Vous êtes sur la page 1sur 14

INTRODUCTION :

- Loi des tangences


- Orientation des clichés
o !!! profil droit = côté droit proche du détecteur
o Alors que OAD = côté gauche proche du détecteur
- TDM VS radio conventionnelle :
POINTS COMMUNS DIFFERENCES
Toujours RX Le tube émetteur est solidaire d’un
groupe de détecteurs et l’ensemble
tourne très vite
Basée sur différences de densité Le patient est au milieu de la couronne
Utilisation de produits de contraste L’image matricielle créée est basée sur
un calcul, n’est pas « réelle »
Détecteur indirecte (silicium
- Écho vs radio conventionnelle :
o Système est émetteur et récepteur à la fois
o On se fout du faisceau résiduel, ce qui nous intéresse = faisceau réfléchi
o Pas en fct des densités mais bien de l’impédance acoustique (élevée pour os, basse
pour air)

BLANC NOIR
RX Opacité Clarté
CT Hyperdense Hypodense
US Hyperéchogène Hypoéchogène
IRM Hyperintense hypointense

- PET : Position Emission Tomography


o Examen de médecine nucléaire qui donne une imagerie fonctionnelle (càd
métabolique)
o Constitution = caméra avec détecteurs très sensibles, capables de déceler de faibles
quantités de radioactivité dans le corps humain
o À partir de là, on constitue une image constituée de points de surbrillance
correspondant au zones radioactives détectées
o Utilise le 18-fluorodéoxyglucose (le fluor-18 est radioactif)
o !! très bonne sensibilité mais mauvaise spécificité !!
- En IRM :
o T1 = temps mis par l’aimantation longitudinale pour retrouver 63% de sa valeur
d’origine à c-à-d pour que 63% des protons qui avaient changé de niv d’énergie
reviennent sur leur niv de départ hjjjku
o T2 = temps mis par l’aimantation transversale pour atteindre 37% de sa valeur de
départ à c-à-d pour que le déphasage revienne à 37% de ce qu’il était avant
o Petit tableau :

o TR = temps qui s’écoule entre chaque impulsion de B1


§ S’il est court = on verra bien différence entre les différents tissus (car on sera
au début du graphe de T1)
o TE = temps entre l’impulsion B1 et l’écoute du signal
§ Si TE est court, on ne verra pas bien différents tissus en T2 car envoient tous
un signal
§ Mais s’il est long, certains tissus auront déjà repris leur déphasage normal
alors que d’autres non à on verra la différence entre ces tissus
o Pondérations T1 et T2 :

o Contraste dépend de 6 facteurs :


§ Densité en protons des tissus
§ Temps de relaxation T1 et T2 des tissus
§ Séquence d’acquisition
§ Le déplacement chimique des protons
§ Flux des protons au sein des tissus à VS sont tjrs noirs
§ Utilisation d’un produit de contraste à hyposignal en T1
- En Radioprotection :
o TOUT
o Grandeurs et unités :
§ Produit dose x surface à en cGy.cm²
§ Dose d’entrée à DE = (PDS/surface exposée) x Frd à en mGy
§ Index de dose scanographique (CTDI) à en mGy
§ CTDI pondéré à CTDIw = 1/3 CTDIc + 2/3 CTDIp à en mGy
§ Profil de dose sur plusieurs coupes à CTDIvol = produit dose x longueur à
en mGy.cm
§ Dose efficace à E = ∑(𝐷 𝑥 𝑊𝑅 𝑥 𝑊𝑇) à en J/kg (= Sv)
è D = Dose, WR = facteur de pondération des rayonnements, WT =
facteur de pondération tissulaire
§ Dose efficace (autre manière) à E = EPDS x PDS à en mSv
§ Dose efficace (autre manière) à E = EPDL x PDL à en mSv
o Comparatif de dose :

- Définition de petite dose


- Effets stochastiques Vs déterministes :

- Distribution de la dose ds différents tissus en fct de l’examen réalisé :


OSSEUX :

Généralités :

Tendon Muscle Nerf


Structures Fibres de collagènes Épimysium, Tissu conj autour et
hyperéchogènes Gaine tendineuse périmysium et tissu épinèvre
conj. Autour
Structures Matrice de Fibres muscu et Fascicules nerveux
hypoéchogènes protéoglycanes endomysium

- Épiphyses fertiles = loin du coude et près du genou


o Utile pour DD entre a. nourricière et fracture

Épaule :

- Orientation glène (surface art. de la scapula) = vers ventral et latéral


o Incidence face = légère OAD (épaule G) pour dégager interligne gléno-humérale
- Orientation acromion = vers ven et crânial
o incidence face = tube incliné de 20° vers le bas pour être tangent à versant inf de
l’acromion
- Incidence face :
o Rotation neutre = tubercule min à l’union du 1/3 lat et 2/3 méd
o Rotation interne = tubercule min sur versant méd
o Rotation externe = tubercule min sur versant lat
- Vue axiale = profil scapula = forte OPG)
- Écho de l’épaule

Coude :

- Arthrologie : épanchement
o Le repli graisseux ant se voit de façon normale
o Si épanchement :
§ Déplacement crânial du repli graisseux ant
§ Apparition du repli graisseux post
- Arthro-CT : repérer produit de contraste et cartilage (hypodense)

Poignet et main :

- Les différentes incidences


o !! incidence de face se fait en pronation (>< coude)
- Arthro :
o Lig. scapho-lunaire
o Lig. triangulaire
o Disque articulaire (entre ulna et carpe)
- Critères d’analyse de la stabilité du couple scapho-lunaire :
o Espace scapho-lunaire < 2 mm (sur toutes les incidences)
o Angle scapho-lunaire 45+-15°
o Angle radio-lunaire entre -15 et 15°
- Écho des doigts
Pelvis et hanche : TOUT :

- Ilium oblique en direction dorsale et médiale


- Foramen obturé oblique en direction ventrale et médiale
- Articulations sacro-iliaques
o Sont obliques vers l’avant et vers l’en-dehors (direct° ventrale et latérale) à
dédoublement de l’articulation qui disparait ds partie la + distale
o Une partie articulaire ventrale, et une ligamentaire dorsale
- Colonne antérieure :
o Branche pubis
o Partie ant de l’acétabulum
o Partie ant de l’aile iliaque
- Colonne postérieure :
o Partie post de l’acétabulum
o Tubérosité ischiatique
o Incisure ischiatique
- Cotyle en antéversion : partie ant est plus médiale que sa partie post
- Le faux profil de hanche :
o Patient en OAG pour analyser articulat° coxo-fémorale droite
o La corne postérieure et un bout de l’avant-toit apparaissent du côté droit si OAG
o La corne antérieure et l’avant-toit apparaissent du côté gauche si OAG
- Angles :
o D’inclinaison (cervico-diaphysaire) = 130° (140 en coxa valga)
§ !! une hanche en rotation externe peut donner une fausse coxa valga
o De déclinaison (antéversion) = 20) adulte et 30° enfant
- Clichés en rotation neutre, interne ou externe :
Petit trochanter
Rotation neutre On voit un petit bout (médial)
Rotation interne Caché derrière l’os
Rotation externe On voit l’entièreté

Genou :
- Incidence profil :
o Condyle lat fémur a méplat à son 1/3 inf
o Condyle méd fémur a méplat entre 1/3 moyen et 1/3 sup
o Plateau tibial médial est concave, a un contrefort et est svt sup au latéral
o PAS de tangence à facette médiale de patella
- Rotation interne = on dégage l’interligne tibio-fibulaire
- Incidence fémoro-patellaire
o Angle trochléen :
§ Angle entre berge médiale et berge latérale de la trochlée
o Profondeur trochlée :
§ Distance entre fond trochlée et ligne horizontale passant par point les plus
saillants des berges lat et méd
o Angle patellofémoral de Laurin :
§ Doit être ouvert latéralement
§ Angle entre ligne horizontale passant par ponts les plus saillants des berges
lat et méd et l’axe de la berge lat de la patella
- Arthrographie, arthro-CT et IRM
o NB : lig. croisé ant = de partie postérieur du fond fosse intercondylaire fémur (+
latéral) à partie ant de l’aire intercondylaire du tibia (+ médial)
o Et lig. croisé post = de partie ant de fond fosse intercondylaire fémur (+ médial) à
partie post de l’aire intercondylaire du tibia (+ latéral)

Cheville et pied :

- Rotations ¾ :
o Interne cheville = on diminue superposition entre fibula et tibia
o Externe cheville = on augmente cette surface de superposition
o Interne pied = on dégage les bases des métatarsiens 3,4,5 et le cunéiforme latéral
- 3 articulations où on peut voir un épanchement :
o Coude
o Genou
o Cheville
- Tendons qu’on peut repérer sur une écho :
o Tibial ant, extenseur de l’hallux, extenseur des orteils
o Tendon achiléen
o Lig. talo-fibulaire ant
o Lig. calcanéo-fibulaire
o Lig. talo-fibulaire ant
o Tendons court et long fibulaires (arrière ded maléole latérale)
o Lig. collatéral médial
o Tibial post, fléchisseur commun et fléchisseur propre de l’hallux
o APONEVROSE PLANTAIRE (pour gens avec problème au talon
- Os sésamoïdes : 2 au niv du versant plantaire de tête 1er métatarsien
o + os trigone, os tibial externe (versant méd naviculaire) et court fibulaire
- Articulations de Chopart et de Lisfranc

Colonne vertébrale :

- Disque :
o Est radiotransparent (car protéoglycans,etc)
o On peut différencier nucléus + partie interne de l’annulus (hypersignal) et partie
externe de l’annulus (hyposignal) en IRM T2
- Colonne cervicale !! (tuyau tout)
o Foramen transversaires ont une double obiquité :
§ Entre plan sag et plan frontal
§ De dedans en dehors et de haut en bas
è On fait une incidence spéciale = incide de ¾ dites des tous de
conjugaison « double obiquité »
o Incidence de face : on ne voit pas C1 et C2 à compter à partir de D1
o Incidence massif articulaire = dégagement de l’interligne articulaire
o Incidence transbuccale = pour voir dent de C2
o Incidence de ¾ des trous de conjugaison = compter à-p-de 1ère côte
o IRM = os est noir !
§ Permet de voir cordon médullaire, LCR, racines ventrale et dorsale, a.
vertébrale
- Colonne lombaire :
o Interligne zygapo sont incurvées et sont donc visibles en oblique et en face !
o Isthme !!
o Il faut faire incidence spéciale ascendante A-P pour voir L5-S1
o L’incidence de ¾ ne dégage pas les foramen mais l’isthme ! et on fait OAD pour voir
isthme GAUCHE à en OAD, chien regarde vers G du patient
o La racine L5 sort du sac dural en L4-L5 mais sort de colonne en L5
o Myélographie lombaire : OAG dégage les racines Droites

THORAX :

En scan :

- Systématisation des voies aériennes à s’entrainer !


- Artères et veines pulmonaires à s’entrainer !
o A. pulmonaire gauche passe en crâ % à BPG puis dorsalement % à LSG
o A. pulmonaire droite passe ventralement % à BPD
- S’entrainer à voir les scissures
- S’entrainer CT
- Pilier G du diaph se termine une vertèbre plus tôt que le droit, à L2
- À l’écho : un arc hyperéchogène de +- 5 mm d’épaisseur :
o Diaphragme
o Plèvre
o Capsule hépatique ou splénique

En radio :

- Les hiles (tout) :


o Hile droit + bas que hile gauche
o A. pulmonaire gauche passe crâ % à BPG puis dorsal % à bronche LSG
- Aux bases : a. sont plus verticales et v. sont plus horizontales
- Comptage de côtes :
o ! arc post des 2 premières sont superposés
o Les arcs post sont plutôt horizontaux
- Les pneumothorax !
- La topographie des secteurs de ventilation !
- Si décubitus dorsal :
o Fausse cardiomégalie
o Élargissement ombre crosse azygos
o Égalisation du diamètre des VS
- Si cliché expiratoire :
o Fausse cardiomégalie
o Coupoles au niv de C4 à la place de C6-C7
o Transparence des champs pulmonaires diminue
- Si pectus excavatu :
o Fausse cardiomégalie
o Moins bonne définition du bord droit du cœur
- Attention à la loge thymique chez les jeunes enfants à elle débord du côté droit sur cliché
de face
- Loge de Barety
o Devant = VCS et v. brachio-céphalique droite
o Derrière = trachée et azygos
o À gauche = trachée
o À droite = crosse de l’azygos
o En bas = BPD et a. pulmonaire droite
o En haut = région paratrachéale droite
- Fenêtre aorto-pulmonaire :
o Devant = aorte ascendante
o Derrière = aorte descendante
o À gauche = plèvre médiastinale
o À droite = trachée
o En bas = BPG et a. pulmonaire gauche
o En haut = crosse de l’aorte

RADIO VASCULAIRE :

Généralités :

- En scan :
o Facteurs influençant l’atténuation :
§ Concentration en produit de contraste (relation linéaire)
§ Énergie des photons qu’on envoie (relation non-linéaire à à certains niv
d’énergie on a de brusques « sursauts d’atténuation », appelés K-edge)
- En IRM
o Relation non linéaire entre concentration en produit de contraste et atténuation
mais en forme de cloche
- En écho :
o Sang est anéchogène
o L’interface sang/ intima est visible = fin liseré de tonalité grise
o L’interface média/adventice aussi = liseré brillant et plus épais
è On fait des mesures de l’épaisseur intima-média
o Lorsqu’on comprime : les veines se collabent, les artères restent pareilles

Membres inférieurs :

- Les voies anastomotiques principales :


o A. fémorale superficielle à a. fémorale profonde
o A. il. Externe à a. hypogastrique (< a. il. Int)
o A. poplitée à cercle artériel du genou

Crosse de l’aorte :
- Angio-IRM !!

Angiographie :

- Vue 3 chambres !
- Les a. coronaires

RADIO DIGESTIVE :

Avant les intestins :

- Épaisseur de la paroi de l’œsophage :


o 5 mm si distension incomplète
o 3 mm si distension complète
o On divise par 2 le diamètre pour obtenir l’épaisseur pariétale lorsque l’œsophage
n’est pas distendu (et qu’on ne voit donc pas de lumière)
- Localisation du plexus gastrique gauche et droit :
o À droite : vague passe en arrière de BPD et se met en arrière de l’œsophage à
plexus oeso post
o À gauche : vague passe en arrière de BPG et se met en avant de l’œsophage à
plexus oeso ant
- Le bulbe ddn a une incidence antéro-postérieure et un peu vers droite à en OAG on le verra
de profil et en OAD on le verra de face
- Écho de l’estomac :
o Muqueuse est hypoéchogène (donc noire ! >< du scan et de l’IRM)
o MAIS interface lumière-muqueuse est hyperéchogène
o Appendice = même chose

Au niv des intestins :

- VMS doit être à droite de l’AMS à sinon possible mésentère commun


- Angiographie digestive !
o Nb : variantes :
§ A. hépatique droite nait de l’AMS
§ A. hépatique gauche nait de la gastrique gauche
§ VMI se jette dans VMS

Les annexes du TD :

- Le lobe de spiegel du foie se trouve :


o En arrière du lig. v. d’Arantius et de la bifurcation portale
o En avant de la VCI et de la capsule hépatique post
- Dimensions à connaitre :
o Vésicule : L < 10 cm et largeur < 4 cm
o Voie biliaire principale est dilatée si diamètre > 9 mm
- En écho :
o Paroi des branches portales sont plus hyperéchogènes et plus épaisses que celles des
v. hépatiques
o Les voies biliaires ne sont pas visibles à l’état normal SAUF canal hépatique commun
et cholédoque (se projettent devant le tronc porte)
o Échostructure de la rate est quasi pareille que celle du foie
- Segmentation du pancréas :
o 3 repères :
§ VMS est le pivot du pancréas
§ A. gastro-ddn sépare l’isthme de la tête
§ V. et a. spléniques = repères du pancréas gauche
o 2 lignes sur scan :
§ Une passant par bord droit de la VMS et par l’a. gastro-ddn et une // passant
par bord gauche de VMS
§ Derrière 1ère ligne = tête
§ Entre les 2 lignes = col
§ Devant 2nd ligne = corps
o Pour trouver la queue :
§ Morceau de pancréas à gauche de l’intersection de l’a. splénique avec le
pancréas

RADIO APPAREIL URINAIRE :

En écho :

- Cortex rénal + anéchogène que foie et rate (sauf chez nouveau-né où il est + échogène)
- Médullaire (pyramides fort voyantes chez nouveau-né) et cavités pyélocalicielles sont
anéchogènes
- Sinus est hyperéchogène (peu voyant chez nouveau-né, fort voyant chez vieux)
- !! aux pseudo-tumeurs
o Hyperplasie corticale focale (colonne de Bertin)
o Hypertrophie des colonnes de Bertin

En IRM :

- T1 : cortex plus hyperintense que médullaire et cavités pyélo sont noires car liquide
- T2 : médullaire plus hyperintense que cortex et cavités pyélo sont blanches car liquide

En CT :

- Cinétique d’opacification du rein :


LE PETIT BASSIN :

En CT :

- Repérage du n. pudendal

En écho :

- Écho de l’utérus !
o Myomètre = même aspect que le muscle
o Endomètre : aspect change :
§ Phase proliférative précoce/ménopause = une ligne hyperéchogène
correspondant à la réflexion des US sur l’interface des 2 surfaces
endométriales opposée
§ Phase proliférative tardive = une ligne centrale hyperéchogène entourée de
2 bandes hypoéchogènes correspondant à la couche fonctionnelle de
l’endomètre (grain de café)
§ Phase sécrétoire = de nouveau grain de café MAIS les bandes de couche
fonctionnelle sont plus hyperéchogènes !
o Col utérin :
§ Identique au myomètre

En IRM :

- IRM de l’utérus :
o corps utérin :
§ Endomètre hypersignal
§ Zone jonctionnelle en hyposignal
§ Myomètre en signal intermédiaire
o Col utérin :
§ Glaire en hypersignal
§ Épithélium en signal intermédiaire
§ Stroma (continuité zone jonctionnelle) en hyposignal
§ Muscle (continuité myomètre) en signal intermédiaire

LE COU :

En CT :

- Repérage des segments de l’a. vertébrale :


o V1 avant foramen transversaire de C6
o V2 de C6 jusque C1
o V3 entre foramen transversaire de C1 et entrée ds crâne par fo magnum
o V4 entre fo magnum et fusion avec autre a. vertébrale
- Repérage du processus styloïde (ds e. parapharygé, rempli de graisse) et de la mastoïde
- Repérage du sommet du lobe thyroïdien droit
- Repérage des endroits présumés du XI, X et phrénique
- Repérage des endroits présumés de la chaine sympathique et du récurrent laryngé
- Repérage du tubercule de Zuckerkandl
Les espaces :

- Espaces rétropharyngés, péri-vertébraux et carotidien ne sont pas séparés en sus et sous


hyoïde à pathos passent facilement
- 3 régions importantes de l’espace masticateur :
o Région rétro-zygomatico-maxillaire (à corps adipeux de la joue)
o Fosse ptérygo-palatine (entre os max, proc ptérygoïde, lame verticale de l’os palatin)
o Région des ptérygoïdiens
- Loge parotidienne :
o Apparence parotide dépend de son contenu en graisse : si bcp de graisse :
§ On ne voit pas v. rétromandibulaire et carotide externe en écho
§ Hypersignal en T1
§ Hypodense en TDM
o N. facial peut se voir entre proc styloïde et mastoïde car entouré de graisse
- Espace rétropharyngien (tout !)
o Hypodense au scanner et clarté en radio car contient de la graisse

La thyroïde :

- Hyperéchogène % aux muscles, densité élevée et homogène, iso ou un peu hypersignal % au


muscles en T2 et en T1

NEURORADIOLOGIE :

En CT :

- Les foramens :
o Fi. Orb. Sup = entre grande aile et petite aile puis corps du sphénoïde
o Canal optique = entre proc clinoïde ant et corps sphénoïde
o Fi orb inf = entre grande aile et corps du sphénoïde, commence au même niv que le
canal carotidien
o Canal carotidien = entre partie pétreuse du temporal et corps du sphénoïde
o Fo. Rond = entre grande aile et corps sphénoïde, en arrière de fosse P-P
o Fosse Pt-Pal = entre corps sphénoïde, grande aile sphénoïde et maxillaire
o Fo. veineux = petit conduit rond dans grande aile sphénoïde en avant du canal carot.
o Fo. Ovale = dans grande aile sphénoïde, lat% au fo. Veineux (puis commu entre fosse
temporale et espace masticateur)
o Fo. Épineux = dans grande aile sphénoïde, lat% au fo. Ovale
o Canal ptérygoïdien = entre grande aile, corps sphénoïde, fosse pt-pal et canal carot.
o Fo. Déchiré = partie la + méd du canal carotidien
o Fo. Sphéno-palatin = entre fosse pt-pal et fosses nasales
o Conduit auditif interne =
o Fo. Jugulaire = dans partie pétreuse du temporal, pars vascularis et pars nevrosa
o Canal hypoglosse = méd et cau % au fo. Jugulaire, ds occiput
o Canaux grand et petit palatins = en arrière du maxillaire, en avant (ou dedans) du
proc. Ptérygoïde
o Trigone rétro-molaire = commu entre cavité orale, oropharynx et espace mastic.
L’angiographie cérébrale : TOUT :

- Artériographie carotidienne :
o Cérébrale moyenne divisée en M1 et M2 (au niv de son genou) à perforantes : a.
lenticulo-striées
o Cérébrale ant divisée en A1 et A 2 (jct avec communicante ant) à perforantes
d’Heubner
o De face : on ne voit que la cérébrale ant et la cérébrale moy
o De profil : on ajoute choroïdienne ant (1 ère branche post), communicante post et
ophtalmique (1ère branche ant)
o Commu ant peut être visible de face si on injecte produit dans une carotide et qu’on
comprime l’autre
o Carotide séparée en 7 segments
§ C2 = segment pétreux
§ C3 est en-dedans du cavum trigéminal, = entre apex os pétreux et sinus cav.
§ C4 = a. se courbe en avant dans le sinus caverneux
= siphon carotidien § C5 est en-dedans des apo. Clinoïdes ant
(forme de U) § C6 = segment ophtalmique à s’étend jusqu’à communicante post
§ C7 = de communicante post à bifurcation terminale
- Artériographie veineuse :
o PICA vient des a. vertébrales
o Cérébrale post divisée en P1 et P2 (jct avec communicante post) à perforantes pour
mésencéphale
- Le retour veineux :
o V. cérébrales superficielles :
§ V. cérébrale moy. Superficielle à sinus sphéno-pariétal à sinus caverneux
à sinus pétreux inf (à golfe jug) et sinus pétreux sup (à sinus transverse)
§ V. anastomotique sup à sinus sagittal sup
§ V. anastomotique inf à sinus transverse
o Veines cérébrales profondes !!!
§ V. cérébrales int à v de Galien à sinus droit

Les méninges :

- Pachyméninge = dure-mère qui donne faux cerveau, tente et faux du cervelet


o Peut être mise en évidence en T1 par injection de Gadolinium = fin liseré
hyperintense, svt discontinu et très fin
- Leptoméninges = arachnoïde et pie-mère
o Granulations à ne pas confondre avec caillot à densité et signal de l’eau
o Seul endroit où on peut voir pie-mère = plexus choroïde, qui peuvent être calcifiés
chez le sujet âgé
- Les espaces :
o Si hématome à bord convexe = hématome extra-dural (car s’arrête aux sutures)
o Si hématome à bord concave = hématome sous-dural (car pas d’adhérence donc ne
s’arrête pas aux sutures)

le cervelet :

- Seules choses à savoir repérer :


o Fissure ant
o Nodulus (qui fait nettement empreinte ds 4ème ventricule)
o Lobe flocculo-nodulaire
o Amygdales (tonsilles)
o Noyau dentelé (à côté du 4ème ventricule) à sont calcifiés ds maladie de Fahr

Le pont :

- Repérer les nerfs VII (petit et en avant) et VIII (+ grand et en arrière) au niv de l’angle ponto-
cérébelleux sur coupe inf du pont
- Repérer le nerf trijumeau qui se dirige vers cavum trijéminal sur coupe moyenne du pont

Territoires vasculaires :

TERRITOIRE ARTERE
Noyaux lenticulaires Cérébrale moyenne
Tête noyau caudé Cérébrale ant (heubner) + cérébrale moyenne
Bras ant de capsule int Cérébrale ant (heubner) + cérébrale moyenne
Genou de capsule int Cérébrale moyenne
Bras post de capsule int Choroïdienne ant
Thalamus Cérébrale postérieure
Partie post et lat de la moelle allongée PICA
Partie inf des hémisphères cérébelleux PICA