Vous êtes sur la page 1sur 4

LST GESA

Module Machines électriques


Enseignant : SEMMA El Alami Octobre 2016

Série N° 4
Champ tournant

Exercice 1 :

Dans une centrale électrique de haute chute des Pyrénées, une turbine Pelton a une
« vitesse » de rotation de 1000 tr/min. Elle entraine une machine synchrone multipolaire
fournissant du 50Hz au réseau
1- Déterminer le nombre de paires de pôles p de cette machine
2- La machine étant triphasée, à t=0 la bobine 1 du stator reçoit un flux maximal.
Dessiner le rotor de cette machine et placer le bobinage triphasé statorique.
3- Déterminer la valeur de l’angle mécanique existant entre les deux bobines successives

Exercice 2

Un générateur synchrone à 4 pôles lisses à quatre pôles possède un enroulement


du rotor distribué avec des spires de 263 séries, un facteur de bobinage de valeur 0,935 et
un entrefer d’épaisseur 0,7 mm. En supposant que la chute de la fmm dans l'acier est
négligeable,
Trouver la valeur du courant d’alimentation de l'enroulement du rotor pour
produire une densité de flux magnétique de 1,6T dans l'entrefer de la machine.

Exercice 3

Une machine synchrone à 2 pôles, l’épaisseur de l'entrefer est 2,2 cm et


l’enroulement est composé de 830 spires en série. Lorsqu'elle est excitée par un courant
de champ de 47A, la densité de flux magnétique dans l'entrefer de la machine est 1,35 T.
Calculer le facteur d'enroulement de bobinage de champ kr.
Exercice 4

On considère un stator triphasé excité avec des courants triphasés équilibrés de 50


Hz. Trouver la vitesse angulaire synchrone en rad/sec , tr/min pour un stator qui contient
deux, quatre et six pôles.
LST GESA
Module Machines électriques
Enseignant : SEMMA El Alami Octobre 2016

Exercice 5

Le rotor d'un générateur synchrone à six pôles tourne à une vitesse mécanique de
1200 tr/min.
a- Exprimer cette vitesse en rad/s.
b- Quelle est la fréquence du champ générée en Hz et en rad/s ?
c- Quelle est la vitesse mécanique exprimée en trs/mn nécessaire pour générer
une tension à une fréquence de 50 Hz?
Exercice 6

Un moteur triphasé est utilisé pour entraîner une pompe. On constate (par
l'utilisation d'un stroboscope) que la vitesse du moteur diminue de 898 tr /min lorsque la
pompe tourne à vide à 830 tr/min lorsque la pompe est chargée.
a- Est-ce que le moteur est moteur synchrone ou asynchrone ?
b- Estimer la fréquence du champ magnétique dans l’entrefer Hz.
c- Quel est le nombre de pôles du moteur ?
Exercice 7

Ce problème étudie les avantages de court-tangage les bobines de stator d'une


machine à courant alternatif. La figure 4.43a montre une seule bobine à pas pôlaire de
180° dans une machine bipolaire. La figure 4.43b représente une bobine à pas pôlaire
réduit inférieur à 180°.
La forme de la distribution de flux radial dans l’entrefer est donnée par :

Br   Bn cos n
n

Où n = 1 correspond à l’harmonique fondamental, n = 3 au troisième harmonique,


et ainsi de suite, la liaison de flux de chaque bobine est l'intégrale de Br sur la surface
parcourue par cette bobine. Ainsi, pour le n-espace harmonique. Le lien du flux max de la
bobine à pas fractionnaire à celui de la bobine à pas complet est donné par
LST GESA
Module Machines électriques
Enseignant : SEMMA El Alami Octobre 2016
 
2 2

 B n cos n d  cos n d
 

2
 
2
 cos  n / 2 
2 2

 B n cos n d  cos n d
 
2 2

Il est commun, par exemple, de fractionner les bobines d'une machine ca par 30
5
  150
degrés électriques ( 6 ). Pour n = 1, 3, 5, calculer la chute du flux due à la
réduction du pas polaire
Enroulement à n spires

 

Rotor
Rotor

Stator Stator

Exercice 8

Une machine synchrone à six pôles et 50 Hz possède un enroulement de rotor


avec un nombre de spires total de 138 tours en série et un facteur de bobinage kb = 0,935.
La longueur du rotor est de 1,97 m, le rayon du rotor est de 58 cm et l’épaisseur de
l’entrefer e= 3,15 cm
a- Quelle est la vitesse de fonctionnement nominale en tr / min ?
b- Calculer le courant d'enroulement du rotor nécessaire pour obtenir une
densité de flux maximale du fondamental de 1,23 T
c- Calculer le flux correspondant par pôle.
LST GESA
Module Machines électriques
Enseignant : SEMMA El Alami Octobre 2016

Exercice 9

La figure ci dessous montre en coupe une machine ayant un enroulement de rotor


f et deux enroulements a et b identiques du stator dont les axes sont en quadrature.
L’inductance propre de chaque enroulement du stator est Laa et du rotor est Lff. L'entrefer
est uniforme. L'inductance mutuelle entre un enroulement statorique et un enroulement
rotorique dépend de la position angulaire du rotor et peut être
0
supposée de la forme :
M af  M cos 0 M af  M sin 0 a
f
Où M est la valeur maximale de l'inductance mutuelle. La b
-a
résistance de chaque bobinage du stator est Ra. Rotor -f

a. Donner une expression générale du couple C en fonction -b


Stator
de l'angle
 0 , des inductances et des courants instantanés

ia , Ib, et if. Cette expression s'applique-t-elle quand le rotor est à l'arrêt? Quand
le rotor tourne?
b. Supposons que le rotor est stationnaire et que les courants continus constants la =
I0, Ib = I0, et If = 2I0 alimentent les enroulements dans les directions indiquées.
Si le rotor peut tourner, est ce qu’il va tourner en continu ou il a tendance à aller

au repos? Dans le dernier cas quelle sera la position de l’arrêt


0

c. L'enroulement du rotor est maintenant excité par un courant continu constant If,
alors que les enroulements du stator sont parcourus par des courants symétriques
équilibrés
ia  2I a cos t ib  2I a sin 

d. Le rotor tourne à la vitesse synchrone de sorte que sa position angulaire

instantanée est donnée par


0  t   avec  est l’angle de phase décrivant la

position du rotor à t = 0. La machine est une machine synchrone biphasée


élémentaire. Donner une expression pour le couple dans ces conditions.
e. Dans les conditions de la partie (c), dériver une expression pour les tensions
instantanées aux bornes des enroulements statoriques a et b.

Vous aimerez peut-être aussi