Vous êtes sur la page 1sur 19

Spectrométrie d’absorption de l’ultraviolet

et du visible

λ max (nm)  max


La Loi d’absorption de la lumière (loi de Beer Lambert)

A = log ( I0 / I) Avec ( I / I0 ) = T Donc A = - log T


A= Cl
A ou D : absorbance ou densité optique
(grandeur sans dimension)

ε: Coefficient d’extinction moléculaire


cm-1.L. mole-1
l : épaisseur de la plaque en cm
C : concentration de la substance en moles par litre

La loi de Beer Lambert n’est valable que si la solution est


très diluée
Le coefficient d’extinction moléculaire (ε) dépend de :
• La nature de la substance
• La longueur d’onde λ
• La nature du solvant
• La température

➢ Les solvants utilisés en UV et visible sont très transparents (eau, éthanol,


cyclohexane, n-hexane….)

➢ La solution ne doit pas être ni fluorescente ni hétérogène

➢ Le soluté ne doit pas donner des associations variables avec le solvant


❑ La loi de Beer Lambert peut s’appliquer également quand la
solution renferme plusieurs substances absorbantes:

A = 1 C1 L + 2 C2 L +3 C3 L

❑ () est fixe pour chaque substance et pour une longueur d ’onde
donnée, il change avec la température
➢ Eléments constituant le spectromètre
source monochromateur échantillon détecteur lecture

Lampe cuve Amplificateur


1. la source de radiations
En ultraviolet jusqu’à 350 nm une lampe à arc au Deutérium
pour le visible, une lampe de tungstène ou une lampe à cycle d’halogène (350-800 nm)
par contre la lampe à arc de Xénon, elle couvre le domaine 200 à 1100 nm.
2. Le monochromateur
Le choix de la longueur d’onde de travail se fait par rotation de l’élément dispersif (le monochromateur)
3. Cuve et technique d’échantillonnage
Les cuves sont souvent en verre ou en quartz, elles sont à faces parallèles, l’épaisseur usuelle est de 1 cm. La
substance à étudier est mise sous forme de solution dans un solvant transparent (eau, ethanol) qui n’absorbe pas
dans ce domaine.
On utilise généralement des cellules (appelées cuves) en quartz (ce dernier n’absorbe pas dans le domaine de
l’UV-Visible) de 1 cm de trajet optique.
Lorsque on ne travaille que dans le domaine du visible, il est conseillé d’utiliser des cellules en verre ou en
plastique, beaucoup moins couteuse, qui absorbent dans l’UV.
4. Le détecteur
Il convertit en un signal électronique l’intensité de la radiation lumineuse qui l’atteint, sa sensibilité dépend de la
longueur d’onde, pour cela on utilise soit un tube photomultplicateur, soit un semi conducteur.
Déroulement de la mesure

La mesure se déroulera comme suit :


✓ Choisir une longueur d’onde λ appropriée (λ max)
✓ Remplir la cuve avec le solvant seul en veillant à ce que ses parois soient bien
propres (ne pas toucher les parois avec les doigts), la placer dans le
spectrophotomètre et faire le blanc (c’est-à-dire indiquer au
spectrophotomètre que cette valeur sera pris comme référence : A = 0
✓ Vider la cuve, la rincer avec la solution à analyser, puis la remplir aux deux tiers,
avec la solution à analyser.
✓ Sécher ses parois, la placer dans le spectrophotomètre et lire la valeur affichée.
Applications de la Spectrométrie d’absorption de l’ultra violet et du visible
L’analyse quantitative par la spectrométrie UV-visible est très employée (beaucoup plus
que l’analyse qualitative) grâce à l’utilisation de la loi de Beer-Lambert.

Comme applications, on peut citer :

✓ Contrôle de pureté et éventuellement dosage de l’impureté

✓ Détermination de la composition d’un mélange (basée sur l’additivité de la loi de Beer-


Lambert)

✓ Mesure de constantes de dissociation d’acides et de bases

✓ Etude cinétique d’une réaction chimique


Intérêts de la spectroscopie UV-Visible :

➢ large domaine d’applications (Chimie minérale,

organique, biochimie), 90% des analyses médicales


➢ analyses quantitatives (loi de Beer-Lambert)
➢ grande sensibilité : limite de détection ≈ 10-5 M
➢ précision : 1 – 5 % erreur
➢ simplicité, rapidité.
EXERCICE 1:
On dispose d’une solution de sulfate de cuivre de concentration C = 0,25 mol.L-1
avec laquelle on réalise une échelle de teintes et on mesure l’absorbance pour toutes
les solutions de référence à une longueur d’onde de 655 nm. On obtient les résultats
suivants:

Tube 1 2 3 4 5 6

C (mol.L-1)

D 0,601 0,302 0,151 0,06 0,031 0,016

1. Calculer les différentes concentrations


correspondant aux dilutions
2. Tracer la courbe d’étalonnage D = f (C).
Exercice 1
Nous avons une dilution de 5 donc la concentration est donné par
𝒍𝒂 𝒄𝒐𝒏𝒄𝒆𝒏𝒕𝒓𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏
C=
𝒍𝒆 𝒏𝒃𝒓 𝒅𝒆 𝒅𝒊𝒍𝒖𝒕𝒊𝒐𝒏
0.25
C=
5
C = 0.05 mol/L

Tube 1 2 3 4 5 6
Dilution 5 10 20 50 100 200
C 0.05 0.025 0.0125 0.005 0.0025 0.00125
D 0,601 0,302 0,151 0,06 0,031 0,016
courbe d'étalonnage D = f (C)
0,7

0,6

0,5

0,4

0,3

0,2

0,1

0
0 0,01 0,02 0,03 0,04 0,05 0,06
• C’est une droite qui passe par l’origine sous la forme : A = K C
• K est La pente de cette droite, K = 12.011
• Par analogie nous avons A = ε . l .C donc K = ε . l, l=1cm
alors : ε = K = 12.011 cm-1.L. mole-1
EXERCICE 2

Soient les données suivantes:

 = 440  = 543
 (Cr2O72 ) 369 11

 (Mn O4- ) 95 2350

A (D) 0.932 0.778

Déterminer les concentrations C Cr2O7- et C Mn O4-. (l= 1 cm).


Exercice : 2

λ1 = 440nm on a A1= εA1CAl+ εB1CBl


λ2 = 543nm on a A2= εA2CAl+ εB2CBl
on remplace :
à λ1 = 440nm on a 0.932= 369CA+ 95CB

à λ2 = 543nm on a 0.778= 11CA+ 2350CB

CA = 2.44*10-3 mol/L

CB = 3.2*10-4 mol/L
EXERCICE 3

Le titane et le vanadium forment des complexes péroxidiques colorés et l’on peut déterminer
spectrophotométriquement leurs concentrations, les données concernant l’absorption de ces
deux espèces mesurées dans une cellule de 1cm sont :

Complexe de Ti ; C= 8,3 10-4 mol/ l à 410nm D=60,8% et à 460nm D=41%


Complexe de V ; C=2,35 10-3 mol/ l à 410nm D=44,4% et à 460nm D=60%

On a déterminé l’absorbance d’une solution contenant à la fois les deux complexes avec une
cellule de 1cm et on a trouvé 84,9% à 410nm et 75.5% à 460nm.
Déterminer les coefficients d’extinction moléculaire pout Ti et V pour les deux longueurs
d’ondes?
Exercice 3:

Ti : 0.68 = εTi1 . 8.3*10-3. 1


Λ͢

Λ1 = 410 nm pour

Donc
𝟎.𝟔𝟎𝟖
εTi.1 = = 732 mol-1cm-
𝟖.𝟑∗𝟏𝟎−𝟑

V: 0.444 = εV1 . 2.35*10-3.1

𝟎.𝟒𝟒𝟒
εV.1 = = 188.9 mol-1cm-1 l
𝟐.𝟑𝟓∗𝟏𝟎−𝟑
Λ2 = 460 nm Ti : 0.41 = εTi2 . 8.3*10-3. 1

𝟎.𝟒𝟏
εTi.2 = 𝟖.𝟑∗𝟏𝟎−𝟑 = 494 mol-1cm-1 l

V: 0.6 = εV2 . 2.35*10-3.1

𝟎.𝟔
εV.2 = 𝟐.𝟑𝟓∗𝟏𝟎−𝟑 = 255.33 mol-1cm-1 l

Vous aimerez peut-être aussi