Vous êtes sur la page 1sur 4

Sujet 2012-2013

TEST de Resistance des Matériaux


2012-2013- Correction
Calculatrice autorisée. Téléphone et autres appareils électroniques interdits.
La clarté des explications sera prise en compte. Chaque exercice est indépendant.
Durée 2h

EXERCICE 1 : Torseur de cohésion


(10 points – 40min)
La poutre ci-contre est en appui en A et C,
soumise à une charge uniformément
répartie suivant de A à B et une force
d’intensité suivant en B.

Ces sollicitations ne sont pas indépendantes, elles sont toujours présentes simultanément.

Application numérique : =3 , = 1500 et = 2000 /

1. Définir les équations littérales des actions aux appuis. (1 point)

On applique le principe fondamental de la statique à { la poutre } isolée.

∑ . = 0 ∶ . + . × + . 3. = 0
∑ . = 0 ∶ = − . (2. + . )

∑ . = 0 ∶ + + . + =0
∑ . = 0 ∶ = − . (4. + 5. . )

2. Pour chaque zone de la poutre, définir les équations littérales des termes du torseur de
cohésion. (4 points)

Equations d’équilibre local : 2 zones

Zone AB : Coté Droit


(#) = 0

$ (#) = + . ( − #) +
&
$ (#) = − . # + % . + . .

( ())*
' (#) = . ( − #) + . + . (3. − #)
( ())*
' (#) = . ( − #) + . − . (2. + . ). (3. − #)

ITII 1/4
Sujet 2012-2013

Zone BC : Coté Droit


(#) = 0

$ (#) =
$ (#) = − . (2. + . )

' (#) = . (3. − #)


' (#) = − . (2. + . ). (3. − #)

3. Tracer les diagrammes d’évolution des termes non nuls du torseur de cohésion pour
chaque configuration. (2 points)

4. A quel endroit de la poutre, la structure est-elle la plus sollicitée ? (1 point)


La contrainte sera maxi là où le moment fléchissant est maxi. Dans notre cas, ce sera pour
l’abscisse # =

EXERCICE 2 : Traction
(2 points – 10 min)
Une éprouvette de traction en alliage d’aluminium de type AU4G (Caractéristiques matériau :
+ = 80000 -. ; ν = 0,32) de section carrée de coté . = 20 et de longueur = 200
%
est soumise à un effort normal de 40. 10 . Calculez la contrainte σ0 et les déformations
ε0 , ε00 , ε000 . Déterminez la longueur et la taille de la section après déformation.

3 3
Contrainte : 12 = 4 = 5* 12 = 100 -. (0,75 points)
Déformations : 12 = +. 62 (Loi de Hooke en traction/compression)
622 = 6222 = −7. 62
62 = 1,25. 10(% (0,5 points)
622 = 6222 = −0,4. 10(% (0,25 points)
Nouvelles dimensions : .8 = .. (1 + 622 ) .8 = 19,992 (0,25 points)
8 8
= .. (1 + 62 ) = 200,25 (0,25 points)

ITII 2/4
Sujet 2012-2013

EXERCICE 3 : Flexion
(7 points – 40 min)
La poutre métallique (+ = 220 :-.) à section
circulaire ci-contre encastrée en A est soumise
à l’action d’une charge répartie ( = 1500 / )
orientée suivant l’axe et d’un moment
ponctuelle ; ( ; = 1500 . ) suivant à
l’abscisse # = .

On peut montrer que l’effort tranchant et le


moment fléchissant sont traduits par les
relations ci-dessous :

$ (#) = − . # + .

' (#) = . .# − . .# + . . +;

1. Exprimer puis calculer le moment quadratique de la section droite par rapport à l’axe .
(1 point)
>.? @ A
Moment quadratique : <= = = 125 663
A

2. Déterminer le lieu (sans calcul) et l’expression de la flèche maxi. Faire l’application


numérique (6 points)
Méthode des déplacements :
Hypothèses : (0,5 points)
• Matériau homogène, continu et isotrope
• Elasticité linéaire
• Petites perturbations → Rotation de la section droite par rapport à la fibre neutre
négligée. Cela implique que l’on néglige l’effort tranchant pour traduire le
EF
déplacement de la poutre. Ainsi D = 0 → E) = G

Déformations longitudinales :
EH()) I
= → K(#) = 0
E) J.4

Déformations transversales :
EF())* EL()) MNO
= = = PQ. . # − . . # + Q*. . + ;R
E) * E) J.2O J.2O *

1ère intégration : (1,5 points)


EF())
= PQ. . # % − Q*. . . # + TQ*. . + ;U. #R + ;
E) J.2O S

ITII 3/4
Sujet 2012-2013

2nd intégration : (1,5 points)


V(#) = Q
. P*@ . . # A − QS. . . # % + TQ*. . + ;U. Q*. # R + ; . # + ;
J.2O

Conditions aux limites pour déterminer les constantes ; et ;


En # = 0 il y a un encastrement, donc pas de déplacement V(0) = 0 ni de rotation de la
EF())
section droite ou de la fibre neutre G(#) = = 0. E)

On détermine la constante ; : ; = 0 (0,5 points)


Puis la constante ; : ; = 0 (0,5 points)

Bilan :
G(#) = PQ. . # % − Q*. . . # + TQ*. . + ;U. #R
J.2O S

V(#) = Q
. P*@ . . # A − QS. . . # % + TQ*. . + ;U. Q*. # R
J.2O

Lieu de la flèche maxi : (1 point)


La flèche sera maxi à l’extrémité donc en # =
Y. @ . *
VW5) = . + .
X J.2O J.2O

Application numérique : (0,5 points)


VW5) = 33,91 (Valeur vérifiée avec RDM6)

EXERCICE 4 : Torsion
(3 points – 20 min)
Un arbre de transmission circulaire tubulaire de ∅[)\ = 20 et de ∅]^\ = 15 , en acier non
allié C40 de module d’élasticité transversal : = 80 :-., transmet une puissance - = 300 _` à
= 2000 ab/ cd.

Calculez :
1. la contrainte maxi (1,5 points)
M\ ∅ghi j
eW5) = 2f
. avec a = I. k = 1432,39 .
lf

>
<m = % . (∅A[)\ − ∅A]^\ ) = 10 737,87 A

eW5) = 1333,97 -. Enorme, non ???

2. l'angle unitaire de torsion (1,5 points)

M\
G = o.2 G = 1,667 b.p/ = 95,54 °/ Enorme, non ???
f

ITII 4/4

Vous aimerez peut-être aussi