Vous êtes sur la page 1sur 4

DIRECTION DE

PROJETS OU
D’ETABLISSEMENTS
CULTURELS (DPEC)

La mention Direction de projets ou d’établissements culturels entend recouvrir les


enjeux fondamentaux de 6 secteurs culturels spécifiques déclinés en 6 parcours-types
de Masters. D’une durée de deux ans, chacun de ces Masters délivre un socle commun
6 PARCOURS-TYPES de formation dans le domaine de la conception et de la direction de projets culturels,
incluant leur médiation aussi bien que leur gestion, appliquées à la spécialité visée.
• Musées et Nouveaux
Médias La médiation culturelle désigne un ensemble d’approches scientifiques et
• Médiation du Patrimoine professionnelles visant à assurer les conditions d’une véritable rencontre entre des
et de l’Exposition propositions artistiques et des publics.
• Géopolitique de l’art et Prenant acte des nombreux travaux de sciences humaines et sociales montrant, dès les
de la culture années 1960, que « l’amour de l’art » n’est pas inné mais résulte d’un apprentissage qui
• Médiation et Création peut se faire à tout âge et dans les environnements les plus divers, un milieu
artistique professionnel a peu à peu émergé qui a construit un ensemble de savoirs et de
• Tourisme culturel compétences placés sous le signe de l’interdisciplinarité. Les enjeux soulevés par la
• Médiation de la Musique médiation culturelle sont devenus aujourd’hui centraux dans nos sociétés complexes,
(en partenariat avec de la démocratisation culturelle à la cohésion sociale par la culture en passant par les
Sorbonne Université)
nouvelles pratiques culturelles et les formes d’art émergentes liées aux nouvelles
technologies.

Envie d’en savoir plus ?


www.univ-paris3.fr
Débouchés professionnels possibles
• Chargés/Responsables du pilotage, de la coordination de projets culturels et
artistiques
• Chargés/Responsables de la conception, de la programmation culturelle et/ou
artistique d'un événement, d'un service, d'une structure
• Chargés/Responsables des publics, du développement des publics, des relations
avec le public, des réseaux sociaux
• Chargés/Responsables de la médiation culturelle, humaine, écrite, numérique
• Médiateurs culturels, médiateurs de la musique, médiateurs et/ou guides-
conférenciers du patrimoine et des musées
• Chargés de production/d’exposition
• Chargés/Responsables des projets éducatifs, pédagogiques, de l'éducation
artistique et/ou culturelle, de la programmation culturelle
• Consultants en/ Responsables du développement du tourisme culturel
• Chargés de conception de projets culturels dans un établissement culturel, un
festival, des tiers lieux
• Assistants de production et d’administration spectacle, cinéma et audiovisuel
• Responsables de programmation

Département : Médiation culturelle


Bureau 209 (2ème étage, Censier)
dept-mc@sorbonne-nouvelle.fr
Master Musées et Nouveaux Médias

Cette formation unique en France intègre trois domaines de compétences clés (gestion, muséologie et
technologies de l’information et de la communication) permettant aux étudiants de s’insérer au sein du champ
muséal et de s’adapter à ses futurs développements :
• Connaissance des musées au sein de la culture, de leur organisation, de leurs fonctions, de leur
financement ;
• Connaissance des outils liés à la gestion (planification, marketing, cahiers des charges, suivi de projets,
gestion financière), afin de développer des projets culturels(expositions, événements, projets de
médiation) ;
• Connaissance des technologies de l’information et de la communication (connaissances globales en matière
de codage et de mise en place d’applications numériques), afin de développer des projets numériques.

Débouchés professionnels possibles


• Responsable du service de médiation d’un musée
• Community manager, webmaster
• Attaché de presse, Chargé de relations publiques, chargé de communication
• Chargé de communication numérique
• Chargé de partenariats et de développements
• Chargé de projets de médiation culturelle, Assistant de projets
• Doctorant en muséologie contractualisé (le Master permet la poursuite en doctorat)

Capacité d'accueil : 25
Campagne de recrutement : 8 avril au 10 mai 2019
Mentions de licences conseillées : Arts, Sciences sociales, Sciences de l’Homme, Histoire, Histoire de l’art
Critères d'examen des candidatures : Dossier, et éventuellement entretien
Modalités d'enseignement : Formation initiale (possible en apprentissage), Formation continue

Master Médiation du Patrimoine et de l’Exposition

Cette formation vise à un socle de compétences pour mener à bien différentes missions liées à la valorisation du
patrimoine culturel, à l'ingénierie et aux métiers de l'exposition, et à la médiation de l'art contemporain ; les trois
volets étant souvent imbriqués dans les programmations et les politiques culturelles des structures de diffusion.
La capacité à mobiliser les outils nécessaires à l’interprétation critique des œuvres dans leur contexte d’exposition,
et à la valorisation de la création contemporaine, des objets culturels, des sites et monuments patrimoniaux
constitue le cœur de ce master, qui comprend deux volets : d’une part, il offre la garantie d’une formation
permettant la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier, à l’issue du M2 ; d’autre part, il délivre
un socle de connaissances solides en muséologie, théories et pratiques de l’exposition, histoire de l’art et du
patrimoine culturel, articulées à des enseignements professionnalisants dédiés à la conception et à la mise en
œuvre de projets de médiation du patrimoine ou de guidage, et de projets de médiation de l’exposition et/ou de l’art
contemporain.

Débouchés professionnels possibles


• Animateur du patrimoine, Responsable d’un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (villes et
pays d’art et d’histoire), Guide-conférencier (musées, monuments historiques)
• Attaché de conservation du patrimoine (fonction publique territoriale)
• Chargé de projets culturels (sites historiques, musées, collectivités)
• Responsable de service culturel, chargé de programmation culturelle (musées, collectivités)
• Responsable de la médiation, chargé de médiation (humaine, écrite, numérique)
• Chargé des publics (développement des publics, relations avec les publics)
• Chargé de production (centres d’art, frac, galeries, musées, sites patrimoniaux)
• Assistant ou Chargé d’exposition (centres d’art, frac, galeries, musées)
• Chargé de la documentation des œuvres et/ou des collections, Chargé d’édition
• Chargé de la régie des œuvres et/ou des espaces muséographiques

Capacité d'accueil : 25
Campagne de recrutement : 8 avril au 10 mai 2019
Mentions de licences conseillées : Arts, Médiation culturelle, Histoire de l’art et archéologie, Sciences de
l’homme
Critères d'examen des candidatures : Dossier, et éventuellement entretien
Modalités d'enseignement : Formation initiale (demande d’agrément en cours pour l’apprentissage), Formation
continue
Master Géopolitique de l’art et de la culture

L’objectif visé par ce master est double :


• Rendre les diplômés capables de réinvestir en situation professionnelle une solide formation théorique et
pluridisciplinaire des enjeux internationaux, notamment géopolitiques, de l’art et de la culture.
• Former des professionnels de l’art et de la culture qui travailleront dans des organismes tournés vers
l’international, en France et à l’étranger, dans un cadre privé ou associatif comme dans un cadre public.
Pour des secteurs tels que : Festivals de musique, sociétés de production, galeries, organismes touristiques,
institutions muséales, collectivités territoriales, etc., il n’est désormais plus possible de réfléchir à la seule échelle
du territoire français, que ce soit pour accueillir des productions étrangères ou pour exporter des productions
françaises à l’étranger. Aussi, parvenir à une bonne expertise de ces questions constitue et constituera plus encore
à l’avenir une série de compétences valorisées au plan professionnel, que nous entendons transmettre à nos futurs
diplômés.
Les débouchés professionnels de ce master recoupent ceux de la mention.

Capacité d'accueil : 25
Campagne de recrutement : 8 avril au 10 mai 2019
Mentions de licences conseillées : Arts, toutes licences
Critères d'examen des candidatures : Dossier, et éventuellement entretien
Modalités d'enseignement : Formation initiale, Formation continue

Master Médiation et Création artistique

Ce master vise à développer un socle de compétences pour concevoir des projets culturels appliqués à des
domaines où la pluridisciplinarité de la création artistique est centrale. Cette notion de pluridisciplinarité doit
s’entendre comme la capacité à articuler des propositions artistiques à des enjeux de différentes natures - sociaux,
éducatif, médiatique et scientifique.
Cette formation a aussi pour but de transmettre les connaissances nécessaires pour concevoir et gérer des projets
pluridisciplinaires dans des structures culturelles publiques ou privées : scènes (spectacle vivant notamment),
événements ou festivals, friches culturelles, mais également sur des plateformes éducatives ou des applications
multimédias favorisant l’accès des publics à la culture. Les enseignements s’appuient sur une connaissance
approfondie de l’environnement professionnel et portent sur la conception de démarches auprès des services des
relations avec les publics en lien avec les modes d’intervention publique et des projets de territoire.

Débouchés professionnels possibles


Les futurs professionnels ont vocation à travailler dans le secteur culturel et celui de l’industrie culturelle qui
renvoient à de multiples appellations professionnelles et une quinzaine de conventions collectives. Ces secteurs
sont caractérisés par une grande diversité et une transversalité de plus en plus forte dans des structures publiques
ou privées ainsi que dans des associations ou des entreprises de moins de dix salariés.
• Chargé de conception projets culturels dans un établissement culturel, un festival, des tiers lieux
• Cadres des relations publiques et de la communication
• Responsable d’un centre de ressources et d’enquêtes dans une agence, un observatoire, un
syndicat, une société d’auteur.
• Chargé de mission dans une collectivité territoriale
• Intervenant dans le domaine socioéducatif
• Assistant de production et d’administration spectacle, cinéma et audiovisuel
• Responsables de programmation
• Ingénieur d’étude et/ou consultant indépendant (agence ou auto-entrepreneur en data science au
service du développement des publics)

Capacité d'accueil : 25
Campagne de recrutement : du 8 avril au 10 mai 2019
Mentions de licences conseillées : Arts, toutes licences
Critères d'examen des candidatures : Dossier, et éventuellement entretien
Modalités d'enseignement : Formation initiale (possible en apprentissage), Formation continue
Master Tourisme culturel

Le tourisme peut être perçu comme un moteur de développement local dès lors que la question des populations,
du patrimoine et de l’environnement sont bien au cœur des grands enjeux touristiques.
La formation de porteurs de projets conscients des enjeux politiques de développement et d’aménagement des
territoires relève tout particulièrement de nos préoccupations de même que la professionnalisation du rôle de
médiateur auprès des acteurs institutionnels des territoires s’ouvrant aux loisirs et au tourisme. Ainsi, on définit le
diplômé comme un coordonnateur et un stratège, à la fois : en effet, les étudiants possèdent, à l’issue de leur
formation, des compétences dans le domaine du tourisme culturel, qui leur permettent d’être porteurs de projets
conscients des enjeux politiques et de développement de leur action en ce qui concerne les patrimoines culturels et
naturels mondiaux, le tourisme responsable, la protection des écosystèmes et la mise en valeur raisonnée des
territoires.

Débouchés professionnels possibles


• Directeur ou chargé de mission (CRT et CDT) pour le développement du tourisme culturel,
• Consultant en matière d’ingénierie de projets touristiques,
• Chargé de communication d’agences touristiques ou d’institutions publiques en charge de la
politique du tourisme et de l’environnement
• Concepteur d’évènements,
• Chef de produit dans l’industrie touristique (tours opérateurs, agences de voyages, etc.).

Capacité d'accueil : 25
Campagne de recrutement : 8 avril au 10 mai 2019
Mentions de licences conseillées : Arts, toutes licences
Critères d'examen des candidatures : Dossier, et éventuellement entretien
Modalités d'enseignement : Formation initiale (possible en apprentissage), Formation continue

Master Médiation de la musique (en partenariat avec Sorbonne Université)

Ce master unit deux compétences spécifiques : la médiation culturelle (Sorbonne Nouvelle) et la musicologie
(Sorbonne Université, Faculté des Lettres) afin de proposer une formation unique en France. L’objectif est de
former une nouvelle génération de professionnels capable à la fois de comprendre et de transmettre les savoirs
musicaux auprès des différents publics dans le milieu de l’éducation et de la diffusion musicale et d’analyser et de
diagnostiquer les questions liées à la médiation dans le secteur des institutions musicales publiques ou privées
(ensembles, orchestres, festivals, scènes musicales, associations professionnelles).

Débouchés professionnels possibles : dans le secteur public et associé (collectivités publiques locales,
régionales et nationales ; associations culturelles - concerts, centres culturels ; fondations privées ; entreprises
privées) ou dans les industries culturelles et créatives (édition musicale, nouveaux médias), les diplômés pourront
accéder à des postes de :
• Médiateur dans le secteur de la musique vivante (salles de concert, orchestres, centres culturels, etc.) ou
de la musique enregistrée (médiathèque, médias, éducation, etc.)
• Responsable de service éducatif et culturel (département Musique)
• Responsable des publics et de l’action culturelle
• Chef de projets éducatifs
• Chargé d’études auprès d’institutions et/ou d’associations culturelles et/ou musicales
• Conférencier de la musique

Capacité d'accueil : 25
Campagne de recrutement : 8 avril au 10 mai 2019
Mentions de licences conseillées : Arts, Médiation culturelle, Musicologie, Sciences humaines et sociales
Critères d'examen des candidatures : Dossier, et éventuellement entretien
Modalités d'enseignement : Formation initiale, Formation continue

Vous aimerez peut-être aussi