Vous êtes sur la page 1sur 12

Victor Hugo

Vie

Victor-Marie Hugo naît dans la ville de Besançon en 1802.


Son père était un officier bonapartiste et sa mère d'origine bourgeoise.
Initialement, il passe son enfance avec son père en se passionnant pour les campagnes
militaires napoléoniennes. Mais après le divorce de ses parents, il revient à Paris avec sa
mère et deux de ses frères où il commence à écrire ses premiers essais.
Il reçoit en 1822 une pension royale qui lui permet de se consacrer tout entier à son art.
Il rédige des romans historiques en s’inspirant de Walter Scott comme son premier roman
Han d’Islande, un récit chevaleresque.
Hugo est rappelé aussi pour son extraordinaire sensibilité romantique et pour cette raison
nous le considérons comme le chef du mouvement romantique et aussi créateur d’un
groupe d’artistes appelés le Cénacle.
Ses œuvres le plus célèbres son une recueil des poèmes “Odes et ballades”, le “Cromwell”
où il y a les bases théoriques de sa pensée, “ Hernani” son plus grand succès (drame).
Puis “Le dernier jour d’un condamné à mort”, une ouvrage polemique, inspire par
l’actualité, sur le peine de mort qu’il juge inacceptable.
Il s’est dédié aussi au théâtre en écrivant des vers épiques, dramatiques, satiriques, lyriques
( Les Orientales, les Chants du crépuscule, Les Rayons et les Ombres).
Hugo découvre la liaison entre son épouse et Sainte-Beuve, le meilleur ami du couple. Cette
douleur oriente Hugo vers une poésie plus lyrique. C’est dans cet état d’esprit que sont
publiées Les Feuilles d’automne, recueil de poèmes dans lequel les confidences
personnelles prédominent.
Son plus grand chef-d’œuvre est certainement Notre-Dame de Paris, roman qui se situe au
Moyen Age.
Hugo eut une vie personnelle très complexe, de la trahison de sa femme à la mort de sa
fille. Sa fille se noie dans la Seine, lors d’une promenade en bateau.
Dévasté par la douleur, les années qui suivent constituent pour lui une période de retraite
de l’activité littéraire mais il s’engage politiquement. Il multiplie les discours et les prises de
position contre le militarisme, la peine de mort et l’influence de l’église dans les affaires
publiques. Après avoir soutenue la candidature de Louis-Napoléon à la présidence de la
République, il ne peut tolérer le coup d’état de 1851 et méprise ouvertement l’empereur avec
le surnomme Napoléon le petit. Hugo sera alors l’objet d’un décret d’expulsion.
Il se réfugie à Bruxelles, puis dans les îles Anglo-Normandes ( Jersey et Guernesey). Il y
reste de 1855 à 1870 et va jusqu’à refuser l’amnistie de 1859.
C’est pendant cet exil qu’il compose trois grands recueils de poèmes: Les Châtiments, Les
Contemplations et La légende des siècles.
Son roman Les Misérables, consacré à l’exploration des bas-fonds sociaux et à la misère
humaine, devient l’ouvrage le plus populaire du siècle dans toute l’Europe.
Rentré en France après la chute de Napoléon III.
Il meurt en 1885 à 84 ans et il est enterré au Panthéon.
Avec Voltaire, Hugo est l’écrivain le plus prolifique de la langue française.

L’oeuvre
Le poète n’a jamais cessé d’explorer le monde idéal qui se cache dans les choses.
Comme nous pouvons comprendre la composition de ses œuvres reflètent la période
historique et les événements dans lesquels vit le poète qui lui fournit les sujets et les
modèles.
Pour ce qui concerne la prosodie, il n'a pas vraiment innové même s’il a contribué à
moderniser l’alexandrin classique.
Ses premiers recueils (Odes et ballades, Les Orientales) sont marqués par la maîtrise
technique et le goût du détail pittoresque, dominant à l’époque. Plus tard le ton devient
lyrique avec Les Rayons et les Ombres, satirique avec Les Châtiments, élégiaque avec Les
Contemplations et épique avec La Légende des siècles.

Les Orientales
Cette poésie est son premier véritable succès. Le poète s’efforce de recréer l’atmosphère
exotique. Les descriptions de paysages sont dominées par l’élément décoratif. Dans la
préface Hugo défend la liberté de l’inspiration.

Les Rayons et les Ombres


Ce recueil, de 1840, est le dernier avant l’exil.
Il annonce une phase encore plus engagée où l’écrivain approfondira des thèmes de société
et se laissera tenter par l’épopée.
Il est chargé d’une mission sociale et politique et doit donc affronter l’histoire de
l’humanité.
Le titre évoque la variété et la complexité de la vie, la lumière (l’amour, la nature, la beauté)
et l’obscurité (la mort, l’oubli, la tristesse).
C’est dans cette oeuvre qu’apparaît le poète visionnaire.

Le théâtre

Le premier drame de Hugo, Cromwell, est inspiré par l’histoire anglaise. Ce drame joue un
rôle fondamental dans l’histoire du théâtre. Sa préface est une réflexion qui expose la
conception romantique de l’art dramatique, mais aussi une vision nouvelle de la littérature.
Le poète distingue trois âges dans l’histoire de l’humanité:
- l’enfance, dominée par la poésie lyrique et qui traduit les sentiments;
- l’Antiquité gréco-latine qui utilise la langue de l’épopée;
- les temps modernes qui communiqueront à travers le drame.
Donc tous les aspects de l’existence devront converger en un texte unique où se mêleront
des sujets et des registres que les classiques séparent avec rigidité. Il s’agit d’abattre les
règles d’Aristote, les unités de lieu et de temps en particulier, en préservant l’unité d’action
par souci de clarté.
Hugo écrit généralement ses drames en vers l’alexandrin rompu, qui lui permet une plus
grande liberté et s’adapte mieux à la langue parlée.

Hernani
Hernani est divisé en cinq actes avec lesquels Hugo veut nous présenter un nouveau genre
littéraire : le drame romantique.
Cette représentation donne lieu à un affrontement le soir de la première: ce qu’on appelle
la bataille d’Hernani qui oppose les anciens (le théâtre classique et règles) et les modernes
(la jeunesse romantique). Hugo revendique une liberté totale et le mélange des genres. Il
veut rompre avec la rigidité du théâtre classique.

La bataille d’Hernani
Le 25 février 1830, la première représentation du drame prend le nom de bataille d’Hernani
à cause du violent affrontement qu’elle suscite entre les partisans et les modernes.
L’action est unitaire et partagée en cinq actes mais le poète met en pratique les théories
qu’il a présentées dans la préface de Cromwell: les événements se déroulent dans
différents lieux et plusieurs mois.
Le héros tragique a beaucoup changé: est tourmenté par des contradictions insolubles, il
hésite entre la quête du bonheur et le désir de vengeance, il déborde d’énergie mais il est
aussi fasciné par la mort.
(Libro pag. 306-311)
Hernani représente sa dernière œuvre avant de se retirer de l’activité littéraire.
Évidemment sa popularité est marquée par la composition des Misérables qui est
également connue en dehors de l’Europe.

Le roman historique
Hugo n’est pas le premier à tenter le roman historique. Il partage la vision de l’Histoire de
Balzac: une grande fresque mais il accorde beaucoup d’importance à la couleur locale.

Notre-Dame de Paris
Pour le rédiger, il a rassemblé une vaste documentation sur le Moyen-âge. Il s'agit d’un
roman très mouvementé, d’un tableau vivace de Paris, dans lequel Hugo veut décrire la
corruption du clergé et la violence de la foule populaire toujours plus plongée dans la
misère et la pauvreté.
La cathédrale est le symbole d’une époque et le véritable personnage principal, puisqu’elle
construit toute l’histoire de ce roman mélodramatique. Cet ouvrage a contribué à la
redécouverte de l’art gothique minimisé par les siècles classiques et a permis
d’entreprendre la campagne de restauration de Notre-Dame qui a été sauvée de l’abandon
et de la destruction. Quasimodo est un personnage très typé qui a beaucoup frappé les
lecteurs et qui appartient définitivement à l’imaginaire occidental.
Il est un monstre difforme mais il sait aussi être généreux et capable d’aimer. Il incarne la
poétique du sublime et du grotesque, présentée par l’auteur dans la préface de Cromwell.

Les Miserables.
Les Misérables est un des romans le plus populaire et adapté de Victor Hugo.
L’auteur a pour ambition de réaliser une fresque historique, sociale et politique qui donne à
voir et comprendre la société de l'époque dans toute sa misère, ses injustices et ses
inégalité. On y retrouve ainsi les idéaux romantiques de l'écrivain.
L'œuvre, composée de cinq volumes, retrace 18 ans de la vie de Jean Valjean, personnage
principal du roman, dont la destinée se mêle à celles d'autres nombreux personnages.
Tous ces individus nés de l'imagination de Hugo sont devenus des archétypes du genre
humain ( Jean Valjean, Cosette, Gavroche ….).
Malgré certaines critiques qui considèrent le récit trop simpliciste et idéaliste, Les
Misérables reste un classique de la littérature.

Les Contemplations.
Le recueil Les Contemplations était réalisé pendant son exil sur l'Île de Guernesey.
Il se compose de six livres qui ressemblent 158 poèmes où la vie intime de l’auteur se
mêlent au sublime et à l’universal des sentiments humains.
Les premiers livres constituent la première partie du recueil “Autrefois” dans lequel Hugo
exalte la jeunesse, l’amour et l’engagement romantique du poète ( livres I à III).
Le livre IV, avec lequel débute la deuxième partie "Aujourd'hui" , marque un tournant: Hugo
sombre dans la désolation et les tourments causés par la mort de sa fille Leopardine.
Dans les derniers volumes (livres V et VI), l'auteur laisse un enseignement méditatif, fait
d'espérance et de réflexions métaphysiques sur la vie et ses souffrances.
Quatrevingt-treize.
Quatrevingt-treize est le dernier roman de Victor Hugo. Il s’agit d’une fresque tragique
faisant revivre les heures sombres de la Convention de 1793 et de l’insurrection
contre-révolutionnaire en Vendée et en Bretagne (appelée “chouannerie”).
Hugo a voulu, à travers Quatrevingt-treize, proposer une ample réflexion sur la Révolution
française, ses causes et son héritage, mais aussi sur l’engagement et le sacrifice pour la
justice et la liberté.

Paul Verlaine
Vie
Paul Verlaine naît à Metz. Sa famille déménage à Paris alors qu’il est enfant.
Il commence à travailler comme employé, mais il s'intéresse davantage à l’art et à la
littérature.
Il fréquente le cercles littéraires parnassiens et publie son premier recueil Poèmes
saturniens.
Ses fragilités psychiques et émotionnelles le poussent à rechercher un soulagement
éphémère dans l’alcool.
Son recueil Fêtes galantes s’il évoque les jeux amoureux et frivoles inspirés de la société et
des peintres du XVIIIe siècle, notamment Watteau, s'achève cependant sur une note
douloureuse et mélancolique.
Il épouse Mathilde Mauté qui lui inspire le recueil la Bonne chanson; quelques temps après
la rencontre avec le jeune Arthur Rimbaud changera sa vie.
En 1871, il quitte sa femme et part en voyage avec Rimbaud mais il va rencontrer plusieurs
obstacles et passer deux ans en prison. Il retrouve la foi catholique de son enfance.
A sa sortie de prison, il s’assagit et occupe des postes de professeur en Angleterre et dans
les Ardennes. Il se lie d’affection pour un de ses élèves, Lucien Létinois. Vers la fin de sa vie
il plongera à nouveau dans l’univers cauchemardesque de l’alcool et de la violence.
Malgré sa vie de débauche, sa renommée ne cesse de grandir. Ses condisciples le sacrent
“Princes des Poètes”, mais il mourra seul et désargenté. Il est considéré comme le père du
décadentisme et précurseur du symbolisme.
Il soigne aussi l'édition de l'œuvre d’Arthur Rimbaud. Nous lui sommes aussi redevables de
l’expression "poètes maudits" du titre d’un de ses essais sur ses confrères.
Le poète maudit mourra marginal de la société, seul et incompris puisque personne ne
peut comprendre son génie.
La poétique de Verlaine.
Pour Paul Verlaine, la poésie est un refuge.
Il est le poète de la musicalité, il veut créer des suggestions, il veut utiliser un langage
musical.
D’autre tendance des symbolistes est celle de réaliser une œuvre d’art totale, unir
plusieurs typologies d’art (musique, art, poésie). Chaque élément devient le symbole de
l’âme du poète, tout est symbole.
Il travaille sur le style.
Il est un estimateur de l’art pour l’art ( L’art pur.), mais aussi du spleen baudelairien.
Dans ses premiers recueils (Poèmes saturniens et Fêtes galantes) qui portent encore
l'empreinte de l'esthétique parnassienne, révèlent un poète particulièrement soucieux de la
musicalité poétique.
Peu à peu Verlaine abandonnera les impératifs esthétiques pour créer un poème plus
personnel dont la flexibilité par rapport aux règles permet la libre expression des
sentiments les plus intimes du poète.
Le recueil Romances sans paroles évoque, avec nostalgie et mélancolie, ses années de
passion avec Rimbaud et l'affection qui malgré tout le lie à sa femme Mathilde.
Les pièces se font plus courtes, la syntaxe plus relâchée.
La poésie de Verlaine doit affirmer et traduire à l’instant les sensations.
Dans ses œuvres, l'auteur se concentre surtout sur la versification canonique, la liberté
syntaxique, la fantaisie du vers impair et les jeux et échos sonores.
La simplicité des œuvres n’est qu’apparente mais il y a un travail dur derrière.
Verlaine s'inspire aux impressionnistes : il veut créer une poésie souple et légère qui va
droit au coeur du lecteur, immortaliser les sentiments fugaces.
Il y a des thèmes autobiographiques, la nature, le paysage urbain, l'amour, la passion et la
douleur, la mélancolie, l'aspiration à la spiritualité.

Arthur Rimbaud
Vie.
Il naît à Charleville dans le Nord de la France. Fils d’un militaire et d’une paysanne austère,
il grandit dans un endroit sévère passant la plupart de son enfance au collège.
Il était un enfant très érudit qui concentrait ses études surtout sur la littérature et la
religion.
Il se lie d’amitié avec son professeur du latin. Pendant cette période, il publie aussi ses
premiers vers.
Le même année, la France déclare guerre à la Prusse.
Il était anti-bonapartiste, donc il entreprend une première fugue vers Paris où il s’installe
et prend part à la Commune. Aussi ses écrits se concentrent sur la poésie comme véhicule
de transformation.
Il commence à rédiger le long poème Le Bateau ivre et les deux lettres programmatiques
connues comme Lettres du voyant.
Rimbaud entre en contact avec Verlaine et lui envoie quelques poèmes. C’est le début d’une
grande histoire d’amour. Verlaine introduit Rimbaud dans les cénacles parisiens et aussi ils
voyagent en Angleterre et en Belgique. Pendant cette période, il écrit des Illuminations.
La relation dégénère quelques mois plus tard quand Verlaine retourne chez sa famme et
abandonne Rimbaud à Londres.
Rimbaud gagne ainsi la Belgique et retrouve Verlaine dans la chambre d'hôtel ou, deux
jours plus tard, allait surgir << l'incident de Bruxelles >>.
A la suite de cet événement, Verlaine passe deux ans en prison.
Pendant ce temps, Rimbaud rentre à Charleville et termine la rédaction des dernières
proses poétiques recueillies sous le titre d’Une Saison en enfer.
Successivement, il délaisse la littérature et brûle ses manuscrits. Il entreprend une vie
d'aventurier dans l’armée qu’il désertera pour voyager.
Pendant dix ans, il erre en Afrique en essayant de faire fortune en tant que trafiquant
d’armes.
Au cours de cette période, il sera aussi explorateur et il adressera un rapport à la société de
géographie.
Ses oeuvres gagne popularité et en 1886 il publie Les Illuminations et Une Saison en enfer
grâce à Verlaine. Puis en 1891, il mourra pour un carcer à une jambe.

La poétique de Rimbaud

Rimbaud écrit des poèmes devenus célèbres, publiés posthumes dans le recueil Poésies :
vagabond enchanté, il magnifie l'expérience des sens ou côtoie l’atrocité de la guerre.
Dans la poésie, Rimbaud joue avec les couleurs chromatiques pour attirer la rétine du
lecteur puisqu’il s’inspire aux impressionnistes.
Il s’appuie encore sur une structure traditionnelle mais il introduit des enjambements et
des césures déroutantes.
Les thèmes typiques sont la célébration de la liberté et l'errance de l'enfance; révolte face
au monde bourgeois ennuyeux, ivresse du rêve, de la nature, des sens. la révolte, la
liberté, la sensualité, la critique des la morale et de la religion.
En 1871 le jeune homme écrit une lettre à Paul Demeny.
Dans sa Lettre du voyant, Rimbaud dessine déjà les principes qui guident la quête du poète.
Le poète se fait visionnaire: le poète doit être supérieur aux masses, un être privilégié qui
voit au-delà des choses, là où les autres n’arrivent pas. Pour voyager au-delà, on doit faire
des expériences extrêmes.
Quand il a surpassé toutes les limites matérielles il peut devenir vraiment voyant. Le poète
se fait voyant à travers un longue dérèglement des sens.
Même son long poème Le Bateau ivre surprend par l’énergie qu’il dégage, l’audace des
images et la maîtrise de la composition.
Rimbaud y exprime sa vision de l'art poétique une expérience de l'esprit, halluciné et libéré,
qu'il confirmera dans ses recueils.
Il était un admirateur de Baudelaire donc il poursuit l'expérience des correspondances,
mais rompt les schémas avec la poésie traditionnelle en y apportant des innovations.
Il se libère de la versification et embrasse la prose.
Son recueil autobiographique Une Saison en enfer, composé à la fin de sa relation avec
Verlaine, représente l'esprit des souffrances du poète et de ses désillusions dans un style
qui mêle vers et prose.
Plus tard, son recueil Illuminations a été composé dans une phase d’expérimentation
stylistique: Rimbaud utilise des expériences sensorielles surprenantes, au moyen de
synesthésies éblouissantes, d'une syntaxe heurtée, d'images oniriques et fantastiques.
Cette peinture d’un monde hallucinatoire est le fruit d’une œuvre moderne, où Rimbaud
entreprend une exploration extrême des possibilités poétiques du langage.

Oeuvres

Le Bateau ivre: raconte à la première personne. Il raconte son périples vers l’inconnu;

Une Saison en enfer: il raconte de sa liaison avec Verlaine qui fait partie aussi des
expériences extrêmes. C’est le témoignage de sa relation avec le poète. Le récit est en
prose.

Illuminations: écrit en vers libre, libre de toutes les contractions, il s’est libéré de la
tradition, il n’y a plus des rimes mais il y a des assonances, des allitérations.
Charles Baudelaire
Vie
Baudelaire naît au sein d’une famille parisienne et raffinée. Agité et indiscipliné, il est
cependant exclu du lycée à cause de ses sarcasmes et de son comportement. Il s’inscrit
ensuite en droit à la Sorbonne et découvre la vie de bohème dans le Quartier latin.
Il mène une vie de dandy riche, dilapide la moitié de son héritage et fréquente des cercles
d'expérimentations de la drogue en compagnie de Balzac, Nerval et Gautier. Sa famille
décide de l'envoyer en voyage en Inde: il arrivera à l'Île de la Réunion.
Sa famille le place sous tutelle, Privé d’argent, il s’adonne au journalisme pour survivre
mais souvent ses articles sont refusés à cause de leur excessive audace satirique. Il se
consacre alors à la critique d’art et fait le compte rendu de divers Salons, également pour
l'Exposition Universelle de 1855.
Il découvre les oeuvres d'Edgar Allan Poe, Fasciné à la fois par son refus du réalisme et par
la présence du thème de la perversité il considère Poe comme une âme seur ce qui le
pousse à traduire la quasi-totalité de l'oeuvre de l'écrivain américain en français.
En 1857 la publication des Fleurs du mal fait scandale. Baudelaire et ses éditeurs sont
poursuivis pour outrage à la morale et à la religion et condamnés à payer de lourdes
amendes. Six poèmes seront supprimés de la première édition du recueil. Il s'éloigne alors
de la vie littéraire et se réfugie à Bruxelles.
De retour à Paris şouffrant, paralysé et désormais aphasique, il meurt dans les bras de sa
mère avec laquelle il a entretenu tout au long de sa vie une abondante correspondance.

La poétique de Baudelaire
- Il parle de sujets jamais abordés auparavant "extraire la beauté du mal", observe le
côté obscur de la réalité; ou des sentiments douloureux (remords, mélancolie et
solitude);
- Il est considéré un poète de la sensibilité moderne, mais les contemporains l’ont
accusé et jugé pour outrage à la morale ;
- Il montre un monde fascinant et mystérieux, caché à la réalité quotidienne;
- Recherche du vrai sens des choses;
- Le lexique est innovant avec le mélange de différents styles linguistiques.

Personage complexe
Il représente les contradictions du siècle: il est romantique, parnassien, réaliste mais, en
même temps, il est un grand précurseur du symbolisme (il fonde toutes les influences de
son siècle).
C’est un auteur complexe.
- Coté symboliste: l’auteur doit déchiffrer la nature, la nature qui est pleine de symboles.
L’artiste peut déchiffrer les mystère de la nature car il est supérieur. Pour la déchiffrer on
doit utiliser l’imagination;
- Coté des parnassiens: pour le culte de la forme et pour l’exaltation de la beauté;
- Coté réaliste: pour certains représentations de la ville de Paris;
- Coté romantique (décadent): pour la vision pessimiste de la société et pour la critique à la
société, la révolte contre la société.
Il voit le monde dominé par la recherche du profit, de l’argent. L’artiste est marginalisé;
seulement l’artiste peut découvrir la beauté et déchiffrer les symboles.
Pour lui la beauté est marqué par la souffrance, la douleur; il n’y a pas de beauté sans
douleur.
L'homme est partagé entre deux tendances:
1- vers le bien, c’est-à-dire l’inspiration à l’idéal, à la vertu; 2- vers le mal, le crime, la
corruption
Le conflit de Baudelaire: le dualisme qui est au centre de ses oeuvres
Horreur - Extase
Fleur - Mal
Spleen - Idéal
Spleen: angoisse et mélancolie, le mal de vivre

Les Fleurs du mal

Les Fleurs du mal est l’œuvre qui se démarque de ses contemporains et ouvre la voie à la
poésie moderne.
C’est une liste des illusions perdues d’un homme qui ne trouve nulle part la perfection
idéale qui l’appelle irrésistiblement, de là vient l’ennui qu’est l’angoisse existentielle
(spleen) qui rende la vie insupportable ainsi il se perd dans un labyrinthe de tentations, de
souffrances et de laideurs. Le titre du recueil révèle la tentative de Baudelaire qui voulait
extraire la beauté du mal.
En 1857, il publie 100 pièces dont le recueil fait l’objet d’un procès pour outrage à la morale
publique et aux bonnes mœurs.
Une seconde édition augmentée de 35 poèmes nouveaux (et d'une section inédite : Tableaux
parisiens) est publiée en 1861. L'édition définitive des Fleurs du Mal a été publiée en 1868,
après la mort de Charles Baudelaire.
Le recueil est divisé en six sections: Spleen et idéal, Tableaux parisiens, le vin, Les Fleurs
du mal, La Révolte et La Mort.
- Dans Spleen et Idéal le poète met en scène cette tension entre une aspiration à
l'élévation spirituelle et morale de l'homme et la paralysie angoissée qui résulte du
dégoût pour le monde qui l'entoure. Face à l'impossibilité de faire perdurer l'élan
salvateur vers la beauté et le bonheur, le poète plonge dans l'ennui et le désespoir
les plus noirs.

- Dans la section suivante, Tableaux Parisiens, la ville moderne, Paris, devient le


théâtre où s'expriment les élans vitaux du poète, face à l'activité de la cité, mais
aussi toute sa désolation.

- La ville est l'univers du progrès, du mouvement, de l'artifice des lumières, mais c'est
aussi un monde de décadence, de vice, de mélancolie et de solitude.

- Dans les sections Le Vin puis Les Fleurs du mal, le poète cherche une échappatoire
dans les <<paradis artificiels>> : l'ivresse, les drogues, la débauche.

- Dans la section La Révolte, le poète invoque le Diable, sans pour autant


s'abandonner totalement au mal.

- C'est dans La Mort que le poète pense trouver le repos, ultime expédient de cette
descente aux enfers.

La spleen et idéal est la plus importante partie qui marque la division entre la vie
matérielle et le monde supérieur où le poète est le seul que peut justifier l'existence.
L'art seul peut entrevoir derrière les brumes du quotidien et à travers l'inspiration de la
beauté, vénération, cette dimension spirituelle.
Baudelaire expose une nouvelle conception de la beauté et de l’esthétique poétique.
Le poète ne nie pas le laid ou le banal dans ses œuvres, mais il expose ces concepts à
travers des images raffinées et un lexique articulé et précieux. L’art est supérieur à la
nature car il se reflète comme idéal de beauté.
La modernité de Baudelaire s'exprime dans la vision qu'il nous offre de la ville, théâtre de
changements.
Baudalaire apprécie la traduction littéraire classique de son temps, en particulier l’usage du
sonnet et du vers alexandrin.
Les vers de ses compositions dégagent musicalité et harmonie.
Le poète utilise la théorie des correspondances dans ses compositions:

- les correspondances verticales suivent l’idéalisme platonique, c’est-à-dire un monde


invisible supérieur accessible au poète à travers les symboles que possède le monde visible.
-les correspondances horizontales se manifestent à travers la fusion des sens: le poète
exprime ses sentiments au lecteur à travers les synesthésies.
Baudelaire inspirera les symbolistes qui poursuivront la recherche d’un langage poétique
toujours plus symbolique, tandis que les décadents s’inspirent de sa vision désenchantée de
la réalité.

N.B.

Décadents et symbolistes son semblable:


- Les décadents sont caractérisé par le pessimisme, la révolte contre la société, pour
échapper cherchent les plaisirs matériels, cherchent la beauté, un monde artificiel. Le
décadent classique est le dandy et ils se considèrent supérieurs par rapport aux masses;
- Les symbolistes sont tous décadents mais pas tous les décadents sont symbolistes.

Le Spleen
Baudelaire décrit Paris dans ses aspects négatifs et de ses marginaux, c'est le lieu où se joue
le drame de l'homme moderne. Baudelaire entend parler du monde moderne. Il s'intéresse
à tout ce qui est nouveau. Il utilise la ville de Paris comme source première. Il veut capter
ce qu'il y a d'éternel et d'essentiel dans la ville. Il veut montrer la beauté derrière les scènes
quotidiennes. Il n'a pas peur non plus d'utiliser des scènes terribles, de parler de pauvreté,
des bas-fonds de Paris.
Dans cette œuvre, chaque poème correspond à un tableau, une rêverie, un portrait ou une
anecdote. Le but de Baudelaire est, dans chaque texte, de saisir la beauté fugace, éphémère
et d'approcher une vérité. Baudelaire est fasciné par les individus qui incarnent la solitude
dans la multitude.
L’expression “le mauvais vitrier” désigne le sentiment de marginalisation de ces poètes, qui
1- se sentent exclus de leur société contemporaine pour deux raisons:
2- ils vivent en marge des codes sociaux et moraux de leur époque ;
ils sont considérés comme des alcooliques et des toxicomanes; (des poètes maudits)
C'est une sorte de courte nouvelle dans laquelle le poète a une réflexion sur la nature
humaine : la contemplation peut conduire à des actes de violence. Le vitrier, d'une part
symbolise l'homme inscrit dans la vie économique et sociale (il vend les vitres) et donc dans
la ville , il est opposé à l'activité poétique et au poète lui- même.
La violence verbale et physique est utilisée pour atteindre le plaisir, pour combattre l’ennui
du quotidien; même s’il signifie se mettre en danger.