Vous êtes sur la page 1sur 36

Renaissance : polyphonie

• Orlando di Lasso (1532 1594)


OPÉRA : Défini6on du genre
• Opéra in musica ; œuvre musicale, (toute composi6on musicale, opus) et
ne reprit que peu à peu le sens spécial d’œuvre scénique (melodramma,
dramma per musica)
• -une pièce de théâtre intégralement mise en musique faisant appel au
chant solistes; chœurs, à l’orchestre, à la mise en scène, aux arts
plas6ques-décors, costumes et à la danse.
• Un genre en marge de plusieurs disciplines ar6s6ques : poésie, liFérature,
peinture, architecture, arts plas6ques, ballets, musique
• La manière et le type de synthèse entre le texte et la musique détermine
la forme de l’opéra
Camerata fioren6na
Camerata fioren3na : Bardi, 1577-82

Jacopo CORSI
O'avio Rinuccini

Giulio CACCINI
STROZZI
Vincenzo GALILEI
CAVALIERI
DRAME MUSICAL
• 1582 Vincenzo Galilei :
monodie
• 1597 : Jacopo Corsi
Jacopo PERI compositeur
et Ottavio Rinuccini, texte:
Dafné, un poème
dramatiquement dialogué
• Opera (œuvres) mélange
de musique, de danse,
dialogues, de pantomime;
de décores …
Basse
chiffrée
Claudio Monteverdi
né à Crémone le 15 mai 1567 et
mort à Venise le 29 novembre
1643, est un compositeur italien.
Orfeo
1637 VENISE
ČESKÝ KRUMLOV
théâtre baroque
ČESKÝ KRUMLOV
Opéra séria, 1720 l’esthé3que arcadienne
Opéra seria
Johann Adolphe
Hasse (1699-1783)

Carl Heinrich Graun


1704-1759
Il uLlise l'aria da capo avec successivement : thème principal, thème secondaire et
retour du thème principal avec vocalises et ornementaLons ad libitum par le chanteur.
Les arias sont séparés par les récitaLfs (recita8vo secco ou, plus rarement recita8vo
accompagnato) pendant lesquels progresse l'acLon. L'œuvre peut aussi comprendre
quelques ensembles (duos, trios etc).
Opéra
séria
Réforme : Opéra seria
GLUCK
• C-W Gluck est né en Franconie en 1714.
En 1735 Il se rend à Vienne où il fait la connaissance du prince A.M. Melzi qui le
conduit à Milan en 1736.
De 1737 à 1741, il étudie la musique avec Sammartini.
En 1741 Il fait ses débuts comme compositeur d'opéras.
En 1745-1746 il séjourne à Londres où il rencontre Haendel.
En 1754 Il devient directeur de l'opéra de Vienne (Burgtheater) où il murit son projet
de réforme de l'opéra, qu'il lance en 1762 avec Orphée et Eurydice
En 1774, il présente à Paris les versions françaises de ses opéras "Orphée et Eurydice"
et "Alceste", puis "Iphigénie en Aulide" en 1774, "Armide" en 1777 et "Iphigénie en
Tauride" en 1779.
En 1779, après l'échec de son opéra "Echo et Narcisse", et des ennuis de santé, il
s'arrête de composer.
Gluck meurt à Vienne en 1787.
Son Oeuvre Gluck est essentiellement un compositeur d'opéras, genre qu'il s'était
donné pour mission de réformer.
Il en a écrit une cinquantaine dont les principaux sont les suivants :
Orphée et Eurydice (1762), qu'il adapte en français en 1774
La rencontre imprévue (les pèlerins de la mecque) (1764) qui inspira à Mozart
"l'enlèvement au sérail".
Alceste (1767), qu'il adapte en français en 1776.
Iphigénie en Aulide (1774)
Armide (1777)
Calzabigi
Frederic Leighton, Orphée et Eurydice (1864)
Orphée descendit
aux enfers

C.W.Gluck - Danse des


Ombres heureuses
Giovanni Ba)sta
Draghi dit Pergolesi
en italien , Jean-
Bap(ste Pergolèse
sous sa forme
francisée, né le 4
janvier 1670 à Jesi,
et mort le 17 mars
1736 près de Naples.
Uberto, vieux maître de céans basse
Serpina, sa servante (soprano) PeHt serpent
Vespone, le domesHque, rôle muet, grosse guêpe

• Uberto (basse), vieux garçon, est las de la tyrannie domes(que de


sa servante Serpina (soprano). Il annonce son inten(on de
prendre femme et charge son valet Vespone (rôle muet mimé) de
lui trouver une épouse, même laide, pourvu qu’elle soit soumise.
Serpina, qui sait bien que le vieux grognon a, au fond, un faible
pour elle, est décidée à se faire épouser. D’accord avec Vespone,
elle annonce à son tour son mariage avec un certain capitaine
Tempête. Elle fait de ce galant imaginaire une descrip(on si
terrible qu’Uberto, préoccupé de l’avenir de Serpina, demande à
faire la connaissance du capitaine. Arrive alors Vespone, déguisé.
Serpina prend à part son vieux maître et lui explique que son
fiancé exige – avec d’horribles menaces – le paiement d’une dot
exorbitante. Il ne renoncera à Serpina et à la dot que si Uberto
épouse lui-même la servante. Uberto, soulagé, accepte avec joie.
Serpina, qui n’aTendait que cela, devient donc de servante
maîtresse.
L’art vocal l’urlo francese x bel canto
• Une declama*on naturelle
• La musique décrit ce que le texte apporte
• Le plaisir qui naît de l'émo*on seule des sens
ne dure guère." L’opéra français est un
spectacle na*onal qui nous appar*ent en
propre, et qu'un opéra italien ne pourrait pas
remplacer, malgré la supériorité
• de sa musique sur la nôtre » Raynal
La Serva Padrona Pergolesi