Vous êtes sur la page 1sur 34

MINI PROJET EN PROCEDES

GENERAUX DE CONSTRUCTION

ETANCHEITE : TYPES ET EXECUTION

Présenté par : -ROUADI ZEYNAB -RHOUNI ABDELKADER

Encadrant FST : Pr. ADIL HAFIDI ALAOUI 2019/2020


Index

CHAPITRE1. Définition général.


CHAPITRE2. La parties ou l'étanchéité est obligatoire
1. Toiture terrasse
2. Infrastructure du bâtiment
3. Les zones humides
4. Au niveau des joints de dilatation

CHAPITRE3. Choix de système d’étanchéité


CHAPITRE4. Etanchéité de la toiture terrasse

CHAPITRE5. Les différents types.


1.membranes bitumineuses.

2.membranes synthétique.

3.l’étancheité liquide.

4.L4asphalte coulé.

CHAPITRE6. Méthodes d’exécution.


1. Coulage à chaud

2.coulage à froid

CHAPITRE7. Les types d’étanchéités les plus utilisables

1. L'étanchéité à l'air

2. Les membranes bitumineuses

3. Membranes synthétiques (hautement polymérisées)

4. Etanchéités liquides

5. Revêtements épais (Asphalte coulé)

6.Toitures végétalisées

CHAPITRE8. conclusion
:

Définition générale L’étanchéité

L’étanchéité est l’aptitude d’une paroi, d’une enveloppe à ne pas laisser passer l’eau, l’air,
les poussières, etc.
Les travaux d’étanchéité ont pour but d’assurer la protection des bâtiments et des ouvrages
d’art contre les intempéries et les influences de l’environnement (chaleur, froid, humidité,
infiltration d’eau, …).

La parties ou l'étanchéité est obligatoire :

1. Toiture terrasse :

2. Infrastructure du bâtiment :
Tel que les fondations en contact avec l'eau, la dalle, les murs

3. Les zones humides :


Tel que les salles de bains, les cuisines, au niveaux de canalisation
4. Au niveau des joints de dilatation :

Choix du système d'étanchéité

Une étanchéité est définie en fonction de plusieurs éléments :

• Le type de support
• La pente
• L'accessibilité
• L'isolation thermique
• Les protections
• Le climat
:

les différents types d'étanchéité en générale :

1. Les membranes bitumineuses :


Les membranes bitumineuses sont le type de couverture le plus facile et le plus
économique pour les toits plats ou peu inclinés. Du moment qu’elle est bien
entretenue, une toiture de ce type peut avoir une espérance de vie allant
jusqu’à vingt ans.

2. Les membranes synthétiques :

Les matériaux utilisés sont également appelés "hauts polymères".

Ils se composent principalement

D produits de Polymérisation

D’hydrocarbures insaturés provenant

De la pétrochimie.
3. L'étanchéité liquide :
Est un système d'application de résines liquides en plusieurs couches, formant après
polymérisation, un revêtement continu et souple, sans joint, étanche, adhérant au support
et résistant à la fissuration.

4. L'asphalte coulé :

Utilisé pour l'étanchéité dans le bâtiment, pour les revêtements en voirie et pour les dallages
industriels, est constitué par un mélange à chaud en proportions variables de : Bitume, Filler
et poudre d'asphalte (ou fines), Sable, Gravillons
Etanchéité de la toiture terrasse :

1. DÉFINITION :
Une toiture-terrasse est le dernier plancher d'un bâtiment qui sert à la constitution du toit.
La pente n'excède pas 15 % d'une construction et varie généralement de 0 à 3 % suivant le
système d'étanchéité retenu.

2. Composition :
La toiture-terrasse est composée, en partie courante, des quatre éléments suivants :

a. Élément porteur (voir chapitre 3 : les éléments porteurs) ;


b. Support d’étanchéité (voir chapitre 4 : les supports d’étanchéité) ;
c. Revêtement d’étanchéité (voir chapitre 5 : les revêtements d’étanchéité) ;
d. Protection d’étanchéité (voir chapitre 6 : les protections d’étanchéité).

2.1. Élément porteur


Partie supérieure résistante du gros œuvre (maçonnerie) de la toiture

2.2. Support d’étanchéité


C’est le composant qui reçoit directement le revêtement d’étanchéité.
2.3. Revêtement d’étanchéité
C’est l’ouvrage continu qui assure l’étanchéité à l’eau.

2.4. Revêtement d’étanchéité


C’est l’ouvrage continu qui assure l’étanchéité à l’eau.

2.5. Protection d’étanchéité


C’est l’ouvrage qui protège le revêtement d’étanchéité.

3. CLASSIFICATION DES TOITURE TERASSE :

3.1. SELON LA DESTINATION DE LA TOITURE (SUIVANT SON


ACCESSIBILITE) :
• Terrasses inaccessibles (sauf pour l’entretien) ;
• Terrasses accessibles aux piétons ;
• Terrasses accessibles aux véhicules (légers ou lourds) ;
• Terrasses et toitures végétalisées ;

• Terrasses jardins (à végétation intensive ou à végétation extensive).


• Choix de l’élément porteur en fonction de la destination
3.2. SELON LA PENTE DE L’ÉLÉMENT PORTEUR :
On peut déterminer la nature du revêtement

3.3. SELON LA POSITION DE L'ISOLANT :

Isolant sous l'étanchéité (solution la plus courante ) Isolant sur l'étanchéité (Toiture
Inversée)

4. Les supports d’étanchéité


4.1. Éléments porteurs :
Tous les éléments porteurs, à l’exception de la tôle d’acier nervurée, peuvent être des
supports d’étanchéité

4.2. Panneaux isolants ;


Le domaine d’utilisation des panneaux isolants en tant que supports
d’étanchéités, en général, conditionné par la classe de compressibilité de ce
dernier
• Classe B : terrasses inaccessibles
• Classe c : terrasse ou zone technique
• Classe D : terrasses accessibles aux véhicules.
4.3. ECRAN PARE-VAPEUR :

Toutes les matières sont plus ou moins perméables à la vapeur.


Sous l’influence de la différence de pression de vapeur d’eau des deux côtés d’une paroi, la
vapeur a tendance à vouloir migrer par diffusion à travers celle-ci.
Pour éviter les phénomènes de condensation interne, il est parfois nécessaire de placer du
côté chaud de l’isolant d’une paroi, une couche de matériau relativement étanche à la
vapeur d’eau.
Cette couche de matériau est appelée “écran pare-vapeur”.
Le pare-vapeur remplit les fonctions suivantes :

• Éviter une condensation excessive.


• Empêcher, dans l’isolant thermique, l’absorption d’eau par capillarité en provenance
des éléments de construction contigus.
• Assurer l’étanchéité provisoire à l’eau de pluie lors de la construction.
• Assurer l’étanchéité à l’air.

5. LES REVÊTEMENTS D'ÉTANCHÉITÉ :


5.1. LES CRITÈRES DE CHOIX D'UNE BONNE ÉTANCHÉITÉ :

• Sa compatibilité avec les déformations prévisibles de la structure de


l'immeuble.
• Sa compatibilité entre eux des matériaux composant la toiture (isolation –
étanchéité – protection).
• Sa résistance :
- mécanique au poinçonnement au frottement.
- aux effets de la température.
- au vieillissement dû à l'oxygène de l'air, à la pollution, à la corrosion

• Son obligation d'assurer une étanchéité à l'eau, à l'air, à la vapeur.


• Son obligation de confort acoustique et thermique.
• Sa facilité et fiabilité de pose et d'entretien.
• Sa facilité de contrôle au niveau de la mise en œuvre.
• Son poids (nécessité de matériel de levage), encombrement, conditionnement
5.2. Les matières de base de l’étanchéité :

BITUME RAFFINE
Le bitume raffiné est obtenu par distillation de certains types de pétroles bruts,
combinée dernièrement avec des procédés de "craking" destinés à obtenir un meilleur
rendement des "bruts" en huile. Il sert à l'imprégnation des feutres bitumés. Ses
caractéristiques mécaniques sont insuffisantes pour être employé comme masse
d'enrobage des armatures ou pour le collage sur chantier des feuilles d’étanchéité Il est
caractérisé par :
Fragilité à froid (cassant à basse températures),
Fluage à chaud (collant dès que cette température s'élève). La norme marocaine pour
les feuilles d'étanchéité de terrasses (NM.10.8.003)
Spécifie pour ces matériaux : x une pénétrabilité maximale de 200 dixièmes de
millimètre à 25°C, x une perte à la chaleur inférieure à 2% après 5 heures à 165°C,
Dans la pratique, on utilise le bitume routier le plus mou fabriqué au Maroc. En
l'occurrence, le 80/100 (pénétrabilité comprise entre 80 et 100 dixièmes de mm.). Ce
bitume est livré en vrac en camions citernes chauffés

BITUME OXYDE
(OL SOUFFLE) C'est un bitume qui, sous l'état fluide, a été soumis à un barbotage d'air
insufflé. Afin de créer de nouvelles liaisons physico-chimiques entre chaînes moléculaires
et améliorer ainsi ses caractéristiques rhéologiques. Cette opération se fait à la raffinerie.
Le bitume oxydé est utilisé à l'état pur pour le collage des feuilles d’étanchéité et,
éventuellement additionné de fillers, pour l’enrobage des feuilles d’étanchéité.

ARMATURES
On appelle ainsi dans l'étanchéité, les matériaux qui constituent l'ossature des feuilles
d'étanchéité et leur confèrent le caractère de résistance mécanique. Contrairement aux
bitumes, les armatures conservent sensiblement les mêmes caractéristiques mécaniques
dans la gamme des températures Les plus courantes des surfaces librement exposées,
soit de - 10° à 80°C. Les différents types d'armatures utilisés sont :
Le carton feutre (CF).
Le voile de verre (VV).
La toile de verre (TV).
La toile de jute (TJ).
Parfois, pour obtenir une meilleure résistance des feuilles, on utilise une
double armature (TV-VV)
• Carton feutre La plus ancienne des armatures, fabriquée sur machine à papier et
rendue fortement absorbante par l'introduction dans sa composition d'une importante
proportion de chiffons

• Voile de verre : Obtenue par encollage des fibres de verre, de diamètre inférieur à
20 r, et sans direction privilégiée.
• Toile de verre Les Fils de verre qui constituent cette armature sont disposés en
maille et trame selon deux directions perpendiculaires
• Toile de jute A côté des armatures en carton feutre, les armatures en toiles de jute
restent les plus utilisées ici au Maroc pour les chapes souples de bitume armé. Pour
le grammage et résistances mécaniques des armatures voire le tableau n°I dans la
page ci-après.

5.3. L'ASPHALTE :

L'asphalte naturel : roche sédimentaire calcaire ou schisteuse contenant


Plus de 6% de bitume.
Le mastic d'asphalte :

fabriqué à partir d'asphalte naturel après broyageEt ajout de bitume


naturel raffiné (11 à 17%).

L'asphalte sablé :

mélange de 50% d'asphalte pur et de 50% de sable.

L'asphalte porphyré :
mélange de 50% d’asphalte pur et de 60% d'un mélangede sable et de
porphyre.

❖ L'asphalte se différencie de l'enrobé bitumineux par le fait qu'il est


naturellement plein. Il suffit de l'épandre à chaud et de l'étaler à la taloche.
❖ L'asphalte représente environ 10 % du marché de l'étanchéité.
1. Exécution

https://www.youtube.com/watch?v=FT-jriklGxE

2. prix :

Type d'asphalte Fourchette de prix


Asphalte classique noir Environ 30 €/m², soit 100 €/m² avec la structure
(caniveaux, bordures, etc.).
Asphalte clair Environ 45 €/m², soit 115 €/m² avec la
structure.
Asphalte grenaillé Environ 50 €/m², soit 120 € avec la structure.

5.4. Les membranes bitumineuses :


5.4.1. DEFINITION :

Les membranes bitumineuses sont le type de couverture le plus facile et le plus économique
pour les toits plats ou peu inclinés. Du moment qu’elle est bien entretenue, une toiture de
ce type peut avoir une espérance de viellant jusqu’à vingt ans.
Ce titre comprend toutes les fournitures et tous les travaux nécessaires pour la pose d’un
système d’étanchéité monocouche ou multicouches en membranes bitumineuses, sur les
toitures plates et/ou les toitures en légère pent

1 -Caractéristiques :

• UNE LONGUE DURÉE DE VIE


• UNE RÉSISTANCE EXCEPTIONNELLE
• UNE POLYVALENCE INCOMPARABLE
• UNE GRANDE DURABILITÉ
• UN BON RAPPORT QUALITÉ-PRIX
• LE CHOIX IDÉAL POUR LES RÉNOVATIONS

2- Méthode de réalisation (chaque types) :

La mise en œuvre des membranes bitumineuses s’effectue en système monocouche


ou en système multicouche.
https://www.youtube.com/watch?v=_MfNiroXv60
Le collage entre les couches toujours par adhérence totale, par
soudage à la flamme, au moyen de bitume chaud ou de colle à
froid.
Les lés de toiture sont posés de préférence dans le sens de
l’évacuation des eaux.
Les recouvrements des sous-couches et des couches finales ne
peuvent pas se superposer. Les joints de la deuxième couche se
trouvent de préférence au milieu de la première couche.
Tous les recouvrements sont soudés (ou collés) sur toute la
largeur. Le recouvrement minimum requis est conforme, selon le
système d’étanchéité choisi monocouche ou multicouche.
Les angles des couches finales doivent être découpés à 45° en fin
de lé sur la largeur du recouvrement.

Le système monocouche Le système multicouche


Se compose, selon la technique de pose : Se compose, selon la technique de pose,
- Soit d’une couche unique d’un complexe de :
- Soit d’un complexe sous-couche - Sous-couches
perforée + couche finale constituant le - Couches intermédiaires
revêtement - Couche finale constituant le revêtement

3. Types selon les matériaux :

Il y a beaucoup des types mais On distingue principalement :

✓ Les mélanges à base de plastomères (APP) : l’adjonction d’environ 30%


de polypropylène atactique confère au bitume des propriétés plastiques
✓ Les mélanges à base d’élastomères (SBS) : l’adjonction d’environ 12% de
styrène-butadiène-styrène confère au bitume des propriétés élastiques

5.4.1. Feutres bitumés surfacés :


Les feutres bitumés surfacés se présentent sous forme de rouleau de 20m2 (20 m x I m). La
dénomination 27 S. par exemple, correspond à une niasse théorique de 27 kg pour rouleau
de 20 m2 (20 m x 1 m).
Les différents types de feutres bitumés sont les suivant :
27 S – CF
36S-CF
45 S - CF
36S-VV
La lettre "S" correspond à "surfacé" et les deux dernières majuscules symbolisent la
nature de l'armature. Les caractéristiques des feutres bitumés stfit données dans le tableau
ci-après

Prix

Descriptif produit Fourchette de prix


Rouleau de 1 X 10 m Environ 75 € / 814.987MAD

Rouleau de 1 X 12 m 869.320MAD

MISE EN OUEVRE

il peut être fixé par clouage sur bois ou par collage à froid avec SOPRACOLLE 300
5.4.2. Chapes souples de bitume armé :
Les chapes de bitume armé sont des feuilles plus lourdes, elles sont vendues sous fon 1 'e
rouleaux de 10 m2 (10 m x I m). Les dénominations 40 et 50 définissent les masses
nominales respectives 40 et 50 kg pour un rouleau de l0 m2(lOmx 1 m).
Les différentes chapes souples de bitumes armé sont les suivants :
40 CE.
40 TJ.
50 TJ.
40 TV.
40VV. X
40 TV-VV (double armature).
Sa mise en oeuvre se fait exclusivement par soudure au chalumeau

Prix
Soit 159,62 € TTC / ROULEAU(X 1,727.77MA

MISE EN OUEVRE
Sa mise en oeuvre se fait exclusivement par soudure au chalume
5.4.3. Feuilles à base de bitume modifié (élastomère SBS, élastomérique SBS
ou plastomère APP) :

• BITUME ÉLASTOMÈRE :
On parle de bitume élastomère quand le bitume est modifié à l'aide de matières
synthétiques ou de polymères du type Styrène-Butadiène-Styrène (SBS).
Les propriétés du bitume élastomère :
Grande élasticité, meilleur comportement à basse température, souplesse, grand pouvoir
d'adhérence au support, fiabilité de l'étanchéité des joints, durée de vie plus longue

Prix

Descriptif produit Fourchette de prix


rouleau de 7x1 m 147,30 € TTC/ 1604.0787MAD

MISE EN OUEVRE

Avantages de la membrane élastomère


• La toiture en membrane élastomère est reconnue pour sa solidité grâce à sa grande
résistance aux intempéries et aux écarts de températures.
• De plus, les membranes élastomères ont un fini esthétique intéressant qui accorde
une allure propre et soignée à votre toitur
Inconvénients de la membrane élastomère
• Les membranes élastomères ne sont pas recyclable
• Lors de leur mise en oeuvre, si vous optez pour l’installation au soudage à la flamme,
il y a des grands risques d’incendie
Bitume APP :
Les membranes bitumineuses APP sont fabriquées à base de bitume et d’un plastomère : le
polypropylène atactique. Ce polymère augmente le point de fusion du bitume de 50 degrés à
130 degrés et rend le mélange résistant aux UV. Sa durée de vie est ainsi plus longue, et il est
moins sensible aux écoulements, même sur les surfaces inclinées.

Les feuilles bitumineuses d’étanchéité sont composées de quatre éléments :

• Liant :
✓ Soit en bitume élastomère SBS (pour les feuilles de partie courante et de relevés)
✓ Soit en bitume élastomérique SBS (pour les feuilles avec autoprotection métallique)
✓ Soit en bitume plastomère APP (pour les feuilles de partie courante et de relevés).
• Armature :
✓ Voile de verre
✓ Tissu ou grille de verre
✓ Non tissé de polyester stabilisé ou non
✓ Tissu ou grille de polyester
✓ Composite grille ou tissu de verre/polyester
• Finition de surface (fonction protection anti-UV, fonction esthétique, fonction
tenue au feu, fonction mise en œuvre, fonction anti-adhérence des spires du
rouleau) :
✓ Autoprotection minérale (anti-UV)
✓ Autoprotection métallique (anti-UV, aspect pour le cuivre, tenue au feu, anti-
corrosion pour l’inox
✓ Film thermofusible (mise en œuvre, anti-adhérence

• Finition de sous-face (fonction de mise en œuvre, fonction anti-adhérence


des spires du rouleau) :
✓ Film thermofusible (mise en œuvre, anti-adhérence)
✓ Grésage (mise en œuvre, anti-adhérence)
Les feuilles bitumineuses se présentent en rouleau de longueur variable (de 7,50 m à
15 m) et de largeur de 1 m

L’épaisseur est fonction de l’utilisation :


✓ 2,5 mm pour les feuilles entrant dans la composition d’un revêtement
bicouche
✓ 3,0 mm pour certaines feuilles de finition ou de procédé spécifique
✓ 3,5 mm pour les feuilles des relevés

5-5. Les membranes Synthétique :

Il s'agit d'un revêtement d’étanchéité monocouche constitué d’un matériau à base de hauts
polymères. La couche d'adhérence et les autres accessoires seront compris dans le prix
unitaire.

1- Caractéristiques
Durée de vie prouvée de 40 ans
Installation simple et rapide
Facile à réparer
Peu d'entretien
Récupération des eaux pluviales (pH neutre)
En blanc, solution Cool Roof
100 % recyclable

2. EXÉCUTION / MISE EN ŒUVRE

https://www.youtube.com/watch?v=FbKQeYoDyNQ

La pose sera effectuée sur un support sec et propre.


Le nombre de recouvrements de toiture sera réduit à un minimum.
Il recommandé de fabriquer les membranes de grandes dimensions.
La disposition des recouvrements longitudinaux et transversaux doit être choisie de
façon à assurer un écoulement total des eaux
Les surfaces à coller ou à souder doivent être sèches et débarrassées de graisses et
poussières.
Les mesures nécessaires seront prises pour limiter le foulage de la toiture après
l'exécution des travaux d'étanchéité.-
5-5-1 Membrane thermoplastique PVC-
Lorsque des contraintes de poids le nécessitent, lorsque la création architecturale a besoin
d'une réponse tout en souplesse, lorsque l'absence de flamme est requise sur le chantier, le
PVC représente une bonne alternative aux solutions d'étanchéité bitume traditionnelles

• Liant :
C’est un mélange de chlorure de polyvinyle, de plastifiant phtalate, de stabilisants
thermiques, de charges minérales et d’adjuvants.
• Armature :
✓ voile de verre
✓ grille ou tissu de verre
✓ non tissé grille ou tissu polyester
✓ composite verre-polyester
Les membranes synthétiques PVC-P se présentent en rouleaux de longueurs
variables (15 m à 25 m
Les largeurs sont très variables d’un procédé à l’autre et selon l’utilisation (de
0,50 m à 2,05 m).
L’épaisseur est fonction de l’utilisation
• LES AVANTAGES
✓ grande résistance à la déchirure grâce au géotextile polyester
✓ mise en ?uvre par fixation mécanique, par collage ou en indépendance selon élément
porteur et destination
✓ compatible avec tous les isolants et le bitume
✓ résistance aux UV, à l’action des agents microbiens et à la pénétration des racines
✓ convient aux toitures plates ou inclinées
✓ et toujours un aspect de surface lisse, répondant aux exigences esthétiques des
maîtres d’?uvre et maîtres d’ouvrage
5-5-2 Membrane - thermostatique FPO

• Liant : Mélange de polyoléfines (polypropylène ou polyéthylène) avec filler,


stabilisant, antioxydant, colorants, etc
• Armature :
✓ Voile de verre
✓ Grille ou tissu de verre
✓ Non tissé grille ou tissu polyester
✓ Composite verre-polyester

Les membranes FPO se présentent en rouleaux de longueurs variables. Les largeurs sont très
variables (de 0,50 m à 2,05 m) ; l’épaisseur est fonction de l’utilisation, elle n’est jamais inférieure à
1,2 mm

Le PVC (chlorure de polyvinyle) et la FPO (polyoléfine souple) partagent de nombreuses


caractéristiques communes, aucun des deux ne peut prétendre à une supériorité globale sur l'autre,
mais les caractéristiques particulières de chacun de ces deux polymères peuvent être exploitées par
le prescripteur pour améliorer les spécifications de son système de toiture monocouche.

PVC Membranes FPO Membranes


INSTALATION Les PVC sont souples et très flexibles Les FPO sont souples mais ne
contiennent pas de plastifiants,
ce qui les rend légèrement plus
rigides au toucher que les PVC
Toits verts, Les PVC peuvent être plus sensibles aux attaques Les OPF sont résistantes aux
inversés de micro-organismes, c'est pourquoi des attaques des micro-organismes,
membranes de qualité spéciale sont nécessaires ce qui permet de les utiliser
pour les applications enterrées, telles que les dans des applications enterrées
toits inversés ou les toits verts. telles que les applications sur
lest ou sur les toits verts, sans
qu'il soit nécessaire d'utiliser
des membranes de qualité
spéciale
Résistance au La formulation de fabrication des membranes de Les OPF disposent d'additifs
feu toiture en PVC leur confère des propriétés pour améliorer leur
inhérentes en matière de résistance au feu. performance au feu
Environnement Le PVC peut être recyclé et utilisé pour former
des produits de qualité inférieure. Les OPF sont généralement
considérées comme
Icopal soutient le système de recyclage du PVC respectueuses de
Roofcollect® et s'y engage. l'environnement et durables.
5-6Etanchéités liquides :

1. Définition

Les systèmes d’étanchéité liquide sont mis en œuvre pour des ouvrages ou a les
constructions impossibles à étancher par des membranes (gradins, coursives,), des ouvrages
n’admettant pas de surépaisseurs ou de surcharges (balcons, petites terrasses… notamment
en rénovation), des travaux où l’utilisation d’une flamme est interdite.

➢ . Remarque

Les descriptions ne concernent pas :


Les systèmes de mise en œuvre d’étanchéité liquide sur isolants.
Les parkings intérieurs.
Les rénovations de toiture et d’accessoires de toiture avec des étanchéités
liquides.
Les zones circulables pour véhicules lourds.

2. Caractéristiques :

Des chantiers d’accès difficile avec des gros équipements.


Bien supporté les circulations.
Faible épaisseur.

3. EXÉCUTION / MISE EN ŒUVRE

https://www.youtube.com/watch?v=ugLX3hI134s
Considérations générales
Le système d’étanchéité liquide comporte au moins trois couches successives :
✓ Une couche de primaire obligatoire ;
✓ Une première couche de résine formant le premier étage d'étanchéité
✓ Une deuxième couche de résine formant le deuxième étage d'étanchéité.
Sauf dans le cas de protection dure rapportée, cette couche doit assurer l'autoprotection.
Types Non circulables Circulables aux Circulables aux
piétons véhicules légers

Sous types En polyuréthane, en acrylique, en polyméthylméthacrylate, en polyester

4. Prix :

(25 kg) = 532,75 € (300 g/m² environ).

DIFFÉRENTS SYSTÈMES DE POSE DE L'ÉTANCHÉITÉ :

6-1 SYSTÈME ADHÉREN :


Cette solution réservée aux multicouches est obligatoire sur les rampes de circulation des
véhicules, elle nécessite un support stable. Elle est obtenue par collage à l'E.A.C. sur le
support préalablement imprégné d'un E.I.F

6-2 - SYSTÈME SEMI-INDÉPENDANT :


'indépendance et l'adhérence. Il permet à un revêtement autoprotégé de n'être solidarisé que
ponctuellement à un support légèrement instable, ce qui rend possible une certaine résistance au
vent et à la circulation. La semi-indépendance est obtenue par certains procédés de soudure par
points, par auto-adhésivité partielle, ou par fixation mécanique.

Le matériau permettant de réaliser une couche de semi-indépendance est un papier perforé en


résille de verre ou en toile de jute.
6- -3 SYSTÈME INDÉPENDANT :
Ce système est notamment utilisé pour dissocier le revêtement d'étanchéité des mouvements
éventuels du support. Il n'est applicable que sur des supports de pente ≤ 5 % et doit être lesté par
une protection lourde. Les matériaux permettant de réaliser une couche d'indépendance sont : -
écran voile de verre : voile de verre obtenu par répartition régulière de fibres de verre, sans direction
préférentielle, encollées entre elles pour former une feuille. - papier kraft : De 70 g/m² minimum, il
est éventuellement crêpé. - papier dit « entre deux sans fil » : il est constitué de deux papiers kraft de
60 g/m² chacun, contrecollés par 20 g/m² de bitume.
6- -3 Fixation mécanique :
La fixation mécanique est incompatible avec les locaux à très forte
hygrométrie ; la fixation mécanique ne peut pas être utilisée sur les formes
de pente en béton lourd ou léger, les voiles précontraints, les voiles minces
préfabriqués, les corps creux avec ou sans chape de répartition, les planchers
à chauffage intégré, les planchers comportant des distributions électriques
noyées

7-L'étanchéité à l'air:

o 1. Définition :

L'étanchéité à l'air du bâtiment caractérise la sensibilité du bâtiment vis-à-vis des


infiltrations ou fuites d’air passant par l’enveloppe du bâtiment.
Donc, avec une étanchéité à l’air de qualité. On assurer un bon enveloppement extérieur,
c’est limiter les flux d’air parasites et être capable d’assurer l’efficacité des systèmes
d'isolation et la bonne gestion de l'air intérieur pour obtenir un habitat sain, confortable et
durable.
o 2. Caractéristiques :

• Confort acoustique (pénétration des bruits extérieurs : là ou l'air passe).


• Qualité de l’air intérieur (perturbation du fonctionnement .et perte de rendement du
système de ventilation).
• Consommation d’énergie (jusqu'à 20% de la consommation globale d'énergie).
• Conservation du bâti (les défauts d’étanchéité de l’enveloppe sont source de
condensation qui conduit à dégradation du béton donc responsables de la
dégradation du bâti et de la santé des occupants).

C. Méthode de réalisation :

https://www.youtube.com/watch?v=Pk9dkg1MbHo
1-préparation de la machine pour la projection du revêtement technique
2-protection des menuiseries.
3-projection de la première passe épaisseur de 3mm.
4-traitement des points singulaires.
5-Projection de la deuxième passe (frais sur frais) moins de 30min après la
première.
6-enlever toutes les protections.

D. Prix : Entre1,33 €/m² et soit 2,66 €/m²

8-Toitures végétalisées:

A. Définition / Comprend :

Il s'agit de la réalisation du recouvrement d'une couverture de toiture étanche par de la


végétation. Les toitures végétalisées (toitures vertes sont classées en diverses catégories
selon leur fonction, le type de couches constitutives et l’usage qui en sera fait).
Elles se classent selon deux grandes catégories :
La toiture verte extensive d'une épaisseur inférieure à 15 cm et de végétation de type
sedums, mousses, plantes grasses, herbacées...
La toiture verte intensive d'une épaisseur supérieure à 10 cm et de végétation allant de la
végétation d'une toiture extensive jusqu'à celle d'un véritable jardin de pleine terre.
Remarques importantes

✓ Incendie
✓ Le compartimentage de la toiture végétalisée en zone d’une longueur maximale de
40 m
✓ La séparation entre la toiture végétalisée et les bâtiments contigus
✓ Les abords des lanterneaux, aérateurs, exutoires de fumée ou ouvertures dans la
toiture végétalisée

o C. EXÉCUTION / MISE EN ŒUVRE

https://www.youtube.com/watch?v=JNGlzKAzYt0
✓ Composition de la toiture végétalisée de bas en haut :
✓ Couche de protection mécanique de l'étanchéité et des relevés ;
✓ Couche de drainage ;
✓ Couche de rétention d'eau ;
✓ Voile filtrant ;
✓ Substrat ;
✓ Végétation.

o E. Caractéristiques :

• Optimiser l’usage des surfaces en ville


• Apporter un plus esthétique
• Améliorer la qualité de l ’air en ville
• Travailler avec de l ’écologie appliquée
• Optimiser la gestion des eaux pluviales
• Améliorer les caractéristiques acoustiques
• Améliorer les caractéristiques thermiques
• Assurer une plus grande durabilité de l ’étanchéité
9. conclusion:

En conclusion, on trouve que l’étanchéité est un principe constructif d'une paroi pour
interdire le passage de l'eau sous tous ses états. L'étanchéité est la plupart du temps assurée
par des produits de construction comme les membranes ou des matériaux comme les
enduits. Elle est utilisée pour les toiture-terrasse, pour la construction de réservoir d'eau
(citerne, château d'eau, lac de barrage, etc.), piscines ou tout autre réceptacle destiné à
recueillir des fluides (fosse d'aisances, cuvelage, etc.).
: les types d'étanchéité le plus utilisable.

1. L'étanchéité à l'air

A. Définition :
L'étanchéité à l'air du bâtiment caractérise la sensibilité du bâtiment vis-à-vis des infiltrations ou
fuites d’air passant par l’enveloppe du bâtiment.

Donc, avec une étanchéité à l’air de qualité. On assurer un bon enveloppement extérieur, c’est
limiter les flux d’air parasites et être capable d’assurer l’efficacité des systèmes d'isolation et la
bonne gestion de l'air intérieur pour obtenir un habitat sain, confortable et durable.

B. Caractéristiques :
• Confort acoustique (pénétration des bruits extérieurs : là ou l'air passe).
• Qualité de l’air intérieur (perturbation du fonctionnement .et perte de rendement du
système de ventilation).
• Consommation d’énergie (jusqu'à 20% de la consommation globale d'énergie).
• Conservation du bâti (les défauts d’étanchéité de l’enveloppe sont source de condensation
qui conduit à dégradation du béton donc responsables de la dégradation du bâti et de la
santé des occupants).

C. Méthode de réalisation :
https://www.youtube.com/watch?v=Pk9dkg1MbHo

1-préparation de la machine pour la projection du revêtement technique

2-protection des menuiseries.

3-projection de la première passe épaisseur de 3mm.

4-traitement des points singulaires.

5-Projection de la deuxième passe (frais sur frais) moins de 30min après la première.

6-enlever toutes les protections.

D. Prix :
Entre1,33 €/m² et soit 2,66 €/m

2. Toitures végétalisées
A. Définition / Comprend
Il s'agit de la réalisation du recouvrement d'une couverture de toiture étanche par de la végétation.
Les toitures végétalisées (toitures vertes sont classées en diverses catégories selon leur fonction, le
type de couches constitutives et l’usage qui en sera fait).

Elles se classent selon deux grandes catégories :

La toiture verte extensive d'une épaisseur inférieure à 15 cm et de végétation de type sedums,


mousses, plantes grasses, herbacées...

La toiture verte intensive d'une épaisseur supérieure à 10 cm et de végétation allant de la végétation


d'une toiture extensive jusqu'à celle d'un véritable jardin de pleine terre.

B. Remarques importantes
✓ Incendie
✓ Le compartimentage de la toiture végétalisée en zone d’une longueur maximale de 40 m
✓ La séparation entre la toiture végétalisée et les bâtiments contigus
✓ Les abords des lanterneaux, aérateurs, exutoires de fumée ou ouvertures dans la toiture
végétalisée

C. EXÉCUTION / MISE EN ŒUVRE


https://www.youtube.com/watch?v=JNGlzKAzYt0

✓ Composition de la toiture végétalisée de bas en haut :


✓ Couche de protection mécanique de l'étanchéité et des relevés ;
✓ Couche de drainage ;
✓ Couche de rétention d'eau ;
✓ Voile filtrant ;
✓ Substrat ;
✓ Végétation.

D. Combien ça coûte ?
50 €/m²
E. Caractéristiques :
• Optimiser l’usage des surfaces en ville

• Apporter un plus esthétique

• Améliorer la qualité de l ’air en ville

• Travailler avec de l ’écologie appliquée

• Optimiser la gestion des eaux pluviales

• Améliorer les caractéristiques acoustiques

• Améliorer les caractéristiques thermiques

• Assurer une plus grande durabilité de l ’étanchéité


Conclusion

En conclusion, on trouve que l’étanchéité est un principe constructif


d'une paroi pour interdire le passage de l'eau sous tous ses états.
L'étanchéité est la plupart du temps assurée par des produits de
construction comme les membranes ou des matériaux comme les
enduits. Elle est utilisée pour les toiture-terrasse, pour la
construction de réservoir d'eau (citerne, château d'eau, lac de
barrage, etc.), piscines ou tout autre réceptacle destiné à recueillir
des fluides (fosse d'aisances, cuvelage, etc.).

Vous aimerez peut-être aussi