Vous êtes sur la page 1sur 4

 

 Bonne réponse
L'origine de la présomption d'innocence...
Apparaît dans la DDHC à l'art. 9.
A été dégagée par Danton en établissant le Tribunal révolutionnaire
Devient principe constitutionnel au XXe siècle
Apparaît dans les textes depuis la loi du 15/06/2000 parmi les principes
directeurs
2   Bonne réponse
Les enquêteurs...
Peuvent avoir recours à la torture (la question) dans la recherche des preuves
N'ont jamais le droit d'émettre un jugement, même si le délit est flagrant
Doivent récolter les indices objectivement et avec neutralité
Doivent récolter les indices par tout moyen
3   Bonne réponse
La présomption de culpabilité...
A été inventée par Victor Hugo
Porte sur la recherche de la culpabilité → l'imputabilité
Est inspirée du droit nord-américain
Veut que la charge de la preuve pèse sur l'individu - c'est à lui de prouver qu'il
n'a pas commis l'infraction
4   Bonne réponse
La liberté d'admission de la preuve suppose...
Que tout mode de preuve est admissible au procès pénal
Que le juge est libre d'accepter à sa guise les preuves qu'il trouve opportunes à
l'affaire
Ne souffre d'aucune exception
Que la seule exception est la loi
5   Bonne réponse
Que pouvons-nous dire sur la régularité des procès-verbaux ?
L'article 429 du Code de procédure pénale les consacre
Ils sont écrits uniquement par le juge d'instruction
C'est la base de toute procédure pénale
Ils ont une valeur probante
6   Bonne réponse
Quels sont les 3 secrets inviolables au cours de la procédure pénale ?
Le secret de l'avocat, le secret médical et le secret du juge
Le secret de l'avocat, le secret de la preuve et le secret du juge
Le secret de l'avocat, le secret médical et le secret des sources journalistiques
Le secret de l'avocat, le secret médical et le secret de l'instruction
7   Mauvaise reponse
Dans quels cas le secret médical peut-il être levé ?
Aucun cas, c'est un secret strictement inviolable
Quand le professionnel médical le souhaite
Quand le professionnel médical constate sur un mineur des hypothèses
d'agression sexuelle ou de maltraitance, ou la dangerosité d'un individu
Quand le professionnel médical constate sur un majeur des hypothèses
d'agression sexuelle ou de maltraitance, ou la dangerosité d'un individu
8   Bonne réponse
Le ministère public...
Est un magistrat de siège
Constitue un parquet hiérarchisé à la tête duquel se trouve le Procureur de la
République
Trouve sa place dans le Gouvernement, il s'occupe des affaires du droit public
Est un élément essentiel dans chaque procès pénal
9   Bonne réponse
Est-ce que le parquet est suffisamment indépendant pour surveiller et
contrôler la régularité et la légalité des actes de l'enquête, selon la
CEDH ?
La CEDH considère que le procureur a les garanties d'indépendance pour
caractériser une autorité judiciaire
La CEDH relève que ministère public, en tant que partie poursuivante, n'était
pas une autorité judiciaire au sens de l'art. 6§1 CEDH
La CEDH soutient que le parquet partial, ce qui porte atteinte à l'article 6§1 CEDH
Le parquet ne regarde pas la CEDH, car c'est une spécificité française
10   Bonne réponse
L'assistance technique suppose...
Une hotline installée dans chaque tribunal, dédiée aux questions des requérants et
problèmes avec la procédure
Art. 60 CPP : le recours à l'expertise est totalement interdit pendant l'enquête
de police. Donc le recours à des examens techniques ou scientifiques est
possible
Art. 60 CPP : le recours à l'expertise est autorisé pendant l'enquête de police. Donc
le recours à des examens techniques ou scientifiques est aussi possible
Est indispensable car il faut faire intervenir des personnes compétentes dans un
domaine scientifique particulier pour expliquer le déroulement de l'infraction
11   Bonne réponse
L'article 73 du code de procédure pénale suppose...
Cet article peut se substituer à la légitime défense
Qu'il est l'équivalent processuel de la légitime défense
Qu'il faut se trouver face à un crime en train de se commettre/délit puni
d'emprisonnement pour que ce texte s'applique
Qu'il faut se trouver face à un crime en train de se commettre/délit puni d'amende
pour que ce texte s'applique
12   Bonne réponse
L'article 53 du code de procédure pénale, les conditions d'ouverture
de l'enquête de flagrance dit que...
L'infraction doit être flagrante au sens qu'elle vient de se commettre ou est en
cours de commission
L'infraction doit être flagrante au sens qu'elle existe
Il doit s'agit d'un délit ou d'un crime flagrant
Il doit s'agit d'un délit ou d'une contravention flagrante
13   Bonne réponse
À propos de la perquisition :
L'article 57 CPP énonce le principe de la perquisition
L'article 56 CPP énonce le principe de la perquisition
L'officier de police judiciaire constate l'infraction, en récolte des pièces à
conviction ou bien recherche des indices de sa commission
L'officier de police administrative constate l'infraction, en récolte des pièces à
conviction ou bien recherche des indices de sa commission
14   Bonne réponse
Que dire de la garde à vue ?
C'est une mesure purement policière
Il s'agit d'une des prérogatives propres de l'OPJ
Il s'agit d'une des prérogatives propres de l'APJ
Les conditions de placement en garde-à-vue demeurent intangibles depuis le code
d'instruction criminelle de 1808
15   Bonne réponse
Dans quels cas l'avocat peut-il être évincé de la procédure ?
Quand il s'avère qu'il est incompétent et nuit au bon déroulement de l'enquête
À tout moment, puisqu'il n'existe pas droit à l'avocat
Dans aucun cas, car depuis 2003 l'individu a droit à l'avocat
Quand les nécessités de l'enquête, de l'urgence ou la dangerosité de la situation
exigent de mener la procédure dans le secret absolu
16   Bonne réponse
Le droit au silence...
N'existe pas en France, mais existe dans le système de common law
Suppose qu'une personne arrêtée peut rester silencieuse sans que ce silence ne
puisse lui être reproché
Suppose que l'individu a le droit de parler seulement en présence de son avocat
Est régi par l'article 63-1 du Code de procédure pénale
17   Bonne réponse
Quels sont les droits de la personne placée en garde à vue ?
Droit à l'assistance d'un avocat
Droit à assistance d'un interprète
Droit à l'assistance technique
Droit à un repos effectif
18   Bonne réponse
De quelles façons le légiste va-t-il intervenir ?
Faire un examen médical au prévenu
Autopsie (examen de cadavre pour étudier les causes de la mort)
Du vivant, cad prélèvements effectués dans diverses infractions
Faire un test de Covid-19 aux prévenus et aux policiers afin de protéger les uns des
autres
19   Bonne réponse
Le juge des libertés et de la détention provisoire (JLD) bénéficie d'un
certain nombre de prérogatives. Lesquelles ?
Il a récupéré le pouvoir de placement en détention provisoire qu'avait le juge
d'instruction
Il va prendre le relais de toutes les mesures de surveillance ou attentatoires aux
libertés individuelles
Toute prolongation de la garde à vue au-delà de 48h doit être soumis au JLD
Il va décider d'une garde à vue et de la prolonger jusqu'à 48h

Vous aimerez peut-être aussi