Vous êtes sur la page 1sur 2

Fin n° 27

2010-2011
mercredi
9 mars

d’épidémie 2011

Le Réseau des GROG est


membre des réseaux
européens
EISN
En partenariat avec EuroFlu
l’Institut de Veille Sanitaire Fluresp
I-Move

L’activité grippale est revenue à des valeurs pré-épidémiques au plan national et dans toutes les
régions françaises, mais les virus grippaux sont toujours présents en France métropolitaine.
L’épidémie de bronchiolite à VRS a amorcé sa décroissance.

VRS : une épidémie plutôt intense et prolongée Les indicateurs d’activité sanitaire relevés par les vigies
GROG sont revenus à des valeurs pré-épidémiques dans
Le VRS est toujours actif en France. Les cas de bron- toutes les régions françaises. L’activité des IRA, comme
chiolite du jeune enfant déclarés par les médecins celle de la grippe, est en nette régression.
vigies GROG restent fréquents. Cependant, l’épidé- Cette semaine, les vigies GROG signalent encore une
mie semble avoir enfin amorcé sa décroissance. myosite grippale chez une petite fille (Rhône-Alpes) et
Fidèle à sa chronologie habituelle, l’épidémie de bron- des cas de pneumopathie dans plusieurs régions (Alsace,
chiolite à VRS s’est installée à partir du mois de Bourgogne, Ile-de-France).
novembre, d’abord au nord de la Loire. L’épidémie Les détections et isolements de virus grippaux restent
s’est ensuite étendue, avec le décalage nord-sud régu- fréquents mais en baisse régulière. Cette baisse est plus
lièrement décrit pour la circulation de ce virus et qui particulièrement marquée pour le virus grippal B qui cir-
semble cette année encore plus net. culait de façon majoritaire depuis le début du mois de
La comparaison avec les épidémies des précédentes février. Au cours des deux dernières semaines de février,
saisons montre que : dans les prélèvements GROG, le taux de positif est ainsi
- après un pic épidémique au moment du changement passé de 26% à 17% pour la grippe B et de 15% à 12%
d’année, la circulation du VRS est restée en plateau pour la grippe A.
élevé jusqu’au début du mois de mars ; En pratique
- l’intensité épidémique au pic était classique mais la La grippe s’éloigne peu à peu mais la surveillance active
circulation du virus est ensuite restée intense de façon de la grippe se poursuit, comme chaque année, jusqu’à la
prolongée ; mi-avril (semaine 15 du 11 au 17 avril 2011).
- pour rappel, en 2009-2010, l’épidémie de VRS avait Jusqu’à cette date, il est très important :
été inhabituellement tardive, très probablement - de continuer à communiquer chaque lundi vos chif-
« repoussée » et décalée par la circulation préalable du fres d’activité médicale,
virus grippal pandémique. - de poursuivre le suivi virologique des virus grippaux de
fin de saison en continuant à faire des prélèvements.
Détections et isolements de VRS en ville et à l’hôpital
France, saison 2010-2011 Infections Respiratoires Aiguës (IRA) et cas de grippe
Comparaison aux 3 saisons précédentes ayant motivé une consultation
Sources : Rénal, CNR des virus influenzae, en médecine générale ou en pédiatrie
laboratoires de virologie vigies GROG, Réseau des GROG Estimation GROG saison 2010-2011
800 Sources : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae,
2007-2008 laboratoires de virologie vigies GROG
700
1 800 000
2008-2009
estimation du nombre de cas
Détections et isolements de VRS

2009-2010 1 600 000


600
2010-2011 1 400 000
500 1 200 000

400
1 000 000
800 000
300
600 000
200 400 000

100
200 000
0
0 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 1 2 3 4 5 6 7 8 9
40 42 44 46 48 50 52 3 5 7 9 11 13 15 semaine
semaine grippe IRA
Infections Respiratoires Aiguës (IRA) en médecine générale Situation épidémiologique de la grippe
Saison 2010-2011 en France métropolitaine
Comparaison avec les minima et maxima observés
40 entre octobre 1991 et avril 2010
Source : Réseau des GROG
35

30
IRA/acte (%), MG

25

20

15

10

0
36 38 40 42 44 46 48 50 52 2 4 6 8 10 12 14

Semaine

SOS
Activité des médecins généralistes Activité des pédiatres OCP médecins IRA
Tests rapides
(253 sur 430) bronch (67 sur 124) bronch activité SMOG TRS Géronto
Données GROG actes/j % IRA/a % AT/a particip <2 ans* actes/j % IRA/a particip <2 ans* en b.100 % IRA/c.* pos/prel pos/prel
Basse-Normandie 25 12% 3% 67% 23 21% 25% 58 103
cliniques
Bretagne 20 14% 5% 50% 23 11% 40% 123 109 0/1
Centre 25 14% 7% 31% en hausse 25 7% 60% stable 79 112 0,5
Haute-Normandie 34 10% 6% 60% 20 8% 40% 34 100
Pays-de-la-Loire 24 13% 5% 46% 26 6% 50% 62 104 0/3
Ile-de-France 21 9% 7% 56% en baisse 20 15% 77% stable 85 97 0,0 0/3 0/1
Alsace 23 10% 4% 69% 24 19% 67% 61 108 0/2
Semaine 2011/9 Bourgogne 23 11% 3% 44% 82 103
du 28 févr 2011 Champagne-Ardenne 24 8% 6% 75% 30 11% 33% 102 116
au 06 mars 2011 Franche-Comté 20 9% 8% 56% en baisse en baisse 114 115 1,4 1/2
Lorraine 24 15% 2% 79% 24 15% 25% 69 114 0/4
Nord-Pas-de-Calais 27 10% 4% 80% 84 84 1/1
Picardie 24 11% 5% 64% 64 102
Auvergne 26 15% 3% 10% 22 15% 17% 87 128
Source : Lang.-Roussillon 27 16% 3% 50% 61 114 0/1
en hausse en baisse 1,4
Réseau des PACA 22 17% 4% 50% 23 31% 44% 118 114
GROG Rhône-Alpes 25 11% 4% 70% 22 19% 72% 66 111 4/11
Aquitaine 21 9% 4% 80% 25 7% 67% 85 103 0/2 0/2
Limousin 77 110
en hausse en baisse 0,0
Midi-Pyrénées 24 13% 5% 66% 28 20% 50% 63 105 0/1
*Données concernant le
Poitou-Charentes 22 14% 4% 65% 116 110
niveau interrégional
France 23 12% 5% 59% 23 17% 54% 80 104 1,0 5/29 1/5

Confirmations Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie
Virologiques infectieux Détections infectieux Détections infectieux Détections

Semaine 2011/08 Grippe A(H1N1) 85 0 Para-influenza 17 0 Chlamydia 0 2


du 21 au 27 fév 2011
Grippe A(H3N2) 6 0 Métapneumovirus 66 - Mycopl. Pneu 1 12
Sources :
46 laboratoires de Grippe A non typée 116 13 Rhinovirus 78 - Fièvre Q 0 1
virologie et CNR des
virus influenzae
Régions Nord et Sud
Grippe B 170 9 Adénovirus 25 2 Bocavirus 2 0
VRS 330 5 Entérovirus 8 0

Bulletin rédigé par Jean Marie Cohen, Anne Mosnier, Isabelle Daviaud, Marion Quesne, Marie Forestier, Françoise Barat et Tan Tai Bui avec
l’aide de Jean-Louis Bensoussan, Martine Valette, Sylvie van der Werf, Dominique Rousset, Bruno Lina, Vincent Enouf, Pierre Pothier, Emma-
nuel Debost, Marcel Ruetsch, Hervé Berche, Marie-Claire Servais, Sylvie Laganier et des membres du Réseau des GROG et des réseaux RENAL,
EISN, Euroflu, Fluresp et I-Move.

Réseau des GROG France 2010-2011


Financement : Institut de Veille Sanitaire, Laboratoires Sanofi Pasteur MSD, Laboratoire Abbott Products SAS, Laboratoire Roche, Laboratoire Argène,
Laboratoire GSK. L’association Réseau des GROG est financée à 78% par des fonds provenant d’organismes publics.
Autres partenariats : Institut Pasteur, Service de Santé des Armées, SCHS Mairie de St Etienne, Service médical PSA Citroën Rennes, EDF-GDF,
OCP-Répartition, SOS Médecins France, MEDI’call Concept, Association Médecins de Montagne, DomusVi Dolcéa, RENAL, Open Rome.
Responsabilité scientifique : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae Régions Nord (Institut Pasteur-Paris) et Sud (HCL-Lyon), virologie CHU Dijon.
Coordination nationale : Réseau des GROG avec l’aide d’Open Rome, 67 rue du Poteau, 75018 Paris.
Tél: 01.56.55.51.68 Fax: 01.56.55.51.52 E-mail: grog@grog.org Site Web http://www.grog.org
Bulletin national du Réseau des GROG 2 n° 27- mercredi 9 mars 2011