Vous êtes sur la page 1sur 29

Université Abderrahmane Mira-Bejaia

Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie


Département du tronc commun Sciences de la Nature et de la Vie
1ière Année Licence Biologie

« Recherche documentaire/
bibliographic research (literature review):
principes clés/ guidelines »

Dr. Khaled MERABET,


Email: kaled.merabet@gmail.com
khaled.merabet@univ-bejaia.dz
Laboratoire de Recherche en Ecologie et Environnement
Ce diaporama emprunte de nombreux éléments d’internet
………C’est quoi ? What is it?
……………..Pourquoi? What are the aims (goals)?
La Méthodologie de recherche documentaire
Définition : what is it?
C'est l'ensemble des étapes permettant de chercher, identifier et
trouver des documents relatifs à un sujet par l'élaboration d'une
stratégie de recherche.

Pourquoi ? (infobesity)
Dans un contexte de surabondance d'informations (infobésité) et
de diversité de ses supports, les processus de recherche
documentaire et de validation de l'information requièrent la mise
en application d'une méthodologie efficace.
Objectifs de la méthodologie
La finalité d'une bonne méthodologie de recherche est de faciliter la production d'un travail universitaire
alliant richesse documentaire et rigueur scientifique.

Elle va s'articuler autour de 5 étapes successives :

1) Préparer sa recherche (getting ready)

2) Sélectionner les sources d'information (sources!?)

3) Chercher et localiser les documents ( Access the documents/information)

4) Évaluer la qualité et la pertinence des documents (check for quality and relevance)

5) Mettre en place une veille documentaire (documentary monitoring)


Les buts de la recherche

Les questions préalables :


1. Quelle est la nature du travail à produire ? (What kind of report ?)
2. Quel est le niveau attendu de l’information ? (information level ?)
● information de base (basic !)
● information plus pointue ou plus développée : (high level !)
3.Quelle est la nature de l’information recherchée (what kind of info ?)
4.Quel est le degré d’actualité de l’information recherchée ? (up-to-dateness !)
1. Préparer sa recherche

Principe : Aller du général au particulier


(Go from general to specific)

Cette étape doit permettre de cerner les


besoins documentaires et de sélectionner les concepts/mots clés
nécessaires à l'interrogation des sources documentaires.
1.1 Définir le sujet (Define the subject)

Choix du sujet

Vos connaissances préalables et vos intérêts personnels………


.
1.1 Définir le sujet

Quels types de documents ? (which documents?)

Des dictionnaires et encyclopédies (support papier ou en ligne), des

manuels ou des articles de synthèse.


1.2 Cerner le sujet
La méthode QQQOCP (WWWWHW):
c'est un moyen mnémotechnique permettant de retenir un ensemble de questionssimples
qui vont être utilisées pour cerner, préciser et approfondir un sujet :

Qui ? = Quels sont les acteurs, les personnes impliquées ?


Quoi ? = Quels sont les aspects qui m'intéressent ?
Quand ? = Quelle est la période concernée ?
Où ? = Le sujet est-il circonscrit à une zone géographique précise ?
Comment ? = Quelles approches ou points de vue faut-il considérer ? (historique, sociologique,
économique, politique, etc.)
Pourquoi ? = Quelle est l'importance du sujet dans le contexte actuel?
1.3 Formuler le sujet (phrase or rephrase the subject)

Une phrase courte


Le sujet doit être exprimé en une phrase courte à l'aide de termes significatifs. Cet énoncé de
recherche doit être le plus précis possible.

Des concepts clés (key words)


Chaque terme de l'énoncé est important et va correspondre à des concepts/mots clés qui vont
servir à élaborer les équations de recherche (research query).
2. Sélectionner les sources d'information
2.1 Type de documents (documents categories)
Il dépend du niveau et de la nature de l’information recherchés :

A-Les ouvrage de référence: dictionnaires, encyclopédies, annuaires et Atlas:


Utiles pour comprendre le sujet et le préciser, surtout lorsqu'il s'agit de concepts
nouveaux (infos accessibles et facile → définir un sujet). (define the subject)
2. Sélectionner les sources d'information
2.1 Type de documents

B-Les livres ou monographies: (books or monographies)


-Un ou plus auteurs + éditeur (ebook inclus) accessibles via des catalogues (OPAC
de l’univ de Bejaia).
-Délai de parution : pas tjrs à jour à cause du temps nécessaire pour la rédaction.
-Utiles pour approfondir la recherche.
2. Sélectionner les sources d'information
2.1 Type de documents
C-Thèses, mémoires, rapports de recherche (la littérature grise, non
conventionnelle ou souterraine):
- Public restreint,
- Hors circuits commerciaux d’édition,
- Récemment on note des dépôts sur le net de travaux de fin d ’études
universitaires: Dspace université de bejaia), theses.fr…etc
2.1 Type de documents

D-Les périodiques (=revues=journals) (haut niveau scientifique) : (high level


documents)
-Suivent une périodicité de parution,
-regroupent sous un même titre des articles de plusieurs auteurs.
-Vulgarisation/ pointe de la science (sélection par comité de lecture), (reviewing
process)
-Ils permettent de se tenir informé des derniers résultats de la recherche (actualité),
research article VS review article.
Terminologie
Il convient de distinguer le « document primaire » du « document
secondaire »

Document primaire (primary documents)


Document présentant une information à caractère original, c’est-à-dire dans l’état où l’auteur l’a écrite
ou conçue. C'est le document en lui-même.

Document secondaire (secondary documents)


Document comportant des informations de nature signalétique ou analytique sur des documents
primaires. Ex : bibliographie, catalogue, index…

Les notices bibliographiques décrivant un livre sont donc un document secondaire.


2.2 Type de sources (type of sources)

Il va dépendre de la nature du sujet et du type de document recherché :

A- Les catalogues de bibliothèques : décrivent et localisent les document de


bibliothèques

Pluridisciplinaires, ils sont incontournables pour trouver de la documentation papier


(ex: le catalogue de la bibliothèque universitaire de Bejaia, OPAC), Dspace université Bejaia.

Conseil: pensez au prêt à la bibliothèque


2.2 Type de sources

B- Les bases de données : (Databases)


Elles sont constituées d'un ensemble structuré de références bibliographiques sur un sujet, un
domaine, un type de document, etc. Elles peuvent contenir une analyse, un résumé et de plus
en plus souvent l’accès au texte intégral du document lui-même.

Web of science, Science Direct, theses.fr, PubMed, Pascal et Francis…etc


● Moteurs de recherche spécialisé: Google Scholar (http://scholar.google.com) version académique de google,
Google Books (http://books.google.com)
3.Chercher et localiser les documents (search for the docmeunts in the sources)

C'est au cours de cette étape que l'on va interroger les différentes sources sélectionnées
au moyen d'équations de recherche, enregistrer les résultats pertinents des requêtes et
se procurer la documentation primaire.

Objectif: élaborer l’équation de recherche pour obtenir des résultats pertinents et


exploitables (set up the query research)

Cas des moteurs de recherche (search engines)


Notions de bruit et de silence (noise/silence responses)
En recherche documentaire, deux notions importantes sont à
retenir. Elles traduisent l'échec d'une requête qu'il convient alors
de reformuler ou d'affiner. (cf. les opérateurs de recherche)

Bruit
C'est l'ensemble de documents non pertinents trouvés en
réponse à une question, lors d’une recherche d’information.
L'information pertinente est noyée dans la masse.

Silence
C’est l’ensemble des documents pertinents non
affichés lors d’une recherche documentaire.
L'information pertinente n'est pas trouvée et celui qui
cherche peut penser qu'il n'y en a pas.
Les techniques de recherche
3.1.Les opérateurs booléens : ET, OU, SAUF = AND, OR,BUT=&,+,- (Boolean operators)
Ils permettent, en établissant une connexion logique entre des termes de
recherche ou mots-clés, de trouver une information ou un document.

Recherche très précise :


seulement sur le festival de Béjaia pas sur la ville de Béjaia ni sur d'autres festivals « ET »=AND= &

Recherche très large : « OU »= OR=+


• sur Béjaia
• sur des festivals
• sur le festival de Béjaia

Recherche orientée : « SAUF »=BUT= -


tout sur la ville de Béjaia sauf ce qui touche à son festival
Les techniques de recherche

Priorité des opérateurs booléens : SAUF >> ET >> OU


3.2. recherche par troncature ou troncation : * ou ? (Truncation)

* (astérisque) remplace un ou plusieurs caractères à la fin d'un terme.


Ex. : archéo * recherchera archéologie, archéologue…etc.
Ex. : géo * recherchera géographie, géométrie, géologie, etc.
Ex : nation * recherchera national, nationaux, nationalité (permet d'inclure les pluriels
-aux)

? remplace un caractère au début, au milieu ou à la fin d'un terme.


Ex. : wom?n recherchera woman ou women
Ex. : economi? recherchera économie, economic ou economia
Ex : relation? recherchera relation et relations
3.3. RECHERCHE SUR UN CHAMP PARTICULIER: (Search by fields)

Il est possible de spécifier le champ sur lequel nous souhaitons effectuer la recherche
en faisant précéder le terme par le nom du champ et le signe égal (=)

Exp:
motsclés=SIDA
2020=corona
Algérie=biologie
Université= Bejaia
3.3. La recherche par expression (by an expression or exact sentence)

L'utilisation des guillemets (quotes) « » permet de lancer une recherche sur une « chaîne de caractères »
(mêmes mots dans le même ordre) Elle est particulièrement utile lorsqu'une recherche entraîne un
trop grand nombre de résultats ou pour rechercher précisément une expression
Ex. : « vitamine C » recherchera les références contenant cette expression dans l'ordre où sont saisis les
termes

4. La casse (majuscules, mots vides)

Il est recommandé pour toute recherche sur une base de données ou un catalogue de bibliothèque de
n'utiliser que des lettres minuscules non accentuées. Les mots vides sont les mots non significatifs tels que
les articles, les prépositions, les pronoms, etc. A l'exception d'une recherche par expression, ils sont
totalement inutiles.

Habituellement les moteurs de recherche ne prennent pas en compte la casse.


Limites des moteurs de recherche: (search engines limits)

▪ Limite de google:
o Problèmes d’indexation des articles, (index)
o Ordre par popularité,
o Recherche grand public, de la vie courante,

▪ Deep web: 60 à 70% du web (problèmes d’accessibilité-->outils


spécialisés).

▪ Comparaison entre ce que offre google et ce que offre la bibliothèque.


4. Evaluer la qualité et la pertinence des sources (quality & relevance)
Pourquoi évaluer ses sources ?
Un travail de recherche doit s’appuyer sur des informations fiables. Cela est particulièrement vrai lorsque les
recherches portent sur des sites web. Toute information dont on ignore la provenance devrait a priori
être écartée.

Quels sont les principaux critères de fiabilité des soources


● L'auteur, l'éditeur de la ressource

● La date de publication du document

● Le domaine de la ressource (adresse URL)

● L'objectif du site

● La notoriété, l'indice de popularité du site

● Le contenu de l'information (structuration, argumentations..etc

Attention aux sites commerciaux, forums….etc


4. Evaluer la qualité et la pertinence des documents

La sélection des documents doit se faire non seulement en fonction de leur


qualité mais aussi de leur pertinence par rapport au travail à réaliser.

Une exploration rapide peut suffire pour évaluer la pertinence d'un contenu. Pour
cela, il
faudra analyser les éléments suivants :

● Titre du document : pour un livre, il faut regarder celui figurant sur la page de
titre
●Résumé (abstract) : on le trouve dans la plupart des notices bibliographiques

tirées des bases de données, au début ou à la fin des articles de périodiques et


souvent au dos des livres.
Table des matières : elle permet de mieux apprécier le contenu (plan et logique de
l'argumentation) et de bien repérer les chapitres qui peuvent être pertinents.

● Tableaux, graphiques, etc. : ils peuvent aider à la compréhension du sujet et être


utiles pour le
travail.

● Nature du document : déterminer s'il s'agit d'un document pédagogique, de


recherche ou de vulgarisation.

Introduction et conclusion : leur consultation permet de cerner la question


de départ et les conclusions que l'auteur en tire...


5. Mettre en place une veille documentaire (monitoring)

Au fur et à mesure des recherches, il est


recommandé de mettre en place une veille
informationnelle automatisée.

Elle permettra d'être alerté des nouvelles


publications dans un domaine particulier sans
avoir à relancer manuellement la recherche sur
chaque source.

L'utilisateur reçoit des messages provenant des


divers outils sur lesquels il a paramétré sa
veille. Selon le cas, ces messages sont reçus
dans son courriel, le compte d'un agrégateur
de son choix, sa page Web
personnalisée, etc.