Vous êtes sur la page 1sur 18

La philosophie des Lumières

Ohrdruf , lycée
L’orgue
• Michaelischule ou Michaels-Gymnasium
• (école Saint-Michel ou lycée Saint-Michel) de Lüneburg
• (partitions de Monteverdi, Carissimi, Capricornus, Schelle, Knüpfer, Pachelbel, Lassus,
Sweelink, Froberger)
Dietrich Buxtehude
1637_1707

• • Passacaille en ré mineur BuxWV 161 • Membra


Jesus Nostri BuxWV 75 • Jesus meines Lebens
Leben • Prélude pour orgue en sol mineur BuxWV
150 • Fugue pour orgue en ut majeur BuxWV 174

• Dietrich Buxtehude Toccata BuxVW 155 Christophe


Mantoux à l'orgue de Saint-Séverin, Paris
1707-08 Mülhausen, organiste

Gott ist mein König BWV 71.


• Vivaldi L’Estro Armonico, op 3 InvenQon harmonique ( 12
concerto dédiés à Ferninand III de Médicis,
• Bach transcrit 6 : trois pour clavecin seule, , deux pour orgues et
un pour quatre clavecins

• Concerto en Sol Majeur pour violon Opus 3 no 3 / RV
Bach et 310 Transcription en Fa Majeur pour clavecin BWV 978

• Concerto en la mineur pour deux violons Opus 3 no 8 / RV


orgue 522 Transcription en la mineur pour orgue BWV 593

BWV 592- • Concerto en Ré Majeur pour violon Opus 3 no 9 / RV


230 Transcription en Ré Majeur pour clavecin BWV 972
96 • Concerto en si mineur pour 4 violons et violoncelle
Opus 3 no 10 / RV 580
• Concerto en la mineur pour 4 clavecins BWV 1065

• Concerto en ré mineur pour 2 violons et violoncelle


Opus 3 no 11 / RV 565 Transcription en ré
mineur pour orgue BWV 596
• Concerto en Mi Majeur pour violon Opus 3 no 12 / RV
265 Transcription en Ut Majeur pour clavecin BWV 976
Mouvement 1

• Un seul thème
Mouvement 3
• 6/8 l’esprit gigue
Vivaldi Concerto op.3 n°10
Bach concerto pour 4 clavecins BWV 1065
• Les six Concerts brandebourgeois
• « Son Altesse Royale Monseigneur Crétien
Louis Marggraf de Brandenbourg »
• « Par la variété de leurs effectifs, de leurs
styles (italien, français, moderne, ancien),
La musique de leurs formes, de leurs genres (concerto
grosso, concerto pour soliste) et
pour l'extraordinaire inventivité de leur
structure, les Concertos brandebourgeois
orchestre constituent une inépuisable source
musicale, à la fois synthèse et renouveau du
discours concertant »

• l'extraordinaire richesse des combinaisons


contrapuntiques
Variation de Goldberg pour le clavecin, 1742
Une œuvre de circonstance…
Variations sur l’Air de sarabande
La Cantate BWV 127, 1725
Seigneur Jésus-Christ, véritable homme et Dieu

• Trompette, hautbois, flûte, violons, alto, basso continuo, ténor basse


et chœur
• Il y a six mouvements:
• chœur : Herr Jesu Christ, wahr' Mensch und Gott
• récitatif (ténor) : Wenn alles sich zur letzten Zeit entsetzet
• aria (soprano) : Die Seele ruht in Jesu Händen
• récitatif (basse) : Wenn einstens die Posaunen schallen
• aria (basse) : Fürwahr, fürwahr, euch sage ich
• chœur : Ach Herr, vergib all unser Schuld
• Herr Jesu Christ, wahr' Mensch und Go6, • Genug, dass da der Glaube weiß,
• Seigneur Jésus-Christ, véritable homme et Dieu, • Il suffit, qu'alors la foi sache
• Der du li6st Marter, Angst und Spo6, • Dass Jesus bei mir steht,
• Toi qui as souffert la torture, l'angoisse et la raillerie, • Que Jésus se Hent à côté de moi,
• Für mich am Kreuz auch endlich starbst • Der mit Geduld zu seinem Leiden geht
• Qui finalement est mort pour moi sur la croix • lui qui va avec paHence vers sa souffrance
• Und mir deins Vaters Huld erwarbst, • Und diesen schweren Weg auch mich geleitet
• Et a gagné pour moi la grâce de ton père • Et m'accompagne aussi sur ce dur chemin
• Ich bi6 durchs bi6re Leiden dein: • Und mir die Ruhe zubereitet.
• Je te remercie de ta souffrance amère : • Et prépare la paix pour moi.
• Du wollst mir Sünder gnädig sein. •
• Que tu sois miséricordieux envers le pécheur que je suis. • 3 Air [Soprano]
• Flauto I/II, Oboe I, Violino I/II, Viola, ConHnuo

• Die Seele ruht in Jesu Händen,
• 2 RécitaMf [Ténor]
• Mon âme repose dans les mains de Jésus,
• ConHnuo
• Wenn Erde diesen Leib bedeckt.
• Wenn alles sich zur letzten Zeit entsetzet,
• Bien que la terre recouvre ce corps.
• Quand tout le monde est terrifié par la dernière heure
• Ach ruX mich bald, ihr Sterbeglocken,
• Und wenn ein kalter Todesschweiß
• Ah, appelez-moi bientôt, cloches funèbres,
• Et quand une sueur froide et de mort
• Ich bin zum Sterben unerschrocken,
• Die schon erstarrten Glieder netzet,
• Je ne suis pas terrifié de mourir
• Baigne les membres qui sont déjà raides,
• Weil mich mein Jesus wieder weckt.
• Wenn meine Zunge nichts, als nur durch Seufzer spricht
• Puisque mon Jésus me réveillera à nouveau.
• Quand ma langue ne dit rien mais peut seulement soupirer

• Und dieses Herze bricht:
• Et que ce cœur s'arrête :
Messe en si mineur, 1714_49

25 morceaux organisés en 4 parties de longueur inégale :


Missa (Kyrie et Gloria),
Credo (intitulé Symbolum Nicenum),
Sanctus,
Autres mouvements (Hosanna, Benedictus, Agnus Dei, Dona nobis
pacem).
Toutes les parties sont organisées de manière très
équilibrées : deux exemples
Kyrie : forme ternaire (deux chœurs encadrent un duo)
Credo : rigoureusement structuré, de manière symétrique autour du
triptyque central – cf. plus loin

La reprise de la musique du Gratias agimus tibi (Gloria) dans le


Dona nobis pacem de la fin de la messe, la communauté des motifs
musicaux qui relient lʼOsanna au Pleni sunt coeli confirment la
volonté de Bach de donner une unité à lʼensemble malgré la
diversité des origines des différents numéros.
Agnus Dei

Agnus Dei qui tollis peccata


mundi, miserere nobis.
Agneau de Dieu, qui porte les
péchés du monde, aie pitié de
nous.
Magnificat BWV 243
1728 et 1731
• Magníficat ánima méa Dóminum, • Glória Pátri et Fílio
• Et exultávit spíritus méus in Déo salutári méo. • et Spirítui Sáncto,
• Quia respéxit humilitátem ancíllæ súæ, • Sicut érat in princípio, et nunc, et sémper,
• ecce enim ex hoc beátam me dícent ómnes generatiónes. • et in saécula sæculórum. Amen.
• Quia fécit míhi mágna qui pótens est :
• et sánctum nómen éjus • Mon âme exalte le Seigneur, Exulte mon esprit en Dieu, mon
Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais
• Et misericórdia éjus a progénie in progénies timéntibus éum. tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi
• Fécit poténtiam in bráchio súo : des merveilles : Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge
en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son
• dispérsit supérbos ménte córdis súi. bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs
trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les
• Depósuit poténtes de séde, affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël, son
• et exaltávit húmiles. serviteur ; il se souvient de son amour, De la promesse faite à
nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais. Gloire
• Esuriéntes implévit bónis : au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, Maintenant et à
jamais, dans les siècles des siècles. Amen.
• et dívites dimísit inánes.
• Suscépit Israël púerum súum,
• recordátus misericórdiæ súæ.
• Sicut locútus est ad pátres nóstros,
• Abraham et sémini éjus in saécula.