Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre 2 : Du budget au plan de

trésorerie au jour le jour


Section 1 : Des dates d’opération aux dates de valeur

Section 2 : Les instruments de paiement en France

Section 3 : L’élaboration du plan de trésorerie au


jour le jour

1
Section 1 : Des dates d’opération
aux dates de valeur

A] Les composantes du float

B] Les sources du float bancaire

2
A - Le Float (encours flottants)
• Float =fonds en banque non disponibles pour
l’entreprise mais présents dans le système bancaire
(exemple : sommes en banque non encore
créditées au compte de l’organisation)

• Le Float a trois composantes temporelles :

- Les délais d’acheminement externes (délais postaux)


- Les délais de traitement internes à l’organisation
- Les délais bancaires (jours de banque) 3
B - Les sources du float bancaire

Différentes dates bancaires

- Dates d’opération
- Dates de valeur

selon les instruments


de paiement et de crédit
4
La date d’opération
• Date d’opération
– Date de comptabilisation d’un mouvement par les
services de production bancaires.

• Heure de caisse
– L’opération du jour J est prise en compte de
l’opération le jour J si l’opération s’effectue avant
l’heure de caisse du jour J (exemple : remise d’un
chèque)
5
Date de valeur - Jours de banque

• La date de valeur est la date « réelle » de débit


ou de crédit en compte, date basée sur la date
d’opération.

• Les jours de banque (x>0) correspondent à


l’écart entre la date de valeur et la date
d’opération (écart mesuré en jours calendaires)

6
Dates de valeur
associées aux recettes
1. Les recettes créditées après la date d’opération
engendrent

Date de valeur = Date d’opération + x

Exemple : une remise de chèque le 24 avril (date


d’opération), créditée le 25 avril sur le compte (date
de valeur) d’où : x =1 jour calendaire
7
Dates de valeur
associées aux dépenses
Les dépenses débitées avant la date
d’opération engendrent

La date de valeur = La Date d’opération – x

Exemple : Le paiement d’un chèque donné le


24 avril (date d’opération), débité le 22 avril
sur le compte (date de valeur) d’où : x =2 jours
calendaires
8
c. Jours calendaires / Jours ouvrés
• Jours calendaires = jours du calendrier
•  Jours ouvrés = jours travaillés effectivement
par la banque (en général 5 par semaine)

• Opérations débitrices : toutes exprimées


en jours calendaires (débit possible
pendant le week-end)
• Opérations créditrices : exprimées en
jours ouvrés pour les remises de chèques
9
Section 2 : Les instruments de
paiement et de crédit

Des instruments de paiement monétaires

Des instruments de crédit : Les effets de commerce

Des instruments de crédit : Les effets bancaires


10
A - Les instruments de paiement
 Espèces
 Chèques
 Cartes de paiement
 Prélèvements
 Virements
 Virement de compensation (salaires, fournisseurs,etc)
 Virement compte à compte (même banque)
 Virement à échéance
 TIP (Titre Interbancaire de Paiement)
11
De nouveaux moyens de paiement européens

• Le prélèvement ou SDD (SEPA Direct Debit)


– Démarrage début 2010
– Identifiants bancaires : IBAN et BIC

• Le virement ou SCT (SEPA Credit Transfer)


– Mis à disposition par les banques depuis janvier 2008
– Identifiants bancaires : IBAN et BIC

• Les cartes paneuropénnes ou SCF (SEPA Cards


Framework)
– Mises en œuvre par les banques à partir de 2008
– Pas de changement majeur pour les utilisateurs français
B - Les effets de commerce instruments
de crédit : 1 - la lettre de change
i. Lettre de change
ii. Lettre de change relevé magnétique

• Avantage pour le bénéficiaire : Il est


maître de la date d’émission et peut
escompter la « traite »
• Inconvénients : frais bancaires et
administratifs
13
Les effets de commerce instruments
de crédit : 2 - le billet à ordre
i. Billet à ordre
ii. Billet à ordre relevé
• A mentionner sur la facture
• Utilisé par les grandes sociétés
• Avantage pour le débiteur : Il est maître
de la date d’émission
• Inconvénient pour le bénéficiaire : retard
de réception par le bénéficiaire- souscription
à l’initiative du débiteur 14
C - Les effets bancaires :
le virement commercial
• VCOM = Virement commercial
• Créé en 1997 pour remplacer LCR et BOR
• Permet d’émettre un ordre de virement à
échéance future
• Avis transmis au fournisseur du virement
futur
• Produit escomptable
15
Section 3 : L’élaboration du plan de
trésorerie au jour le jour

A – Le traitement des chèques

Flux dont la date de valeur est incertaine et qui


nécessitent un traitement statistique
1- population des petits chèques
2- population des gros chèques
16
Les petits chèques
Date de débit Montant Montants
en valeur débité débitables
J-2 Samedi 8 500 J'-2 500
J-1 Dimanche 9 1 224 J'-1 1 224
J Lundi 10 51 403 J' 51 403
J+1 Mardi 11 47 208 J'+1 47 208
J+2 Mercredi 12 93 667 J'+2 93 667
J+3 Jeudi 13 0 J'+3 121 112
J+4 Vendredi 14 0 J'+4 147 720
J+5 Samedi 15 121 112 J'+5 99 818
J+6 Dimanche 16 147 720 J'+6 111 400
J+7 Lundi 17 99 818
J'+7 88 110
J+8 Mardi 18 111 400
J'+8 81 200
J+9 Mercredi 19 88 110
J+10 Jeudi 20 0 J'+9 69 000
J+11 Vendredi 21 0 912 362
J+12 Samedi 22 81 200
J+13 Dimanche 23 69 000
J+14 Lundi 24 etc.
Total débité 912 362
pm: Montant émis 1 000 000
17
Échéance petits chèques
Montants %
%
débitables Arrondis
J'-2 500 0.05% 0%
J'-1 1 224 0.13% 0%
J' 51 403 5.63% 5%
J'+1 47 208 5.17% 5%
J'+2 93 667 10.27% 10%
J'+3 121 112 13.27% 15%
J'+4 147 720 16.19% 20%
J'+5 99 818 10.94% 10%
J'+6 111 400 12.21% 10%
J'+7 88 110 9.66% 10%
J'+8 81 200 8.90% 10%
J'+9 69 000 7.56% 5%
912 362 100% 100% 18
Les gros chèques
Mois Date de débit
1 9 j après date d'envoi
2 13 j "
3 10 j "
4 11 j "
5 12 j "
6 10 j "
7 15 j "
8 11 j "
9 9 j "
10 27 j " 19

Vous aimerez peut-être aussi