Vous êtes sur la page 1sur 2

Maxime TS1

Choquet

DM de Philosophie : dissertation.

Pourquoi les artistes ? Cette question se pose puisque d’un côté nous sommes entouré de
l’art, dans la rue, à la télévision et même notre Histoire est imprégnée par les œuvres et les courants
de pensées de ces nombreux artistes qui ont pu par certaines occasions traduire des scènes tragiques
ou heureuses via leur art et même faire comprendre aux gens la gravité de situations en général.
Mais d’un autre côté, aujourd’hui, une grande majorité des personnes ne comprennent pas les
enjeux principaux de l’art, au-delà des quelques coups de pinceau qu’ils aperçoivent sur un tableau
ou bien même certaines sculptures qui représente une vision des choses à une période précise.

Il s’agit dès lors de savoir si la réalité que dégage les artistes grâce à leur travail est
universelle ou si chacun a son propre style et donc sa propre vision de l’art qu’il crée ?

Premièrement, nous pouvons penser que l’art retrace en effet une réalité, comme nous
avons pu et nous pouvons le voir encore aujourd’hui et depuis des siècles. Durant l’Antiquité par
exemple, nous avions une représentation commune de la beauté. En effet, les statues grecques qui
représentaient la beauté chez les hommes avaient toutes des abdominaux, le torse imberbe, les
pectoraux bombés, des bras musclés et des cuisses puissantes. Ces apollons imposaient les canons de
beautés de l’époque. On remarque donc ici, une réalité commune que peut représenter l’art
puisqu’aujourd’hui aussi, ces mêmes critères de beautés sont toujours applicables. Ceci montre bien
que l’art et que la réalité que les œuvres évoquent se transmet au travers des générations et traduit
une vision commune des choses.

D’après la thèse de Kant, l’art est positif pour une société puisqu’il évoque la réalité. L’art a toujours
été pour la plupart du temps destinée aux classes sociales les plus aisées alors que parfois elles
critiquaient celles-là même qui déclenchaient les conflits et les guerres visées dans les œuvres. L’art
et bel et bien une critique pour certains artistes de la société dans laquelle ils vivent.

Nous pouvons nous replacer dans le contexte actuel où les pays les moins développés du monde sont
souvent sous un régime dictatorial dans lesquels la liberté d’expression est faible voire inexistante.
Cela signifie donc que les œuvres artistiques que ce soit via les livres ou les peintures qui pourraient
critiquer la société de l’artiste sont bannies. Le peuple ne se rend pas compte de la situation de son
pays et il ne peut réagir face à tous ces mensonges. Nous voyons ici encore la nécessité du travail de
l’artiste qui permet de transmettre une réalité générale et plus grave.

Ainsi, les artistes ont donc pour but de montrer leur vision des choses et la réalité qu’ils voient. Mais
là n’est pas leur principal et seul projet.
Est-ce que chaque artiste à la même vision de la réalité et de la réaction que doit procurer
son art dans la société ?

En revanche, le but pour les artistes n’est pas seulement de faire prendre conscience de la
réalité des choses, mais aussi de s’exprimer personnellement, d’y imprimer ses sentiments et de
s’évader en réalisant ses œuvres, nous pouvons penser aux poètes lyriques qui ont réalisées de
réelles œuvres d’art par leur style d’écriture mais qui ont fait ceci dans un premier but d’exprimer ses
émotions personnelles. Ils y incluaient alors leur propre vision de l’amour ou de la tristesse, avec une
vision unique pour chaque écrivain qui n’avait pas vécu les mêmes épreuves qu’un autre. On
retrouve cela dans la musique principalement aujourd’hui.

Et non seulement les sculpteurs et les écrivains, mais les peintres aussi nous évoquent les images de
la guerre et des horreurs humaines de par leurs œuvres mais pas seulement, aussi les choses qu’ils
aiment car leur but n’est pas uniquement de montrer leur réalité mais aussi de procurer plaisir par
leur création. Nous y trouvons ici des artistes qui ne visent pas à rendre compte d’une réalité mais
bien au contraire qui essayent de divertir les gens par la beauté de leurs œuvres tout en s’évadant
grâce à ce qu’eux aiment faire puisqu’ils sont avant tout des humains comme les autres à la
recherche souvent de leur propre bonheur.

Pour Konstantin Georgievič Paustovskij, l’art est inséparable de l’activité créatrice, elle la trame
même de la création romanesque. Dans son point de vue, l’art est avant toute transmission de
pensée, une œuvre de l’artiste. Il prime la beauté du travail sur le message qu’envoie l’artiste à ceux
qui regardent son œuvre.

On retrouve finalement le but premier de l’art par la vision de Paustovskij qui est avant tout la
création de l’artiste et le travail mis en place pour cela. Mais le message qu’il tient à faire passer reste
tout de même important car c’est lui qui pousse l’artiste à créer ses œuvres d’art.

Il s’agissait de savoir si la réalité que dégage les artistes grâce à leur travail est universelle ou
si chacun a son propre style et donc sa propre vision de l’art qu’il crée ? En définitive, si la réalité
transmise par l’artiste semblait être le plus important dans ses œuvres.

On pourrait le voir d’un autre angle et se dire qu’en effet ce message est important pour la
beauté de l’œuvre mais en réalité, le plus important est sa création, le travail fourni pour celle-ci et le
plaisir que ceci a pu lui procurer. S’il a fait ça sans aucun plaisir son œuvre n’en sera que moins belle.

Ainsi, c’est par sa beauté que l’œuvre attire le regard et ce n’est qu’à partir de ce moment-ci
où elle nous a envouté, que l’on peut étudier la réalité de l’artiste.

Vous aimerez peut-être aussi