Vous êtes sur la page 1sur 25

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Sousse

THERMIQUE DES OUTILLAGES


EN PLASTURGIE

Master «Plasturgie & Matériaux Composites »


Janvier 2019

1 Henda BEN SALAH


Maitre Technologue

hendabs@yahoo.fr
Chap.1 Modes de transfert thermique

1. Grandeurs physiques fondamentales


en thermique

2. Modes de transfert de chaleur


Chaleur/Travail/Energie
3

Le travail mécanique W est une grandeur scalaire exprimée en Joule.


v2
x2
W   F dx    P dv
x1
v1

La chaleur est une forme particulière de travail, qui correspond au


déplacement des particules élémentaires constituant la matière.
Le premier Principe de la Thermodynamique exprime la conservation de
l’énergie.
Variation de l’énergie interne = Variation des énergie échangées
∆U = W + Q
Pour un cycle : ∆Ucycle = 0  W = - Q
Travail, Chaleur et Energie sont trois grandeurs équivalentes s'exprimant en
Joule  L'énergie conçue comme du W et/ou de la chaleur emmagasinée.
Expérience de James Joule (1843)
4
Chaleur
5

La chaleur est la forme


d'énergie liée à l'agitation
(vibration) aléatoire des
molécules constituant la
matière.
Agitation = f(Température)
6

Basse température Haute température


Température / Echelle Celsius
7

T : Grandeur physique qui décrit l'état thermique d'un corps.


C'est une mesure de l'énergie cinétique moyenne des constituants
élémentaires d’un corps.
L'unité légale de la température (S.I) est le KELVIN de symbole ‘K’

t (en °C) = T (en °K) - 273,15


Chaleur et température
8

On chauffe
donc
la température augmente!!

Il faut 4180 J (1000 cal) pour échauffer 1Kg d’eau de 1°K.


Il faut 540 J (130 cal) pour échauffer 1Kg de fonte de 1°K.
Ces valeurs sont les chaleurs massiques des corps ou capacités
thermiques massiques. On la note C, elle s'exprime en J/kg.K
La masse ainsi chauffée constitue une capacité thermique : c’est un
réservoir d’énergie.
Capacité thermique massique
9

La capacité thermique massique d'une substance est la quantité de


chaleur nécessaire pour élever de 1°K la température d'une masse de
1 kg de cette substance. Elle s'exprime en J.kg-1.K-1
Pour l'eau à l’état liquide : ceau = 4180 J/kg.K = 1000 Cal/Kg.K
Quantité de chaleur
10

On apporte une quantité de chaleur ∆Q (J) à un corps solide de


masse m (Kg) et de capacité thermique massique cp (J/Kg.K).

L’accroissement de la chaleur contenue dans le corps est


responsable d’une élévation de température ∆T (°C ou °K)
(La température peut être exprimée en °C ou °K puisque il s’agit
d’une différence)

∆Q = m cp ∆T
Enthalpie/Chaleur latente
11

On chauffe mais la température n’augmente pas !!!!

Une variation de chaleur n’entraîne pas nécessairement une


variation de température s’il y a changement de phase (changement
d’état).
C’est la Chaleur latente ou Enthalpie (∆H) de changement d’état.

∆Q = m ∆H

∆H est exprimée en (J/Kg)


Enthalpie/Chaleur latente
12

La vaporisation est une opération qui exige une fourniture


d'énergie au liquide.
La condensation est une opération qui correspond à une libération
de chaleur par la vapeur qui se condense.
Pour les opérations inverses, les chaleurs latentes sont égales en
valeur absolue.
Enthalpie/Chaleur latente
13

Pendant le changement d'état, la


température reste constante (palier)
bien que la quantité chaleur fournie
augmente.

En effet, chaque kg de matière


solide nécessite pour sa fusion une
quantité d'énergie L.

L : Chaleur latente de fusion (J/kg)


Flux de chaleur
14

C’est la quantité de chaleur transférée par unité de temps :

Un flux de chaleur s'exprime donc en


(J/s) ≡ Watt
C'est une puissance
Densité de flux de chaleur : exprime la
quantité d'énergie transmise chaque seconde
par unité de surface (W/m²).
Flux de chaleur
15

La chaleur coule naturellement du chaud vers le froid.

Le transfert de chaleur entre deux corps de températures


différentes s'effectue toujours de la température la plus élevée à
la température la plus faible.
Transfert thermique
16

La différence de température est la force motrice


du transfert de chaleur
Flux de chaleur
17

Noter l'analogie avec la


mécanique des fluides :
Un débit fluide est un flux de
matière (kg ou m3) par seconde.
Pour obtenir un débit d'un fluide,
il faut une force motrice qui
s'obtient par une différence de
pression.
Différences de pression et
différence de températures sont
équivalentes : Ce sont des
différences de potentiel moteur.
Modes de transfert de chaleur
18

T1 > T2 Ф
∅ = 𝑄 : Puissance thermique échangée T1 T2
entre les deux corps en Watt
Transfert thermique : échange de chaleur du corps chaud vers le corps froid.

La chaleur échangée est d’autant plus


importante que l’écart de température
est grand.
Les trois modes de transfert de chaleur :
 Conduction
 Convection
 Rayonnement
Modes de transfert de chaleur
19

Conduction : transfert de l'agitation


par chocs intermoléculaires.

Convection : transport de matière


entre zones chaude et froide.

Rayonnement : émission-absorption
de rayonnement électromagnétique.
Conduction
20

Si on chauffe une barre métallique à une extrémité, la chaleur se


déplace à l'autre extrémité.
Les particules vibrent, ces vibrations font vibrer les particules
adjacentes, et ainsi de suite, les vibrations sont transmises le long
du métal et est donc la chaleur.
La conduction est la transmission de proche en proche de l'agitation
moléculaire par chocs entre molécules;
C’est un transfert d’énergie par transmission microscopique
(de proche en proche) de l’agitation thermique.
Cette propagation se fait de molécules à molécules sans qu’il y a
mouvement du milieu.
Conduction - loi de Fourier
21
En régime permanent, on considère deux plans parallèles pris dans une
masse solide de conductivité thermique λ [W/mK], de températures
respectivement T1 et T2 (supposées constantes dans un même plan).

dx

dT
   .S .
dx
Convection
22

C'est le transfert de chaleur par des


courants de fluides, liquides ou
gazeux.
Ce phénomène peut se développer
naturellement, les différences de
potentiel motrices étant des
différences de densités : c'est la
CONVECTION NATURELLE.
On peut aussi le générer
mécaniquement à l'aide de pompes
ou de ventilateurs: c'est la
CONVECTION FORCEE.
Convection – Loi de Newton
23

  h . S . (Tp  T )

Φ : Flux de chaleur transmis par convection (W)


h : Coefficient de transfert de chaleur par convection (W. m-2.K-1)
Tp : Température de surface du solide (°C ou °K)
T∞ : Température du fluide loin de la surface du solide (°C ou°K)
S : Surface de contact solide/fluide (m2)
Rayonnement
24
Il n'y a pas de particules entre le soleil et la terre,
on ne peut pas avoir donc un échange ni par
conduction ni par convection.
Comment l'énergie thermique est transmise alors?

?
Rayonnement : C’est l’émission par un corps énergétique, par sa
surface, sous forme d’ondes électromagnétiques, qui appartiennent
au domaines de l’IR et du visibles.
Inversement, quand un corps reçoit un rayonnement, il en absorbe
une partie qui se transforme en chaleur.
Rayonnement : Loi de Stéphan-Boltzmann
25

   .  .S . (T  T )
4
p
4

Φ : Flux de chaleur transmis par rayonnement (W)


σ : Constante de Stephan (5,67.10-8 W.m-2.K-4)
ε : Emissivité du milieu 0 < ε ≤1 ; ε = 1 pour le vide
Tp : Température de la surface (K)
T∞ : Température du milieu environnant la surface (K)
S : Surface du corps rayonnant (m2)