Vous êtes sur la page 1sur 55

REPUBLIQUE DU BENIN

***********
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT
SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE (MESRS)
***********
UNIVERSITÉ D’ABOMEY-CALAVI (UAC)
***********
ÉCOLE POLY TECHNIQUE D’ABOMEY-CALAVI (EPAC)
***********
DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL

CYCLE D’INGENIEUR DE CONCEPTION : 4è Année

GROUPE N°2

RAPPORT DU TRAVAIL DE
GROUPE DE CONSTRUCTION
MIXTE ACIER BETON

1. ATTAKPA M.Japhet E Chargé du cours


2. HOUNGLA Laurel Dr Kocouvi Agapi
Enseignant-
3. TIDJANI Widad Chercheur
4. ZANNOU Moise Maître Assistant
CAMES
Année Académique : 2019-2020
Sommaire

I- Compression centrée
I-1° Démarche méthodologique détaillée de calcul

1-1- Construction Mixte


1-2- Béton armé
1-3- Acier

I-2° Organigramme

2-1- Construction Mixte


2-2- Béton armé
2-3- Acier

I-3° Application numérique

3-1- Vérification de la stabilité de la colonne


3-2- Détermination de la charge maximale
3-3- Dimensionnement

3-3-1- Béton armé


3-3-2- Acier

3-4- Détermination de la charge maximale que les ouvrages


peuvent supporter

3-4-1- Béton armé


3-4-2- Acier

II- Compression excentrée

0
II-1° Démarche méthodologique détaillée de calcul

1-4- Construction Mixte


1-5- Béton armé
1-6- Acier

II-2° Organigramme

2-4- Construction Mixte


2-5- Béton armé
2-6- Acier

II-3° Application numérique

3-1- Vérification de la stabilité de la colonne


3-2- Détermination de la charge maximale
3-3- Dimensionnement

3-3-1- Béton armé


3-3-2- Acier

3-4- Détermination de la charge maximale que les ouvrages


peuvent supporter

3-4-1- Béton armé


3-4-2- Acier

1
Symboles et Désignations avec Mention des Unités SI dans le rapport

Symbole Désignation Unité


A Aire de section mixte efficace mm2
Aa aire de la section du profilé mm2
Ac Aire de la section du béton mm2
As Aire de la section de l’armature mm2
𝑓𝑦𝑑 Résistance de calcul de l’acier N/ mm2
𝑓𝑎𝑑 résistance de calcul de l’acier N/ mm2
𝑓𝑠𝑑 Résistance de calcul de l’armature N/ mm2
𝑓𝑎𝑘 Résistance caractéristique de L
l’acier
𝑓𝑠𝑘 Résistance caractéristique de N/ mm2
l’armature
𝑓𝑐𝑘 Résistance caractéristique du béton N/ mm2
(EI)eff Rigidité en flexion efficace
(EI)eff,II Rigidité en flexion efficace pour
l’analyse au second ordre
Ecm Module sécant d’élasticité du béton en
kN/mm2)
G Module de cisaillement
I Moment d’inertie de flexion de la
section mixte efficace
Ia Moment d’inertie de flexion de la
section en acier
Is Moment d’inertie de flexion de
l’armature en acier
Ic Moment d’inertie de flexion de la
section du béton non fissuré
Ke Facteur de correction pour les
poteaux mixtes
K0 Facteur de calibration

2
L Portée Mm
L0 Longueur de porte a faux
M Moment fléchissant
Ma,Ed Moment fléchissant de calcul
appliqué a la section en acier de
construction
Mb,Ed Valeur de calcul du moment
résistant au flambement d’une
poutre mixte
Mc,Ed La part du moment fléchissant de
calcul appliqué au béton de la
section mixte
Mcr Moment critique élastique du
déversement
MEd Moment fléchissant de calcul
Mmax ,Rd Valeur e calcul maximal du
moment résistant
Mpl,a,Rd Valeur de calcul du moment
résistant plastique de la section en
acier
Mpl,N,Rd Valeur de calcul du moment
résistant plastique de la section en
prenat en compte de l’effort de
compression normale
Mpl,Rd Valeur de calcul du moment
résistant plastique de la section
mixte
Mpl,y,Rd Valeur de calcul du moment
résistant plastique selon l’axe y-y
de la section mixte
Mpl,z,Rd Valeur de calcul du moment
résistant plastique selon l’axe z-z
de la section mixte

3
My,Ed Moment fléchissant de calcul
appliqué a la section mixte selon
l’axe y-y
Mz,Ed Moment fléchissant de calcul
appliqué a la section mixte selon
l’axe z-z
N Effort normal de compression
Npl,Rd Valeur de calcul de la résistance
plastique de la section mixte a
l’effort normal de compression
Npl ,Rk Valeur caractéristique plastique de
la section mixte a l’effort normal de
compression
VEd Valeur de calcul de calcul de
l’effort tranchant sur la section
mixte
Va,Ed Valeur de calcul de l’effort
tranchant sur la section en acier
Vc,Ed Valeur de calcul de l’effort
tranchant sur l’enrobage en béton
Fcd Valeur de calcul de la résistance à
la compression du béton sur
cylindre
Fck Valeur caractéristique de la
résistance à la compression du
béton
Ha Hauteur de la section en acier
Hc Hauteur de la section de l’enrobage
en beton d’une section en acier
T Age, épaisseur
Tf Epaisseur d’une semelle de l’acier
de construction
Tw Epaisseur de l’âme de l’acier de
construction

4
Y Axe parallèle aux semelles Sans
Z Axe perpendiculaire aux semelles unité
𝛽 Facteur ; paramètre de
transformation
𝛾c Coefficient partiel pour le béton
𝛾M Coefficient partiel pour une
propriété de matériau
𝛾M0 Coefficient partiel pour l’acier de
construction, appliqué à la
résistance de section droite
𝛾M1 Coefficient partiel pour l’acier de
construction, appliqué à la
résistance d’éléments aux
instabilités évaluée par vérification
des éléments
Δ Rapport de contribution

5
I-) Compression Axiale

I-1° Démarche méthodologique détaillée de calcul

1-1- Construction Mixte

L’eurocode 4 présente deux méthodes de dimensionnement des poteaux


mixtes. La première est une Méthode Générale qui impose de prendre
explicitement en compte les effets du second ordre et les imperfections.
Cette méthode peut notamment s'appliquer à des sections de poteaux qui ne
sont pas symétriques ainsi qu’à des poteaux de section variable sur leur
hauteur. Elle nécessite l'emploi d’outils de calcul numérique et ne peut être
envisagée que si l’on dispose des logiciels appropriés. La seconde est une
Méthode Simplifiée utilisant les courbes de flambement européennes des
poteaux en acier qui tiennent implicitement compte des imperfections
affectant ces poteaux. Cette méthode est en pratique limitée au calcul des
poteaux mixtes présentant une section doublement symétrique et uniforme
sur leur hauteur. Les deux méthodes sont fondées sur les hypothèses
classiques suivantes :
 Il y a une interaction complète entre la section en acier et la
section de béton et ce, jusqu'à la ruine ;
 Les imperfections géométriques et structurales sont prises
en compte dans le calcul ;
 Les sections droites restent planes lors de la déformation du
poteau.
Seule la Méthode Simplifiée est développée ci-après, celle-ci étant en
effet applicable à la majorité des cas de figure.
6
***Voilement local des parois des éléments structuraux en acier

La présence de béton correctement tenu en place dans les sections


totalement enrobées prévient le voilement local des parois du profil en acier
si l'épaisseur d'enrobage de béton est suffisante.
Celle-ci ne peut dès lors être inférieure au maximum des deux valeurs
suivantes :
 40 mm;
 1/6 de la largeur b de la semelle du profil en acier.
Cet enrobage destiné à empêcher tout éclatement prématuré du béton
doit être armé transversalement.

***Condition d'utilisation de la méthode simplifiée de calcul

L'application de la méthode simplifiée comporte les limitations suivantes :


 La section transversale du poteau est constante et présente une double
symétrie sur toute la hauteur du poteau.
 2- Le rapport de contribution relative de la section en acier à la

résistance de calcul de la section complète, à savoir 𝛿 = (𝐴𝑎ƒ𝑦/𝛾𝑎

)/𝑁𝑝𝑙.𝑅𝑑, est compris entre 0,2 et 0,9 ;

 L'élancement réduit du poteau mixte, ne dépasse pas la valeur de 2,0


;
 Pour les sections totalement enrobées, les épaisseurs maximales

d’enrobage de béton pouvant être utilisée dans le calcul sont limitées

à
7
max Cz= 0.3hc et max Cy= 0.4bc

 La section d’armature longitudinale As à prendre en compte dans les


𝑨𝒔
calculs doit être comprise entre 0.3% ≤ ≤ 6%
𝑨𝒄

 Le rapport de la hauteur de la section du poteau à sa largeur se situe


𝒉𝒄
entre les valeurs limites 0.2 et 5. autrement dit 0.2 ≤ ≤5
𝒃𝒄

***Résistance plastique à la compression axiale


La résistance en section vis-à-vis d’une charge axiale de compression
est obtenue en additionnant les résistances plastiques des éléments
constitutifs de cette section, suivant les formules suivantes : Pour les sections
enrobées de béton :

𝑓𝑦𝑘 𝑓𝑐𝑘 𝑓𝑠𝑘


Npl,rd = Aa x + αAc + As x
𝑦𝑎 𝑦𝑐 𝑦𝑠
𝐴𝑎, 𝐴𝑐 et 𝐴𝑠 sont les aires respectives de la section transversale de la
section en acier, du béton et de l'armature. Le confinement du béton
remplissant un profil creux, quelle que soit la forme de celui-ci, est source
d’une augmentation de la résistance du béton ; celle-ci est prise en compte

en remplaçant la valeur 0,85 ƒ𝑐𝑘 par ƒ𝑐𝑘

***La charge élastique critique 𝑁𝑐𝑟


La charge élastique critique 𝑁𝑐𝑟 d’un poteau mixte est calculée en
utilisant la formule d’Euler :

𝜋2 (𝐸𝐼)𝑒𝑓𝑓
𝑁𝑐𝑟 =
(𝑘𝑙𝑜)²

8
Où (𝐸𝐼)eff est la rigidité flexionnelle du poteau mixte relative au plan de
flambement considéré et 𝐿𝑓𝑙, la longueur de flambement correspondante de
ce poteau. Si ce poteau appartient à une ossature rigide, cette longueur de
flambement peut, de manière sécuritaire, être prise égale à la longueur
d’épure L.
Pour les charges de courte durée, la rigidité élastique de flexion effective
(El)e de la section transversale d'un poteau mixte vaut :

(𝐸𝐼)𝑒ff = 𝐸𝑎𝐼𝑎 + 𝐸𝑠𝐼𝑠 + Ke EcmIc


Avec : 𝐼𝑎𝐼𝑐 et 𝐼𝑠inerties flexionnelles

respectives, pour le plan de flexion considéré, du profil en

acier, du béton (supposé non fissuré) et de l'armature.

𝐸𝑎 et 𝐸𝑠modules d'élasticité respectifs du matériau constituant le profil


en acier et de l'acier d'armature.

𝐸𝑐𝑚 Module sécant du béton ;

***L'élancement réduit 𝜆̅

L'élancement réduit 𝜆̅ du poteau mixte pour le plan de flexion considéré est


donné par
𝑁𝑝𝑙,𝑟𝑘 1
𝜆̅ ( )2
𝑁𝑐𝑟

 si l’elancement reduit 𝜆̅ ≤ 2 alors la méthode simplifiée est applicable


 si l’elancement reduit 𝜆̅ ≥0.2 le risque de flambement est non
négligeable

Où Npl,rk = Aa x fyk + αAcfck + As x fsk

9
est la valeur de l’effort normal résistant plastique 𝑁𝑝𝑙.𝑅𝑑 calculé en posant
tous les facteurs partiels de sécurité 𝛾𝑎, 𝛾𝑐 et 𝛾𝑦égaux à 1,0 (c'est à dire en
utilisant les résistances caractéristiques des matériaux).
***Stabilité du poteau mixte en compression axiale
Le poteau mixte présente une résistance au flambement suffisante si, pour
chacun des plans de flambement, l’effort axial de calcul 𝑁𝑆𝑑 est tel que :
𝑁𝑆𝑑 𝜒𝑁𝑃𝑙.𝑅𝑑
Où la valeur de 𝜒, coefficient de réduction relatif au plan de flambement
considéré est donnée en fonction de l'élancement 𝜆̅ et de la courbe
européenne de flambement appropriée. Et
1
𝜒=
φ+(φ2 − ̅
λ2 )1/2

Avec : 𝜑 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆̅2]

Où 𝛼 est le paramètre d’imperfection généralisée, correspondant à la


courbe de flambement retenue.

1-2 Béton armé

 Calcul de l’effort normal ultime en tête du poteau avec la


prise en compte du poids propre du poteau Nu.

 Détermination de la section des armatures longitudinales.

1 𝐵𝑟.𝑓𝑏𝑢
Au ≥ ( βNu - )
0.85 𝑓𝑒𝑑 0.9

 Résistance de l’acier
𝑓𝑒
fed =
1.15

10
 L’élancement
3.5 𝑙𝑓
λ=
𝑎

λ²
β = 0.85
1500

Pris en fonction de la valeur l’élancement trouvé

 Section réduite du béton


Br = (c – 0.02) ² pour une section carrée

 Résistance du béton

 Détermination de la section des armatures minimales

𝐵
Amin=Max (4u ; 0.2 ) (cm²)
100

 Détermination de la section des


armatures maximales

𝐵
Amax = 5 x
100
 Choix d’armature

 Détermination de la section des armatures transversales ϕt


ø𝑙
Øt ≥
3

 Détermination des espacements :


- En dehors d’une zone de recouvrement St
St ≤ Min (15 Φl min; 40 cm; a + 10) (cm)
- En zone de recouvrement
Longueur de recouvrement lr :

11
lr =50 Φ car fe=500
1.3- Acier
- Vérification de la stabilité au flambement simple
- L’effort résistant réduit
- Calcul de l’élancement
- Calcul de 𝜒

12
I-2° Organigrammes

2-1- Construction Mixte


Calcul de la surface et de
l’inertie de la section

Calcul de la résistance
plastique à la
compression Npl,rd

Calcul du rapport de
distribution de l’acier 𝜹

SI 𝟎. 𝟐 ≤ 𝜹 ≤ N
𝟎. 𝟗 Ecrire “la méthode simplifiée n’est pas
applicable’’
Calcul de la charge S
critique élastique de t
flambement Ncr
Calcul de l’élancement
réduit (non
dimensionnel)
N
SI 𝜆ҧ < 2 Ecrire “l’élancement est inadmissible ‘’

S
Détermination du
facteur d’imperfection
𝜶

𝐶𝑎𝑙𝑐𝑢𝑙 𝑑𝑢 𝑓𝑎𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟 𝝓

𝐶𝑎𝑙𝑐𝑢𝑙 𝑑𝑢 𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒
𝑟é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝝌( 𝑦𝑦) 𝑒𝑡 𝝌(𝑧𝑧)

Choix de 𝛘 = 𝐦𝐢𝐧(𝛘( yy)et 𝛘(zz))

Calcul de la résistance au flambement du


poteau à température constante
Ned=𝝌𝑵𝒑𝒍, 𝒓𝒅

F
13
2-2 Béton armé
ORGANIGRAMME DE DIMENSIONEMENT EN COMPRESSION SIMPLE
D’UN POTEAU EN BETON ARME
Données : Combinaison de base : Nu=1.35G+1.5Q ; Longueur de flambement
Section du poteau ; Matériaux : 𝑓𝑐28 , 𝑓𝑒

𝑙𝑓
𝜆 = 2√3 (Section rectangulaire)
𝑎
𝑙𝑓
𝜆= 4 𝐷 (Section circulaire)

𝜆 ≤ 70 FLEXION
COMPOSEE

O N
U O
𝜆 ≤ 50

0.85 0.6
α= 𝛼=
λ 50
1 + 0.2( )² ( )²
35 𝜆

Section Section circulaire


Type de
rectangulaire section Br=∏(𝑑 − 0.02)2 /4
Br=(a-0.02)(b-0.02)

𝑁𝑢 𝐵𝑟. 𝐹𝑐28 𝛾𝑠
𝐴𝑠 ≥ ൬ − ൰
𝛼 0.9𝛾𝑏 𝑓𝑒

4𝑐𝑚2 0.2𝐵 5𝐵
𝐴𝑚𝑖𝑛 = ቘ ; ቙ ; 𝐴𝑚𝑎𝑥 = 100
𝑚 100

Choix de la section
d’acier
1
Armatures transversales ∅𝑡 = ( )∅𝑙 en mm
3

Espacement des cadres 𝑆𝑡 ≤ 𝑚𝑖𝑛ԡ15∅𝑙 ; 𝑎 + 10𝑐𝑚; 40𝑐𝑚ԡ

0.6𝑙𝑠
Longueur de recouvrement 𝑙𝑟 = ቄ
𝑙𝑠
14

F
I
2-2- Acier
ORGANIGRAMME DE DIMENSIONEMENT EN COMPRESSION SIMPLE
D’UN PROFILE METALLIQUE

EFFORT AXIAL DE COMPRESSION N

N≤ 𝑁𝑅 = 𝜒. 𝛽𝐴 . 𝐴. 𝑓𝛾 /𝛾𝑀

N O
O U
N I

𝜆ҧ ≥ 0.2

AUCUN RISQUE
DE
RISQUE DE
FLAMBEMENT FLAMBEMENT

𝜒=1 Calcul de
𝜒

Classes Classes
de de
sections sections

Classes 1,2,3 Classes 4 Classes 1,2,3 Class


es 4

𝛽𝐴 = 1 𝛽𝐴 = 𝐴𝑒𝑓𝑓 / 𝐴 𝛽𝐴 = 1 𝛽𝐴 = 𝐴𝑒𝑓𝑓 / 𝐴

𝑁𝑟 = 𝑁𝑃𝐿 = 𝐴. 𝑓𝛾 /𝛾𝑀𝑂 𝑁𝑟 = 𝐴𝑒𝑓𝑓 . 𝑓𝛾 /𝛾𝑀1 𝑁𝑟 = 𝜒. 𝐴. 𝑓𝛾 /𝛾𝑀1 𝑁𝑟 = 𝜒. 𝐴𝑒𝑓𝑓 . 𝑓𝛾 /𝛾𝑀1


15
I-3° Application numérique

3-1- Vérification de la stabilité de la colonne

1. Vérifier la stabilité d’une colonne mixte (poteau mixte : Profil entièrement


enrobé de béton) vis-à-vis de la compression axiale pour une longueur de
flambement L=6m et ayant les caractéristiques suivantes :

Figure 6 : Poteaux creux carré rempli de béton

Profil : IPE 180 fy = 275 N/mm² Ea = 210000N/mm²


Béton C20/25 fck = 20 N/mm² Ecm = 29000 N/mm²
Armatures 4HA14 fsk = 500 N/mm² Es = 210000 N/mm²

Vérification de l'influence des actions à court terme

1-Vérification préliminaire

Cz ≥ max (40 mm, b/6)

*Cz = (hc-h) /2 = (300-180) /2 = 60 mm


𝑏 91
* = = 15.17mm
6 6

60 ≥ max (40 mm, 15.17mm) donc Cz ≥ max (40 mm, 15.17mm) ok !

16
2-Caractéristiques géométriques de la section

** les sections

• Armatures : 4 HA 14 → 𝐴𝑠 = 4x∏x D2 / 4 = 615.75 mm2


𝐴s =615.75 mm2
• Aciers : 𝐴𝑎 = 2395 mm2
• Béton : 𝐴𝑐 = (𝑏c x hc) - 𝐴𝑠 – Aa = (300 x
300) -615.75 – 2395

Ac = 86989.25 mm²

** les inerties

Suivant l'axe fort YY

 Aciers : 𝐼𝑎, 𝑦𝑦 = 13170000 mm4


∏𝑥 𝐷4 ∏𝑥 𝐷² 30 0
 Armatures: 𝐼𝑠,𝑦𝑦 = 4x ( + x dz²) mm4 avec dz = – 30 -
64 4 2
7 =113 mm
∏𝑥 144 ∏𝑥 14²
𝐼𝑠,𝑦𝑦 =4x ( + x 113²) mm4
64 4
𝐼𝑠, 𝑦𝑦 =7870082.296 mm4

𝑐4
 Béton: 𝐼𝑐,𝑦𝑦 = − 𝐼𝑎,𝑦𝑦 − 𝐼𝑠,𝑦𝑦
12
3004
𝐼𝑐,𝑦𝑦 = – 13170000 – 7870082.296
12

𝐼𝑐, 𝑦𝑦 = 653959917.7 mm4

Suivant l'axe faible ZZ

 Aciers : 𝐼𝑎,zz = 1009000 mm4

17
∏𝑥 𝐷4 ∏𝑥 𝐷² 30 0
 Armatures: 𝐼𝑠,zz = 4x ( + x dy²) mm4 avec dz = – 30 -
64 4 2
7 =113 mm
∏𝑥 144 ∏𝑥 14²
𝐼𝑠,zz =4x ( + x 113²) mm4
64 4
𝐼𝑠,zz =7870082.296 mm4

𝑐4
 Béton: 𝐼𝑐,𝑦𝑦 = − 𝐼𝑎,zz − 𝐼𝑠,zz
12
3004
𝐼𝑐,zz = – 1009000 – 7870082.296
12

𝐼𝑐,zz = 666120917.7 mm4

Vérification de l’applicabilité de la norme

𝐴𝑠
 0.3% ≤ ≤ 6%
𝐴𝑐

𝐴𝑠 615.75
= 𝑥 100 = 0.7%
𝐴𝑐 86989.25

0.3% ≤ 0.7% ≤ 6% OK !

ℎ𝑐
 0.2 ≤ ≤5
𝑏𝑐

300
0.2 ≤ ≤5
300

0.2 ≤ 1 ≤ 5 OK !

3-Résistance plastique à la compression axiale

𝑓𝑦𝑘 𝑓𝑐𝑘 𝑓𝑠𝑘


Npl,rd = Aa x + αAc + As x
𝑦𝑎 𝑦𝑐 𝑦𝑠
275 20 500
Npl,rd = 2395 x + 0.85x 86989.25 + 615.75 x
1.1 1.5 1.15
Npl,rd = 1852345.558 N

18
Le coefficient de participation de l'acier = 𝐴𝑎ƒ𝑦d /𝑁𝑝𝑙. 𝑟𝑑 =
2395x250/1852345.558 = 0.323.

0,2 < 𝛿 = 0,323 < 0,9 d'où la méthode simplifier est applicable.
Vérifions l’épaisseur maximal d’enrobage
Max Cz = 0.3hc et max cy = 0.4bc
Cz = 0.3x300 = 90mm et Cy = 0.4x300 = 120 mm
4-Rigidité efficace en flexion de la section transversale du poteau mixte

(𝐸𝐼)𝑒ff = 𝐸𝑎𝐼𝑎 + 𝐸𝑠𝐼𝑠 + Ke x Ecm x Ic

Suivant l'axe fort YY

(𝐸𝐼)eff,𝑦𝑦 = 210000 𝑥 13170000 + 210000 𝑥 7870082.296 + 0.6x29000x


653959917.7
(𝐸𝐼)eff,𝑦𝑦 = 1.58 1013 N.mm²
Suivant l'axe faible ZZ

(𝐸𝐼)eff,zz =210000(1009000+7870082.296)+0.6x29000 x 666120917.7

(𝐸𝐼)eff,zz = 1.35 1013 N.mm²

Calcul de l’effort normal résistant plastique

Npl,rk = Aa x fyk + αAcfck + As x fsk


Npl,rk = 2395 x275 + 0.85x 86989.25 x 20 + 615.75 x 500
Npl,rk = 2445317.25 N

5- La charge élastique critique

19
𝜋2 (𝐸𝐼)𝑒𝑓𝑓
𝑁𝑐𝑟 =
(𝑘𝑙𝑜)²

Suivant l'axe fort YY

𝜋2 (𝐸𝐼)𝑒𝑓𝑓,𝑦𝑦
𝑁𝑐𝑟,yy=
(𝑘𝑙𝑜)²

𝜋2 x1.58 1013
𝑁𝑐𝑟,yy =
(1𝑥6000)²

𝑁𝑐𝑟,𝑦𝑦 = 4331659.709 N

Suivant l'axe faible ZZ

𝜋2 (𝐸𝐼)𝑒𝑓𝑓,𝑦𝑦
𝑁𝑐𝑟,zz=
(𝑘𝑙𝑜)²

𝜋2 x1.35 1013
𝑁𝑐𝑟,zz =
(1𝑥6000)²

𝑁𝑐𝑟,zz = 3701101.65 N

6- Les élancement réduit


𝑁𝑝𝑙,𝑟𝑘 1/2
𝜆̅ ( )
𝑁𝑐𝑟

Suivant l’axe yy
𝑁𝑝𝑙,𝑟𝑘 1/2
𝜆̅ yy ( )
𝑁𝑐𝑟,𝑦𝑦

𝟐𝟒𝟒𝟓𝟑𝟏𝟕.𝟐𝟓 1/2
𝜆̅yy ( )
4331659.709

𝜆̅ yy 0.75
Suivant l'axe faible ZZ
𝑁𝑝𝑙,𝑟𝑘 1/2
𝜆̅zz ( )
𝑁𝑐𝑟,𝑧𝑧
20
𝟐𝟒𝟒𝟓𝟑𝟏𝟕.𝟐𝟓 1/2
𝜆̅zz ( )
3701101.65

𝜆̅zz 0.81
L’elancement reduit 𝜆̅ ≤ 2 alors la methode simplifiée est applicable
Le risque de flambement est non négligeable sur les deux axes. Car 𝜆̅zz
0.81> 0.2 et 𝜆̅yy 0.75 > 0.2 .
7- Le coefficient de réduction au flambement est calculé suivant
1
𝜒= ̅2 )1/2
φ+(φ2 − λ

Avec : 𝜑 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆̅2]

Suivant l'axe fort YY :


𝜑yy = 0.5[1 + 0.34(0.75− 0.2) + 0.752] = 0.875
1
𝜒𝑦𝑦 = = 0.75
0.875+(0.8752 −0.752 )1/2

𝜒𝑦𝑦=0.75

Suivant l'axe fort zz :

𝜑zz = 0.5[1 + 0.49(0.81− 0.2) + 0.812] = 0.978

1
𝜒𝑦𝑦 = = 0.66
0.978+(0.9782 −0.812 )1/2

𝜒𝑧𝑧 = 0,66

𝜒= min(𝜒yy, 𝜒zz ) = 0.66

8- Calcul de la résistance au flambement sous charge centrée

𝑁E𝑑 𝜒𝑁𝑃𝑙.𝑅𝑑

21
1- 𝑁E𝑑 = 1.35 G + 1.5 Q
𝑁E𝑑 = 1.35x 80000 + 1.5 x 60000
𝑁E𝑑 = 198000 N

• 𝜒 𝑁𝑃𝑙.𝑅𝑑 → 0.66 x 1852345.558 N = 12222548.068 N

198000N ˂ 1222254 8.068 N OK !


d'où le poteau est vérifié vis-à-vis de la compression axiale

3-2- Détermination de la charge maximale

Déterminons la charge maximale que cette colonne peut supporter


D’après la première question 1

𝑁E𝑑 = 12222548.068 N = 12222.548 KN

3-3- Dimensionnement

Pour cette charge maximale, on maintient la hauteur et les liaisons aux


extrémités de la colonne.
--Dimensionnons cette colonne lorsqu’elle est entièrement en :

3-3-1- Béton armé

1-Détermination de la section des armatures longitudinales.


Sachant que moins de la moitié des charges sont appliquée sur le poteau
avant 90 jours, t > 24h, béton fc28 = 20 MPa et acier FeE500HA
L= 6m

22
1 𝐵𝑟.𝑓𝑏𝑢
Au ≥ ( βNu - )
0.85 𝑓𝑒𝑑 0.9

2- Résistance de l’acier
𝑓𝑒 500
fed = = = 434.783 Mpa
1.15 1.15

3- L’élancement
3.5 𝑙𝑓 3.5 𝑥 1 𝑥 600
λ= = = 70
𝑎 30

λ= 70 alors
λ² 70²
β = 0.85 = 0.85 = 2.78
1500 1500

4- Section réduite du béton


Br = (c – 0.02) ² = (0.3 – 0.02) ² = 0.0784 m²
5- Résistance du béton

fbu = 11.33 MPa

1 0.0784 𝑥 11.33
6- Au ≥ ( 2.78 x 12222548.068x10−6 - )
0.85𝑥 434.783 0.9
Au ≥ 0.089m² = 8.92 cm²

𝐵
7- Amin=Max (4u ; 0.2 ) (cm²)
100
- u =0.3 x 4 u = 1.2 cm²
30𝑥30
- 0.2 = 1.8 Amin = 1.8 cm2
100

23
𝐵 30𝑥30
8- Amax = 5 x =5x = 45cm²
100 100

Amin ≤ Au ≤ Amax
Prenons Au = 8.92 cm²
Choix d’armature
8HA12 totalisant 9.05 cm2

9-Détermination de la section des armatures transversales ϕt


ø𝑙 12
Øt ≥ =
3 3

Øt ≥ 4
prenons Øt = 6 mm

10-Détermination des espacements :


- en dehors d’une zone de recouvrement St
St ≤ Min (15 Φl min; 40 cm; a + 10) (cm)
St ≤ Min (15 x 1.2; 40 cm; 30 + 10)
St=15cm
- En zone de recouvrement
Longueur de recouvrement lr :
lr = 50 x 1.2
lr = 60 cm

24
3-3-2- Acier

Dimensionnement de l’acier
- Vérification de la stabilité au flambement simple
𝑁𝑒𝑑 ≤ 𝑁𝑅 = 𝜒𝛽𝐴𝐴𝑓𝑦/𝛾𝑀1

L’effort résistant réduit :


𝑓𝑦
Nb,Rd = ꭓ . ꞵA . A .
𝛾𝑀1

 Choisissons IPE 180


Calculons l’élancement

𝜆 𝜋²𝐸
𝜆̅ avec 𝜆 = lf/imin et 𝜆1=√
𝜆1 𝑓𝑦

𝑙𝑓
 𝜆= avec lf = k x lo et lo= 6000 mm
𝐼𝑚𝑖𝑛

6000
𝜆=
20.5
𝜆 =292.68
𝜋²𝐸
 𝜆1=√
𝑓𝑦

𝜋²210000
𝜆1=√
275
𝜆1=86.81
𝜆
 𝜆̅
𝜆1
292.68
𝜆̅
86.81
𝜆̅ 3.37
25
𝜆̅ 3.37 >0.2 donc il y a risque de flambement, calculons 𝜒

 calculons 𝜒

1
𝜒=
φ+(φ2 − ̅
λ2 )1/2
Avec : 𝜑 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆̅2]

𝜑zz = 0.5[1 + 0.34(3.37− 0.2) + 3.372] = 6.72


1
𝜒= =
6.72+(6.722 −3.372 )1/2

𝜒 = 0.08
𝑓𝑦
Nb,Rd = ꭓ . ꞵA . A . avec ꞵA= 1 car l’acier est de classe 1.
𝛾𝑀1

Fy = 275 MPa ; 𝛾𝑀1 = 1.1


275
Nb,Rd = 0.08x1x2395 x.
1.1

Nb,Rd = 47900 N
Nb,Rd = 47900 N ˂ 12222548 N donc notre IPE 180 ne repond pas à cet
effort.
 Choisissons IPE 500.
𝑓𝑦
Nb,Rd = ꭓ . ꞵA . A .
𝛾𝑀1

Calculons l’élancement

𝜆 𝜋²𝐸
𝜆̅ avec 𝜆 = lf/imin et 𝜆1=√
𝜆1 𝑓𝑦

𝑙𝑓
 𝜆= avec lf = k x lo et lo= 6000 mm
𝐼𝑚𝑖𝑛

26
6000
𝜆=
43.1
𝜆 =139.21
𝜋²𝐸
 𝜆1=√
𝑓𝑦

𝜋²210000
𝜆1=√
275
𝜆1=86.81
𝜆
 𝜆̅
𝜆1
139.21
𝜆̅
86.81
𝜆̅ 1.60
𝜆̅ 1.60 >0.2 donc il y a risque de flambement, calculons 𝜒

 calculons 𝜒

1
𝜒= ̅2 )1/2
φ+(φ2 − λ
Avec : 𝜑 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆̅2]

𝜑zz = 0.5[1 + 0.34(1.6− 0.2) + 1.602] = 2.02


1
𝜒= =
2.02+(2.022 −1.62 )1/2

𝜒 = 0.30
𝑓𝑦
Nb,Rd = ꭓ . ꞵA . A . avec ꞵA= 1 car l’acier est de classe 1.
𝛾𝑀1

Fy = 275 MPa ; 𝛾𝑀1 = 1.1


275
Nb,Rd = 0.3x1x11550 x.
1.1

Nb,Rd = 866250 N
27
Nb,Rd = 866250 N ˂ 12222548 N donc notre IPE 500 ne repond pas à
cet effort.
 Prenons HD 400x677
𝑓𝑦
Nb,Rd = ꭓ . ꞵA . A .
𝛾𝑀1

Calculons l’élancement

𝜆 𝜋²𝐸
𝜆̅ avec 𝜆 = lf/imin et 𝜆1=√
𝜆1 𝑓𝑦

𝑙𝑓
 𝜆= avec lf = k x lo et lo= 6000 mm
𝐼𝑚𝑖𝑛

6000
𝜆=
111.3
𝜆 =53.91
𝜋²𝐸
 𝜆1=√
𝑓𝑦

𝜋²210000
𝜆1=√
275
𝜆1=86.81
𝜆
 𝜆̅
𝜆1
53.91
𝜆̅
86.81
𝜆̅ 0.62
𝜆̅ 0.62 >0.2 donc il y a risque de flambement, calculons 𝜒

 calculons 𝜒

1
𝜒=
φ+(φ2 − ̅
λ2 )1/2
Avec : 𝜑 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆̅2]

28
𝜑zz = 0.5[1 + 0.49(0.62− 0.2) + 0.622] = 0.80
1
𝜒= =
0.80+(0.802 −0.622 )1/2

𝜒 = 0.77
𝑓𝑦
Nb,Rd = ꭓ . ꞵA . A . avec ꞵA= 1 car l’acier est de classe 1.
𝛾𝑀1

Fy = 275 MPa ; 𝛾𝑀1 = 1.1


275
Nb,Rd = 0.77x1x86340 x.
1.1

Nb,Rd = 16620450 N
Nb,Rd = 17915550 N > 12222548 N donc notre HD 400x677 répond à
cet effort.
3-4- Détermination de la charge maximale que les ouvrages peuvent
supporter
3-3-1- Béton armé
Détermination de la section des armatures longitudinales.
Sachant que moins de la moitié des charges sont appliquée sur le poteau
avant 90 jours, t > 24h, béton fc28 = 20 MPa et acier FeE500HA
L= 6m
1 𝐵𝑟.𝑓𝑏𝑢
Au ≥ ( βNu - )
0.85 𝑓𝑒𝑑 0.9

𝐵𝑟.𝑓𝑏𝑢
𝐴𝑢 𝑥0.85𝑥𝑓𝑒𝑑 +
Nu ≤ 0.9
β
0.0784 𝑥 11.33
0.00615 𝑥0.85𝑥434.73 +
Nu ≤ 0.9
2.78

29
Nu ≤ 436771.22 N
3-3-2- Acier

𝑁𝑒𝑑 ≤ 𝑁𝑅 = 𝜒𝛽𝐴𝐴𝑓𝑦/𝛾𝑀1

L’effort résistant réduit :


𝑓𝑦
Nb,Rd = ꭓ . ꞵA . A .
𝛾𝑀1

Calculons l’élancement

𝜆 𝜋²𝐸
𝜆̅ avec 𝜆 = lf/imin et 𝜆1=√
𝜆1 𝑓𝑦

𝑙𝑓
 𝜆= avec lf = k x lo et lo= 6000 mm
𝐼𝑚𝑖𝑛

6000
𝜆=
20.5
𝜆 =292.68
𝜋²𝐸
 𝜆1=√
𝑓𝑦

𝜋²210000
𝜆1=√
275
𝜆1=86.81
𝜆
 𝜆̅
𝜆1
292.68
𝜆̅
86.81
𝜆̅ 3.37
𝜆̅ 3.37 >0.2 donc il y a risque de flambement, calculons 𝜒

 calculons 𝜒

1
𝜒= ̅2 )1/2
φ+(φ2 − λ
30
Avec : 𝜑 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆̅2]

𝜑zz = 0.5[1 + 0.34(3.37− 0.2) + 3.372] = 6.72


1
𝜒= =
6.72+(6.722 −3.372 )1/2

𝜒 = 0.08
𝑓𝑦
Nb,Rd = ꭓ . ꞵA . A. avec ꞵA= 1 car l’acier est de classe 1.
𝛾𝑀1

Fy = 275 MPa ; 𝛾𝑀1 = 1.1


275
Nb,Rd = 0.08x1x2395 x.
1.1

Nb,Rd = 47900 N

III- Compression excentrée

II-1° Démarche méthodologique détaillée de calcul

1-1- Construction Mixte


 Vérification des limites d’applicabilités de la méthode de calcul
simplifiée
 Vérification de l’enrobage du béton et de l’armature
 Vérification du voilement des éléments en acier
 Vérification de l’introduction des charges et du cisaillement
longitudinal
 Vérification de l’interaction moment fléchissant effort normal

1-2- Béton armé


 Caractéristiques des matériaux
 Combinaison des charges
31
 Calcul de l’excentricité additionnelle
 Calcul de l’excentricité du premier ordre
 Calcul des sollicitations ultimes corrigées pour le flambement
 Calcul des sollicitations ultimes corrigées pour le calcul en
flexion composée
 Calcul du moment réduit de référence
 Calcul du moment réduit du béton
 Calcul de la section des armatures
 Calcul de la section des armatures minimales
 Choix d’armatures

1-3- Acier

 Détermination de la classe du profilé


 Vérification du flambement
 Calcul de χ
 Vérification du déversement du poteau
 Calcule de la charge maximale

32
II-2° Organigramme
Construction Mixte

33
34
35
2-2- Béton armé

36
2-3 Acier

Flexion composée
seule (M+N)

𝑀 ≤ 𝑀𝑁
N O
O U
Risque de flambement 𝜆 ≥ 0.2

𝜒=1 Calcul
de 𝜒

Risque de déversement
Risque de déversement
𝜆𝐿𝑇 ≥ 0.4
𝜆𝐿𝑇 ≥ 0.4

Calcul 𝜒𝐿𝑇 = 1
de 𝜒𝐿𝑇 et 𝜒𝑚𝑖𝑛 𝜒𝐿𝑇 = 𝜒

Classe 1 𝑁𝑆𝑑 𝑘𝑦 𝑀𝑦,𝑆𝑑 𝑘𝑧 𝑀𝑧,𝑆𝑑 1


et 2 + + ≤
𝜒𝑚𝑖𝑛 . 𝐴. 𝑓𝑦 /𝛾𝑀1 𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 /𝛾𝑀1 𝑊𝑝𝑙,𝑧 𝑓𝑦 /𝛾𝑀1 𝛾𝑀1

Classe3 Remplacer 𝑀𝑃𝐿 par 𝑀𝑒𝐿


Classe Remplacer 𝑁𝑃𝐿 par 𝑁𝑒𝑓𝑓 et 𝑀𝑃𝐿 par 𝑀𝑒𝑓𝑓
4

𝐼𝑛𝑡𝑒𝑟𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑒𝑓𝑓𝑜𝑟𝑡 𝑎𝑥𝑖𝑎𝑙 𝑁

0.25𝑁𝑃𝐿
𝑁 > 𝑚𝑖𝑛 ൜
0.50 𝐴𝑊 . 𝑓𝑦

Clas M < MN = Mpl


se 1 Clas 1−𝑛
se 𝑀𝑁𝑦 = 𝑀𝑝𝑙𝑦 ൤ ൨
et 2 M < MN = Mel
1 − 0,5𝑎
Clas 1 et 𝑛−𝑎
𝑀𝑁𝑧 = 𝑀𝑝𝑙𝑧 ቂ1 − ቀ ቁ ²ቃ
se 3 M < MN = Mleff 2 1−𝑎
Clas
se 4 𝑁 𝑀𝑦 𝑀𝑍
Clas + + ≤ 𝛾𝑀0
se 3 𝐴 . 𝑓𝑦 𝑀𝑒𝑙𝑦 𝑀𝑒𝑙𝑍

Clas 𝑁 𝑀𝑦 + 𝑁. 𝑒𝑦 𝑀𝑧 + +𝑁. 𝑒𝑍
+ + ≤ 𝛾𝑀1
𝐴𝑒𝑓𝑓∗ 𝑓𝑦 𝑀𝑒𝑓𝑓𝑦 𝑍
se 437
II-3° Application numérique

3-1- Vérification de la stabilité de la colonne

Vérifions la stabilité de l’ouvrage soumis à la compression


excentrée suivant l’axe yy

**Effort de compression axiale et moment de flexion


D’après la courbe d’interaction, elle peut être remplacée par une
ligne polygonale approximative en sélectionnant 4points A, B, C,
D

- Au point A, nous avons la résistance plastique en compression


axiale

𝑓𝑦𝑘 𝑓𝑐𝑘 𝑓𝑠𝑘


NA = Npl,y,rd = Aa x + αAc + As x
𝑦𝑎 𝑦𝑐 𝑦𝑠
275 20 500
Npl,y,rd = 2395 x + 0.85x 86989.25 + 615.75 x
1.1 1.5 1.15
NA = Npl,y,rd = 1852345.558 N

- Au point B, nous avons une résistance plastique en flexion


uniaxiale pure

MB = Mpl,y,rd = α fcd WBpl,y + fsdAshs + fyd ( Wpl,y – twh²n )


α.fcd.Ac
Hn =
4tf fyd+1.7 fcd ( ba−tw)

0.85 x 13.33 x 86989.279


Hn =
4 x 8 x 250+1.7 x 13.33 ( 91−5.3)

38
Hn = 99.14 mm

WBpl,y = baha² - ( ba – tw ) hn² - Ashs – Wpl,y

WBpl,y = 91x180²-(91-5.3)x99.14² -(615.75x14 )-166400

WBpl,y = 1931056.516

MB = Mpl,y,rd = 0.85 x 13.33 x 1931056.516 +434.78 x 615.75


x 14 +250(166400 – 5.3 x 99.14²)

MB = Mpl,y,rd = 54204776.87 N.mm

-Au point C, nous avons une resistance plastique en


compression et flexion uniaxiale
Mc = MB = Mpl,rd = 54204776.87 N.mm
Nc = α Ac fcd = 0.85 x 86989.279 x 13.33
Nc = 985632.026 N

Au point D
Mmax,y,rd = α fcd WDpl,y + fsd Ashs + fyd Wpl,y
WDpl, = baha² - Ashs – Wpl,y
= 91 x 180² - 615.75 x 14 – 166400
WDpl, = 2773379.5 N
Mmax,y, Rd = 0.85 x 13.33 x 2773379.5 + 434.78 x 615.75 x14
+ 250 x 166400
Mmax,y, Rd = 76771797.41 N.mm²

 Verification du poteau sollicité par une compression axiale


et une flexion uniaxiale
My,ed My,ed
 = ≤ αM
𝑀𝑝𝑙,𝑁,𝑅𝑑 µ𝑑𝑥𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑

39
MEd = Ny,ed x e = 198000 x 100 = 19800000 N.mm
Mpl,y,rd = 54204776.87
 Mpl,n,Rd = Δtf x b (h - Δtf ) fyd

𝑁𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑−𝑁𝑦,𝑒𝑑
- Δtf =
2𝑥𝑏𝑥𝑓𝑦𝑑
1852345.558 −198000
Δtf = = 11.03mm
2𝑥300𝑥250

Mpl,n,rd =11.03x 300 (300 - 11.03) 250

Mpl,n,Rd = 239050432.5 N.mm

- My,ed 19800000
= = 0.083
𝑀𝑝𝑙,𝑁,𝑅𝑑 239050432.5

αM = 0.9 car l’acier est de nuance S275


0.083˂ 0.9 ok !
Verifions la resistance de la section du poteau :
Nꭓ,sd ≤ Npl,y,Rd

198000 ≤ 1852345.558 ok !

1- Vérifions la stabilité de l’ouvrage soumis à la compression


excentrée suivant l’axe zz

**Effort de compression axiale et moment de flexion


D’après la courbe d’interaction, elle peut être remplacée par
une ligne polygonale approximative en sélectionnant 4points
A, B, C, D

40
- Au point A, nous avons la résistance plastique en compression
axiale

𝑓𝑦𝑘 𝑓𝑐𝑘 𝑓𝑠𝑘


NA = Npl,z,rd = Aa x + α Ac + As x
𝑦𝑎 𝑦𝑐 𝑦𝑠
275 20 500
Npl,z,rd = 2395 x + 0.85x 86989.25 + 615.75 x
1.1 1.5 1.15
NA = Npl,z,rd = 1852345.558 N

- Au point B, nous avons une résistance plastique en flexion


uniaxial pure

MB = Mpl,z,rd = α fcd WBpl,z + fsdAshs + fyd ( Wpl,z – twh²n )


α.fcd.Ac
Hn =
4tf fyd+1.7 fcd ( ba−tw)

0.85 x 13.33 x 86989.279


Hn =
4 x 8 x 250+1.7 x 13.33 ( 91−5.3)
Hn = 99.14 mm

WBpl,z = baha² - ( ba – tw ) hn² - Ashs – Wpl,z

WBpl,z = 91x180²-(91-5.3)x99.14² -(615.75x14 )-346000

WBpl,z = 1751456.516 mm3

MB = Mpl,z,rd = 0.85 x 13.33 x 1751456.516 +434.78 x 615.75


x 14 +250(346000 – 5.3 x 99.14²)

MB = Mpl,z,rd = 97069819.07 N.mm

-Au point C,

41
nous avons une résistance plastique en compression et flexion
uniaxiale
Mc = MB = Mpl,z,rd = 97069819. N.mm
Nc = α Ac fcd = 0.85 x 86989.279 x 13.33
Nc = 985632.026 N

Au point D
Mmax, Rd = α fcd WDpl,y + fsd Ashs + fyd Wpl,y
WDpl, = baha² - Ashs – Wpl,z
= 91 x 180² - 615.75 x 14 – 346000
WDpl, = 2593779.5N
Mmax,z, Rd = 0.85 x 13.33 x 2593779.5 + 434.78 x 615.75 x14 +
250 x 346000
Mmax,z, Rd = 119636839.6 N.mm²

 Vérification du poteau sollicité par une compression axiale


et une flexion uniaxiale
Mz,ed Mz,ed
 = ≤ αM
𝑀𝑝𝑙,𝑁,𝑅𝑑 µ𝑑𝑥𝑀𝑝𝑙,𝑧,𝑅𝑑

MEd = NEd x e = 198000 x 0.1 = 19800 N.mm


Mpl,z,rd = 97069819.07 N

 Mpl,N,Rd = Δtf x b (h - Δtf ) fyd

𝑁𝑝𝑙,𝑧,𝑅𝑑−𝑁𝑧,𝑒𝑑
- Δtf =
2𝑥𝑏𝑥𝑓𝑦𝑑

1852345.558 −198000
- Δtf = = 11.03mm
2𝑥300𝑥250

Mpl,N,Rd =11.03x 300 (300 - 11.03) 250

Mpl,N,Rd = 239050432.5 N.mm


42
- Mz,ed 19800 000
= = 0.083
𝑀𝑝𝑙,𝑁,𝑅𝑑 239050432.5

αM = 0.9 car l’acier est de nuance S275


0.083 ˂ 0.9 ok !
Vérifions la résistance de la section du poteau :
Nꭓ,sd ≤ Npl,z,Rd

198000 ≤ 1852345.558 ok !

**Vérification de la stabilité du poteau en compression axiale


et en flexion biaxiale combinée :

My,ed Mz,ed
* + ≤1
𝑀𝑝𝑙,𝑁,𝑅𝑑 𝑀𝑝𝑙,𝑁,𝑅𝑑

My,ed Mz,ed
+ = 0.0830+0.083 = 0.166
𝑀𝑝𝑙,𝑁,𝑅𝑑 𝑀𝑝𝑙,𝑁,𝑅𝑑

*Nx,sd
≤ min(𝑁𝑏𝑦, 𝑟𝑑 ; 𝑁𝑏𝑧, 𝑟𝑑 )

198000 ≤ 1852345.558 ok !

3-2- Détermination de la charge maximale


Mpl,N,Rd
D’apres la question 1 , la charge maximale Nmax = =
𝑒
239050432.5
100
Nmax =2390504.325N

3-3- Dimensionnement

43
3-3-1- Béton armé

Dimensionnons la colonne en béton armé

**Calculons les efforts au pieds du poteau

 Caractéristiques des matériaux

0.85 𝑥 𝑓𝑐28 0.85 𝑥 20


Beton : fbu= = = 11.33 Mpa
⊖Ɣ𝑏 1 𝑥 1.5

ft28 = 0.6+0.06 fc28 = 0.6 + 0.06 x 20 = 1.8 Mpa


Acier :
𝑓𝑒 500
Fed= = = 434.78 Mpa
Ɣ𝑠 1.15
Combinaison des charges

Somme Ɣi x Ni = 1.35x 80000 + 1.5 x 60000 = 198000N


Somme Ɣj x Mj x Go = 198000 x 100 = 19800000 N.mm

*Excentricité additionnelle ea

ea= max ( 2cm; l/250) = max ( 2cm , 2.4cm )


ea = 2.4cm

*excentricité du premier ordre

𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒(Ɣ𝑗 𝑥 𝑀𝑗 𝑥 𝐺𝑜) 19800000


e1= + ea = + 24 = 124 mm
𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒(Ɣi x Ni 198000
donc nous sommes en présence d’une flexion composée dans le
cas d’une section partiellement comprimée.

Sollicitation ultime corrigée par le flamblement

44
Puisque N> 0 (compression)
lf= klo = 6m

Type de Calcul.

𝑙𝑓
˂ > max(15 ; (20 e1 / (h))

6000
˂ > max(15 ; (20 x 124 / 300 )
300

20 > max (15, 8.26) ; les calculs seront menés en flexion


composée du premier ordre

Calcul de α

𝑀 21(𝐺+𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝛹𝑄) 8000
𝛼= = = 0.57
𝑀1(𝐺+𝑄𝑖+𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝛹𝑄) 14000

 Sollicitation corrigée pour le calcul en flexion composée

Nu = 198000N

MuGo = Nu (e1) = 198000 ( 124 ) = 24552000 N.m

Ramenons les sollicitations au centre de gravité de la section

ea = eo +(d-h/2) = 124+(240-300/2) = 214mm

45
Mua = Nu x ea = 19800000 N

Etat limite de service

N ser = 140000N

Mser = Mg + Mq = 14000000 N

𝑀𝑠𝑒𝑟
eo,ser = = 100mm
𝑁𝑠𝑒𝑟

eo différent eo,ser

Ramenons les sollicitations au centre de gravité des armatures


tendues
easer = 100 +(0.9x300-300/2) = 220mm

Mser = Nser x easer


Mser = 140000 x 220 = 30800000N.mm

*Moment réduit de reference

ubc = 0.8h/d (1-0.4h/d)


ubc = 0.8 x 300/0.9x300 (1-0.4x300/0.9x300)
ubc = 0.494

²
*Moment réduit de beton
𝑀𝑈𝐴
ubu =
𝑏𝑜 𝑥 𝑑2 𝑥 𝑓𝑏𝑢
19800000
ubu =
300 𝑥 (0.9∗300)2 𝑥 11.33
ubu = 0.08
46
ubu ˂ ubc

Calcul d’armature

𝑀𝑢𝑎 19800000
Ɣ= = = 1.41
𝑀𝑠𝑒𝑟𝑎 14000000

Ɣ= 1.41

51𝑓𝑐28
µlu = 10-4 ( 3220Ɣ + - 3100 ) k

51𝑥20
µlu = 10-4 ( 3220x1.41 + - 3100 ) k
1
µlu = 0.24 > ubu
il n’y pas d’armatures comprimées

Section d’acier tendu en flexion simple


𝑀𝑙𝑢 = µlu x bo x d²x fbu = 0.24 x 300x (0.9x 300)² x 11.33
𝑀𝑙𝑢 = 59468904N.mm
Zb= d(1- 0.6 µlu) = 0.9x300(1- 0.6 x 0.24) = 231.12mm

𝑀𝑙𝑢 59468904
A= = = 591.81 mm²
𝑍𝑏 𝑥 𝑓𝑒𝑑 231.12 𝑥 434.78

Vérifions les armatures minimales


𝑒𝑜−0.4 𝑑
Amin = 0.23 x ft28 / fe x bod x
𝑒𝑜−0.185 𝑑
124−0.4 𝑥0.9𝑥300
Amin = 0.23 x1.8 / 500 x 300x0.9x300 x
124−0.185 𝑥 0.9 𝑥 300
Amin = 144.9mm²
Prenons Au = 591.81mm²

Choix d’armature
4HA14 totalisant 615.75mm²
3-3-2- Acier

47
On prendra IPE 180
A = 23.95 cm² h = 180mm ; b = 91 mm , tw = 5.3 mm ; tf = 8mm ;
r = 9 mm ; d= 146 mm ; 𝐼𝑦 = 1317 𝑐𝑚4 ; 𝑊𝑒,𝐼,𝑦 = 146.3𝑐𝑚3 ; 𝑊𝑝𝑙,𝑦
= 166.4𝑐𝑚3 ; 𝑖𝑦 = 7.42cm ; 𝐼𝑧 = 100.9 𝑐𝑚4 ; 𝑊𝑒,𝐼,𝑧 = 22.16 𝑐𝑚3 ;
𝑊𝑝𝑙,𝑧 = 34.60 𝑐𝑚3 ; 𝑖𝑧 = 2.05 cm
Déterminons la classe du profilé
Classe de l’âme
1 𝑁
.α = ( 1 + ) avec tc = tw x d
2 𝑡𝑐 . 𝑓𝑦
𝑁𝑢 = 1.35 G + 1.5 Q = 1.35 x 80 + 1.5 x 60 = 198 KN
1 198.103
.α= (1+ )= 0.97 > 0.5
2 5.3 𝑥 146 𝑥 275
396 𝜀 396 𝑥 0.92
= = 31.38
13 𝛼−1 13 𝑥 0.97 −1
𝑐 146
= = 9.83
𝑡 8
𝑐 396 𝜀
< Alors l’âme est de classe 1
𝑡 13 𝛼−1

Verification du flambement

𝑘 . 𝑙𝑜
λ=
𝑖
𝑘 .𝑙𝑜 600
λ(yy) = = = 80.86
𝑖𝑦 7.42cm

𝑘 .𝑙𝑜 600
λ(zz) = = = 5.95
𝑖𝑧 100.9
𝜋²𝐸 𝜋2 𝑥 210000
λ1 = √ = √ = 86.81
𝑓 𝑦 275
λ
λ̅ =
λ1
80.86
λ̅𝑦𝑦 = = 0.93 > 0.2 donc le risque de flambement n’est pas
86.81
négligeable

48
5.95
λ̅𝑧𝑧 = = 0.06 ˂ 0.2 donc le risque de flambement est négligeable
86.81
donc χ=1
Calcul de χ
1
χ𝑦 =
 + √2 − ̅̅̅̅
λ𝑦 ²

 = 0.5  1+∝ ( λ̅̅̅𝑦 − 0.2) + λ̅̅̅𝑦 ²



= 1.97 > 1. 2 et tf ˂ 40 mm
𝑏
Courbe a donc ∝ 𝑦 = 0.21
 = 0.5  1 + 0.21( 0.58 − 0.2) + 0.58²
 = 0.71
1
χ𝑦 = 2
0.71+ √0.71 − 0.58²
χ𝑦 = 0.89
Vérification du déversement du poteau
𝛽𝑤 𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦
𝜆ҧ𝐿𝑇 = √
𝑀𝑦 .𝑐𝑟
𝑀𝑦 .𝑐𝑟 =
π²E𝐼𝑍 k𝑧 I𝑊 (k𝑧 𝑙 )²𝐺 𝐼𝑡
𝐶1 √( )² + + ( 𝐶2 𝑧𝑔 − 𝐶3 𝑧𝑗 )² −
(k𝑧 𝑙 )² k𝑤 I𝑧 π²E𝐼𝑍
( 𝐶2 𝑧𝑔 − 𝐶3 𝑧𝑗 )
𝐸 210.103
𝐶1 = 1.879 ; k 𝑧 = k 𝑤 = 1 ; G = =
2(1+𝜈) 2(1+0.3)
G = 80769.23 MPa
π2 x 210000 𝑥 109000
𝑀𝑦 .𝑐𝑟 = 1.879 
(1 𝑥 6000 )²
1 7.43.103 (1 𝑥 6000 )2 𝑥 81000 𝑥 4.79.104
√( )² + + (0 x 10 − 0.939 𝑥 0 )²
1 10450.104 π2 𝑥 210000 𝑥 10450.104

𝑀𝑦 .𝑐𝑟 =94692.08N.mm
1𝑥 2524.103 x 275
𝜆ҧ𝐿𝑇 = √
94692.08

49
𝜆ҧ𝐿𝑇 = 66.53 donc le risque de déversement n’est pas négligeable
𝑁𝑠𝑑 𝐾𝑦 M𝑦,𝑠𝑑
+ ≤ 1 ( à verifier )
χ𝑚𝑖𝑛 𝐴 f𝑦 /γ𝑀1 W𝑝𝑙,𝑦 f𝑦 /γ𝑀
1

𝑈𝑦 .𝑁𝑠𝑑 W𝑝𝑙,𝑦 − W𝑒,𝑦


𝑘𝑦 = 1 + ; 𝑈𝑦 = 𝜆ҧ𝑦 ( 2 𝛽𝑀,𝑦 – 4 ) + ( )
𝜒𝑦 .𝐴 𝑓𝑦 W𝑒,𝑦
𝛽𝑀,𝑦 = 1.8 + 0.7𝜓 avec 𝜓 = 0
𝛽𝑀,𝑦 = 1.8
𝑈𝑦 = 2
2 x 198.103 𝑥 4850041.319
𝑘𝑦 = 1 +
0.89 𝑥 21960 𝑥 275
𝑘𝑦 = 2.8
𝑁𝑠𝑑 𝐾𝑦 M𝑦,𝑠𝑑
+ = 1 donc l’IPE ne peut pas
χ𝑚𝑖𝑛 𝐴 f𝑦 /γ𝑀1 W𝑝𝑙,𝑦 f𝑦 /γ𝑀1
supporter cette charge.

Prenons le profilé CHS


Etude du déversement
π²E𝐼𝑍
𝑀𝑦 .𝑐𝑟 = 𝐶1 
(k𝑧 𝑙 )²

k𝑧 I𝑊 (k𝑧 𝑙 )²𝐺 𝐼𝑡
√( )² + + ( 𝐶2 𝑧𝑔 − 𝐶3 𝑧𝑗 )² − ( 𝐶2 𝑧𝑔 −
k𝑤 I𝑧 π²E𝐼𝑍

𝐶3 𝑧𝑗 )
G = 81000 MPa
Pour K = 1 𝐶1 = 1.879 𝐶2 = 0 𝐶3 = 0.939 E = 210000 𝐼𝑍 =
121583400 𝑚𝑚4 𝑧𝑔 = 𝑧𝑎 − 𝑧𝑠
𝑧𝑠 = 𝑧𝑗 =0 et car la section est doublement symétrique
k𝑧 = k𝑤 = 1

50
𝐼𝑡 = 243166800 𝑚𝑚4
I𝑊 = 0
π2 x 210000 𝑥 121583400
𝑀𝑦 .𝑐𝑟 = 1.879 
(1 𝑥 6000 )²

1 0 (1 𝑥 6000 )2 𝑥 81000 𝑥 243166800


√( )² + + (0 x 10 − 0.939 𝑥 0 )² −
1 121583400 π2 𝑥 210000 𝑥 121583400

( 0 x 10 − 0.939 𝑥 0)
𝑀𝑦 .𝑐𝑟 = 2.21x1010 N . m
𝛽𝑤 𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦
𝜆ҧ𝐿𝑇 = √
𝑀 𝑦 .𝑐𝑟

𝛽𝑤 = 1 𝑐𝑎𝑟 𝑙𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑓𝑖𝑙é 𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 1


𝑊𝑝𝑙,𝑦 = 985670𝑚𝑚3

𝑓𝑦 = 275 MPa
𝑀𝑦 .𝑐𝑟 = 6.98x1010 N . m

1𝑥 9856700 x 275
𝜆ҧ𝐿𝑇 = √
2.21x1010

𝜆ҧ𝐿𝑇 = 0.11 < 0.4 alors il n’est pas nécessaire de tenir compte du
déversement
𝜋²𝐸 𝜋2 𝑥 210000
λ1 = √ ; λ1 = √ = 86.81
𝑓 𝑦 275

λ1 = 86.81
𝑙𝑓
λ= ; 𝑖 = 𝑖𝑦 = 𝑖𝑧 = 111 mm
𝑖

𝑙𝑓 = 𝑘 𝑙𝑜 = 6000 𝑚𝑚

51
6000
λ= = 54.05
111
λ 54.05
λ̅ = = = 0.62 > 0.2 alors il y’a risque de flambement
λ1 86.81

Calcule de la charge maximale


Cas d’un risque de flambement sans déversement
𝑁𝑠𝑑 𝐾𝑦 M𝑦,𝑠𝑑 𝐾𝑧 M𝑦,𝑠𝑑
+ + ≤1
χ𝑚𝑖𝑛 𝐴 f𝑦 /γ𝑀1 W𝑝𝑙,𝑦 f𝑦 /γ𝑀1 W𝑝𝑙,𝑧 f𝑦 /γ𝑀1

M𝑦,𝑠𝑑 = 𝑒 𝑁𝑠𝑑 M𝑦,𝑠𝑑 = 0


𝑁𝑠𝑑 𝐾𝑦 𝑒 𝑁𝑠𝑑
+ ≤1
χ𝑚𝑖𝑛 𝐴 f𝑦 /γ𝑀1 W𝑝𝑙,𝑦 f𝑦 /γ𝑀1

1 𝐾𝑦 𝑒
𝑁𝑠𝑑 ൬ + ൰≤1
χ𝑚𝑖𝑛 𝐴 f𝑦 /γ𝑀1 W𝑝𝑙,𝑦 f𝑦 /γ𝑀1

1
𝑁𝑠𝑑 ≤ 𝐾𝑦 𝑒
1
( χ 𝐴 f /γ + W )
𝑦 𝑀1 𝑝𝑙,𝑦 f𝑦 /γ𝑀1

1
𝑁𝑠𝑑 ≤ 𝐾𝑦 𝑒
1
( χ 𝐴 f /γ + W )
𝑦 𝑀1 𝑝𝑙,𝑦 f𝑦 /γ𝑀1

χ𝑚𝑖𝑛 = 0.87
𝐴 = 9861 𝑚𝑚²
𝑡 W𝑝𝑙,𝑦 = 985670𝑚𝑚3
𝐾𝑦 = 1.5
1
𝑁𝑠𝑑 ≤ 1 1.5 𝑥 10
ቀ0.87 x 9861 𝑥 275/1.1+ 985670 𝑥 275 /1.1 ቁ

𝑁𝑠𝑑 ≤ 1897089.34 N

52
Soit 𝑁𝑠𝑑 = 1897089 𝑁

3-4- Détermination de la charge maximale que les ouvrages


peuvent supporter

3-4-1- Béton armé

Nu, max = Mu/e = 24552000 / 100


Nu=245520 N

3-4-2- Acier

Nsd = 1897089 N

53