Vous êtes sur la page 1sur 4

Entre les soussignés

M. GNAN MOMINET, de nationalité ivoirienne, né le …/…/…… à …………….


…, titulaire de la CNI n° C………….….………, demeurant à
……………………….., répondant aux numéros 05 25 95 15 / 08 90 91 19
D’une part
Appelé dans tout ce qui suit l’apporteur d’affaires
Et la HIGHER INTERNATIONAL GROUP (HIG), dont le siège social est situé à
Bingerville BP 168, représentée par M. GBALA LAUBEAUX SYLVAIN
demeurant à Bingerville titulaire de la CNI n° C………….…………. ou du
passeport n°………………………… .
D’autre part
Appelé dans tout ce qui suit le bénéficiaire

EXPOSE DES MOTIFS

M. GNAN MOMINET a pour activités la recherche de financement, pour les


opérateurs économiques ou des entreprises.

Dans cette optique M. GNAN MOMINET s’est rapproché de  M. GBALA


LAUBEAUX SYLVAIN pour apporter l’information de la possibilité de lever de
fonds afin de financer sa structure.

Ceci étant il est convenu et arrêté ce qui suit :

ARTICLE 1 : Objet

Le présent contrat a pour objet de déterminer et de définir les conditions et


modalités en vertu desquelles M. GNAN MOMINET apporteur d’affaires pour
le compte de M. GBALA LAUBEAUX SYLVAIN se met en rapport d’affaires.

ARTICLE 2 : Nature des relations contractuelles

Les parties sont des professionnelles indépendants l’un de l’autre qui agiront
toujours comme tel. Les présentes ne constituent en aucun cas un contrat
de travail.

Les parties souhaitent établir entre elles une relation protégeant leurs
intérêts pour un bénéfice mutuel,

Les parties souhaitent préserver avec effet immédiat le caractère confidentiel


de toutes les informations, les contrats et les détails relatifs à un projet de
transaction entre eux,
4
Chaque partie désire assurer la confidentialité de ses ressources et
informations sur le long terme ainsi que le non-contournement intentionnel
de ses transactions commerciales,

ARTICLE 3 : Du non contournement

Chaque partie s’engage à éviter toute manœuvre qui aurait pour but, soit
directement, soit indirectement, de priver l’autre PARTIE de droits,
honoraires, bénéfices qui pourraient lui être dus dans le cadre de l'exécution
des présentes. Chaque PARTIE s'engage, notamment, sous peine de sa mise
en cause pour abus de confiance, à ne pas tenter de contourner l’autre
partie ni d'utiliser les renseignements confidentiels, comme définis aux
articles précédents, pour chercher à tirer parti par quelque moyen que ce
soit d’une information communiquée, comme par exemple s’approprier seul
ou avec des tiers de tout ou partie des stratégies, rapports, études et
renseignements techniques, idées énoncées ou encore contacter
directement, sans accord préalable, un contact de l’autre PARTIE.

Chacune des PARTIES accepte et comprend que toute action ouverte ou


cachée de contournement vis-à-vis de l’autre partie, directement ou
indirectement, individuellement ou par action comprenant des intervenants
tiers, constitue une violation de propriété, de confiance et de légalité grave.

En cas de contournement, la PARTIE contrevenante indemnisera l’autre


PARTIE de toutes les commissions, honoraires ou argent obtenus en
contrevenant à la CONVENTION. Toutes les dépenses, les coûts et frais
juridiques engagés pour recouvrer les recettes perdues seront à la charge du
contrevenant. La PARTIE contournée pourra demander en outre une
sanction pécuniaire d'égalité juridique maximale.

ARTICLE 4 : De la confidentialité

Les parties s’engagent à ne pas divulguer à des tiers, directement ou


indirectement, des renseignements liés à l’objet et/ou les termes de la
présente CONVENTION, ou liés au fait ou à la nature de leur activité
professionnelle respective, ou toute autre opération ou information
transactionnelles dans lequel les PARTIES sont ou peuvent être mises en
cause, sans l'autorisation préalable de l'autre PARTIE. Tout accord donné
prendra en compte les droits et commissions prévus entre les PARTIES et
toute correspondance ultérieure avec les partenaires visés engendrera la
transmission d’une copie automatique.
4
Les parties s’engagent à considérer comme strictement confidentiels les
informations et le matériel relatifs à la transaction objet de la présente
CONVENTION. Ces informations peuvent concerner notamment un ou
plusieurs éléments de la liste non limitative suivante : rapports, chiffres,
documents, contacts de l’entreprise, noms, identités, coordonnées bancaires
et autres informations d'identification de personnes ou d'entités concernées
par la transaction objet de la présente CONVENTION.

Par conséquent, tout document transmis par les mains, ou par le biais
d'équipement électronique via tout courtier, intermédiaire ou entité qui n'est
pas signataire de la présente CONVENTION soumettra le contrevenant à des
poursuites judiciaires.

ARTICLE 5 : Durée

Le présent Accord est valable pour une période minimale de 1 an,


renouvelable une fois à compter de la première date de signature.

ARTICLE 6 : Force majeur

Aucune des parties n’est tenue pour responsable vis-à-vis de l’autre partie
par suite de manquement ou retard dans l’exécution totale ou partielle de
l’une de ses obligations au titre de la présente convention, par suite
d’évènement découlant d’un cas de force majeur ; défini comme un
évènement extérieur, imprévisible et irrésistible au terme de l’article 1148 du
code civile.

ARTICLE 7 : Règles régissant le Contrat

Droit applicable et clause attributive de juridiction

Le Contrat est régi par le droit ivoirien. Il doit être appliqué et interprété
conformément à ce droit.

En cas de litige quelconque en relation avec ce Contrat, les Parties


s’engagent à régler en priorité, à l’amiable tout litige né de l’interprétation ou
de l’exécution du présent contrat. En cas de non conciliation, le tribunal de
commerce d’Abidjan sera compètent.

Ce Contrat, qui exprime l’intégralité de l’accord des Parties relativement à


son objet, annule et remplace tous précédents engagements, déclarations,
promesses ou accords intervenus entre elles en relation avec cet objet.
4
Si l’une quelconque des stipulations de ce Contrat est nulle, la stipulation
concernée ne sera pas appliquée mais les autres stipulations du Contrat
resteront en vigueur.

Les Parties feront leurs meilleurs efforts pour négocier de bonne foi et avec
diligence toute éventuelle modification du Contrat qui serait nécessaire,
particulièrement en application de dispositions légales ou réglementaires
impératives, ou d'une décision de justice ayant force de chose jugée.

En toute hypothèse, et notamment en cas d’application d’une règle


impérative, il doit être tenu compte autant que possible de l’esprit, de la
finalité et de l’effet utile du Contrat.

Le Contrat ne peut être modifié que d’un commun accord exprès, écrit et
préalable des Parties, auquel cas toutes éventuelles modifications ou
dérogations quelconques seront annexées au Contrat et en deviendront
partie intégrante.

***

Fait en trois (3) exemplaires originaux rédigés en langue française, chaque


Partie se voyant remettre un exemplaire original.

L'apporteur d’affaires

Pour : …………………………………………............

Nom : M. GNAN MOMINET

Qualité : ………………………………………………………...

Le …………………………………….

à   Bingerville

Pour : HIGHER INTERNATIONAL GROUP

Nom : M. GBALA LAUBEAUX SYLVAIN

Qualité : GERANT

Le 18 Mars 2020

À   Bingerville
4