Vous êtes sur la page 1sur 2

n° 24

Pic de B 2010-2011
mercredi
16 février
2011

En partenariat avec
franchi ? Le Réseau des GROG est
membre des réseaux
européens
EISN
EuroFlu
Fluresp
l’Institut de Veille Sanitaire I-Move
L’épidémie de grippe B a probablement atteint son pic, tandis que celle de grippe
A(H1N1)2009 régresse. Plus de 7 millions de personnes ont déjà été touchées.
Où en est la recherche Les données transmises par les médecins vigies
sur le « vaccin antigrippal universel » ? GROG permettent d’estimer que la semaine
Cet axe de recherche est exploré depuis de nombreuses dernière, en médecine et en pédiatrie :
années mais le problème à résoudre est double : d’une part, - les Infections Respiratoires Aiguës (IRA) ont tou-
il faut trouver, dans le virus grippal ou à sa surface, une ché 1.483.000 patients,
protéine stable, commune à tous les virus grippaux malgré - parmi ces IRA, les formes très fébriles (39°C et +)
ses nombreuses mutations. Il faut d’autre part qu’une vac- appelées « grippes cliniques » ont représenté
cination provoque une immunité durable. Malgré quelques 451.000 cas.
progrès encourageants, aucun de ces deux problèmes n’est Les prélèvements rhinopharyngés effectués par les
résolu. Une des pistes prometteuses porte sur 2 protéines médecins vigies ont été positifs pour la grippe dans
internes des virus de grippe A, la nucléoprotéine NP et la 48% des cas (grippe A : 22%, grippe B : 26%).
protéine de matrice M1. Un vaccin prototype a été préparé On peut donc estimer que, la semaine dernière, la
à partir d’un virus modifié de la vaccine souche Ankara grippe a touché 710.000 patients, un chiffre légère-
(MVA) capable de produire simultanément ces 2 protéines ment en baisse par rapport à la semaine précédente
(vaccin « MVA-NP + M1 »). Des tests d’immunisation ont (860.000 patients atteints). Au total, depuis le dé-
été menés avec succès chez moins d’une dizaine de volon- but de la saison, 7 millions de personnes ont été
taires sains. Ce résultat encourageant doit être considéré atteintes par la grippe et ont consulté un généra-
avec prudence : il ne s’agit que d’un résultat très prélimi- liste ou un pédiatre.
naire (« phase 1 ») et, même si ce vaccin finit par arriver Les comparaisons régionales montrent que l’épidé-
sur le marché dans quelques années, il ne protégera que mie de grippe A régresse dans toutes les régions,
contre les virus grippaux A. Par ailleurs, il faut savoir si tandis que l’épidémie de grippe B semble avoir at-
l’immunité obtenue est durable. Enfin, les virus grippaux teint son pic ; elle ne progresse plus qu’en
sont si imprévisibles que rien ne dit que des protéines Bourgogne et dans le Centre. Dans le Nord-Pas-de-
considérées comme stables aujourd’hui vont le rester. Calais, on note une légère reprise épidémique après
Source : Berthoud K et al. Potent CD8+ T-cell immunogenicity in humans of a une brève tendance à la baisse.
novel heterosubtypic influenza A vaccine, MVA-NP+M1. Selon le réseau hospitalier animé par l’InVS, la
Clin Inf Dis, 2011 Jan 52(1):1-7
létalité des cas graves hospitalisés en réanima-
tion est de 14%.
Infections Respiratoires Aiguës (IRA) et cas de grippe Par ailleurs, l’incidence des bronchiolites liées au
ayant motivé une consultation VRS est en baisse.
en médecine générale ou en pédiatrie Enfin, les médecins des GROG signalent des cas de
Estimation GROG saison 2010-2011
Sources : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae,
gastro-entérite, varicelle, mégalérythème, pneumo-
laboratoires de virologie vigies GROG pathie, scarlatine et otite de l’adulte.
1 800 000 A noter : début de l’apparition des pollens, notam-
1 600 000 ment ceux du cyprès dans le sud de la France.
estimation du nombre de cas

1 400 000
Incidence des IRA et de la grippe
1 200 000 Estimation GROG
1 000 000 Semaine 2011-06 du 7 au 13 février 2011
800 000 Classe d’âge IRA grippe
600 000
0 - 4 ans 312.000 114.000
400 000
200 000 5 - 14 ans 422.000 238.000
0 15 - 64 ans 668.000 324.000
42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 1 2 3 4 5 6
semaine 65 ans et + 81.000 35.000
grippe IRA Tous âges 1.483.000 711.000
Infections Respiratoires Aiguës (IRA) en médecine générale Situation épidémiologique de la grippe
Saison 2010-2011 en France métropolitaine
Comparaison avec les minima et maxima observés
entre octobre 1991 et avril 2010
40
Source : Réseau des GROG
35

30
IRA/acte (%), MG

25

20

15

10

0
36 38 40 42 44 46 48 50 52 2 4 6 8 10 12 14

Semaine

SOS
Activité des médecins généralistes Activité des pédiatres OCP médecins IRA
Tests rapides
(325 sur 436) bronch (91 sur 123) bronch activité SMOG TRS Géronto
Données GROG actes/j % IRA/a % AT/a particip <2 ans* actes/j % IRA/a particip <2 ans* en b.100 % IRA/c.* pos/prel pos/prel
Basse-Normandie 26 14% 5% 71% 31 32% 75% 69 130
cliniques
Bretagne 23 16% 7% 86% 26 21% 60% 67 151 2/4
Centre 25 20% 6% 69% stable 26 19% 60% en hausse 94 138 1,6
Haute-Normandie 37 14% 7% 60% 21 17% 40% 43 115
Pays-de-la-Loire 27 21% 8% 77% 21 18% 50% 79 127 3/6 0/2
Ile-de-France 24 13% 9% 68% stable 24 20% 85% en baisse 77 114 1,7 11/15
Alsace 24 19% 8% 75% 28 28% 90% 109 133
Semaine 2011/6 Bourgogne 29 23% 5% 71% 106 145
du 07 févr 2011 Champagne-Ardenne 30 20% 6% 56% 26 20% 67% 84 144
au 13 févr 2011 Franche-Comté 26 17% 7% 59% stable en hausse 106 149 1,4
Lorraine 27 20% 6% 89% 31 21% 75% 57 164 3/4
Nord-Pas-de-Calais 26 14% 5% 90% 84 91 1/5
Picardie 27 17% 7% 82% 105 124
Auvergne 24 21% 4% 40% 25 19% 50% 81 166
Source : Lang.-Roussillon 29 31% 6% 50% 56 124 7/17
en baisse en baisse 0,8
Réseau des PACA 24 20% 6% 62% 27 41% 88% 67 141 6/19
GROG Rhône-Alpes 27 22% 7% 89% 25 30% 88% 71 133 27/43 0/1
Aquitaine 24 22% 7% 67% 28 14% 33% 125 141 6/10
Limousin 93 142
stable en baisse 1,0
Midi-Pyrénées 24 20% 6% 83% 31 29% 63% 94 135 1/1
*Données concernant le
Poitou-Charentes 27 22% 7% 76% 169 148
niveau interrégional
France 26 19% 7% 75% 26 27% 74% 87 129 1,4 67/124 0/3

Confirmations Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie
Virologiques infectieux Détections infectieux Détections infectieux Détections

Semaine 2011/05 Grippe A(H1N1) 223 0 Para-influenza 11 0 Chlamydia 0 5


du 31 janv au 6 fév
2011 Grippe A(H3N2) 17 0 Métapneumovirus 64 - Mycopl. Pneu 1 8
Sources : Grippe A non typée 228 23 Rhinovirus 54 - Fièvre Q 0 3
47 laboratoires de
virologie et CNR des
virus influenzae
Grippe B 329 0 Adénovirus 25 0 Bocavirus 1 0
Régions Nord et Sud
VRS 562 0 Entérovirus 15 0

Bulletin rédigé par Jean Marie Cohen, Anne Mosnier, Isabelle Daviaud, Marion Quesne, Marie Forestier, Françoise Barat et Tan Tai Bui avec
l’aide de Jean-Louis Bensoussan, Martine Valette, Sylvie van der Werf, Dominique Rousset, Bruno Lina, Vincent Enouf, Pierre Pothier, Emma-
nuel Debost, Marcel Ruetsch, Hervé Berche, Marie-Claire Servais, Sylvie Laganier et des membres du Réseau des GROG et des réseaux RENAL,
EISN, Euroflu, Fluresp et I-Move.

Réseau des GROG France 2010-2011


Financement : Institut de Veille Sanitaire, Laboratoires Sanofi Pasteur MSD, Laboratoire Abbott Products SAS, Laboratoire Roche, Laboratoire Argène,
Laboratoire GSK. L’association Réseau des GROG est financée à 78% par des fonds provenant d’organismes publics.
Autres partenariats : Institut Pasteur, Service de Santé des Armées, SCHS Mairie de St Etienne, Service médical PSA Citroën Rennes, EDF-GDF,
OCP-Répartition, SOS Médecins France, MEDI’call Concept, Association Médecins de Montagne, DomusVi, RENAL, Open Rome.
Responsabilité scientifique : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae Régions Nord (Institut Pasteur-Paris) et Sud (HCL-Lyon), virologie CHU Dijon.
Coordination nationale : Réseau des GROG avec l’aide d’Open Rome, 67 rue du Poteau, 75018 Paris.
Tél: 01.56.55.51.68 Fax: 01.56.55.51.52 E-mail: grog@grog.org Site Web http://www.grog.org
Bulletin national du Réseau des GROG 2 n° 24 - mercredi 16 février 2011