Vous êtes sur la page 1sur 6

1-1-L’entreprise industrielle

1-1-1-Définition

L’entreprise industrielle est un ensemble de ressources humaine, technique,


technologique et financière qui procède aux activités suivantes :

 Se procurer ou recevoir des matières premières et /ou des composants ;


 Les transformer par apport à la valeur ajoutée ;
 Mettre à la disposition de son client final le produit ainsi obtenu en lui
fournissant éventuellement un service complémentaire associé [1].
1-1-2-Le but de l’entreprise industrielle

L’entreprise est un corps vivant et qu’à ce titre, elle doit être régénérée afin de
survivre .pour répondre à la phase d’Helmut Schmidt : « les profits
d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après-demain.
» le concept de « survie » en tant qu’objectif de l’entreprise a été mis en
évidence par Peter Drucker (école néoclassique, 1959). Le profit devient alors
simplement une condition de la pérennité de l’entreprise et non une finalité.

D’un point de vue plus social qu’économique, James March et Herbert Simon
ont mis en lumière que : « Une organisation poursuivra son existence aussi
longtemps que les contributions fournies par ses participants suffiront à fournir
des avantages en quantité suffisante pour provoquer ces contributions. »

Les objectifs économiques consisteront donc à augmenter le résultat, le


chiffre d’affaires et à diminuer le capital investi, pour tout ce qui concerne la
réalisation des opérations de production, ces paramètres techniques agiront sur
le système social et seront alors une condition nécessaire de son existence.

[1] François. Blondel, « gestion de la production »,5eme édition, DUNOD, P03.


Client Flux Responsabilité Client
D’information

de la direction

Management Mesure, analyse, Satisfaction


des ressources amélioration

Elément
D’entrée
Réalisation de
produit Produit

L’industrie mondiale actuelle n’existerait pas sans le processus industriel. Mais


quelle est cette méthode de travail si précieuse et pourquoi son usage est-il si
répandu ? Tour d’horizon du procédé industriel, de ses avantages et de sa place
dans l’industrie française actuelle.

Un processus industriel est défini par les compétences, savoirs, expériences


qu’il doit posséder pour être en mesure de satisfaire les besoins du marché, tous
les processus doivent organiser se forme d’une architecteur d’un processus
globale, et doivent être orientes clients et la maîtrise de leur interaction.
Ainsi, l’efficacité d’un processus doit être démontrée l’amélioration
continue par le rôle de pilotage de chaque processus en prendre en compte les
indicateurs de la performance par rapport à l’objectif souhaiter. Il s’agit donc de
vérifier ou plus exactement de surveiller que les processus identifiés fabriquent
ce que nous attendons d’eux. Cela suppose que nous devons estimer à l’avance
les résultats que nous souhaitons d’un processus, que nous devons planifier,
autant que faire se peut, ces résultats et que nous devons évaluer les résultats
réellement obtenus.

Définition d’un processus industriel :

Un processus (dit encore procédé ou processus) industriel est l’ensemble des


opérations permettant de transformer des matières premières en biens de
consommation, à l’aide d’une automatisation et d’une optimisation de la
production. Son but est de concevoir un produit de la façon la plus ergonomique
et économique possible au moyen de critères précis, qui sont décrits dans un
cahier des charges dédié : le « livre de procédé » (= processus data book).

Ce dernier détaille tous les éléments nécessaires à la conception du produit fini :


moyens matériels nécessaires à son élaboration, listage des opérations et des
conditions physiques à respecter, capacité de production…

Concrètement, il donne lieu à l’installation d’une série d’appareils, appelée unité


de production. Au terme d’une série d’opérations (coulée, usinage, formage…),
cette unité de production transforme les matières premières en produits finis.

1-2 L’approche processus


L’approche processus est l’un des huit principes de management de la
qualité identifiés dans la norme ISO 9000 :2000 : « un résultat escompté est
atteint de façon plus efficiente lorsque les ressources et activités afférentes sont
gérées comme un processus ». La norme ISO 9001 : 20001 précise que « pour
qu’un organisme fonctionne de manière efficace, il doit identifier et gérer de
nombreuses activités corrélées. Toute activité utilisant des ressources et gérée de
manière à permettre la transformation d’éléments d’entrée en éléments de sortie,
peut être considérée comme un processus. L’élément de sortie d’un processus
constitue souvent l’élément d’entrée du processus suivant. L’approche processus
désigne l’application d’un système de processus au sein d’un organisme, ainsi
que l’identification, les interactions et le management de ces processus » [25].

L’un des avantages de l’approche processus est la maîtrise permanente qu’elle


permet sur les relations entre les processus au sein du système processus, ainsi
que leurs combinaisons et interactions. Lorsqu’elle est utilisée dans un système
de management de la qualité, cette approche souligne l’importance :

 De comprendre et de satisfaire les exigences ;

 De mesurer la performance et l’efficacité des processus ;

 D’améliorer en permanences des processus.


Françoise Tessier, « influence de l’approche processus de la norme ISO 9001versions 2000 », 19/3/2001,
www.canan.fr/Iipsor/dso/artecles/data/tessier.pdf.

Les avantages des procédés industriels :

Comme vous pouvez l’imaginer, les avantages de cette méthode sont


extrêmement nombreux. Bien que la mise en place d’un procédé industriel soit
en général coûteuse, l’investissement est remboursé sur le long terme par sa
rentabilité.

 D’abord, le procédé permet l’optimisation des lignes (ou chaînes) de


production, et de tous les facteurs qui les accompagnent : matériel,
matières premières, énergie, main d’œuvre… Il va à l’essentiel et, sur le
long terme, élimine les dépenses superflues.

 Ensuite, en permettant de produire en grande quantité, rapidement, et sans


faire d’erreurs, il fait gagner à son entreprise en temps et en précision ;
donc, en efficacité.

 Enfin, il réduit le besoin en main d’œuvre.

 Grâce à ces divers avantages, il offre l’opportunité de baisser


considérablement le prix des produits fabriqués, et donc de vendre
davantage. C’est ce qui explique son succès dans l’industrie française.

Les industries de processus

Automobile, beauté, défense, chimie, plastique… Toutes les grandes entreprises


du monde, de tous les horizons, font aujourd’hui appel au procédé industriel
pour optimiser leur production.

La méthode du processus peut en effet s’appliquer à tous les types de


production : équipement de haute-technologie dans les domaines de la défense et
de l’aéronautique (comme chez le groupe Safran par exemple), production en
chaîne dans l’agroalimentaire (Nestlé, Danone…) ou encore manipulation
biologique en pharmaceutique (Sanofi,phyzer)… Elle est omniprésente dans tout
le prisme de l’industrie.

En un mot, du moment où il y a production de biens en série, il y a procédé


industriel. Son efficacité et son ergonomie sont devenues la grammaire du
milieu industriel mondial et ont permis d’arriver aux niveaux de production
auxquels nous nous trouvons.

Zoom sur le métier d’ingénieur en génie des procédés :


Enfin, pour finir ce tour d’horizon, il convient de se pencher sur le concepteur
des procédés industriels :

L’ingénieur en génie des procédés :

L’ingénieur en génie des procédés est la personne qui conçoit et met en place les
installations du procédé. Elle est ainsi responsable de la gestion de l’énergie, de
l’ergonomie de l’unité de production, de l’utilisation optimale des matières
premières et de la limitation des atteintes à l’environnement.

Quatre filières relativement différentes sont possibles pour un ingénieur en


charge du génie des procédés :

Agro-industrie (AI), Modélisation, Conception, Optimisation des Procédés


(MCOP), Qualité, Sécurité, Environnement (QSE), et Thermique-Energétique
(TE). Il lui est aussi possible d’entreprendre des formations dans des filières
transversales, telles que le Management des Projets Innovants, qui offre une
compréhension plus globale de l’entreprise et de l’environnement de travail.

Pour résumer, on retiendra que : le processus industriel est une méthode


détaillée permettant de transformer un objet A en un objet B au travers d’une
série d’installations nommée unité de production ; c’est l’ingénieur en génie des
procédés qui conçoit, adapte et supervise cette installation. Elle a pour but
d’optimiser l’ergonomie de la production, et c’est pourquoi elle est
incontournable dans le fonctionnement des entreprises.