Vous êtes sur la page 1sur 15

La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas

du CMS

Les premières coopératives de crédit et d'épargne ont été fondées au milieu du


XIXème siècle, essentiellement en Allemagne. Deux hommes sont considérés
comme les pères fondateurs du mouvement des coopératives de crédit : Herman
Schultze-Delitsche, qui fonda une coopérative de crédit pour les petits artisans et les
classes moyennes urbaines et Friedrich Réifiées, le fondateur de la coopérative de
crédit rural.

La mondialisation de nos jours est beaucoup plus perçue à travers la finance, cette
dernière marquée par les banques évolue de façon exponentielle dans les besoins
de servir toutes les catégories sociales. C’est d’ailleurs une raison pour laquelle la
naissance des institutions bancaires à travers la création des Micro finances se
répand comme une trainée de poudre, mais connait dans la même lancée la faillite.
Cette conséquence pour un grand nombre de cas des Micro finances se justifie par
une trésorerie male gérée. D’où l’intérêt porté à la gestion de la trésorerie.

En Afrique plus particulièrement au Sénégal le secteur de la micro finance a connu


un développement fulgurant au cours de la dernière décennie en rapport avec
l’essor de la dynamique associative et la lutte contre la pauvreté. En décembre
2005, on dénombre plus de 833 structures financières décentralisées (SFD)
reconnues (réseaux, mutuelles d'épargne et de crédit, groupements d’épargne et de
crédit et structures signataires de Convention-cadre).Le secteur financier au Sénégal
est caractérisé par une dualité entre le système bancaire d'une part, le système
financier informel et les expériences de financement décentralisé de l'autre. Ainsi les
IMF sont des institutions mises en place par un Etat, une organisation non
gouvernementale (ONG) ou des bailleurs de fonds en vue de participer à la
promotion et à la croissance de l'initiative privée. Ces institutions ont pour rôle
d'attribuer des crédits à court terme à des particuliers (ménages) ou à des PME.
Elles permettent de palier la difficulté liée à l'accès aux banques qui en général, sont
très formalistes et possèdent des procédures plus ou moins longues, tout ceci est
couronné par une étude de crédibilité de fond en comble du dossier objet de la
demande de crédit. Notons cependant que depuis un certain temps, on assiste à un
phénomène qui consiste à monter des institutions ou des groupements de micro

Brunelle MOUYETI L3 Page 1


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

finances destinés uniquement au financement et au soutien de l'entreprenariat


féminin d'où un élargissement du catalogue des IMF du Sénégal.

Au cours de ces dernières années, la gestion de la liquidité d’entreprise a connu


bien des évolutions. Reléguée aux derniers rangs delà préoccupation, elle été
ignorée dans les enseignements jusqu’en 1985.C est ainsi que dans certaines
société ou la fonction trésorerie est érigée en direction financière, la gestion active
de trésorerie a pu contribuer en conséquence de 40% à la formation du résultat net.
C’est parce que la trésorerie est le point de départ et d’aboutissement directement
et indirectement de l’ensemble des flux des trois cycles

Ainsi notre travail se déroulera sur deux parties dont le cadre théorique et
méthodologique.

Brunelle MOUYETI L3 Page 2


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

I.1.Problématique

La gestion de trésorerie consiste à prévoir et à gérer les flux de l'entreprise, à


anticiper et à prévenir les risques financiers, à négocier et à contrôler les opérations
bancaires, à placer les excédents et, surtout à assurer la liquidité et la solvabilité de
l'entreprise.

Elle nécessite une gestion saine, règlementée et normale afin de ne pas mettre en
difficulté l’entreprise et de causer sa faillite. Il est donc du ressort du trésorier de
pouvoir gérer convenablement sa trésorerie quelques soient les situations dans
lesquelles elles pourraient se trouver.

L’aptitude d’une institution financière à satisfaire la demande de retraits et autres


déboursements est un indice visible de sa viabilité. Si une caisse ne peut satisfaire
aux exigences des déposants relativement aux retraits ou s’acquitter de ses
obligations envers ses créditeurs, ou si elle est obligée de limiter fortement ses
nouveaux prêts, les sociétaires risquent de ne plus lui faire confiance.

Le niveau de liquidité doit à tout prix respecter les exigences règlementaires. Les
liquidités doivent également être suffisantes pour satisfaire la demande en retraits,
les engagements relatifs au financement pour les prêts approuvés, ainsi que les
débours d’exploitation habituels. S’il y a trop de liquidité par contre, cela reflète
parfois une utilisation inefficace des fonds et risque de diminuer la rentabilité de la
caisse.

L’actif liquide devrait être géré en considérant la sécurité du principal, la volatilité des
taux de rendement et, lorsque l’actif liquide est porteur de risque, la diversification
des placements, des caisses devraient avoir accès à des marges de crédit
supplémentaires ou à des réserves de liquidités distinctes pour satisfaire à ces
exigences.

C’est dans cette perspective que nous nous sommes posé des questions à savoir :

Brunelle MOUYETI L3 Page 3


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

Sur quel base se fait l’épargne afin d’éviter une mauvaise gestion de trésorerie au
sein du CMS?

Le CMS a-t-elle des manuels de procédures administratives et financières sur


l’épargne et le crédit?

Les procédures actuelles reflètent-elles les opérations actuellement mises en place


sur le terrain?

Est-ce que depuis sa création le CMS a rencontré des difficultés de trésorerie et


dans quels contextes?

Le CMS dispose t-elle d’une police d’assurance? et quels sont les risques couverts ?

Quel est l’impact de la micro finance sur la réduction de la pauvreté au Sénégal?

I.2 Objectifs de la recherche

I.2.1 Objectif général:

La trésorerie est égale à la différence entre l’actif circulant et les dettes à court terme
autre que bancaire. Elle peut être positive, négative ou nulle alors que l’encaisse ne
peut être négative. La trésorerie est donc le jargon financier, la différence entre les
valeurs disposées à l’actif et les crédits de trésorerie au passif.

Assurer aujourd’hui et demain la solvabilité de l’entreprise avec des frais financiers


et administratifs minimaux tel est le rôle du trésorier.

Assurer la solvabilité c’est faire face aux échéances tels que :

Salaires, investissements etc.

C’est aussi maintenir le solde de la trésorerie au minimum, utiliser les crédits les
moins chers.

Cette définition met en relief deux objectifs, à savoir :

La protection contre les risques :

Brunelle MOUYETI L3 Page 4


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

Un certain volume de trésorerie est nécessaire car la négativité aussi bien que l’aléa
qui caractérise certaines opérations nécessite une synchronisation parfaite entre les
encaissements et les décaissements. Le maintien d’un certain niveau de trésorerie
pour faire face aux transactions courantes garantit la solvabilité de l’entreprise.

La saisie d’opportunité d’investissement et le bon déroulement des opérations


correspondantes ne peuvent avoir lieu que s’il n’existe pas des difficultés
(d’opportunité de trésorerie). La possibilité de disposer rapidement des fonds permet
de profiter des opportunités ce qui constitue une garantie d’indépendance vis-à-vis
des tiers et permet de faire face aux baisses passagères de rentrées. Mais détenir
une trésorerie importante si non oisive a des conséquences défavorables sur la
rentabilité de l’entreprise.

 La recherche de la rentabilité :

La trésorerie n’est pas un actif directement productif. Les actifs disponibles


pourraient être transformés en actifs opérateurs de profit, les conserver en l’état, non
seulement ils ne rapportent rien mais ils entrainent des couts car ses actifs ont été
financés. La détention d’un volume de liquidité rend l’entreprise invulnérable à
l’érosion monétaire et aux modifications de la parité de monnaie. Ces couts sont
particulièrement élevés en période d’inflation et de taux d’intérêt élevés.

I.2.2 Objectifs spécifiques:

La gestion de la trésorerie revêt une importance capitale dans une entreprise.


Travailler sur ce thème nous permettra de mettre en pratique nos acquis au cours de
notre cursus. Ainsi nous nous sommes attribuées comme tâches de faire un tour
d'horizon tout en essayant d'étudier les difficultés et les contraintes de financement
que rencontrent les institutions de micro finance au Sénégal. Il s'avère alors très
important de préconiser des innovations, des réformes et des solutions à la fin de
notre étude.

Brunelle MOUYETI L3 Page 5


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

I.3. Hypothèse de la recherche

Les hypothèses peuvent être considérées comme des réponses anticipées à nos
questions de recherche. Ainsi nous avons formule les postulats suivants:

 L’épargne se fait sur la base de confiance et le rôle de caisse centrale est de


gérer les excédents de trésorerie.

 Le CMS a des manuels de procédures administratives et financières sur


l’épargne et le crédit dans tous les domaines d’activité.

 Toutes les procédures actuelles sont répertoriées à travers un système


d’intranet.

 Depuis sa création, le CMS n’a jamais rencontre des problèmes de trésorerie


sauf en 2008 suite a la crise économique et financière.

 Le SMS dispose d’une assurance qui couvre la trésorerie, les coffres pour
responsabilité civile de l’activité des élus.

 La micro finance a un impact positif sur la réduction de la pauvreté, c’est le


secteur le plus dynamique du pays.

I.4. Définition des concepts

Nous allons clarifier certains concepts afin de les rendre accessible a tous, c’est
ainsi les termes suivants ont été définis:

 La gestion :

C’est l'ensemble des techniques d’organisation de ressources qui sont mis en


œuvre pour l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin
d'obtenir une performance satisfaisante.

Brunelle MOUYETI L3 Page 6


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

 La trésorerie:

C’est la différence entre l'ensemble des avoirs et engagements de l'entreprise à


court terme. Les avoirs de l'entreprise sont ses disponibilités et ses placements à
court terme.

La trésorerie, dans une banque, consiste donc en la redistribution des fonds entre
les clients qui effectuent des dépôts importants et ceux qui en manquent (crédit).
La différence fait l’objet de placement. (Source www.actufinance.fr).
Dans le LAROUSSE-POCHE(2010) il désigne entre autre l’ensemble des capitaux
liquide d’une entreprise.

 La caisse:

Le LAROUSSE-BORDAS(1997) définit la caisse comme:

-Un coffre de bois à usage divers;

-Un meuble où un commerçant range sa recette;

-la recette elle-même.

Seulement, pour les besoins de cette recherche et conformément a notre filière


d’étude (banque-finance), nous acceptons ce concept comme désignant <<Un
bureau/guichet où s’effectuent les paiements, les versements et retraits de fonds
destines à être gérés>> (dictionnaire universel 2 e édition), ou, plus simplement:<<le
guichet, comptoir ou bureau dans lesquels se font les mouvements
d’espèces(www.cnrtl.fr/definition/acadedemie9/caisse) >>.

 Les IFM :

Ce sont des institutions mises en place par un état, une organisation non
gouvernementale (ONG) ou des bailleurs de fonds en vue de participer à la
promotion et la croissance de croissance de l’initiative privée.

Ces institutions ont pour rôle de d’attribuer des crédits à court termes à des
particuliers (ménages) ou à des PME. Elles permettent de palier la difficulté lies à
l’accès aux banques qui en général sont très formalistes et possèdent des

Brunelle MOUYETI L3 Page 7


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

procédures plus ou moins longues, tout ceci est couronne par une étude de
crédibilité de fond en comble du dossier objet de la demande de crédit.

Cependant depuis un certain temps on assiste à un phénomène qui consiste à


montrer des institutions ou de groupement de micro finance destiné uniquement au
financement et au soutient de l entreprenariat féminin d’ou un élargissement du
catalogue des IFM du Sénégal

 Caractéristiques des IMF :

Les gouvernements et les bailleurs de fonds accordent une très grande importance à
la micro finance parce qu'elle constitue un moyen durable et efficace de lutte contre
la pauvreté. Au Sénégal, comme dans de nombreux pays de l'UEMOA, la mise en
place des projets d'appui de la micro finance s'est d'abord opérée de manière
désordonnée à l'initiative des bailleurs de fonds sans grande concertation. Ce n'est
que lorsque ce phénomène a commencé à prendre de l'ampleur que les autorités
administratives ont perçu la nécessite de mettre en œuvre des règles pour formaliser
le secteur et de se doter d'une véritable politique adéquate à la micro finance. Ces
règles ont consisté à :

- fixer des objectifs concernant le cadre et les règles d'institutionnalisation des IMF.
- définir des priorités par secteur, produit, catégorie sociale.
- organiser des complémentarités entre IMF de différentes catégories et entre celles-
ci et les banques.
- organiser une concertation permanente des bailleurs de fonds dans le secteur.

Au cours de ces dernières années, la micro finance a émergé et s'est imposée


comme un sous secteur du système financier dont elle contribue à l'élargissement
de la portée et à la diversification des services.
En effet, on observe une multitude de structures de micro finance qui sont soit
portées par le concept de lutte contre la pauvreté, soit en réaction ou en
accompagnement parfois endogène du processus de libéralisation de l'économie et
de restructuration du système financier.

Brunelle MOUYETI L3 Page 8


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

La croissance exponentielle de l'activité des institutions les mieux structurées


montrent en termes d'impact qu'elles répondent à un réel besoin des populations.
Cette croissance s'accompagne d'une diversification des services financiers et des
marchés (rural/urbain, crédit aux particuliers et aux micros entreprises, crédit allant
du très court terme à parfois deux ou trois ans).

I.5. Revue de la littérature

Durant nos recherches, plusieurs pistes ont été visitées, mais nous avons privilégié
les ouvrages spécialisés et les critiques dont les thèses gravitent autour des IMF.
Parmi ces ouvrages nous pouvons citer :
- LA CHARTE DES PME AU SENEGAL qui porte sur la définition et les
caractéristiques des IFM

Il y a lieu de noter que nous y avons tiré beaucoup d'informations pertinentes et nous
tenons à souligner que pour mieux vivre, la PME est tenue de se conformer à ce
document :
Claude Royer
Direction des produits et de l’instrumentation
« Développement international Desjardins »
Cet ouvrage nous à permis de savoir les différents ratios utilisé qui permettent aux
IMF de faire leur diagnostique financier.

Frédérique Mishklin dans son livre intitule : Monnaie, banque et marche


financiers (8e édition), explique comment certaines banques gèrent les sorties de
dépôts qui apparaissent lorsque les déposants retirent de l’argent des comptes
chèques qui sont déposés sur des comptes détenus auprès d’autres banques.

Béatrice et Francis GRANDGUILLOT dans Les Outils de Diagnostic Financier,


montre combien notre sujet est sensible en parlant de l’analyse dynamique de la
trésorerie qui de son état et de son évolution permet d’apprécier la santé financière
de l’entreprise. Elle peut donc présenter:

Brunelle MOUYETI L3 Page 9


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

- Une situation saine


- Des difficultés conjoncturelles ou structurelles
- La défaillance.
Il est donc utile que la banque détermine un niveau d’excédent de tresorerie
d’exploitation nécessaire pour cerner et prévenir les difficultés de l’entreprise car un
excédent de tresorerie d’exploitation négatif traduit situation critique et une rentabilité
insuffisante.

En plus de cela nous avons eu à consulter le document interne du CMS qui nous fait
état des difficultés rencontrées par les PME-PMI au Sénégal, lesquels difficultés ont
favorise l’émergence des institutions de micro finance dans ce pays.

www.izf.net/upload/Guide/Senegal/ChartePMEdec03.pdf
- L’ENIMMEN : www.lenimmen.com
-Portail Finance : www.portailfinance.com
- Documentation à la bibliothèque de l’IAM
- Documentation à la bibliothèque de CESAG
- Entretien avec Mr SARR d’ACEP qui nous a aidées à commenter les états
financiers

Brunelle MOUYETI L3 Page 10


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

II.1.Méthode et technique d’investigation

La pertinence de tout travail intellectuel repose sur les techniques qui sont utilisées
pour sa réalisation. L’utilisation d’un processus d’investigation adéquat confère à la
problématique plus de crédibilité. Pour la rédaction de notre sujet, nous allons
procéder par une recherche documentaire et à la consultation de certains moteurs
de recherche qui nous fourniront des informations capitales. Nous allons constituer
l’échantillon, élaborer les outils de collecte de données et enfin procéder à
l’exploitation et analyse des données.

D’une part, l’exploitation des documents relatifs aux différents rapports d’activités de
l’entreprise nous permettrons de recueillir des informations nécessaires au
traitement de notre thème.

II.2. Recherche documentaire

Dans le cadre de nos recherches nous avons rencontré Mr Ibrahima Diouf le


Directeur des ressources humaines du crédit mutuel du Sénégal pour la validation
du guide d’entretien que nous avons élaboré suite a cette visite nous avons eu à
consulter plusieurs documents un nombre non négligeable de document (mémoires,
support de cours pris à Esup Dakar rapport de stage, dictionnaires, prospectus,
guide de produits et services offert au CMS, etc.). Ceci ont été obtenu par donation
d’amis et collègues, d’autres par internet.

Brunelle MOUYETI L3 Page 11


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

Ainsi, en plus d’avoir consulté le site du CMS et de la micro finance au Sénégal,


nous avons eu recours au moteur de recherche Google (www.google.fr), compléter
les informations déjà a notre portée…

II.3.Constitution de l’échantillon.
Notre étude se base sur la Direction Administrative et Financière, Département de la
Comptabilité et Gestion. Ainsi pour l’Etablissement des Etats Financiers, nous nous
limiterons à l’impact des différentes actions menées lors de l’Etablissement des
différents Etats Financiers.

La Direction Administrative et Financière sera répartie en catégories


socioprofessionnelles comme suit :

 Cadre dirigeant,
 Agents d’encadrements,
 Agent d’exécution.

Nous avons retenus comme base d’échantillonnage un taux de 50% dans ce


département à qui nous avons tenus un questionnaire (cadres dirigeants et agents
d’encadrement).

Nous avons utilisé la méthode par Quotas, Qui s’agit d’affecter un pourcentage aux
différents démembrements de la population mère, le but était d’assurer la
représentation de l’échantillon en conformant sa composition aux caractéristiques de
la grande population.

II.4.Instrument et outils de l’enquête:

L’élaboration des outils de collectes et méthodes d’enquêtes retenues seront une


étape très importante pour notre étude dans la mesure où elle nous a permis de
mettre en œuvre un questionnaire qui a consisté à distribuer le questionnaire à un
nombre réduit d’agents pour déceler un certain nombre de difficultés, d’erreur, de la

Brunelle MOUYETI L3 Page 12


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

vérification et la fiabilité des questions, afin de pouvoir reformuler certains


interrogations et d’avoir un questionnaire fiable et clair.

II.5.Entretient et collectes de données.

Les guides d’entretien ont été soumis, le premier au directeur régional et au chef
d’agence de la caisse. Le premier guide regroupait des informations concernant le
mode d’organisation de cette caisse (organigramme, tache de chacun des agents
évoluant dans cette structure et structuration des différents départements) et son
mode de fonctionnement Avec son système décentralisé le CMS est constitué d’un
réseau de 183 Caisses réparties dans les 14 régions du Sénégal, encadré par sept
Directions Régionales et une Direction Générale, le CMS est aujourd’hui l’image
d’un Système Financier Décentralisé (SFD) accompli.

II.6.Exploitation et analyse de données:

Apres avoir collecté les données, nous les avons exploité, traité et analysé.

La phase d’analyse des données nous a permis :

 De codifier et de saisir les données

 De contrôler et d’apurer les données

 D’analyser les données (analyse descriptive)

 De rédiger le mémoire à travers des données qualitatives et quantitatives


(tableaux, des graphiques)

Brunelle MOUYETI L3 Page 13


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

Brunelle MOUYETI L3 Page 14


La gestion de la trésorerie au sein d’une institution de micro finance : cas
du CMS

Brunelle MOUYETI L3 Page 15

Vous aimerez peut-être aussi