428 (05 FEVRIER 2007).

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 24
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

ARTICLE 35 - RESTRICTION DANS L'EMPLOI DE LA MAIN D'OEUVRE

L'entrepreneur recrutera parmi les ouvriers qui lui seront présentés par le Bureau de
Placement, jusqu'à 70 % de ses besoins de ses effectifs non spécialisées indispensables au
fonctionnement du chantier.

Lorsque certains de ces ouvriers seront licenciés par l'entrepreneur, il devra immédiatement les
remplacer par d'autres ouvriers présentés par le Bureau de Placement de telle sorte que le
pourcentage minimum 70 % des effectifs non spécialisés soit respecté en permanence.

ARTICLE 36 - SECURITE DU TRAVAIL

La réglementation marocaine en vigueur dont les obligations fixées par le code du travail ou à
défaut la réglementation Française dont notamment:
a) Le décret du 08 Janvier 1968 (France)
b) L’arrêté du 04 Novembre 1993 (publié au journal officiel du 17/12/1993 - France)

L’entrepreneur prendra toutes les dispositions nécessaires pour respecter les règles de sécurité
prescrites par les textes réglementaires en vigueur au Maroc ou à défaut en France. Il s’agit en
particulier des points spécifiques suivants:

- Mettre en place la signalisation de chantier et ses environs pour garantir la sécurité tant pour
le personnel astreint à y travailler que pour les usagers des routes avoisinantes,

- Doter le personnel de l’entreprise, et tout autre personnel appelé à suivre et à contrôler les
travaux, de moyens matériels adéquat pour éviter les dangers pouvant survenir durant la
période des travaux ( casques, bottes non glissantes, gants, combinaisons ou gilets
fluorescents pour les travailleurs ou gardiens de nuit, détecteur et masques à gaz pour l’accès
dans les collecteurs existants, lampe électrique individuelle de sécurité, harnais de
sécurité...etc),

- Prendre pendant toute la durée des travaux, toutes les dispositions nécessaires pour garantir
la stabilité des tranchées et éviter les éboulements ou des décrochements de gros blocs de
pierres (cas des rochers fissurés notamment) , en mettant en place les systèmes adéquat
d’étaiement ou de blindages de la tranchée
- Installer sur le chantier tous les systèmes adéquats de protection contre l’incendie et contre
l’électrocution - asphyxie causées par la rupture de câbles ou de canalisations électriques, de
conduites éventuelles ou de bombonnes de gaz.

ARTICLE 37 - RESILIATION DU MARCHE – MESURES COERCITIVES

- Cas de résiliation

Tous les cas de résiliation et leurs modalités d’exécution sont ceux prévus par les différents
articles du C.C.A.G. – T notamment les articles 44b, 45, 46, 47, 48 et 70.

- Conséquences de la résiliation
Conformément à l'article 63 § D du CCAG-T et dans tous les cas de résiliation, l'Entrepreneur
est tenu d'évacuer le chantier et ses annexes (hangars, magasins) dans le délai de Quinze (15)
jours au plus tard, à dater de la demande faite par le M.O.
L'entrepreneur résilié pourra, sur simple ordonnance rendue par le tribunal statuant en référé,
être expulsé du chantier et devra libérer celui ci de toutes occupations de son propre chef en
faisant place nette.
L'entrepreneur ne peut refuser de céder au M.O. les ouvrages provisoires, les matériels
construits spécialement pour le chantier en cause ainsi que les matériaux approvisionnés pour
l'exécution des ouvrages ordonnés. La cession est faite aux prix convenus au marché ou à
défaut d'accord à l'amiable ceux fixés aux dires d'expert.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 25
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Dans tous les cas de résiliation, quelle qu'en soit la cause, l'entrepreneur garantit au M.O le
droit et la possibilité d'utiliser les procédés brevetés ou les brevets pour permettre l'achèvement
des travaux par quelle qu'entreprise que ce soit et laisse à sa disposition tous les matériels,
plans, etc.
Conformément à l'article 63 § D du CCAG-T, le M.O peut conserver les matériels et les
installations de chantier spécialement créées pour le chantier qui seront décomptés à
l'entrepreneur compte tenue de leur amortissement au prorata des travaux. Il peut également
acquérir la propriété des matériaux approvisionnés et non périssables qui ont donné lieu au
paiement d'acomptes, moyennant le paiement du solde de leur prix.
Dans tous les cas de résiliation, il est procédé à la diligence du M.O à un relevé quantitatif des
travaux, l'entrepreneur étant dûment appelé.
Etant précisé que le dit relevé est réputé contradictoire à l'égard de l'entreprise qui n'aurait pas
différé à la convocation qui lui aurait été faite d'avoir à y assister.

Constatation de l'état des travaux

Dans tous les cas de résiliation, il est procédé à la constatation des travaux exécutés à la date
de la résiliation. Leurs règlements seront effectués sur la base de cet état après liquidation des
indemnités éventuellement dues.

Résiliation du marché d'un des entrepreneurs groupés

Dans le cas de marchés passés avec des entreprises groupées, s'il y a résiliation de plein droit
ou judiciaire du marché de l'un des entrepreneurs, il sera fait application des dispositions
suivantes
− Cas de mandataire commun

Le mandataire commun doit prendre les mesures nécessaires pour que les travaux
correspondants soient exécutés aux conditions du marché de l'entrepreneur défaillant.
− Cas d'entrepreneur autre que le mandataire commun

Les autres entrepreneurs groupés doivent, dans le délai de Trente (30) jours présenter leurs
propositions. S'ils n'ont pu présenter leurs propositions ou si le M.O refuse ces propositions,
celui ci désignera un nouvel entrepreneur aux risques et périls de l'entrepreneur défaillant ou
résilié et les entrepreneurs désignent le mandataire commun.

ARTICLE 38 - REGLEMENT JUDICIAIRE DES LITIGES

Tout litige entre le Maître d’Ouvrage et l'entrepreneur est soumis aux tribunaux de Marrakech
compétents en la matière.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 26
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 27
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES


EAU POTABLE
INDICATIONS GENERALES
ARTICLE 1 - PREAMBULE

Le présent cahier définit les prescriptions particulières régissant, en complément des dispositions du
cahier des prescriptions spéciales (C.P.S), les marchés de travaux passés pour le compte de
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT.

ARTICLE 2 – CONSISTANCE DES TRAVAUX

Le présent marché a pour objet, la réalisation des travaux d’alimentation en eau potable in-site –
Tranche 1 du "LOTISSEMENT RIAD MENARA 2" d'une superficie de 30 Ha environ située sur le
territoire de la MUNICIPALITE D'EL KELAA DES SRAGHNA - PROVINCE EL KELAA DES SRAGHNA

Les travaux comprendront essentiellement :

- Les études concernant l'organisation du chantier et la conduite des travaux suivant un planning à
faire agréer par le maître d’ouvrage ;
- Les études et l'établissement des plans d'exécution des conduites, des équipements et des
ouvrages annexes permettant une parfaite intelligence du projet et de l'exécution des travaux ;
- Les études concernant la résistance et la stabilité des ouvrages et en particulier les ouvrages de
franchissement et de tous les ouvrages annexes ;
- Toutes les études complémentaires nécessaires à l'exécution des travaux (études
géotechniques, études topographiques, études de béton armé, etc.) ;
- Les études concernant les équipements hydrauliques du réseau (robinets vannes, ventouses,
pièces spéciales) ;
- Toutes les formalités nécessaires pour l'importation des fournitures ;
- L'implantation du réseau et de tous les ouvrages annexes ;
- L'implantation des ouvrages en génie civil ;
- Les terrassements en tous terrains, nécessaires à la pose de la conduite et à la construction des
ouvrages, les remblais divers, le réglage ou la mise à la décharge des terres excédentaires ;
- La remise en état des voies publiques et pistes d'accès au chantier utilisées par l'Entreprise ;
- Les essais en usine des tuyaux, raccords et matériel hydraulique ;
- La fourniture, le transport à pied d’œuvre et la pose des conduites, des pièces spéciales et
appareillages annexes ;
- La fourniture, le transport à pied d'œuvre et la mise en œuvre de tous les matériaux nécessaires
à l'exécution des travaux (béton, mortiers, granulats, remblais et matériaux divers...) ;
- La fourniture, le transport et la pose de tout l'appareillage hydraulique nécessaire au bon
fonctionnement de la conduite (ventouses, vidanges, vannes, etc.) ;
- L’exécution des ouvrages annexes tels que regards, butées, ancrage et enrobage des conduites
et autres ouvrages en béton ;
- Les travaux d'exécution d'accès aux ouvrages ;
- L'étude et réalisation des traversées (oued, chaâba, seguia, chaussée, piste, …) ;
- Les travaux spéciaux d'étaiement et de protection des autres canalisations, conduites et câbles
croisant la tranchée ;
- Les essais d'étanchéité des conduites en tranchée et en usine ;
- Tous les essais complémentaires et mise au point, pour l'obtention des garanties figurant dans le
C.P.C ;
- Le raccordement de départ et de l’arrivée des conduites ;
- L’exécution des différents raccordements suivants les plans ;
- Les nettoyages et la désinfection des conduites et des ouvrages suivant les prescriptions du
présent C.C.T.P ;
- La fourniture de l'eau nécessaire à tous les essais, lavage, rinçage et stérilisation des conduites ;
- La confection et pose des bornes de repérage ;
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 28
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

- Les essais de la conduite (essais hydrauliques et de fonctionnement) et la mise en eau


industrielle ;
- La mise en service du réseau ;
- L'établissement et fourniture des plans de récolement certifiés conformes à l'exécution ;
- L'entretien des installations et des ouvrages pendant le délai de garantie ;
- Les études de stabilité et d'optimisation des ouvrages ;
L'énumération des prestations indiquées ci-dessus et dans les divers articles du présent cahier des
prescriptions techniques particulières n'est nullement limitative. En fait, l'entrepreneur s'engage à
fournir et à mette en service un ensemble en parfait état de marche.

NOTA
Les plans du génie-civil, de ferraillage des ouvrages doivent être élaborés par l’entreprise adjudicataire
en liaison avec un bureau d’étude en béton armé, et soumis à un bureau de contrôle pour visa et
approbation en 7 exemplaires, avant le commencement des travaux.
Les travaux de terrassements sur les voies existantes devront faire l'objet d'autorisation de la
Commune et des TP dont la demande doit être faite par les soins de l'entreprise.

L’entreprise adjudicataire des travaux doit établir une convention avec un laboratoire agrée. Les
travaux à prévoir dans cette convention comporteront notamment :
- Les essais d’identification des matériaux utilisés pour lit de pose, remblai primaire et secondaire,
- La réception des fonds de fouille,
- Les essais de compactage des remblais,
- Les études préliminaires des compositions optimales des bétons et des conditions de mise en
œuvre.
- Le contrôle de qualité et de conformité aux spécifications des cahiers de charge des :
* Ciments et matériaux approvisionnés sur le chantier.
* Béton mis en œuvre dans les ouvrages de génie-civil
- Les frais d’établissement de cette convention seront entièrement à la charge de l’entreprise.
- A la fin des travaux et avant toute réception, l’entreprise adjudicataire doit fournir à l’ONEE-BO :
* Le rapport global des contrôles précités.
* Les plans de récolement définitifs, ainsi que les carnets de piquetage correspondants (en 5
exemplaires).

PIQUETAGE

L'implantation des ouvrages sera effectuée par les soins et aux frais de l’entrepreneur du présent lot
en présence de l’ONEE-BO par un IGT agrée.

Ces implantations tiendront compte de la géographie du terrain et des obstacles que l'on pourrait
rencontrer. Toute erreur d'implantation sera rectifiée à la charge de l’entrepreneur du présent lot même
si les travaux sont en cours d'exécution.

ARTICLE 3 - MATERIEL ET MISE EN OEUVRE

Les appareils seront neufs et de bonne qualité. Ils devront être conformes et la présentation d'un
procès-verbal de conformité, délivré par un organisme habilité à cet effet, pourra être exigée.

Dans le cas ou le matériel ne fait pas l'objet d'une norme celui-ci devra présenter toutes les qualités de
solidité, de dureté, d'isolement et de bon fonctionnement désiré.

La présentation d'un procès verbal d'essais, de référence, pourra être exigée. Dans tous les cas,
l'entrepreneur devra avant tout commencement d'approvisionnement, présenter un échantillonnage, et
un descriptif complet du matériel à mettre en œuvre et obtenir l'accord du BET de la commune et de
l’ONEE-BO, notamment en ce qui concerne les appareils présentés comme similaires à ceux spécifiés
dans le devis descriptif technique.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 29
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

L'entrepreneur ne pourra présenter aucune réclamation pour le refus d'un approvisionnement de


matériel non agrée.

ARTICLE 4 - RELATIONS DE L'ENTREPRENEUR AVEC LE DISTRIBUTEUR

L'entrepreneur se mettra en rapport avec les services intéressés du distributeur pour en obtenir tous
renseignements utiles pour l'exécution de ses travaux. Il se soumettra à toutes les vérifications et
visites des agents de ces services et fournira tout document et pièce justificative demandés.

En particulier, l'Entrepreneur devra respecter :

- Les règles particulières imposées par les services locaux du distributeur avec lesquels l'Entrepreneur
devra se mettre en rapport avant l'approvisionnement pour le matériel et avant l'exécution pour les
travaux. Il devra faire connaître au Maître d'œuvre les dispositions du devis descriptif qui ne seraient
pas admises par le distributeur, faute de quoi, il devra prendre à sa charge tous les frais résultants des
modifications imposées par elle. Aucune plus-value ne sera accordée après l'adjudication. Il devra
établir les demandes d'abonnements, se procurer et remplir les formulaires nécessaires et les
soumettre au Maître de l'Ouvrage ou à son représentant pour accord et signature.

ARTICLE 5 - DEFINITION, NATURE ET NOMBRE DES ESSAIS A EFFECTUER

Conformément aux exigences de l’ONEE-BO. Tous les frais des essais sont à la charge de
l’entrepreneur.

ARTICLE 6 - RESEAUX EXISTANTS

L'Entrepreneur du présent lot devra s'assurer de la présence et des emplacements des anciens
réseaux (égouts, eau, électricité et autres) ; qui pourraient subsister sur le terrain.

Il devra effectuer toutes les démarches utiles pour obtenir les renseignements et tous les travaux de
détournement nécessaires à l'exécution de ses propres travaux suivant les indications des services
intéressés.

ARTICLE 7 - EPUISEMENTS

Dès son intervention, l'Entrepreneur du présent lot, dans le cas de présence d'eau, reprendre à sa
charge tous les frais d'épuisement, de location et d'entretien des pompes, tuyaux ou autres, de
fourniture de carburant ou de courant électrique.

Il devient responsable de toutes les perturbations ou mouvement de terre. Il devra donc prendre à ses
frais toutes précautions utiles à cet effet.

ARTICLE 8 - TRAVAUX PRELIMINAIRES.

L'entrepreneur s'assurera avant démarrage des travaux que toutes les déclarations réglementaires ont
bien été faites auprès des services concernés.

Le piquetage de base sera assuré par l'entrepreneur qui assurera à sa charge tous les piquetages
complémentaires nécessaires à la bonne exécution des travaux.

ARTICLE 9 - RENSEIGNEMENTS PRELIMINAIRES

Le programme de l'opération est exprimé par les différents documents du dossier. La méthode utilisée
dans le devis descriptif a pour objet de guider et de faciliter le travail d'analyse des entrepreneurs sans
pour autant décharger ceux-ci d'un travail personnel de réflexion pour lequel ils doivent apporter la
connaissance de leur spécialité pour l'étude et la réalisation. Ils ne doivent donc pas ignorer les
directives des prescriptions techniques (DTU Normes etc...) auxquelles ils doivent se reporter afin de

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 30
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

faciliter le dépouillement des offres, ils doivent respecter le mode de présentation et les unités de
calcul du métré inclus au devis descriptif.

Toutes modifications en plus ou en moins devront apparaître distinctement dans le devis descriptif
sous forme d'observations et hors du total de la solution de base. Il en sera de même pour les
propositions éventuelles faites en variante sur la nature ou la qualité des ouvrages.

L'entreprise fournira à l'appui de son offre :

.Le planning détaillé d'exécution qu'il a prévu pour mener à bonne fin l'ensemble de ces travaux.

.Les moyens mis en œuvre en main d'œuvre et matériel correspondant au respect du délai d'exécution
imparti suivant les documents types joints en annexe.

.Le détail des enchaînements de travaux et cadences correspondants conformément au document


type joint en annexe.

.L'entrepreneur devra communiquer au maître d'œuvre le plan d'installation de chantier approuvé par
les services de voirie.

L'entrepreneur prévoira dans son offre mais inclus dans les prix unitaires : La construction d'un bureau
de chantier constitué d'un bureau de 20 m2, équipés de matériels adéquats :
( bureau, table de réunion chaises, ordinateur, imprimante, etc…)

. L'installation d'une ligne téléphonique de chantier.

. Un branchement d'eau pour nettoyage des véhicules avant leur sortie sur la voie publique.

. Un branchement électrique.

. La mise à disposition en permanence d'une personne responsable et représentant l'entreprise.

. L'entrepreneur se renseignera avant de commencer les travaux sur l'existence éventuelle de divers
réseau (EU. EP. eaux, - électricité, téléphone etc...) pouvant se trouver dans l'emprise des fouilles
tant sur le domaine public que privé.

ARTICLE 10 - CONNAISSANCE DES LIEUX

En complément des renseignements qui sont fournis dans les pièces du marché, l'entrepreneur doit
relever sur place, tous les renseignements qui lui sont nécessaires pour établir son prix.

En aucun cas, l'entrepreneur du présent lot ne pourra prétendre à une plus-value sur prix forfaitaire
par suite des difficultés d'accès ou d'organisation de chantier dues aux terrains.

L'entrepreneur est invité à se rendre personnellement sur place pour apprécier à son point de vue et
sous sa responsabilité, la nature et la difficulté d'exécution, en main d'œuvre ou en matériel des
travaux de démolition à effectuer.

- Les démolitions devront laisser le terrain net et déblayé autrement dit sans qu'il ne subsiste aucune
trace d'anciennes constructions.

- Le prix remis par l'entrepreneur concerne, outre les démolitions et sujétions décrites ci-dessus pour
tous les ouvrages de fondations ou ouvrages cachés des anciens bâtiments, l'enlèvement de tous les
déblais et terres se trouvant à l'intérieur du terrain aux décharges publiques.

- Les matériaux de récupération, autres que ceux employés au remblaiement resteront la propriété de
l'entrepreneur.

- Aucune réclamation ne sera admise en cas de sous-estimation des travaux de démolition et


évacuation de tous les déblais et terres se trouvant à l'intérieur du terrain aux décharges publiques.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 31
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

L'entrepreneur sera tenu responsable de toutes les dégradations qu'il pourrait occasionner aux arbres
existants à conserver lors de l'exécution de ses travaux.

Dans le cas où il estimerait que certaines précautions particulières devraient être prises, il devra en
aviser le Maître d'œuvre avant exécution.

Toutes dégradations ou tous manquements aux sujétions ci-dessus seront reprises aux frais de
l'entrepreneur après établissement d'un procès verbal définissant les malfaçons constatées et les
conséquences prévisibles.

ARTICLE 11 - ETUDES COMPLEMENTAIRES

Les études des sols éventuelles, nécessaires à la réalisation des travaux, seront effectuées aux frais
de l'entrepreneur par un laboratoire agrée par le Maître d'Ouvrage.

L'entrepreneur supportera les frais résultant d'indications incomplètes ou erronées ainsi que des
changements apportés à sa demande aux plans définitifs.

ARTICLE 12 – SIGNALISATION DES CHANTIERS - SECURITE


L'Entrepreneur doit satisfaire à toutes les obligations et prescriptions de signalisation en vigueur, en
particulier aux traversées des routes et chemins publics ou ruraux. Il soumettra aux autorités
compétentes les modalités d'interruption de circulation et les panneaux feux de signalisation qu'il
compte utiliser et demandera en temps utile aux administrations les autorisations nécessaires pour le
ralentissement ou l'interruption temporaire de la circulation. L'Entrepreneur devra se soumettre aux
conditions que ces mêmes administrations jugeraient à propos de lui imposer en vue de la sécurité
routière en général.

D'une façon générale, la sécurité des chantiers devra être assurée en application des règles et
principes énoncés par le code Marocain du travail et les autres règles.
Dans le cas où le Maître d'ouvrage estimerait que la sécurité du chantier n'est pas convenablement
assurée. Il se réserve le droit de faire suspendre immédiatement les travaux jusqu'à ce que les
mesures nécessaires soient prises par l'Entrepreneur qui supportera toutes les dépenses directes ou
indirectes de cette interruption.
L'Entrepreneur devra organiser d'une façon efficace la défense de son chantier particulièrement contre
l'incendie.
En conséquence, il appartient à l'Entrepreneur de donner à son personnel l'instruction nécessaire et
de lui prescrire les consignes à observer concernant la prévention des accidents et qui sont prévues
par les textes réglementaires.
Dans le cadre de la prévention des accidents. L'Entrepreneur doit prendre notamment toutes les
mesures efficaces et utiles concernant les réseaux enterrés, la circulation et le stationnement sur
l'ensemble du chantier, les dispositions d'alarme, la protection contre les chutes de matériaux, la
protection individuelle (casques, gants, bottes, lunettes,...), le secourisme, l'hygiène et la propreté,
etc...
Il est entendu que l’entreprise installera sur le site du chantier toutes les signalisations
réglementaires de jour comme de nuit. Elle en prendra l'entière responsabilité au cas où les
prescriptions réglementaires ne seraient pas respectées

ARTICLE 13 - PROVENANCE DES MATERIAUX

Les matériaux seront de provenance marocaine et doivent être agrée par La maîtrise d’œuvre. Les
matériaux d'origine étrangère ne seront acceptés que sur justification de défaut de matériaux du pays.

Par le fait même du dépôt de son offre, l'Entrepreneur est réputé connaître les ressources des
carrières ou dépôts ainsi que leurs conditions d'accès ou d'exploitation. Aucune réclamation ne sera
recevable concernant le prix de revient à pied d'œuvre de ces matériaux.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 32
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Avant tout commencement d'approvisionnement, l'Entrepreneur devra soumettre à l'agrément du


Maître d'Ouvrage, et Maîtrise d'Œuvre un échantillon de chaque espèce de matériaux ou de
fournitures qu'il se propose d'employer ; il ne pourra mettre en œuvre ces matériaux qu'après
acceptation donnée par ordre de service délivré par le Maître d'Œuvre.

Les échantillons acceptés seront déposés au Bureau de chantier prévu à l'article 201, paragraphe 2 du
D.G.A. et serviront de base de vérification pour la réception des travaux.

L'Entrepreneur devra présenter à toute réquisition les certificats et attestations prouvant l'origine et la
qualité des matériaux proposés.

REMARQUE IMPORTANTE:
L'ensemble du matériel proposé ne devra être approvisionné avant accord de la maîtrise
d’œuvre. L'entrepreneur doit lui présenter au préalable les certificats d'essais de ce matériel.
A défaut de respect de cette clause l'entrepreneur en supportera les conséquences.

ARTICLE 14 - DEBUT DES TRAVAUX

L'Entrepreneur est tenu d'aviser par lettre recommandée les services des Communes concernées 48
heures avant le début des travaux. Il adressera en même temps un procès-verbal de piquetage à la
Commune et l'ONEE-BO.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 33
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

CONDITIONS PARTICULIERES

Article I.1 OBJET DES TRAVAUX

D'une manière générale les travaux comprennent à titre non limitatif :


 L'étude et l'établissement des plans d'exécution
 Les études concernant la stabilité des ouvrages et en particulier les ouvrages annexes
 Les études concernant l'organisation du chantier et la conduite des travaux, planning à faire
agréer par le maître de l'ouvrage.
 L'implantation des conduites suivant les documents et les instructions complémentaires
éventuellement fournis par le maître de l'ouvrage
 Les études géotechniques concernant la nature des terrains traversés et l'agressivité des
sols.
 L'ouverture des fouilles en tranchées sous trottoirs ou sous chaussées suivant l'itinéraire
emprunté et remblai de la tranchée après pose des équipements.
 L'entretien des fouilles ouvertes par l’Entreprise.
 Mise en place de lit de pose y compris fourniture de matériaux.
 La fourniture, transport et pose de canalisations d'eau, leurs pièces de raccords et les
appareils annexes.
 Les contrôles et épreuves des matériaux et fournitures en usine et sur chantier.
 Les essais en usine et en tranchées des conduites.
 Tout essai complémentaire et mis au point en vue de l'obtention des garanties dans les
clauses techniques particulières.
 Le nettoyage et la désinfection des conduites suivant les prescriptions du présent C.P.S.
 La fourniture de l'eau nécessaire à tous les essais et opérations visées ci-dessus.
 La protection contre la corrosion de la conduite et des pièces spéciales.
 L'enlèvement et transport aux décharges publiques des déblais en excédent.
 L'exécution des regards pour vannes, vidanges, ventouses etc ...
 La confection de butées et ancrages en béton.
 Les travaux annexes tels que dépose et repose de bordures de trottoirs ou réfection de
chaussée.
 La mise en service des conduites et ouvrages.
 L'établissement des plans de récolement, certifiés conformes à l'exécution.
 L'entretien des conduites, compteurs et équipements pendant le délai de garantie

En fait, l'Entrepreneur s'engage à fournir et mettre en service un ensemble en parfait état de marche.

Article I.2 CONNAISSANCE DES LIEUX

 L'Entrepreneur est réputé avoir pris connaissance, pour s'en être personnellement rendu compte
de toutes les conditions de terrassement et de l'exécution des travaux susceptibles d'influer sur
l'exécution de son travail, régime de pluies, difficultés diverses etc...
 Du seul fait de déposer sa soumission, il reconnaît avoir reçu du Maître d'Ouvrage toutes les
indications générales qui lui sont nécessaires pour l'exécution du marché. Il ne peut en aucun
cas se prévaloir d'un manque d'informations relatives à celles de ces indications générales sur
lesquelles il aurait pu obtenir, sur sa demande, avant la remise de son offre, les précisions qui lui
sont nécessaires.
 Les documents ou informations communiqués à l'Entrepreneur n'ont qu'un caractère indicatif,
dont l'appréciation lui est laissée avec toute la liberté de les contrôler. Celui-ci ne peut élever
aucune réclamation ni ne demander aucune indemnité au cas où il estimerait que du fait des
renseignements donnés, il aurait subi une perte ou des dépenses imprévues par suite
d'imprécision, de mésestimation de certains facteurs ou de toutes sujétions.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 34
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

 L'Entrepreneur est réputé avoir étudié toutes les conditions du marché et avoir lui-même contrôlé
en détail que les travaux peuvent être menés conformément à ces conditions.

Article I.3 SIGNALISATION DES CHANTIERS

L'Entrepreneur doit satisfaire à toutes les obligations et prescriptions de signalisation en vigueur, en


particulier aux traversées des routes et chemins publics ou ruraux. Il soumettra aux autorités
compétentes les modalités d'interruption de circulation et les panneaux feux de signalisation qu'il
compte utiliser et demandera en temps utile aux administrations les autorisations nécessaires pour le
ralentissement ou l'interruption temporaire de la circulation. L'Entrepreneur devra se soumettre aux
conditions que ces mêmes administrations jugeraient à propos de lui imposer en vue de la sécurité
routière en général.

Article I.4 PIQUETAGE ET IMPLANTATIONS

A partir des éléments fournis par le maître de l'ouvrage, l’Entrepreneur élaborera un plan de piquetage
de l'axe de la conduite à poser à partir des plans, instructions et rectifications notifiées.

I.4.1- Les plans de piquetage définitifs des canalisations aux échelles appropriées permettant de
mentionner les détails nécessaires à l'exécution des ouvrages et comportant les indications suivantes :
a) Longueur et section des différents tronçons, avec spécification du diamètre, de la nature et de la
classe de pression des conduites,
b) Repérage des points d’angle, courbes et points spéciaux par rapport aux repères fixes du
bornage parallèle,
c) Repérage des appareils de ventouse et de vidange par rapport à ces mêmes repères,
d) Repérage des ouvrages existants au voisinage immédiat du tracé (canalisations d'eau,
d'assainissement, câbles souterrains d'énergie électrique) et des traversées spéciales (cours
d'eau, routes),
e) Abattage d'arbres franchissement de murs et de clôtures etc...

I.4.2- Les profils en long correspondant à l'échelle 1/1000 en ce qui concerne les longueurs,
comportant les indications prévues aux alinéas ci-dessus.

I.4.3- Les dossiers de demande d'autorisation de passage d'utilisation, de franchissement d'ouvrages


et d'autorisation de coupure, des routes principales et secondaires.

I.4.4- Les dossiers d'exécution des différents ouvrages, accompagnés des calculs et métrés s'y
rapportant, ainsi que tous plans de détail nécessaires.
Après acceptation du piquetage, le dossier d'exécution doit être soumis par l'Entrepreneur à
l'approbation du maître d'ouvrage.

I.4.5- Dossier de récolement : l'Entrepreneur est tenu de fournir le dossier de récolement


correspondant aux travaux effectivement exécutés, avant la réception provisoire de la conduite.

Article I.5 DIMENSIONS DES TRANCHEES

La profondeur correspondra à celle indiquée au profil en long en respectant une couverture min de 80
cm au-dessus de la GSE.
Dans tous les cas, l’Entreprise devra se conformer aux instructions de maître de l'ouvrage. Il ne sera
tenu aucun compte des excédents de terrassements qui résulteront du non-respect des prescriptions
du présent article.

En principe et sauf prescriptions particulières indiquées sur place par le maître de l'ouvrage, les
dimensions des tranchées nécessaires à la pose des canalisations d'eau potable à prendre en compte
en section courante sont comme suit :

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 35
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

DN de la conduite Largeur de la tranchée


DN ≤ 150 mm 0,60 m
150 < DN ≤ 300 mm DN + (2x0,25 m)
300 < DN ≤ 500 mm DN + (2x0,30 m)
DN > 500 mm DN + (2x0,40 m)

Article I.6 OUVERTURE DES TRANCHEES

L'ouverture des tranchées se fera conformément aux ordres donnés par le maître d'ouvrage.
L'ouverture des tranchées dans la traversée des voies sera exécutée obligatoirement par demi
chaussée, sauf autorisation spéciale des services de la voirie ou de la police que l’Entreprise serait
tenue d'obtenir.
Les terrassements seront conduits suivant les règles de l'art et conformément aux règlements en
vigueur.
Les fouilles seront creusées suivant les formes et les dimensions prescrites, les faces seront
bien dressées et le fond nivelé avec soin. Si la fouille se trouve en terrain rocheux, il ne devra subsister
dans le fond de celle-ci aucune aspérité. Si la fouille se trouve dans un terrain susceptible de présenter
des tassements ultérieurs, l'Entreprise devra procéder à un compactage du fond des fouilles.
D'une manière générale, tout tronçon de tranchée devra être obligatoirement réceptionné.
Les déblais seront rangés en cordon avec soin, le long de la tranchée et d'un seul côté de
celle-ci, en ménageant un passage de 0,30 m de large entre la fouille et le remblai, l'aménagement
des dépôts de terre se fera dans les conditions imposées par les services de la voirie. Sauf cas de
force majeur l'ouverture de tranchées doit obligatoirement être préalablement autorisée par les
services concernés.
Tous les matériaux d'empierrement des chaussées tels que pavés, blocages, pierres cassées,
etc..., récupérables et susceptibles d'être réutilisés, ainsi que le revêtement en carreaux de ciment des
trottoirs seront triés et mis soigneusement de côté.
L’Entreprise organisera et conduira le chantier d'une manière telle que les accès aux propriétés
riveraines, la circulation par la chaussée et les trottoirs, l'écoulement des eaux de pluies, soient
assurés en tout temps.
L’Entreprise se conformera à tous les règlements de voirie et à toutes les indications qui lui
seront données par le maître d'ouvrage.
L’Entreprise sera responsable de la tenue du terrain qu'elle devra étayer au besoin. Elle devra
protéger les fouilles contre l'invasion des eaux.
L’Entreprise assurera l'entretien et la surveillance des tranchées ouvertes établies à leur profil
définitif, jusqu'au remblaiement.
Tout dérangement de matériaux, comblement des fouilles ou autres manœuvres qu'il y aurait
lieu d'exécuter par mesure de sécurité publique ou pour tout autre motif demeurent à la charge de
l’Entreprise, sauf recours motivé par l'Administration dans le cas où ces travaux seraient très
importants.
L'Entrepreneur devra provoquer lui-même les instructions qui pourraient lui manquer. Il ne pourra
jamais se prévaloir du manque de renseignements pour justifier une exécution contraire à la volonté
de maître d'ouvrage.
Sont à la charge de l'Entrepreneur et sous son entière responsabilité la signalisation, le balisage,
l'éclairage, l'entourage des fouilles par des cordages ou des balustrades, l'établissement de ponts ou
passages provisoires, ainsi que le gardiennage du matériel.
Les différents branchements nécessaires au bon déroulement du chantier seront à la charge de
l'Entrepreneur.
En cas de découverte de "trésors" l'Entrepreneur devra en faire la déclaration au maître
d'ouvrage et aux autorités compétentes et se soumettre à la législation en vigueur concernant ce
genre de situation.
L'utilisation des explosifs sera interdite.
Aucune des sujétions ci-dessus ne peut être un sujet de réclamation ou demande d'indemnité de
la part de l’Entreprise.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 36
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Article I.7 PROXIMITE D'AUTRES OUVRAGES

L'Entrepreneur devra prendre sous sa seule responsabilité les mesures nécessaires pour
protéger et sauvegarder les végétaux ainsi que les ouvrages rencontrés dans le voisinage des travaux
tels que, câbles électriques, câbles téléphoniques et P.T.T, canalisations diverses, supports de lignes
aériennes, murs, maçonneries, fondations vestiges archéologiques, etc...
Il devra se mettre en rapport avec les propriétaires ou organismes officiels responsables de ces
ouvrages pour obtenir les autorisations nécessaires et observera scrupuleusement les directives,
instructions et règlements de ceux-ci.
L'Entrepreneur assumera la responsabilité pleine et entière de tous les dégâts causés au cours
de l'exécution des travaux, et dans la suite notamment pour ce qui concerne l'effet de tassement
éventuel des remblais.

Article I.8 REMBLAIEMENT DES FOUILLES

La pose des tuyaux ne peut être effectuée qu'après réception du fond de fouille et du lit de pose
qui doit être soigneusement compacté et conformément aux spécifications de l'article I-14 du présent
Marché.
Les tranchées ne pourront être remblayées qu'après essais et vérification des côtes des
ouvrages construits et après accord écrit de maître d'ouvrage.
Les remblais seront exécutés avec un soin particulier sur le flanc des tuyaux, entre ceux-ci et le
bord de la tranchée. Le remblai primaire (jusqu’à 0,30 m au-dessus des tuyaux) devra être constitué
par de la terre finement tamisée et bien purgée de toutes matières étrangères (Les mailles du tamis
ne devront pas excéder 2 cm x 2 cm) avec un IP≤15.
Pour le remblai secondaire, il sera constitué de terre tamisée à la maille 5cm x 5cm avec un
IP ≤ 20.
Ces remblais devront obligatoirement être très soigneusement compactés. A cet effet, ils seront
effectués par couches de 20 cm soigneusement arrosées et compactées.
Le compactage devrait être de 95 % de l'optimum Proctor modifié. La dernière couche du
remblai secondaire sous chaussée devra être compactée à 98% OPM. Si les déblais ne peuvent
fournir la qualité suffisante de bonne terre, la quantité nécessaire sera procurée par emprunt extérieur,
à la charge exclusive de l’Entreprise. La surface remblayée se raccordera parfaitement avec les
surfaces voisines sans saillie, ni flache.
L’identification et le compactage seront à la charge de l’entreprise : identification tous les 1.00km
ou en cas de changement de type de matériaux ou de sol, un essai de compactage tous les 350ml.
Sous chaussée, les matériaux de blocage et d'empierrement seront soigneusement remis à leurs
places primitives et compactés énergiquement en cas de nécessité, un apport de matériaux
d'empierrement pourrait être exigé.
Dans le cas de fouilles sous chaussée et en terrains glaiseux, la glaise devra être évacuée et
remplacée par des matériaux compacts ou par du sable.
L’Entreprise sera tenue d'exécuter à n'importe quel moment la première couche de remblai sitôt
les conduites d'eau posées et essayées, faute de quoi, elle sera responsable des dégâts occasionnés
à ces canalisations pendant la nuit ou à tout moment de la journée.

Article I.9 CARACTERISTIQUES DES CONDUITES ET APPAREILLAGES HYDRAULIQUES

TUYAUX EN PVC

1- Qualité des matériaux:


Les tuyaux seront réalisés en PVC rigide (sans plastifiant) et seront conformes aux spécifications des
normes suivantes :
-NM 05.6.046 pour les tuyaux ou équivalente,
-NM 05.6.057 pour les raccords ou équivalente,
Les tuyaux et les raccords doivent être de qualité alimentaire au contact avec de l’eau potable, il ne
devrait pas y avoir lieu de rélargage de substances minérales ou organiques portant atteinte à la
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 37
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

qualité des eaux. Le fournisseur doit présenter un certificat d’alimentarité datant de moins de deux ans
et délivrée par un laboratoire agrée pour le contrôle des matériaux destinés à être mis en contact avec
l’eau potable.
2- Fabrication des tuyaux :
Ils sont fabriqués par extrusion d’un mélange de résine PVC, de stabilisant, de lubrifiant et de
pigments, mélange rendu pâteux par échauffement et malaxage à l’aide d’une vis sans fin placée dans
un fourreau lui-même garni extérieurement de résistance électrique.
Il s’agit d’une fabrication de type continu, le profilé ainsi constitué étant ensuite coupé en longueurs
égales puis prémanchonné à l’une de ses extrémités, et chanfreiné à l’autre.
Pour les diamètres nominaux égaux ou supérieurs à 75 mm, chaque élément reçoit ensuite une bague
de joint en élastomètre, ainsi qu’une coiffe de protection de l’emboîtement.
3- Fabrication des raccords :
Ils sont fabriqués en fonte ductile, ils seront montés sur tuyau en PVC répondant aux caractéristiques
ci-dessus auxquelles ils doivent être parfaitement adaptés.
Le perçage des brides sera au Gabarit GN10.
Ces pièces doivent être protégées intérieurement et extérieurement.
Le poids, l’épaisseur des pièces spéciales ainsi que les caractéristiques des matériaux les constituant
seront conformes aux normes en vigueur.
4- Caractéristiques géométriques - Tolérances :
4.1- Caractéristiques dimensionnelles :
Les caractéristiques dimensionnelles des tubes PVC destinés à la conduite de l’eau sous pression
ainsi que leurs tolérances sont définies par la norme NM 05.6.046.
4.1.1- Longueur :
La longueur des tuyaux sera de 6 m par élément.
Cette longueur est assortie d’une tolérance de 5 cm.

4.1.2- Diamètre nominal:


Les diamètres nominaux ainsi que les tolérances sur ces diamètres sont donnés dans le tableau 1,
colonnes 2 et 3 ci-après.
L’écart admissible entre le diamètre moyen Dm et le diamètre extérieur Dn doit être positif.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 38
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

TABLEAU 1
Diamètre extérieur
tolérance (mm) Tension Tension
Diamètre Epaisseur (mm) Masse Pressio d’essai d’essai
extérieur sur diamètre linéique n d’esai
PN 10h à 1000h à
nominal (approxi Valeur 1h à 60°C 60°C
mative) de S Mpa 20°C
DN quelconque moyen maximale nominale Mpa Mpa
Kg/m Mpa
3,7 4,3 0,825 6,3 1,6 6,54
50 ± 0,6 0,3 5,6 6,4 1,190 4 2,5 10,3 13,7 10
3 3,5 0,870 10 1 4,12
4,7 5,4 1,310 6,3 1,6 6,54
63 ± 0,8 0,3 13,7 12,5
7,1 8,1 1,890 4 2,5 10,3
3,6 4,2 1,240 10 1 4,12
75 ± 0,9 0,3 5,6 6,3 1,830 6,3 1,6 6,54 13,7 12,5
4,3 5 1,780 10 1 4,12
90 ± 1,1 0,3 6,6 7,5 2,620 6,3 1,6 6,54 13,7 12,5
3,2 3,8 1,670 16,7 0,6 2,57
5,3 6,1 2,660 10 1 4,12
110 ± 1,4 0,4 13,7 12,5
8,1 9,2 3,920 6,3 1,6 6,54
3,7 4,3 2,170 16,7 0,6 2,57
6 6,8 3,400 10 1 4,12
125 ± 1,5 0,4 13,7 12,5
9,2 10,4 5,050 6,3 1,6 6,54
3,7 4,3 2,440 18,4 0,6 2,57
6,1 7 3,910 11 1 3,75
140 ± 1,7 0,5 16 12,5
9,3 10,5 5,800 7 1,6 5,96
3,8 4,4 2,860 20,8 0,6 1,95
6,2 7,1 4,560 12,5 1 3,3
160 ± 2 0,5 16 12,5
9,5 10,7 6,800 8 1,6 5,2
4,7 5,4 4,400 20,8 0,6 1,95
7,7 8,7 7,050 12,5 1 3,3
200 ± 2,4 0,6 16 12,5
11,9 13,3 10,600 8 1,6 5,2
5,3 6,1 5,600 20,8 0,6 1,95
8,6 9,7 8,850 12,5 1 3,3
225 ± 2,7 0,7 16 12,5
13,4 15 13,400 8 1,6 5,2
5,9 6,7 6,900 20,8 0,6 1,95
9,6 10,8 11,000 12,5 1 3,3
250 ± 3 0,8 16 12,5
14,8 16,5 16,400 8 1,6 5,2
7,4 10,900 20,8 0,6 1,95
8,4
12,1 17,400 12,5 1 3,3
315 ± 3,8 1 13,620,8 16 12,5
18,7 26,100 8 1,6 5,2

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 39
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

9,4 17,500 20,8 0,6 1,95


10,6
15,3 27.800 12,5 1 3,3
400 ± 4,8 1,2 17,126,1 16 12,5
23,7 41,900 8 1,6 5,2
11,8 13,2 27,300 20,8 0,6 1,95
19,1 21,3 45,400 12,5 1 3,3
500 ± 6 1,5 16 12,5
29,6 32,8 65,500 8 1,6 5,2

4.2- Catégorie ou classe des tuyaux:

Elle est définie dimensionnellement suivant la formule dite de lamé :

P = 2 σσ e
D-2
Dans laquelle :
σσ : est la tension caractéristique, égale à 10 ou 12,5 MPa selon les diamètres à 25°C
P : est la pression de service admissible, en bar,
D : est le diamètre extérieur nominal du tube en mm.,
e : est l’épaisseur nominale du tube, en mm,

Il est à noter que la classe ou catégorie de pression du tube est également influencée, par le type de joint,
collé ou à bague, ainsi que le régime d’exploitation de la canalisation.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 40
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

5- Essais en usine des conduites:

Caractéristiques de la matière, mécaniques et thermomécaniques

TABLEAU N° 2
Nombre de Nombre
Caractéristiques Abrégé de la spécification
spécifications d’essai
Marque du fabricant, matière, diamètre et
1- Marquage NM 05.6.046 épaisseur nominaux, conformité aux -
normes date de fabrication
Ni rayures marquées, ni grains, ni criques ni
2- Aspect NM 05.6.046 -
soufflures nuisibles à l’emploi
Gris foncé
3- Couleur NM 05.6.046 -
Le tube doit être opaque
Conforme aux prescriptions de l’article NM
4- Longueurs NM 05.6.046
III.4.1.1 05.6.046
Le diamètre extérieur doit être conforme
5- Diamètres aux valeurs du tableau 1 (colonne 3)
NM
extérieurs moyens NM 05.6.046 Le diamètre extérieure quelconque doit être
05.6.046
et quelconques conforme aux valeurs du tableau 1 (colonne
2)
Conforme aux prescriptions du tableau 1 NM
6- Epaisseurs NM 05.6.046
(colonne 4 et 5) 05.6.046
NM
Conforme aux prescriptions des normes
7- Emboîtures NM 05.6.046 05.6.056
d’assemblage et aux prescriptions du
façonnées NM 05.6.065 NM
fabricant
05.6.065
Pas de variation longitudinale supérieur à
8- Retrait après NM
NM 05.6.046 4%, aspect initial du tube conservé après
recuit à 150°C 05.6.049
essai
9- Masse Comprise entre 1370 et 1430 Kg/m3 ou NM
NM 05.6.046
volumique égale à l’une de ces valeurs 05.6.050
NM
10- Gélification NM 05.6.046 Attaque nulle à 16°C
05.6.044
11-Absorption NM
NM 05.6.046 Inférieure ou égale à 0,04 Kg/m2
d’eau bouillante 05.6.051
12- Caractéristique Contrainte maximale R > ou = 45 MPa NM
NM 05.6.046
en traction Allongement à la rupture AR < ou = 80 % 05.6.054
13- Température
NM
de ramolissement NM 05.6.046 t > ou = 78°C
05.6.052
Vicat
14- Résistance à la Sous la pression d’essai donnée tableau 1 NM
NM 05.6.046
pression à 20°C colonne 9, tenue minimale 1 h 05.6.053
15- Résistance à la
Sous la pression d’essai donnée dans le NM
pression à 60°C de NM 05.6.046
tableau 1, colonne 10, tenue minimale 10 h 05.6.053
courte durée
16- Résistance à la Sous la pression d’essai donnée dans le
NM
pression à 60°C de NM 05.6.046 tableau 1, colonne 11, tenue minimale 1000
05.6.053
longue durée h
17- Alimentarité - Se référer au paragraphe 3.1 page 5

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 41
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

6- Examen d’aspect et de dimensions:


Les tubes PVC ainsi que leurs accessoires pourront être vérifiés dès leur arrivée sur chantier ou en atelier de
stockage provisoire. Le maître d’ouvrage se réserve également le droit d’examiner chacun des éléments sur le
point d’être posé.

Toute dégradation profonde, poinçonnement caractérisé, entaille notable et fortiori éclat ou fissure entraîneront le
rejet de l’élément et son remplacement nombre pour nombre, à la charge du fournisseur.

Les dimensions seront également contrôlées, et leurs valeurs sont données aux normes NM 05.6.046 pour les
tubes.

Les tubes et raccords hors tolérance seront refusés et devront être remplacées.

7- Marquage:

 Les tubes devront porter, de façon indélébile :


 la marque du fabricant, ou son sigle commercial,
 le symbole de la matière qui le constitue (PVC)
 son diamètre nominal et son épaisseur nominal, séparés par le signe X,
 la marque de conformité aux normes,
 la date de fabrication
Cet ensemble figurant sur l’une des génératrices du tube ; tous les mètres.

 Les raccords : chacun d’eux doit porter les mentions suivantes de façon indélébile :

 marque commercial ou sigle permettant de l’identifier,


 n° d’identification du fabricant ainsi que celui du site de production,
 la marque de conformité aux normes,
 la date de fabrication

TUYAUX EN POLYETHYLENE
Les tuyaux seront en polyéthylène haute densité (PE.HD) PN 16. Ils seront d’une marque de
conformité à la NF et de caractéristiques conformes à la norme NFT 54063.
Les tuyaux doivent être de qualité alimentaire au contact avec de l’eau potable, il ne devrait pas y avoir
lieu de rélargage de substances minérales ou organiques portant atteinte à la qualité des eaux.
L’entrepreneur doit présenter :
 Un certificat de conformité sanitaire datant de moins de deux ans délivrée par un laboratoire
agrée pour le contrôle des matériaux destinés à être mis en contact avec l’eau potable.
 Une attestation de garantie décennale des tuyaux proposés.

Fabrication des tuyaux


Ils seront fabriqués par extrusion d’un mélange de résines PE.HD et de ses adjuvants, de noir de
carbone notamment, mélange rendu pâteux par échauffement et malaxage à l’aide d’une vis sans fin
placée dans un fourreau garni extérieurement de résistances électriques.
Il s’agit d’une fabrication de type continu, le profilé ainsi constitué étant ensuite coupé, puis enroulé en
couronnes de grande longueur, conditionnées éventuellement sur touret.

Caractéristiques géométriques – Tolérances : caractéristiques dimensionnelles

Les caractéristiques dimensionnelles des tubes en PE.HD destinés à la conduite des fluides sous
pression, ainsi que leurs tolérances sont définies par la norme : NFT 54063.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 42
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Dimensions - pression

Toute dégradation profonde, poinçonnement caractérisé, entaille notable et fortiori éclat ou fissure
entraîneront le rejet de l’élément et son remplacement nombre par nombre, à la charge de
l'Entrepreneur.
Les diamètres et épaisseurs des tuyaux sont ceux de la série relative à une pression nominale de 16
bars.
Les tuyaux seront livrés en couronnes de 100 ml, les extrémités étant convenablement obturées.
Chaque couronne sera mise sous pression afin de vérifier la résistance de la fourniture.
La valeur de la pression à maintenir pendant la durée d’essai doit être conforme à la norme en
vigueur.
L’essai sera considéré comme satisfaisant si en cours de l’application de la pression, on n’observe
pas de fuite d’eau, et si après l’essai, on ne constate aucune déformation permanente ni altération de
la couronne. Toute couronne ne satisfaisant pas l’essai précédent sera rebutée.

Marquage:
Les tuyaux en polyéthylène HD devront porter de façon indélébile :
 la marque du fabricant, ou son sigle commercial,
 le symbole de la matière qui le constitue PE
 son diamètre nominal et son épaisseur nominal, séparés par le signe X,
 la marque de conformité aux normes,
 La pression nominale de 16 bars
 La date de fabrication

TUYAUX ET RACCORDS EN FONTE DUCTILE


1-1 Qualité des matériaux
Les tuyaux et les pièces de raccords seront réalisés en fonte à graphite sphéroïdal (fonte ductile) et
seront conformes aux prescriptions de la Norme ISO-2531 ou toute norme équivalente.
Les tuyaux seront de type standard 2GS à joints automatiques.
La dureté sera au plus égale à 230 unités Brinell.
La résistance à la traction sur éprouvette sera au moins 42 daN / mm2.
1-2 Fabrication des tuyaux
Les tuyaux seront fabriqués par centrifugation de la fonte liquide dans un moule tournant à grande
vitesse autour de son axe.
Après la coulée, les tuyaux, raccords et pièces de canalisation en fonte ductile seront soumis, si cela
est nécessaire, à un traitement thermique approprié pour leur conférer les caractéristiques
mécaniques requises.
1-3 Raccords et pièces spéciales
Les pièces spéciales en fonte ductile seront réalisées par coulée de fonte ductile dans les moules de
sable.
L’Entrepreneur utilisera des pièces spéciales en acier pour la réalisation des montages particuliers.
1-4 Pression d’épreuve en usine
Elle est définie par la norme ISO 2531.
Pour les raccords moulés en sable ; épreuve d’étanchéité effectuée sous une pression d’air d’au moins
1 bars.
1-5 Revêtement intérieurs
1-5-1 Tuyaux en fonte ductile
Ils seront fournis avec revêtement à base de mortier de ciment appliqué par centrifugation,
conformément à la norme ISO 4179 ou similaire.
L’épaisseur minimale du revêtement doit être de 4.5 mm au minimum.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 43
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

1-5-2 Raccords et pièces spéciales en fonte ductile


Revêtement alimentaire à base de bitume d’épaisseur minimum 3 mm ; ce revêtement pourra être du
type Mexphalt 135/100 ou équivalent. Le point de ramollissement B.A suivant norme AFNOR NFT
66008 sera de 130° environ. La pénétration suivant norme AFNOR NFT 66008 sera de 7 à 12.
1-5-3 Elément en tôle d’acier
Le revêtement intérieur sera, en principe, un revêtement à base de bitume. Il pourra cependant lui être
substitué un revêtement continu de résine époxy. Le revêtement doit se prolonger en aval, pour que
les joints d’étanchéité de la surface en contact avec l’eau soient protégés.
Quelques soit son type, le revêtement devra être de qualité alimentaire. Après séchage, il ne devra
communiquer en aucun cas ni saveur, ni odeur à l’eau circulant dans les canalisations.
1-6- Revêtement extérieurs
1-6-1 Tuyaux en fonte ductile
Tous ces éléments recevront après fabrication un vernis noir de protection capable de tolérer des
températures extrêmes lors du stockage et de la manutention de 25° à 75° C.
De plus, l’Entrepreneur pourra être amené à réaliser une protection extérieure des éléments en fonte ductile
par manche polyéthylène. Les manches des éléments en fonte seront fournies par le fabricant et seront mises
en place conformément à ses indications.
Le critère de manchage sera retenu notamment dans les cas suivants :
- Résistivité des sols inférieurs à 25 Ohms mètre
- Présence de sulfures ou de sulfates dans les sols
- Passage dans des zones inondable (traversées de talwegs notamment)
1-6-2 Pièces spéciales en acier
a) Pièces spéciales installées en terre
Les pièces spéciales en acier devront être enrobées dans leur totalité de béton dosé à 350Kg de ciment CPJ
45 soigneusement vibré, avec une épaisseur de recouvrement minimum de 0,20 mètres.
b) Pièces spéciales installées en chambre ou en regard
Le revêtement sera réalisé par peinture bitumineuse et bandes protectrices.
1-7 Joints
Les joints utilisés seront de type à emboîtement à étanchéité par anneau caoutchouc pour la pose en
tranchées courantes. Ils devront permettre des rayons de courbure de 500 mètres sans pose de
pièces spéciales. Les joints seront verrouillés pour les passages en siphon.
Les bagues d’étanchéité des joints seront réalisées en caoutchouc naturel ou synthétique par moulage
ou fermeture d’un cordon par soudure vulcanisée.
Les caoutchoucs devront avoir les caractéristiques suivantes ou similaires :
- dureté SHORE A = 87 ± 5
- résistance à la rupture à 15° suivant Norme NFT 46002 A > 250
- caractéristiques à 15° C après vieillissement accéléré en 7 jours à l’étuve à 70° C suivant
Norme NFT 46004 : R’>0,75 R et A’>0,75 A.
1-8 Essais en usine
1-8-1 Essais sur la qualité du matériau
Il sera procédé aux essais suivants :
- essais de traction sur éprouvette usinée pour déterminer la résistance minimale à la
traction et l’allongement minimal à la rupture. Cet essai sera effectué suivant prescription
de la Norme NF A 39011.
- essai de dureté BRINELL
Les essais définis ci-dessus seront effectués à raison d’une fois par lot de 20 tuyaux.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 44
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

1-8-2 Essais d’étanchéité


Tous les tuyaux et éléments en fonte ductile seront soumis à une épreuve hydraulique d’étanchéité en usine
avant revêtement. La pression d’épreuve sera appliquée pendant une durée à fixer par l’ONEE bo
1-8-3 Marquage
Tous les tuyaux devront être marqués de façon visible et indélébile.
Les indications portées sont les suivantes :
 la marque de l’usine productrice,
 l’année de fabrication,
 le diamètre nominal du tuyau,
 la nature du matériau (G.S),
 la classe.

APPAREILLAGE HYDRAULIQUES
1. Vannes de sectionnement
Les vannes de sectionnement sont des vannes papillon pour les DN supérieurs ou égales à 400 mm et à opercule
en caoutchouc pour les DN inférieurs à 400 mm.
Les vannes seront munies de leur volant de manœuvre ainsi que les accessoires nécessaires à leur mise en
place (boulons, joints, etc.…).
Elles seront à brides et placées sous regard. Le corps des vannes doit être coulé en fonte ductile, muni de brides
conformes aux spécifications ci-dessous.
Les vannes à papillon PN 16 GN 10 doivent avoir les spécifications techniques suivantes :
- Bride -bride PN 16 perçage GN 10
- Pression de fonctionnement admissible : 16 bars
- Pression d’essai vanne ouverte : 25 bars
- Corps et papillon en fonte ductile.
2. Equipement des points hauts
Les points hauts seront équipés de ventouses à trois fonctions comportant :
• Deux raccords bride major DN-Conduite ;
• Deux manchettes de traversée en A.G.C. DN-Conduite bridées,
• Un té DN conduite/DN Ventouse en fonte ductile à brides ;
• Un robinet vanne à opercule en caoutchouc DN Ventouse, PN conduite ;
• Une ventouse triple fonction DN Ventouse PN conduite.
• Accessoires de mise en place (boulons, joints, volants de manœuvre des robinets-vannes…).
Les ventouses auront les spécifications techniques suivantes :
- Ventouse à trois fonctions
- Pression maximale admissible : 16 bars
- Gabarit de raccordement de la bride : PN16 GN 10
3. Equipement des points bas
Les points bas seront équipés de vidange comportant :
• Deux raccords bride major DN-Conduite ;
• Deux manchettes de traversée en A.G.C. DN-Conduite bridées,
• Un té DN conduite/DN Vidange en fonte ductile à brides ;
• Un coude à patin en fonte ductile et à brides DN Vidange ;
• Un robinet vanne à opercule en caoutchouc DN Vidange PN conduite ;
• Un joint de démontage en A.G.C. DN et PN vidange.
• Une manchette de traversée bridées DN vidange en A.G.C ;
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 45
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

• En cas de distance entre regard de vidange et puisard supérieur ou égale à 1 m ou en cas de


vidange gravitaire : Un élément droit, en PEHD ou en PVC PN16, pour raccordement au puisard
ou à l’ouvrage de rejet pour les vidanges gravitaire y compris raccord bride major DN -Vidange,
terrassement, remblais, lit de pose et toutes sujétions de pose et de raccordement ;
• Coudes éventuels en fonte avec butée ou cas la conduite de vidange nécessite des coudes pour
raccordement avec puisard ou ouvrage de rejet.
• Accessoires de mise en place et d'exploitation (boulons, joints, volants de manœuvre des
robinets-vannes, etc.) ;
PROTECTION CONTRE LA CORROSION
Selon la nature des tuyaux employés, l’Entrepreneur devra installer une protection cathodique dans les
parties d’ouvrages en contact avec des terrains de moindre résistivité si éventuellement les contrôles
de potentiel par rapport au sol s’avèrent positifs.
Les raccords et pièces spéciales des conduites en béton comporteront une prise de potentiel
constituée d’un écrou placé sur l’embout du tube. Les tubulures des conduites en béton pour les
vidanges et ventouses seront reliées électriquement par soudure aux armatures de la conduite.
Les tronçons de canalisation béton à équiper en vue d’une protection cathodique ultérieure seront
ceux posés dans des terrains de résistivité inférieure à 10 Ohms mètre. Sur ces tronçons, les
dispositions suivantes seront prises :

Article I.10 FOURNITURE DE SABLE ET GRAVETTES

Par le fait même du dépôt de son offre, l’Entreprise est réputée connaître parfaitement les ressources
des carrières, leurs conditions d'accès et d'exploitation.
Les lieux de provenance d'extraction de sable et de gravettes doivent être agréés par le maître
d'ouvrage. Les gravettes doivent être choisies parmi les matériaux les plus durs et dépoussiérées dans
une proportion qui sera soumise au maître d'ouvrage et lavées si nécessaire. Les gravettes destinées
à la confection du béton devront pouvoir passer en tous sens dans la passoire de D = 25 (Mod. 44)
sans pouvoir passer dans la passoire de D = 6,25 mm (Mod. 38).
Avant toute utilisation, l'Entrepreneur devra soumettre au maître d'ouvrage les échantillons de sable et
agrégats qu'il se propose de fournir ou d'employer ainsi que le résultat des essais éventuellement
réalisés par un laboratoire agrée.
Le maître d'ouvrage pourra faire effectuer aux frais de l'Entrepreneur les essais complémentaires
qu'elle estimera nécessaire.

Article I.11 AGGLOS

Les agglos en provenance d'usines marocaines agréées par le maître d'ouvrage doivent répondre à la
norme marocaine en vigueur. Ils seront creux de format normalisé, ils seront de textures homogènes
exemptes de feuillage et les faces seront régulières. Ils seront bien moulés, sans gerçure, bien cuits et
non vitrifiés.
Des essais prévus au D.G.A. pourront être ordonnés. En admettant une tolérance de ± 2% sur la
longueur et la largeur et de 3% sur l'épaisseur; La résistance à l'écrasement doit être telle que les
produits de la fabrication considérée, présentent une contrainte de rupture à 28 jours au moins égale à
90 kg/cm2.
Si les agglos approvisionnés font l'objet de refus, l'Entrepreneur devra débarrasser le chantier de cette
fourniture sans délai.

Article I.12 FOURNITURE DE CIMENT ET D'ACIER POUR BETON ARME

Le ciment à utiliser sera exclusivement du ciment portland artificiel C.P.J. 45 ou similaire sous
condition de son agrément préalable par le maître d'ouvrage. Le ciment devra être livré en sacs de 50
Kg, son transport s'effectuera à l'abri des intempéries.
Si le ciment approvisionné fait l'objet d'un procès verbal de refus, l’Entreprise devra débarrasser le
chantier de ce ciment sans délai, faute de quoi le maître d'ouvrage en assurera la mise aux décharges
publiques aux frais de l'Entrepreneur.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 46
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Les aciers devront satisfaire aux spécifications données par le cahier des Charges Générales défini
par la circulaire des travaux publics n° 6019/TPC du 7 Juin 1972.

Article I.13 MISE EN OEUVRE ET CONFECTION DU LIT DE POSE

Avant la pose des conduites d'eau, l'Entrepreneur devra mettre en place une couche de :
- 10 cm du lit de pose en sable en cas des terrains ordinaires. Le sable doit avoir un ES > 50%,
- 15 cm de gravette en cas des terrains rocheux,
- 20 cm de gravette en présence de nappe.
Soigneusement compacté, le lit de pose doit être dressé suivant la pente qui doit être donné à la
canalisation (profil en long). Les travaux de mise en œuvre du lit de pose seront effectués
obligatoirement en présence d'un agent de maître d'ouvrage.

Article I.14 MISE EN PLACE DE TUYAUX, ACCESSOIRES ET PIECES SPECIALES

Les tuyaux, accessoires et pièces seront manutentionnées et descendues dans la tranchée avec
précaution en évitant de les rouler sur des terres, sur un sol rocheux ou sur pièces déjà en place.
Il faut s'assurer qu'ils sont intérieurement propres et ne renferment aucun objet étranger. Ils seront
correctement alignés et calés par un cavalier entre deux points en s'abstenant de boucher à l'aide de
sacs ou chiffon, mais au moyen des bouchons coniques en bois correctement exécutés et mis en
place.
Aux changements de direction et aux extrémités des canalisations seront exécutés des massifs de
butée, constitués par des massifs en béton conformes aux nécessités des pressions dans les tuyaux.

Article I.15 CONSTRUCTION D'OUVRAGES ANNEXES

 CONSTRUCTION DE REGARDS DE VISITE

Des regards nécessaires à la visite, à l'entretien et éventuellement au démontage des robinets vannes,
vidanges et ventouses seront construits sous trottoir selon l'emplacement prévu.
En fond de fouille sera coulé un béton de propreté de 0,10 m d'épaisseur, et si nécessaire sur un
hérisson de moellons calcaire damés de 0,20 m d'épaisseur. Le radier et les parois des regards seront
exécutés en béton armé vibré dosé à 350 Kg et auront une épaisseur minimale de 0,15 m brute de
décoffrage. Les massifs de support doivent assurer une parfaite indépendance du regard et de la
conduite.
Les passages dans les murs en élévation du regard seront réalisés avec un diamètre supérieur au
diamètre extérieur de la conduite, l'espace intermédiaire étant colmaté au mastic bitumineux ou
similaire, l'exécution de ces massifs et l'aménagement des trous de passage seront postérieurs à la
pose de la conduite, des raccords et des robinets vannes aux points considérés.
Les échelons seront en acier galvanisé à chaud.
L'Entrepreneur prévoira lors du coffrage tous les trous de passage ou de scellement.
La fermeture des regards sera assurée par cadres et tampons en fonte ductile classe D400 pour les
chambres sous chaussée et C250 pour les chambres sous trottoirs.

 BUTEES ET ANCRAGES
Les massifs de butée ou d'ancrages seront coulés pour immobiliser les pièces tels que les coudes, les
tés, les vannes, les plaques pleines etc... Les massifs d'ancrage seront construits, à raison d'un par
tuyau, lorsque la pente de la canalisation sera supérieure à 15%. Les massifs de butées et de calage
ne doivent porter aucune atteinte aux revêtements des pièces et tuyaux. Les butées et ancrages
seront exécutés en béton B3 coulé sur place.

 PASSAGES SOUS CHAUSSEES OU PISTES


Ils seront réalisés par des fourreaux ou par dallette de protection et la tranchée devra être remblayée
par du sable de concassage jusqu’au corps de chaussée. L’entrepreneur justifiera son choix du type
de protection par une note de calcul en prenant en compte la charge roulante produite par le
croisement de deux camions de trente tonnes.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 47
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Dans le cas où on utilise des fourreaux, le vide entre la conduite et le fourreau doit être rempli par du
sable de concassage.
Pour les dallettes, elles seront en béton armé dosé à 350 Kg/m3 de ciment CPJ 45 ou équivalent et
présentant à 28 jours, une résistance nominale à la compression, d’au moins 270 bars (ép=15cm
avec ferraillage double quadrillage T10e=15), dotées d’anneaux de levage, et reposant sur deux
sommiers en béton armé dosé à 250 kg/m³, de section minimale chacune de 0,20 m x 0,20 m et posés
le long des parois latérales de la tranchée.

 CROISEMENT DE CONDUITES
Aux croisements de la conduite avec les autres réseaux (eau, électricité, P.T.T, assainissement),
l'Entrepreneur sera tenu de prendre les précautions qui lui seraient imposées par l'organisme
responsable, il aurait à supporter les conséquences de toute détérioration de ces réseaux.
Pour le croisement avec le réseau des eaux usées, si la distance verticale entre les extrados des deux
réseaux est ≥ 40 cm, la conduite d’eau potable pourra passer sans fourreau mais avec remplissage de
cette différence par du sable de concassage ;
Sinon, la conduite d’AEP devra être protégée par un fourreau au niveau des deux emboîtements les
plus proches (en PVC, CAP ou en PEHD, et le remblai de la différence étant toujours en sable de
concassage). Le fourreau devra déborder de 1m de part et d’autre du croisement.

 FRANCHISSEMENT DES CHAABAS ET D'OUEDS


Les travaux de traversée comprendront les terrassements, la déviation provisoire éventuelle des eaux
et l’exécution de l’ouvrage de traversée conformément au CCTP et plans d’exécution approuvés par
l’ONEE-Branche Eau et aux recommandations du rapport géotechnique, y compris fourniture et
transport des matériaux à pied d’œuvre, raccordement de conduites, ancrages, butées, remise en état
des lieux, essais de réception et toutes sujétions de parfaite exécution.

Pour les oueds et les grandes chaabas, la traversée se fera en siphon en limitant l’ancrage de la
conduite de 2,5 m à partir de la génératrice supérieure de la conduite par rapport au point le plus bas.
Il est prévu une protection par gabion.

Pour les petites chaabas, la traversée se fera en siphon. L’ancrage de la conduite devra être de 1,5
m à partir de la génératrice supérieure de la conduite par rapport au point le plus bas. Il est prévu une
protection par gabion.

Les travaux à la charge de l'Entrepreneur comprennent :


• l'ouverture et le remblaiement d'une tranchée de profondeur telle que la couverture au-dessus de la
génératrice supérieure de la conduite soit d'au moins 1,50 m pour les petits chaabas et 2.5 m pour les
oueds et grandes chaabas y compris toutes sujétions d'assèchement éventuel ;
• lit de pose en gravette 20cm.
• la fourniture, le transport et la pose de la canalisation de franchissement et ses pièces de
raccordement à la conduite principale y compris les pièces en S ou coudes altimétriques éventuelles
et la protection contre la corrosion nécessaire. La conduite de franchissement sera :
o en fonte ductile PFA 25 Bars, à joints verrouillés, enrobé dans du béton hydrofuge,
dosé à 300 kg/m3 de ciment CPJ 45 ou équivalent et présentant à 28 jours, une
résistance nominale à la compression, d’au moins 180 bars, d’épaisseur de 20 si
conduite principale en fonte
o en acier galvanisé à chaux PN16bars bridés (avec élément ne dépassant pas
9.00ml) enrobé dans du béton hydrofuge, dosé à 300 kg/m3 de ciment CPJ 45 ou
équivalent et présentant à 28 jours, une résistance nominale à la compression,
d’au moins 180 bars, d’épaisseur de 20 cm si conduite principale en PVC (en cas
de conduite principale en PVC DN315 : la conduite A.G.C. aura un DN300, en cas de
conduite principale en PVC DN400 : la conduite A.G.C. aura un DN400) ;
• Tous les matériaux nécessaires à la réalisation de la traversée ;
• les pièces de raccordement de la conduite en siphon à la conduite principale en amont et en aval ;
• les ancrages et les butées nécessaires ;
• la réalisation des protections nécessaires de la conduite par gabionnage ;
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 48
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

• la déviation provisoire éventuelle des eaux. Le matériel et l’énergie nécessaire au pompage et toutes
sujétions de mise en œuvre) ;
• la remise en état des lieux et les essais de réception ;
• Toutes sujétions de finition et de parfaite exécution.

Article I.16 COMPOSITION ET FABRICATION DES BETONS

La fabrication et la mise en œuvre des mortiers et bétons seront effectuées dans les règles de l'art.
La désignation, le dosage en liant et les destinations des différents bétons sont indiqués dans le
tableau ci-après :

Dosage du liant en
Désignation des bétons Destinations
Kg/m3
B5 200 Béton de propreté
B4 250 Gros béton de fondation
Béton pour regards, massifs de butées
B3 300
et ancrages et ouvrages particuliers
Béton armé pour regards dalles de
B2 350
couverture

A titre indicatif les bétons B3 et B2 auront les compositions suivantes :

Désignations des Sable Gravette Gravette Ciment Eau


bétons (l) 6-15 (l) 15-25 (l) (Kg) (l)
B3 400 350 450 300 135
B2 400 350 450 350 150

Ces proportions sont données à titre indicatif. La composition définitive ne sera arrêtée par le maître
d'ouvrage qu'après étude des agrégats transmis par l'Entrepreneur suivant les essais élaborés par un
laboratoire agréé aux frais de l'Entrepreneur.
L'acceptation de maître d’ouvrage délégué ne dégage en rien la responsabilité de l'Entrepreneur qui
reste entière quant à la solidité et à l'étanchéité des ouvrages.
Le maître d’ouvrage délégué se réserve formellement le droit de modifier à tout moment pendant
l'exécution, la composition des divers mortiers et bétons dans le cas ou ceux-ci ne seraient pas
satisfaisants. La dépense qui en résultera sera supportée par l'Entrepreneur.
L'Entrepreneur ne devra utiliser des produits qui pourraient être ajoutés aux bétons destinés à
augmenter leur résistance par une prise rapide ou à améliorer leur plasticité ou leur maniabilité
qu'après avoir obtenu l'accord de maître d'ouvrage.
La quantité dudit produit ne devra pas être supérieure à celle strictement requise pour le résultat
escompté. Son mode d'emploi devra être conforme aux indications du fournisseur et agréé par le
maître d'ouvrage.
Tous les bétons seront fabriqués mécaniquement ; les appareils de fabrication du béton devront
permettre de doser le liant et l'eau à 2% près.
La durée du malaxage, comptée à partir du moment où tous les éléments constitutifs du béton sont
réunis dans l'appareil, ne sera jamais inférieure à trois (3) minutes. Dans tous les cas, la fabrication
d'une gâchée sèche en vue d'une addition ultérieure d'eau est interdite.
Le béton devra être employé avant tout commencement de prise. Celui qui serait desséché ou qui
aurait commencé à durcir sera rejeté hors du chantier. Les interruptions de travail pendant le
bétonnage seront aussi réduites que possible.
Le béton armé devra être en contact parfait avec les parois des coffrages et avec les armatures sur
toute surface. Il sera vibré dans tous les ouvrages délicats et spécialement pour tous les bétons en
contact avec l'eau.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 49
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Le béton sera tenu à l'abri du soleil jusqu'à ce qu'il ait suffisamment durci. On y entretiendra, pendant
huit jours au moins, après la mise en œuvre, l'humidité nécessaire pour assurer la prise dans de
bonnes conditions.

Article I.17 ARMATURES


Les armatures de béton armé devront être parfaitement propres, sans aucune trace de rouille non
adhérente, de peinture ou de graisse. Les abouts des armatures seront retournés en crochets ronds.
Le diamètre moyen des crochets ne sera pas inférieur à cinq fois le diamètre de l'armature.
Les armatures seront façonnées à froid. Elles auront exactement la forme prévue aux dessins
d'exécution.

L'allongement des armatures se fera avec le recouvrement réglementaire, tout allongement par
soudure est formellement prohibé.
Les armatures occuperont exactement les emplacements prévus au projet d'exécution. Les écarts
tolérés dans la position de chaque armature ne dépasseront pas la moitié de son diamètre ou de son
épaisseur et ne devront, en aucun cas, être supérieurs à 5 mm.
L'Entrepreneur devra établir, à ses frais, les liaisons nécessaires pour obtenir ces résultats.
Il devra prendre ses dispositions pour qu'il ne subsiste après coulage à l'intérieur des coffrages aucune
matière étrangère (telle que du bois) autre que du béton et les armatures figurant aux dessins.

Article I.18 ENDUITS


Le sable entrant dans la composition des enduits sera du sable fin.
Il faudra mouiller continuellement les parois afin d'éviter les fissures dues à une dessiccation trop
rapide.
Les surfaces à enduire seront piquées de manière à ne laisser aucune partie lisse, brossées à la
brosse dure et arrosée à grande eau.
L'enduit sera projeté avec force à la truelle, refoulé à la taloche et dressé régulièrement. Avant qu'une
couche soit complètement sèche, elle est recouverte avec la suivante. La deuxième couche est lissée
à la truelle. Lorsque l'enduit a rejeté son eau et pris une certaine consistance, le lissage est renouvelé
à plusieurs reprises, sans mouiller la surface jusqu'à ce que le retrait dû à la dessiccation ne donne
plus lieu à gerçure.
Après achèvement, l'enduit doit être homogène et l'aspect régulier, sans gerçure ni soufflure.

 COMPOSITION ET EMPLOI DES MORTIERS

Suivant leur emploi, les mortiers auront en principe les compositions suivantes :

Mortier A : Pour confection des agglomérés et hourdis


Ciment CPJ 35 250 Kg
Sable de mer et sable de concassage dépoussiéré 1000 l

Mortier B : Pour maçonneries et cloisons


Ciment CPJ 35 300 Kg
Sable de mer et sable de concassage dépoussiéré 1000 l

Mortier C : Pour dallages et marches


Ciment CPJ 35 400 Kg
Sable de mer et sable de concassage dépoussiéré 1000 l

Mortier D : Pour enduits étanches


Ciment CPJ 35 450 Kg
Sable de mer et sable de concassage dépoussiéré 1000 l

Ces compositions ne sont données qu'à titre indicatif et n'engagent en rien la responsabilité de maître
d'ouvrage quant à la qualité de l'enduit.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 50
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

Article I.19 DEPOSE ET REPOSE DES BORDURES DE TROTTOIRS

Les bordures de trottoirs seront déposées et soigneusement reposées après tassement du remblai sur
un lit de béton maigre et jointoyées au mortier de ciment.

Article I.20 ENLEVEMENT ET EVACUATION DES DEBLAIS-PENALITES

L’Entreprise est chargée de faire transporter aux décharges publiques les matériaux restant en
excédant après le comblement des fouilles.

L'évacuation totale de ces déblais devra être effectuée dans un délai de 48 heures après le
remblaiement. Passé ce délai, l’Entreprise pourra subir jusqu'à évacuation complète des déblais, une
pénalité journalière de cinq dirhams (5,00 DH) par mètre linéaire de tranchée située parallèlement aux
déblais laissés sur place. De plus, ces travaux pourront être effectués d'office par d'autres
entrepreneurs sans mise en demeure préalable, aux frais, risque et périls de l’Entreprise sans que
celle-ci puisse émettre une réclamation.
Les trottoirs et chaussées après achèvement des travaux seront nettoyés soigneusement, aucun
excédent de déblais de quelque importance que ce soit ne devra subsister.
Il en est de même des excédents de matériaux neufs ou de récupérations, tels que les tuyaux,
raccords, sable, gravettes, ciment, agglos, etc... Qui doivent être, aux frais de l'Entrepreneur, enlevés
du chantier.

Article I.21 NETTOYAGE ET DESINFECTION DES CONDUITES

Avant la réception provisoire, l'Entrepreneur procédera à la stérilisation des conduites. Il fournira à cet
effet l'eau, les produits de stérilisation ainsi que tout le matériel nécessaire qui seront soumis à
l’approbation de l’ONEE-BO.
Les opérations de désinfection seront menées sous la direction d'un technicien de laboratoire agréé
par le maître d'ouvrage et qui aux frais de l'Entrepreneur déterminera les teneurs de désinfectant à
employer et procédera aux analyses nécessaires. Les résultats des analyses et les observations
auxquelles donneront lieu les opérations de désinfection seront consignées dans un procès-verbal
établi par l'agent du laboratoire.
Dans le cas où les résultats ne seraient pas satisfaisants, la désinfection sera recommencée jusqu'à
obtention de résultats satisfaisants.

Article I.22 REFECTION DES CHAUSSEES

I.22.1 Mise en œuvre de tout-venant


Toutes les mesures devront être prises pour que les matériaux de l'assise soient mis en œuvre, dans
les conditions qui conduisent à la réalisation de couches parfaitement homogènes.
Le répandage sera fait à la niveleuse à partir du matériau approvisionné préalablement en cordon
régulier. Il sera effectué en une ou plusieurs assises, la quantité à mettre en œuvre pour une assise ne
pouvant être supérieure à 200 litres au mètre carré.
Le compactage de chaque assise sera réalisé de façon à obtenir une densité sèche minimale égale à
98 % de la densité proctor modifiée, mesurée au laboratoire.
La quantité d'eau à répondre devra donner une teneur en eau du matériau pendant le compactage,
voisine de celle correspondant à l'optimum à l'essai proctor modifié.
La mise en œuvre de chacune des assises ne pourra être entreprise qu'après la vérification du
compactage de la forme ou de l'assise précédente effectuée à la diligence de l'Entrepreneur par un
laboratoire agréé par le maître d'ouvrage.

I.22.2. Répandage de pierre cassée


La pierre cassée sera répandue mécaniquement à partir des matériaux approvisionnés préalablement
en cordon régulier.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 51
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

I.22.3. Mise en œuvre des enrobés


Les enrobés seront répandus sur chaussée parfaitement profilée, balayée et nettoyée, immédiatement
après la mise en place de la couche d'accrochage du cut-back.

Article I.23 ESSAIS DES CONDUITES EN TRANCHEE

I.23.1 : Dispositions d'ensemble

L'Entrepreneur soumettra au maître d’ouvrage délégué un programme d'essais prévoyant le


tronçonnement des conduites. Les essais seront effectués sur une longueur n'excédant pas 500 ml.
L'Entrepreneur aura à sa charge la fourniture et le transport de l'eau nécessaire aux essais, la pompe,
le manomètre d'épreuve et tous les accessoires nécessaires pour de tels essais. Les épreuves seront
réalisées sur tronçons non remblayés à l'exception de cavaliers de terre mis en place pour éviter les
déplacements de tuyaux, les joints restent découverts pour vérifier leur étanchéité.
La conduite doit être remplie, s'il y a lieu, par le point bas pour évacuer totalement l'air (mettre des
ventouses aux points hauts).
La pompe de mise en pression sera placée au voisinage du point le plus bas du tronçon à éprouver.

I.23.2 pression d'essai

La valeur de la pression d'épreuve en tranchée ne devra pas être inférieure à 16 bars.

I.23.3 Appareillage - mise en place

L'Entrepreneur définira dans son offre l'appareillage qu'il prévoit pour l'exécution de l'épreuve en
tranchée.
Le dispositif proposé devra satisfaire aux conditions suivantes :
- Comporter un manomètre permettant la connaissance de la pression d’épreuve avec une
précision de 1%.
- Permettre de maintenir la pression d'épreuve avec ± 0,2 bars
- Permettre de connaître en fonction du temps le volume d'eau qu'il est nécessaire
d'injecter dans la conduite pour maintenir la pression d'épreuve dans la fourchette
indiquée ci-dessus.
Pour satisfaire cette dernière condition, l'Entrepreneur prévoira un bac jaugé de capacité suffisante
dans lequel aspirera la pompe l'eau nécessaire au maintien en pression de la conduite.
Toutes les précautions devront être prises pour éviter l'évaporation de l'eau du bac ou l'apport d'eau
extérieur.
Les extrémités des sous tronçons éprouvés devront être convenablement butées.

I.23.4 Epreuve des conduites en tranchée :

Les conduites seront essayées à la pompe hydraulique en tranchée ouverte.


Le représentant de maître d’ouvrage délégué fixera en cours d’exécution des travaux la consistance
de chaque tronçon à essayer et la date des essais, au moins 48 heures avant leur exécution.
Le remplissage se fera 48 heures avant l'épreuve. La pompe d'épreuve et son manomètre seront
placés au point le plus bas du tronçon à essayer.
La réception provisoire sera prononcée si les conditions suivantes sont bien remplies :
1. la pression d'épreuve ne devra pas baisser de plus de 0,2 bar en une heure,
2. Sous la pression d'épreuve, il ne devra être constaté dans le tronçon, ni fissure, ni fuite ou
suintement apparent.

I.23.5. Essais non satisfaisants


Si les conditions ci-dessus ne sont pas satisfaites, l'Entrepreneur devra procéder à tout contrôle,
réfections et modifications qui permettront d'obtenir un nouvel essai satisfaisant aux conditions
imposées.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 52
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

OPERATION RIAD MENARA 2


EL KELAA DES SRAGHNA

TRANCHE 1

DEFINITION DES PRIX


LOT – EAU POTABLE

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 53
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

BORDEREAU DES PRIX – DETAIL ESTIMATIF


EAU POTABLE

Tous les ouvrages seront réalisés suivant les normes et les règles de l'art et doivent être conformes
aux prescriptions de l'ONEE-BO afin qu'ils soient réceptionnés sans réserve et sans plus-value par les
organismes contrôleurs de l'ONEE-BO et du B.E.T.
Les travaux comprennent les fournitures de tout ce qui est nécessaire au montage pour que les
ouvrages puissent être mis sous pression avant la réception provisoire.
Les prix composés du présent marché comprennent en sus des conditions particulières énoncées à
chaque prix :
- Le tracé et l’implantation des ouvrages ;
- La réalisation de sondages de reconnaissance pour identifier les câbles, collecteurs, conduites et
autres réseaux et équipements souterrains existants ;
- Le petit matériel non désigné nominativement et dont l'emploi est indispensable.
- Tous les frais de mains d'œuvre, de déplacement, de transport des fournitures acquises par
l'entrepreneur ou livrées par L'ONEE-BO, de gardiennage de chantier et toutes sujétions.
- L’exécution des travaux et ouvrages suivant les prescriptions de l'ONEE-BO, sans plus-value pour
l’embarras des étais, racines, câbles ou conduites rencontrés
- Les équipements, appareillages et conduites seront de type agréé et réceptionné par l'ONEE-BO
ainsi que les accessoires de raccordement conformément aux exigences de l'ONEE-BO. Ils seront de
différentes capacités conformément aux normes de l'ONEE-BO.
- Les essais de laboratoires.
- Les plans d'exécution (réseau - note de calculs – ouvrages – détail des nœuds) et leur approbation
par l'ONEE-BO comprenant l’ensemble des ouvrages;
- Les plans et les études BA et leur approbation par le bureau de contrôle comprenant l’ensemble des
ouvrages;
- Les plans de récolement et tous plans demandés par l'ONEE-BO
- Les frais de réception et stérilisation des canalisations et tous essais demandés par l'ONEE-BO
- Les plans, signalisation et demande d’autorisation des TP et frais d’occupation temporaire du domaine
public, plans de traversées de la voie existante à faire approuver par les services des TP
Le principe général qui guide la conception de ce projet est le suivant :
- Le réseau doit être conçu pour le projet dans sa totalité. Les équipements mis en place doivent être
capables d’assurer un fonctionnement correct des installations lors de la réalisation des différentes
tranches du projet. Les installations doivent donc être calibrées pour l’étape finale de la totalité du
projet.
- La réalisation progressive du projet ne doit pas se répercuter négativement sur la voirie. Il est donc
impératif de réaliser les buses et passages qui traversent les voies pour éviter la détérioration de la
chaussée.
- Les équipements seront installés au fur et à mesure du besoin en fonction de l’évolution de
l’aménagement du site.
- Le matériel et sa mise en œuvre, ainsi que les ouvrages doivent être conformes aux normes et
prescriptions les plus récentes de l'administration et de la maîtrise d’œuvre.
- L'entrepreneur doit fournir les certificats d'essais de tout le matériel proposé.
- Les travaux de terrassements sur les voies existantes devront faire l'objet d'autorisation de la
Commune et service des TP dont la demande doit être faite par les soins de l'entreprise.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 54
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

DEFINITION DES PRIX

- TERRASSEMENTS

- Déblai en tranchée en terrain de toute nature

Ce prix rémunère :
• La démolition et le déblaiement des ouvrages existants de toute nature (mur, dallage, piste,
chaussée, …etc.) dans l’emprise des tranchée et leur évacuation ;
• Le débroussaillage et le défrichement, le décapage au droit de l’emprise des travaux, le
dessouchage et le déforestage ;
• Le piquetage ;
• L'ouverture des fouilles en tranchées pour toute profondeur, creusées suivant les dimensions
requises notamment par le mode de creusement retenu, y compris le blindage si nécessaire ;
• Le dressage soigné du fond de fouille et son réglage pour la mise en place du lit de pose ;
• Le dépôt des déblais réutilisables en remblai en cordon le long de la tranchée ou leur évacuation
provisoire, à la demande du Maître d’Ouvrage et de la Maîtrise de Chantier en un lieu désigné par
eux, l'enlèvement et le transport (y compris les frais de gestion y afférent) des déblais en excèdent
vers un endroit indiqué par le Maître d’Ouvrage et la Maîtrise de Chantier à l’intérieur du site du
Projet ;
• La mise en place de passages piétons sur tranchée ;
• Le pompage pour drainage ou rabattement de nappe ;
• Toutes sujétions inhérentes au mode de creusement des tranchées et au soutènement des fouilles ;
• Les mesures nécessaires pour assurer le maintien des accès et l'entretien des talus de déblais,
pendant toute la durée des travaux et jusqu'à la réception définitive, y compris blindage, soutènement,
détournement des eaux ;
• La consolidation du sol et le drainage des eaux de surface et de ruissellement si nécessaire ;
• Toutes sujétions de nivellement du lit de pose, de boisage, d'étaiement et de blindage, de sur-largeur
et de surprofondeur de confection de niches au droit des joints.

Les déblais dus à une sur largeur, pré fouille, des difficultés pour terrasser à des profondeurs
importantes, rampe d’accès, talus, à l'aménagement de l'espace de travail ou d'étaiement nécessaires
à la conduite de ces travaux, n'entraîneront pas de suppléments.

- Terrassement en remblais de tranchée

Les prix de cette série s'appliquent au mètre cube à des matériaux de natures diverses en provenance
des déblais de chantiers et mise en place pour remblaiement des tranchées.

Ils comprennent :
• Matériaux d'apport (TUF);
• Le stockage, le déchargement et le transport de ces matériaux ;
• Le déchargement, la reprise éventuelle sur les zones de stockage et les chantiers d'utilisation, la
mise en place conformément aux spécifications du dit CCTP avec toutes les sujétions de réglage,
et entretien des talus de remblais pendant toute la durée des travaux jusqu'à la réception définitive.

Ces prix comprennent donc pour chaque matériau particulier, précisé ci-après, toutes les opérations
nécessaires à la préparation des matériaux et à leur mise en œuvre, compactage mécanique et
hydraulique et toutes les sujétions d'exécution.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 55
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA
Il concerne l’exécution du :
- remblai primaire en terre tamisée 0/20 et IP≤15 ;
- remblai primaire et secondaire en sable de concassage au niveau
des traversées des chaussées,
- remblai secondaire en terre tamisée 0/50 et IP≤20 ;
Les largeurs de tranchées prises en compte seront celles indiquées dans le présent marché. Toute
surlargeur ou surprofondeur de la tranchée sont à la charge de l’Entrepreneur.

- FOURNITURE, TRANSPORT ET POSE DE CANALISATIONS EN TRANCHEE

Ces prix s’appliquent au mètre linéaire de canalisations posé en tranchée et mesuré en place sur
l’axe. Le linéaire pris en compte pour le règlement des travaux sera établi sans réduction de longueur
pour coudes, tés, cônes, franchissement de routes, thalwegs, …etc.

Ils comprennent la fourniture, les frais de transport, d’assurance, de fret, de douanes et taxes diverses,
les frais de déchargement, de stockage, de manutention, de bardage, d’installation et de mise en
fouilles, de réglage, de nivellement, d’assemblage des tuyaux y compris joints, de pose en courbe
selon le rayon de courbure permis par le jeu des joints, coudes toutes angles, fourreaux de protection
au niveau des traversées de chaussée de type et de classe approprié et justifié par note de calcul,
fourreau d’intersection avec autres réseaux, remplissage de fourreau en sable de concassage, dalette
de protection au niveau des traversées de chaussées, de mise en place de butées et toutes les
opérations nécessaires à l’installation complète et convenable du réseau, y compris es épreuves
nécessaires, les essais en usine, les essais de pression en tranchée, toutes autres sujétions.

Il comprend aussi la fourniture, le transport et la mise en œuvre du lit de pose conformément à l’article
I.13.

Ce prix comprend également au mètre linéaire la fourniture et la mise en place du grillage avertisseur
de couleur bleu de 50 cm de largeur au minimum, posé à 30 cm au dessus de la génératrice
supérieure de la conduite, de type et de dimensions agréés par ONEE-BO.

La fourniture et la pose du matériel nécessaire à l’exécution des essais sont incluses dans ces prix.
Canalisations en PVC PN 16 de diamètre DN :

- FOURNITURE TRANSPORT ET POSE DES PIECES SPECIALES EN FONTE DUCTILE


– Fourniture, transport et pose des pièces spéciales en fonte ductile à brides

Ces prix rémunèrent à l’unité la fourniture à pied d’œuvre, transport et pose de raccords en fonte
ductile à brides avec joint, dûment agrées et réceptionnés par les services de la ONEE-BO de
diamètre DN, y compris les accessoires nécessaires à leur mise en place et toutes sujétions de
raccordement à la canalisation :

– EQUIPEMENTS HYDRO-MECANIQUES

Fourniture, transport et pose d'équipements hydrauliques PN 16 conformément au CPS, dûment


agrées et réceptionnés par les services de la ONEE-BO, y compris accessoires de manœuvre,
3
raccordement, butée et contre butée en béton armé dosé à 300 kg/m , essais et toutes sujétions.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 56
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

– Poteau d’Incendie :

Ce prix rémunère à l’ensemble, la fourniture, le transport et la pose du poteau d’incendie DN 100 type
agrée par l’ONEE-BO, ainsi que tous les équipements nécessaires.
Il comprend essentiellement :
• Deux Raccords Bride Major (RBM) en fonte ductile ;
• Un Té de raccordement DN conduite / 100;
• Un robinet vanne d’isolement à opercule DN100 avec joint de démontage ;
• Compteur et un stabilisateur d’écoulement DN100 ;
• Manchettes de traversée en AGC DN conduite ;
• Un coude à patin 1/4 en fonte ductile DN 100 ;
• Un élément de tuyau en fonte ductile ou en acier galvanisé à chaud DN 100 ;
• Un poteau d’incendie non renversable DN 100, ainsi que le socle d’ancrage ou massif en
béton dosé à 350 kg/m3 ;
3
• La réalisation d’un massif en béton de butée au droit du coude, dosé à 350 kg/m
• Eventuellement, un ESSE de réglage,
• Ainsi que les terrassements et toutes sujétions de mise en œuvre et de raccordement au
réseau de distribution.

L’Entrepreneur sera tenu à se conformer aux prescriptions de l’ONEE-BO et aux plans d’exécution
pour la réalisation du dit poteau d’incendie.

– Vanne de sectionnement :

Ce prix rémunère à l’unité la fourniture, le transport, la pose et essais suivant CPS d’un robinet vanne
de sectionnement en fonte ductile à brides (à fermeture antihoraire FAH) PN16 raccordement GN10 y
compris BAC et toutes sujétions.

Il comprend notamment :
• La plus value résultant du remplacement d’une partie de la conduite par des tés à bouts
lisses, tubulure à brides ;
• La fourniture, le transport et la pose du robinet vanne et bouche à clé et accessoires;
• La fourniture, le transport et la pose de joints de démontage en fonte ductile.

– Vidange :

Ce prix rémunère à l’unité la fourniture, le transport et la pose des équipements complets de points
bas, pour conduites en PVC tout diamètre, y compris regard en béton armé, té de raccordement,
robinet vanne d’isolement à opercule en fonte, pièces de raccordement sur la conduite de distribution,
conduite et équipements de raccordement au réseau d’assainissement ainsi que toutes les pièces
nécessaires.
– Ventouse :

Ce prix rémunère à l’unité la fourniture, le transport et pose des équipements complets de points
hauts avec ventouse triple fonctions sur conduites en PVC tout diamètre, y compris regard en béton
armé robinet vanne d’isolement à opercule, té de raccordement et toutes pièces spéciales de
raccordement à la conduite ainsi que toutes les pièces nécessaires.
C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC
ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 57
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

– GENIE CIVIL DES OUVRAGES ANNEXES

– Construction des regards :

Ce prix rémunère à l’unité, l’entreprise pour la réalisation de regards de visite en béton armé, destinés
à abriter les équipements hydrauliques (vannes de sectionnement, poteaux d’incendie et piquages)
nécessaires au fonctionnement du réseau.

Ce prix comprend : (Béton + armature)


• Les terrassements et remblaiement autour des regards ;
• La réalisation des regards en béton B2 dosé à 350 kg/m3 de ciment CPJ45. Ces regards
seront enduits au mortier gras pour les parties à rendre étanches. La dalle de couverture
3
en béton armé sera exécutée avec du béton B2 dosé à 350 kg/m de ciment PJ45 ;
• Les butées seront exécutées en béton dosé à 300 kg/m3 de ciment CPJ45. Leur calcul et
leur forme devront tenir compte des obstacles existants ou prévisibles tels que conduites
d’eau, câbles, égout, …etc. ;
• Coffrage, ferraillages, socles, support, manchettes de traversées, butés, enduit,…etc. ;
• Les parties métalliques apparentes dans les regards seront peintes au minimum de plomb
en première couche et à l’huile pour les deux autres couches ;
• Tous ouvrages ou mortiers et béton qui seront reconnus défectueux à un moment
quelconque, seront démolis et reconstruits aux frais de l’Entrepreneur.
Ce prix inclut également la fourniture, transport et pose des tampons et cadres en fonte ductile classe
D400, échelons de descente en acier galvanisé à chaud, étanchéité, essais de réception et toutes
sujétions de mise en œuvre.

– LAVAGE, DESINFECTION ET RINCAGE DU RESEAU

Ce prix rémunère l’Entrepreneur pour les opérations de lavage, de désinfection et du rinçage du


réseau en accord avec les principes et les règles d’ONEE-BO.
Il s’applique au mètre linéaire de canalisation.

Il comprend le lavage intérieur de la canalisation, la désinfection et rinçage à l’eau claire, la mise en


service industrielle, la fourniture des produits désinfectants, la mise au point et réglage des
équipements ainsi que toutes sujétions.

L’eau de lavage est à la charge de l’Entrepreneur.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 58
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

ANNEXE 1

ORIGINE DES CONDUITES D’AEP AINSI QUE LES MARQUES DE LA


ROBINETTERIE ET EQUIPEMENTS.

(L’entrepreneur est invité à présenter dans son dossier technique ces tableaux
dûment renseignés, signés et cachetés)

 Conduites d’AEP :

Désignation Usine Fabriquant

Conduites en PVC

N.B : Joindre les attestations de conformité aux normes, d’alimentarité (conduite d’eau
potable) et d’engagement de garantie décennale des conduites

 Robinetterie, pièces spéciales :

Désignation MARQUE

Robinets Vannes à OCA

Té à bride

Raccords à brides

………..

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 59
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

ANNEXE 2

- Matériel d'un Poteau d’incendie complet comprend :

• Deux Raccords Bride Major (RBM) en fonte ductile ;


• Un Té de raccordement DN conduite / 100;
• Un robinet vanne d’isolement à opercule DN100 avec joint de démontage ;
• Compteur et un stabilisateur d’écoulement DN100 ;
• Manchettes de traversée en AGC DN conduite ;
• Un coude à patin 1/4 en fonte ductile DN 100 ;
• Un élément de tuyau en fonte ductile ou en acier galvanisé à chaud DN 100 ;
• Un poteau d’incendie non renversable DN 100, ainsi que le socle d’ancrage ou
massif en béton dosé à 350 kg/m3 ;
• La réalisation d’un massif en béton de butée au droit du coude, dosé à 350 kg/m3
• Eventuellement, un ESSE de réglage,

- Toutes les pièces nécessaires pour un poteau complet selon exigences de


l'ONEE-BO

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 60
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

OPERATION AEP IN-SITE RIAD MENARA 2


EL KELAA DES SRAGHNA

TRANCHE 1

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES – DETAIL ESTIMATIF

LOT – EAU POTABLE

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 61
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

LOTISSEMENT RIAD MENARA II - PROVINCE D'EL KELAA DES SRAGHNA -


BORDEREAU DES PRIX ET DETAIL ESTIMATIF – PRIX H.T.
AEP 1ERE TRANCHE
Les matériaux destinés à l'exécution des travaux seront de provenance de carrières et d'usines
agrées par le MO le MOD et le BET. Le fournisseur agrée par le MO le MOD et le BET est MENARA
PREFA et CTM. Il sera fait appel aux matériaux d'autres fournisseurs qu'en cas d'impossibilité de se
procurer des matériaux chez MENARA PREFA et CTM et après accord du MO et MOD.

N° Prix unitaires MONTAN


DES QUANT T HTVA
PRIX DESIGNATION DES OUVRAGES U ITE En chiffre En lettre DHS

I – TERRASSEMENTS (Déblais et remblais)


Terrassements en terrain de toute nature y
compris le rocher à toute profondeur en pleine
masse, en tranchée, en puits ou en rigole y
compris blindage, boisage, étais, épuisement
de la fouille y compris toutes sujétions
d'étaiement, réglage aux alentours de
l'ouvrage, mise en dépôt, remblai primaire terre
tamisée 0/20 IP≤15 compactée jusqu'à 30 cm
au-dessus de la génératrice supérieure
extérieure de la conduite, remblai secondaire y
compris apport de tuf 0/50 IP≤20, et remblai
1 primaire et secondaire en sable concassé au
niveau des traversées avec arrosage et
damage par couches de 20 cm, évacuation
des déblais excédentaires à la décharge
autorisée, épuisement des eaux,
débroussaillage et défrichement des bois et
cultures, dessouchage d'arbres abattus et
déforestage par coupe d'arbre se trouvant
dans l'enceinte de l'ouvrage (y compris plus-
value pour terrassements en terrain rocheux),
essais d'identification et compacité et toutes
sujétions selon exigences de l'ONEE.BO
3
Le mètre cube m 8 772
II - CONDUITES
Fourniture transport et pose de conduites
(F.T.P) et d'accessoires :
F.T.P. de tuyau en PVC PN 16
Fourniture, transport à pied d'œuvre et pose
des conduites en PVC PN 16 y compris
bagues de joints, coude tout angle et Raccord,
ancrage au sol le long des pentes, butées et
contre butées, descente dans les fouilles, joints
d'étanchéité, assemblage, grillage avertisseur,
essais de pression et toutes sujétions selon
exigences de l'ONEE.BO
2 Diamètre DN 75 mm PN 16
Le mètre linéaire ml 5 264
3 Diamètre DN 90 mm PN 16

Le mètre linéaire ml 574

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 62
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

N° MONTAN
DES QUANT T HTVA
PRIX DESIGNATION DES OUVRAGES U ITE Prix unitaires DHS
En chiffre En lettre
4 Diamètre DN 110 mm PN 16
Le mètre linéaire ml 2 400
5 Diamètre DN 160 mm PN 16
Le mètre linéaire ml 1378
6 Diamètre DN 200 mm PN 16
Le mètre linéaire ml 1854
7 Diamètre DN 300 mm PN 16
Le mètre linéaire ml 185
Epreuve hydraulique et stérilisation des
8
canalisations
Désinfection et rinçage à l'eau claire des
conduites en fin des travaux y compris
fourniture des produits désinfectants, mise au
point et réglage des équipements, la fourniture
de l’eau et des produits de stérilisation, la
fourniture et mise en œuvre des butées de
poussées et toutes sujétions selon exigences
de l'ONEE.BO (Les eaux utilisées sont à la
charge de l'Entrepreneur).
Le mètre linéaire ml 11 655
III - PIECES SPECIALES
Les pièces spéciales en acier seront faites en
utilisant le tube acier sans soudure (NF A 49-
111) avec galvanisation à chaud et protection
par toile de jute bitumée pour les parties
enterrées PN 16
Equipements des points de raccordements
Té à 3 brides en fonte ductile PN 16(BB et
TB)
Bouts bridés et tubulure bridée
9 DN 300/300
L’Unité U 2
10 DN 200/200

L’Unité U 5
11 DN 200/150
L’Unité U 6
12 DN 200/100

L’Unité U 9
13 DN 200/80
L’Unité U 2
14 DN 200/60
L’Unité U 3
15 DN 150/150
L’Unité U 2
16 DN 150/100

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 63
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

N° MONTAN
DES QUANT T HTVA
PRIX DESIGNATION DES OUVRAGES U ITE Prix unitaires DHS
En chiffre En lettre
L’Unité U 6
17 DN 150/80
L’Unité U 2
18 DN 150/60
L’Unité U 11
19 DN 100/100

L’Unité U 3
20 DN 100/80

L’Unité U 2
21 DN 100/60

L’Unité U 10
22 DN 80/80

L’Unité U 0
23 DN 80/60

L’Unité U 8
24 DN 60/60

L’Unité U 74
Cônes de réduction à brides (CRB) en fonte
ductile PN16 bouts à brides
25 DN 300/200
L’Unité U 3
26 DN 200/150
L’Unité U 4
27 DN 200/100
L’Unité U 0
28 DN 200/80
L’Unité U 0
29 DN 150/100
L’Unité U 0
30 DN 150/80
L’Unité U 0
31 DN 100/80
L’Unité U 2
Raccords à bride major universelle (RB) en
fonte ductile PN 16
32 DN 300
L’Unité U 9
33 DN 200
L’Unité U 61
34 DN 160
L’Unité U 68
35 DN 110
L’Unité U 98
36 DN 90

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 64
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

N° MONTAN
DES QUANT Prix unitaires T HTVA
PRIX DESIGNATION DES OUVRAGES U ITE En chiffre En lettre DHS
L’Unité U 32
37 DN 75
L’Unité U 350
Fourniture, transport et pose de manchette à
deux brides, Type : de raccordement, Nature
du matériau : acier galvanisé, Diamètre
nominal : DN en mm, Pression nominale : 16
bar, Longueur : inférieure ou égale à 1000 mm
38 DN 300
L’Unité U 3
39 DN 200
L’Unité U 54
40 DN 150
L’Unité U 48
41 DN 100
L’Unité U 12
42 DN 80
L’Unité U 4
43 DN 60
L’Unité U 14
Fourniture, transport et pose de Coude, Nature
du matériau : fonte ductile, tout angle, Pression
nominale : 16 bar, Classe : NA, Forme des
extrémités : bouts à brides.
44 DN300
L’Unité U 3
45 DN 200
L’Unité U 4
46 DN 160
L’Unité U 8
47 DN 110
L’Unité U 25
48 DN 90
L’Unité U 4
49 DN 75
L’Unité U 38
Fourniture, transport et pose de plaque pleine,
Nature du matériau : Fonte Ductile, Diamètre
nominal : DN en mm, Pression nominale : 16
bar, Classe : NA

50 DN 200
L’Unité U 4
51 DN 150
L’Unité U 2
52 DN 110

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 65
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

N° Prix unitaires MONTAN


DES QUANT T HTVA
PRIX DESIGNATION DES OUVRAGES U ITE En chiffre En lettre DHS
L’Unité U 4
53 DN 80
L’Unité U 0
54 DN 60
L’Unité U 20
Fourniture, transport et pose de Joint de
démontage, Nature du matériau : Fonte
Ductile, Diamètre nominal : DN en mm,
Pression nominale : 16 bar, Classe : NA

55 DN 200

L’Unité U 6
56 DN 150
L’Unité U 12
57 DN 100
L’Unité U 15
58 DN 80
L’Unité U 4
59 DN 60

L’Unité U 16
Traversées des routes et chaussées
goudronnées par forage horizontale avec
protection par fourreau en BVA pour conduites
en PVC de diamètre 400 mm, comprenant: les
terrassements, la signalisation, les dispositifs
de sécurité vis-à-vis de la circulation selon la
60 réglementation en vigueur, l'exécution de
l'ouvrage de traversée conformément au CCTP
et aux plans d'exécution approuvés par
l'ONEE.BO e compactage à 98% de l’OPM,
essais, signalisation de jour et de nuit, mesure
de sécurité, démarches et autorisations auprès
des services concernés (T.P, Commune etc…)

Le mètre linéaire : ml 344


Construction de regards tout dimension pour
vannes de sectionnement et ouvrages
annexes, en béton armé dosé à 350 kg/m3 de
toute profondeur conformément au CCTP et au
plan d'exécution approuvé par l'ONEE.BO y
compris fourreaux Tampons et cadres en fonte
ductile D400 ou C250 conformément au
descriptif du CCTP essais et toutes sujétions
selon exigences de l'ONEE.BO.
61 Regard pour vannes de sectionnement
L’Unité U 43
Fourniture, transport, pose et essais de
robinetterie en PN 16 (FAH) y compris bouche
à clé, tabernacle et tube allonge, accessoires
de mise en place ou de manœuvre et toutes
sujétions selon exigences de l'ONEE.BO.

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 66
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

N° MONTAN
Prix unitaires
DES QUANT T HTVA
PRIX DESIGNATION DES OUVRAGES U ITE En chiffre En lettre DHS
Robinets Vannes (RV) à opercule en
caoutchouc OCA
62 DN 200
L’Unité U 6
63 DN 150
L’Unité U 12
64 DN 100
L’Unité U 18
65 DN 80
L’Unité U 6
66 DN 60
L’Unité U 106
FTP VENTOUSE complète tout diamètre triple
67 fonction PN 16 y compris regards et ouvrages
en BA, tampon et cadre en fonte ductile selon
exigences de l'ONEE.BO
L’Unité U 2
FTP VIDANGE complète PN 16 tout diamètre y
compris regards et ouvrages en BA, tampon et
68
cadre en fonte ductile selon exigences de
l'ONEE.BO

L’Unité U 2

POTEAU D’INCENDIE COMPLET

Fourniture, transport et pose des équipements


de poteaux d'incendie, Type : 3 prises de
100x65x65 mm apparentes, Diamètre nominal
: 100 mm, sur conduites en PVC DN < 300
mm, y compris compteur, stabilisateur
d'écoulement, Type : S-3D, Nature du matériau
: corps en fonte ductile, Joint de démontage,
Coude à patin Brides major, Manchettes de
traversée de regard, Robinet vanne DN 100.

Fourniture, transport et pose des équipements


de poteaux d'incendie, Type : 3 prises de
100x65x65 mm apparentes, Diamètre nominal
: 100 mm, sur conduites en PVC DN < 300
mm, y compris compteur, stabilisateur
d'écoulement, Type : S-3D, Nature du matériau
: corps en fonte ductile, Joint de démontage,
Coude à patin Brides major, Manchettes de
traversée de regard, Robinet vanne DN 100.
comprenant les terrassements, les pièces de
raccordement, accessoires, raccordement sur
la conduite, le Esse de réglage et le dé en
69 béton compteur protection en Inox selon
modèle sapeur-pompier regard en BA, tampon
et cadre en fonte ductile et toutes sujétions
selon exigences de l'ONEE.BO
(Conformément au détail en annexe), U 17

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 67
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

N° MONTAN
DES QUANT Prix unitaires T HTVA
PRIX DESIGNATION DES OUVRAGES U ITE En chiffre En lettre DHS
Démolition et réfection d'asphaltage y compris
découpe de revêtement avec scie sol, réfection
70 de corps chaussée, fourniture et pose de
couche de roulement selon exigences de
l'ONEE.BO
Le mètre carré m² 224

71 Etablissement et fourniture de plans de


récolement selon exigences de l'ONEE.BO
Le Forfait F 1

FTP de dalettes en BA pour protection des


72
conduites au niveau des traversées des
chaussées selon exigences de l’ONEE.BO.
Le mètre linéaire ml 344
Exécution d’un raccordement d’une nouvelle
conduite sur une canalisation d’alimentation en
eau potable existante de toute nature
comprenant :
Pièces de raccordement de la conduite DN 315
avec la conduite ONEE.BO existante y compris
ame tôle, té, manchettes de traversées, RBM,
vanne, joint de démontage.
Le prix rémunère un raccordement définitif, les
73 raccordements provisoires effectués au cours
des travaux font partie des sujétions générales
de l’entreprise
Le Forfait F 1

Panneau de chantier
Ce prix rémunère la fourniture, le transport et
la pose d’un panneau de chantier selon
indications du Maître d’ouvrage et la Maîtrise
de chantier
74 Le Forfait F 1
TOTAL HT
TVA 20%
TOTAL TTC

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 68
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT


GROUPE MENARA
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2
A EL KELAA DES SRAGHNA
ALIMENTATION EN EAU POTABLE IN-SITE

TRANCHE 1

RECAPITULATIF

Eau Potable HTVA .....................................................................................

TVA (20 %) ....................................................................................................

TOTAL GENERAL T.T.C. :.....................................................................................

Arrêté le présent marché à la somme TTC de :

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 69
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2 A EL KELAA DES SRAGHNA

SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT


GROUPE MENARA
LOTISSEMENT RIAD MENARA 2
A EL KELAA DES SRAGHNA
ALIMENTATION EN EAU POTABLE IN-SITE

TRANCHE 1

ETABLI PAR LU ET ACCEPTE PAR L'ENTREPRENEUR


BET VIABITEC SOUSSIGNE ET ARRETE LE MONTANT T.T.C.
Casablanca, LE___________ DU PRESENT MARCHE A LA SOMME DE :

MOD
LE DIRECTEUR GENERAL DELEGUE DE LA
SOCIETE MENARA FREFA

MARRAKECH, LE______________

MO
APPROUVE PAR LE PRESIDENT DE LA
SOCIETE IMMOBILIERE TENSIFT

MARRAKECH, LE______________

C.P.S. & C.P.T. - VIABITEC


ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Décembre 2020 PAGE 70

Vous aimerez peut-être aussi