Vous êtes sur la page 1sur 18

2010/2011

PROJET DYNAMIQUE RAPIDE

M2 CCS

Responsable: Mr. FERRERO

Zaher ELSAHILI|Mathieu RIPOTEAU


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

Sommaire
1. Introduction .............................................................................. 3

2. Comparaison des différentes modélisations .............................. 6

3. étude de convergence ............................................................... 9

4. essais ...................................................................................... 10

5. amélioration ........................................................................... 14

6. conclusion ............................................................................... 18

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 2


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

1. Introduction
Le but de cette étude est de simuler la réponse d’impact sur un panneau de fuselage d’avion

Plusieurs essais ont été réalisés sur des panneaux représentatifs. Il s’agit de panneaux raidis
par des lisses et des cadres (voir les figures ci-dessous)

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 3


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

6 essais ont été réalisés, avec 2 épaisseurs de peau différentes (1,6 et 3,2 mm), et des
vitesses initiales différentes. La bille traverse systématiquement le panneau. Pour chaque essai, la
vitesse initiale et la vitesse après impact sont mesurées. La position de l’impact sur le panneau varie
lors des essais

N° d’essai Epaisseur Vitesse Energie Position de l’impact en Vitesse en Energie


de la initiale en initiale en mm sortie en en sortie
plaque en m/s J X Y m/s en J
mm
1 1,6 113,8 281 -10 25 52,3 59,4
2 1,6 153,4 511 0 -46 129,7 365,3
3 1,6 183,8 734 10 30 174,2 659,0
4 3,2 155,8 527 15 -22 114,0 282,3
5 3,2 205,8 920 28 33 188,8 774,1
6 3,2 257,9 1445 24 -36 254,6 1408,8
Tableau1

L'étude se fera en plusieurs parties:

Tout d’abord nous allons réaliser une comparaison entre différentes modélisation pour
déterminer l'influence des raidisseurs.

Ensuite, un étude de l’influence du maillage sera faite.

Une fois le maillage choisit l'étude des 6cas sera réalisée

Le matériau utilisé pour la fabrication des panneaux est un alliage léger d’aluminium 2024.

3
Masse volumique=2800KG/m Exposant d’écrouissage=0,34 Exposant de température=1

Module de Young=71000MPa Paramètre de vitesse de Déformation à rupture=0,18


déformation=0,015
Coefficient de poisson=0,3
Vitesse de déformation de
Limite élastique=265MPa référence=1S
-1

Module Température=293K
d’écrouissage=426MPa
Température de fusion 775K

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 4


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

Le projectile est une bille en acier de diamètre 22mm et de masse 43.45 g. La trajectoire
initiale de la bille est normale au panneau. La vitesse initiale est imposée comme le montre le
tableau 1

La pièce étant un panneau de fuselage raidis par des lisses et des cadres nous réalisons un
encastrement sur les arrêtes extérieur de la plaque

Encastrement
Encastrement

Encastrement

Encastrement

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 5


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

2. Comparaison des différentes modélisations


Dans une première partie nous nous sommes intéressés à l’influence de la modélisation
du panneau raidis. Nous allons comparer trois modélisations différentes et déterminer
laquelle sera plus simple et la plus précise. La comparaison sera effectuée sur l’essai 1 et
portera sur la vitesse de la bille en sortie ainsi que l’énergie en sortie en J.

 Modélisation complète du modèle

La plaque et les raidisseurs sont modélisés par des éléments 2D. Le maillage utilisé est un
maillage HEX4 avec une longueur globale d’élément de 5mm. On réalise un encastrement sur les
arrêtes extérieurs de la plaque comme décrit précédemment

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 83m/s

Energie en sortie en J= 167

 Modélisation de la plaque sans raidisseur

La plaque est modélisée par des éléments 2D. Le maillage utilisé est un maillage HEX4 avec une
longueur globale d’élément de 5mm. On réalise un encastrement sur les arrêtes extérieurs de la
plaque comme décrit précédemment

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 6


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 82.5m/s

Energie en sortie en J= 157

 Modélisation de la partie centrale impactée de la plaque

La partie centrale impactée de plaque est modélisée uniquement par des éléments 2D. Le
maillage utilisé est un maillage HEX4 avec une longueur globale d’élément de 5mm. La partie
impactée de la plaque est comprise entre les lisses et les raidisseurs, on réalise un encastrement sur
les arrêtes extérieurs

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 83m/s

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 7


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

Energie en sortie en J = 158

 Tableaux récapitulatif des différentes modélisations

Plaque avec raidisseur Plaque Centrale Plaque sans raidisseur


Vitesse de sortie (m/s) 83 82,5 80
taux d'erreur 0% 0,60% 3,60%
Energie en sortie 167 157 158
taux d'erreur (J) 0% 6% 5,30%

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 8


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

Compte tenu des faibles taux d’erreurs entre les trois modélisations concernant les valeurs
de la vitesse du projectile en sortie ainsi que de l’énergie en sortie en J nous pouvons conclure que
les raidisseurs peuvent être négligés et on peut choisir de garder pour la suite de l’étude la
modélisation de la partie centrale impactée de la plaque, le calcul sera beaucoup plus léger et rapide.

3. étude de convergence

Une étude de convergence est réalisé sur la plaque centrale impactée afin de choisir un
maillage pour la suite de l'étude. les conditions limites, matériau, et chargement restent inchangés.
L'étude est réalisée sur l'essai N°3

N° d’essai Epaisseur Vitesse Energie Position de l’impact en Vitesse en Energie


de la initiale en initiale en mm sortie en en sortie
plaque en m/s J X Y m/s en J
mm
3 1,6 183,8 734 10 30 174,2 659,0

Convergence
Nombre d'éléments Valeur de la vitesse en sortie(m/s) Energie en sortie (J)
47728 173 654
11932 171 637
1890 169,5 630
741 164 593
465 158 554

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 9


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

Convergence vitesse
174
172
170
Vitesse de sortie

168
166
Conver…
164
162
160
158
156
0 10000 20000 Nombre
30000
d'éléments 40000 50000 60000

Convergence energie en sortie


660

640

620
Energie

600 Convergence…

580

560

540
0 10000 20000 30000
Nombre 40000
d'éléments 50000 60000

D'après le tableau et les courbes de convergence , on peut remarquer qu'on converge a


partir de 10000 éléments. ca sera donc le maillage choisit pour le reste de l'étude , la taille
approximative est de 2.5mm des éléments.

4. essais
Maintenant que le modèle d'étude, le maillage, les conditions limites, et le chargement sont
déterminés. Nous allons pouvoir mener les essais pour comparer les résultats théoriques aux
résultats numériques simulés.
Premièrement nous allons exposer les résultats obtenus, on fera une analyse par la suite.

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 10


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

 Essai 1:

N° d’essai Epaisseur Vitesse Energie Position de l’impact en Vitesse en Energie


de la initiale en initiale en mm sortie en en sortie
plaque en m/s J X Y m/s en J
mm
1 1,6 113,8 281 -10 25 52,3 59,4

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 85m/s

Energie en sortie en J= 180

 Essai 2:
N° d’essai Epaisseur Vitesse Energie Position de l’impact en Vitesse en Energie
de la initiale en initiale en mm sortie en en sortie
plaque en m/s J X Y m/s en J
mm
2 1,6 153,4 511 0 -46 129,7 365,3

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 138m/s

Energie en sortie en J= 419

 Essai 3:
N° d’essai Epaisseur Vitesse Energie Position de l’impact en Vitesse en Energie
de la initiale en initiale en mm sortie en en sortie
plaque en m/s J X Y m/s en J
mm
3 1,6 183,8 734 10 30 174,2 659,0

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 170.5m/s

Energie en sortie en J= 638

 Essai 4:
N° d’essai Epaisseur Vitesse Energie Position de l’impact en Vitesse en Energie
de la initiale en initiale en mm sortie en en sortie

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 11


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

plaque en m/s J X Y m/s en J


mm
4 3,2 155,8 527 15 -22 114,0 282,3

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 102.5m/s

Energie en sortie en J= 241

 Essai 5:
N° d’essai Epaisseur Vitesse Energie Position de l’impact en Vitesse en Energie
de la initiale en initiale en mm sortie en en sortie
plaque en m/s J X Y m/s en J
mm
5 3,2 205,8 920 28 33 188,8 774,1

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 172.5m/s

Energie en sortie en J= 652

 Essai 6:
N° d’essai Epaisseur Vitesse Energie Position de l’impact en Vitesse en Energie
de la initiale en initiale en mm sortie en en sortie
plaque en m/s J X Y m/s en J
mm
6 3,2 257,9 1445 24 -36 254,6 1408,8

Résultats :

Vitesse du projectile en sortie = 230m/s

Energie en sortie en J= 1173

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 12


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

essai 1 essai 2 essai 3

essai 4 essai 5 essai 6

L'image ci dessus est une image des 6essais a l'instant 0.35s, on peut remarquer que suivant la
vitesse initiale, la bille est plus ou moins éloignée de la plaque ce qui nous montre bien par l'image la
différence des vitesses de sortie.

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 13


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

Tableau résumé
taux d'erreurs (en
N° d'essai Vitesse en sortie (expérimental ) Vitesse en sortie (numérique ) %)
1 52,3 85 62,5
2 129,7 138 6,4
3 174,2 170,5 2,1
4 114 102,5 10,1
5 188,8 172,5 8,6
6 254,6 230 9,7
Energie en sortie Energie en sortie taux d'erreurs (en
(expérimental) (numérique) %)
59,4 180 203,0
365,3 419 14,7
659 638 3,2
282,3 241 14,6
774,1 652 15,8
1408 1173 16,7

On peut remarquer que les résultats numériques corrèlent avec les résultats expérimentaux ,
le taux d'erreur est acceptable sauf pour le premier essai avec une erreur de vitesse de 62.5% et
d'énergie de 203%. Nous allons nous intéresser a ce cas en essayant de changer les conditions limites
pour essayer de comprendre et se rapprocher du résultat expérimental.

5. amélioration
Pour essayer de se rapprocher du résultat expérimental pour l'essai 1 , 2pistes seront exploités:
- changement des conditions limites (appui simple au lieu d'encastrement).
- Changement de la bille impactante non déformable en bille déformable.
-Vérification du pas de temps , variation de la masse/énergie

-Conditions limites:
changement des encastrement par des appui-simples:

Appui-simple
Appui-simple

Appui-simple

Appui-simple

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 14


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

après changement de ces conditions, le résultat de sortie en vitesse sur l'essai 1 reste inchangée ,
cette piste est donc à exclure.
- Bille déformable:

Une bille déformable de diamètre 22mm avec une masse de 43.45g est réalisée, le maillage utilisé
est un maillage tétra4.
les conditions de simulations sont réalisés identiquement que la bille non déformable: c'est à dire un
contact type 7 dans hyper crash, une vitesse initiale de 113.8m/s, un matériau acier.
En vitesse de sortie on obtient la réponse suivante :

92.5m/s

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 15


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

La réponse est relevée sur un nœud quelconque de la bille, la perturbation de la réponse peut
s'expliquer par le fait que la bille est devenue déformable , les nœuds peuvent bouger.

Après changement des conditions limites et utilisation d'une bille déformable, nous allons vérifier la
variation de masse et d'énergie dans le fichier "1.out"
Même avec une bille déformable , le résultat numérique de l'essai1 reste loin du résultat
expérimental. On peut donc conclure que la différence par rapport a l'essai1 expérimental est due a
la vitesse initiale qui est faible ou soit l'essai1 est inexacte.

- Pas de temps:
Ci dessous on peut voir les pas de temps relevés sur les fichier 0.out
pas de temps élémentaire:

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 16


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

ces résultats des pas de temps sont les mêmes pour les 6 essais , par ailleurs on peut remarquer que
le pas de temps est le même pour tous les nœuds et éléments , c'est normal parce que la plaque est
maillé uniformément
- Variation masse / énergie:

l'image ci dessus montre 6extraits de la dernière ligne des fichiers 1.out , on peut remarquer
que pour les essais 2 à 6 il n'y a aucune variation de la masse mais pour l'essai 1 et l'essai bille
déformable la masse varie de l'ordre de 600%. Cette variation est anormal sachant que l'essai bille
déformable est différent de l'essai 1 mais cette variation explique la divergence entre le résultat
numérique et le résultat expérimental. Nous pensons que c'est du a la vitesse initiale faible de
l'impact N°1.

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 17


M2 CCS - 2010 / 2011 - Projet Dynamique rapide

6. conclusion
Le but de ce rapport était de trouver une modélisation du modèle et de corréler les essais
expérimentaux a des essais numériques. La démarché réalisée est la suivante:

- Premièrement, le chargement et les conditions aux limites ont été définis


- Ensuite, une comparaison entre 3 modèles a été effectuée afin de déterminer le rôle des
raidisseurs , la conclusion était d'utiliser la partie centrale impactée uniquement parce que
les résultats étaient identiques et pour réduire le temps de calcul.
- Une fois le modèle déterminé, une étude de convergence a été menée pour choisir le
maillage optimum, le maillage choisit est un maillage à 12000 éléments Hexa a 4points
d'intégration.
- Vu que le maillage et le modèle optimum ont été choisi , l'étude des 6 essais a pu être
réalisée , les résultats des essais est proche des essais expérimentaux sauf pour l'essai n°1
avec une erreur de vitesse de sortie de 62.5% et en énergie de 203%. Une étude afin
d'améliorer les résultats du 1er essai a été menée.
- Pour améliorer le résultat du 1er essai 3pistes ont été exploités:
- changement des conditions limites: l'encastrement de la plaque a été changée par
un appui plan => la vitesse de sortie de l'essai 1 reste inchangée avec plus de 60% d'erreur
- Changement de la bille indéformable par une bille déformable: le résultat reste
inchangé plus de 60% d'erreur sur la vitesse.
- La dernière piste exploitée était la vérification de la variation de la masse/énergie
dans le fichier 1.out => sur le modèle de l'essai 1 la variation de la masse est de l'ordre de
600%, de même pour le modèle de la bille déformable menée sur l'essai 1 la variation de
masse est de l'ordre de 600% ce qui laisse présumer que l'erreur est due a la vitesse initiale
faible de la bille.

Zaher ELSAHILI - Mathieu RIPOTEAU Page 18