Vous êtes sur la page 1sur 57

Comptabilité approfondie

Master GFC

1
Programme
A. Cadre juridique et conceptuel de la comptabilité
générale
B. L’évaluation des immobilisations.
C. Les opérations de financement des
immobilisations.
D. L’évaluation des stocks.
E. Les Subventions.
F. Les opérations libellées en monnaies étrangères
G. Les contrats à terme.

2
Cadre juridique et conceptuel de la
comptabilité
- La loi 9-88: objectif d’harmonisation des
règles comptables en vue de normaliser les
méthodes d’enregistrement et présentation
des états financiers. (entrée en vigueur
30/12/1992).
- CGNC: objectif de préciser les modalités
d’application de la loi 9-88 et organiser la
gestion comptable selon ses principes.

3
Cadre juridique et conceptuel de la
comptabilité
La Loi 8-99 amendée par la loi 44-03 en 2006:
- Comporte 26 articles qui déterminent les
obligations comptables des commerçants assujettis
à cette loi, en précisant l’organisation comptable à
tenir, les Etats à produire, l’obligation de donner
une image fidèle du bilan et de la situation
financière de l’entreprise, les principes comptables
à respecter, les méthodes d’évaluation, la monnaie
d’établissement des états, et les dérogations aux
principes comptables…

4
Cadre juridique et conceptuel de la
comptabilité
Le CGNC comporte deux parties:
- 1ère partie: Norme générale comptable (NGC) qui
définit les principes comptables fondamentaux (7
principes) et les règles de forme applicables à
l’ensemble des unités économiques.
- 2ème partie: Plan Comptable Générale des
Entreprises (PGCE) déterminent les Etats de
synthèses et les modalités d’application des
règles d’évaluation.
5
Les 7 principes comptables fondamentaux retenus par le CGNC:
1. La continuité d’exploitation: Selon le principe de continuité d'exploitation, l'entreprise doit établir
ses états de synthèse dans la perspective d'une poursuite normale de ses activités.
2. La permanence des méthodes: En vertu du principe de permanence des méthodes, l’entreprise
établit ses états de synthèse en appliquant les mêmes règles d'évaluation et de présentation d'un
exercice à l'autre.
3. Le coût historique: En vertu du principe du coût historique, la valeur d'entrée d'un élément
inscrit en comptabilité pour son montant exprimé en unités monétaires courantes à la date
d'entrée reste intangible quelle que soit l'évolution ultérieure du pouvoir d'achat de la
monnaie ou de la valeur actuelle de l'élément, sous réserve de l'application du principe de
prudence.
4. La spécialisation des exercices: En raison du découpage de la vie de l’entreprise en exercices
comptables, les charges et les produits doivent être, en vertu du principe de spécialisation
des exercices, rattachés à l'exercice qui les concerne effectivement et à celui-là seulement.
5. La prudence: En vertu du principe de prudence, les incertitudes présentes susceptibles
d'entraîner un accroissement des charges ou une diminution des produits de l'exercice
doivent être prises en considération dans le calcul du résultat de cet exercice.
6. La clarté: les opérations et informations doivent être inscrites dans les comptes sous la rubrique
adéquate, avec la bonne dénomination et sans compensation entre elles, les éléments d'actif et de
passif doivent être évalués séparément et les éléments des états de synthèse doivent être inscrits
dans les postes adéquats sans aucune compensation entre ces postes.
7. L’importance significative: Selon le principe d'importance significative, les états de synthèse
doivent révéler tous les éléments dont l'importance peut affecter les évaluations et les décisions.
Est significative toute information susceptible d'influencer l'opinion que les lecteurs des états de
synthèse peuvent avoir sur le patrimoine, la situation financière et les résultats.
6
Cadre juridique et conceptuel de la comptabilité

Les Méthodes d’évaluation:


• La valeur en comptabilité prend trois formes selon trois
périodes:
1. La Valeur d’entrée: selon l’élément du patrimoine
cette valeur peut être soit le coût d’acquisition, de
production, la valeur vénale ou une valeur nominale…
2. La Valeur actuelle: à l’inventaire ou à une date
donnée, la valeur actuelle est estimé en fonction du
marché et de l’utilité économique du bien.
3. La Valeur Comptable nette: C’est la valeur à la clôture,
est égale à la valeur d'entrée après correction le cas
échéant, dans le respect du principe de prudence et
par comparaison avec la valeur actuelle
7
Cadre juridique et conceptuel de la comptabilité
Les Méthodes d’évaluation (Correction des valeurs):

Amortissements ou
Valeur d’entrée (Ct
provisions pour Valeur Comptable nette
historique)
dépréciation

A la date d’inventaire, la valeur actuelle est comparée à la


valeur d’entrée des éléments non amortissables, et à la
VNA pour les immobilisations amortissables. En cas de
moins value, il faut comptabiliser sous forme
d’amortissement exceptionnel (MV définitive) ou de
provisions pour dépréciation (MV non définitive). 8
Cadre juridique et conceptuel de la comptabilité
Les Etats de Synthèses doivent être élaborés dans la régularité et
la sincérité pour donner une image fidèle du patrimoine de la
situation financière de l’entreprise.

Régularité: conformité
aux règles et
procédures en valeur
Image
fidèle:
finalité de
Sincérité: application de
la loi 8-99
bon foi et avec loyauté
des règles et procédures

9
L’évaluation des immobilisations
• Immobilisation: Un actif en propriété de
l’entreprise destiné à rester durablement et sous
la même forme.
Cette évaluation s’exerce à trois moments:
– L’entrée de l’immobilisation (apparaître au
bilan).
– L’arrêté des comptes (la fin de l’exercice
comptable).
– La sortie du bilan (cession, destruction, vol...).

10
L’évaluation des immobilisations à
l’entrée
• La valeur des immobilisations est déterminée selon les cas:

- Les biens acquis à titre onéreux → le coût d’acquisition.

- Les biens produits par l’entreprise pour elle-même → le coût de


production.

- Les biens obtenus à titre gratuit ou échange→ la valeur actuelle (valeur du


marché).

11
L’évaluation des immobilisations à
l’entrée
• Les Immobilisations en non valeur: Les charges constatées lors d'un
exercice constituent des charges afférentes à ce même exercice. La loi
comptable prévoit, toutefois, des exceptions en autorisant de porter à
l'actif certains frais qui seront inscrits en immobilisation en non valeurs.
Cette inscription est facultative et relève d’une décision de gestion.
- L'immobilisation en non valeurs représente des charges dont l'impact
profite à plus d'un exercice. Elle correspond selon le cas:

• Frais préliminaires (Frais de constitution, d’augmentation du capital, frais


sur opération de fusion, etc.) ;
• Charges à répartir sur plusieurs exercices (Frais d’acquisition
d’immobilisation, d’émission d’emprunt, etc.) ;
• Primes de remboursement d'emprunts obligataires.

12
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des INV à l’entrée :
• Les Immobilisations en non valeur: Les charges constatées lors d'un
exercice constituent des charges afférentes à ce même exercice. La loi
comptable prévoit, toutefois, des exceptions en autorisant de porter à
l'actif certains frais qui seront inscrits en immobilisation en non valeurs.
Cette inscription est facultative et relève d’une décision de gestion.
- L'immobilisation en non valeurs représente des charges dont l'impact
profite à plus d'un exercice.
- La valeur à l’entrée correspond selon le cas:
• Frais préliminaires (Frais de constitution, d’augmentation du capital, frais
sur opération de fusion, etc.): Somme des charges.
• Charges à répartir sur plusieurs exercices (Frais d’acquisition
d’immobilisation, d’émission d’emprunt, etc : Somme des charges.
• Primes de remboursement d'emprunts obligataires: Montant de
remboursement futur hors intérêt diminué du montant versé par le prêteur.

13
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations à l’entrée des INV:
Exemple 1: La Ste SGA créée le 02/01/2020 a effectué les opérations suivantes:

▪ 02-01: Paiement des frais de constitution par chèque à hauteur de 30000dh.


▪ 05-01: Règlement par virement des frais de prospection pour une valeur de 10000 dh (HT) (tva
20%).
▪ 20-04:Paiement par chèque d’une somme de 60000dh à l’occasion de l’acquisition d’un terrain
pour couvrir les droits d’enregistrements et droits fonciers.

Exemple 2:La Ste SGA a émis le 15/04/2020 un emprunt obligataire avec les conditions suivantes:

- Nombre d’obligations: 1000


- Valeur nominale: 305 dh
- Prix d’émission: 300 dh
- Durée: 5 ans
- Taux : 10%
- Frais d’émission (Commission 5‰ (tva 10%)+ frais de publicité 2000dh (tva 20%).
TAF:
- *Etablir l’avis de crédit du 12/05/2020.
- *Passer au journal les écritures du 15/04 et le 12/05.

14
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:
- TVA non récupérable.
- Les immobilisations acquises à titre onéreux: - Droits de douane.
- Frais de transport et de
transit.
- Frais ’installation
Coût d’acquisition : Prix d’achat net+ frais accessoires - Honoraires d’architecte et
d’ingénieur.
- Assurance et Frais de
réception
*Les frais d’acquisition d’immobilisation:
- Frais d’acte.
- Droits de mutation (enregistrements). 2121 Frais d’acq des Imm
À exclure: - Honoraires et commissions.
Ces frais sont à inscrire en charge à répartir (amortissable 5 max).
*Les frais d’essais et de mise au point. (2128 Autres char à répartir)
*Les frais généraux et charges financières (Sauf pour le cas des
immobilisations ayant un délai d’acquisition supérieur à 1 an, dont il est
possible d’inclure les frais financiers spécifiques de cette période dans le coût
15
d’acquisition avec mention dans ETIC).
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations acquises à titre onéreux: Cas particuliers


- 1. Cas d’acquisition du logiciel (IMM INC):
Le coût du logiciel est constitué par le coût d’acquisition, c’est-à-dire le prix d’achat,
augmenté des frais accessoires d’acquisition.
- comptabilisation des logiciels acquis :
1- indissociés du matériel :
Ils sont comptabilisés au débit du compte 235 « Mobilier, matériel de bureau et
aménagements divers », et amortis selon les règles applicables au matériel
auquel ils se rattachent.
2- dissociés (autonomes) : lors de leur acquisition, le compte 222 « Brevets,
marques, droits et valeurs similaires »est débité du coût d’acquisition du logiciel.
A l’inventaire, le logiciel acquis est amorti sur sa durée probable d’utilisation à
compter de sa date d’acquisition.

16
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations acquises à titre onéreux: Cas particuliers


2. Cas d’acquisition d’une immobilisation en devise:
Le coût d’acquisition d’une immobilisation libellée en devise est converti en
Dirhams au cours du jour de l’opération. La différence entre le cours du jour de
l’opération et le cours effectif du jour du paiement constitue une charge ou un
produit financier.
3- L’acquisition d’un ensemble immobilier nécessite la ventilation du prix d’achat
entre le terrain et la construction ;
4- Pour l’acquisition d’un véhicule de tourisme, le coût d’acquisition s’entend du prix
d’achat TTC (TVA non déductible). La vignette et la carte grise sont enregistrées en
« 6167 – Impôts, taxes et droits assimilés », et l’assurance du véhicule en « 6134 –
Primes d’assurances ».

17
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations acquises à titre onéreux:


Exemple 3 : La Ste SGA a acquis (à crédit 16 mois) le 25/01/2020 une machine
auprès de son fournisseur BMG:
- Prix d’achat : 100000 dh
- Réduction commerciale: 5%
- Transport à la charge de SGA: 50000dh
- Frais d’installation: 20000dh
- Honoraires (Expertise et assistance lors de cette acquisition):10000dh (chèque)
TAF :
Passer au journal les écritures nécessaires.
(NB: Les gestionnaires décident des frais à réimputer en immobilisation en fin
d’exercice, TVA 20%).

18
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations acquises à titre onéreux:


Exemple 4 : Le 22/02/2020 La Ste SGA a acquis un terrain pour 1 200 000 dh par
virement bancaire. Les droits d’enregistrement, les droits fonciers et les frais de
notaire s’élèvent respectivement à 40000dh, 8000dh et 12000 dh ht. (tva 10%).TAF:
Passer au journal les écritures nécessaires.

Exemple 5: Le 23/02/2020 La Ste SGA a acquis une construction par chèque d’une
valeur de 2 000 000 dh dont 1 080 000 dh ttc pour le bâtiment. Les frais supportés
lors de cette acquisition réglés le même jour pour un montant de 100 000 dh dont
11000 dh TTC pour le notaire. TAF: Passer au journal les écritures nécessaires.

Exemple 6: Le 25/02/2020 La Ste SGA a acquis un logiciel de la France d’une valeur


de 1 00 000 Euros (1 Euro=10 dh).Le logiciel est payé moitié par virement le même
jour et le reste le 01/11/2020 (1 Euro=10,60dh).. TAF: Passer au journal les
écritures nécessaires.

19
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations produites par l’entreprise: Le coût de production


Les biens produits par l’entreprise sont enregistrés à leur coût de production qui
s’obtient en additionnant le coût d’acquisition des matières consommées, les
charges directes de production et les charges indirectes rattachables à la production
du bien.
Sont généralement exclus des charges indirectes : les charges financières, les frais
de recherche et développement et les frais d’administration générale ainsi que
la quote-part des charges correspondant à la sous-activité.
Le coût de sous-activité est déterminé par la méthode de l’imputation
rationnelle, en comparaison de l’activité réelle et l’activité normale. Il ne
concerne que les charges fixes.

20
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations produites par l’entreprise: Le coût de production


La comptabilisation:
- Si la production est achevée: On comptabilise le coût de production
de l’immobilisation au débit du compte de la classe 2 (actif
immobilisé).
- Si la production n’est pas achevée jusqu’à la fin de l’exercice, on
utilise les compte (2285 immobilisations incorporelles en cours ou
l’un des comptes du poste 239. Imm corporelles en cours (selon le
cas)).
- La contrepartie est comptabilisée au crédit des comptes du poste
714. Immobilisations produites par l’E/se pour elle-même.

21
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations produites par l’entreprise: Le coût de production


Cas particuliers:
1. Construction : En ce qui concerne le coût de production d’une construction, outre les
composantes générales du coût de production ci-dessus entrent aussi :
les frais destinés à permettre la construction : les frais d’études, les honoraires
d’architectes, les frais de démolition et de déblaiement en vue de la reconstruction
immédiate de l’immeuble.
2. Développement d’un logiciel:
La création d’un logiciel passe par différentes phases techniques entraînant des charges
qui doivent être incorporées, ou non, au coût de production du logiciel. En effet, une
charge ne peut être incorporée au coût de production d’une immobilisation que
si :Les conditions d’activation:
- Le projet a de forte chance pour aboutir techniquement.
- L’intention claire par l’entreprise de produire et utiliser durablement le logiciel.
- La Mise en place d’un système de suivi des coûts de réalisation par phase et par
étape.
22
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations produites par l’entreprise: Le coût de production


Cas particuliers:
2. Développement d’un logiciel: Le coût de production du logiciel comprend:
Phases techniques Charges Incorporations Maintenir
dans le coût en charges
Phase conceptuelle - Etude préalable X
- Analyse fonctionnelle ou X
conception générale
- Analyse organique ou X
conception détaillée

Phase de production - Programmation X


- Tests et jeux d’essais X
Phase de - Documentation X
précommercialisation - Formation de X
l’utilisateur
- Maintenance X 23
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations produites par l’entreprise: Le coût de production


Cas particuliers:
2. Développement d’un logiciel:
Pondant la réalisation du logiciel, les charges entrant dans le coût de production
sont à immobiliser à chaque fin d’exercice (avant l’achèvement), en débitant le
compte 2285 « immobilisations incorporelles en cours », par le crédit du compte
7142 «immobilisations incorporelles produites ».
Lorsque le logiciel est achevé, son coût est viré du compte 2285 au compte
2220«Brevets, marques, droits et valeurs similaires ».
Ce logiciel sera amorti sur une durée probable d’utilisation, et selon un plan
d’amortissement.
En ce qui concerne les marques et les sites développés de manière interne à
l’entreprise, ainsi que leur inscription à l’actif, la méthodologie et le traitement
restent le même à ceux des logiciels.

24
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations produites par l’entreprise: Le coût de production


Exemple 7 : La Ste SGA a construit pour elle-même un entrepôt. La comptabilité analytique fait
apparaître les données suivants:
Les charges directes:
- Matières premières: 150000 dh
- Honoraires d’architecte : 80000dh
- Charges de personnel: 50000dh
Les charges indirectes rattachées à cette opération:
- Charges de l’administration générale: 30000 dh
- Etudes techniques: 10000dh
- Charges d’intérêts d’un découvert de 200.000 dh (taux annuel 10%)=20000 dh
Les travaux de construction sont achevés après 3 mois (le 30/04/2020).La durée de vie 25 ans.
L’ensemble des charges ont été imputée en comptabilité dans les comptes charges par nature.
Les responsables ont opté pour l’incorporation des charges d’intérêt dans le coût.
TAF: Passer au journal les écritures nécessaires y compris celle relative au reclassement du
terrain. Tva 20%

25
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations produites par l’entreprise: Le coût de production


Exemple 8 : La Ste SGA a construit pour elle-même un local technique. La
comptabilité analytique fait apparaître les données suivants:
Les chargés supportées:
Matières et matériaux: 50000dh HT en novembre 2020 et 20000 dh en janvier 2021.
Main d’œuvre: 80000 dh en décembre 2020 et 40000 dh en janvier 2021.
Les travaux de construction sont achevés le 10 février 2021.
TAF: Passer au journal les écritures nécessaires y compris celle relative au
reclassement du terrain.
Exemple 9 : La Ste SGA a prélevé sur son stock une machine outil qui sera
immobilisée. Les travaux ont débuté le 01/03/2020 et se sont achevés le
31/12/2020. Le total des charges 799 750 dh dont 3500 dh de charges financières.
Le total des charges est composé de 70% de charges variables.
L’activité représente 75% de l’activité normale. TAF: Passer au journal les écritures
nécessaires

26
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations produites par l’entreprise: Le coût de production


Exemple 10 : La Ste SGA a conçu pour elle-même un logiciel au cours de l’exercice
2020 à savoir:
Etudes préalables: 5000 dh HT
Analyse fonctionnelle : 4600 dh
Analyse organique : 4000 dh
Programmation : 6000 dh
Des frais de documentation de 20 000 dh HT ont été engagés avant l’achèvement
définitif soit le 01 septembre 2021. durée de vie 4 ans.
TAF: Passer au journal les écritures nécessaires

27
L’évaluation des immobilisations à l’entrée
• L’évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles à l’entrée:

- Les immobilisations acquises à titre gratuit: Valeur vénale

La valeur vénale d’un bien est le prix présumé qu’accepterait d’en donner un
acquéreur éventuel de l’entreprise dans l’état et le lieu où se trouve ledit bien.
La valeur vénale doit être appréciée en fonction de la situation de l’entreprise.
Les biens reçus à titre gratuit (succession, donation,…) sont enregistrés à leur
valeur vénale.

Exemple 11 : L’entreprise SGA a reçu le 25 avril 2020 à titre gratuit un terrain


évalué à 1000000 dh. Les frais notariés s’élèvent à 65 000 dh dont 8800dh TTC
des honoraires du notaire réglés par chèque.
TAP: Passer au journal les écritures nécessaires.

28
L’évaluation des immobilisations à l’arrêté à la
clôture des comptes
Toute entreprise doit contrôler par inventaire, au
moins une fois tous les 12 mois, l’existence et la
valeur des éléments d’actifs et passifs de son
patrimoine.
Elle arrête tous ses comptes en vue d’établir ses
documents de synthèse : bilan, CPC et annexe qui
forment un tout indissociable.
Les points à étudier dans cet axe sont : les règles
générales d’évaluation et leur application aux
différents éléments du patrimoine.
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
A- Les règles générales:
A l’arrêté des comptes, la valeur comptable des biens est
déterminée conformément aux prescriptions suivantes :
- La valeur d’entrée des biens dans le patrimoine est maintenue
en écriture en tant que valeur brute ;
- La valeur brute est comparée à la valeur actuelle des biens:

Plus value Moins value


L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
Dans le cadre des corrections de valeurs et pour donner une
image fidèle du patrimoine de l’entreprise , et en respect du
principe de prudence il est obligatoire de comptabiliser:
- Les amortissements: Pour le immobilisations qui baissent de
leur valeur en fonction du temps, l’usage, le changement des
techniques ou toute autre cause. (Dépréciation comptable
définitive).
- Les provisions: Pour les autres biens corporels et incorporels
dont la valeur actuelle est notablement inférieure à la valeur
comptable, il est procédé, pour le montant de la différence
constatée, à la constitution d’une provision lorsque la
dépréciation n’est pas jugée définitive
L’évaluation des immobilisations à
clôture des comptes
A. L’amortissement :
- L’amortissement est la réduction irréversible, répartie sur une période
déterminée (généralement la durée de vie), du montant porté à certains
postes du bilan.
- La répartition systématique du montant amortissable sur chaque exercice
pendant la durée d'utilisation du bien constitue le " plan d'amortissement
" de l’immobilisation.
- le mode de répartition de l’amortissement sur les différents exercices doit
être choisi sur la base de considérations essentiellement économiques : il
peut conduire à des amortissements annuels constants (méthode de
l’amortissement linéaire), dégressifs ou plus exceptionnellement
progressifs.
L’évaluation des immobilisations à
clôture des comptes
A. L’amortissement :
Le calcul de l’amortissement est opéré dans les conditions suivantes :
a) début du calcul : l’amortissement est calculé à compter de la date de réception de
l’immobilisation acquise ou de la livraison à soit même de l’immobilisation produite.
L’entreprise peut différer le calcul de l’amortissement jusqu'à la date effective de
mise en service lorsque l’immobilisation ne se déprécie pas notablement dans
l’intervalle.

b) Fin de calcul : l’amortissement est calculé jusqu'à la date de sortie du patrimoine de


l’immobilisation dans la limite de la valeur d'entrée ;

En cas de sortie de l’immobilisation en cours d'exercice, il y a lieu de comptabiliser


l’amortissement couru depuis le début de l’exercice jusqu'à la date de sortie du bilan,
pour déterminer la valeur nette d'amortissements de l’immobilisation à cette date.

Lorsque le cumul des amortissements est égal à la valeur d'entrée, le calcul est arrêté, et
le bien figure au bilan pour une valeur nette d'amortissements nulle et y reste inscrit
aussi longtemps qu'il n'est pas cédé ou retiré du patrimoine.
L’évaluation des immobilisations à
l’arrêté des comptes
A côté de l’amortissement pour dépréciation, le PCG a
prévu un autre type d’amortissement qui peut
s’appliquer aux immobilisations : les amortissements
dérogatoires.

Il s’agit des amortissements ou fractions


d’amortissements ne correspondant pas à l’objet
normal d’un amortissement pour dépréciation et
comptabilisés en application de textes particuliers.
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
1- Amortissement linéaire (constant)
L’amortissement annuel (annuité d’amortissement) est égal au quotient de
la valeur d’entrée (V0) par la durée de vie probable N (exprimée en
années).
– Annuité = V0 x taux d’amortissement
– Avec taux d’amortissement = t = 1/N
Exemple 12: La Ste SGA a acquis le 01/10/2020 un mobilier
pour 500 000 dh HT, en plus des frais d’installation et de
montage 9000 dh ht, frais de transport 4000 dh, assurance
transport 700 dh. La durée de vie probable est 4 ans. Mode
d’amortissement constant. L’ANNUITE DE 2020?
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
2. Amortissement dégressif
L’amortissement dégressif a été introduit par la loi de
finances pour l’année 1994.
Tous les biens d’équipement acquis à l’état neuf ou
d’occasion, à compter du 1/1/1994, peuvent être
amortis selon le procédé dégressif à l’exception :
– des immeubles,
– des véhicules de transport de personnes (autres que les
véhicules utilisés pour le transport public, le transport
collectif du personnel de l’entreprise et de transport
scolaire, les véhicules appartenant aux entreprises de
location de voitures).
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
L’annuité d’amortissement est calculée en
multipliant la valeur comptable nette (du
début de chaque exercice) de l’immobilisation
par un taux d’amortissement obtenu en
appliquant au taux linéaire un coefficient
multiplicateur.
Annuité dégressive = VNC au début de
l’exercice x taux d’amortissement dégressif
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
Taux d’amortissement dégressif = taux
d’amortissement linéaire x coefficient
Le coefficient multiplicateur est de :
– 1,5 pour les biens dont la durée d’amortissement
est de 3 ou 4 ans (3≤ n ≤4)
– 2 pour les biens dont la durée d’amortissement
est de 5 ou 6 ans (5≤ n ≤ 6)
– 3 pour les biens dont la durée d’amortissement
est supérieur à 6 ans (n > 6).
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
2- Amortissements dérogatoires
Les amortissements dérogatoires sont les amortissements ou les
fractions d’amortissements ne correspondant pas à l’objet normal
d’un amortissement pour dépréciation et comptabilisés en
application de textes particuliers (volume II du CGNC).
La loi fiscale autorise souvent des systèmes d’amortissement qui
majorent les premières annuités d’amortissement. C’est le cas
notamment du système dégressif et de certains systèmes
d’amortissements accélérés ou exceptionnels.

65941 DNC POUR ATS DEROGATOIRES

1351 PROV POUR ATS DEROGATOIRES

1351 PROV POUR ATS DEROGATOIRES

75941 RNC PR ATS DEROGATOIRES


L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
• Amortissement accéléré :

Pour aider et inciter certaines activités, l’Etat a mis en place des


procédures particulières d’amortissement.

Ainsi, les codes des investissements autorisent certaines entreprises, sous


certaines conditions, à pratiquer des amortissements accélérés dans la
limite du double des taux généralement admis au sens de la pratique
fiscale. Ces amortissements appelés, également amortissements
dérogatoires, permettent à l’entreprise de bénéficier d’une réduction
temporaire de l’impôt sur les sociétés (IS). CGNC, Vol IV P 123.
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
• Amortissement exceptionnel :
La loi donne la possibilité aux entreprises de modifier
leur plan d’amortissement en cours d’exécution pour
tenir compte des dépréciations anormales par rapport
aux conditions d’utilisation habituelles des
immobilisations.
Les causes de ces dépréciations peuvent provenir de
circonstances particulières de nature diverse :
– une utilisation plus intensive que prévue ;
– une évolution technique (obsolescence) ;
– des aléas de fabrication,
– état de marché etc.
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
Dans ce cas, la valeur nette d’amortissement de
l’immobilisation à la date de l’inventaire est
supérieure à la valeur actuelle.

Cette dépréciation anormale, lorsqu’elle présente


un caractère définitif, elle est constaté comme
étant un amortissement exceptionnel. Par contre
si elle est réversible, elle est constaté comme
étant une provision pour dépréciation.
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
3. les provisions pour dépréciation des
immobilisations :
Les provisions pour dépréciation sont la
constatation comptable d’un amoindrissement de
la valeur d’un élément d’actif résultant de causes
dont les effets ne sont pas jugés irréversibles.
Lorsque certaines immobilisations corporelles,
incorporelles ou financières (titres) subissent des
dépréciations jugées « incertaines », l’entreprise
constatera cette moins value potentielle à l’arrêté
des comptes par une provision pour dépréciation.
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
3. les provisions pour dépréciation des
immobilisations :
Les provisions pour dépréciation sont la constatation comptable
d’un amoindrissement de la valeur d’un élément d’actif résultant de
causes dont les effets ne sont pas jugés irréversibles.
Lorsque certaines immobilisations corporelles, incorporelles ou
financières (titres) subissent des dépréciations jugées
« incertaines », l’entreprise constatera cette moins value potentielle
à l’arrêté des comptes par une provision pour dépréciation.

Cas des Immo non Cas des Immo


amortissables amortissables
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
Exemple 13:La Ste SGA a acquis un matériel le 01/01/2020 au montant de
800.000 dh amortissable selon le mode dégressif sur 5 ans.
TAF.
Etablir le plan d’amortissement de cette immobilisation.
Passer toutes les écritures nécessaires.
Exemple 14: Cas de changement du plan d’amortissement:
La ste SGA avait acquis le 05/01/N-2 un matériel pour 150.000 dh
amortissable sur 8 ans selon le mode linéaire. Après 3 ans d’utilisation, il s’est
avéré nécessaire de ramener la durée d’amortissement à 5 ans

Etablir le plan d’amortissement

46
L’évaluation des immobilisations à la
clôture des comptes
Exemple 15:Au 31/12/2020, la Ste SGA a estimé provisoirement la perte de
valeur d’un terrain aménagé à 15% suite à des évènements intervenus en
2020. Sa valeur initiale est 780.000dh. En 2021, l’estimation de cette perte
probable est ramenée à 25%.
TAF:
Passer toutes les écritures nécessaires.
Exemple 16: Cas de changement du plan d’amortissement:
La ste SGA avait acquis le 05/01/2019 un matériel pour 175.000 dh ht
amortissable sur 4 ans selon le mode linéaire. En fin 2020, suite à un usage
forcé sa valeur actuelle s’élevait à 70.000 dh et 45.500 dh en fin 2021.
TAF:
Etablir le plan d’amortissement rectifié.
Passez au journal les écritures en 2021.

47
L’évaluation des immobilisations à la
sortie du bilan

Sortie Sortie
volontaire forcée
L’évaluation des immobilisations à la
sortie du bilan
Cas de la Sortie ( Immobilisations amortissables)
Caisse, banque, Créances sur cessions d’immo

751. PC des immo.


4455 Etat tva facturée

619. DEA des Immo.

28.. Amortissement….

651. VNA des immo cédées


28.. Amortissement….

2... Immobilisation
L’évaluation des immobilisations à la
sortie du bilan
- Détermination du prix de cession :
Le prix de cession retenu est le prix de cession indiqué dans l’acte. Il est
indépendant des modalités de son règlement.
Les frais de cession (commissions,….) doivent faire l’objet d’un
enregistrement comptable distinct, dans les comptes de charges par
nature appropriés.
- Cession d’un bien non amortissable:
- Les écritures ne font pas apparaitre l’amortissement mais il faut annuler
une provision éventuellement comptabilisée.
L’évaluation des immobilisations à la
sortie du bilan
Article 102 CGI 2020 : Régularisation pour défaut de conservation des biens immeubles

Le défaut de conservation des biens immeubles inscrits dans un compte d’immobilisations


pendant le délai de dix (10) ans, prévu à l’article 102 donne lieu à une régularisation égale au
montant de la taxe initialement opérée ou ayant fait l’objet d’exonération au titre desdits
biens immeubles, diminuée d’un dixième par année ou fraction d’année écoulée depuis la date
d’acquisition de ces biens.

Cette régularisation doit être effectuée sur la déclaration du chiffre d’affaires du mois ou du
trimestre au cours duquel la cession ou le retrait du bien immeuble est intervenu.

Pour l’application du présent article, l’année d’acquisition, de cession ou de retrait du bien


immeuble est considérée comme une année entière.

La TVA à reverser constitue une


charge à enregistrer parmi les
charges non courantes.
L’évaluation des immobilisations à la sortie du bilan
Cas de retrait ou mise en rebut (Immo amortissable (incendie, accident…)

619. DEA des Immo.


6591 DA exceptionnelles des immo
28.. Amortissement….

28.. Amortissement….

2... Immobilisation

Cas de sortie forcée (Immo amortissable ) (VOL, destruction..)


La sortie forcée d’une immobilisation est assimilée comptablement à une cession
à prix nul.
- La même écriture que le cas de retrait (At complémentaire+exceptionnel)+
sortie de l’immobilisation.
- En cas d’indemnité d’assurance:
➢ Pour compenser les frais de réparation (destruction partielle)➔ 7197
(Trasnferts de charges d’exploitation).
➢ Pour le cas d’une destruction totale➔751 PC des immo
Evaluation des immobilisations
financières
Les immobilisations financières se composent:

• 241. Prêts immobilisés Valeur


nominale
• 248. Autres créances immobilisées
• 251. Titres de participation
Px
• 258. Autres titres immobilisés d’acquisition

53
Evaluation des immobilisations
financières
Evaluation à l’entrée:
Les frais d’acquisition sont comptabilisés dans les
charges: 61471 Frais d’achat et de ventes des titres.
Evaluation à la clôture:
En cas de diminution de la valeur des immobilisations
financières, il faut constituer des provision:
-6392 DAP pr dépréciation des IF
-294/294 provision pr dépréciation des IF

54
Evaluation des immobilisations
financières
Evaluation à La sortie:
- Constatation de la cession (en application
du prix de cession):
7514 PC des IF
- Constatation de la sortie:
6514 VNA DES IF Cédées

55
Réévaluation des immobilisations
• En période inflationniste, la valeur nominale des biens augmente.
Mais en comptabilité, le principe de prudence interdisant la prise
en compte des plus-value latentes, en imposant le maintien du
coût historique des biens, ne permet la valeur réelle de ces biens
au bilan.
• La réévaluation est instaurée par le loi des finances 97/98 et se
mise en œuvre en 99/00:
➢ La réévaluation ne porte que sur les Immo corporelles et
financières.( hors immo incorporelles et les stocks)
➢ La réévaluation doit porter sur l’ensemble des immobilisations
corporelles et financières.

56
Réévaluation des immobilisations
• L’ écart de réévaluation est égal à la différence entre la valeur actuelle réévaluée et
la valeur nette d’amortissement.
• La plus-value latente dégagée à l’occasion de la réévaluation est inscrite au compte
des capitaux propres « 1130 Ecart de réévaluation ».
• L’écart de réévaluation n’est pas un profit, ni servir à compenser des pertes mais il
peut être incorporé au capital.
• Comptablement:
Immo
1130 Ecarts de réévaluation
Réévaluation de l’immo ( VA-VNA)
• La fin de l’exercice: La valeur d’amortissement est calculée sur la
nouvelle VNA çad la valeur réévaluée. (VNA réévaluée/Nbr d’années
restantes).
• Lors de la cession d’une immobilisation réévaluée, en plus des écritures
habituelles, il y a lieu d’inscrire l’ER non incorporé au capital est inscrit
au compte 758. Autres pdts non courants

57

Vous aimerez peut-être aussi