Vous êtes sur la page 1sur 5

ANOMALIE EVOLUTIVES DANS LA GENETIQUE DU GENRE HOMO AU

PALEOLITHIQUE SUPERIEUR ET AU NEOLITHIQUE

Au Paléolithique supérieur et au néolithique, la taille des cerveaux du genre homo depuis longtemps
suivait une lente évolution vers des cerveaux toujours plus volumineux.

Puis 2 évènements inexpliqués sont survenus entre -28 000 et -25 000 ans (ainsi qu'il y a environ -6 000 à
-10 000 ans, mais dans ce cas il s'agit de la thèse d'une modification génétique liée à un seul individu et
dont la datation n'est pas complètement prouvée) : LA BRUSQUE DIMINUTION DE LA TAILLE DES
CERVEAUX, AINSI QUE L'APPARITION DU GENE DES YEUX BLEUS QUI N'EXISTAIENT PAS
AUPARAVANT.

REMARQUE : d'autres scientifiques situent la période de ces changements brusques et NON-


EXPLIQUES (car seules des théories existent et elles n'apportent pas de preuves ni ne permettent de
répondre aux incohérences qu'elles soulèvent) aux périodes situées entre -40 à -50 000 ans, pour la
première modification observée, et -12 500 ans pour la seconde.

Pour ma part je m'appuierai ici sur les datations qui font actuellement le plus large consensus au sein de la
communauté scientifique.

Ces éléments ont été découverts grâce aux avancées de la génétique notamment, et permettent d'affiner la
datation de ces évènements, CEUX-CI S'ETANT PRODUITS SUR UNE DUREE BIEN TROP COURTE
POUR QUE CELA PUISSE RESULTER DE LA SIMPLE EVOLUTION NATURELLE.

Pour ce qui concerne l'apparition des yeux bleus, la thèse actuellement privilégiée provient de recherches
qui ont démontré la brusque apparition du gène lié aux yeux bleus ( plus précisément « une mutation
génétique affectant le gène OCA2 dans nos chromosomes » ) chez UN SEUL individu qui aurait vécu près
de la Mer Noire il y a environ 8 000 ans ( entre -6 000 et -10 000 ), cette datation n'étant qu'une estimation
probable, c'est-à-dire non-prouvée.
Mais si l'on cherche bien, on découvre que les scientifiques avaient déjà pu observer la brusque apparition
des yeux bleus il y a 25 000 ans « la brune aux yeux bleus a apparu il y a environ 25 000 ans » (cf
sources).

En l'absence de preuves pour expliquer cette brusque modification génétique, le consensus de la


communauté scientifique s'est accordé pour évoquer la possibilité d'une hybridation avec le Néandertalien
pour tenter d'expliquer ce fait.

Toutefois, cette dernière hypothèse, loin d'être prouvée, se heurte à des incohérences au niveau des
connaissances actuelles en matière d'hybridation génétique entre le Néandertalien et le Sapiens, sans pour
autant pouvoir l'écarter définitivement.

Mais le fait majeur, c'est que dans les deux cas : l'apparition brusque des yeux bleus chez un seul individu
il y 7 ou 9 000 ans (comme par magie), ou bien celui de l'apparition soudaine des yeux bleus il y a environ
25 000 ans ; CES EVENEMENTS NE PEUVENT PAS RESULTER DE LA SIMPLE EVOLUTION
NATURELLE, hybridation ou pas !

En effet, dans tous les cas, ces phénomènes apparaissent BIEN TROP RAPIDEMENT pour être le fruit de
l'évolution naturelle.

En effet, de telles modification génétiques sont tout à fait possibles, et ont existé par le passé, sauf que cela
prend des millions d'années pour qu'elles se produisent ! Allez, soyons gentils, admettons - qu'avec l'usage
de produits dopants (!) - on puisse arriver à le faire en quelques centaines de milliers d'années...

Mais sérieusement, un gène modifié apparu soudainement chez un seul individu ?! Ou bien même une
modification génétique sur seulement quelques milliers d'années ?

Quelqu'un dans la communauté scientifique pense-t-il sérieusement que l'évolution naturelle puisse
produire ce type de phénomène en un temps si ridiculeusement court ??!

Attention, l'évolution naturelle existe bel et bien ! Mais elle fonctionne sur le long terme, évoluant au
rythme de millions d'années.
Jamais aucune mutation, fruit de l'évolution naturelle, ne s'est produite en seulement quelques milliers
d'années (et encore moins en un jour !).

La cause de ces évènements soudains se trouve donc AILLEURS, et elle encore INEXPLIQUEE.

Il faut tout de même expliquer que la plupart des scientifiques actuels, pour expliquer quelque chose,
partent avec un principe de base, consciemment ou non, qui est de n'explorer ou de n'étudier que ce que
leurs esprits sont capables de concevoir ou d'accepter, en fonction de leurs connaissances, leurs
expériences et de leur logique.

Or, pour rappel la véritable démarche scientifique est celle qui, à priori, n'exclue par avance AUCUNE
hypothèse, quelle qu'elle soit (même si elle semble absurde pour telle ou telle personne), pour ensuite
l'éprouver par la l'expérience, le raisonnement et la logique, pour enfin conclure en présence de
PREUVES.
Alors seulement le scientifique conclue et peut se permettre une AFFIRMATION ; mais si la conclusion de
son étude PROUVE un fait qui peut lui sembler absurde, incompréhensible, si celui-ci est bien prouvé,
démontré, alors il doit l'admettre et l'énoncer publiquement, quand bien même celle-ci pouvait lui sembler
absurde A PRIORI.

Un scientifique qui limite dès le départ son champ des possibilités, excluant celles qu'il ne peut
comprendre de par son vécu, ou bien qui refuserait les conclusions de son étude sous prétexte que celles-ci
choquent ce qu'il croyait savoir, une telle personne donc, n'est pas un scientifique.
Ce qu'il fait alors est l'exact opposé de la démarche scientifique.

Tout ceci pour dire que l'apparition soudaine des yeux bleus dans notre Histoire ne résulte pas des
phénomènes d'évolution naturelle connus à ce jour.

Il s'agit, du point de vue de notre état actuel de connaissances, d'une ANOMALIE. C'est-à-dire un
événement dont la logique nous dit qu'il N'AURAIT PAS DU SE PRODUIRE, mais qui s'est
EFFECTIVEMENT produit.

Et il est important de noter que l'ensemble des connaissances archéologiques et scientifiques dont nous
disposons actuellement, PROUVENT qu'une civilisation très avancée (notamment scientifiquement et
technologiquement) nous a précédée avant de s'éteindre - certainement à la fin de la dernière période
glacière, il y a -12 500 ans, période de crise environnementale majeure et d'extinction de masse
(disparition du peuple dit « Clovis » en Amérique du nord notamment), événement qui pourraient
correspondre avec ce que notre mémoire collective nous rapporté comme étant « le Déluge ».

L'apparition des yeux bleus pourrait, et semble donc, être concomitante à la période d'existence de cette
ancienne civilisation disparue, à l'exception de l'individu aux yeux bleus provenant de la Mer Noire cité
plus haut, ultérieur à cette période à priori, si sa datation était prouvée, ce qui n'est pas le cas.

Il ne faut pas exclure que la présence - PROUVEE cette fois - de cette ancienne civilisation disparue, ait
pu avoir un lien, de quelque nature que ce soit, avec cette apparition soudaine des yeux bleus issue d'une
modification génétique ; et ce, au regard des PREUVES que nous avons du niveau scientifique et
technologique très avancé que l'on connait maintenant de cette ancienne civilisation.

Et pour ce qui concerne la taille du cerveau, on sait aujourd'hui que ce n'est pas du tout le facteur principal
de l'"intelligence".

Car la science en neurologie, comme en génétique, mais aussi en physique quantique et en biologie, nous
apprend qu'en plus du développement des fonctions corticales, le développement de l'intelligence est
notamment lié au nombre de replis dans les replis dans le cerveau (la gyrification) qui augmentent sa
surface de manière quasi-exponentielle, exactement comme le fait le brin d'ADN pour coder des milliards
et des milliards d'informations grâce à la multiplication des replis à l'intérieur d'autres replis, à l'intérieur
eux-mêmes d'autres replis, etc...

C'est le même système que l'on peut observer à un tout autre niveau chez les feuilles de la fougère, ou bien
un chez un radiateur non-électrique pour augmenter sa surface de radiation.
Et ce système de repli dans les replis est l'un des facteurs principaux à l'origine de l'intelligence.

Voilà pourquoi la BRUSQUE INVERSION EVOLUTIONNELLE que l'on observe au paléolithique


supérieur - c'est-à-dire à partir de -45 000 ans environ et jusqu'au néolithique - pour ce qui concerne la
taille des cerveaux, ne s'est pas accompagnée d'une diminution de l'intelligence humaine, mais bien le
contraire.

L'observation scientifique des différents crânes retrouvés à cette époque a en effet mis en évidence que les
"nouveaux" crânes plus petits apparus à cette période comportaient en effet bien plus de replis que les
crânes plus gros qui appartenaient aux individus du genre homo qui vivaient déjà là auparavant.

Bien entendu, comme écrit plus haut, ce phénomène de diminution du volume des cerveaux au sein du
genre Homo en quelques dizaines de milliers d'années au grand maximum, et possiblement moins,
représente donc une BRUSQUE INVERSION EVOLUTIONNELLE par rapport au cours naturel qui était
celui du genre Homo jusqu'alors.

Deux éléments factuels représentent donc des ANOMALIES aux yeux de notre logique, exactement
comme ce qui a été écrit précédemment pour la modification génétique des yeux bleus.

Il s'agit, d'une part, de la brusque INVERSION du phénomène évolutif de la progression du diamètre du


cerveau du genre Homo.

Jusque là, et DEPUIS DES MILLIONS D'ANNEES la tendance évolutive allait vers une augmentation du
volume de celui-ci, et, soudainement, cette tendance évolutive s'est INVERSEE, adoptant soudain une
nouvelle stratégie d'évolution, plus performante sans doute, par le développement soudain de la
gyrification (les replis dans les replis) et le développement des fonctions corticales.

Il s'agit donc là d'une rupture majeure avec une évolution qui avait toujours suivi le même cours, et qui,
brusquement s'est INVERSEE, pour développer d'autres stratégies.

L'autre facteur significatif de cette ANOMALIE, en plus de cette inversion, est donc, vous l'aurez compris,
la PERIODE TRES COURTE, ridiculeusement courte même, du point de vue évolutionniste, pendant
laquelle ces changements ce sont produits.

Encore une fois, une telle modification NE PEUT PAS ETRE LE FRUIT DE LA SIMPLE EVOLUTION
NATURELLE en un laps de temps si court...

Et encore une fois, d'après les preuves que nous avons concernant l'existence d'une civilisation très
avancée nous ayant précédée avant de disparaître - même si nous ne savons pas dater avec précision la
période d'existence de cette civilisation - les éléments scientifiques et archéologiques que nous avons
laissent à penser qu'elle a surement été concomitante – au moins en partie – de ces changements majeurs...

Nicolas Reinhorn, 2021

Sources "yeux bleus":


https://www.science-et-vie.com/corps-et-sante/d-ou-viennentles-yeux-bleus-8629

https://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2016/01/les-yeux-bleus-ont-une-seule-et-meme-origine-
vieille-de-10000-ans.html

Sources "diminution de la taille du cerveau":


https://www.hominides.com/html/actualites/taille-cerveau-cro-magnon-homo-sapiens-0391.php

https://www.hominides.com/html/dossiers/cerveau.php
https://www.science-et-vie.com/archives/l-intelligence-12-les-replis-du-cerveau-13541

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/le-mystere-de-la-formation-des-plis-et-replis-de-
notre-cerveau-resolu_104368

https://trustmyscience.com/pourquoi-cerveau-humain-est-il-dote-nombreux-replis/

Le point de départ qui a motivé la rédaction de ce post : une vidéo mettant en relation, entre autres, les
phénomènes de diminution de la taille du cerveau chez différentes espèces par rapport aux différentes
catastrophes ou crises environnementales observées tout au long de l'histoire de la Terre :
https://www.youtube.com/watch?v=4_qfsuF4Mdw