Vous êtes sur la page 1sur 50

REPUBLIQUE DU BENIN

**********

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE


LA FORMATION PROFESSIONNELLE

**********

UNIVERSITE D’ABOMEY-CALAVI

**********

ECOLE POLYTECHNIQUE D’ABOMEY-CALAVI

**********

DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL

**********

Cycle : Ingénierie Année : Quatrième

RENDU DE L’EXAMEN DE GROUPE

Réalisé par : Sous la Direction de :


DOUMBIA Cheick Tourad Ing. Dr HOUANOU Kocouvi Agapi
FEGO H. Amen
LANTONKPODE E. Iskil J.
Plan
I. SUJET
II. SECTION TRANSVERSALE DE LA COLONNE À ETUDIEE
III. RESOLUTION
1. ETUDE DE LA STABILITE DE LA COLONNE
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
b. Organigramme
c. Applications numériques
2. DETERMINATION DE LA CHARGE MAXIMALE QUE PEUT SUPPORTER LA COLONNE
3. POUR LA CHARGE MAXIMALE DETERMINEE, LA HAUTEUR ET LES LIAISONS AUX
EXTREMITES DE LA COLONNE SONT MAINTENUES. DIMENSIONNEMENT DE LA
COLONNE LORSQU’ELLE EST :
EN BETON ARME
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
b. Organigramme
c. Applications numériques
EN ACIER
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
b. Organigramme
c. Applications numériques
4. LES CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE LA COLONNE ET LES LIAISONS AUX
EXTREMITES SONT MAINTENUES. DETERMINATION DE LA CHARGE MAXIMALE QUE
PEUT SUPPORTER LA COLONNE LORSQU’ELLE EST :
EN BETON ARME
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
b. Applications numériques
EN ACIER
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
b. Applications numériques

Annexe 1 : Symboles et désignations avec mention des unités SI

Annexe 2 : Quelques Tableaux et courbes utilisés

2
I. SUJET

3
II. SECTION TRANSVERSALE DE LA COLONNE A ETUDIEE

4
y

Détermination des enrobages cz et cy.

h  hIPE180 300  180


cz    60mm
2 2

b  bIPE180 300  91
cy    104,5mm
2 2

5
III. RESOLUTION
1. ETUDE DE LA STABILITE DE LA COLONNE
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
Pour étudier la stabilité de la colonne dans les deux cas, nous devons effectuer un certain nombre de
vérification détaillées comme suit :

 Vérification de l’enrobage de béton et de l’armature



Notre colonne est un profils creux rectangulaires remplis de béton donc on vérifie si ≤ 52𝜀 avec 𝜀 =
𝑡
235
√𝑓
𝑦𝑘

 Vérification des limites d’applicabilité de la méthode de calcul simplifiée


 max 𝑐𝑧 ≤ 0.3ℎ𝑐 𝑒𝑡 max 𝑐𝑦 ≤ 0.4𝑏𝑐
𝐴
 0.3% ≤ 𝐴𝑠 ≤ 6%
𝑐
ℎ𝑐
 0.2 ≤ 𝑏 ≤ 5
𝑐
𝐴𝑎 𝑓𝑦𝑑
 0.2 ≤ 𝛿 ≤ 0.9 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝛿 = 𝑁 ; 𝐴𝑎 = 𝐴𝑎1 + 𝐴𝑎2 𝑒𝑡 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴𝑎 𝑓𝑦𝑑 + 𝛼𝐴𝑐 𝑓𝑐𝑑 + 𝐴𝑠 𝑓𝑠𝑑
𝑝𝑙,𝑅𝑑

o 𝛼 = 1 𝑣𝑢 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑐𝑜𝑙𝑜𝑛𝑛𝑒 𝑒𝑠𝑡 𝑢𝑛 𝑝𝑟𝑜𝑓𝑖𝑙é𝑠 𝑐𝑟𝑒𝑢𝑥 𝑟𝑒𝑚𝑝𝑙𝑖𝑠 𝑑𝑒 𝑏é𝑡𝑜𝑛


𝑁 𝜋 (𝐸𝐼) 2
 𝜆̅ ≤ 2 𝑙𝑒 𝑟𝑖𝑠𝑞𝑢𝑒 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝜆̅ = √ 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑘 ; 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑘 = 𝐴𝑎 𝑓𝑦𝑘 + 𝛼𝐴𝑐 𝑓𝑐𝑘 + 𝐴𝑠 𝑓𝑠𝑘 𝑁𝑐𝑟 = (𝐾𝑙 )𝑒𝑓𝑓
2
𝑐𝑟 𝑜

o Pour les charges à courtes durées (𝐸𝐼 )𝑒𝑓𝑓 = 𝐸𝑎 𝐼𝑎 + 𝐸𝑠 𝐼𝑠 + 𝐾𝑒 𝐸𝑐𝑚 𝐼𝑐 avec 𝐾𝑒 =


0.6 𝑓𝑎𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑟𝑟𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑞𝑢𝑖 𝑝𝑟𝑒𝑛𝑑 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑡𝑒 𝑙𝑎 𝑓𝑖𝑠𝑠𝑢𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑢 𝑏é𝑡𝑜𝑛
o Pour les charges de longues durées (𝐸𝐼 )𝑒𝑓𝑓 = 𝐸𝑎 𝐼𝑎 + 𝐸𝑠 𝐼𝑠 + 𝐾𝑒 𝐸𝑐,𝑒𝑓𝑓 𝐼𝑐 avec
1
𝐸𝑐,𝑒𝑓𝑓 = 𝐸𝑐𝑚 𝑁𝐺,𝐸𝑑 et 𝐾𝑒 = 0.8
1+( )𝜑𝑡
𝑁𝐸𝑑

 𝐿𝑜𝑟𝑠𝑞𝑢𝑒 𝜆̅ ≤ 0.2 𝑙𝑒 𝑟𝑖𝑠𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑎𝑚𝑏𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑠𝑡 𝑛é𝑔𝑙𝑖𝑔𝑒𝑎𝑏𝑙𝑒 𝑒𝑡 𝑙𝑜𝑟𝑠𝑞𝑢𝑒 𝜆̅ >


0.2 𝑙𝑒 𝑟𝑖𝑠𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑎𝑚𝑏𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑠𝑡 𝑛𝑜𝑛 𝑛𝑒𝑔𝑙𝑖𝑔𝑒𝑎𝑏𝑙𝑒
1
 𝑁𝐸𝑑 ≤ 𝜒(𝜆̅)𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝜒 = min(𝜒𝑦𝑦 ; 𝜒𝑧𝑧 ) ; 𝜒 = ; ̅2
𝜙+√𝜙 2 −𝜆
𝜙 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆2̅ ]
 Vérification du voilement des éléments en acier
Cette vérification est satisfaite lorsque l’enrobage est satisfait. En d’autres termes, la vérification est satisfaite

si 𝑡 ≤ 52𝜀

 Vérification de l’introduction des charges et du cisaillement longitudinal


 Détermination de la résistance au cisaillement de calcul 𝜏𝑅𝑑
𝑐𝑧,𝑚𝑖𝑛
 Vérifier que 𝛽𝑐 ≤ 2.5 avec 𝛽𝑐 = 1 + 0.002𝑐𝑧 (1 − ) ; 𝑐𝑧 la valeur nominale d’enrobage
𝑐𝑧
du béton en mm ;𝑐𝑧,𝑚𝑖𝑛 = 40𝑚𝑚 l’enrobage minimal de béton

6
𝑡 𝑓 𝐴
 Déterminer la résistance de calcul locale du béton 𝜎𝑐,𝑅𝑑 = 𝑓𝑐𝑑 (1 + 𝜂𝑐𝐿 𝑎 𝑓 𝑦 )√𝐴𝑐 avec t
𝑐𝑘 1

l’épaisseur de paroi du tube en acier, a le diamètre ou la largeur de la section carré, 𝐴𝑐 l’aire de


𝐴𝑐
la section en béton du poteau, 𝐴1 l’aire sollicitée avec ≤ 20,
𝐴1
𝜂 4.9 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑓𝑖𝑙𝑠 𝑐𝑟𝑒𝑢𝑥 𝑐𝑖𝑟𝑐𝑢𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠
𝑐𝐿={
3.5 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑓𝑖𝑙𝑠 𝑐𝑟𝑒𝑢𝑥 𝑐𝑎𝑟𝑟é𝑠
 Influence des effets du second ordre sur les moments fléchissants
Dans le cas 1, cas de la compression axiale, pour vérifier l’influence des effets du second ordre sur les
moments fléchissants, on procède comme suit :
𝜋2(𝐸𝐼)𝑒𝑓𝑓,𝐼𝐼
 Calcul de l’effort normal critique élastique du second ordre 𝑁𝑐𝑟,𝑒𝑓𝑓 = 𝐿𝑒

Avec (𝐸𝐼 )𝑒𝑓𝑓,𝐼𝐼 = 𝑘𝑜 (𝐸𝑎 𝐼𝑎 + 𝐸𝑠 𝐼𝑠 + 𝐾𝑒,𝐼𝐼 𝐸𝑐𝑚 𝐼𝑐 ) ; 𝐾𝑒,𝐼𝐼 = 0.5 ; 𝑘𝑜 = 0.9 ; 𝐿𝑒 = 𝐿


 Calcul du facteur 𝛼𝑢 par lequel le chargement de calcul devrait être multiplié pour provoquer
𝑁𝑐𝑟,𝑒𝑓𝑓
une instabilité 𝛼𝑢 = 𝑁𝐸𝑑
o Si 𝛼𝑢 ≥10 l’analyse du 1er ordre peut être considéré
o Si 𝛼𝑢 <10 les effets du second ordre doivent être considérés.
 Calcul du moment de flexion du 1er ordre 𝑀𝐸𝑑,𝐼 = 𝑁𝐸𝑑 𝑒𝑜,𝑑 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑒𝑜,𝑑 l’imperfection d’élément
𝛽
 Calcul du moment de flexion du 2ième ordre 𝑀𝐸𝑑,𝐼𝐼 = 𝑀𝐸𝑑,𝐼 𝑘 avec k= 𝑁𝐸𝑑 ≥ 1 β étant le
1−
𝑁𝑐𝑟,𝑒𝑓𝑓

facteur du moment équivalent


𝑀 𝑀𝐸𝑑 = 𝑀𝐸𝑑,𝐼𝐼 𝑀
 Calcul du rapport 𝑀𝐸𝑑 avec { ; 𝛼𝑢 = 0.9 pour nuance S275. Si 𝑀𝐸𝑑 ≤ 1 alors
𝑅𝑑 𝑀𝑅𝑑 = 𝛼𝑢 𝜇𝑑 𝑀𝑝𝑙,𝑅𝑑 𝑅𝑑

la condition est vérifiée sinon condition non vérifiée

Dans le cas 2, cas où la compression est excentrée, la vérification de l’influence des effets du second
ordre sur les moments fléchissants se fait comme suit :

 Calcul du moment de flexion du 2ième ordre


o Axe y-y : 𝑀𝑦,𝐸𝑑,𝑖𝑖̅ = 𝑀𝑦,𝐸𝑑 𝑘1 + 𝑀𝑦,𝐸𝑑,𝑖𝑚𝑝 𝑘2 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑀𝑦,𝐸𝑑,𝑖𝑚𝑝 = 𝑁𝐸𝑑 𝑒𝑜,𝑧 et 𝑀𝑦,𝐸𝑑 =
𝛽1
𝑁𝐸𝑑 𝑒 e étant l’excentricité avec 𝑘1 = 𝑁𝐸𝑑 ; 𝛽1 = 0.66 + 0.44𝑟 𝑘2 =
1−
𝑁𝑐𝑟,𝑒𝑓𝑓
𝛽2
𝑁𝐸𝑑 ; 𝛽2 = 1
1−
𝑁𝑐𝑟,𝑒𝑓𝑓

𝛽
o Axe z-z : 𝑀𝑧,𝐸𝑑,𝐼𝐼 = 𝑀𝐸𝑑,𝑖𝑚𝑝 𝑘 avec 𝑀𝑦,𝐸𝑑,𝑖𝑚𝑝 = 𝑁𝐸𝑑 𝑒𝑜,𝑦 et k= 𝑁𝐸𝑑
1−
𝑁𝑐𝑟,𝑒𝑓𝑓

𝑀𝐸𝑑 = 𝑀𝑦,𝐸𝑑,𝑖𝑖̅ 𝑜𝑢 𝑀𝐸𝑑 = 𝑀𝑧,𝐸𝑑,𝑖𝑖̅


𝑀𝐸𝑑 𝑀
 Calcul du rapport avec . . Si 𝑀𝐸𝑑 ≤ 1 alors la condition
𝑀𝑅𝑑 𝑀𝑅𝑑 = 𝛼𝑢 𝜇𝑑 𝑀𝑝𝑙,𝑅𝑑 𝑅𝑑

est vérifiée sinon condition non vérifiée


 Vérification de l’interaction moment fléchissant-effort normal M-N
 Détermination du moment plastique maximal de résistance au point D

7
𝑀𝑚𝑎𝑥,𝑅𝑑 = 𝑊𝑝𝑙,𝑎 𝑓𝑦𝑑 + 0.5𝑊𝑝𝑙,𝑐 𝑓𝑐𝑑 + 𝑊𝑝𝑙,𝑠 𝑓𝑠𝑑
 Détermination de 𝑁𝑝𝑚,𝑅𝑑 : résistance du béton à la compression 𝑁𝑝𝑚,𝑅𝑑 =∝ 𝐴𝑐𝑓𝑒𝑑
𝑎𝑣𝑒𝑐 0.5𝑁𝑝𝑚,𝑅𝑑 𝑙 ′ 𝑜𝑟𝑑𝑜𝑛𝑛é𝑒 𝑑𝑢 𝑝𝑜𝑖𝑛𝑡 𝐷
𝑁𝑝𝑚,𝑅𝑑 −𝐴𝑠,𝑛 (2𝑓𝑠𝑑 −𝑓𝑐𝑑 )
 Détermination de la position de l’axe neutreℎ𝑛 = 2𝑑𝑓𝑐𝑑 +4𝑡(2𝑓𝑦𝑑 −𝑓𝑐𝑑 )

 Détermination du module plastique 𝑊𝑝𝑙,𝑛 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑎 𝑟é𝑔𝑖𝑜𝑛 2ℎ𝑛


o Suivant l’axe y-y
𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑠,𝑛 = 0
𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑙 ′ 𝐼𝑃𝐸 180 𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑎2 ,𝑛 = 𝑡𝑤 . ℎ𝑛 2
𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝐵é𝑡𝑜𝑛 𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑐,𝑛 = (𝑑 − 2𝑡)ℎ𝑛 2 − 𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑠,𝑛 − 𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑎2 ,𝑛
𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑐𝑜𝑙𝑜𝑛𝑛𝑒 𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑎1 ,𝑛 = 𝑑. ℎ𝑛 2 − 𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑐,𝑛 − 𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑎2 ,𝑛 − 𝑊𝑝𝑙,𝑦,𝑠,𝑛
o Suivant l’axe z-z
𝑊𝑝𝑙,𝑧,𝑠,𝑛 = 0
(ℎ𝑎2 − 2𝑡𝑓 )𝑡𝑤 2
𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑙 ′ 𝐼𝑃𝐸 180 𝑊𝑝𝑙,𝑧,𝑎2 ,𝑛 = 2𝑡𝑓 . ℎ𝑛 2 +
4
(ℎ − 2𝑡)(2ℎ𝑛 ) 2
𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑏é𝑡𝑜𝑛 𝑊𝑝𝑙,𝑧,𝑐,𝑛 = − 𝑊𝑝𝑙,𝑧,𝑎2 ,𝑛
4
2𝑡. (2ℎ𝑛 )2
𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑐𝑜𝑙𝑜𝑛𝑛𝑒 𝑆𝐻𝑆 300 ∗ 300 ∗ 10 𝑊𝑝𝑙,𝑧,𝑎1 ,𝑛 =
4

 Détermination du moment plastique maximale de la section composite au point B.


𝑊𝑝𝑙,𝑐,𝑛 𝑓𝑐𝑑
𝑀𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝑀𝑚𝑎𝑥,𝑅𝑑 − 𝑀𝑛,𝑅𝑑 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑀𝑛,𝑅𝑑 = 𝑊𝑝𝑙,𝑎,𝑛 𝑓𝑦𝑑 + 𝑊𝑝𝑙,𝑠,𝑛 𝑓𝑠𝑑 +
2

 Détermination 𝑀𝑝𝑙,𝑛,𝑅𝑑 à partir du polygone ACDB M pl , N , Rd  M pl , Rd  2M n , Rd


 N pm,Rd  N Ed 
N pm, Rd
𝑀𝑝𝑙,𝑛,𝑅𝑑
 Calcul du rapport 𝜇𝑑 = <1
𝑀𝑝𝑙,𝑅𝑑

b. Applications numériques

 Propriétés des matériaux


 Béton de classe C20/25
f ck  20MPa
f ck 20
f cd    13,33MPa
c 1,5
Ecm  29000MPa

 Profilés : SHS 300x300x10 et IPE180 de nuance S275

8
f yk  275MPa
f yk 275
f yd    250 MPa
a 1,1
Ea  210000 MPa

 Aciers d’armatures

f sk  500 MPa
f sk 500
f sd    435MPa
s 1,15
Es  210000 MPa

 Caractéristiques géométriques du Poteau


 Sections
o SHS 300x300x10 : Aa1  11257mm²
o IPE180 : Aa 2  2395mm²
 D²
o Aciers d’armature : As  4   14²  615, 75mm²
4
o Béton : Ac   h  2t  b  2t   Aa 2  As  Ar
 Moments d’inertie
o Axe y-y

I ya1  15519,37.10 4
I ya 2  1317.104
  D4  D² 
I ys  4   dz   5801155, 038mm
4

 4 4 
d z  97 mm
 b  2t  h  2t 
3

I yc   I ya 2  I ys  493242178,3mm 4
12
o Axe z-z

I za1  15519,37.104
I za 2  100,9.104
  D4  D² 
I ys  4   dy   1282303,873mm
4

 4 4 
d y  45,5mm
 h  2t  b  2t 
3

I yc   I za 2  I zs  493242178,3mm 4
12
 Modules de résistance plastique

9
o Axe y-y

Wpl , y ,a1  1210,91.103 mm3


Wpl , y ,a 2  166, 4.103 mm3
Wpl , y , s  4 Asi z   .14².97  59727,96mm3
 h  2t  b  2t 
²

Wpl , y ,c   Wpl , y ,a 2  Wpl , y , s  5261872, 04mm3


4
o Axe z-z

Wpl , z ,a1  1210,91.103 mm3


Wpl , z ,a 2  34, 6.103 mm3
Wpl , z , s  4 Asi y   .14².45,5  28016, 72mm3
 b  2t  h  2t 
²

Wpl , z ,c   Wpl , z ,a 2  Wpl , z , s  5425383, 28mm3


4
 Calcul de EC,eff
Cherchons graphiquement le coefficient de fluage t
Rappelons que RH 50%
Classe béton C20/25
Ciment CEM classe N42,5
t0= 28 jours

u  2  h  b   2  300  300   1200mm

2 Ac 2.75196, 29
h0    125,33
u 1200

A partir des courbes de détermination du coefficient de fluage on obtient : t =3,2

Ecm 29
Ec ,eff    10,56kN / mm²
 NG , Ed  1  108
1  
 N Ed  198

10
Caractéristiques de la colonne: Profilés SJHS 300*300*10

Hauteur H de la colonne en mmm 300 Base B de la colonne en mm 300


Moment d'inertie de la colonne Iy en Moment d'inertie de la colonne Iz en
155193700 155193700
mm4 mm4

Epaisseur de la colonne t en mm 10 Rayon R de congé de la colonne en mm 25

Wy,pl en mm3 1210910 Wz,pl en mm3 1210910


Résistance caractéristique de l'acier du coefficient de sécurité des aciers de
275 1,1
profilé fyk1 N/mm2 construction γa

Enrobage suivant y Cy en mm 104,5 Enrobage suivant z Cz en mm 60

Aire de la section du profilé Aa1 en Moment d'inertie suivant l'axe yy Iya1


11257 155193700
mm2 en mm4

Moment d'inertie de la colonne suivant


155193700 α 1
l'axe zz Iza1 en mm4

Caractéristiques del'IPE 180 et des armatures

Epaisseur de la semelle de l'IPE tf en


8 Epaisseur de l'âme de l'IPE tw en mm 5,3
mm

Hauteur h de l'IPE en mm 180 Base b de l'IPE en mm 91

Wy,pl en mm3 166400 Wz,pl en mm3 22160

Aire de l'IPE Aa2 en mm2 2395 Rayon de congé r en mm 9


Résistance caractéristique de l'acier de
Nuance de l'acier S275 275
l'IPE fyk2 N/mm2 ou MPa
Facteur d'imperfection α
Module d'élasticité longitudinale
210000 correspondant à la courbe de 0,34
del'acier Es en Mpa
flambement

Résistance caractéristiques de
Nuance de l'armature HA B500A 500
l'armature fsk en N/mm2 ou Mpa

Moment d'inertie suivant l'axe yy Iya2


Diamètre des armatures D en mm 14 13170000
en mm4

Moment d'inertie de l'IPE suivant l'axe Moment d'inertie des armature Isy
1009000 5801155,038
zz Iza2 en mm4 suivant l'axe yy en mm4
Moment d'inertie des armatures Isz
1282303,873
suivant l'axe zz en mm4

coefficient de sécurité de l'acier Module d'élasticité longitudinale Ea en


1,15 210000
d'armature γs Mpa

Barres d'acier 4HA14 Rayon d'une barre d'acier 7

11
Caractéristiques du Béton

CEM classe
Classe du Béton C20/25 Classe du ciment
N42,5N

Résistance à la compression du béton


20 Coefficient de sécurité du béton γc 1,5
fck en N/mm2 ou Mpa

Moment d'inertie du béton Iyc suivant Moment d'inertie du béton Izc suivant
493242178,3 509922029,5
l'axe yy en mm4 l'axe zz en mm4
Facteur de correction qui prend en
Module sécant d'élacticité Ecm en MPa 29000 0,6
compte la fissuration du Béton Ke

Action

Action permanente G en kN 80 Action variable Q en kN 60

Autres coefficients

longueur du poteau L=Le en mm 4000 Facteur de moment βy 1

Facteur de calibration ko 0,9 Facteur de correction ke2 0,5

Facteur de moment βz 1 imperfection d'élément suivant z 2

imperfection d'élément suivant y 2 Coefficient k1 0,672218878


coefficient k2 1,020280955 Cz,min en mm 40

Résistance au cisaillement de calcul τRd 0,4 ηcl 3,5

Excentricité e en mm 100

12
Données à déterminées pour les vérification
Résistance de calcul du Béton fcd en Périmètre u de l'élément en contact avec
13,33333333 1157,142857
MPa l'atmosphère en mm
Résistance de calcul de l'acier du profilé
250 Rayon moyen de l'élémént ho en mm 129,9688889
fyd1 en Mpa
Résistance de calcul de l'armature fsd en
434,7826087 coefficient de fluage ϕ(t) 3,2
Mpa
Résistance de calcul de l'acier du profilé Partie permanente de l'effort normal
250 108
fyd2 en Mpa NG,ed

Ar en mm2 535,7142857 Effort normal de calcul Ned en kN 198

Aire de la section de l'armature As en


616 Ec,eff 10562,91391
mm2
Rigidité efficace en flexion de la section
Aire de la section du béton Ac en mm2 75196,28571 transversale du poteau mixte suivant 3,97007E+13
l'axe y (EI)eff y
Résistance plastique à la compression effort normal critique élastique pour le
4683443,23 10892926,05
Npl,rd mode de flambement Ncr y
Rigidité efficace en flexion de la section
ε 0,924416278 transversale du poteau mixte suivant 3,63036E+13
l'axe z (EI)eff z
Résistance plastique caractéristiques à effort normal critique élastique pour le
5566225,714 9960853,981
la compression Npl,rk mode de flambement Ncr z

φy 0,843019868 φz 0,872486167

χy 0,775263238 χz 0,756201123

Module plastique de la colonne suivant Module plastique de l'IPE suivant l'axe


1210910 166400
l'axe y-y Wpl,y,a1 en mm3 yy Wpl,y,a2 en mm3
Module plastique de l'acier d'armature Module plastique du béton suivant l'axe
59727,96 5261872,04
suiant l'axe y-y Wpl,y,s en mm3 yy Wpl,y,c en mm3

Module plastique de la colonne suivant Module plastique de l'IPE suivant l'axe


1210910 34600
l'axe zz Wpl,z,a1 en mm3 zz Wpl,z,a2 en mm3

Module plastique de l'acier d'armature Module plastique du béton suivant l'axe


28016,72 5425383,28
suiant l'axe zz Wpl,z,s en mm3 zz Wpl,z,c en mm3

Moment plastique maximal de


Résistance plastique à la compression
4683443,23 résistance suivant l'axe yy au point D 405375325,2
au point A Npl,rd
Mmax,y,Rd en N.mm
Résistance du béton à la compression Force axiale de compression , ordonnée
1002617,143 501308,5714
Npm,rd en N du point D en N

As,n 0 Position de l'axe neutre hn en mm 36,50305132

Module plastique des aciers


d en mm 300 d'armatures dans la région 2hn suivant 0
l'axe yy Wpl,y,s,n en mm3
Module plastique du béton dans la
t en mm 10 366030,2659
région 2hn suivant l'axe yy Wpl,y,c,n

13
Module plastique dela colonne dans la Module plastique de l'IPE dans la région
26649,45511 7062,105604
région 2hn suivant l'axe yy Wpl,y,a1,n 2hn suivant l'axe yy Wpl,y,a2,n
Moment plastique maximal de la
Mn,rd suivant l'axe yy en N.m 10868091,95 section composite au point B suivant 394507233,2
l'axe yy Mpl,y,rd en N.mm
Moment plastique maximal de
Mpl,y,N,rd déterminé à partir du
411960000 résistance suivant l'axe zz au point D 359727904,5
polygone en N.mm
Mmax,z,Rd en N.mm
Module plastique des aciers
Module plastique du béton dans la
d'armatures dans la région 2hn suivant 0 350621,1175
région 2hn suivant l'axe zz Wpl,z,c,n
l'axe zz Wpl,z,s,n
Module plastique dela colonne dans la Module plastique de l'IPE dans la région
26649,45511 22471,25409
région 2hn suivant l'axe zz Wpl,z,a1,n 2hn suivant l'axe zz Wpl,z,a2,n

Moment plastique maximale de la


Mn,rd suivant l'axe zz 14617651,42 section composite au point B suivant 345110253,1
l'axe zz Mpl,z,rd en N.mm

Mpl,z,n,rd déterminé a partir du Rigidité en flexion efficace(EI)yeff,2


368580000 3,9354E+13
polygone ACDB en N.mm suivant l'axe y

Rigidité en flexion efficace(EI)zeff,2 Effort normal de critique élastique du


3,64191E+13 97180206765
suivant l'axe z second ordre selon l'axe y
Effort normal de critique élastique du
89932998658 Facteur de correction ky 1,000002037
second ordre selon l'axe z
Moment de flexion du premier ordre
Facteur de correctionkz 1,000002202 396
suivant y en KN.mm
Moment de flexion du premier ordre Moment de flexion du deuxième ordre
396 396000,8068
suivant z en KN.mm suivant y en N.mm
Moment de flexion du second ordre
396000,8719 Mpl,y,Rd 394507233,2
suivant z en N.mm
Mzrd 331722000 Myrd 370764000
Moment de flexion du second ordre Moment de flexion du second ordre
suivant y pour le cas dela compression 13713965,05 pour le cas de la compression excentrée 396000,8719
excentrée suivant z
Mpl,z,Rd 345110253,1

14
Type de vérification Calcul de la ccondition Statut de la vérification
Vérification de l'enrobage du béton et
30 Condition Vérifiée
de l'armature

0,3H 90 Condition Vérifiée

0,4B 120 Condition Vérifiée

As/Ac 0,008191894 Condition Vérifiée

H/B 1 Condition Vérifiée

δ 0,728737348 Condition Vérifiée

Vérification des limites d'applicabilité


de la méthode de calcul simplifié Elancement reduit y 0,71483882 Condition Vérifiée

Elancement reduiit z 0,747536013 Condition Vérifiée

Risque de flambement suivant y Risque non negligeable

Risque de flambement suivantz Risque non negligeable

Facteur de réduction χ =min(χy


0,756201123 Condition Vérifiée
χz)
Vérification du voilement des
30 Condition Vérifiée
éléments en acier

rapport μdy 1,044239409 Condition non vérifiée


Vérification de l'intéraction moment
flechissant-effort normal M-N
rapport μdz 1,068006519 Condition non vérifiée

facteur provoquant une


L'analyse du Premier ordre peut
instabilité élastique suivant l'axe 490809125,1
être considéré
y αuy
facteur provoquant une
L'analyse du Premier ordre peut
instabilité élastique suivant l'axe 454207063,9
être considéré
z αuz

Influence des effets du second ordre 0,001068067 Condition Vérifiée


sur les moments fléchissants Cas de la compression axiale
0,001193773 Condition Vérifiée

0,036988394 Condition Vérifiée


Cas de la compression
excentrée
0,001193773 Condition Vérifiée

Vérification de l'introduction des βc 1,04 Condition vérifiée


charges et du cisaillement
Résistance de calcul locale du
longitudinale 383,6324637 Condition vérifiée
béton σc,Rd

Tous ces tableaux ont été tirées du programme Excel ci-joint au document. Toute modification des
données peut engendrée une non-vérification des conditions.

15
2. DETERMINATION DE LA CHARGE MAXIMALE QUE PEUT SUPPORTER LA
COLONNE

Charge maximale que peut


supporter le poteau Ned,max 3541625,031
en N

Charge maximale que peut


supporter le poteau Ned,max 3541,625031
en kN
La charge maximale que peut supporter la colonne est :𝑵𝒆𝒅,𝒎𝒂𝒙 = 𝟑𝟓𝟒𝟏𝟔𝟐𝟓, 𝟎𝟑𝟏𝑵
𝑵𝒆𝒅,𝒎𝒂𝒙 = 𝟑𝟓𝟒𝟏. 𝟔𝟑𝒌𝑵.

3. POUR LA CHARGE MAXIMALE DETERMINEE, LA HAUTEUR ET LES


LIAISONS AUX EXTREMITES DE LA COLONNE SONT MAINTENUES.
DIMENSIONNEMENT DE LA COLONNE LORSQU’ELLE EST :
EN BETON ARME
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
Pour dimensionner la colonne en béton armé dans le cas 1 on procède comme suit :
 Prédimensionnement de la section en béton armé
 En supposant un élancement λ=50 on calcule d’abord la largeur du poteau notée a avec 𝑎 ≥
𝑙𝑓
2√3
𝜆
𝜆 2 0.85
 On calcule ensuite α et β à partir de λ choisi avec 𝛽 = 1 + 0.2 (35) 𝛼 = 𝛽
 On passe ensuite à la détermination de la longueur b de la section du poteau
𝑟 𝐵 𝑘𝛽𝑁𝑢 0.85𝑓𝑐28 𝑓𝑠𝑢
𝑏 ≥ 𝑎−0.02 + 0.02 avec 𝐵𝑟 ≥ 𝑓𝑏𝑢 0.85 𝑒𝑡 𝑓𝑏𝑢 = ; 𝑓𝑒𝑑 = k=1 en supposant que
𝜃 + 𝑓 𝜃𝛾𝑏 𝛾𝑠
0.9 100 𝑒𝑑
la majorité des charges est reprises à 90 jours.
 Dimensionnement de la section choisi
1 𝐵𝑟 𝑓𝑏𝑢
 Section d’armatures comprimées nécessaire 𝐴𝑠 ≥ 0.85𝑓 (𝛽𝑁𝑢 − )
𝑒𝑑 0.9
 Vérification des sections extrêmes 𝐴𝑚𝑖𝑛 ≤ 𝐴𝑠 ≤ 𝐴𝑚𝑎𝑥 𝑎𝑣𝑒𝑐
𝑐𝑚2
4 𝑑𝑒 𝑝é𝑟𝑖𝑚è𝑡𝑟𝑒 𝐵
𝐴𝑚𝑖𝑛 = { 𝑚 𝑒𝑡 𝐴𝑚𝑎𝑥 = 5
𝐵 100
0.2 𝐵 é𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑙 ′ 𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛
100
1
∅𝑡 = 3 ∅𝑙
 Armatures transversales {
∅𝑡 ≤ 12𝑚𝑚

16
40 𝑐𝑚
 Espacement en zone courante 𝑆𝑡 ≤ 𝑚𝑖𝑛 { + 10𝑐𝑚
𝑎
15∅𝑙𝑚𝑎𝑥

Pour dimensionner la colonne en béton armé dans le cas 2 on procède comme suit :
 Déterminer le moment de flexion par rapport au centre de gravité 𝑀𝐺𝑂 et l’effort normal N
𝑀𝐺𝑂
 Déterminer les excentricité par rapport au centre de gravité 𝑒𝑜 = ; l’excentricité additionnelle 𝑒𝑎 =
𝑁
2 𝑐𝑚 ∑ 𝛾𝑗 𝑀𝐽𝐺𝑂
𝑀𝑎𝑥 { 𝑙 ; l’excentricité du 1er ordre à l’ELU 𝑒1 = ∑ 𝛾𝑖 𝑁𝑖
+ 𝑒𝑎 . On distingueras deux cas a savoir :
250
𝑙𝑓 15
 1er cas : > 𝑀𝑎𝑥 {20 𝑒1


𝑙𝑓 15
 2ième cas : ≤ 𝑀𝑎𝑥 {20 𝑒1


𝑁𝑢 = ∑ 𝛾𝑖 𝑁𝑖 3 𝑙𝑓 2
 Faire le calcul en flexion composée { avec 𝑒2 = × (2 + 𝛼𝜃)
𝑀𝑢𝐺𝑜 = 𝑁𝑢 (𝑒1 + 𝑒2 ) = 𝑁𝑢 𝑒0 104 ℎ

𝜃=2
sachant que {𝛼 = 𝑀1 2 (𝐺+∑𝑖≥1 𝜑2𝑖.𝑄1 )
𝑀1 (𝐺+𝑄1 +∑𝑖≥2 𝜑𝑄1 )
𝑁𝑢 = ∑ 𝛾𝑖 𝑁𝑖
 Déterminer les sollicitations corrigées pour le calcul en flexion composé {𝑀𝑢𝐺𝑜 = 𝑁𝑢 𝑒𝑡𝑜𝑡
𝑒𝑡𝑜𝑡 = 𝑒1 + 𝑒2

𝑒 = 𝑒𝑡𝑜𝑡 + (𝑑 − 2 )
 Déterminer les sollicitations ramenées au centre de gravité { 𝐴
𝑀𝑢𝐴=𝑁𝑢 𝑒𝐴
𝑁𝑠𝑒𝑟 = 𝑁𝑔 + 𝑁𝑞

𝑀 = 𝑀 + 𝑀 𝑒𝐴 = 𝑒𝑜𝑠𝑒𝑟 + (𝑑 − )
 Déterminer les sollicitations à l’ELS { 𝑠𝑒𝑟 𝐺𝑜 𝑔 𝑞 et { 2

𝑒 =
𝑀𝑠𝑒𝑟 𝑀 𝑠𝑒𝑟𝐴 = 𝑁 𝑒
𝑠𝑒𝑟 𝐴
𝑜𝑠𝑒𝑟 𝑁𝑠𝑒𝑟
ℎ ℎ
 Détermination du moment réduit de référence à l’ELU 𝜇𝐵𝐶 = 0.8 𝑑 (1 − 0.4 𝑑 ) et du moment réduit
𝑀𝑢𝐴
agissant 𝜇𝑏𝑢 = 𝑏 2𝑓
𝑜𝑑 𝑏𝑢
 Vérifier que 𝜇𝑏𝑢 < 𝜇𝐵𝐶 ; la section est donc partiellement tendue
 Calcul des aciers en flexion simple
𝑀𝑢𝐴
 Détermination du moment réduit limite 𝛾 = 𝑀
𝑠𝑒𝑟𝐴
𝑓𝑐28
 Comparez 𝜇𝑏𝑢 et 𝜇𝑙𝑢 avec 104 𝜇𝑙𝑢 = 3.2200𝛾 − 51 − 3100
𝜃
o Si 𝜇𝑏𝑢 > 𝜇𝑙𝑢 acier comprimé nécessaire
𝑀𝑢 −𝑀𝑙
o Si 𝜇𝑏𝑢 < 𝜇𝑙𝑢 ,déterminer la section 𝐴′ d’aciers comprimés 𝐴′ == (𝑑−𝑑
𝐴
′ )𝜎
𝑢
avec d=0.9h ;
𝑠𝑐𝑒
𝑑′
d’=h-d ; 𝑀𝑙𝑢 = 𝜇𝑙𝑢 𝑏𝑜 𝑑 2 𝑓𝑏𝑢 ; 𝜎𝑠𝑐𝑒 = 9𝛾𝑓𝑐28 − 𝛿 ′ 𝑘(13𝑓𝑐28 + 415) k=1 et 𝛿 ′ = 𝑑
o Si 𝜇𝑏𝑢 = 𝜇𝑙𝑢 et 𝜇𝑏𝑢 > 0.275 alors on détermine la section d’aciers tendus
𝑀𝑙𝑢 𝜎𝑠𝑐𝑒
𝐴=𝑧 + 𝐴′ avec 𝑧𝑏 = 𝑑(1 − 0.4𝛼 ) 𝑒𝑡 𝛼 = 1.25(1 − √1 − 2𝜇𝑏𝑢
𝑏 𝑓𝑒𝑑 𝑓𝑒𝑑

17
𝐴′ = 𝐴′ 𝑓𝑡 𝑒−0.45𝑑
 Armature {𝐴 = 𝐴 − 𝑁𝑢 et la section minimale 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.23 𝑓𝑒28 𝑏𝑜 𝑑 𝑒−0.185𝑑 avec e=𝑒𝑜𝑠𝑒𝑟
𝑓 𝑒

b. Organigramme

18
ORGANIGRAMME DE DIMENSIONEMENT EN COMPRESSION SIMPLE D’UN
POTEAU EN BETON ARME

Données : Combinaison de base : Nu=1.35G+1.5Q ; Longueur de flambement


Section du poteau ; Matériaux : 𝑓𝑐28, 𝑓𝑒

𝑙𝑓
𝜆 = 2√3 (Section rectangulaire)
𝑎
𝑙𝑓
𝜆=4 (Section circulaire)
𝐷

NON
𝜆 ≤ 70 FLEXION COMPOSEE

OUI NON
𝜆 ≤ 50

0.85 0.6
𝛼= 𝛼=
𝜆 50
1 + 0.2(35)² ( )²
𝜆

Section rectangulaire Section circulaire


Type de section
Br=(a-0.02)(b-0.02) Br=∏(𝑑 − 0.02)2 /4

𝑁𝑢 𝐵𝑟. 𝐹𝑐28 𝛾𝑠
𝐴𝑠 ≥ ( − )
𝛼 0.9𝛾𝑏 𝑓𝑒

4𝑐𝑚 2 0.2𝐵 5𝐵
𝐴𝑚𝑖𝑛 = ቘ ; ቙ ; 𝐴𝑚𝑎𝑥 =
𝑚 100 100

Choix de la section d’acier

1
Armatures transversales ∅𝑡 = (3)∅𝑙 en mm

Espacement des cadres 𝑆𝑡 ≤ 𝑚𝑖𝑛ԡ15∅𝑙 ; 𝑎 + 10𝑐𝑚; 40𝑐𝑚 ԡ

0.6𝑙𝑠
Longueur de recouvrement 𝑙𝑟 = ቄ
𝑙𝑠

FIN
19
c. Applications numériques
Pour le cas 1, les applications du dimensionnement de la colonne en béton armé se présente
comme suit :
Données pour le Prédimensionnement
Longueur de flambement Lf
4
en m

Elancement choisi λ 50

Charge maximale que le


poteau peut supporter Nu en 3,54
MN

β 1,408163265

α 0,603623188 Prédimensionnement de la section en béton armé


γb 1,5
θ 1 Br en m2 0,306042673

Résistance à la compression Première dimension a calculé du


20 0,277128129
à 28 jours fc28 en Mpa poteau en m

fbu en Mpa 11,33333333


a choisi en m 0,5 Valeur bien choisie
fsu en Mpa 500
Deuxième dimension b calculée du
0,637588901
γs 1,15 poteau en m

fed en Mpa 434,7826087 b choisi en m 0,7 Valeur bien choisie


k 1

Données pour le dimensionnement

Section d'armatures comprimées


0,00236677
nécessaires As en m2
4cm2/m de périmètre en cm2 9,6

0,2B/100 en cm2 7

Section d'armatures comprimées


23,66769641
nécessaires As en cm2

20
Dimensionnement de la section en béton armé

Nouvelle valeur de Br en m2 0,3264

As choisi en cm2 25,13 Condition Vérifiée

Section d'armature minimale Amin en cm2 9,6

Section d'armature maximale Amax en cm2 175

Vérification des sections extrêmes Condition Vérifiée


Choix de l'armature 8HA20
Armatures longitudinales φl en mm 20

Armatures transversales φt calculée 6,666666667

Armatures transversales φt choisie 8 Condition Vérifiée


Espacement St en zone courante calculée en
30
cm
Espacement St en zone courante Choisi en
20 Condition Vérifiée
cm

Tous ces tableaux ont été tirées du programme Excel ci-joint au document.
Le schéma de ferraillage se présente comme suit :

21
Pour dimensionner la colonne en béton armé dans le cas 2, les applications se présentent comme
suit :
𝑁𝑢 = 𝑁𝐸𝑑 = 198 𝑘𝑁

𝑀𝐺𝑜 = 𝑀𝑦,𝐸𝑑 = 𝑁𝐸𝑑 𝑒𝑜 = 198 × 0.1 = 19.8 𝑘𝑁. 𝑚 N>0 alors on est en compression donc

2 𝑐𝑚
𝑒𝑎 = 𝑀𝑎𝑥 {{ 𝑙 400
= = 1.6 𝑐𝑚
250 250

𝑒𝑎 = 2 𝑐𝑚
𝑙𝑓 4
= = 5,71
ℎ 0,7
15
Max {20 𝑒1 = 20 × 12 = 3,43
ℎ 70

𝑒1 = 𝑒𝑜 + 𝑒𝑎 = 12 𝑐𝑚
𝑙𝑓
< 15 alors le calcul se fera en flexion composée en tenant compte, de façon forfaitaire de l’excentricité du

nd
2 ordre.
𝑀1𝐿
𝛼= 𝑀1𝐿 = 1,35 × 80 × 0,1 = 10,8
𝑀1

𝑀1 = 𝑀𝐺𝑜 = 19,8
10.8
Alors 𝛼 = 19.8 = 0,545

3 × 𝑙𝑓 2
𝑒2 = (2 + 𝛼∅)
10 ℎ
3 × 42
= (2 + 0.545 × 2)
101 × 0,7
𝑒2 = 0,021 𝑚

 ELU
-Solicitations corrigées

𝑁𝑢 = 198 𝑘𝑁
{𝑀𝑢𝐺𝑜= 𝑁𝑢 (𝑒𝑡 ) = 198 × 0,141 = 27,918𝑘𝑁. 𝑚
𝑒𝑡 = 𝑒1 + 𝑒2 = 0,12 + 0,021 = 0,141

-Sollicitation ramenées au centre de gravité des aciers tendus

22

𝑒 = 𝑒𝑡 + (𝑑 − 2 )
{ 𝐴 d=0,7-0,05=0,65m
𝑀𝑢𝐴 = 𝑁𝑢 . 𝑒𝐴
0,7
𝑒𝐴 = 0,141 + (0,65 − ) = 0,441
{ 2
𝑀𝑢𝐴 = 198 × 0,441 = 87,318 𝑘𝑁. 𝑚

 ELS
-Solicitations corrigées à l’ELS
𝑁𝑠𝑒𝑟= 𝐺 + 𝑄 = 80 + 60 = 140𝑘𝑁
{𝑀𝑠𝑒𝑟𝐺𝑜 = 𝑁𝑢 𝑠𝑒𝑟 × 𝑒𝑜 𝑠𝑒𝑟 = 140 × 0,1 = 14𝑘𝑁

𝑒𝑜 = 𝑒𝑜 𝑠𝑒𝑟
-Sollicitations ramenées au centre de gravité des aciers tendus

𝑀𝑠𝑒𝑟 𝐴 = 𝑁𝑠𝑒𝑟 𝑒𝐴
=140 x 0,441

=61,74 kN.m
0,7 0,7
-𝜇𝐵𝐶 = 0,8 0,65 (1 − 0,4 0,65) = 0,4904

𝑀 87,318.10−3
-𝜇𝑏𝑢 = 𝑏𝑜 ×𝑑𝑢𝐴
2 .𝑓 = 0,5 .
𝑏𝑢 0,652 × 11,33

=0,036

𝜇𝑏𝑢 = 0,036 < 𝜇𝐵𝐶 = 0,4928 alors la section est partiellement tendue

 Calcul des aciers en flexion simple


-Moment réduit limite
𝑀𝑢𝐴 87,318
𝛾= = = 1,414
𝑀𝑠𝑒𝑟 𝐴 61,74

Pour la formule approchée valable pour Fe E 500 et fc28≤ 30 𝑀𝑃𝑎


𝑓𝑐28
104 𝜇𝑙𝑢 = 3220𝜃𝛾 + 51. − 3100
𝜃
20
104 𝜇𝑙𝑢 = 3220 × 1 × 1,414 + 51. − 3100
1
104 𝜇𝑙𝑢 = 2473,08

𝜇𝑙𝑢 = 0,247

𝜇𝑏𝑢 = 0,036 < 𝜇𝑙𝑢 = 0,247 alors les armatures comprimées ne sont pas nécessaires :

23
-Section A d’aciers tendus

Posons 𝜇𝑏𝑢 = 𝜇𝑙𝑢 = 0,247

𝜇𝑏𝑢 =0,247<0,275

𝛼 = 1,25[1 − √1 − 2𝜇𝑏𝑢 ]

𝜇𝑏𝑢 = 1,25[1-√1 − 2 × 0,247]

𝛼 = 0,361
𝑧𝑏 =d (1-0,4𝛼)

=0,5(1-0,4x 0,361)
zb=0,4278 m
𝑀 𝜎𝑠𝑐𝑒
𝑙𝑢
A=𝑧𝑏.𝑓𝑒𝑑 + 𝐴′ avec A’=0
𝑓𝑒𝑑

𝑀𝑙𝑢 = 𝜇𝑙𝑢 . 𝑏𝑜. 𝑑 2 . 𝑓𝑏𝑢


=0,247 x 0,5 x 0,65² x 11,33

𝑀𝑙𝑢 = 0,591 𝑀𝑁. 𝑚


0,591.104
A=0,4278 ×435 = 31,76 𝑐𝑚2

-Armature en flexion composée

𝐴′ = 𝐴′ = 0𝑐𝑚²
{ 𝑁𝑢
𝐴=𝐴−
𝑓𝑒
198.10−3
A=31,76 − . 104
435

A= 27,21 cm²
-Vérification section minimale
𝑓𝑡28 𝑒−0,45𝑑
𝐴𝑚𝑖𝑛 =0,23 𝑏𝑜. 𝑑 𝑒−0,185𝑑
𝑓𝑒

Avec 𝑒=𝑒𝑡 = 0,141

𝑓𝑡28 = 0,6 + 0,06𝑓𝑐28


=0,6+0,06x20
=1,8MPa

24
1,8 0,141−0,45×0,65
𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0,23 500 × 50.65 0,141−0,185×0,65 = −19,960𝑐𝑚2 < 𝐴 = 27,21𝑐𝑚² par conséquent la condition est
vérifiée.

 Choix d’armatures : 6HA25 totalisant 29,46 cm²


 Schéma de ferraillage

EN ACIER
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
Pour dimensionner la colonne en construction métallique dans le cas 1 on procède comme suit :
 Choisir un profilé sous réserve de vérification
 Déterminer la classe du profilé
𝜆
 Vérifier le risque de flambement suivant chacun des axes de flambement 𝜆̅ = 𝜆 𝑎𝑣𝑒𝑐
1

𝑙𝑓 𝜋 2𝐸
𝜆= 𝑒𝑡 𝜆1 = √
𝑖𝑚𝑖𝑛 𝑓𝑦
 Si 𝜆̅ < 0.2 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑙𝑒 𝑟𝑖𝑠𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑎𝑚𝑏𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑠𝑡 𝑛é𝑔𝑙𝑖𝑔𝑒𝑎𝑏𝑙𝑒
 Si 𝜆̅ > 0.2 alors le risque de flambement est non négligeable. On détermine ensuite χ suivant
1
chaque axe de flambement 𝜒 = ̅2
𝑎𝑣𝑒𝑐 𝜙 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆̅2 ]
𝜙+√𝜙 2−𝜆
 𝜒 = min(𝜒𝑦𝑦 ; 𝜒𝑧𝑧 )
 Calculer ensuite l’effort de compression maximal que peut supporter le profilé
 Si 𝜆̅ ≤ 0.2
𝐴𝑓𝑦
o le profilé est de classe 1,2 et 3 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝛾
𝑀𝑜
𝐴𝑒𝑓𝑓 𝑓𝑦
o le profilé est de classe 4 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝛾𝑀𝑜
 Si 𝜆̅ > 0.2
𝐴𝑓𝑦
o le profilé est de classe 1,2 et 3 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝜒 𝛾
𝑀1
𝐴𝑒𝑓𝑓 𝑓𝑦
o le profilé est de classe 4 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝜒 𝛾𝑀1
 Vérifier si la condition de stabilité est vérifiée 𝑁𝐸𝑑𝑚𝑎𝑥 ≤ 𝑁𝑅𝑑
 Si la condition est vérifiée, maintenir le profilé
 Si la condition n’est pas vérifiée, changer de profilé et recommencer les vérifications

Pour dimensionner la colonne en construction métallique dans le cas 2 on procède comme suit :
 Choisir un profilé sous réserve de vérification
 Déterminer la classe du profilé
𝜆
 Vérifier le risque de flambement suivant chacun des axes de flambement 𝜆̅ = 𝜆 𝑎𝑣𝑒𝑐
1

𝑙𝑓 𝜋 2𝐸
𝜆= 𝑒𝑡 𝜆1 = √
𝑖𝑚𝑖𝑛 𝑓𝑦

25
 Si 𝜆̅ < 0.2 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑙𝑒 𝑟𝑖𝑠𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑎𝑚𝑏𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑠𝑡 𝑛é𝑔𝑙𝑖𝑔𝑒𝑎𝑏𝑙𝑒
 Si 𝜆̅ > 0.2 alors le risque de flambement est non négligeable. On détermine ensuite χ suivant
1
chaque axe de flambement 𝜒 = 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝜙 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆̅2 ]
̅2
𝜙+√𝜙 2−𝜆
 𝜒 = min(𝜒𝑦𝑦 ; 𝜒𝑧𝑧 )
 Calculer ensuite l’effort de compression maximal que peut supporter le profilé
 Si 𝜆̅ ≤ 0.2
𝐴𝑓𝑦
o le profilé est de classe 1,2 et 3 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝛾
𝑀𝑜
𝐴𝑒𝑓𝑓 𝑓𝑦
o le profilé est de classe 4 alors 𝑁𝑅𝑑 =
𝛾𝑀𝑜
 Si 𝜆̅ > 0.2
𝐴𝑓𝑦
o le profilé est de classe 1,2 et 3 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝜒 𝛾
𝑀1
𝐴𝑒𝑓𝑓 𝑓𝑦
o le profilé est de classe 4 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝜒
𝛾𝑀1
 Vérifier si la condition de stabilité est vérifiée 𝑁𝐸𝑑𝑚𝑎𝑥 ≤ 𝑁𝑅𝑑
 Si la condition est vérifiée, maintenir le profilé
 Si la condition n’est pas vérifiée, changer de profilé et recommencer les vérifications
 Calculer le moment critique

𝜋²𝐸𝐼𝑧 𝑘 𝐼 (𝑘𝑧 𝑙)2 𝐺𝐼𝑡 𝐸


𝑀𝑦.𝑐𝑟 = 𝐶1 (𝑘 [√( 𝑧 )² 𝑤 + + (𝑐2 𝑧𝑔 − 𝑐3 𝑧𝑗 )² − (𝑐2 𝑧𝑔 − 𝑐3 𝑧𝑗 )] avec 𝐺 = 2(1+𝜐) ; It : inertie
𝑧 𝑙)² 𝑘 𝑤 𝐼 𝑧 𝜋2 𝐸𝐼𝑧

torsionnelle de Saint-Venant ; Iw : inertie de gauchissement ; Iz : inertie flexionnelle d’axe faible ; L : longueur


de poutre ou de tronçon de poutre, entre sections tenues latéralement et en rotation de torsion, kz : Coefficient
de longueur de flambement de la semelle comprimée dans son plan ; kw : Coefficient qui tient compte des
conditions de blocage du gauchissement aux extrémités.
 Vérification du déversement du poteau
𝛽𝑤 𝑊 𝑓𝑦
 Calcul du moment critique de déversement ̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇 = √ 𝑀𝑝𝑙,𝑦 avec
𝑐𝑟
𝑊𝑒𝑙,𝑦
𝛽𝑤 = 1 si la section est de classe 1 ou 2 ; 𝛽𝑤 =𝑊 si la section est de classe 3 ;
𝑝𝑙,𝑦
𝑊
𝛽𝑤 = 𝑊𝑒𝑓𝑓,𝑦 si la section est de classe 4.
𝑝𝑙,𝑦

o Si ̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇 ≤ 0.4 alors il n’est pas nécessaire de tenir compte du déversement.
o Dans le cas contraire, il faut déterminer le coefficient de réduction 𝜒𝐿𝑇 à appliquer à la
capacité plastique ou élastique de la section comme suit avec 𝜒𝐿𝑇 ≤ 1 : Calcul de 𝜙𝐿𝑇 =
1
0.5[1 + 𝛼𝐿𝑇 (𝜆̅̅̅̅ ̅̅̅̅
𝐿𝑇 − 0.2) + 𝜆𝐿𝑇 ²] et de 𝜒𝐿𝑇 =
̅̅̅̅̅̅²]
𝜙𝐿𝑇 +√[𝜙²𝐿𝑇 −𝜆 𝐿𝑇

 Calcul du paramètre d’élancement réduit


 Vérification de la stabilité en flexion composée
b. Organigramme

26
ORGANIGRAMME DE DIMENSIONEMENT EN COMPRESSION EXCENTREE
D’UN PROFILE METALLIQUE

Flexion composée seule (M+N)

𝑀 ≤ 𝑀𝑁
NON OUI

Risque de flambement 𝜆 ≥ 0.2

𝜒=1 Calcul de 𝜒

Risque de déversement Risque de déversement


𝜆𝐿𝑇 ≥ 0.4 𝜆𝐿𝑇 ≥ 0.4

Calcul 𝜒𝐿𝑇 = 1
de 𝜒𝐿𝑇 et 𝜒𝑚𝑖𝑛 𝜒𝐿𝑇 = 𝜒

Classe 1 𝑁𝑆𝑑 𝑘𝑦 𝑀𝑦,𝑆𝑑 𝑘𝑧 𝑀𝑧,𝑆𝑑 1


+ + ≤
et 2 𝜒𝑚𝑖𝑛 . 𝐴. 𝑓𝑦 /𝛾𝑀1 𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 /𝛾𝑀1 𝑊𝑝𝑙,𝑧 𝑓𝑦 /𝛾𝑀1 𝛾𝑀1

Classe 3 Remplacer 𝑀𝑃𝐿 par 𝑀𝑒𝐿

Classe 4 Remplacer 𝑁𝑃𝐿 par 𝑁𝑒𝑓𝑓 et 𝑀𝑃𝐿 par 𝑀𝑒𝑓𝑓

𝐼𝑛𝑡𝑒𝑟𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑒𝑓𝑓𝑜𝑟𝑡 𝑎𝑥𝑖𝑎𝑙 𝑁

0.25𝑁𝑃𝐿
𝑁 > 𝑚𝑖𝑛 {0.50 𝐴 . 𝑓
𝑊 𝑦

Classe 1
𝑀 < 𝑀𝑁 = 𝑀𝑝𝑙
et 2
Classe 3 𝑀 < 𝑀𝑁 = 𝑀𝑒𝑙 Classe 1−𝑛
𝑀𝑁𝑦 = 𝑀𝑝𝑙𝑦 ൤ ൨
1 et 2 1 − 0,5𝑎
Classe 4 𝑀 < 𝑀𝑁 = 𝑀𝑙𝑒𝑓𝑓 𝑛−𝑎
𝑀𝑁𝑧 = 𝑀𝑝𝑙𝑧 ቂ1 − ( ) ²ቃ
1−𝑎

𝑁 𝑀𝑦 𝑀𝑍
Classe 3 + + ≤ 𝛾𝑀0
𝐴 . 𝑓𝑦 𝑀𝑒𝑙𝑦 𝑀𝑒𝑙𝑍

Classe 4 𝑁 𝑀𝑦 + 𝑁. 𝑒𝑦 𝑀𝑧 + +𝑁. 𝑒𝑍
+ + ≤ 𝛾𝑀1
𝐴𝑒𝑓𝑓∗ 𝑓𝑦 𝑀𝑒𝑓𝑓𝑦 𝑍 27
DEBUT

Calcul de la surface et de l’inertie de la


section
ORGANIGRAMME DE DIMENSIONNEMENT
EN CONSTRUCTION METALLIQUE D’UN
Calcul de la résistance plastique à
POTEAU MIXTE EN COMPRESSION AXIALE
la compression Npl,rd

Calcul du rapport de distribution


de l’acier 𝜹

NON
SI 𝟎. 𝟐 ≤ 𝜹 ≤ 𝟎. 𝟗
Ecrire “la méthode simplifiée n’est pas applicable’’

Calcul de la charge critique Stop


élastique de flambement Ncr

Calcul de l’élancement réduit


(non dimensionnel)

NON
SI 𝜆̅ < 2 Ecrire “l’élancement est inadmissible ‘’

Stop
Détermination du facteur
d’imperfection 𝜶

𝐶𝑎𝑙𝑐𝑢𝑙 𝑑𝑢 𝑓𝑎𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟 𝝓

𝐶𝑎𝑙𝑐𝑢𝑙 𝑑𝑢 𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒
𝑟é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝝌( 𝑦𝑦) 𝑒𝑡 𝝌(𝑧𝑧)

𝐶ℎ𝑜𝑖𝑥 𝑑𝑒 𝝌 = 𝒎𝒊𝒏(𝝌( 𝑦𝑦)𝑒𝑡 𝝌(𝑧𝑧))

Calcul de la résistance au flambement du


poteau à température constante
Ned=𝝌𝑵𝒑𝒍, 𝒓𝒅

FIN 28
c. Applications numériques
Les applications numériques du dimensionnement de la colonne en acier pour le cas 1 se présente
comme suit :
Caractéristiques du Profilé

Type de profilé SHS 400*400*10

Section du profiléen mm2 15493

Rayon de congé R en mm 15
Hauteur H en mm 400 Détermination de la classe du profilé
Base B en mm 400
Âme 1: Premier paroi Âme 2: Deuxième Paroi
Hauteur c1 d'âme 1 en mm 370 interne interne

c1/t 37 c2/t 37
Hauteur c2 d'âme 2 en mm 370
33ε 30,505737 33ε 30,50573717
38ε 35,127819 38ε 35,12781855
Epaisseur t du profilé en mm 10
42ε 38,825484 42ε 38,82548366
Limite d'élasticité fy en Mpa 275
Classe de Classe de
ε 0,924416278 l'âme
3
l'âme
3
Module d'élasticité E en Mpa 210000
Rayon de giration iy 158,9
Rayon de giration iz 158,9 Classe du profilé 3
Longueur d'épure lo en mm 4000
coefficent K 1
Charge maximale que peut
supporter le profil Ned,max EN 3541625,031
N

29
Données à déterminer pour les vérifications

λ1 qui donne la contrainte Elancement de l'élément λy


86,849624 25,173065
critique de l'élément dans le plan OXZ

Elancement de l'élément λz
longueur de flambement lf 4000 25,173065
dans le plan OXY

Type de vérification Calcul Statut de la vérification

Elancement réduit de l'élément Risque de Flambement non


0,289846562
comprimé suivant l'axe yy negligeable
Risque de flambement
Elancement réduit de l'élément Risque de Flambement non
0,289846562
comprimé suivant l'axe zz negligeable

Calcul de la contrainte critique de Euler


facteur d'imperfection correspondant à la
courbe de flambement retenue par 0,21 φy 0,551439404
rapport à l'axe y αy
facteur d'imperfection correspondant à la
courbe de flambement retenue par 0,21 φz 0,551439404
rapport à l'axe z αz
contrainte critique d'euler suivant l'axe yy contrainte critique d'euler suivant l'axe zz
0,979853939 0,979853939
χy χz
Contrainte critique d'euler χ 0,979853939

Calcul de l'effort de compression maximal que peut supporter le profilé en N


γMo 1,1 γM1 1,1
3795219,27 Condition de stabilité verifiée

Tous ces tableaux ont été tirées du programme Excel ci-joint au document.
Les applications numériques du dimensionnement de la colonne en acier pour le cas 2 se présente
comme suit :
 Profilé choisi : IPE O 600+ de nuance S355
 Classe du profilé

235 235
   0,81
fy 355

30
 Semelle comprimée
b tw 224 15
c  r    24  80,5
2 2 2 2
c 80,5
  3,35
t 24
9  9  0,81  7, 29 3,35 alors la semelle est de classe 1.

 Âme fléchie et comprimée


 Distribution suivant le domaine plastique

 c   c   c    2 c  c 
1 N 
N *  N max   2 c  c  tw f y    1  max 

2  ctw f y 
1 3541, 63.103 
  1    1,14 0,5
2  514 15  355 
396 396  0,81
  23, 21
o 13  1 13 1,14  1
c 514
  34, 27 23, 21 alors l’âme n’est pas de classe 1.
t 15
456 456  0,81
o   26, 72 alors l’âme n’est pas de classe 2.
13  1 13 1,14  1
 Distribution suivant le domaine élastique

31
257
  1
257
c
62 1       100, 44
alors l’âme est de classe 3.
t
Par conséquent le profilé est de classe 3.
 Vérification de la stabilité au flambement du poteau
Le poteau étant articulé à ses deux extrémités alors k=1
lf=l=4m

 2E  2  210000
1    76, 41
fy 355

 Plan OXZ axe y-y


l 4
y  f   16,31
iy 24,52.102
 y 16,31
y    0, 21 0, 2 alors le risque de flambement est non négligeable.
1 76, 41
 Plan OXY axe z-z
lf 4
z    83,51
iz 4, 79.102
z 83,51
z    1, 09 0, 2 alors le risque de flambement est non négligeable.
1 76, 41
Calculons χ
1

  ²  ²

  max  y ;  z  1, 09 

  0,5 1     0, 2   ² 
  

32
  0,5 1  0, 211,09  0, 2   1,09²   1,1875 ;α=0,21 car courbe a
1
  0, 6029
1,1875  1,1875²  1, 09²
Le profilé étant de classe 3 et le risque de flambement étant non négligeable alors on a :
Af y 196,8.102  355
N Rd    0, 6029
 M1 1,1
N Rd  3829,182kN
N Rd  3829,182kN N max  3541, 63kN Par conséquent la condition de stabilité au flambement
est vérifiée.
 Vérification du déversement

Caractéristiques du Profilé

Hauteur h du Profilé en mm 610

Largeur b du Profilé en mm 224

Epaisseur de l'âme tw en mm 15
Epaisseur d'une semelle tf en mm 24
Congés r en mm 24
Hauteur d de l'âme hors congés en mm 514

Hauteur hi de l'âme plus congés en mm 562

Aire Totale A du profilé en mm2 19680


Inertie torsionnelle de Saint Venant It en mm4 3181000
Inertie de gauchissement Iw en mm6 3860000
Inertie Flexionnelle d'axe faible Iz en mm4 45210000

33
Eléments de détermination du Moment critique de déversement élastique

Longueur L de la poutre 6000


Coefficient kz de longueur de flambement de la semelle
1
comprimée dans son plan (1;0,5;0,7)
Coefficient kw liés au condition de gauchissement (1;0,7) 1
Coordonnées Za du point d'application de la charge 300
Cordonnée Zs du centre de cisaillement 0
Zg 300
Zj égale à 0 si la semelle est doublement symétrique sinon Zj est
0
dans l'annexe F de EC 3-DAN
Coefficient 1 C1 1,132
Coefficient 2 C2 0,459
Coefficent 3 C3 0,525
E en Mpa 210000
G en Mpa 80000
ϱ 137,7
К 18961,29
ѝ 97769,3234
җ 0,085379341
ӄ 203,9587461
ԉ 2946439,128
Moment critique My.cr en N.mm 600952030
Moment critique My.cr en KN.m 600,95203

Tous ces tableaux ont été tirées du programme Excel ci-joint au document.
 Calcul de l’élancement réduit
 wW pl , y f y
 LT 
M cr
Wél , y 3879
La section étant de classe 3 alors  w    0,87
Wpl , y 4471
−6
0.87∗4471∗10 ∗355∗10 6
Alors on a 𝜆̅𝐿𝑇 = √ 600952030∗10−3 𝜆̅𝐿𝑇 = 2.29.

 LT 0, 4 Alors le risque de déversement est non négligeable


 Calcul de χLT
1
 LT 
LT  LT ²  LT ²

 
LT  0,5 1    LT  0, 2  LT ² 
 
h 610
La section étant I laminé et   2, 72 2 alors la courbe de déversement est b donc
b 224
  0,34

34
LT  0,5 1  0,34  2, 29  0, 2   2, 29²   3, 4774 donc  LT  0,1641
 Vérification de la stabilité à la flexion composée
N sd
 min 
3541, 63
 0,92 0,1 alors il y un risque de flambement et de déversement.
Af y 3829,182
 M1
N sd K LT M y , Sd KM z , Sd
 Condition à vérifier pour la stabilité :   1
Af y f fy
z  LTWél , y y  M 1 Wél , z  M1
 M1
 LT N Sd
K LT  1 
 z Af y
 
avec  LT  0,15 z  M , LT  1  0,15  0, 6029  1,8  0, 7  1   1  0, 076

K LT  0,94
N sd K LT M y , Sd KM z , Sd
   0,92  1 Condition vérifiée
Af y f fy
z  LTWél , y y  M 1 Wél , z  M1
 M1

4. LES CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE LA COLONNE ET LES


LIAISONS AUX EXTREMITES SONT MAINTENUES. DETERMINATION DE LA
CHARGE MAXIMALE QUE PEUT SUPPORTER LA COLONNE LORSQU’ELLE
EST :
EN BETON ARME
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
Pour le cas 1, la méthodologie pour déterminer la charge maximale que peut supporter la colonne
lorsqu’elle est en béton armé se présente comme suit :
𝑙𝑓
 Calcul de l’élancement λ 𝜆 = 2√3
𝑎
 Calcul des coefficients β et α
𝜆
 Si λ≤50 alors β=1+0.2(35)2
𝜆2
 Si λ> 50 alors 𝛽 = 0.85 1500
0.85
 𝛼=
𝛽
 Calcul de la section réduite Br du poteau 𝐵𝑟 = (𝑎 − 0.02)(𝑏 − 0.02)
4𝑐𝑚 2
𝑑𝑒 𝑝é𝑟𝑖𝑚è𝑡𝑟𝑒
𝑚
 Calcul de la section minimale d’armatures 𝐴𝑠 = 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 𝑚𝑎𝑥 { 𝐵
0.2
100
 Calcul de l’effort ultime de compression à partir de la condition tirée du BAEL

35
𝐵𝑟 𝑓𝑐28 𝑓𝑒
𝑁𝑢 ≤ 𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚 = 𝛼( +𝐴 )
0.9 𝛾𝑏 𝛾𝑠
Pour le cas 2 la méthodologie diffère un peu du premier cas. Etant donné que la section ne contient
pas d’armatures et que le béton tendu est négligé ; il faut s’assurer que la section soit entièrement
comprimée. Pour cela, d’après les règles de calcul du BAEL, la condition suivante doit être vérifiée :

 0,337h  0,81d ' fbcbh


 0,337h  0,81d ' fbcbh Nu  d  d ' M AS  Nu 
M AS  d  d '

OÙ M AS  M uG0  Nu  0,5h  c 

En ce qui concerne la condition de résistance en absence d’armatures, on a :

(0,5h  d ') fbcbh  M AS


Nu  d  d '  M AS (0,5h  d ') fbcbh  Nu
 d  d '
b. Applications numériques
Les applications numériques pour le calcul de la charge maximale que peut supporter le poteau
lorsqu’elle est entièrement en béton armé dans le cas 1 se présente comme suit :
Rappelons que a=b=0.3m
𝑙𝑓 4
L’élancement 𝜆 = 2√3 = 0.3 2√3 = 46.19 or 46.19˂50 donc 𝜆 < 50 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝛽 = 1.348 𝑒𝑡 𝛼 = 0.631.
𝑎
La section réduite Br du poteau est 𝐵𝑟 = (𝑎 − 0.02)(𝑏 − 0.02) = (0.3 − 0.02)(0.3 − 0.02)
𝐵𝑟 = 0.0784𝑚2 .
La section minimale d’armatures qu’il faut prévoir pour le poteau est
4𝑐𝑚 2 4𝑐𝑚 2
𝑑𝑒 𝑝é𝑟𝑖𝑚è𝑡𝑟𝑒 ∗ 2(0.3 + 0.3) = 4.8𝑐𝑚2
𝑚 𝑚
𝐴𝑠 = 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 𝑚𝑎𝑥 { 𝐵
soit 𝐴𝑠 = 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 𝑚𝑎𝑥 { 30∗30
0.2 100 0.2 = 1.8𝑐𝑚2
100
𝐴𝑠 = 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 4.8𝑐𝑚2
𝐵 𝑓𝑐28 𝑓
Ainsi 𝑁𝑢 ≤ 𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚 = 𝛼 (0.9𝑟 + 𝐴 𝛾𝑒) 𝑠𝑜𝑖𝑡
𝛾𝑏 𝑠
0,0784. 106 20 500
𝑁𝑢 ≤ 𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚 = 0.631 ( + 4,8. 102 ) 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝑁𝑢 ≤ 𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚 = 864,582𝑘𝑁
0,9 1,5 1,15

De ce qui précède la charge maximale que peut supporter le poteau lorsqu’elle est entièrement en béton
armé dans le cas 1 est alors 𝑁𝑚𝑎𝑥 = 864.582𝑘𝑁.

Les applications numériques pour le calcul de la charge maximale que peut supporter le poteau
lorsqu’elle est entièrement en béton armé dans le cas 2 se présente comme suit :

M AS  M uG0  Nu  0,5h  c  soit 𝑀𝐴𝑆 = 19.8 + 198(0.5 ∗ 0.3 − 0.05) 𝑀𝐴𝑆 = 39.6𝑘𝑁. 𝑚

(0.5ℎ − 𝑑 ′ )𝑓𝑏𝑐 𝑏ℎ + 𝑀𝐴𝑆 (0.5 ∗ 300 − 50) ∗ 11,33 ∗ 3002 + 39,6. 106
𝑁𝑢 < 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑁𝑢 <
(𝑑 − 𝑑 ′ ) 250 − 50

36
𝑁𝑢 < 707.850𝑘𝑁
(0.337ℎ−0.81𝑑′ )𝑓𝑏𝑐 𝑏ℎ (0.337∗300−0.81∗50)∗11.33∗300∗300
Or 𝑁𝑢 > soit 𝑁𝑢 > 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑁𝑢 > 0.008𝑁
𝑀𝐴𝑆 (𝑑−𝑑′ ) 39,6.106 ∗(250−50)

De ce qui précède la charge maximale que peut supporter le poteau lorsqu’elle est entièrement en béton
armé dans le cas 2est alors 𝑁𝑚𝑎𝑥 = 707𝑘𝑁.

EN ACIER
a. Démarche méthodologique détaillée du calcul
Pour déterminer la charge maximale que peut supporter le poteau dans le cas 1 et 2 lorsqu’elle
est entièrement en béton armé est :
 Déterminer la classe du profilé
𝜆
 Vérifier le risque de flambement suivant chacun des axes de flambement 𝜆̅ = 𝜆 𝑎𝑣𝑒𝑐
1

𝑙𝑓 𝜋 2𝐸
𝜆= 𝑒𝑡 𝜆1 = √
𝑖𝑚𝑖𝑛 𝑓𝑦
 Si 𝜆̅ < 0.2 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑙𝑒 𝑟𝑖𝑠𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑎𝑚𝑏𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑠𝑡 𝑛é𝑔𝑙𝑖𝑔𝑒𝑎𝑏𝑙𝑒
 Si 𝜆̅ > 0.2 alors le risque de flambement est non négligeable. On détermine ensuite χ suivant
1
chaque axe de flambement 𝜒 = 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝜙 = 0.5[1 + 𝛼(𝜆̅ − 0.2) + 𝜆2̅ ]
̅2
𝜙+√𝜙 2−𝜆
 𝜒 = min(𝜒𝑦𝑦 ; 𝜒𝑧𝑧 )
 Calculer ensuite l’effort de compression maximal que peut supporter le profilé
 Si 𝜆̅ ≤ 0.2
𝐴𝑓𝑦
o le profilé est de classe 1,2 et 3 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝛾
𝑀𝑜
𝐴𝑒𝑓𝑓 𝑓𝑦
o le profilé est de classe 4 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝛾𝑀𝑜
 Si 𝜆̅ > 0.2
𝐴𝑓𝑦
o le profilé est de classe 1,2 et 3 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝜒 𝛾
𝑀1
𝐴𝑒𝑓𝑓 𝑓𝑦
o le profilé est de classe 4 alors 𝑁𝑅𝑑 = 𝜒 𝛾𝑀1

b. Applications numériques
Pour le cas 1, la charge maximale que peut supporter le poteau lorsqu’elle est entièrement en
béton armé est :

37
Détermination de la classe du profilé

Âme 1: Premier paroi Âme 2: Deuxième Paroi


Caractéristiques du Profilé
interne interne

Type de profilé SHS 300*300*10


c1/t 25 c2/t 25

33ε 30,505737 33ε 30,50573717


Section du profiléen mm2 15493
38ε 35,127819 38ε 35,12781855
42ε 38,825484 42ε 38,82548366
Rayon de congé R en mm 25
Classe de Classe de
Hauteur H en mm 300 1 1
l'âme l'âme
Base B en mm 300

Hauteur c1 d'âme 1 en mm 250 Classe du profilé 1

Hauteur c2 d'âme 2 en mm 250

Epaisseur t du profilé en mm 10

Limite d'élasticité fy en Mpa 275


ε 0,924416278
Module d'élasticité E en Mpa 210000
Rayon de giration iy 117,4
Rayon de giration iz 117,4
Longueur d'épure lo en mm 4000
coefficent K 1

38
Données à déterminer pour les vérifications

λ1 qui donne la contrainte critique Elancement de l'élément λy dans


86,849624 34,07155
de l'élément le plan OXZ

Elancement de l'élément λz dans


longueur de flambement lf 4000 34,07155
le plan OXY

Calcul de la contrainte critique de Euler


facteur d'imperfection correspondant à la
courbe de flambement retenue par 0,21 φy 0,597143681
rapport à l'axe y αy
facteur d'imperfection correspondant à la
courbe de flambement retenue par 0,21 φz 0,597143681
rapport à l'axe z αz
contrainte critique d'euler suivant l'axe yy contrainte critique d'euler suivant l'axe zz
0,954799213 0,954799213
χy χz
Contrainte critique d'euler χ 0,954799213
Tous ces tableaux ont été tirées du programme Excel ci-joint au document. De ce qui précède la
charge maximale que peut supporter le poteau lorsqu’elle est entièrement en acier est :
𝑁𝑅𝑑 = 3698176.05 𝑁

Pour le cas 2, la charge maximale que peut supporter le poteau lorsqu’elle est entièrement en
béton armé est :
Profilé : SHS 300x300x10
 Classe du profilé

235
 =0,92 car fy=275 MPa
fy

Nous disposons d’un profilé symétrique constitué uniquement de parois internes de mêmes dimensions
(h=b). Le profilé étant soumis à une charge excentrée alors ses parois sont à la fois fléchies et comprimées.
Supposons un mode de distribution des contraintes dans le domaine plastique

39
Soit F1 la force de compression dans la zone comprimée de la section.

F1   ctf y  2

Soit F2 la force de traction dans la zone tendue de la section.

F2   c   c  tf y  2

A l’équilibre, on a:

F1  F2   ctf y  2   c   c  tf y  2

  ctf y  2  ctf y

1
 
2
𝑐 36𝜀
α=0,5 alors ≤
𝑡 𝛼

𝑐 = ℎ − 2𝑟 = 300 − 2 × 25 = 250
𝑐 250
= = 25
𝑡 10
36𝜀 36 × 0,92
= = 66,24 > 25
𝛼 0,5
Alors les parois du profilé sont de classe 1 par conséquent le profilé est de classe 1.

 Risque de flambement du poteau


Le poteau étant articulé à ses deux extrémités alors on a : k=1

40
lf=kl0=4 m

 2E  2  210000
1    86,815
fy 275

Le profilé étant symétrique alors on a : i  iy  iz  11,74cm

lf
   y  z 
i

4
  34, 072
11, 74.102

 34, 072
   0,39 0, 2 Alors le risque de flambement est non négligeable.
1 86,815

Déterminons à présent le facteur de réduction χ

1

  ²  ²


  0,5 1     0, 2   ² 
  

Le profilé étant de section creuse et de nuance S275, supposons qu’il est laminé à chaud. On obtient la courbe
de flambement a donc α=0,21.

  0,5 1  0, 21 0,39  0, 2   0,39²   0,596

1
  0,9554
0,596  0,596²  0,39²

La section étant de classe 1 et le risque de flambement étant non négligeable alors on a :

Af y 112,57.102  275
N Rd    0,9554
 M1 1,1

N Rd  2688,735kN

41
Annexe 1 : Formules, symboles et désignations avec mention des unités SI
ELU : Etats limite Ultime ;

ELS : Etats limite de service ;


G : Charge permanente

Q : Charge d’exploitation
E : Module d’élasticité longitudinal

𝑊𝑝𝑙.𝑦 ; 𝑊𝑝𝑙.𝑧 : Module de résistance plastique suivant les axes ;

𝑊𝑒𝑙.𝑦 ; 𝑊𝑒𝑙.𝑧 : Module de résistance élastique suivant les axes ;

𝑓𝑦 : est la limite élastique du matériau acier ;

𝑓𝑢 : est la résistance à la traction des pièces ;

𝛾𝑀0 , 𝛾𝑀1 , 𝛾𝑀2 : sont des coefficients de sécurité sur la résistance ;

𝛽𝐴 : Coefficient dépendant de la classe du profilé ;

𝑙𝑓 : Longueur de flambement ;

𝑙0 : Longueur libre de l’élément ;

𝐶1 , 𝐶2 , 𝐶3 : sont des facteurs qui dépendent des conditions de charge et d’encastrement ;

𝑘𝑤 , 𝑘 : sont des facteurs de longueur effective

G : est le module de cisaillement ;

𝐼𝑤 : est l’inertie de gauchissement ;

𝐼𝑡 : est l’inertie de torsion ;

𝐼𝑧 , 𝐼𝑦 : Moment d’inertie suivant les axes ;

h : est la hauteur de la semelle ;

d : est la hauteur de l’âme ;

𝜀 : Coefficient fonction de la résistance de la section ;

𝐴𝑣 : Aire de cisaillement ;

∅ : Coefficient dépendant du risque de flambement ;

𝜒 : Coefficient réducteur de flambement ;

𝑡𝑓 : L’épaisseur d’une semelle de poutre ;

𝑡𝑤 : L’épaisseur d’une âme ;

42
𝑀𝑧𝑚𝑎𝑥 , 𝑀𝑦𝑚𝑎𝑥 : Sont les moments maximaux suivant les axes ;

𝑀𝑐𝑟 : Moment critique ;

𝜏𝑏𝑎 : Contrainte tangentielle de cisaillement ;

𝑓𝑒 : Limite d’élasticité

𝑓𝑏𝑢 : Résistance de calcul en compression du béton ;

𝑓𝑠𝑢 : Contrainte limite de calcul de l’acier ;

𝑓𝑐28 : Résistance caractéristique en compression du béton à 28 jours ;

𝛾𝑠 : Coefficient de sécurité relatif à l’acier ;

𝛾𝑏 : Coefficient de sécurité relatif au béton ;

E : Module de Young de l’acier et I le moment d’inertie ;

𝑁𝑝𝑙 : Effort normal de plastification ;

𝑁𝑢 : Effort normal ultime ;

𝑀𝑢 : Moment à l’ELU et 𝑀𝑠𝑒𝑟 le moment à l’ELS ;

𝑀𝑚𝑎𝑥 , 𝑉𝑢𝑚𝑎𝑥 : Les sollicitations maximales ;

𝜇𝑏𝑢 : Moment réduit du béton ;

𝜇𝑙𝑢 : Moment limite du béton ;

𝛾 : Rapport du moment à l’ELU et du moment à L’ELS ;

𝑧𝑏 : Hauteur utile de la section ;

𝛼 : Coefficient réducteur en fonction de l’élancement mécanique ;

𝐴𝑠𝑢 : Section d’acier d’armature ;

𝐴𝑠𝑚𝑎𝑥 : Section maximale d’armature ;

∅𝑡 , ∅𝑙 : sont les diamètres respectifs des aciers transversales et longitudinales ;

𝑠𝑡 : Espacement transversale ;

𝐵𝑟 : La section réduit du béton ;

λ : L’élancement du poteau ;

𝑙𝑓 : Longueur de flambement et 𝑙0 la longueur libre de l’élément ;

k : coefficient d’élancement ;

𝜎𝑏𝑐 : Contrainte de service du béton

43
𝜎𝑠𝑢 : Contrainte ultime de l’acier ;

𝜎𝑠1 , 𝜎𝑠2 : Contrainte de service de l’acier

𝜏𝑢 , ̅̅̅
𝜏𝑢 : Contrainte tangente ;

44
Annexe 2 : Quelques Tableaux et courbes utilisés
 Parois internes et parois en console

 Classification des sections transversales.

 Le Tableau ci-dessous donne les valeurs limites pour une section en I ou en H laminé ou reconstitué
par soudage comprimé ou fléchi selon l'axe de forte inertie (axe Y-Y).

45
 Les Tableaux ci-dessous sont des extraits de l'Eurocode 3 donnant des proportions limites pour les
parois comprimées de classe 1 à 3. Lorsque l'une quelconque des parois comprimées d'une section ne
satisfait pas la limite de la classe 3, la totalité de la section est classifiée en classe 4 (communément
appelée "section élancée"), et il convient de prendre en compte le voilement local dans le calcul en
utilisant une section transversale efficace.

46
47
 Longueur de flambement

Conditions
D’appuis

Longueur de
flambement 𝑙𝑓 𝑙𝑜 𝑙𝑜 /√2 0.5𝑙𝑜 2𝑙𝑜

48
 Courbe de flambement

 Choix de la courbe de flambement

49
 Courbe d’interactions simplifiée et distributions de contraintes correspondants

50