Vous êtes sur la page 1sur 11

Exercices Mécanique des Fluides – GC 3ème année

Exercice1
Un fluide incompressible de masse volumique ρ, circule dans un conduit, dont la section augmente
progressivement, passant de Ae à As >Ae. On pose α = Ae/As (0 ≤ α ≤ 1). Un tel écoulement
soumet la conduite à un effort F qu’il s’agit de calculer en négligeant les forces de pesanteur et de
viscosité. Les profils de vitesse et de pression seront pris uniformes dans les deux sections Ae et As.
Exprimer F en fonction des grandeurs d’entrée et de sortie ; puis, en appliquant le théorème de
Bernoulli entre l’amont et l’aval du diffuseur, exprimer le résultat à partir des valeurs prises dans la
section d’entrée.

Exercice 2

Un jet d'eau de section rectangulaire (hauteur d) vient frapper une plaque carrée de côté a faisant un
⃗ et le jet vient frapper la plaque en son
angle α avec la direction du jet.La vitesse du jet est notée 𝑈
centre de gravité G.À sa base la plaque est fixée par une liaison pivot parfaite lui permettant donc
d’effectuer un mouvement de rotation autour de l’axe perpendiculaire au plan.
1. Donner l’expression de la résultante R des efforts appliqués par le fluide sur la plaque.
2. Déterminer le point d’application P de cette résultante (on admettra que les épaisseurs de films
d’eau sont très petites devant le côté de la plaque).
3. Quelle est l’expression de la force F que l’on doit appliquer perpendiculairement à l'extrémité de
la plaque pour la maintenir en équilibre ?
Hypothèses : l’écoulement du fluide est incompressible ; le fluide se comporte comme un fluide
parfait ; on néglige le poids du fluide devant les efforts de pression. La vitesse et la pression sont
supposées uniformes sur les sections d’écoulement.

Exercice 3
1
Une cuve se présente sous la forme d’un réservoir de forme parallélépipédique de 10 m de
longueur, 5 m de largeur et 2 m de profondeur. Cette cuve est remplie d’un liquide qui se vide par
un orifice percé dans un fond horizontal débouchant à l’air libre et dont la section vaut s = 0,5 dm2.
Quel est le temps nécessaire à la vidange totale de la cuve ? Hypothèses : l’écoulement du liquide
est incompressible et stationnaire. Ce liquide se comporte comme un fluide parfait.

On donne : g = 9,81 ms–2.


Exercice 4
Pour une petite lance à incendie à eau, le diamètre d’entrée est 40 mm, celui de sortie vaut 14 mm.
Le débit est de 250 l/min.

1. En déduire les vitesses d’écoulement du fluide en entrée et en sortie de tuyau.


2. Calculer le débit massique.
Si on considère que l’entrée et la sortie d’eau sont à des hauteurs identiques, la longueur de la lance
étant de 30 m.
3. Calculer la pression p que doit fournir le compresseur du camion.
4. Si la lance est orientée verticalement, à quelle hauteur arriverait le jet d’eau si l’on néglige tous
les frottements.
La perte de charge dans les tuyaux est de 1,5 bar pour 100 m (application du théorème de
Bernoulli).
5. Calculer la nouvelle pression p’ que doit fournir le compresseur du camion pour compenser la
perte de charge.

Exercice 5
Une turbine est un dispositif mécanique qui reçoit de la puissance mécanique (détente de vapeur
surchauffée, chute d’eau…) et la transforme en une énergie mécanique sous la forme d’un
mouvement de rotation. Ainsi, en couplant une génératrice à une turbine, on convertit de l’énergie
mécanique en énergie électrique.
De l’eau circule dans une turbine avec un débit volume de Qv = 0,214 m3 s–1. Les pressions en A et
B sont respectivement de 147,5 kPa et de –34,5 kPa.
Calculer la puissance en kW fournie par l’eau à la turbine.

2
Hypothèses : l’écoulement du liquide est incompressible et stationnaire. Ce liquide se comporte
comme un fluide parfait.
On donne : g = 9.81 ms–2.

Exercice 6
Une pompe est un dispositif mécanique qui, par son mouvement de rotation, met en circulation un
fluide qui se comporte comme un fluide parfait dans un écoulement incompressible et stationnaire.
Le débit volume de cette pompe est Qv = 9 000 lmn–1. La conduite d’aspiration horizontale a un
diamètre de 30 cm. Sur l’axe, il règne une pression P1 de 20 cm de mercure au-dessous de la
pression atmosphérique. Sa conduite de refoulement, horizontale, a un diamètre de 20 cm ; sur
l’axe, situé à 1,22 m plus haut que le précédent, règne une pression P2 de 7 m d’eau supérieure à la
pression atmosphérique.

En supposant que le rendement de la pompe soit de 80 %, quelle puissance mécanique doit-on lui
fournir ? On donne : g = 9.81 ms–2.

3
GC 3ème année
Correction des exercices

Exercice 1

Appliquons le bilan de quantité de mouvement sur le volume de contrôle hachuré :


𝑑
∫ 𝜌𝑣 𝑑𝑉 = ∑ 𝐹𝑒𝑥𝑡 = − ∫ 𝑃𝑛⃗ 𝑑𝐴 + ∫ 𝜌𝑔𝑑𝑉
𝑑𝑡 𝐴
𝑉 𝑉
En régime permanent et en absence des forces de pesanteur et de viscosité on trouve :

Alors ;
𝐹 = −𝜌𝑉𝑒 . 𝑉𝑒 𝐴𝑒 + 𝜌𝑉𝑠 . 𝑉𝑠 𝐴𝑠 − 𝑃𝑒 𝐴𝑒 + 𝑃𝑠 𝐴𝑠

L’équation de Bernoulli sur une ligne de courant s’écrit :


1 2 𝑃𝑒 1 2 𝑃𝑠
𝑉 + = 𝑉𝑠 +
2 𝑒 𝜌 2 𝜌

et l’équation de conservation de la masse :

𝜌𝑉𝑒 𝐴𝑒 = 𝜌𝑉𝑠 𝐴𝑠
D’où :
1−𝛼 1−𝛼 2
𝐹= [𝑃𝑒 + 𝜌𝑉𝑒 ] 𝐴𝑒
𝛼 2
𝛽−1 1−𝛽 2
𝐹= [𝑃𝑒 + 𝜌𝑉𝑠 ] 𝐴𝑠
𝛽 2
1 𝐴𝑠
Où l’on a posé : 𝛽 = =
𝛼 𝐴𝑒
Les expressions ci –dessus sont positives de sorte que la force qu'exerce le divergent sur le fluide a
même sens que l'écoulement, et par réaction, le fluide tend à faire "reculer" le divergent. On pourra,
par un raisonnement analogue, étendre ces conclusions au cas d'un convergent.

4
Exercice 2

5
6
Exercice 3

7
Exercice 4

1°) Grâce à l’équation de continuité, on trouve les vitesses en entrée et sortie des tuyaux
Il faut convertir chaque grandeur dans les unités du système international : m, kg , s
Le débit en l/min est à convertir en m3/s
0, 250
Soit QV  en m3/s
60
2
 40 103 
2
D
et la section S A    R         
2
 avec le diamètre en m
2  2 
0, 250
QV 60
vA   2
 3,31 m/s
SA  40 103 
  
 2 
0, 250
Q 60
vB  V  2
 27 m/s
SB  14 103 
  
 2 
2°) Comme l’eau a une masse volumique de 1000 kg/m3
Le débit massique est de
0, 250
Qm    Qv  1000   4,16 kg/s
60
3°) L’équation de Bernoulli permet de faire le bilan des énergies volumiques en A et en B

EA=EB+p

L’énergie volumique en A est la somme de


 L’énergie volumique des forces de pressions : pA (la grandeur cherchée)
1
 L’énergie volumique cinétique (due à la vitesse vA) :   v A2 (vA =3,31 m/s)
2
 L’énergie volumique potentielle (due à la hauteur considérée hA) :   g  hA (hA=hB)
1
Soit pA    vA2    g  hA
2
On fait le même bilan en B

 L’énergie volumique des forces de pressions : pB = patm =105 Pa


1
 L’énergie volumique cinétique (due à la vitesse vB) :   vB2 (vB =27 m/s)
2
 L’énergie volumique potentielle (due à la hauteur considérée hA) :   g  hA (hA=hB)
1
Soit pB    vB2    g  hB .
2
Comme l’énergie se conserve la somme des énergies en A est égale à celle en B donc :
8
1 1
pA    vA2    g  hA  pB    vB2    g  hB
2 2
J’en déduis pA :
1 1
pA  pB    vB2    g  hB    vA2    g  hA
2 2
1 1
pA  105  1000  272  1000  3,312    g  hB    g  hA
2 2 0

pA  4,59 105 Pa
La pression nécessaire pour garantir cette vitesse d’écoulement du fluide est de 4,59.105 Pa

4°) Pour connaître la hauteur du jet d’eau, on peut appliquer encore le théorème de Bernoulli ou
1
comprendre que l’énergie volumique cinétique de sortie de la lance   v A2 sera convertie en
2
énergie volumique potentielle   g  hB .
Ce que l’on retrouve en appliquant là encore le théorème de Bernoulli
1 1
pA    vA2    g  hA  pB    vB2    g  hB
2 2
A sortie de lance, B point le plus haut du liquide.
Les pressions en A et B sont identiques : les deux points sont à l’air libre
En A la vitesse est celle de sortie 27 m/s en B l’eau se met à redescendre donc sa vitesse est
nulle
On peut prendre A comme origine des hauteurs.
L’équation de Bernoulli devient :
1 1
p A    v A2    g  hA  pB    vB2    g  hB
P
2 0 P
2 0
atm atm

1
  vA2    g  hB
2
1 vA2 1 27 2
hB     37, 2 m
2 g 2 9,81
5°) Si la lance est le siège de pertes de charges à raison de p  1,5bars/100 m de tuyau, notre tuyau
fait 30 m donc la perte de charge est de 0,45 bar (30x1,5/100) soit 0,45. 105 Pa
On applique l’équation de Bernoulli

EA=EB+p

9
Exercice 5

Exercice 6

10
11

Vous aimerez peut-être aussi