Vous êtes sur la page 1sur 6

Révisions sur lé bilan d’uné transformation chimiqué

• Cette notion d'équation bilan est très importante en chimie car elle traduit ce qui se passe entre
espèces chimiques réactives et ce qui est produit lors d'une réaction chimique. Le problème est
que si on identifie relativement ces espèces chimiques, il nous manque généralement les
quantités respectives de chacune de ces espèces ... Autrement dit, la "recette" qui nous donne les
proportions ... ce qui s'exprime par l'intermédiaire des coefficients stoechiométriques.
• Exemple : 2 H2 + O2 2 H2O
• Lors d'une réaction, il y a un principe de conservation de la masse et des structures nucléaires,
donc les atomes présents chez les réactifs sont toujours là chez les produits, réassemblés,
transformés : dans une équation bilan, on retrouve donc le même nombre d'atomes de chaque
type chez les réactifs (à gauche) que chez les produits (à droite).
• En outre, lorsque la réaction fait appel à des ions, la charge aussi se conserve !

Conseil pour ajuster les nombres stoechiométriques d’une équation :


• Commencer par équilibrer les atomes qui sont le moins présents dans les espèces chimiques
impliquées dans la réaction.

Exércicés sur la transformation chimiqué


Exercice 1 : équilibrer une équation-bilan
Ajuster les nombres stœchiométriques des équation suivantes
1) .... C6H12O6 + .... O2 .... CO2 + .... H2O (combustion complète)

2) .... C6H12O6 + .... O2 .... CO + .... H2O (combustion incomplète)

3) .... Fe + .... H3O+ .... Fe2+ + .... H2 + .... H2O

4) .... H2SO4 + .... H2O .... H3O+ + .... SO42-

5) .... Fe2+ + .... Cr2O72- + .... H3O+ .... Fe3+ + .... Cr3+ + .... H2O

6) .... CH3 – CH2OH + .... MnO4- + .... H+ .... CH3 – CHO + .... Mn2+ + ....
H2O

7) .... S2O82- + .... Cl- + .... HO- .... SO42- + .... ClO- + .... H+

Exercice 2 : Tableau d’avancement


• Données : Volume molaire des gaz : Vm = 24 L/mol
On fait brûler de manière incomplète 26 g de glucose (sucre) dans le dioxygène de l'air.
1. Dresser le tableau d'avancement de cette réaction.
2. Remplir le tableau à l'état initial.
3. Déterminer, sans calcul le réactif limitant et de fait, la valeur maximale (finale) de la variable d'avancement.
4. Compléter alors le tableau.
5. Quel volume total de gaz est formé durant cette réaction ?

Exercice 3 : Tableau d’avancement


Pour la réaction n°7 de l’exercice 1, on mélange 55 mL d'une solution d'ions thiosulfate (S2O82-)
de concentration molaire C1 = 1,5.10-1 mol/L avec 0,5L de solution d'eau salée de concentration
massique Cm2 = 56 g/Let 25 mL de soude de concentration 2,75.10-2 mol/L.

Mme GRISARD 1/6


1. Dresser le tableau d'avancement de cette réaction.
2. Calculer la valeur finale de la variable d'avancement.
3. Compléter le tableau.
4. Calculer toutes les concentrations de chaque espèce chimique présente à la fin de la réaction.

Exercice 4 :
Ecrire les équations des réactions suivantes
1. Le titane est un métal très utilisé dans l’industrie aéronautique en raison de sa faible densité. Il est obtenu en
chauffant fortement un gaz de chlorure de titane TiCl 4 en présence de magnésium liquide Mg. La
transformation produit aussi du chlorure de magnésium MgCl2 solide.
2. Si on fait brûler du fer métallique, il se forme un solide noir appelé oxyde magnétique Fe2O3.
3. On verse dans un tube à essai une solution aqueuse orangée de sulfate de fer (III) (2Fe3+ +3 SO42–). On y
ajoute une solution aqueuse incolore d’iodure de potassium (K + + I–). Il se forme du diiode I2 qui brunit le
mélange peu à peu ainsi que des ions fer(II) Fe2+.

Exercice 5 :
L’oxyde de cuivre et le carbone se présentent tous deux sous la forme de poudres noires. Leurs formules
respectives sont CuO et C. Si on chauffe fortement un mélange de 0,14 moles d’oxyde de cuivre et 0,10 moles de
carbone, on constate l’apparition d’une poudre rose (cuivre métallique) ainsi qu’un dégagement gazeux qui
trouble l’eau de chaux.
1. Écrire l’équation de réaction.
2. Vrai ou faux ?
A : A la fin de la transformation chimique, l’oxyde de cuivre et le carbone ont entièrement disparu.
B : A la fin de la transformation chimique, l’oxyde de cuivre et le carbone se sont mélangés.
C : A la fin de la transformation chimique, la quantité de dioxyde de carbone a diminué.
D : A la fin de la transformation chimique, il y a du cuivre
3. Déterminer le réactif limitant la réaction (on pourra s’aider d’un tableau d’avancement).
4. En déduire les quantités de matières des réactifs et des produits dans l’état final.

Exercice 6 :
Données :
Masse molaire du fer : 55,8 g/mol.
Volume molaire des gaz à température et pression ambiante : VM = 24 L/mol.

Dans un tube à essai, on verse 10 mL d’acide chlorhydrique (solution aqueuse de chlorure d’hydrogène (H+ + Cl–)),
de concentration molaire égale à 2,5.10–1 mol/L. On y ajoute 20 mg de poudre de fer, à pression atmosphérique
(environ 1 bar) et à température ambiante (25 °C). On observe un dégagement gazeux de dihydrogène
(effervescence). Au bout d’un moment, on constate la disparition de la poudre de fer et une augmentation du
pH. Des ions fer III (Fe3+aq) ont été formés.

1. Décrire en détails le système chimique dans son état initial (en précisant les quantités de matières connues).
2. Nommer les réactifs et les produits de réaction, puis écrire la réaction chimique et son équation ajustée.
3. La transformation s’est arrêtée. Cocher la ou les bonne(s) réponse : Peut-on encore observe une
effervescence ?
 oui si on ajoute de la poudre de fer
 oui si on ajoute de l’eau
 oui si on ajoute de l’acide chlorhydrique
 oui si on ajoute des ions fer III
 non, même si on ajoute de la poudre de fer ou de l’acide chlorhydrique ou des ions fer III
4. A l’aide d’un tableau d’avancement, déterminer le réactif limitant. Est-ce cohérent avec les constatations
décrites dans l’énoncé ?
5. Donner, dans l’état final, la concentration en ions hydrogène H +aq, la masse de fer, la concentration en ions
fer III, et le volume de dihydrogène formé.
Corrigé dés éxércicés sur la transformation chimiqué
Corrigé de l’exercice 1 : équilibrer une équation-bilan

1) C6H12O6 + 6 O2 6 CO2 + 6 H2O (combustion complète)

2) C6H12O6 + 3 O2 6 CO + 6 H2O (combustion incomplète)

3) Fe + 2 H3O+ Fe2+ + H2 + 2 H 2 O

4) H2SO4 + 2 H2 O 2 H3O+ + SO42-

5) 6 Fe2+ + Cr2O72- + 14 H3O+ 6 Fe3+ + 2 Cr3+ + 21 H2O

6) 5 CH3 – CH2OH + 2 MnO4- + 6 H+ 5 CH3 – CHO + 2 Mn2+ + 8 H2O

7) S2O82- + Cl- + HO- 2 SO42- + ClO- + H+

Corrigé de l’exercice 2 : Tableau d’avancement


1. Dresser le tableau d'avancement de cette réaction.

Réaction C6H12O6 + 3 O2 6 CO + 6 H2O


EI 0,14 mol excès 0 0

EQ 0,14 – x excès 6x 6x

EF 0,14 – xf = 0 mol excès 6xf = 6*0,14 = 0,84 mol 6xf = 6*0,14 = 0,84 mol

2. Remplir le tableau à l'état initial.


Voir ci-dessus.
La quantité de glucose est de : n1i = m(glu) / M(glu) = 26 / 180 = 0,14 mol.
Les produits, quant à eux sont inexisants au départ (attention, ce n'est pas forcément
toujours le cas ... !), soit : n3i = n4i = 0 mol.

3. Déterminer, sans calcul le réactif limitant et de fait, la valeur maximale (finale) de la variable d'avancement.
Il n'y a que 2 réactif dont le 2nd est en excès, donc c'est forcément le glucose qui va manquer en
premier : il est limitant. Et on peut alors directement dire (voir cours) que :
xf = n1i / 1 = 0,14 mol.

4. Compléter alors le tableau.


La deuxième ligne n'exige pas de calcul particulier (voir cours pour la méthode).
La dernière ligne est directement renseignée dans le tableau, calculs compris.

5. Quel volume total de gaz est formé durant cette réaction ?


Attention, ici, les 2 produits sont gazeux, y compris la vapeur d'eau produite à haute température (car la
combustion se fait avec une flamme à plusieurs centaines de °C ...), donc la relation à utiliser est :
Vtot = V(eau) + V(monoxyde de carbone) = [ n(eau) + n(monox.de C) ] * Vm
= (0,84 + 0,84) * 24 = 40 L.
Corrigé dés éxércicés sur la transformation chimiqué
Corrigé de l’exercice 3 : Tableau d’avancement

1. Dresser le tableau d'avancement de cette réaction.


n1i = C(S2O82-) * V(S2O82-) = 0,055 * 1,5.10-1 = 8,25.10-3 mol
Puis :
m2i = Cm(sel) * V(sel) = 56 * 0,5 = 28 g de sel
Puis : n2i = m2i / M(NaCl) = 28 / (23+35,5) = 0,48 mol
Et enfin :
n3i = C(soude) * V(soude) = 0,25 * 2,75.10-2 = 6,9.10-3 mol

Réaction S2O82- + Cl- + HO- 2 SO42- + ClO- + H+


EI 8,25.10-3 mol 0,48 mol 6,9.10-3 mol 0 0 0

EQ 8,25.10-3 – x 0,48 – x 6,9.10-3 – x 2x x x

EF 8,25.10-3 – xf = 0,48 – xf = 0 mol 2xf = 6,9.10-3 mol 6,9.10-3 mol


1,4.10-3 mol 0,47 mol 1,4.10-2 mol

2. Calculer la valeur finale de la variable d'avancement.


Cette fois ci, il faut calculer les rapports (ni / ai) (Voir cours, pour la méthode) et
les comparer : le plus petit rapport donnera le réactif limitant et aussi la valeur de xf,
et ici, tous les coefficients stoechiométriques sont de 1, donc c'est très simple :
(n1i / 1) = 8,25.10-3 mol
(n2i / 1) = 0,48 mol
(n3i / 1) = 6,9.10-3 mol ... c'est donc ce réactif qui est limitant et : xf = 6,9.10-3
mol

3. Compléter le tableau.
Voir tableau.

4. Calculer toutes les concentrations de chaque espèce chimique présente à la fin de la réaction.
Il suffit de connaître le volume de solution aqueuse dans lequel toutes ces espèces
chimiques sont dissoutes : Vtot = V(sel) + V(S2O82-) + V(soude) = 0,805 L.
Donc :
C(S2O82-) = n1f / Vtot = 1,4.10-3 / 0,805 = 1,7.10-3 mol/L
C(Cl-) = n2f / Vtot = 0,47 / 0,805 = 0,58 mol/L
C(HO-) = 0 mol/L
C(SO42-) = n4f / Vtot = 1,7.10-2 mol/L
C(ClO- ) = C(H+) = n5f / Vtot = 6,9.10-3 / 0,805 = 8,6.10-3 mol/L

Corrigé de l’exercice 4 :
1. 𝑇𝑖𝐶𝑙4 (𝑔) + 2 𝑀𝑔(𝑙) → 𝑇𝑖 + 2 𝑀𝑔𝐶𝑙2 (𝑠)
2. 2 𝐹𝑒(𝑠) + 3 𝑂2 (𝑔) → 2 𝐹𝑒2 𝑂3 (𝑠)
3. 2 𝐹𝑒 3+ (𝑎𝑞) + 2 𝐼 − (𝑎𝑞) → 2 𝐹𝑒 2+ (𝑎𝑞) + 𝐼2 (𝑎𝑞)
Corrigé dés éxércicés sur la transformation chimiqué
Corrigé de l’exercice 5 :
1. 2 𝐶𝑢𝑂(𝑠) + 𝐶(𝑠) → 2 𝐶𝑢(𝑠) + 𝐶𝑂2 (𝑔)

2.
A : faux B : faux C : faux D : vrai

3.
Soit le tableau d’avancement de la transformation chimique :
Tableau d’avancement :
Équation de réaction
𝟐𝑪𝒖𝑶 + 𝑪 ➔ 2Cu + 𝑪𝑶𝟐
Quantités Avancement oxyde de carbone cuivre Dioxyde de
exprimées en moles cuivre carbone
État initial x=0 0,14 0,10 0 0
État intermédiaire x 0,14-2x 0,10-x 2x x
État final xmax 0,14-2xmax 0,10-xmax 2xmax xmax

Recherche du réactif limitant :


0,14
0,14 − 2x ≥ 0 0,14 ≥ 2x ≥x 0,07 ≥ x
2
{ et  { et  { et  { et
0,10 − x ≥ 0 0,10 ≥ x 0,10 ≥ x 0,10 ≥ x
Donc xmax = 0,07 mol
Le réactif limitant est donc l’oxyde de cuivre.

Autre méthode :
D’après les nombres stoechiométriques de l’équation chimique, la réaction consomme deux fois plus d’oxyde de
cuivre que de carbone, or la quantité initiale d’oxyde de cuivre n’est pas double de celle du carbone, donc le
réactif limitant la réaction est l’oxyde de cuivre.

4.
Calcul de la quantité de carbone restant : 0,10-xmax = 0,10 – 0,07, soit nC final = 0,03 mol
Calcul de la quantité de cuivre formé : 2×xmax = 2×0,07, soit nCu final = 0,14 mol
Calcul de la quantité de dioxyde de carbone formé : xmax = 0,07, soit nCO2 final = 0,07 mol.

Autre méthode :
Lorsque tout l’oxyde de cuivre (0,14 moles) a été consommé, on a consommé la moitié de carbone (soit 0,07
moles), il en reste donc 0,03 moles. On a créé autant de dioxyde de carbone que la quantité de carbone
consommée (soit 0,07 moles) et autant de cuivre que la quantité d’oxyde de cuivre consommée, soit 0,14
moles.

Corrigé de l’exercice 6 :
1. Soit la masse molaire du fer : M = 55,8 g/mol ;
soit la masse de fer présente à l’état initial : m = 20 mg, soit m = 20.10-3 g.
𝑚 20∙10−3
Calcul de la quantité de fer à l’état initial : 𝑛 = 𝑀  55,8
= 3,58 ∙ 10−4 , donc 𝑛𝐹𝑒 = 3,6 ∙ 10−4 𝑚𝑜𝑙
Soit la concentration molaire en chlorure d’hydrogène : c = 2,5.10-1 mol.L-1 ;
Soit le volume d’acide chlorhydrique versé à l’état initial : V = 10 mL, soit V = 10.10-3 L
Calcul de la quantité d’ions hydrogène présents : n = C×V  2,5 ∙ 10−1 × 10 ∙ 10−3 = 2,5 ∙ 10−3 ,
donc 𝑛𝐻 + = 2,5 ∙ 10−3 𝑚𝑜𝑙. De même 𝑛𝐶𝑙− = 2,5 ∙ 10−3 𝑚𝑜𝑙

Système chimique à l’état initial :


Pression : P = 1 bar ; température  = 25 °C
Espèces chimiques :
Ions hydrogène : H+(aq) : n1 = 2,5.10-3 mol
Ions chlorure : Cl-(aq) : n2 = 2,5.10-3 mol
Fer : Fe(s) : n3 = 3,6.10-4 mol
Eau : H2O(l) : en excès

2. Réactifs : ions hydrogène (H+(aq)) et fer (Fe(s))


Produits de réaction : ions fer III (Fe3+) et dihydrogène (H2)
Réaction chimique : fer + ions hydrogène ➔ ions fer III + dihydrogène
Equation chimique : 2 𝐹𝑒(𝑠) + 6 𝐻 + (𝑎𝑞) → 2 𝐹𝑒 3+ (𝑠) + 3 𝐻2 (𝑔)

3. √ oui si on ajoute de la poudre de fer

4. Tableau d’avancement :
Équation de
Quantités réaction 𝟐𝑭𝒆 + 𝟔𝑯+ ➔ 𝟐 𝑭𝒆𝟑+ + 𝟑𝑯𝟐
exprimées en moles Avancement fer Ion hydrogène Ion fer III dihydrogène
État initial x=0 3,6.10-4 2,5.10-3 0 0
État intermédiaire x 3,6.10-4-2x 2,5.10-3-6x 2x 3x
État final xmax 3,6.10-4-2xmax 2,5.10-3-6xmax 2xmax 3xmax
Recherche du réactif limitant :
3,6∙10− 4
3,6 ∙ 10− 4 − 2x ≥ 0 3,6 ∙ 10− 4 ≥ 2x ≥x 1,8 ∙ 10− 4 ≥ x
2
{ et  { et  { et  { et
2,5 ∙ 10− 3 − 6x ≥ 0 2,5 ∙ 10− 3 ≥ 6x 2,5∙10− 3 4,2 ∙ 10− 4 ≥ x
≥x
6
-4
Donc xmax = 1,8.10 mol
Le réactif limitant est donc le fer, ce qui est cohérent avec la disparition de la poudre de fer.
Dans l’état final :
Quantité d’ions hydrogène : 2,5.10-3-6xmax = 2,5.10-3-6×1,8.10-4, soit nH+ final = 1,4.10-3 mol
Pour une solution de volume V = 10 mL, soit V = 10.10-3 L, la concentration molaire en ions hydrogène est donc :
𝑛𝐻+𝑓𝑖𝑛𝑎𝑙 1,4.∙10−3
𝑐𝐻+ = 𝑉
 10∙10−3 = 1,4 ∙ 10−1 , soit cH+ = 1,4.10-1 mol/L

La masse de fer est nulle (réactif limitant).

Quantité d’ions fer III formés : 2xmax = 2×1,8.10-4, soit nFe3+ final = 3,6.10-4 mol
Pour une solution de volume V = 10 mL, soit V = 10.10-3 L, la concentration molaire en ions fer III est donc :
𝑛𝐹𝑒3+𝑓𝑖𝑛𝑎𝑙 3,6∙10−4
𝑐𝐹𝑒3+ = 𝑉
 10∙10−3 = 3,6 ∙ 10−2 , soit cFe3+ = 3,6.10-2 mol/L

Quantité de dihydrogène : 3xmax = 3×1,8.10-4, soit nH2 final = 5,4.10-4 mol


Sachant que le volume molaire des gaz est Vm = 24 L/mol,
𝑉𝐻2 = 𝑛𝐻2 𝑓𝑖𝑛𝑎𝑙 × 𝑉𝑚  5,4 ∙ 10−4 × 24 = 1,3 ∙ 10−2 , soit VH2 = 1,3.10-2 L (13 mL)