Vous êtes sur la page 1sur 30

Transformateur

monophasé
Table des
matières
I - Objectifs 3

II - Principe 4

III - Matériel 8

IV - Manipulations 23

1. 2.1 Mesures préliminaires ............................................................................................................................. 23

2. 2.2 Transformateur à vide (I2 = 0) ............................................................................................................... 23

3. 2.3 Transformateur en charge ....................................................................................................................... 24

4. 2.4 Mesure du cycle d'hystérésis ................................................................................................................... 25

V - Manipulations virtuelles 27

1. Etude du transformateur à vide ..................................................................................................................... 27


1.1. Etude de la tension au secondaire en fonction de la tension primaire ......................................................................................... 27
1.2. Perte fer pour une tension d'entrée égale à 150V ....................................................................................................................... 27

2. Etude du transformateur en charge ............................................................................................................... 27

3. Mesure du cycle d'hystérésis ......................................................................................................................... 27


3.1. Cas du circuit magnétique en fer doux plein ............................................................................................................................... 28
3.2. Cas du circuit magnétique en fer doux lamellé ........................................................................................................................... 28

VI - Bibliographie 29

VII - Crédits 30
Objectifs

Objectifs
I
Cf. "Objectifs"

Il s'agit d'étudier le principe de fonctionnement du transformateur monophasé et de mettre en évidence les


différentes sources de pertes liées à la présence d'un noyau de fer.

Seront notamment étudiés :

- le cycle d'hystérésis lié à l'aimantation du noyau métallique,


- les pertes fer,
- le rapport de transformation en tension et en courant.

3
Principe

Principe
II
Le transformateur est un dispositif électrique constitué de 2 circuits indépendants couplés par champ
magnétique. Un schéma de ce dispositif est représenté sur la Fig. 1. Le circuit primaire (noté avec l'indice 1) est
constitué de N1 spires enroulées autour d'un noyau métallique qui sert d'une part à amplifier le champ
magnétique créé par l'enroulement primaire, et d'autre part à canaliser les lignes de champ vers l'enroulement
secondaire (noté avec l'indice 2). Ce dernier est constitué de spires.

Le transformateur idéal est symbolisé sur la Fig. 1. Si l'on applique une tension sinusoïdale aux bornes du
bobinage primaire, une tension alternative est mesurée aux bornes du secondaire. Elle vérifie la relation (1)
où est appelé rapport de transformation.

L'étude du transformateur réel est bien plus compliquée. En effet, plusieurs phénomènes sont à prendre en
compte :

1. La résistance des circuits primaire et secondaire (notés respectivement et ),


2. Les pertes liées à l'apparition de courants de Foucault dans le noyau de fer (courants induits),
3. La réponse non-linéaire de l'aimantation du noyau de fer (phénomène d'hystérésis),
4. Un couplage imparfait entre les bobines lié au flux de fuite.

Tous ces phénomènes se traduisent par des pertes. Les points 1 et 2 participent à l'échauffement du
transformateur. Le point 3 (hystérésis) se traduit par une distorsion du signal sinusoïdal. Cependant, on peut
montrer que les tensions primaire et secondaire à vide sont toujours dans le rapport de transformation .

1.1 Transformateur à vide

Le circuit primaire d'un transformateur dont le secondaire est en circuit ouvert ( ) se comporte comme
une bobine à noyau de fer. En faisant l'hypothèse d'un courant primaire sinusoïdal, on peut montrer que le
schéma électrique équivalent est celui de la Fig. 2 où et permettent de tenir compte des phénomènes d'
hystérésis et de la présence des courants de Foucault.

4
Principe

Un courant non-nul circule ainsi dans le circuit primaire lorsqu'une tension lui est appliquée, et ce
lorsque . Ce courant contribue à ce que l'on appelle les Pertes de Fer . Elles seront évaluées
durant le TP en utilisant un circuit simplifié dans l'hypothèse de Kapp de la figure 4.

1.2 Transformateur en charge

Lorsqu'un courant non-nul circule dans le secondaire, celui-ci crée un champ magnétique qui se couple avec
le circuit primaire. Au schéma équivalent du transformateur à vide vient s'ajouter l'influence des éléments du
secondaire. Le circuit équivalent est celui de la figure 3. Le courant correspondant aux pertes fer a tendance
à saturer et correspond approximativement à celui mesuré lorsque le secondaire est ouvert .

1.3 Circuit simplifié dans l'hypothèse de Kapp

Les tensions primaire et secondaire à vide sont proportionnelles : elles sont dans le rapport de transformation
. En ce qui concerne les courants, le courant intervient. Cependant, ce courant est en général négligeable.
L'hypothèse de Kapp revient à négliger ce courant, si bien que les courants et sont également
proportionnels (le rapport de proportionnalité étant ).

De plus, il est possible encore de simplifier le schéma du transformateur en ramenant tous les défauts à un
circuit RL série au secondaire.

5
Principe

Dans ce cas, on peut montrer que le secondaire se comporte comme une source de tension de f.e.m.
en série avec une résistance et une inductance (Fig.
4). C'est ce dernier circuit qui sera utilisé dans la suite.

1.4 Hystérésis magnétique

Sous l'effet d'un champ magnétique excitateur créé par l'enroulement primaire, le noyau de fer (réalisé en
ferrite ou en alliage ferromagnétique) réagit et crée son propre champ magnétique plus intense.

Ce champ résulte de l'orientation de micro-domaines magnétiques présents dans le milieu lui-même. n'est
ainsi plus une fonction linéaire de car une fois les domaines orientés, le champ sature.

D'autre part, le milieu lui-même peut devenir magnétique (les micro-domaines conservent une certaine
orientation permanente) même lorsque redevient nul. Cet effet s'appelle l'hystérésis magnétique. C'est par
exemple ce phénomène qui est utilisé pour sauvegarder les données numériques sur un support magnétique tel
un disque dur.

La figure 5 représente une courbe typique d'hystérésis magnétique. Sur cette figure, on peut voir par exemple
que pour un champ excitateur nul, deux champs magnétiques sont possibles (positifs ou négatifs). Le champ
dans le matériau dépend donc de l'histoire de celui-ci. On comprend donc tout de suite que si le champ excitateur
est alternatif, le champ total présent dans le noyau de fer sera déphasé et pourra saturer, ce qui entraînera une
distorsion du signal créé dans le secondaire comme représenté sur la Fig. 5.

6
Principe

7
Matériel

Matériel
III
Transformateur à vide ou en charge

Vous disposez :

d'une alimentation 0-220V réglable

8
Matériel

d'un transformateur

9
Matériel

d'un ampèremètre

10
Matériel

d'un voltmètre

11
Matériel

d'un wattmètre dont les caractéristiques sont les suivantes :

12
Matériel

13
Matériel

d'un multimètre

Cycle d'hystérésis

Vous disposez :

une alimentation continue 0-18V 5A

14
Matériel

15
Matériel

16
Matériel

un réhostat 0-10 Ohms réglé sur 10 Ohms

17
Matériel

un inverseur qui permet de changer le sens du courant suivant le schéma suivant :

18
Matériel

2 bobines de 600 spires 2,5 Ohm 9 mH traversées par un circuit magnétique que l'on peut fermer à l'aide d'un
barreau :

19
Matériel

20
Matériel

Les deux circuits magnétiques se différencient par le fait que l'un est en fer doux plein tandis que l'autre (de
couleur bleu) est lamellé.

une sonde de tesla reliée à une interface :

21
Matériel

elle-même relié par les ports USB à un ordinateur.

22
Manipulations

Manipulations
IV
1. 2.1 Mesures préliminaires
Remarque
ATTENTION :

Avant tout branchement, mesurer à l'ohmmètre les résistances et des bobinages primaires et secondaires.

Résistances Valeurs (Ω)

Cf. "objectifs du transformateur à vide"

2. 2.2 Transformateur à vide (I2 = 0)


L'objectif est de déterminer :

- le rapport de transformation
- l'évolution de l'intensité du courant électrique en fonction de
- d'estimer les pertes fer , et donc les valeurs de et grâce aux relations suivantes :

Cf. "manipulation concernant le transformateur à vide"

Protocole expérimental :

1. Connecter le primaire du transformateur avec le variac de tension réglable entre 0 V et 220 V efficaces.
Mettre un voltmètre aux bornes du primaire et du secondaire. Ajouter un ampèremètre dans le primaire.
2. Pour 20 valeurs de la tension comprise entre 0 V et 220 V, mesurer et . Remplir le tableau.

23
2.
2.3 Transformateur en charge

10 110

20 120

30 130

40 140

50 150

60 160

70 170

80 180

90 190

100 200

3. Tracer la courbe .
4. Mesurer la pente de la droite.
5. En déduire le rapport de transformation .

Pente Rapport m

6. Tracer la courbe
7. Commenter cette courbe.
8. Ajouter un Wattmètre dans le circuit primaire. Mesurer pour la tension réglée à 150 V les pertes fer
. En déduire le terme .

(W) à 150V à 150 V

9. Déterminer les valeurs de et . Comparer à . Conclusions?

à 150 V à 150 V

10. Mettre la tension du variac à 20 V, et l'éteindre.

Cf. "mesure concernant le transformateur à vide avec wattmètre"

3. 2.3 Transformateur en charge


L'objectif est de déterminer pour une tension primaire fixée à 150 V :

— la valeur de la résistance du circuit équivalent dans l'approximation de Kapp (figure ci-dessous),

— la valeur de l'inductance .

La puissance dissipée en court-circuit dans le transformateur est maintenant :

Cf. "objectifs du transformateur en charge"


Cf. "manipulation concernant le transformateur en charge"

24
2.4 Mesure du cycle d'hystérésis

Protocole expérimental :

1. Le circuit primaire est identique au montage précédent. Changer les calibres de l' ampèremètre pour
qu'il puisse mesurer des ampères.
Connecter au secondaire l'interrupteur K ainsi qu'un second ampèremètre.
Retirer le voltmètre.
2. Mettre en marche le variac et le régler sur 150 V.
3. Fermer l'interrupteur K pendant un bref instant et mesurer les grandeurs , ,
(puissance dissipée dans le transformateur).
4. Ouvrir l'interrupteur K et abaisser la tension du variac à 20 V, puis éteignez le.

Grandeurs Valeurs à 150 V

5. En déduire la valeur de la résistance .


6. Grâce au diagramme de Fresnel à représenter à l'échelle, calculer .

7. La relation entre et est-elle vérifiée ?


8. Calculer théoriquement . Le comparer à la valeur expérimentale.

Grandeurs Valeurs à 150 V

expérimental

expérimental

Théorique

4. 2.4 Mesure du cycle d'hystérésis


Cette partie est consacrée à l'étude du cycle d'hystérésis dans le cas d'un noyau de fer doux, puis dans le cas
d'un noyau de fer à lamelles.

Le montage expérimental est composé d'un transformateur dont le noyau peut être changé.

Une alimentation continue délivre une tension variable aux bornes des deux bobines reliées en série.

Ces deux bobines créent un champ magnétique proportionnel au courant I qui les traverse, et induit une
magnétisation dans le noyau métallique.

Le champ magnétique résultant est mesuré à l'aide d'une sonde à effet Hall.

Les mesures sont enregistrées sur un PC.

Un interrupteur permet d'inverser le sens du courant, et par conséquent le sens de afin de décrire la courbe
d'hystérésis dans sa totalité

25
2.4 Mesure du cycle d'hystérésis

Cf. "Manipulation sur le cycle d'hystérésis pour un noyau de fer doux et pour un noyau à lamelles"
Cf. "Positionnement de la sonde de tesla par rapport au circuit magnétique"

Protocole expérimental :

1. Lancer le logiciel "Measure", cliquer sur "Starts a new measurement" et vérifier que la fenêtre apparait
telle que sur la figure suivante et cliquer sur continuer:

2. Les indicateurs apparaissent comme sur la copie d'écran:

3. Mettre le noyau de fer. Limiter le courant à 5 A sur la source de tension.


4. A chaque changement de tension, enregistrer les valeurs en appuyant sur la barre d'espace (ou "Save
value").
5. Une fois la flux magnétique arrivé à sa valeur maximale (il ne doit pas dépasser 1000 mT), diminuer
progressivement la tension et continuer à enregistrer les points.
6. Quand la source est à 0 V, utiliser l'interrupteur pour changer la polarité et recommencer les étapes
précédentes.
7. Refaire la même expérience, mais en utilisant le noyau lamellisé.
8. Tracer les courbes d'hystérésis comme indiqué sur la feuille affichée en TP.
9. Conclusions.

26
Manipulations virtuelles

Manipulations virtuelles
V

Grâce aux animations qui suivent, qui ne sont qu'une mise en musique de photos prises à partir de la vraie
manipulation, vous aurez la possibilité de faire les mesures comme si vous étiez en train de les relever sur la vraie
manipulation.

1. Etude du transformateur à vide


1.1. Etude de la tension au secondaire en fonction de la tension primaire
Cf. "Transformateur à vide"

1.2. Perte fer pour une tension d'entrée égale à 150V


Cf. "transformateur à vide avec wattmètre"

2. Etude du transformateur en charge


Etude du transformateur en charge

Etude du transformateur en charge

Cf. ""

3. Mesure du cycle d'hystérésis

Consignes importantes à respecter pour jouer les 2 animations suivantes et relever les valeurs expérimentales :

Pour faire les mesures :

1. afficher les zones actives


afficher dans Environnement la variable cycle
2. choisir le cycle 0 (par défaut)
tourner le bouton tension dans le sens horaire jusqu'à 18 V (ne pas revenir en arrière) et relever les
valeurs
3. choisir le cycle 1

27
3.
Cas du circuit magnétique en fer doux plein

tourner le bouton tension dans le sens anti-horaire jusqu'à 0V (ne pas revenir en arrière) et relever les
valeurs
4. choisir le cycle 2
tourner le bouton tension dans le sens horaire jusqu'à 18 V (ne pas revenir en arrière) et relever les
valeurs
5. choisir le cycle 3
tourner le bouton tension dans le sens anti-horaire jusqu'à 0V (ne pas revenir en arrière) et relever les
valeurs
6. choisir le cycle 4
tourner le bouton tension dans le sens horaire jusqu'à 18 V (ne pas revenir en arrière) et relever les
valeurs
7. à la fin des 5 cycles apparaîtra la courbe d'hystérésis tracée automatiquement par le logiciel "Mesures"

3.1. Cas du circuit magnétique en fer doux plein


Cf. "Hystérésis circuit magnétique à noyau plein"

3.2. Cas du circuit magnétique en fer doux lamellé


Cf. "Hystérésis circuit magnétique à noyau lamellé"

28
Bibliographie

Bibliographie
VI
Préparer et rédiger un TP

- comment préparer un TP (cf. Comment preparer un TP.pdf)


- rédiger un compte-rendu de TP (cf. Comment rédiger un CR.pdf)

Ressources concernant EXCEL: "Utilisation d'EXCEL pour les scientifiques par Alain Perche (Maître de
conférences à l'Université de Lille1

1 ère partie (cf. ANNEXCEL2005.pdf)

2 ème partie (cf. ANNEXCEL2005_ch2.pdf)

Références

[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Transformateur_monophas.svg

[2] F. Leplus, Bobine à noyau de fer en régime variable, Techniques de l'Ingénieur, D 3010

29
Crédits

Crédits
VII
Auteurs :

Yves Quiquempois professeur à l'IUT Université Lille1

mel : yves.quiquempois@univ-lille1.fr

Conception technique :

Eric Lutun

mel :Eric.Lutun@univ-lille1.fr

Réalisation :

Bernard Mikolajczyk (SEMM Université de Lille1), réalisation des vidéos

mel : bernard.mikolajczyk@univ-lille1.fr

Jean-Marie Blondeau (SEMM Université de Lille1), réalisation du site

mel : jean-marie.blondeau@univ-lille1.fr

Moyens techniques :

Service Enseignement et Multi Media (SEMM) Université de Lille1

30

Vous aimerez peut-être aussi