Vous êtes sur la page 1sur 4

Atelier : écrire l’anthropologie, du terrain au texte

Programme des séances


EHESS, 2017-2018

Cet atelier se fonde sur l'idée qu'écrire l'anthropologie s'apprend, et s'apprend d'abord par la
pratique de l'écriture, de la réécriture et de la relecture, dans leur dimension collective.
Chaque séance implique la rédaction préalable d’un texte de format varié (description d'un
espace, d'une scène ou d'un portrait ethnographique, définition de l'objet, élaboration de la
problématique, plan du mémoire, usage des concepts et des catégories analytiques...). À
travers la discussion en commun des textes produits par les participants, nous nous
pencherons sur les stratégies textuelles et stylistiques qui permettent de rendre compte de
l’expérience ethnographique et d'en produire une analyse articulée à la théorie
anthropologique.

Contact : Laure Assaf, laure.assaf@ehess.fr

Calendrier : le 2ème et 4ème lundi du mois, du 13 novembre 2017 au 28 mai 2018.


Salle AS1_24, 54 bd Raspail 75006 Paris.
1er groupe : 11h - 13h, 2ème groupe : 13h - 15h.

Les principales références bibliographiques conseillées sont disponibles sur l’ENT (plate-
forme MOODLE).
Les textes des exercices sont à envoyer au plus tard le mercredi précédant chaque séance,
en veillant à indiquer le numéro de votre groupe dans le titre du fichier. Ils seront mis en ligne
sur l’ENT le jeudi matin.
La validation du cours est fondée principalement sur la lecture et la discussion des textes des
participants à chaque séance.

1
Séance 1 | Du terrain au texte : écrire en anthropologie (13 novembre)

Exposez votre sujet de recherche en une vingtaine de lignes, qui seront résumées en 5 lignes
par un collègue.

Références :
Howard S. BECKER, 2004 [1986]. Ecrire les sciences sociales. Commencer et terminer son article, sa thèse ou
son livre. Paris: Economica. → Chapitres I & III.
Pierre BOURDIEU, Jean-Claude CHAMBEREDON, et Jean-Claude PASSERON (dir.), 1973. Le métier de sociologue.
Paris : Mouton.
Mondher KILANI, 1994. « Du terrain au texte. Sur l'écriture de l'anthropologie ». Communications, 58 (1), 45-60.

Séance 2 | Décrire / écrire l’espace (27 novembre)

Faire la description ethnographique d’un lieu au choix (une ville, un bâtiment, une pièce, un
espace public / naturel…), en une page environ.

Références :
Clifford GEERTZ, 1998. « La description dense. Vers une théorie interprétative de la culture », Enquête, n°6.
Yannick JAFFRE, 2003. « La description en actes. Que décrit-on, comment, pour quoi ? », Pratiques de la
description, Enquête, n°3, pp.55-73.
Lorenza MONDADA, 2000. Décrire la ville - la construction des savoirs urbains dans l´interaction et dans le
texte. Paris : Anthropos.
Georges PEREC, 1982, Tentative d’épuisement d’un lieu parisien. Paris : Christian Bourgois.

Séance 3 | Dire « je » ? L’écriture réflexive (11 décembre)

Expliquez en deux pages maximum quelle a été votre place sur le terrain, et ce que cela
implique pour vos analyses.
Références :
Alban BENSA et Didier FASSIN (dir.), 2008. Les politiques de l'enquête, Paris : La Découverte « Recherches ».
Jeanne FAVRET-SAADA, 1990. « Être affecté », Gradhiva, vol. 8, n°3, pp. 3-10.
Jean-Pierre OLIVIER DE SARDAN, 2000. « Le ‘je’ méthodologique. Implication et explicitation dans l'enquête de
terrain », Revue française de sociologie, vol. 41, n°3, pp. 417-445.

Séance 4 | Élaborer une problématique (8 janvier)

En une page, définissez et distinguez votre sujet de recherche, votre objet d’étude, votre
terrain de recherche et votre problématique.

Références :
Cyril LEMIEUX, 2010. « Problématiser ». In : Serge PAUGAM (dir.), L’enquête sociologique. Paris : Puf, pp. 27-
51.

2
Séance 5 | Exercices de style (22 janvier)

Choisissez une scène ethnographique que vous décrirez à la manière 1/ d’un journaliste ou
essayiste, 2/ d’un romancier, 3/ d’un anthropologue (environ 20 lignes pour chaque texte).

Références :
Clifford GEERTZ, 1996 [1988]. Ici et là-bas. L'anthropologue comme auteur. Paris : Métailié.
Gérard TOFFIN, 1989. « Ecriture romanesque et écriture de l’ethnologie », L’Homme, vol. XXIX, n°111-112, 34-
49.

Séance 6 | Portrait (12 février)

En trois pages maximum, faites le portrait d’une personne importante pour votre terrain
(interlocuteur ou personnage historique, divinité, etc.), sous la forme que vous souhaitez (récit
de vie, extraits d’entretiens, biographie…).

Références :
Daniel BERTAUX, 1997. Les récits de vie. Paris : Nathan Université.
Sylvaine CAMELIN, Josiane MASSARD-VINCENT et Christine JUNGEN (dirs.), 2011. Portraits. Esquisses
anthropologiques. Paris : Éditions Petra.
Daniel FABRE, Jean JAMIN, Marcello MASSENZIO, 2010. « Jeu et enjeu ethnographique de la biographie »,
L'Homme, n°195-196, pp. 7-20.
Josiane MASSARD-VINCENT, 2008. Edie, une vie anglaise. Du portrait comme ethnographie. Montreuil :
Éditions Aux lieux d’être.

Séance 7 | Organiser ses idées… et son plan (26 février)

Présentez un plan détaillé de votre mémoire (ou les grands axes de votre recherche selon le
degré d’avancement) en faisant attention au choix des titres et à l’enchaînement de
l’argumentation.

Références :
Moritz HUNSMANN et Sébastien KAPP (dir.), 2013. Devenir chercheur. Ecrire une thèse en sciences sociales.
Paris : EHESS.
Bruno LATOUR, 2004. « Comment finir une thèse de sociologie. Petit dialogue entre un étudiant et un professeur
(quelque peu socratique) ». Revue du MAUSS, 2 (24), 154-172.

Séance 8 | De l’interprétation en anthropologie (12 mars)

(Exercice en classe) Création d’un texte sur une thématique commune à partir de « lots »
donnés (extraits de carnet de terrain, extraits d’entretien, articles de journaux, cartes, etc.).

Références :
Bernard LAHIRE, « Risquer l’interprétation. Pertinences interprétatives et surinterprétations en sciences
sociales », Enquête, n°3, 1996. « Interpréter, Surinterpréter ». https://enquete.revues.org/332
Jean-Pierre OLIVIER DE SARDAN, 2008. La rigueur du qualitatif. Les contraintes empiriques de l’interprétation
socio-anthropologique. Louvain la Neuve : Bruyant.

3
Séance 9 | Outils théoriques et concepts analytiques, ou bien « gros mots » ou
« catégories zombies » ? (26 mars)

Proposez une nouvelle version d’un texte déjà rédigé en faisant attention au statut des
concepts employés ; reformulez toutes les phrases contenant des « gros mots » (termes
vagues, fourre-tout, etc.).

Références :
Francis AFFERGAN, 1999. Construire le savoir anthropologique. Paris : Puf.
Ulrick BECK et Elisabeth BECK-GERNSHEIM, 2008. « Zombie categories: Interview with Ulrich Beck », in
Individualization. Londres : Sage Publications.
Howard S. BECKER, 2004 [1986]. Ecrire les sciences sociales. Commencer et terminer son article, sa thèse ou
son livre. Paris: Economica. → Cf. les chapitres II, V & VII.

Séance 10 | Composer avec des données multiples (9 avril)

Proposez un texte qui tente d’intégrer des données de formes variées (images ou illustrations,
données numériques, tableaux et graphiques…).

Séance 11 | Introduction et conclusion (14 mai)

Rédigez la conclusion de votre mémoire, ou d’un chapitre de votre mémoire.


En classe : suggestion d’introduction à partir de la conclusion proposée par un autre étudiant.

Séance 12 | Écrire et réécrire (28 mai)

Une semaine avant la séance : envoyez un brouillon de chapitre de mémoire (15-20 pages
maximum).
Pour le jour de la séance : commentez et annotez le chapitre d’un collègue comme s’il
s’agissait d’un article à publier dans une revue d’anthropologie, en tenant compte des critères
adoptés.

Et pour dédramatiser un peu… Quelques ressources en ligne sur le quotidien de l’écriture :


o « Assieds-toi et écris ta thèse ! Trucs pratiques pour la rédaction scientifique »,
conférence en ligne sur les méthodes d’organisation du travail d’écriture :
http://www.canalc2.tv/video/13512
o « Histoire à lunettes », blog de doctorant, https://histoiresalunettes.wordpress.com/
o « Le journal d’une thésarde », feuilleton radiophonique,
http://culturebox.francetvinfo.fr/des-mots-de-minuit/feuilleton-journal-d-une-thesarde/
o « PhD Comics », bandes dessinées humoristiques,
http://www.phdcomics.com/comics.php
o « The Thesis Whisperer », blog de doctorant (en anglais), https://thesiswhisperer.com/

Vous aimerez peut-être aussi