Vous êtes sur la page 1sur 2

Université A/Mira 2020/2021

Faculté des Science de la Nature et de la Vie

Département du Tronc commun

Corrigé TD N°4 de Biologie Cellulaire

Le bilan énergétique

Exercice N°1 :

1. Comparaison des bilans énergétiques de la dégradation d’une mole de cellobiose et d’une

mole de saccharose en aérobie.

a/ Une mole de cellobiose libère deux moles de glucose.

- Une mole de glucose permet la synthèse de 38 moles d’ATP.

Voici les trois étapes de la dégradation complète d’une mole de glucose :

1/La dégradation partielle de glucose dans le cytoplasme, en absence d’oxygène c’est la glycolyse.

Glucose (C6H12O6) + 2 ATP + 2 NAD+ ---> 2 pyruvate + 4 ATP + 2 NADH,H+ + 2 H2O

2/ Ensuite dans la matrice mitochondriale: le pyruvate (C3) est converti en Acétyl-CoA (C2) avec
production de CO2 et de NADH, H+ par décarboxylation oxydative :

CH3-CO-COOH + CoA + NAD+ → CH3-CO∼SCoA + CO2 + NADH,H+

3/ L’Acetyl CoA est ensuite oxydé dans le cycle de Krebs.

Acétyl-CoA + 2 H2O + 3 NAD++ FAD + GDP + Pi → 2CO2 + 3NADH,H+ + FADH2 + GTP + 2 H+ + CoA

- Ainsi une mole de cellobiose libère au total 76 moles d’ATP.

b/ Une mole de saccharose libère une mole de fructose et une mole de glucose.

- Une mole de fructose permet également la synthèse de 38 moles d’ATP.

- Le saccharose libère alors un total de 76 moles d’ATP.

2. Calcul du nombre de moles d’ATP formées.

Pour le cellobiose ;

Soit n=m/M . Alors n = 5/342 = 0,0146 mol de cellobiose.

Sachant qu’une mole de cellobiose produit 76 mole d’ATP


0,0146 mol de cellobiose permet la synthèse de 0,0146 x 76 = 1,1096 mol d’ATP.

Pour le saccharose

N= m/M n= 16/342= 0,0467 mol de saccharose.

Sachant qu’une mole de saccharose produit 76 mole d’ATP

0,0467 mol de saccharose permet la synthèse de 0,0467 x 76 = 3,5492 mol d’ATP.

- Soit au total 1,1096 + 3,5492 = 4,6588 mol d’ATP.

II/ La libération d’ATP à partir des acides gras saturés se fait par β-oxydation au niveau de la

matrice mitochondriale selon la réaction suivante :

Acide Gras (2nc) +n CoA +(n-1) NADH+ +(n-1) FADH2 +(n-1) H2O===> n Acetyl CoA +(n-1) NADH+ +
(n-1) FADH2

L’acide palmitique CH3-(CH2)1 4-COOH est un acide gras à 16 atomes de carbones (2n = 16)

(n = 8).

L’acide palmitique libère (n) Acetyl CoA et (n-1) NADH+ et (n-1) FADH2 selon la réaction :

Palmityl-CoA + 7 FAD + 7 NAD+ + 7 CoA-SH + 7 H2O ===> 8 Acétyl-CoA + 7 FADH2 + 7 NADH,H+

On obtient:

- 8 acétyl-CoA: oxydés complétement dans le cycle de Krebs : 8x12=96 ATP

- (n -1) NADH,H+ = (7 X 3) = 21 ATP.

- (n -1) FADH2 = (7 X 2) = 14 ATP.

- L’activation de l’acide palmitique nécessite la consommation d’un 1 ATP.

- Total =( 96 + 21 + 14 )– 1 = 130 . Une mole de l’acide palmitique produit 130 moles d’ATP.

La β-oxydation d’une mole d’acide palmitique produit 130 mol d’ATP, quant à celle de l’acide

Stéarique, elle en produit 147 mol. (Pour l’acide  Stéarique on procède de la même manière).

1/ 0,182 g d’acide palmitique correspond à 0,182/256 = 7,11. 10-4 mol d’acide palmitique soit

7,11 x 10-4 x 130 = 0,09243 mol d’ATP.

2/ 0,021 g d’acide stéarique correspond à 0,021/284 = 7,39.10-5 mol d’acide stéarique soit

7,39 x 10-5 x 147 = 0,01086 mol d’ATP.

Par conséquent les deux acides gras contenus dans l’huile d’olive de la vinaigrette utilisée

libèrent 0,09243 + 0,01086 = 0,10329 mol d’ATP

Vous aimerez peut-être aussi