Vous êtes sur la page 1sur 2

la nature du problème

D’après les commentaires des employés lors du sondage, il s’avère que les
gestionnaires et les employés ont une relation compliquée et tendue, autrement les
employés ont des problèmes avec leurs superviseurs, ce qui fait que les employés ne
leur font pas confiance. Cela est dû à la communication inefficace et l’asymétrie de
l’information et que les gestionnaires ne respectent pas le point de vue des employés
ainsi que leurs suggestions, ce qui entraine un dysfonctionnement et sape le
fonctionnement d’une organisation réussie.

2 les actions à entreprendre pour que la politique de la porte ouverte soit pleinement
bénéfique :

Une politique de porte ouverte réussie et efficace laisse la porte ouverte à plus de


cadres supérieurs, mais fournit des lignes directrices qui permettent la résolution de
problèmes à tous les niveaux de l'organisation. La politique de porte ouverte efficace
prévoit que les employés s'attaqueront d'abord aux problèmes avec leur superviseur.

De ca fait, Les employés doivent demander de l'aide aux cadres supérieurs pour
diverses questions. Mais un problème commun est que les employés ont des
problèmes avec leur superviseur ou gestionnaire.

En effet, quand un employé veut parler d'une variété de questions, telles que
l'entreprise, les marchés, les besoins et les désirs des employés , le cadre
supérieur doit écouter . Cela fournit de la substance à la politique de la porte ouverte.

Par conséquent, le cadre supérieur doit faire un suivi pour s'assurer que les employés
traitent la question avec les gestionnaires et qu’ils ont réagi de façon appropriée.

Un bon moyen d'y arriver est de demander aux employés d'organiser une autre réunion
avec le cadre supérieur pour faire un compte rendu après la réunion de l'employé avec
son superviseur.

Si la réunion ne se déroule pas ou si le résultat n'est pas satisfaisant, le cadre supérieur


doit réunir l'employé et le superviseur pour évaluer la situation. Le rôle du leader dans
cette réunion est celui de médiateur .

Dans une politique de porte ouverte, une fois qu'un employé a recherché un cadre
supérieur, le gestionnaire ne devrait pas toujours résoudre le problème, et même dans
ces circonstances, jamais résoudre le problème, mais il doit surveiller que le problème
est résolu ou a répondu à par les personnes appropriées.
Cela permet le courage personnel, la résolution de conflits et la résolution de problèmes
des employés, la confiance élevée des employés par expérience réussie avec la
direction sans oublier que l’organisation bénéficie d’information et de retours partagés.

Il faut instaurer une culture d’entreprise basée sur le respect mutuel. L’estime de
l’autre et son respect sont des critères primordiaux pour pouvoir communiquer.
Quel que soit le lien hiérarchique, chacun doit respecter l’autre même si la
communication est vers le bas. Les employés devront ainsi être prédisposés à
recevoir des informations.
La reconnaissance d’une performance efficace est un puissant facteur de
motivation. La plupart des gens veulent obtenir plus de reconnaissance, donc la
reconnaissance favorise davantage les actions appréciées.
Elaborer un test de personnalité pour savoir à quelles récompenses les gens
sont plus sensibles : rémunération, implication dans les affaires de l’entreprise,
reconnaissance des pairs ou participation et plaisir.
Demander aux collaborateurs comment ils se sentent dans leur travail et fait
remonter les informations au reste de l’équipe ou aux managers.
Offrir une solution de suivi du moral des équipes : créer une plateforme
numérique sur laquelle les salariés peuvent partager leur ressenti en temps réel
et qui offre aussi conseils et solutions pour faire face à certaines situation. Cette
approche favorise l’écoute, le partage et le dialogue pour améliorer l’engagement
et l’implication des collaborateurs. 

Vous aimerez peut-être aussi