Vous êtes sur la page 1sur 15

LES BIOCARBURANTS: PERSPECTIVES, RISQUES ET OPPORTUNITÉS

11
2. Biocarburants et agriculture –
un aperçu technique

La biomasse traditionnelle, notamment principale source d’énergie pour la plupart


le bois de feu, le charbon de bois et les de la population du monde qui vit dans des
déjections animales, reste une importante conditions d’extrême pauvreté, et elle sert
source d’énergie dans de nombreuses essentiellement à la cuisson des aliments. Des
régions du monde. La bioénergie est la technologies de conversions plus avancées et
efficaces permettent aujourd’hui d’obtenir
des biocarburants – solides, liquides ou
FIGURE 4 gazeux – à partir de matériaux comme le
Biocarburants – de la matière bois, les matières premières végétales et les
première à l’utilisation finale déchets. Le présent chapitre passe en revue
les biocarburants. Que sont-ils, quel est leur
potentiel, quelles sont leurs implications
RESSOURCES pour l’agriculture? Les biocarburants liquides
pour les transports dont l’emploi tend
Terres Nutriments
Eau Énergie à se généraliser rapidement, ont retenu
Main-d’oeuvre … particulièrement l’attention.
Semences

PRODUCTION
Types de biocarburants

Les biocarburants sont des vecteurs


MATIÈRES PREMIÈRES
d’énergie qui emmagasinent l’énergie tirée
de la biomasse2. L’éventail des sources de
Canne à sucre Huile de palme biomasse qui peuvent servir à produire de
Betterave à sucre Jatropha
la bioénergie sous une variété de formes
Maïs Panic
Blé Saule est large. Par exemple, les résidus de la
Colza ... transformation industrielle des aliments, des
TRANSFORMATION fibres et du bois; les cultures énergétiques,
les plantations à rotation rapide, et les
déchets du secteur agricole; les résidus
du secteur forestier, tous peuvent servir à
produire de l’électricité, de la chaleur, à
BIOCARBURANTS
cogénérer de la chaleur et de l’électricité
Éthanol Bagasse ainsi que d’autres formes de bioénergie.
Biodiesel Biogaz Les biocarburants sont également appelés
Bois de feu ... énergie renouvelable parce qu’ils sont de
Charbon de bois
l’énergie solaire sous une autre forme.
CONSOMMATION On peut classer les biocarburants en
fonction de leur origine et de leur type.
Ils peuvent provenir de déchets forestiers,
agricoles ou de produits de la pêche ou
UTILISATION FINALE de déchets municipaux ou encore de sous-
produits et déchets de l’agro-industrie,
Transport Électricité
des industries alimentaires et des services
Chauffage ...
2
Voir FAO (2004a) pour un aperçu de la terminologie
Source: FAO. relative aux biocarburants.
12 L A S I T UAT I O N M O N D I A L E D E L‘A L I M E N TAT I O N E T D E L‘AG R I C U LT U R E 2 0 0 8

FIGURE 5
Utilisations de la biomasse pour l’énergie

80% Utilisation résidentielle

18% Utilisation industrielle

2% Transport

Source: AIE, 2007.

ENCADRÉ 1
Autres types de biomasse pour la génération de chaleur, d’énergie et pour le transport

La biomasse pour la génération de chaleur une turbine laquelle entraîne à son tour
et d’énergie un alternateur produisant de l’électricité.
Différents types de biomasse sont utilisés La biomasse peut également être
comme combustibles pour produire compactée, par exemple en briquettes
de l’électricité et de la chaleur. Parmi de bois servant de combustible, et la
ceux-ci on a différents types de déchets, biomasse peut également être brûlée
comme les résidus agro-industriels, les avec du charbon dans la chaudière d’une
résidus de récolte laissés sur le champ, centrale conventionnelle pour produire
les déjections animales, les déchets de de la vapeur et de l’électricité. À l’heure
bois de l’industrie et de la sylviculture, les actuelle, cette dernière façon de combiner
déchets de l’industrie alimentaire et du les technologies renouvelables avec la
papier, les déchets municipaux solides, production conventionnelle d’électricité
les boues des systèmes d’épuration et les est la plus rentable parce que dans la
biogaz provenant de la fermentation de plupart des cas il est possible d’utiliser
déchets agricoles et organiques. On utilise l’infrastructure des centrales existantes
également des végétaux spécifiquement sans grandes modifications.
cultivés à cette fin, comme des cultures
pérennes à croissance rapide (eucalyptus, Les biogaz dans la production de chaleur
peupliers, saule) et des herbes (miscanthus et d’électricité et dans les transports
et panic érigé). Digestion anaérobie
Les procédés de production de La digestion anaérobie de déchets
l’électricité sont également variés. alimentaires ou animaux par des
Ceux qui utilisent la biomasse font bactéries dans un environnement privé
généralement intervenir le cycle de la d’oxygène libère des biogaz à forte
vapeur: la biomasse est brûlée dans une teneur en méthane et en dioxyde de
chaudière qui produit un flux de vapeur carbone pouvant servir à produire de
à haute pression activant des pales la chaleur ou de l’électricité dans un
aérodynamiques qui mettent en rotation moteur à combustion interne modifié.
LES BIOCARBURANTS: PERSPECTIVES, RISQUES ET OPPORTUNITÉS

13
alimentaires. Ils peuvent être solides, bois de gaz (biogaz, syngaz et hydrogène)
de feu, charbon de bois, briquettes de bois; peuvent servir dans un éventail
liquides, comme l’éthanol, le biodiesel et les d’applications plus large notamment
huiles de pyrolyse; gazeux comme les biogaz. dans les transports et les processus
On distingue également entre les industriels à température élevée.
biocarburants primaires (non transformés) et
secondaires (transformés):
• Les biocarburants primaires, comme Biocarburants liquides pour
le bois de feu, les copeaux et les le transport3
briquettes de bois, sont ceux où la
matière organique est utilisée dans En dépit du faible volume de la production
sa forme naturelle (telle qu’elle est totale de biocarburants liquides, la
récoltée). ils fournissent en général production de biocarburants liquides pour
le combustible servant directement le transport à partir essentiellement de
à cuire les aliments, à produire de la matières premières agricoles et alimentaires
chaleur ou de l’électricité dans des est le secteur qui a enregistré la croissance la
applications industrielle à petite et plus rapide de ces dernières années. Les plus
grande échelle. importants sont l’éthanol et le biodiesel.
• Les biocarburants secondaires sous
la forme de solides (par exemple, le
charbon de bois), liquides (l’éthanol, le 3
La présente section s’inspire de GBEP (2007, p. 2-10) et
biodiesel, les huiles biologiques, etc.) ou AIE (2004).

La conversion en méthane/biogaz des gaz naturel dans une turbine à gaz pour
déchets et déjections d’origine animale actionner un générateur électrique. Le
peut présenter des avantages intéressants biogaz obtenu par gazéification peut être
du point de vue de l’environnement et de filtré pour le débarrasser des composés
la santé. Le méthane est un gaz à effet chimiques non désirés puis utilisé dans
de serre dont le potentiel au regard du des centrales à rendement élevé à «cycle
réchauffement planétaire est de 22 à combiné» qui utilisent des turbines à gaz
24 fois plus puissant que celui du dioxyde et à vapeur pour produire de l’électricité.
de carbone. En piégeant et en utilisant le
méthane, on neutralise ses effets de gaz à Biogaz pour le transport
effet de serre. De plus, la chaleur produite Le biogaz non traité est impropre à
pendant le processus de biodigestion l’usage comme carburant pour le transport
tue les agents pathogènes présents dans en raison de sa faible teneur en méthane
le fumier et le processus livre un résidu (60-70 pour cent) et de sa forte
valorisé comme engrais. concentration en contaminants. Il peut
toutefois être traité pour être débarrassé
Gazéification du dioxyde de carbone, de l’eau et de
Moyennant un processus de gazéification, sulfures d’azote corrosifs, et pour être
la biomasse solide peut être convertie enrichi en méthane. Le biogaz traité
en un combustible gazeux ou biogaz. lorsqu’il est comprimé, a des propriétés
Le fonctionnement du gazéifieur est le similaires à celles du gaz naturel comprimé
suivant: la biomasse portée à température et peut alors servir de carburant pour le
élevée dans un milieu pauvre en transport.
oxygène est décomposée et libère un
gaz de synthèse inflammable riche en
énergie que l’on appelle «syngaz». Ce
gaz peut être brûlé dans une chaudière
conventionnelle ou utilisé à la place du Source: sur la base du GBEP, 2007.
14 L A S I T UAT I O N M O N D I A L E D E L‘A L I M E N TAT I O N E T D E L‘AG R I C U LT U R E 2 0 0 8

L’éthanol l’éthanol à l’essence, on réduit la teneur


Tout matériau dont la teneur en sucre en soufre des carburants et par conséquent
est suffisante ou tout matériau pouvant les émissions d’oxyde de soufre, produit
être converti en sucre, tels la cellulose ou cancérigène qui contribue aux pluies acides.
l’amidon, peut servir à produire de l’éthanol.
L’éthanol que l’on trouve aujourd’hui sur Le biodiesel
le marché des biocarburants est produit à On obtient le biodiesel moyennant un
partir de sucre ou d’amidon. Les principales processus chimique dit de transestérification
cultures sucrières sont la canne à sucre, la à partir d’un mélange d’huile végétale
betterave à sucre et, dans une moindre ou de graisse animale avec un alcool en
mesure, le sorgho doux. Les amylacés les présence d’un catalyseur. L’huile servant à
plus courants sont le maïs, le blé et le la production de biodiesel peut provenir de
manioc. La façon la plus simple de produire pratiquement n’importe quelle oléagineuse.
de l’éthanol est par fermentation directe Les plus couramment utilisées au niveau
de la biomasse contenant du sucre. Au mondial sont le colza en Europe et le soja
Brésil et dans d’autres pays tropicaux qui au Brésil et aux États-Unis d’Amérique.
produisent actuellement de l’éthanol, Dans les pays tropicaux et sous-tropicaux,
on utilise surtout la canne à sucre. Dans on utilise l’huile de palme, de coprah et de
les pays de l’OCDE, on produit l’éthanol jatropha. On emploie également de faibles
essentiellement à partir des amylacés volumes de graisses animales provenant
contenus dans les céréales (quoiqu’on utilise des industries de transformation du poisson
également la betterave sucrière) dont la et des produits animaux. Le processus de
conversion en sucre est relativement aisée. production du biodiesel fournit également
Ces amylacés ne représentent toutefois qu’un des sous-produits tels que les «tourteaux»
petit pourcentage de la masse végétale de fèves triturées (servant à l’alimentation
totale. L’essentiel de cette masse consiste des animaux), et la glycérine. Du fait que
en cellulose, hémicellulose et lignine. Les l’on peut produire du biodiesel à partir d’un
deux premières peuvent être converties en large éventail d’oléagineuses,les carburants
alcool après conversion préalable en sucre, obtenus présentent une plus grande variété
mais le processus est plus complexe que pour de propriétés physiques que l’éthanol en
l’amidon. La production d’éthanol à partir matière par exemple de viscosité et de
de la biomasse cellulosique est pratiquement combustibilité.
inexistante aujourd’hui mais les recherches se Le biodiesel peut être mélangé avec
poursuivent très activement dans ce secteur le diesel habituellement utilisé comme
(voir la section consacrée aux biocarburants carburant ou utilisé tel quel dans des
de deuxième génération p. 20-21). moteurs à allumage par compression. Sa
L’éthanol peut être mélangé à de l’essence teneur en énergie équivaut à 88-95 pour
ou servir de carburant dans sa forme pure cent de celle du diesel, mais il en améliore
dans des moteurs à combustion interne la lubricité tout en améliorant son indice
légèrement modifiés. Un litre d’éthanol de cétane, de sorte que grosso modo les
contient environ 66 pour cent de l’énergie deux carburants se valent. La teneur plus
fournie par un litre d’essence, mais l’éthanol élevée en oxygène du biodiesel favorise une
a un niveau d’octane plus élevé et, lorsqu’il combustion plus complète du carburant, ce
est mélangé à l’essence pour le transport, il qui réduit les émissions dans l’atmosphère
améliore la performance de cette dernière. de particules polluantes, de monoxyde
Il améliore également la combustion des de carbone et d’hydrocarbures. Comme
carburants dans les véhicules, réduisant l’éthanol, le biodiesel a une teneur en soufre
par là l’émission de monoxyde de carbone, négligeable, ce qui contribue à réduire les
d’hydrocarbures non brûlés et de particules émissions d’oxyde de soufre des véhicules.
cancérigènes. Cependant, la combustion
d’éthanol intensifie également la réaction Les huiles végétales pures
avec l’azote dans la sphère, ce qui peut Les huiles végétales pures4, aptes à servir de
provoquer une augmentation marginale de carburant pour les moteurs diesel, peuvent
gaz d’oxyde d’azote. Comparé au pétrole, être produites à partir de nombreuses
l’éthanol ne contient du souffre qu’à l’état
de trace. Par conséquent, en mélangeant 4
On dit aussi huile végétale pure.
LES BIOCARBURANTS: PERSPECTIVES, RISQUES ET OPPORTUNITÉS

15
oléagineuses telles que le colza, le tournesol, à partir du maïs. Parmi les autres matières
le soja et le palmiste. On peut également premières importantes figurent le manioc, le
employer les huiles usées des restaurants riz, la betterave à sucre et le blé. Les cultures
et les graisses animales des industries énergétiques les plus utilisées pour la
de transformation de la viande comme production de biodiesel sont le colza au sein
carburant pour les moteurs diesel. de l’UE, le soja aux États-Unis d’Amérique et
au Brésil, et les huiles de palme, de coprah
et de ricin dans les pays tropicaux et sous-
Les matières premières tropicaux, le jatropha semblant devoir se
utilisées dans la production joindre à ce groupe.
de biocarburants

La biomasse pouvant servir à la production Biocarburants et agriculture


d’énergie est très diverse, de même que
sa distribution géographique. Aujourd’hui L’essor et l’élargissement actuel des marchés
encore la plupart de l’énergie tirée de de l’énergie consécutifs à l’adoption
la biomasse et utilisée comme carburant par la plupart des pays développés de
provient de sous-produits ou de co-produits nouvelles politiques énergétiques et de
de la production de bois, de fourrage et de l’environnement au cours de la décennie
fibres. Ainsi, les principaux sous-produits écoulée entraînent une réorganisation en
des industries forestières servent à produire profondeur du secteur agricole. Son rôle de
du bois de chauffe et du charbon de bois, fournisseur de matières premières destinées
et la liqueur noire (sous-produit des usines à la production de biocarburants liquides
de pâte à papier) joue un grand rôle pour le transport, comme l’éthanol et le
comme carburant dans la production de biodiesel, ne cesse de gagner en importance.
bioélectricité dans des pays comme le Brésil, Les bioénergies modernes offrent de
le Canada, la Finlande, la Suède et les États- nouveaux débouchés aux produits agricoles
Unis d’Amérique. Une quantité considérable et sont par conséquent potentiellement
de chaleur et d’électricité est produite à créatrices d’emplois et de revenus. Elles
partir de biomasse ligneuse de récupération exercent en même temps une pression
ou recyclée et la production d’énergie à croissante sur la demande de ressources
partir de la biomasse fournie par les cultures naturelles, notamment sur la terre et l’eau,
(pailles et tiges de coton) et la sylviculture en particulier à court terme, quoiqu’à long
(copeaux et briquettes de bois) ne cesse de terme, la hausse des rendements pourrait
croître. Dans les pays producteurs de sucre atténuer les effets de cette pression. La
et de café, la bagasse et les parches de café demande croissante de terre devient
sont utilisées en combustion directe et aussi problématique en particulier lorsqu’elle
pour produire de l’énergie thermique et de entraîne la conversion de cultures destinées
la vapeur. à l’alimentation (par exemple à la culture du
En termes de bioénergie, toutefois, maïs, et du soja) au profit de la production
le secteur qui a connu la plus grande de biocarburants, ou la conversion de
croissance ces dernières années est celui cultures vivrières à la production de
des biocarburants liquides pour le transport biodiesel.
à partir des matières premières agricoles. À l’heure actuelle, 85 pour cent de la
L’essentiel de la production a pris la forme production mondiale de biocarburants
d’éthanol à partir de cultures énergétiques à liquides consiste en éthanol (Tableau 1). Les
teneur élevée en sucre ou en amidon, ou de deux plus gros producteurs d’éthanol, le
biodiesel à partir d’oléagineuses. Brésil et les États-Unis d’Amérique, entrent
Comme il ressort de la Figure 6, différentes pour 90 pour cent dans la production totale,
cultures énergétiques peuvent servir de le Canada, la Chine, l’UE (en particulier
matière première à la production d’éthanol la France et l’Allemagne) et l’Inde se
et de biodiesel. Il reste que l’essentiel de répartissant pratiquement tout le reste de
la production mondiale d’éthanol repose la production. La production de biodiesel
sur le sucre de canne ou le maïs; l’essentiel est essentiellement concentrée dans l’UE
d’éthanol produit au Brésil l’est à partir de (60 pour cent du total) et aux États-Unis
la canne à sucre, aux États-Unis d’Amérique (avec une bien moindre part de la production
16 L A S I T UAT I O N M O N D I A L E D E L‘A L I M E N TAT I O N E T D E L‘AG R I C U LT U R E 2 0 0 8

FIGURE 6
Conversion des matières premières agricoles en biocarburants liquides

CULTURES SUCRIÈRES
Fermentation
Canne à sucre et
Betterave à sucre distillation
Sorgho doux

PLANTES DONT EST EXTRAIT L’AMIDON

Maïs
Blé
Orge ÉTHANOL
Seigle
Pomme de terre
Saccarification,
Manioc
fermentation
et distillation
MATIÈRES CELLULOSIQUES

Panic
Miscanthus
Saule
Peuplier
Débris végétaux

CULTURES OLÉAGINEUSES

Colza
Extraction
Huile de palme
et BIODIESEL
Soja
esterification
Tournesol
Arachide
Jatropha

Source: FAO.

totale). Au Brésil, la production de biodiesel la production de biodiesel varie elle-


est bien plus récente et le volume de même considérablement en fonction de
production reste limité. La Chine, l’Inde, la culture énergétique de base considérée
l’Indonésie et la Malaisie comptent parmi les et de son emplacement géographique. À
producteurs importants de biodiesel. l’heure actuelle, c’est la canne à sucre et la
Les rendements de biodiesel à l’hectare betterave à sucre qui permettent d’obtenir
varient considérablement d’une culture les meilleurs rendements en matière de
énergétique à l’autre, d’un pays à l’autre production d’éthanol, le Brésil arrivant en
et d’un système de production à l’autre, tête du palmarès avec sa production à base
comme le montre le Tableau 2. Ces variations de canne à sucre en termes de rendement
tiennent à la fois aux différences dans des en biocarburants à l’hectare, suivi d’assez
rendements à l’hectare selon les cultures près par l’Inde. Les rendements à l’hectare
énergétiques et aux différences dans sont un peu plus faibles pour le maïs, là aussi
l’efficacité de conversion des différentes avec des différences importantes entre les
matières premières. Il s’ensuit que la cultures de base, par exemple entre la Chine
demande de terres nécessaires pour faire et les États-Unis d’Amérique. Les données
face aux besoins de l’accroissement de figurant dans le Tableau 2 ne concernent
LES BIOCARBURANTS: PERSPECTIVES, RISQUES ET OPPORTUNITÉS

17
que les rendements techniques. Les prix de et récolter la matière première végétale,
revient de la production des biocarburants pour la transformer en biocarburant et
à partir de différentes cultures énergétiques pour transporter les matières premières
dans différents pays présentent également et le biocarburant qui en est tiré aux
une grande hétérogénéité. Cette question différentes étapes de la production et de
est examinée de manière plus détaillée au distribution. Le bilan énergétique exprime
Chapitre 3. le rapport entre l’énergie contenue dans le
biocarburant et l’énergie fossile consommée
dans sa production. Lorsque ce rapport est
Le cycle de vie des biocarburants: égal à 1,0 cela veut dire que la quantité
bilans énergétiques et émissions d’énergie consommée dans la production
de gaz à effet de serre du biocarburant est égale à la quantité
d’énergie qu’il contient; en d’autres termes
Les politiques de soutien au développement le biocarburant n’ajoute ni ne soustrait rien
des biocarburants poursuivent deux grands à la quantité d’énergie existante.
objectifs: garantir la sécurité énergétique Lorsque ce rapport est égal à 2,0 cela veut
et réduire les émissions de gaz à effet dire qu’un litre de biocarburant contient
de serre. De même que les rendements deux fois plus d’énergie qu’il n’en a fallu
des différentes cultures énergétiques en pour le produire. Les efforts pour établir
termes de biocarburants par hectare varient des bilans énergétiques précis se heurtent à
considérablement, les bilans énergétiques des difficultés relatives à la délimitation du
et les résultats obtenus en termes de système soumis à analyse.
réduction des émissions de gaz à effet de La Figure 7 récapitule les résultats de
serre affichent des écarts importants selon différentes études sur les bilans énergétiques
les matières premières, les régions et les pour différents types de carburant,
technologies considérées. empruntés au Worldwatch Institute (2006).
La contribution nette des biocarburants Les chiffres font apparaître de grandes
à la fourniture d’énergie est fonction variations dans les estimations de bilans
à la fois de la teneur en énergie des énergétiques selon les matières premières
biocarburants et de l’énergie consommée de base et le carburant et, parfois, pour une
dans sa production. Cette dernière combinaison matière première/carburant
englobe l’énergie nécessaire pour cultiver donnée en fonction de facteurs tels que la

TABLEAU 1
Production de biocarburants par pays, 2007
PAYS/REGROUPEMENT
ÉTHANOL BIODIESEL TOTAL
DE PAYS

(Millions de litres) (Mtep) (Millions de litres) (Mtep) (Millions de litres) (Mtep)

Brésil 19 000 10,44 227 0,17 19 227 10,60

Canada 1 000 0,55 97 0,07 1 097 0,62

Chine 1 840 1,01 114 0,08 1 954 1,09

Inde 400 0,22 45 0,03 445 0,25

Indonésie 0 0,00 409 0,30 409 0,30

Malaisie 0 0,00 330 0,24 330 0,24

États-Unis 26 500 14,55 1 688 1,25 28 188 15,80


d’Amérique
Union européenne 2 253 1,24 6 109 4,52 8 361 5,76

Autres 1 017 0,56 1 186 0,88 2 203 1,44

Monde 52 009 28,57 10 204 7,56 62 213 36,12

Note: Les chiffres ont été arrondis.


Source: adapté de F.O. Licht, 2007, données provenant de la donnée de bases AgLink-Cosimo de l’OCDE-FAO.
18 L A S I T UAT I O N M O N D I A L E D E L‘A L I M E N TAT I O N E T D E L‘AG R I C U LT U R E 2 0 0 8

TABLEAU 2
Rendements en biocarburants pour différents types de matières premières
et différents pays

ESTIMATIONS
RENDEMENT
AUX NIVEAUX EFFICACITÉ DE EFFICACITÉ DE
CULTURES BIOCARBURANTS DES
MONDIAL/ CONVERSION CONVERSION
CULTURES
NATIONAL

(Tonnes/ha) (Litres/tonne) (Litres/ha)

Betterave à
Mondial Éthanol 46,0 110 5 060
sucre
Canne à
Mondial Éthanol 65,0 70 4 550
sucre
Manioc Mondial Éthanol 12,0 180 2 070

Maïs Mondial Éthanol 4,9 400 1 960

Riz Mondial Éthanol 4,2 430 1 806

Blé Mondial Éthanol 2,8 340 952

Sorgho Mondial Éthanol 1,3 380 494

Canne à
Brésil Éthanol 73,5 74,5 5 476
sucre
Canne à
Inde Éthanol 60,7 74,5 4 522
sucre
Palmier à
Malaisie Biodiesel 20,6 230 4 736
huile
Palmier à
Indonésie Biodiesel 17,8 230 4 092
huile
États-Unis
Maïs Éthanol 9,4 399 3 751
d’Amérique
Maïs Chine Éthanol 5,0 399 1 995

Manioc Brésil Éthanol 13,6 137 1 863

Manioc Nigéria Éthanol 10,8 137 1 480


États-Unis
Soja Biodiesel 2,7 205 552
d’Amérique
Soja Brésil Biodiesel 2,4 205 491

Sources: Rajagopal et al., 2007, pour les données au niveau mondial; Naylor et al., 2007, pour les données au niveau
national.

productivité des matières premières, des comprise entre 1 et 4 pour le tournesol, le


pratiques agricoles et les technologies de colza et le soja. Le bilan estimatif pour l’huile
conversion. de palme est supérieur, près de 9, parce qu’il
Le bilan énergétique en termes d’énergie faut triturer d’autres oléagineuses avant
fossile de l’essence et du diesel classiques est de pouvoir extraire l’huile et cette étape
de 0,8-0,9 parce qu’une partie de l’énergie supplémentaire de transformation exige de
est consommée pour raffiner le pétrole brut l’énergie. Pour ce qui est de l’éthanol produit
et le transformer en carburant utilisable à partir de matière première végétale, le
et pour le transporter sur le marché. Si bilan estimé varie entre une valeur de moins
le bilan énergétique d’un biocarburant de 2,0 pour le maïs et une valeur comprise
est supérieur à ses valeurs, il contribue entre 2 et 8 pour la canne à sucre. Le bilan
à réduire la dépendance à l’égard des énergétique positif de l’éthanol à base de
combustibles fossiles. Mesurée à cette aune, canne à sucre, comme celui produit au Brésil,
la contribution de tous les biocarburants tient non seulement à la productivité de
apparaît comme positive, quoiqu’à des la matière première de base, mais aussi au
degrés très divers. Les valeurs estimatives fait que l’on utilise les résidus de biomasse
obtenues pour le bilan énergétique du de la canne à sucre (bagasse) comme
biodiesel varient dans une fourchette intrant énergétique dans sa production.
LES BIOCARBURANTS: PERSPECTIVES, RISQUES ET OPPORTUNITÉS

19
FIGURE 7
Estimation des bilans énergétiques des principaux types de combustibles

MATIÈRE
COMBUSTIBLE PREMIÈRE
ESSENCE

Pétrole brut
DIESEL

Pétrole brut

Soja
BIODIESEL

Colza

Déchets d’huile
végétale

Huile de palme

Sorgho doux

Maïs

Betterave à sucre
ÉTHANOL

Blé

Canne à sucre

Cellulose

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Bilan énergétique (ratio)

Note: Les ratios des biocarburants à base de cellulose sont théoriques. Sources: adapté du Worldwatch Institute, 2006,
Tableau 10.1; Rajagopal et Zilberman, 2007.

Les écarts obtenus dans le calcul des bilans plante en a retiré durant sa croissance – à
énergétiques pour les matières premières la différence des combustibles fossiles qui
cellulosiques sont encore plus importants, libèrent du carbone qui a été stocké pendant
ce qui reflète les incertitudes relatives à des millions d’années dans l’écorce terrestre.
cette technologie et la diversité des matières Toutefois pour évaluer l’effet net d’un
premières et des systèmes de production. biocarburant sur les émissions de gaz à effet
De même, les biocarburants peuvent de serre, il faut en analyser les émissions
avoir des effets nets très différents sur sur tout son cycle de vie: de la plantation
les émissions de gaz à effet de serre. Les à la récolte de la culture de base; durant
biocarburants sont produits à partir de la la transformation des matières premières
biomasse; par conséquent, ils devraient en biocarburants; pendant le transport
avoir en théorie un effet neutre en termes des matières premières puis du carburant
de carbone puisque leur combustion ne qui a en été tiré; pendant le stockage, la
renvoie dans l’atmosphère que ce que la distribution et la commercialisation au
20 L A S I T UAT I O N M O N D I A L E D E L‘A L I M E N TAT I O N E T D E L‘AG R I C U LT U R E 2 0 0 8

détail – sans omettre les effets de son emploi biomasse cellulosique offre plus de résistance
comme carburant dans les véhicules ni les à la dégradation que les amylacés, les sucres
émissions causées par sa combustion. Il faut et les huiles. Sa conversion en carburant
en outre tenir compte de tous les coproduits liquide présente des difficultés, ce qui
susceptibles de réduire les émissions. Par rend cette méthode de production plus
conséquent, le bilan énergétique en termes coûteuse que les autres en dépit du prix de
d’énergie fossile n’est que l’un des éléments revient relativement moindre de la matière
servant à déterminer l’incidence des première cellulosique elle-même, par rapport
carburants dans le montant des émissions. aux matières premières utilisées pour la
D’autres facteurs liés à la production production des biocarburants de la première
agricole revêtent également une importance génération. Le processus de conversion
critique, par exemple l’emploi d’engrais et de la cellulose en éthanol se déroule en
de pesticides, les techniques d’irrigation et deux temps: les composants cellulosiques
de traitement des sols. Les changements et hémicellulosiques de la biomasse sont
d’affectation des terres induits par d’abord décomposés en sucres, puis ces sucres
l’extension de la production de biocarburants sont fermentés pour produire de l’éthanol.
peuvent également avoir une importance Toutes les difficultés techniques relatives
considérable. Par exemple, la conversion à la première étape n’ont pas encore été
de terres destinées à la sylviculture ou à résolues et les recherches axées sur la mise
la production agricole à la production de au point de méthodes rentables et efficaces
matières premières énergétiques peut se de conversion se poursuivent. Le manque de
traduire par d’importantes émissions de débouchés commerciaux a jusqu’ici freiné le
carbone que la réduction des émissions développement du secteur.
obtenues en remplaçant les combustibles Étant donné que la biomasse cellulosique
fossiles par les biocarburants ne permettra est le matériau biologique le plus
pas de compenser avant de nombreuses répandu sur terre, la mise au point de
années. Le Chapitre 5 se livre à un examen biocarburants de la deuxième génération
détaillé des rapports entre biocarburants et à base de cellulose commercialement
émissions de gaz à effet de serre, et passe en rentables pourrait déboucher sur une forte
revue les données montrant que l’incidence augmentation du volume de la production
des biocarburants sur les changements des matières premières servant de base
climatiques n’est pas uniforme ni à ces nouveaux biocarburants et sur une
nécessairement positive, du moins pas aussi plus grande diversification de ces matières
positive qu’on a généralement tendance à le premières, parmi lesquelles pourraient
supposer. désormais figurer les déchets cellulosiques,
notamment ceux provenant de l’agriculture
(pailles, tiges, feuilles) et de la sylviculture,
Biocarburants liquides de la ceux des industries de transformation
deuxième génération5 (coques de noix, bagasse de canne à sucre,
sciures) ou encore la partie organique des
L’expression de biocarburant de la première déchets municipaux. Il ne faut toutefois pas
génération renvoie généralement aux perdre de vue le rôle important que joue la
cultures énergétiques à forte teneur en sucre biomasse en décomposition dans le maintien
et en amidon ainsi qu’aux oléagineuses de la fertilité et de la texture des sols, ni
utilisées respectivement comme matières par conséquent les effets négatifs pouvant
premières dans la production d’éthanol résulter de prélèvements excessifs aux fins de
et de biodiesel. Les technologies dites la production de bioénergie.
de deuxième génération en cours de La solution pourrait consister à s’orienter
développement visent quant à elles à vers la mise en culture de végétaux à
rendre possible l’utilisation de la biomasse forte teneur en cellulose spécifiquement
lignocellulosique dans ces productions. La destinés à alimenter en matières premières
les technologies de deuxième génération.
5
La présente section s’inspire de GBEP (2007), AIE (2004) Parmi les espèces ligneuses à rotation
et Rutz et Janssen (2007). rapide offrant un potentiel intéressant,
LES BIOCARBURANTS: PERSPECTIVES, RISQUES ET OPPORTUNITÉS

21
citons le saule, les peupliers hybrides deuxième génération pourrait être fournie
et l’eucalyptus ou certaines graminées par les déchets (essentiellement la lignine) de
comme le miscanthus, le panic érigé et le ces mêmes végétaux.
phalaris roseau. Leur principal avantage S’il est vrai qu’il est plus difficile de
par rapport aux cultures énergétiques de décomposer la biomasse cellulosique pour
première génération concerne le caractère la convertir en carburant liquide, elle est
durable de leur exploitation du point de aussi plus robuste et résiste mieux à la
vue de l’environnement. Leur rendement en manutention, ce qui réduit cette partie des
biomasse à l’hectare est supérieur à celui des coûts, et elle conserve mieux ses qualités
amylacés et des oléagineuses, du fait que que les cultures vivrières par exemple. Se
dans leur cas la totalité de la récolte peut conservant mieux, elle est également plus
être convertie en carburant. Qui plus est, facile à stocker surtout si on la compare aux
certaines des cultures pérennes à croissance cultures à forte teneur en sucre. En revanche,
rapide parmi les essences ligneuses et les la biomasse cellulosique étant souvent
graminées s’accommodent de sols pauvres et volumineuse, l’acheminement des récoltes
dégradés se prêtant mal aux cultures vivrières jusqu’aux installations de transformation
en raison des dégâts causés par l’érosion exigera une infrastructure de transports bien
ou d’autres contraintes. Le risque que ces développée.
cultures empiètent sur les terres destinées à D’importantes difficultés techniques
la production vivrière ou de fourrage pour doivent encore être surmontées avant que la
les animaux s’en trouve donc réduit d’autant. production d’éthanol à partir de la biomasse
Parmi les facteurs à inscrire au passif de ces cellulosique devienne commercialement
récoltes, on peut mentionner le fait que rentable de sorte qu’il est malaisé de prévoir
certaines d’entre elles sont considérées combien de temps il faudra attendre avant
comme envahissantes ou potentiellement que la part des nouveaux carburants dans
envahissantes et qu’elles risquent d’avoir une la consommation mondiale de combustibles
incidence négative sur les ressources en eau, liquides devienne réellement appréciable. Bon
la biodiversité et l’agriculture. nombre d’installations pilotes et de projets de
Les biocarburants de la deuxième démonstration sont déjà en fonctionnement
génération et les matières premières qui ou à l’étude aux quatre coins du monde
les sous-tendent pourraient également et leurs succès pratiques, de même que la
présenter des avantages au regard de la poursuite de l’effort de financement de la
réduction des émissions de gaz à effet de recherche, le niveau des cours mondiaux du
serre. Il ressort de la plupart des projections pétrole et des investissements du secteur
réalisées en la matière que, comparés privé seront déterminants pour la croissance
aux carburants de la première génération de la filière de conversion biochimique et
ou à ceux tirés du pétrole, les nouveaux thermochimique.
carburants produits à partir des cultures En résumé, les techniques de production
pérennes et des résidus ligneux et agricoles des biocarburants de la deuxième génération
permettront de réduire substantiellement à partir de la biomasse lignocellulosique
les émissions de gaz à effet de serre sur offrent un panorama complètement
l’ensemble du cycle de vie. nouveau au regard de leurs implications
Cela tient à la fois au rendement supérieur pour l’agriculture et la sécurité alimentaire:
à l’hectare des cultures de base utilisées elles rendent possible l’exploitation comme
et au combustible utilisé dans le processus matière première d’une bien plus grande
de conversion. L’énergie utilisée dans variété de végétaux que les technologies de
le processus de production de l’éthanol la première génération et des rendements
provient en général des combustibles fossiles énergétiques à l’hectare plus élevés. Les
(sauf au Brésil où l’éthanol est produit à base effets des biocarburants sur les marchés
de canne sucre, laquelle fournit sous forme des matières premières, les conversions
de bagasse l’essentiel de l’énergie nécessaire de terres et l’environnement seront eux
à sa transformation), alors que l’énergie aussi différents – au gré de l’évolution que
nécessaire à la transformation des végétaux suivront les technologies de transformation
servant de base aux biocarburants de et de production (voir Encadré 2).
22 L A S I T UAT I O N M O N D I A L E D E L‘A L I M E N TAT I O N E T D E L‘AG R I C U LT U R E 2 0 0 8

ENCADRÉ 2
Applications de la biotechnologie aux biocarburants

Nombreuses sont les biotechnologies Le champ d’étude du génome, c’est-à-


existantes dont les applications peuvent dire de tout le matériel génétique d’un
servir à améliorer la production de organisme, est sans doute appelé à jouer
bioénergie, que ce soit par exemple en un rôle de plus en plus important. La
améliorant les plantes qui fournissent séquence du génome de plusieurs des
la biomasse ou encore en améliorant plantes qui servent de matière première
l’efficacité des méthodes de conversion de à la production de biocarburants, comme
la biomasse en biocarburants. le maïs, le sorgho et le soja, est en passe
d’être établie ou a déjà été publiée. Parmi
Biotechnologies appliquées à la les autres biotechnologies donnant lieu
production de biocarburants de la à des applications figurent la sélection
première génération assistée par marqueurs et la modification
Les variétés de plantes actuellement génétique.
utilisées pour la production de La fermentation des sucres joue un rôle
biocarburants de la première génération central dans la production d’éthanol à
ont été sélectionnées sur la base de partir de la biomasse. Toutefois, le micro-
caractères agronomiques pertinents organisme le plus couramment utilisé dans
au regard de la production de produits l’industrie de la fermentation, la levure
alimentaires et de fourrage et non Saccharomyces cerevisiae, ne permet pas
pas sur la base de caractéristiques de fermenter directement les amylacés
tendant à favoriser leur emploi comme comme l’amidon de maïs. La biomasse doit
matière première pour la production de d’abord être décomposée (par hydrolyse)
biocarburants. La biotechnologie peut en sucres fermentables au moyen
contribuer à accélérer le processus de d’enzymes appelées amylases. Nombre des
sélection des variétés les mieux adaptées enzymes actuellement disponibles dans
à ce type de production – rendement en le commerce sont produites au moyen
biomasse à l’hectare supérieur, teneur plus de micro-organismes génétiquement
élevée en huile (production de biodiesel) modifiés. Les recherches se poursuivent
ou en sucres fermentables (production concernant la mise au point de souches de
d’éthanol), facilité de transformation au levures génétiquement stables capables
niveau de la conversion en biocarburants. de produire elles-mêmes des amylases ce

La bioénergie étant produite à partir


Le potentiel de la bioénergie de la biomasse, la limite de son potentiel
global est donnée en dernière analyse par
Qu’attendre de la production de bioénergie? la quantité totale d’énergie produite sur
Le potentiel économique et technique de la planète par photosynthèse. L’énergie
la bioénergie doit être apprécié dans le totale accumulée par les végétaux est de
contexte de la croissance démographique l’ordre de 75 000 Mtep (3 150 Exajoule) par
et de la hausse des revenus au niveau an (Kapour, 2004) – soit six à sept fois le
mondial avec les chocs et les tensions montant actuel de la demande énergétique
qu’elles génèrent au sein du système mondiale. En termes purement physiques,
agricole mondial, corollaires de la poussée la collecte de l’énergie solaire par le biais
de la demande de denrées alimentaires et de la biomasse est une méthode qui laisse
agricoles. Telle production techniquement à désirer, surtout si on la compare au
possible peut ne pas être rentable sur le rendement obtenu grâce aux panneaux
plan économique ou durable sur le plan de solaires, toujours plus performants (FAO,
l’environnement. Dans la présente section, 2006a).
le potentiel économique et technique de la Différentes études ont tenté de
bioénergie est examiné plus en détail. déterminer le volume de la biomasse
LES BIOCARBURANTS: PERSPECTIVES, RISQUES ET OPPORTUNITÉS

23

qui permettrait de combiner les étapes de pentose, et la conception d’enzymes


l’hydrolyse et de la fermentation. capables de décomposer la cellulose et
l’hémicellulose en simples sucres.
L’application des biotechnologies aux En dehors de l’agriculture, de la
biocarburants de la deuxième génération sylviculture et d’autres sous-produits,
La biomasse lignocellulosique consiste la principale source de biomasse
essentiellement en lignine, en cellulose lignocellulosique pour la production de
polysaccharides (consistant en sucres biocarburants de la deuxième génération
hexose) et en hémicellulose (contenant proviendra vraisemblablement de cultures
un mélange de sucres hexose et pentose). spécifiquement destinées à cette fin,
Comparé à la production d’éthanol à comme celle de certaines herbes pérennes
partir de matières premières végétales et de certaines essences d’arbres de
de la première génération, l’emploi de forêt. Les études se poursuivent dans le
la biomasse lignocellulosique est plus domaine du génome, des modifications
compliqué parce que les polysaccharides génétiques et des autres biotechnologies
sont plus stables et les sucres pentose en vue de produire des plantes ayant
ne peuvent être fermentés directement les caractéristiques souhaitées pour la
par Saccharomyces cerevisiae. Afin de production de biocarburants de deuxième
convertir la biomasse lignocellulosique génération, par exemple qui produisent
en biocarburants, les polysaccharides moins de lignine (composé qui ne peut
doivent d’abord être hydrolysés ou être converti par fermentation en
décomposés en sucres simples au moyen carburant liquide), qui produisent elles-
d’acides ou d’enzymes. On cherche à mêmes des enzymes capables de dégrader
résoudre ce problème en recourant la cellulose et la lignine, et qui aient un
à diverses méthodes reposant sur les rendement supérieur en cellulose ou en
biotechnologies, y compris la mise au biomasse globale.
point de souches de Saccharomyces
cerevisiae capables de fermenter les
sucres pentose, la mise au point d’espèces
de levures de remplacement capables Sources: sur la base de la FAO, 2007a, et de
de fermenter naturellement les sucres The Royal Society, 2008.

pouvant techniquement servir à accroître très rapide; l’AIE précisait toutefois qu’une
l’offre d’énergie mondiale. Les estimations évaluation plus réaliste se fondant sur
obtenues divergent sensiblement en une croissance plus lente des rendements
raison de différences dans la portée, les donnerait une fourchette comprise entre
présupposés et la méthodologie des analyses 6 000-12 000 Mtep. Selon elle, pour obtenir
en question, révélant du même coup le un résultat de 9 500 Mtep se situant dans le
degré élevé d’incertitude concernant milieu de cette fourchette, il faudrait qu’un
l’apport éventuel de la bioénergie à l’offre cinquième environ de la superficie de toutes
énergétique mondiale de demain. Selon les terres agricoles mondiales soit consacré à
la dernière grande étude des bioénergies la production de biomasse.
réalisée par l’Agence internationale de Plus importante encore que la question
l’énergie (AIE) sur la base d’études existantes, de la viabilité purement technique est la
la part potentielle des bioénergies en 2050 question de savoir quelle proportion de ce
varierait à l’intérieur d’une fourchette potentiel bioénergétique techniquement
comprise entre un minimum de 1 000 Mtep disponible se prêterait à une exploitation
et un maximum de 26 200 Mtep (AIE, 2006, économiquement rentable. L’évaluation
p. 412-16). Ce dernier chiffre se basait sur du potentiel économique à long terme est
l’hypothèse d’un progrès technologique étroitement conditionnée par les hypothèses
24 L A S I T UAT I O N M O N D I A L E D E L‘A L I M E N TAT I O N E T D E L‘AG R I C U LT U R E 2 0 0 8

TABLEAU 3
Rendement potentiel en éthanol des principales céréales et cultures sucrières

PART DE LA PRODUCTION
RENDEMENT
SUPERFICIE PRODUCTION RENDEMENT EN ÉQUIVALENT DANS LA CONSOMMA-
CULTURES MAXIMUM
TOTALE TOTALE BIOCARBURANT PÉTROLE TION MONDIALE DE PÉ-
EN ÉTHANOL
TROLE EN 20031

(Millions d’hectares) (Millions de tonnes) (Litres/hectare) (Milliards de litres) (Milliards de litres) (Pourcentage)

Blé 215 602 952 205 137 12

Riz 150 630 1 806 271 182 16

Maïs 145 711 1 960 284 190 17

Sorgho 45 59 494 22 15 1

Canne à sucre 20 1 300 4 550 91 61 6

Manioc 19 219 2 070 39 26 2

betterave 5,4 248 5 060 27 18 2


à sucre
Total 599 ... ... 940 630 57

Note: ... = non disponible. Les chiffres ont été arrondis.


1
Consommation mondiale de pétrole en 2003 = 1 100 milliards de litres (Kim et Dale, 2004).
Source: Rajapogal et al., 2007.

relatives aux prix des énergies fossiles, au de politiques alternatives. La demande


développement des matières premières supplémentaire de terres serait assez faible,
agricoles et aux futures innovations portant la proportion des terres destinées
techniques dans les méthodes de récolte, de à la production de biocarburants à 4,2 pour
conversion et l’utilisation des biocarburants. cent du total des terres arables, en raison de
Ces différents aspects sont examinés de l’amélioration du rendement énergétique
manière plus détaillée au Chapitre 3. à l’hectare et de l’utilisation des déchets
On peut aborder l’évaluation du potentiel de la biomasse comme combustible pour
de la production de biocarburants sous la production, d’où il ressort, en tout état
l’angle des besoins relatifs en terres. Dans de cause, que même dans le cadre d’un
le «scénario de référence» pour 2030 qu’elle scénario de la deuxième génération, une
décrit dans son World Energy Outlook 2006, hypothétique substitution à grande échelle
l’AIE prévoit que la part des terres arables des combustibles d’origine fossile par
consacrées à la production de biomasse des biocarburants liquides exigerait une
destinée à être convertie en biocarburants réaffectation des terres de grande ampleur.
liquides, qui représentait 1 pour cent de On trouvera un examen plus détaillé de ces
la superficie mondiale totale des terres questions ainsi qu’une ventilation par région
arables en 2004, passera à 2,5 pour cent de l’incidence des évolutions envisagées, au
en 2030, alors que dans son «scénario de Chapitre 4.
politiques alternatives», leur part passe à On trouve également une évaluation
3,8 pour cent en 2030. Dans les deux cas, du potentiel des biocarburants comme
les projections reposent sur l’hypothèse source d’énergie susceptible de remplacer
que les biocarburants liquides seront les combustibles fossiles dans l’étude
produits à partir des matières premières de Rajagopal et al. (2007). Les auteurs
végétales habituelles. Dans l’hypothèse présentent des estimations de la production
où les biocarburants feraient l’objet d’une théorique mondiale d’éthanol à partir des
commercialisation à grande échelle avant principales céréales et cultures sucrières
2030, l’AIE prévoit que la part mondiale des utilisées comme matière première, établies
biocarburants dans la demande d’énergie sur la base de rendements et de coefficients
pour les transports passerait à 10 pour cent d’efficacité de conversion moyens pondérés
au lieu des 3 pour cent de son scénario de au niveau mondial. Les résultats de leurs
référence et des 5 pour cent de son Scénario estimations sont reproduits dans le Tableau 3.
LES BIOCARBURANTS: PERSPECTIVES, RISQUES ET OPPORTUNITÉS

25
Les cultures mentionnées représentent sucrières et amylacées, concrètement
42 pour cent de la totalité des terres arables sur la canne à sucre au Brésil et le maïs
aujourd’hui. La conversion de la totalité de la aux États-Unis d’Amérique pour les
masse végétale récoltée donnerait un volume productions les plus importantes en
d’éthanol équivalant à 57 pour cent de la volume, la production de biodiesel sur
consommation totale de pétrole. Si l’on part différentes oléagineuses.
de l’hypothèse, plus raisonnable, que 25 pour • La production à grande échelle de
cent seulement de chacune de ces récoltes biocarburants exige que de vastes
est convertie en éthanol, le volume d’éthanol superficies soient affectées à la
obtenu ne correspond plus qu’à 14 pour cent production des matières premières.
de la consommation de pétrole. Il est par conséquent vraisemblable que
Il ressort clairement de ces calculs de les biocarburants ne se substitueront
rendements théoriques que, compte tenu aux combustibles fossiles pour le
de la superficie qu’il faudrait affecter aux transport que dans une mesure très
différentes cultures énergétiques, il ne limitée.
faut pas s’attendre que les biocarburants • Les biocarburants liquides, en dépit de
se taillent une part autre que très modeste leur faible part dans la consommation
de la consommation totale d’énergie au mondiale d'énergie, peuvent exercer
détriment des combustibles fossiles. Si une influence non négligeable sur
modeste cependant que soit leur part, les l'agriculture et les marchés agricoles
biocarburants sont susceptibles d’avoir un mondiaux, en raison du volume de
impact considérable sur l’agriculture et les matières premières et des grandes
marchés agricoles. superficies indispensables à leur
production.
• La contribution des différents
Principaux messages du chapitre biocarburants à la réduction de la
consommation d’énergie d’origine
• La part de la bioénergie dans l’offre fossile varie considérablement
mondiale d’énergie est de l’ordre de 10 lorsqu’on tient compte de l’énergie
pour cent. Elle provient pour l’essentiel fossile consommée dans leur propre
de la biomasse non transformée production. Le bilan énergétique
utilisée dans la consommation directe de chaque biocarburant dépend de
traditionnelle, mais la bioénergie facteurs tels que la matière première
commerciale gagne en importance. végétale, le lieu de production,
• Les biocarburants liquides pour le les pratiques agricoles et la source
transport ont la vedette et enregistrent d’énergie utilisée dans le processus de
une croissance rapide de leur conversion. En termes de contribution
production. Sur le plan quantitatif, à la réduction des émissions de gaz à
toutefois, leur rôle reste marginal: ils effet de serre, les écarts entre eux sont
couvrent 1 pour cent des besoins en également très importants.
carburant du secteur des transports • Les biocarburants de la deuxième
et 0,2-0,3 pour cent des besoins génération en cours de mise au point
énergétiques au niveau mondial. seront produits à partir de la biomasse
• Les principaux biocarburants liquides lignocellulosique provenant du bois, de
sont l’éthanol et le biodiesel. L’un certaines graminées et des résidus de
et l’autre peuvent être produits à la sylviculture et de l’agriculture. Cela
partir d’un vaste éventail de matières permettra d’améliorer le rendement
premières. Les principaux producteurs en biocarburants à l’hectare et
sont le Brésil et les États-Unis vraisemblablement aussi le bilan
d’Amérique pour l’éthanol et l’UE pour énergétique des biocarburants et leur
le biodiesel. bilan au regard des émissions de gaz
• Les technologies actuelles de production à effet de serre. Toutefois, on ne sait
des biocarburants liquides reposent sur pas quand ces nouvelles technologies
l’emploi de matières premières agricoles, pourront déboucher sur une production
la production d’éthanol sur les cultures commerciale à une échelle appréciable.

Vous aimerez peut-être aussi