Vous êtes sur la page 1sur 24

Module : Analyse Numérique

Chapitre 3 : Résolution Numérique


des Intégrales
Semestre 1
Année scolaire : 2020-2021
Pr. Hamid El Ouardi
Objectifs pédagogiques

 Savoir calculer une solution approchée d’une intégrale;

 Savoir utiliser la méthode des rectangles;

 Savoir utiliser la méthode des trapèzes;

 Savoir utiliser la méthode de Simpson;

 Comprendre l'analyse de cas concrets à l'aide du logiciel


Matlab.

Pr Hamid El Ouardi 2
Plan du chapitre

 Rappel sur le calcul d’intégrale


 Méthode des rectangles Séance 1

 Méthode des trapèzes

 Méthode de Simpson
Séance 2
 Comparaison et Applications

Pr Hamid El Ouardi 3
Méthodes numériques de
calcul d’une intégrale
définie

• Méthode des Rectangles


• Méthode des Trapèzes
• Méthode de Simpson
Utilité
• Les méthodes de calcul numérique d’une intégrale définie (basées
sur la définition de l’intégrale), demeurent pertinentes pour les
fonctions n’ayant pas de primitives
• Celles-ci utilisent des approximations similaires aux sommes de
Riemann
• On utilise cependant des figures géométriques différentes des
rectangles en espérant améliorer l’approximation

Pr Hamid El Ouardi 5
Méthode des rectangles

• La méthode des rectangles consiste à approximer l’aire


sous une courbe à l’aide d’une somme d’aires de rectangles.

Pr Hamid El Ouardi 6
Aire d’un rectangle
A = aire d’un rectangle

h  xk  xk 1
f(xk-1)

xk-1 xk

A   f ( xk 1 ) h

Pr Hamid El Ouardi 7
Avec une partition régulière de [a,b] en n
sous‐intervalles, on obtient
b
 f ( x)dx  AR1  AR2  ...  ARn
a

 f (x0) h f (x1) h f (x2) h... f (xn) h

 h  f ( x0 )  f ( x1 )  f ( x2 )  f ( x3 )  ...  f ( xn 1 )  f ( xn ) 

b ba
 f (x)dx   f (x0 )  f (x1)  f (x2 )  f (x3 ) ...  f (xn )
a n
Pr Hamid El Ouardi 8
Erreur commise en utilisant la 
méthode des rectangles

 b  a
2
M2
ERe c  2
24n
M2  max f ( x )
[ a ,b ]

n  nombre de sous  intervalles

Pr Hamid El Ouardi 9
Exemple
2,5 f ( x)  1  x2
2 L’aire sous la courbe entre 0 et 2
avec n = 4 est approximativement
2
 f (0)  f (0,5)  f (1)  f (1,5)  f (2)
1,5

4
1
 3,7855
0,5
1
M 2  max 1
1  x 
[0,2] 3
0 2 2
0 0,5 1 1,5 2 2,5

 2  0 M2 1
2

E Re c    0,1042
24  4 
2
96
Pr Hamid El Ouardi 10
Méthode des trapèzes
• Constatation: un rectangle est constitué au
sommet d’un segment horizontal, alors que la
fonction est généralement croissante ou
décroissante dans le sous intervalle
correspondant.
• La méthode des trapèzes consiste donc à
approximer l’aire sous une courbe à l’aide d’une
somme d’aires de trapèzes, ce qui donne
habituellement de meilleurs résultats qu’avec des
rectangles.

Pr Hamid El Ouardi 11
Illustration

L’aire sous la courbe est approximativement égale


à la somme des aires des trapèzes
Pr Hamid El Ouardi 12
Aire d’un trapèze
A = aire d’un rectangle + aire d’un triangle
( f ( xk )  f ( xk 1 ))h
f(xk) A  f ( xk 1 )h 
2
f(xk-1)
 2 f ( xk 1 ) f ( xk )  f ( xk 1 ) 
   h
 2 2 
xk-1 xk

 f ( xk 1 )  f ( xk ) 
A  h
 2
Pr Hamid El Ouardi 13
Avec une partition régulière de [a,b] en n
sous‐intervalles, on obtient
b
 f ( x )dx  AT1  AT2  AT3  ...  ATn
a
 f ( x0 )  f ( x1)   f ( x1 )  f ( x2 )   f ( x2 )  f ( x3 )   f ( xn1 )  f ( xn ) 
  
h   
h   h  ...   h
 2   2   2   2 

 f ( x0 )  f ( x1 ) f ( x1 )  f ( x2 ) f ( x2 )  f ( x3 ) f ( xn1 )  f ( xn ) 
 h    ...  
 2 2 2 2 
h
  f (x0 )  2 f (x1)  2 f (x2 )  2 f (x3 )  ...  2 f (xn1)  f (xn )
2

b ba
 f ( x)dx   f ( x0 )  2 f ( x1)  2 f ( x2 )  2 f ( x3)  ...  2 f ( xn1)  f ( xn )
a 2n
Pr Hamid El Ouardi 14
Erreur commise en utilisant la 
méthode des trapèzes

 b  a
3
M2
ETrap  2
12n
M2  max f ( x )
[ a ,b ]

n  nombre de sous  intervalles

Pr Hamid El Ouardi 15
Exemple
f ( x)  1  x2
L’aire sous la courbe entre 0 et 2
avec n = 4 est approximativement
2
 f (0)  2 f (0,5)  2 f (1)  2 f (1,5)  f (2)
8
 2,98
1
M 2  max 1
1  x 
[0,2] 3
2 2

 2  0 M2 M2
3

ETrap    0,042
12 4 
2
24
Pr Hamid El Ouardi 16
Méthode de Simpson

• Constatation: Le trapèze suit la croissance de la fonction,


mais avec un segment de droite alors que la fonction a
généralement une courbure
• Dans la méthode de Simpson, on utilise donc des portions de
parabole pour évaluer l’aire sous la courbe
• On doit cependant absolument avoir un nombre pair de sous
intervalles

Pr Hamid El Ouardi 17
Calcul de l’aire sous une parabole
• La méthode utilise un même 
arc de parabole pour deux 
sous intervalles consécutifs 
(d’où la nécessité d’un n pair)
• On trouve l’équation de la 
parabole passant par les points 
(x0 , f(x0)), (x1 , f(x1)) et (x2 ,
f(x2))
• En intégrant cette équation, on 
obtient l’aire sous la parabole 
pour ces deux sous‐intervalles
x0 x1 x2
x x

h
La formule obtenue est alors: A   f ( x0 )  4 f ( x1 )  f ( x2 )
3
Pr Hamid El Ouardi 18
Formule de Simpson
• En généralisant le résultat précédent pour un 
nombre n de sous‐intervalles et en faisant la 
somme, on trouve la formule de Simpson:

b

 f ( x )dx 
a
ba
   f ( x0 )  4 f ( x1 )  2 f ( x2 )  4 f ( x3 )  2 f ( x4 )  ...  4 f ( xn 1 )  f ( xn )
 3n 

où n est obligatoirement un nombre pair

Pr Hamid El Ouardi 19
Erreur commise en utilisant la
méthode de Simpson

 b  a
5
M4
ESimp  4
180n
M4  max f (4)
(x)
[ a ,b ]

n  nombre de sous  intervalles

Pr Hamid El Ouardi 20
Exemple
f ( x)  1  x 2
L’aire sous la courbe entre 0 et 2
avec n = 4 est approximativement

 20
  f (0)  4 f (0,5)  2 f (1)  4 f (1,5)  f (2)
 3(4) 
 2,96
3(4 x 2  1) (*)
M 4  max 3
1  x 
[0,2] 7
2 2

 2  0 M
5
M
ES    0, 002083
180  4 
4
1440
(*) max quand x  0 et f (4)
(0 )   3Pr Hamid El Ouardi 21
Comparaison entre les deux méthodes
n Méthode des trapèzes Méthode de Simpson
10 2.9608673770 2.9578847748
20 2.9586310860 2.9578856556
30 2.9582169874 2.9578857033
40 2.9580720550 2.9578857114
50 2.9580049724 2.9578857136
60 2.9579685326 2.9578857143
70 2.9579465605 2.9578857147
80 2.9579322999 2.9578857149
90 2.9579225228 2.9578857150
100 2.9579155294 2.9578857150
110 2.9579103550 2.9578857150
120 2.9579064194 2.9578857150
130 2.9579033566 2.9578857151
140 2.9579009264 2.9578857150
150 2.9578989659 2.9578857151
160 2.9578973613 2.9578857151
170 2.9578960315 2.9578857151
180 2.9578949170 2.9578857151
190 2.9578939739 2.9578857150
200 2.9578931686 2.9578857151

Valeur exacte : ln 2  5 = 2,9578857151


5 Pr Hamid El Ouardi 22
Ce qu’il faut retenir :

1. Savoir comment approcher une;

2. Savoir appliquer les trois méthodes


d’approximations d’une intégrale;

3. Appliquer ces résultats en travaux pratiques avec


Matlab.

23
Bibliographie indicative

Titres Auteurs Éditeurs

Analyse Numérique pour ingénieurs André Fortin Presses Internationales

Polytechnique

Analyse Numérique avec Matlab Jean-Merrien Dunod

Approximations et équations M.SIBONY Hermann


différentielles ( T1-T2 ) MARDON

Éléments D’Analyse Numérique Hamid El Ouardi

Pr Hamid El Ouardi 24