Vous êtes sur la page 1sur 19

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion


National School of Management
Tél: 0539-31-34-87/88/89, Fax: 0539-31-34-93, Adresse: B.P 1255 Tanger-
Maroc

RAPPORT DE STAGE
Diplôme de l’École Nationale de Commerce et de Gestion
Filière : Troisième année

Stage d'initiation
Stage de perfectionnement

Lieu de stage : Groupe AL OMRANE région de l’oriental

Période de stage : du 06 /01/2020 au 06/02/2020

Réalisé par : ABBAOUI Imane

Encadré par : M. LAKHOUIL encadrant pédagogique


Encadré par : M.EL QAITI Mohammed, encadrant professionnel

Année universitaire 2019-2020


REMERCIEMENTS

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il me fait agréable de remercier
mon encadrant Mr. LAKHOUIL pour son aide qu’il m’a apporté tout au long de cette période.

Je tiens à remercier aussi toute l’équipe du groupe AL OMRANE pour leur accueil et
collaboration. Plus précisément, je tiens à remercier sincèrement M. EL QAITI Mohammed et
Mme. EL BAKKALI EL IDRISSI Amina qui m’ont formée et accompagnée tout au long de cette
expérience professionnelle avec beaucoup de patience et de pédagogie.

 Sommaire :
INTRODUCTION
PARTIE I : le secteur de l’immobilier et les nouvelles orientations de l’Etat

1- Caractéristiques du secteur :
1.1 Présentation du secteur
1.2 La dimension économique du secteur de l’immobilier

2-Contraintes et nouvelles stratégies :


2.1 Contraintes du secteur
2.2 La mise à niveau du secteur et sa stratégie pour 2020

PARTIE II : Présentation d’Al Omrane Région de l’Oriental

1- Historique de création du groupe AL OMRANE :


1.1Les opérateurs publics de l’habitat
1.2La refonte des OPH
1.3 Objectifs de la refonte

2- Présentation d’AL OMRANE Région de l’Oriental :


2.1 Fiche de présentation
2.2 Les principaux services d’Al OMRANE
2.3 Les types de produits d’habitat AL OMRANE Région de l’Oriental

PARTIE III : Division marketing et communication et les tâches effectuées

1- La communication dans la société AL OMRANE :


1.1 Rôle de la communication
1.2 Les outils de communication adoptés

2 - Les taches effectuées :


1.1 Insertion des produits dans le site web
1.2 Elaboration du book commercial.

CONCLUSION

Introduction
Le stage de troisième année est une réflexion basée sur l’observation de l’organisation et le
fonctionnement de l’entreprise, c’est la prise en contact avec le milieu professionnel, le
développement et la concrétisation des acquis théoriques. Ayant à l’esprit l’importance du secteur de
l’habitat et son poids dans l’économie nationale, et connaissant la position de leader qu’occupe le
HOLDING AL OMRANE, j’ai choisi d’effectuer mon stage au sein d’AL OMRANE région de
l’oriental.

Mon choix de la société Al Omrane région de l’Oriental n’était pas anodin. De prime à bord, il
s’explique par mon désir de collaborer dans une entreprise de grande taille comme celle-ci, de
consolider le côté pratique de ma formation à l’école nationale de commerce et de gestion au sein
d’un milieu propice. En effet, la qualité d’un rapport de stage se détermine par la qualité du stage lui-
même, des travaux et tâches effectués mais aussi de la bonne collaboration des fonctionnaires et
responsables de la structure.

Ce stage m’a permis de :

 enrichir mes connaissances de communication et de marketing ;


 comprendre le fonctionnement de l’entreprise, les modes de coordination entre différents
services interdépendants, par la tâche effectuée et les documents de bases utilisés ;
 mesurer l’importance du service marketing et communication dans l’organisation ;
 Valider sans la moindre hésitation mon projet professionnel et le choix du marketing comme
spécialité future.

Ce stage a aussi été une opportunité pour moi de percevoir comment une entreprise leader dans
son secteur, détermine-t-elle sa stratégie commerciale en adéquation avec les évolutions que
connaissent son environnement et les orientations de l’état, tout en élaborant des produits
conformes aux attentes des consommateurs marocains et compétitifs sur le marché national.

En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique du mois passé au sein de la société AL
OMRANE, il apparaît logique de présenter à titre préalable l’environnement économique du stage,
à savoir le secteur de l’immobilier, et puis d’envisager le cadre du stage : l’activité de l’entreprise,
sa structure organisationnelle et une description de ses services, Enfin, il sera précisé les
différentes missions et tâches que j’ai effectuées au sein de la division marketing, et les nombreux
apports que j’ai pu en tirer.
PARTIE I : le secteur de l’immobilier et les nouvelles orientations de l’état

1-Caractéristiques du secteur d’immobilier au Maroc

1.1 Présentation du secteur

« …Pour que l’habitat et l’urbanisme non réglementaire et


anarchique n’hypothèquent pas nos plans de
développement, et afin que nous puissions relever le défi
majeur que constitue leur éradication, nous exhortons
notre gouvernement à entamer l’élaboration d’un cadre
juridique et réglementaire pour un projet de programme
national bien défini, visant à éradiquer l’habitat insalubre
existant actuellement… ». Extrait du Discours de Sa Majesté le
Roi Mohammed VI à l’occasion du 48ème anniversaire de la
Révolution du Roi et du Peuple et de la fête de la Jeunesse, le 21 août
2001

L’immobilier est un secteur très présent dans le monde économique d’un pays. En effet, il représente
une partie importante de la richesse de ce dernier. L’immobilier ne représente pas seulement les biens
immobiliers mais également de nombreuses autres activités telles que la construction, l’architecture, le
logement, la promotion, … Par ailleurs, un bien immobilier peut concerner un terrain vide sans aucune
construction, un bâtiment, ou une partie de cette dernière quelque soit son usage, à des fins
d’habitations, location, bureaux, stockage industriel,…
Aujourd’hui, acheter un bien immobilier représente un investissement matériel très fructueux car ce
secteur de l’immobilier est un secteur où la croissance est très présente. On peut même dire que
l’immobilier est le fer de lance de la croissance économique tant son cycle normal est corrélé à la
croissance du produit intérieur brut d’un pays. Un lien très important existe entre l’immobilier et la
croissance du pays.
Le secteur de l’habitat représente une locomotive de développement durable pour le Maroc dans la
mesure où il crée de la richesse, génère de l'emploi, mobilise l'épargne des ménages et stimule des
effets d'entraînement sur d'autres industries telles que le ciment, les produits métallurgiques, la
céramique, le verre, le bois, les matières plastiques, etc.1 Par ailleurs, les efforts de l’Etat et du secteur
privé pour la réalisation de logements sociaux se poursuivent à une cadence importante afin de
satisfaire les besoins en logements des différentes catégories de la population et de permettre à tout un
chacun, de vivre dans un environnement sain, de bonne qualité assurant ainsi bien être et dignité au
citoyen.

1.2 La dimension économique du secteur

Le secteur de l’immobilier a connu, ces dernières années, un développement remarquable, à la faveur


des politiques et programmes adoptés. En effet ce secteur du BTP joue un rôle de taille dans
l’économie marocaine et participe à hauteur de 6.3% du PIB national en 2019 et quelques millions
d’emplois générés annuellement. Ce dynamisme permet la production de près de 160.000 logements
par an et la réduction du déficit en habitat qui est passé de 1,2 million d’unités en 2002 à 400.000
actuellement. La situation de l’immobilier pour ladite période ressort avec une hausse générale des
ventes du secteur, notamment avec une progression de 9,1 % au niveau des biens résidentiels, de
15,7 % pour les terrains et de 20,5 % pour les actifs à usage professionnel.

2-Contraintes et nouvelles stratégies :

2.1 Contraintes du secteur d’immobilier

Quand l’immobilier va, tout va ! Le dicton est certes connu et reconnu, seulement la conjoncture de ce
marché est tant en nuances qu’il est difficile aujourd’hui d’établir un constat clair et uniforme.
Certains chiffres et faits valent pour l’ensemble du Royaume, même si, là encore, il y a des
distinctions à faire sur certains segments.
Premier constat qui fait l’unanimité : il semble difficile pour les promoteurs de garder le moral : un
coup de massue fiscal les guettes à travers la taxe sur les terrains non bâtis, et des redressements à
foison sot adressés aux professionnels qui ne sont pas parvenus à réaliser les conventions signées avec
l’Etat dans le cadre du logement social ; mais tout n’est pas si morose.
« Il est important de garder à l’esprit qu’il n’y a pas de crise de la demande, mais du pouvoir d’achat.
D’une part parce que la conjoncture n’est pas des plus florissantes et, d’autre part, parce qu’il subsiste
toujours une inadéquation entre l’offre et la demande. L’écart s’est certes resserré, car les prix se sont
ajustés, mais l’offre reste toujours aussi abondante », soutient Karim tazi, Directeur général Advisory
& Brokerage de A.Lazrak Immobilier. Avant d’ajouter : « En matière de mise en chantier, et étant
donné l’abondance de l’offre, on observe un certain attentisme, en conséquence de quoi, les nouvelles
prises de position dont rares ».
Au Maroc, la tendance des prix de l’immobilier, ancien comme neuf, est à la baisse au Maroc. Depuis
le début de l’année 2019, les prix des logements anciens baissent et, cette année, la dépréciation des
prix dure un peu plus longtemps que les années précédentes. La même dynamique s’observe pour les
logements neufs ; les prix des appartements font un bond en arrière de 6%. Cette tendance s’inverse
néanmoins concernant le prix des maisons neuves qui enregistre une hausse de 5% depuis le mois de
mars 2019. Cette baisse est inexorablement liée au recul de la demande, poussant les propriétaires à
baisser les prix s’ils désirent vendre. En effet, la demande tend vers un ralentissement à la fin du
printemps, ralentissement qui s’accentue au début de l’été, que ce soit pour les appartements ou pour
les maisons : on observe une baisse de 7% sur les trois derniers mois. En somme, quelle que soit la
tendance, nous sommes encore loin de l’équilibre entre l’offre et la demande.

2.2 La mise à niveau du secteur et sa nouvelle stratégie pour 2020

Pour assurer la mise à niveau du secteur de l’habitat et accroître ses capacités à répondre aux
exigences d’une urbanisation accélérée, les pouvoirs publics ont mis en œuvre depuis 2003 une vision
stratégique qui s’articule autour des principaux axes suivants :
- L’élargissement de l’accès au logement décent aux ménages à bas revenus à travers la
diversification de l’offre, l’augmentation des unités d’habitat social et la promotion de
logements de faible VIT.
- La mise en œuvre d’une nouvelle approche pour lutter contre l’habitat insalubre avec une
forte implication des collectivités locales et du secteur privé.
- Rationalisation de la réglementation régissant l’urbanisme afin de mieux maîtriser le coût de
l’habitat social, de simplifier les procédures d’urbanisme et de réduire les délais
d’autorisation.
- Régulation du marché foncier (importantes réserves foncières publiques libérées).
- Amélioration de l’accès au financement par l’augmentation des ressources financières
allouées aux programmes sociaux, la révision du système des prêts acquéreurs et la création
des fonds de garantie en faveur d’une clientèle à caractère social et disposant de revenus
faibles et irréguliers.
- Restructuration du cadre institutionnel et juridique afin d’actualiser et de parachever l’arsenal
juridique du secteur
En 2020, la nouvelle ministre de l’Habitat, Nouzha Bouchareb, a détaillé les priorités de son
département lors de la présentation du budget sectoriel. Voici ses priorités dans le domaine d’habitat :
 Maintenir le soutien au secteur de l’habitat à travers la proposition de nouvelles mesures en
concertation avec la Banque mondiale et les acteurs du secteur.
 Préparer le plan régional d’habitat de Casablanca-Settat.
 Réaliser les études relatives à l’assurance dans l’habitat locatif et aux associations, amicales et
coopératives d’habitat.
 Lancer le chantier de préparation d’une nouvelle stratégie au titre de l’année 2020 qui traduit
le contenu de la feuille de route, élaborée lors du dernier conseil national de l’habitat
En attendant les nouvelles mesures d’encouragement du secteur et la nouvelle stratégie, le ministre va
continuer à signer des conventions dans le cadre des programmes de réalisation de logement à 250.000
DH et à 140.000 DH.

PARTIE II : Présentation du groupe AL OMRANE Région de l’Oriental


1- Historique de création d’AL OMRANE

1.1 Les opérateurs publics de l’habitat:

Le Maroc à l'instar de beaucoup de pays en voie de développement, s'urbanise à un rythme très


accéléré, en effet cette croissance urbaine qui est le résultat conjugué de la croissance démographique
et de l'exode rural a entraîné d'énormes besoins en logements que seule l'intervention importante de
l'Etat a pu atténuer.
Le ministère de l'habitat créé à cet effet, a mené depuis 1970 de multiples actions visant à mettre sur le
marché national toute une gamme de produits allant des lots de terrains équipés aux logements
économiques. Répondant ainsi aux besoins des différentes catégories de la population notamment les
plus démunies d'entre elles. Malgré cela, le contexte socio-économique et les contraintes d'ordre
financier qui pèsent sur le budget public, ainsi que les lourdeurs administratives ont incité le ministère
de l'habitat à créer des structures nouvelles et spécialisées qui ont pour but principal la mise en
application de la politique générale de l'Etat en matière d'habitat. D'où la création des opérateurs
publics en habitat qui réalisent aussi bien des opérations de lotissement que de construction de
logements, en passant par toutes les formes d'aménagement et d'équipement de zones d'habitat,
d'industrie, d'activité ou de tourisme.
Il s'agit de huit organismes :
 Une société nationale : le Holding d’Aménagement AL OMRANE : créée le 29 juillet
2004 par la fusion des sociétés ANHI, SNEC et Attacharouk. La société "Holding
d’Aménagement AL OMRANE " a pour objet de réaliser des actions d’aménagement et
de lotissement de terrains destinés à la promotion de l’habitat social en partenariat avec le
secteur privé, de résorber les bidonvilles et l’habitat insalubre et de développer la maîtrise
d’ouvrage urbaine et sociale.
 ERAC : créés le 21 mai 1974, en vertu du Dahir portant loi Nº 1-72-498 du 20 Rabiaa II
1394. Les sept Etablissements Régionaux d'Aménagement et de Construction (ERAC) ont
pour mission de procéder dans les limites de leur ressort territorial, à l’aménagement de
secteur et à l’exécution des programmes de construction ou de viabilisation soit pour le
compte de l’Etat ou les collectivités locales, soit pour leur propre compte, il s’agit de :
- ERAC / Oriental Oujda.
- ERAC / Centre Casablanca.
- ERAC / sud Agadir.
- ERAC / Nord-ouest Rabat.
- ERAC / Tensift Marrakech..
- ERAC / Centre Nord Fès.
- ERAC /Centre sud Meknès.

1.2 La refonte des OPH :

Dans sa stratégie d’intervention dans le domaine de l’habitat et conformément aux hautes orientations
Royales en matière de logement social, le gouvernement a engagé une politique qui consiste à ériger
le secteur de l’habitat en priorité nationale, encourager les actions de partenariat avec le secteur privé
et s’engager pour un rythme de production de 100.000 unités d’habitat par an au moindre coût.
Cette vision stratégique a donc motivé une refonte institutionnelle des Organismes Publics d’Habitat,
en vue d’assoir leur mode de gestion et système de management sur des actions d’intervention,
communes ou complémentaires, cohérentes et ce, dans le cadre d’une évolution la mieux adaptée à la
nouvelle politique en matière d’habitat.
La création du Groupe Al Omrane s'inscrit dans le cadre du processus de réformes engagées par le
gouvernement dans le secteur d'habitat, visant à doter le pays d'un opérateur public performant en
mesure de relever le défi de la mise à niveau et le développement des villes.
Capable de s'investir davantage dans le domaine social avec des actions portant sur la résorption des
bidonvilles, la requalification urbaine, le traitement de l'habitat menaçant ruine et l'ouverture de
nouvelles perspectives pour la promotion de grands aménagements fonciers (création de villes
nouvelles) et le développement du partenariat public privé dans la production de l'habitat social.
Ce processus, lancé par le gouvernement Jettou en 2004, s’est passé en plusieurs étapes. Il eut d’abord
le regroupement de l’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre (Anhi), la Société nationale
d’équipement et de construction (Snec) et d’Attacharouk dans la Holding d’aménagement Omrane
(HAO). La deuxième étape a été la transformation des Erac en sociétés anonymes, confirmée par
l’adoption de la loi au Parlement. Conséquence est que les Erac, «nouvelle formule » intègrent le
périmètre économique du holding Omrane en devenant ses filiales.
1.3 Objectifs de la refonte :

La refonte institutionnelle et structurelle des OPH, une fois dûment accomplie, se traduira par la
mise en commun de leurs patrimoines et actifs nets et des systèmes de gestion et de management.
Elle permettra ainsi de :
- Consolider les moyens humains et financiers ;
- Répondre au besoin de la déconcentration et de la décentralisation par le biais des filiales
régionales à même de satisfaire aux impératifs de proximité et d’intervention locale ;
- Engager de grands projets d’aménagement urbains, de villes sans bidonvilles et de villes
nouvelles ;
- Contribuer pleinement à l’accroissement de l’offre foncière destinée à la promotion de
l’habitat social ;
- Procéder à la réalisation de pôles urbains et de ZUN ;
- Accélérer la cadence de la réalisation des programmes projetés
- Rationaliser les méthodes d’approche opérationnelle au niveau de la réalisation des
opérations.

2- Présentation d’Al OMRANE Région de l’Oriental :


2.1 Fiche de présentation :

La Société ALOMRANE Région de l’Oriental est une filiale du Holding d'Aménagement AL


OMRANE, créé en Mai 2007 elle comporte aujourd’hui plus que 80 Collaborateurs, d’un taux
d’encadrement dépassant les 60%, et a pour but de promouvoir le secteur de l’immobilier dans la
région de l'oriental.

Au centre de ce développement, ALOMRANE Région de l’Oriental est un instrument d’intervention


mis en place par les pouvoirs publics pour réguler le marché de l’immobilier dans la région de
l’oriental qui couvre une Préfecture et 5 Provinces (Oujda-Angad, Nador, Berkane, Jerada, Taourirt et
Figuig), 25 Communes urbaines et 91 Communes rurales selon le découpage administratif du
Royaume de 1997.

Son aire d’intervention est donc constituée du territoire de toute la région orientale étendue sur une
superficie de 82 820 Km2, soit 11% du territoire national et peuplée d’environ 2 millions d’habitants.

L’action d’ALOMRANE Région de l’Oriental s’inscrit dans le cadre de la stratégie mise en place par
l’autorité gouvernementale chargée de l’habitat et de l’urbanisme au Maroc.
A ce titre, il œuvre pour :

 La satisfaction des besoins en logements.


 L’aménagement des zones d’habitat et d’industrie.
 La promotion des zones touristiques.
 La participation à la requalification urbaine des villes et des centres urbains relevant
de la région.
 L’initiation de zones d’urbanisation nouvelles (ZUN).
 La contribution à la création des villes satellites et au renforcement des mécanismes
du développement durable.
 La promotion de l’investissement et de l’emploi.
 Le développement humain notamment en milieu rural par la création des zones
d’aménagement progressif (ZAP).

Pour mener à bien cette mission, ALOMRANE Région de l’Oriental s’appuie sur la
capitalisation de son expérience, sur son staff jeune et dynamique, sur les capacités de
mobilisation dont font preuve les hommes et les femmes qui la composent et sur la rigueur
du style de gestion largement partagé par les responsables de la société

Organigramme d’Al OMRANE Région de l’Oriental

2.2 Les principaux services d’AL OMRANE :

Ayant un objectif de préserver les grands équilibres financiers de l’entité et d’accroître la production,
le groupe Al Omrane a redimensionné ses moyens et a redéployé le personnel de son siège et de ses
sociétés filiales. Ainsi, la structure de la filiale Al Omrane région de l’oriental est réorganisée en
fonction des objectifs à atteindre. Donc, elle dispose d’un organigramme comprenant :

A- Direction générale :
Le directeur général a pour missions principales :
- Poursuivre toutes les activités effectuées au sein de la filiale ;
- Assurer la bonne exécution des décisions et procédures arrêtées par le Ministère de
l’habitat ;
- Gérer et contrôler le fonctionnement de la filiale ;
- Coordonner les relations entre les différents départements de la filiale ;
- Donner le dernier accord à la conformité des opérations en cours de réalisation, aux
règles et exigence prescrites par le conseil d’administration.
B- Assistante de Direction
C- Bureau d’ordre
D- Direction commerciale et marketing :

Elle est chargée de la gestion et de la commercialisation des réalisations de l’établissement et des


études des prospections du marché tendant à déterminer la demande potentielle solvable en logement
et en lots de terrains équipés. Elle est composée de :
 Division commerciale et marketing
 Corps de délégués commerciaux
 Service commercial
 Service communication

E- Direction financière et comptable :

-Division financière : Elle se charge des études de faisabilité financière des projets, la gestion du
budget de trésorerie, la gestion des ressources de financement et l’établissement des prévisions
financières.
-Division comptable : Sa mission globale est le suivi des travaux de construction dès le démarrage
d'une opération jusqu'à son achèvement total, c'est-à-dire la détermination du prix de revient. Cette
division se charge de l’enregistrement des dépenses, des recettes et des lettres de virements. Son action
se concrétise dans la gestion des deux pratiques essentielles.

F- Direction des ressources humaines et logistique :

Elle a pour mission de veiller sur la bonne gestion du personnel pour tout ce qui concerne (le
recrutement, la gestion de la paie, la formation, affaires sociales, les congés, l’évaluation, la gestion
des carrières, …).Elle assure aussi le fonctionnement de la logistique et de moyens généraux.

G- Service Système d’Informatique :

Ce service joue un rôle très important au sein de l’établissement, il permet une liaison étroite entre les
services, il est chargé de l’informatisation de l’ensemble des taches administratives, techniques et
commerciales.

H- Cellule de Coordination et du Contrôle :

Cette cellule est attachée à la Direction Générale. Elle est composée de :


 Chargé de la Coordination Générale ;
 Chargé du Contrôle de Gestion ;
 Chargé de l'Audit Interne.

I- Direction Technique :
Cette division identifie les projets sur le terrain, mène les études de faisabilité, engage la procédure
d’acquisition des terrains, lance les marchés de travaux et suit les chantiers jusqu’à la livraison du
produit fini. Pour ce faire la division technique applique des guides techniques qu’on appelle les
manuelles de procédure.

2.3 Analyse SWOT d’AL OMRANE de l’Oriental :

L’analyse SWOT est un outil de diagnostic marketing permettant de déterminer les options
stratégiques que peut mener l’entreprise au niveau d’un domaine d’activité stratégique, elle résume
l’essentiel de l’analyse de l’environnement et la capacité stratégique d’une organisation. L’objectif est
de chercher l’adéquation entre les ressources de l’organisation et les facteurs clés de succès de
l’environnement et la confrontation entre les résultats du diagnostic externe (facteurs clés de succès de
l’environnement) avec les résultats du diagnostic interne (capacité stratégique de l’entreprise) qui
permet de formuler des options stratégiques. C’est cette formulation qui constitue l’intérêt de l’analyse
SWOT.
L'analyse SWOT peut être utilisée en conjonction avec d'autres outils pour l'audit et l'analyse, tels que
le modèle PEST (Politique, Economique, Social et Technologique), le modèle des 5 forces de la
concurrence de Michael Porter ou encore l’analyse de scénarii.

Forces Faiblesses
- Les produits d’Al Omrane Oujda bénéficient - Connotation trop souvent sociale : le
d’une caution supplémentaire vue que le Holding consommateur a souvent tendance à associer les
d’aménagement d’Al Omrane à qui appartient la produits sociales d’Al Omrane à des produits de
filiale d’Oujda est un organisme sous tutelle faible qualité ou à un rapport qualité-prix
(O.S.T) du Ministère Chargé de l'Habitat, de déséquilibré ;
l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'Espace. - Les clients sont lentement servis après l’acte
Donc ses produits sont dotés d’une garantie très d’achat;
importante surtout dans un secteur qui souffre - Absence des facilités de paiement par Al
d’un manque de transparence, malgré qu’elle Omrane pour les clients à pouvoir d’achat limité ;
constitue un facteur essentiel dans la réussite des - la limite de l’utilisation des différents moyens
entreprises immobilières ; de communication ;
- Une offre diversifiée : Une variété de produits - Quasi absence des fiches publicitaires sur les
qui répond à la majorité des besoins exprimés par lieux de travail qui représentent des points de
le consommateur marocain en général et celui de vente pour Al Omrane Oriental ;
la région orientale en particulier (Prix abordable, - Nombre de personnel insuffisant au sein des
bon emplacement, garantie étatique,…) ; agences commerciales surtout lors du lancement
-Contrairement à ce que croit encore le de nouveaux projets ; - Problème de sécurité sur
consommateur marocain sur les services les lieux de vente lors du lancement d’un
étatiques (Mauvaise qualité, manque de nouveau projet et qui nécessite la présente de la
transparence,…) le Holding Al Omrane à police. Cela est dû au manque d’informations des
l’opposé de l’image dont jouie le service public, clients sur les nouveaux projets lancés ;
est piloté par une équipe dirigeante, sérieuse, - La lourdeur et la complexité des procédures
dynamique et transparente vue l’importance du administratives au sein de la filiale ;
secteur dont lequel il agit ; - Allongement des délais de réalisation, non
- Partenariats d’Al Omrane avec des fournisseurs compétitivité des prix de vente et difficultés de
divers et multiples par la signature de plusieurs commercialisation des lots promotionnels ;
contrats pour plusieurs programmes et qui - les prix fixés par Al Omrane Oujda pour ses
s’articulent autour de quatre axes: produits commerciales restent relativement
- Amélioration de la structure de l’entreprise et élevés ;
de la modernisation de sa gestion ; - Un réseau d’agences pas assez large (Agences
-Développement de la performance de d’Oujda, de Berkane et de Nador). Donc il ne
l’entreprise, notamment la promotion de la répondre pas à la stratégie de proximité.
qualité ; - Absence d’approche marketing forte par cible
-Renforcement du partenariat entre -Manque d’adéquation de l’offre avec la
l’administration et les entreprises ; demande
-Amélioration de la visibilité de l'entreprise via la -Manque d’un document de communication
mise en place d'un observatoire des BTP. interne propre à la Société.
Bras armé de l’état en matière de politique - Inadéquation entre le rythme de production et
d’habitat=>support & soutien, subventions de commercialisation par rapport à celui
-Agent de l’état en matière d’aménagement d’éclatement des titres.
foncier => position privilégiée -Absence des études marketing et études
-Notoriété du groupe. satisfaction clientèle.
-Différentes expertises métiers=> synergie -Absence d’un système après-vente.
-Citoyens préférant acquérir leur logement auprès -Complexité organisationnelle marketing et
GAO qualité constructions, acteur étatique… commerciale.
-Expertise dans le secteur du bâtiment -Procédures de vente complexes (charte).
-Force de frappe couverture géographique. - Faible force de frappe médiatique sauf pour les
avis de vente.
-Approche plutôt politique & technique dans le
lancement de projets avec faible implication du
marketing.
-Absence d’un système CRM intégré.
Opportunités Menaces
- La ferme volonté du Ministère de l'Habitat, de - La pression juridique qui limite le nombre des
l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'Espace de lots à vendre par Al Omrane pour le même client
résorber le problème de l'habitat en général et de lorsqu’il s’agit des lots sociaux et économiques ;
l'habitat insalubre en particulier par le lancement - La fiscalité opaque caractérisée par la multitude
du programme “Villes Sans Bidonville“ ; de taxes, la multiplicité des barèmes d'imposition
- Le Fonds Hassan II pour le développement et l'instabilité des textes et lois régissant la
économique et social accorde une importance fiscalité immobilière ;
particulière au secteur de l'habitat et ce, en - Effet de spéculation sur le foncier, entraînant
instituant des projets d'ampleur. Ces projets une hausse des prix ;
visent l'éradication de l'habitat insalubre enraciné - Dominance du secteur informel dans la
dans le tissu urbain, le renforcement et promotion immobilière et l’évolution du nombre
l'extension des infrastructures urbaines et la des courtiers ;
garantie d'un logement convenable pour les - Présence massive des promoteurs privés qui
citoyens ; opèrent dans le même secteur du marché
- Le marché de l’immobilier au Maroc est resté immobilier comme la Société K.S.A, le Groupe
épargné par la crise financière qui a ravagé les Expérience, le Groupe Sentissi ;
pays occidentaux, cette crise globale n’avait - L'entrée de nouveaux promoteurs étrangers
presque aucun impact sur le secteur du BTP ; comme le Groupe FADESA ;
- La nature des produits immobiliers sont peu - Présence des concurrents sur le marché de
sensibles à l’évolution des modes de vie et des l’immobilier comme Chaabi Liliskane, Jet
habitudes d’achat ; Sakane, CGI, Groupe Addoha, etc ;
- Homogénéité de la demande des clients ; - Perte de parts de marché d’Al Omrane Oujda
- Existence d'une forte demande pour au profit des promoteurs privés ;
l'immobilier soutenue par un mouvement de - Le secteur de l'immobilier souffre de nombreux
baisse des taux d’intérêt des crédits immobiliers dysfonctionnements structurels aussi bien sur les
résultant de la concurrence entre les banques ; plans réglementaire, foncier, financier, fiscal que
- La création de fonds de garantie permettant aux sur le plan administratif ;
citoyens aux revenus irréguliers et modestes - Lourdeur administrative en matière d'octroi
(FOGARIM) d'accéder à un logement décent ; d'autorisations.
- Coopération active entre les promoteurs -Fort développement de la concurrence sur le
immobiliers et les banques commerciales ; segment 250 K avec des politiques de vente
- Population jeune, tranche d'âge (25 ans- 40 souples.
ans), représentant plus de 24% de la population -Foncier public ouvert au privé sur appel
marocaine et constituée de plus en plus de d’offres.
personnes actives ; -Menace du privé en général dans notre mission
- Taux d'urbanisation en croissance (56.1% en & cœur de métier.
2004) pouvant atteindre 65% à l'horizon 2013 ; -Foncier qui se raréfie.
- La création de villes nouvelles destinées à -Non coopération des acteurs locaux
alléger la pression démographique sur les grandes -capacité des banques à nous accompagner
villes ; surtout pour les faibles revenus.
-Développement de la locative et produits pour la
classe moyenne.
-Politique de régionalisation.
-Déficit en logement.
-Le développement plus que jamais du digital &
hi Tech.
- Quelques exonérations fiscales en faveur des
promoteurs immobiliers pour les inciter à
l'investissement.

PARTIE III : Division marketing et les tâches effectuées


J’ai effectué mon stage dans la division marketing où j’ai pu m’intéresser plus au volet de la
communication.

1- Rôle de la communication dans la société AL OMRANE  :

La communication détient un rôle fondamental pour la notoriété et l’image de la société, c’est grâce à
ses actions que ses partenaires et ses clients forgent leurs opinions et leurs attitudes à son égard, donc
il est essentiel qu’elle donne une image positive basée sur l’expérience, la compétence et l’innovation.
Le plan de communication d’Al Omrane peut s’articuler sur deux axes principaux :

Une action interne : qui consiste à assurer la circulation de l’information au niveau du personnel
(notes de service).
Une action externe : qui consiste à assurer la permanence et la continuité de l’information des
décideurs et des différents partenaires de l’établissement à travers plusieurs supports de
communication, ce qui implique l’ouverture de l’établissement sur l’environnement.

En effet Al Omrane fait Recours aux deux formes de communication : média et hors média.

- La communication média : qui sert à développer notamment pour la communication


institutionnelle ou pour communiquer autour des grands projets, ou autour d’un nouveau produit par le
biais d’insertion aux quotidiens nationaux ou à la télévision et la radio.

- La communication hors média : c’est la forme de communication à développer le plus, et


l’appliquer notamment pour la promotion des ventes des produits et des programmes, en diversifiant
les supports en fonction de la cible visée.

2- Les outils de communication adoptés par la société AL OMRANE :

- Le site internet :

https://www.alomrane.gov.ma/ est la plateforme officielle du groupe AL OMRANE qui permet aux


futurs acquéreurs de consulter tous les nouveautés et les annonces commerciales de la société,
accompagnées de tous les détails pour faciliter l’opération d’achat.

- Les communiqués de presse :

La société AL OMRANE Région de l’Oriental est présente sur un grand nombre de journaux
(nationaux/régionaux ; écrites/électroniques), ces derniers doivent contenir des informations
strictement dignes d’intérêt concernant les produits de la société.
- Journées porte ouverte :

La société AL OMRANE Région de l’Oriental organise des journées portes ouvertes pour le but de
faire savoir aux visiteurs ses différents offres et produits et montrer sa présence sur le marché, et
surtout se démarquer de ses concurrents afin d’attirer des nouveaux clients et de fidéliser les anciens.

- Street marketing :

C’est une technique de promotion à moindre cout qui permet de toucher une cible préalablement
définie et qu’on espère susceptible de réagir de façon positive au produit qui lui est présenté. Cette
technique est réalisée par la distribution des flyers ou par l’animation.
- Affichages :

Un outil de communication consistant à placer un message de nature publicitaire sur un support


exposé dans un lieu public et à des formes très variées (panneaux publicitaires, …)

3- Les tâches effectuées :

- Insertion des produits dans le site web :

Après la construction des nouveaux projets, il faut préparer un ensemble de fiches qu’on
appelle « Fiches des projets » qui doivent décrire d’une façon simple et claire le projet
concerné (type de produit, quartier, description courte, description complète, l’altitude,
longitude). Ensuite, il faut envoyer ces fiches au HAO pour les vérifier et donner leur accord,
et pouvoir insérer par la suite ces informations dans le site web officiel de la société et les
rendre accessibles par les visiteurs.

- Elaboration du Book Commercial :

Un book commercial est un recueil sur support papier qui contient l’ensemble des projets disponibles
réalisés par la société en indiquant tous leurs informations qui peuvent intéresser les clients (photos,
emplacement, caractéristiques techniques, superficies, prix, …), il doit être simple et facile à
comprendre Ce support est réalisé par le service marketing et communication, et destiné au
département commercial qui va l’utiliser pour décrire et présenter les produits disponibles aux clients.

CONCLUSION

Mon stage a été bien effectué dans les délais prévus et s’est déroulé dans de très bonnes conditions. Et
ce grâce à la compréhension et l’encadrement des responsables de la Société AL OMRANE Région de
l’Oriental. Ainsi, ma présence au sein de cette société a été l’occasion de découvrir tout un milieu et
un domaine d’activité très riche relatif à la construction et l’aménagement foncier, et pouvoir cerner la
grande différence que présentent la théorie et le pratique.
Enfin, je tiens à remercier encore une fois ceux et celles qui ont aidé à l’achèvement de mon stage et la
rédaction de ce rapport.