Vous êtes sur la page 1sur 3

TD contrôle de gestion

- Solution série contrôle de la production -

Exercice n°1 :

Les charges mensuelles d’un atelier ont été budgétisées sur la base d’une production normale de
45000 articles par mois. Les charges fixes de l’atelier sont 180000dh, les charges variables sont de
240000dh. La production devrait se réaliser normalement en 12000 h machines.

TAF : présentez le budget flexible pour l’activité normale et pour une activité de 80% et de 120%.

Exercice n° 2:

Partie 1) Pour la fabrication d’un matériel, il a été prévu 30kg de matières à 8dh le kg. A la fin des
travaux, il s’est avéré que la fabrication a exigé 50kg de matière à 6dh le kg.

TAF :

1. Calculer l’écart global


2. Analyser cet écart par calcul et par représentation graphique en envisageant les différentes
variantes d’écarts.

Partie 2) Pour la commande précédente, on prévoyait36 heures de travail à 8dh l’heure. A la fin de
l’opération, on a réglé 280dh à l’ouvrier qui s’est présenté 9h pendant 5 jours, mais une 1h était
réservée au repos.

TAF :

1. Calculer l’écart global


2. Analyser cet écart par calcul et par représentation graphique en envisageant les différentes
variantes d’écarts.

Exercice n° 3:

Pour une section d’analyse donnée, on dispose des prévisions et réalisations suivantes :

Eléments Prévisions Réalisation


Nombre d’unité œuvre 1000 900
Charges variables 5000 7000
Charges fixes 3500
Quantités produites 100 95
TAF :

1. Déterminer l’écart global.


2. Analyser cet écart en mettant en évidence : l’écart sur budget, l’écart sur activité et l’écart
sur rendement.

1
Exercice n° 4:

L’entreprise « ASAM » vous fournit les renseignements suivants afin de l’éclairer sur la
meilleure combinaison possible de sa production composée de deux produits : A et B. Les
deux produits nécessitent le passage par trois ateliers, les fiches des coûts standards se
présentent comme suit :

Eléments Produit A Produit B


Matières premières 2,75dh 5,20dh
Main d’œuvre directe 2,35dh 3,40dh
Frais variables d’ateliers
Atelier 1 1,65dh 3,30dh
Atelier 2 1,80dh 2,70dh
Atelier 3 1,65dh 1,65dh
Frais fixes d’ateliers
Atelier 1 (total 7200dh) 0,60dh 1,20dh
Atelier 2 (total 14400dh) 1,20dh 1,80dh
Atelier 3 (total 14000dh) 1,40dh 1,40dh
Frais de distribution 8% du
coût variable de production 0,82dh 1,30dh
Total 14,22dh 21,95dh
Les matières premières et la main d’œuvre directes sont des charges variables. Selon le
service commercial, il serait possible d’écouler sur le marché 9000 unités de A au prix
unitaire de 16,70dh et 5000 unités de B au prix unitaire de 26dh.

Les temps de passage sur les machines sont les suivants :

Produits Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3


A 0,20h 0,20h 0,30h
B 0,40h 0,30h 0,30h
Capacités maximales 2400h 2400h 3000h

TAF :

1. Déterminer la MCV pour une unité de A. En déduire le pourcentage de cette marge


par rapport au prix de vente unitaire.
2. Déterminer la MCV pour une unité de B. En déduire le pourcentage de cette marge
par rapport au prix de vente unitaire.
3. Déterminer le programme qui maximisera le résultat.
4. Pour réaliser le plein emploi des trois ateliers, dans l’hypothèse où les contraintes
commerciales ne changent pas et où la capacité de l’atelier 2 ne peut être modifiée,
de combien faut-il augmenter la capacité des ateliers 1 et 3 ?

Les prix de vente unitaires, les coûts variables unitaires seront supposés constants,
quel sera le résultat global dans cette hypothèse ?

2
EXERCICE :

La société RETRA fabrique deux produits X et Y nécessitant le passage par trois


ateliers.

Eléments Atelier I Atelier II Atelier III


Temps nécessaires pour 1 produit A 6h 3,75h 3h
Temps nécessaires pour 1 produit B 3h 3h 4,5h
Capacité maximale des ateliers / par mois 4200h 3000h 3600h
Pour des raisons commerciales, la production du produit X ne peut excéder 400
unités.

T.A.F. :

1) En appelant X et Y les quantités mensuelles à produire respectivement


pour les produits A et B, exprimer les contraintes de fabrication.
2) Représenter graphiquement ces contraintes en mettant en évidence la
zone d’acceptabilité.
3) Déterminer quelles quantités de A et B doit-on produire pour optimiser
la capacité de production.
4) Préciser le nombre d’heures non utilisées des ateliers.