Vous êtes sur la page 1sur 16

Je vous souhaite un très bon courage pour vous,

j’ai confiance en vous, ne baissez pas les bras,


après toutes ces souffrances vous méritez d’être
sur la liste principale.

Battez-vous pour votre rêve, et de rendre vos


parents heureux.

1
La gestion financière

1- Qu’est-ce que ça veut dire la gestion financière ?

-La gestion financière regroupe l’ensemble des activités d’une organisation qui vise à
planifier et à contrôler l’utilisation des liquidités (argents) et des biens qui sont possédés par
l’entité pour réaliser sa stratégie. Donc la gestion financière est un outil de gestion
prévisionnel à destination du gestionnaire.

2- Quelle relation existe-t-elle entre la gestion financière et le contrôle de


gestion ?

-La gestion financière fait partie intégrante du contrôle de gestion et fournit aux dirigeants de
l’entreprise des éléments qui faciliteront à priori la prise de décision et qui, à termes,
permettront de corriger les objectifs de l’entreprise par une confrontation entre les prévisions
et les réalisations.

3- Quelles sont les étapes à suivre pour établir une gestion financière et qu’il est
le point d’intersection entre l’analyse financière et la gestion financière ?

-La méthodologie de la gestion financière procède selon deux étapes complémentaires à


savoir :

v Le diagnostic ou bien l’analyse financière de l’entreprise.


v La politique financière qui consiste à prendre des décisions financières qui
influencent les résultats et la valeur de l’entreprise.

Donc l’analyse financière est une étape primordiale pour établir une bonne gestion financière.

4- Quels sont les objectifs de la gestion financière ?

ÿ Analyser les documents comptables pour établir un diagnostic de la structure


financière de l'entreprise (rentabilité financière des risques obtenus) en vue de prendre
les besoins de financement et d'investissement (plan de financement).

2
ÿ Choisir l'investissement le plus rentable et couvert le plus rapidement.
ÿ Choisir le financement le moins coûteux et le moins risqué (pour l'entreprise et ses
partenaires : les actionnaires, prêter…).

5- Qu'est-ce qu'on entend par un investissement ?

-L’investissement : C’est une immobilisation des fonds dont l’entreprise espère un gain futur.

- Une définition financière plus large s’impose « investir c’est mettre en œuvre aujourd’hui
des moyens financiers pour, a travers des activités de production, et de vente, générer des
ressources financières sur plusieurs périodes ultérieures ». A noter que l’investissement est
constitué non seulement par les actifs immobilisés mais aussi par les BFR d’exploitation qui
représentent en fait des besoins permanents.

6- Quelles sont les différentes typologies d’investissements ?

-Le plan comptable classe les investissements en fonction de leur destination dans les
immobilisations. Trois classes se définies : investissements incorporels, corporels, et
financiers .Cette classification n’apporte aucune information à propos de la nature de la
politique d’investissement de l’entreprise. Pour cette raison différentes catégories peuvent être
distinguées en fonction de la nature ou l’objet lié à la nature de l’entreprise :

Classification selon l’objet :

ÿ Les investissements de remplacement : Sont destinés à renouveler les actifs


productifs usé ou obsolètes afin de maintenir le potentiel productif de l’entreprise.
ÿ Les investissements d’expansion ou de croissance : Qui permettent à l’entreprise
d’accroître la capacité de production et de commercialisation des produits existants.
ÿ L’investissement de productivité ou opérationnel : Les investissements de
productivité visent à réduire les couts unitaires ou à augmenter les niveaux de
production, ils se combinent généralement avec l’investissement de remplacement.
ÿ L’investissement stratégique : à caractère défensif ou offensif.

Classification selon la nature :

ÿ L’investissement commercial : Il comprend tout ce qui concerne au positionnement


de produit ainsi que dans le développement de ses ventes.

3
ÿ L’investissement financier : concerne l’acquisition des titres financiers afin d’obtenir
un revenu.
ÿ L’investissement immatériel : comprend essentiellement les dépenses en capital
humain et les dépenses liées à la recherche et au développement.

7-Quelles sont les cinq étapes d’un processus d’investissement ?

-Les cinq phases essentielles du processus d’investissement sont les suivantes :

ÿ La planification de l’investissement : La planification de l’investissement se


déroule régulièrement en fonction des types d’investissement. En effet, en cas
d’investissement d’extension ou de complément, d’autres critères de décision sont
également appliqués que pour un investissement de remplacement nécessaire à
l’exploitation.
ÿ L’évaluation de l’investissement : Dans le cadre de l’évaluation de
l’investissement, on utilise les méthodes de calcul d’investissement certes
essentiellement pour l’évaluation des avantages économiques du projet
d’investissement, mais elles sont également très importantes pour les décisions
d’approvisionnement et de contrôle de l’investissement.
ÿ La mise on œuvre de l’investissement : Dans un processus d’investissement, la
mise en œuvre de l’investissement est caractérisée par l’acquisition de l’objet
d’investissement, qui inclut une commande et une livraison et à laquelle s’ajoutent
par ailleurs la mise en service de l’objet ainsi que d’éventuelles mesures de
formation pour le personnel. Le défi central de la mise en œuvre de
l’investissement est le contrôle du projet d’investissement en termes pratiques et
temporels.
ÿ La réalisation de l’investissement : l’établissement de rapports continus sur les
commandes, les délais de livraison, les délais de paiement, les dépenses
d’investissement ou l’utilisation du budget contribue également largement à
l’investissement en tant qu’accompagnement de la phase de réalisation ou de mise
en œuvre.
ÿ Le contrôle de l’investissement : La phase de mise en œuvre de l’investissement
est suivie sans problème par la phase du contrôle de l’investissement dans le cadre
de laquelle les tâches suivantes doivent être effectuées : Assistance du contrôle du

4
budget, Réalisation du contrôle de l’engagement de capital et d’actif orienté sur le
bilan, Réalisation des calculs d’investissement ultérieurs.

8- Qu’est-ce qu'on entend par un capital investi ? Et qu’elles sont ses


composantes ?

- L’ensemble des dépenses directes ou indirectes nécessaire à la réalisation du projet doit être
évalué :

¸ Prix d’acquisition des biens corporels et financiers,


¸ Frais accessoires d’achat, de transport, de douane, d’installation
¸ Augmentation des besoins de financement d’exploitation (BFE)
¸ TVA non récupérable.

9- Quelle est la définition d’un besoin en fonds de roulement, ainsi que sa


formule?

- Il est défini comme la différence entre les besoins financiers générés par l’activité de
l’entreprise (stocks, créances commerciales, autres créances à court terme), et les ressources
financières nées de cette même activité (par exemple : le crédit fournisseurs, dettes fiscales et
sociales et autres dettes à court terme).

On peut trouver le BFR avec la formule suivante :

BFR = Stocks + Créances - Fournisseurs

10- Pourquoi on dit au besoin en fonds de roulement un BFR d’exploitation, et


un BFR global ?

- Le BFR est dit d’exploitation pour son calcul, on se limite uniquement aux éléments
directement liés au cycle d’exploitation.

- Il est dit global lorsque le BFR intègre des éléments de l’actif et du passif circulant Hors
exploitation.

11- Quelle est la définition de la capacité d’autofinancement (CAF), et son


intérêt ?

5
- La CAF correspond à un surplus monétaire dégagé par l'activité. Un autofinancement généré
par l'exploitation. Elle résulte de la différence entre les produits encaissés par l'entreprise et
les charges générées par son activité. L’intérêt de cet indicateur est de retraiter le résultat net
de l’exercice en trésorerie potentielle dégagée en faisant abstraction des produits et charges
issus de la sortie d’une immobilisation.

12- Pourquoi la CAF est un indicateur important pour l'entreprise ?

- La capacité d'autofinancement (CAF) est un indicateur tout aussi important que le besoin en
fond de roulement pour le chef d'entreprise. Il permet de connaître les moyens financiers
dégagés par son activité à la date de clôture.

13- Quelle est l’utilité de la CAF ?

- la CAF permet de déterminer la part de richesse créée que l'entreprise retient pour elle-
même comme ressource interne de financement, permet d'accroître l'indépendance financière
de l'entreprise, renforce simultanément sa capacité d'endettement.

14- Quelle est la définition des flux nets de trésorerie ?

- La mesure de la rentabilité économique d’un projet d’investissement consiste à comparer les


recettes d’exploitation qu’il génère par rapport aux dépenses d’exploitation qu’il entraîne pour
faire apparaître des flux nets de trésorerie.

Pour déterminer les flux nets de trésorerie générés par le projet. Il faut distinguer 3 parties :

v Les encaissements (CAF, valeur résiduelle, récupération du BFR ……) ;


v Les décaissements (acquisitions, variation du BFR ……..) ;
v Les flux nets de trésorerie (FNT).

15- Quelle est la différence entre la capacité d’autofinancement (CAF) et les


flux nets de trésorerie (Cash-flow) ?

- La CAF n’est pas la trésorerie réellement dégagée au cours de l’année. Elle ne tient pas
compte des décalages de trésorerie induits par les délais de paiement consentis aux clients et
des délais obtenus des fournisseurs. Mathématiquement, ces décalages issus du cycle
d’exploitation correspondent à la variation du BFR (besoin en fonds de roulement).

La notion de cash flow correspond justement au flux de trésorerie réellement dégagé au cours
d’une période. C’est un indicateur qui intéresse directement les investisseurs car la valeur
6
d’une société dépend justement des flux de trésorerie prévisionnels qu’elle est en mesure de
réaliser.

16- Quelle est la définition de la durée de vie du projet, ainsi que la valeur
résiduelle ?

- La durée de vie du projet : C’est la période sur laquelle se fera l’étude prévisionnelle du
projet d’investissement.

- La valeur résiduelle : A la fin de la durée de vie, les biens ont une valeur résiduelle, cette
valeur est à prendre en compte pour le choix des projets.

Elle est égale à la valeur vénale nette des impôts sur les plus values. Elle doit être ajoutée au
cash flow de la dernière année du projet.

17- Quelles sont les critères de choix d’investissement ?

-Pour évaluer un investissement, quatre critères sont généralement utilisés pour apprécier la
pertinence de ce dernier :

ÿ La valeur actuelle nette (VAN),


ÿ Le taux interne de rentabilité (TIR),
ÿ L’indice de profitabilité (IP),
ÿ Le délai de récupération du capital investi (DRC).

18- Quelle est la définition de la VAN, sa formule, ainsi que ses avantages et ses
inconvénients ?

- La VAN est utilisée pour déterminer si un investissement est rentable ou non. Un


investissement rentable est un investissement qui accroît la valeur de l’actif économique,
c'est-à-dire qui crée la richesse. Elle est égale à la différence entre les flux nets de trésorerie
actualisés sur la durée de vie de l’investissement et le montant du capital.

VAN= ∑ des cash-flows actualisés – investissement initial

7
Les avantages Les inconvénients
∑ Un critère de comparaison ∑ La VAN a elle seule ne permet pas de
objective: entre deux projets concurrents, comparer des investissements dont les
le choix d’investissement penchera vers montants seraient très différents. Il faut la
le projet dont la VAN est la plus grande. coupler avec l’Indice de Profitabilité (IP).

∑ Un critère d’éligibilité de ∑ La comparaison entre des investissements


l’investissement: Pour qu’un projet soit avec des horizons de temps significativement
accepté il faut qu’elle soit différents n’est pas toujours bien rendue au
positive. Une VAN positive signifie que travers de la VAN ce qui peut fausser parfois
la rentabilité du projet est supérieure à ce le résultat et donc le choix d’investissement
que rapporterait le placement financier du
montant investi à un taux égal au taux
d’actualisation.

19- Quelle est la signification du TIR, sa formule, ses avantages et ses limites ?

- C’est le taux qui permet d’égalisé entre le montant de l’investissement et celui des FNT ou
taux pour lequel la VAN est nulle. C’est le taux limite d’actualisation. On recherche don i tel
que :

VAN = 0 ou ∑CFn (1+i)-n= Io

Les avantages Les inconvénients


∑ Le principal avantage est d’être relativement ∑ Peut amener à des conclusions inverses
simple à déterminer car focalisé sur des de la VAN qui reste le meilleur
données endogènes et (contrairement à la indicateur économique pour un choix
VAN) ne nécessitant pas de taux d’investissement.
d’actualisation
∑ La méthode du TIR repose sur
l’hypothèse du réinvestissement des flux
financiers de la période d’exploitation à
ce même taux, ce qui peut être très
discutable dans la réalité.

8
20- Qu’est-ce que ça veut dire l’indice de profitabilité (IP), sa formule, ainsi
que ses avantages et ses limites ?

- L’indice de profitabilité mesure le taux de rendement du capital investit. C’est le rapport


entre le cumul actualisé des flux de trésorerie (cash-flows) et le capital investi .Donc pour un
taux d’actualisation donné, on ramène ce que le projet rapporte aux décaissements qu’il
implique soit :

IP= ∑CFn (1+i)-n ÷ Io

Les avantages Les inconvénients


∑ Un critère de comparaison : entre
deux projets concurrents, le choix
d’investissement se portera sur le ∑ L’IP pénalise les investissements fortement
projet dont l’IP est le plus grand. capitalistiques.

∑ Un critère d’éligibilité : si IP >1


alors l’investissement est rentable.

∑ Un critère adapté lorsque


l’entreprise a des restrictions en
matière d’accès aux capitaux

21- Qu’est-ce qu'on entend par le délai de récupération du capital investi, sa


formule, ses avantages et ses limites ?

- C’est le temps nécessaire pour récupérer le capital investi. Le délai donne le temps
nécessaire pour que l’investissement soit rentable. Ce critère il permet de sélectionner le
projet qui permet de récupérer rapidement les capitaux. Sa formule se présente comme suit :

DRC=Io ÷ CF

9
Les avantages Les inconvénients
∑ Son attrait s’explique du fait qu’il est ∑ Le choix d’investissement est basé sur
des flux non actualisés.
simple et permet de se garantir contre le
risque de devoir abandonner ∑ il ne prend pas en compte les résultats du
projet après le délai de récupération, ce
prématurément le projet.
qui peut conduire à écarter des projets
performants à long terme.

22- Qu’est ce que ça veut dire un fonds de roulement normatif ?

-. Le fond de roulement normatif est la ressource nécessaire pour financer le besoins en fonds
de roulement de l’entreprise exprimé en nombre de jours du chiffre d’affaires HT.

23- Pourquoi le BFRE est dit normatif ?

- Le BFRE est dit normatif pour deux raisons à savoir :

ÿ Il s’agit d’un objectif (durée de stockage, délais de règlement) ;


ÿ Il s’agit d’une évaluation moyenne établie par rapport à un niveau d’activité global,
alors que le niveau de BFR varie tous les jours.

24- Par quelle méthode on calcule le BFR normatif ?

-le besoin en fonds de roulement normatif est calculé par la méthode des experts comptables.

25- Qu’est-ce que ça veut dire la méthode des experts comptables, ainsi que ses
objectifs ?

- La méthode s’appuie sur le temps c.-à-d. la durée de stockage, de crédit clients et des crédits
fournisseurs. Plus le cycle d’exploitation est long, plus les fonds nécessaires pour financer le
cycle, en attendant les rentrées futures, devront être importantes et durables. Ces éléments
déterminés en temps d’écoulement devront être modifiés en fonction de l’impact qu’ils ont sur
le chiffre d’affaires. Cette méthode est appelé la méthode des experts comptables ou du temps
d’écoulement. Les objectifs de cette méthode se présentent comme suit :

10
v Utiliser le fonds de roulement normatif comme moyen de contrôle des composantes du
BFR ;
v Faire du BFR un outil prévisionnel ;
v Exprimer le besoin de financement en jours / chiffre d’affaires.

26- Que signifie le temps d’écoulement ?

-Le temps d’écoulement représente le temps nécessaire pour transformer les éléments
circulants en liquidité, c.-à-d. calculer la durée de rotation des stocks et du crédit clients ainsi
qu’évaluer la durée des dettes fournisseurs. Les ratios de rotation ou temps d’écoulement
doivent respecter les règles suivantes :

ÿ Le numérateur et le dénominateur doivent être cohérents ;


ÿ Les ratios sont exprimés en jours sur la base d’une année de 360 jours.

27- Que signifie le coefficient de structure ?

-C’est un coefficient qui mesure l’importance du poste par rapport au chiffre d’affaires HT.

28- Qu’est-ce qu'on entend par le temps pondéré ?

- Les TE s’expriment dans des unités différentes, pour connaître le BFR exprimé en jours de
CA HT, il faut les convertir dans cette unité commune en utilisant des coefficients de
structure (CS) appelé aussi des coefficients de pondération.

TE × CS = X j CA HT

29- Quelles sont les différentes sources des modes de financement ?

- Le choix d’une formule de financement des investissements est une variable décisionnelle
toute aussi importante que la décision d’investissement elle-même, d’ailleurs les deux types
de décisions sont intimement liés. Donc on trouve le financement interne et le financement
externe.

30- Quelle différence existe-elle entre le financement interne et le financement


externe ?
-Le financement interne : C’est l’auto-affectation par une entreprise de ses ressources propres
à ses besoins de financement : c’est le processus d’autofinancement. On rappelle que
l’autofinancement signifie la réalisation des projets avec ses propres moyens financiers
(Trésorerie disponible).

11
- Le financement externe : regroupe les moyens financiers que l’entreprise trouve à l’extérieur
à savoir :

ÿ L’augmentation externe du capital : L’augmentation externe du capital est une


opération relativement complexe et coûteuse. En effet, cette décision ne peut être prise
que par l’Assemblée générale extraordinaire des actionnaires à la majorité des deux
tiers des suffrages exprimés, le quorum exigé étant la moitié à la première convocation
et éventuellement le quart à la seconde. Et pour que cette opération n’échoue pas il
faut que 75% au moins des actions émises trouvent preneur si non tout doit être
annulé.
ÿ L’emprunt bancaire : Dans ce type de financement, l’entreprise a pour seul
interlocuteur la banque prêteuse, ou le pool bancaire si le financement est accordé par
plusieurs banques réunies. Les modalités de remboursement de ces emprunts peuvent être
de trois sortes :
v Remboursement par amortissements constants.
v Remboursement par annuités constantes.
v Remboursement in fine.

ÿ L’emprunt obligataire : L’entreprise peut faire appel à l’emprunt obligataire


lorsqu’elle veut s’endetter directement sur le marché financier sans passer par les
banques. L’emprunt est obtenu grâce à une émission d’obligations (titres de crédit
négociables sur le marché financier) dont la valeur nominale globale représente la
dette de l’entreprise envers les porteurs (les obligataires).

ÿ Le crédit bail (Leasing) : C’est un contrat de location portant sur un bien meuble ou
immeuble assorti d’une option d’achat à un prix fixé à l’avance. Au terme de la
période irrévocable, l’entreprise a le choix entre :

¸ Lever l’option d’achat et donc devenir propriétaire du bien ;


¸ Prolonger le contrat de location ;
¸ Restituer le bien.

31-Qu’elles sont les caractéristiques, les avantages et les limites


d’autofinancement ?

Les caractéristiques Les avantages Les inconvénients


¸ C’est une auto-affectation ¸ Permet de préserver ¸ L’entreprise ne permet pas
par une entreprise de ses l’indépendance financière de réaliser des économies
ressources propres à ses de l’entreprise vis-à-vis des d’impôt, car elle n’implique
besoins de financement. banques. pas de charges financières.

12
¸ C’est un surplus monétaire ¸ Une augmentation interne ¸ L’autofinancement peut être
non distribué issu du cycle du capital qui permet aux obstacle à une meilleure
d’activité de l’entreprise. actionnaires ou aux affectation des ressources
associés d’éviter financières.
l’augmentation externe du
capital.
¸ Une ressource financière
disponible sans charges
financières.

32- Qu’elles sont les caractéristiques, les avantages et les limites du crédit-bail ?

Les caractéristiques Les avantages Les inconvénients


¸ Ce mode de ¸ Facilité et rapidité ¸ Moyen généralement plus
d’obtention.
financement permet à coûteux.
l’entreprise d’obtenir des ¸ C’est un financement qui ¸ Perte d’économie
permet à l’entreprise de d’impôt sur les
équipements sans avoir à
réaliser des économies d’IS
investir. grâce aux charges de location bénéfices liée à la
comptabilisées. déductibilité des
¸ C’est une location avec ¸ Il permet à l’entreprise de amortissements
option d’achat. maintenir son indépendance lors d’une
financière vis-à-vis des
banques. acquisition par
emprunt.

33- Quels sont les critères de choix de financement ?


-On trouve trois critères de choix de financement :

ÿ La rentabilité financière : C’est la recherche de la maximisation du bénéfice par


action, les associés et les actionnaires ils cherchent toujours un objectif, c’est la
maximisation du bénéfice par action.

Résultat net
=
Capitaux propres

13
ÿ Le coût : Le coût c’est un autre critère pour comparer entre deux modes de
financement, lorsqu’il s’agit de deux mêmes modes de financement, par exemple le
choix entre deux modalités de crédit. En principe général le coût d’une source de
financement est le taux pour lequel il y a équivalence entre le capital mis à la
disposition de l’entreprise et l’ensemble des sommes réellement décaissées en
contrepartie.
ÿ La méthode des encaissements et décaissements : C’est un critère qui permet à
l’entreprise de calculer la VAN de chaque modalité de financement pour prendre une
décision plus précise.

34- Qu’est ce qu’on entend par la notion de la rentabilité ?


-La rentabilité peut être définie comme la capacité d’une entreprise à dégager des résultats
(positifs) à partir des capitaux investis.

35- Qu’est-ce que ça veut dire l’effet de levier ?


- L’effet de levier détermine le montant maximum d'endettement acceptable pour une société,
sans mettre en risque ses capitaux propres. L'effet de levier explique comment il est possible
de réaliser une rentabilité des capitaux propres qui est supérieure à la rentabilité de l'ensemble
des fonds investis.

36- Quelle est la différence entre la rentabilité économique et la rentabilité


financière ?
- La rentabilité économique est un indicateur de la profitabilité d'une entreprise, elle mesure
la rentabilité des capitaux engagés, c’est-à-dire la capacité de l’entreprise à générer des
bénéfices à partir des capitaux investis (capitaux propres et l’endettement).Par contre La
rentabilité financière mesure la rentabilité des capitaux propres, c’est-à-dire la capacité de
l’entreprise à rémunérer les associés. Pour attirer les investisseurs ou ne pas « perdre » les
associés actuels, l’entreprise a pour objectif de maximiser cet indicateur.
é ′
∑ La rentabilité économique =
é
Avec Actif économique = Actif immobilisé + BFR ou bien Actif économique =
capitaux propres + Dettes de financement.
é
∑ La rentabilité financière =

37- Que signifie un effet de massue ?


-L’effet de massue appelé aussi effet boule de neige, on parle de ce dernier lorsque le taux de
la rentabilité économique est inférieur au taux d’intérêt, donc l’effet de levier joue dans un
sens défavorable, c'est-à-dire que le recours à l’endettement pénalise la rentabilité financière
des fonds propres.

14
38- Qu’est-ce que ça veut dire un effet de levier positif ?
-On parle d’un effet de levier positif lorsque le taux de la rentabilité économique est supérieur
au taux d’intérêt, dans ce cas l’effet de levier joue favorablement, donc le recours à
l’endettement accroît la rentabilité financière des fonds propres.

39- Qu’est ce qu’on entend par un plan de financement ?


-Le plan de financement est un document prévisionnel pluriannuel, établi pour une durée plus
de 3 ans et regroupant :

¸ Les ressources stables dont disposera l’entreprise pour chacune des années futures
d’un projet.
¸ Les emplois stables auxquels elle devra faire face pendant ces mêmes années.

Le plan de financement permet de s’assurer de l’équilibre financier d’un projet en


récapitulant, d’une part, l’ensemble des besoins financiers du projet à satisfaire et, d’autre
part, les ressources apportées.

40- Quels sont les objectifs d’un plan de financement ?


-Les objectifs d’un plan de financement se présentent comme suit :

ÿ Les besoins de financement sont constitués par toutes les sommes « décaissées » par
l’entreprise et notamment par les immobilisations, les remboursements d’emprunt, les
remboursements de comptes courants d’associés et la variation du besoin en fonds de
roulement.
ÿ Afin de financer les besoins identifiés dans la première partie, le porteur de projet va
identifier des ressources adéquates : déblocage d’emprunts, apports en comptes
courants, apports en capital et capacité d’autofinancement.
ÿ Il est demandé par les banques pour l'octroi des prêts et par les responsables publics
pour l'établissement des dossiers de demande de subventions d'investissement.

41-Comment peut-on construire un plan de financement ?


-L'élaboration du plan de financement passe au minimum par deux étapes :

v l'établissement d'un plan sans les financements externes (endettement, augmentation


de capital…..) pour mettre en évidence les besoins à couvrir en fonction des
insuffisances constatées en fin de chaque période ;
v l'établissement d'un plan de financement équilibré, avec une trésorerie finale positive
où nulle. le total des ressources doit être identique à celui des besoins pour obtenir
l’équilibre.

42- Que signifie un tableau de financement ?


-Le tableau de financement est un état de synthèse qui explique les variations du patrimoine et
de la situation financière de l’entreprise au cours d’une période de référence. Appelé
15
également le tableau des ressources et emplois, car il classe les flux financiers de l’entreprise
en emplois et ressources.

-Il est à noter que sont considérées comme ressources, toute augmentation d’un poste du
passif et toute diminution du poste d’actif. Ainsi que sont considérés comme emplois toute
augmentation d’un poste d’actif et toute diminution d’un poste de passif.

43- Quels sont les objectifs d’un plan de financement ?


-Le tableau de financement permet de :

∑ L’étude de la solvabilité de l’entreprise ;


∑ Capacité à rembourser ses dettes dans les années à venir ;
∑ L’étude de l’évolution de la structure financière ;
∑ Nature des ressources mises en œuvre pour financer les emplois de la période .

16

Vous aimerez peut-être aussi