Vous êtes sur la page 1sur 28

METHODOLOGIE DE L’ETUDE DE CAS (RHC)

GENERALITES

L’étude de cas est une épreuve de synthèse. Elle demande à l’étudiant (candidat au BTS
communication)de réunir toutes les connaissances des disciplines au programme de formation
(MPC, GRH, NRS,TCA, FRANÇAIS,ANGLAIS,ENQUETEDE SATISFACTION,
etc……….). Elle demande aussi au candidat de savoir exploiter une documentation.
L’épreuve de l’étude de cas est issue de la réalité professionnelle des entreprises et de leur
environnement. Le travail du candidat consiste à :

- Analyser cette réalité professionnelle qui lui est proposée


- Préciser les objectifs à atteindre
- Choisir les moyens d’y parvenir
- Proposer une stratégie cohérente (stratégie de communication, stratégie
promotionnelle) etc.

NB : le travail du candidat doit prendre la forme d’un document professionnel, rédigé et
argumenté dans le but de convaincre l’annonceur et en situation d’examens c’est de
convaincre le correcteur. il dispose de 6 heures de temps à l'examen.

INTRODUCTION

L’introduction de l’étude de cas comprend 3 parties (trois paragraphes avec des transitions
logiques) :

*présentation de la situation de l’annonceur

A ce niveau, le candidat doit faire ressortir en rédaction les éléments suivants:

- Le nom de l’annonceur
- Sa situation géographique ou siège social
- Sa date de création
- Son domaine d’activité
- Son chiffre d’affaires, sa capacité de production
- Ses ressources humaines
- Son capital

NB  : l’étudiant aborde ces éléments si et seulement si le texte en parle.

*La problématique

Le candidat doit faire ressortir (mettre en relief) le problème auquel l’annonceur est
confronté (sa préoccupation).

20
Il peut s’agir d’un :

- Problème de communication
- Problème marketing
- Problème organisationnel

*l’annonce du plan (de la démarche)

Le candidat doit à ce niveau dégager les axes de son travail. Pour cela, il doit se référer aux
différentes questions du travail à faire. Il doit être capable de les synthétiser afin d’orienter
son travail.

I- ANALYSE DIAGNOSTIC

L’analyse diagnostic d’un cas porte sur les forces et les faiblesses des éléments contrôlés par
l’entreprise appelé analyse interne et sur les opportunités et les menaces des éléments qui ne
peuvent pas être contrôlés par l’annonceur mais qui ont un impact sur son fonctionnement
(analyse externe).

1- Analyse interne

Elle consiste pour le candidat à faire ressortir les forces et les faiblesses des éléments qui
constituent l’environnement immédiat de l’annonceur. Ces éléments peuvent être :

- Le produit ou politique de produit


- Le prix ou politique de prix
- La distribution ou politique de distribution
- La communication ou politique de communication

Les éléments ci-dessus sont de façon classique ceux faisant l’objet de l’analyse interne. Mais
on peut ajouter :

- Les ressources humaines


- La capacité financière
- La capacité de production
- La capacité technique
- La capacité organisationnelle (organisation interne) etc……

*présentation du travail

I- Analyse diagnostic
1- Analyse interne
Variables Forces faiblesses
Produit
Prix
Distribution
Communication

20
2- Analyse externe

Elle porte sur les opportunités et les menaces des éléments qui ne peuvent pas être contrôlés
par l’annonceur mais qui ont un pouvoir sur son fonctionnement. Il s’agit :

- Du marché
- De la concurrence
- Des consommateurs ou de la clientèle
- Des fournisseurs
- Des prescripteurs
- Des différents types d’environnements (économique, politique, culturel, juridique,
naturel, démographique, technologique, etc…………….).

*présentation du travail

I- Analyse
diagnostic
2-Analyse externe
Variables opportunités Menaces
Marché
Concurrence
Consommateurs
Fournisseurs
Environnement

3- Bilan diagnostic

C’est le résumé ou la synthèse de l’analyse interne et de l’analyse externe. Le candidat devra


mettre ensemble les forces et les opportunités d’une part, et les faiblesses et les menaces
d’autre part. C’est à ce niveau qu’on perçoit la capacité de synthèse du candidat.

II- Problèmes à résoudre

Un cas peut avoir un ou plusieurs problèmes à résoudre. Le candidat dans ce cas, doit les
classer et les formuler de façon claire dans le travail. En règle générale, le problème à
résoudre est énoncé entre deux concepts liés et contradictoires.

Comment ………………………alors que………………………

Exemple : Comment sensibiliser les transporteurs transfrontaliers et les populations à risque


sur la pandémie du SIDA alors que ces personnes perçoivent le SIDA comme une maladie
imaginaire et le port du préservatif comme un frein à leur plaisir sexuel.

20
III- Recommandations

NB : les recommandations sont en rapport avec les questions du travail à faire. Il appartient
donc au candidat de bien lire le travail à faire pour voir si des informations n’ont pas été
données dans ce sens. Généralement les recommandations portent sur :

- Le produit
- Le prix
- La communication
- La distribution
- La politique managériale
- etc
IV- LA STRATEGIE DE COMMUNICATION

Une stratégie de communication a pour socle l’objectif de communication, la cible de


communication, l’objectif marketing, la cible marketing, le positionnement et la stratégie de
création.

1- Objectifs
a-Objectif de communication

Le candidat devra préciser le ou les types d’objectifs et les hiérarchiser en fonction de la


réalité du cas qui lui a été soumis. Il peut s’agir soit :

- de faire connaitre le produit ou quelque chose de précis


- de faire aimer le produit ou quelque chose de précis

b-Objectif marketing

Il s’agit pour le candidat de fournir un chiffre d’affaires précis, une part de marché à
conquérir, un chiffre d’affaires à réaliser, un volume des ventes à réaliser tout en respectant
l’intention, la proportion et le délai.

Exemple : doubler le volume des ventes du produit de 10000 à 20000 unités d’ici un
an
2- cibles
a-cible de communication

Elle concerne les personnes qui sont visées directement par la réalité du cas. La cible peut se
subdiviser en trois :

- le cœur de cible ou cible principale


- la cible secondaire (c’est-à-dire des personnes qui peuvent être intéressées par moment
au produit (prescripteurs, influenceurs, leaders d’opinion,……..)
- la cible générale (population totale).

20
b-Cible marketing

C’est la reprise de la cible de communication mais elle doit faire ressortir les critères d’âge,
de sexe, lieu de résidence, csp etc……

3- Positionnement

Le positionnement est une démarche volontariste de l’annonceur. C’est la place que


l’annonceur veut que le produit ou la marque occupe dans l’esprit du consommateur par
rapport à la concurrence. Il appartient donc au candidat de le formuler clairement sous forme
de slogan à l’examen qui doit contenir une promesse claire et compréhensible en rapport avec
la réalité du cas.

Exemple : « Nil, la propreté sans effort »

4- La création publicitaire ou stratégie de création (copy strategy)

La stratégie de création regroupe :

- L’axe de communication
- Le concept d’évocation
- La promesse
- Le bénéfice consommateur
- La justification
- Le ton
- L’ambiance
- Les contraintes
a- Axe de communication (axe publicitaire)

C’est le concept autour duquel le message publicitaire va osciller (tourner). C’est l’angle sous
lequel le candidat va développer sa communication. Mais tout cela a un lien étroit avec la
réalité du texte.

Exemple : Coca-cola —-------> LA FRICHEUR

MAGGICO—--------->

b- Le concept d’évocation

C’est la matérialisation de l’axe publicitaire. C’est un description brève de ce que l’on compte
voir en image toujours en rapport avec la réalité du texte à étudier.

c- La promesse

C’est l’expression rationnelle de ce qu’apporte concrètement le produit au consommateur.

Exemple : la savon « B » produit une action relaxante et crée une sensation de douceur.

d- Le bénéfice consommateur

20
C’est ce que le consommateur retire du produit lors de son utilisation.

Exemple : le savon « B » rend la peau douce, satinée et sans tâche.

e- La Justification ou preuve

C’est l’élément concret, objectif qui crédibilise la promesse, qui fonde la promesse.

Exemple : le savon est riche en lait et en miel

f- Le ton ou ambiance

C’est la coloration du message ou l’environnement dans lequel va se dérouler la publicité.

Exemple : ambiance de gaieté, paix, etc.……………

Exemple : ton démonstratif

C’est la coloration du message ou l’environnement dans lequel va se dérouler la publicité.

Exemple : ambiance de gaieté, paix, etc……………

g- Les contraintes

Les contraintes sont des directives données ou imposées par l’annonceur ou encore des
difficultés liées à la mise en pratique de l’action publicitaire. Elles peuvent être 

- Budgétaires
- De temps
- Religieuses
- Culturelles
- De temps etc……….

NB : tout le travail de la stratégie de création doit être représenté sous forme de
tableau à l’examen.

Rappel des objectifs et des cibles


Axe de communication
Concept d’évocation
Promesse
Bénéfice consommateur
Justification ou preuve
ton/ ambiance
Contraintes
Slogan

20
V- Stratégie des moyens

1-Choix média, hors- média et justification

La stratégie des moyens, encore appelée media planning. Le candidat doit à ce niveau justifier
le choix des médias ou hors médias retenus en fonction de chaque cible de communication. Il
doit indiquer clairement le ou les médias principaux ou le ou les médias relais ; à ces médias,
il doit ajouter des supports.

2-Choix du budget et répartition budgétaire

A l’examen, le candidat a la possibilité de proposer un budget au cas où le budget n’a pas été
proposé et de le répartir en fonction des médias et des hors-médias retenus.

3-Le calendrier

Dans cette partie, il s’agit pour le candidat de faire apparaitre clairement le planning de
chaque opération en fonction du ou des médias ou des hors-médias choisis.

C’est un calendrier global de l’ensemble des opérations.

CONCLUSION

20
SUJET 1 CAS MAXFOOD

Présentation du groupe

Créé en 1990 et basé à Abidjan, le groupe MAXFOOD est spécialisé dans la restauration
collective : écoles, entreprises, hôpitaux, universités ........

En 2000 son chiffre d’affaires s’est élevé à 1364 milliards de FCFA. L’effectif de l’entreprise
s’élève à 350 personnes, regroupées en équipes opérationnelles disposant d’une relative
autonomie. Le groupe MAXFOOD est présent dans plusieurs grandes villes de la Cote
d’Ivoire : Abidjan, Bouaké, Korhogo, Abengourou, Gagnoa. En ce qui concerne
l’organisation, MAXFOOD se présente de la façon suivante :

- Un Directeur Général chargé de superviser toutes les opérations. Il est issu d’une école
supérieure d’hôtellerie de France ; c‘est l’homme à tout faire du groupe. Il est
régulièrement en visite dans les villes de l’intérieur pour suivre de près les prestations
de l’ensemble du groupe. Les grandes décisions sont prises par lui seul.
- Des Directeurs d’unité : chaque restaurant ou groupe de restaurants (lorsqu’ils sont
proches) est doté d’un responsable chargé de veiller à la qualité des services. Ils sont
tous diplômés des lycées hôteliers.
- Un Directeur marketing et communication chargé de définir les stratégies du groupe
ainsi que les plans de communication. Il est diplômé d’une école supérieure de
commerce et de communication. Ses actions sont souvent contrariées par le Directeur
Général qui estime être le seul maitre à bord.
- Un Directeur des ventes, chargé de la prospection dans les administrations, les écoles,
les entreprises. Il gère une force de vente de 10 personnes. Il aide le Directeur
marketing et communication dans sa tâche ; ce qui crée assez souvent des accrochages
avec lui. Il faut préciser que dans chaque unité opérationnelle, il y a un responsable
technique chargé des activités de restauration. Aussi, il vient d’être créé un cercle de
qualité animé par le Directeur marketing et communication.
Le produit
Il s’agit en réalité d’une activité de service que l’on peut définir de la façon suivante :
Prise en charge totale de la gestion d’un restaurant de collectivité, par une équipe
opérationnelle dirigée par un gérant appelé Directeur d’unité. La prestation comprend :
l’accueil ; la confection des repas sur place et le service. A ce service minimum, peut
s’ajouter l’animation du cadre.

20
Par ailleurs, mais très marginalement, MAXFOOD réalise du conseil en gestion de
restaurant de collectivité. Le contrat type comprend : le service de 250 à 500 couverts
par jour et même au-delà. Le prix facturé au client dépend de la prise en charge des
frais de repas entre l’établissement et le consommateur. Le prix de vente moyen du
plateau repas s’élève à environ 500 F CFA.
Le positionnement
Outre la qualité et l’hygiène, chevaux de bataille de toutes les entreprises présentes sur
le marché, MAXFOOD met en avant notamment les notions de service, d’équipe,
d’accueil et de présentation du produit. D’une façon générale, MAXFOOD jouit d’une
bonne image auprès des ses clients, mais sa notoriété sur le marché est faible, tout
particulièrement par rapport à ses principaux concurrents.
Le marché
Il est composé des établissements de toute nature disposant d’un restaurant collectif.
On peut estimer que le restaurant de collectivité type sert environ 200 à 300 couverts
pour les entreprises mais beaucoup plus dans les écoles (plus de six cents).

Deux formules de gestion se partagent le marché :

- L’autogestion, c’est-à-dire la gestion par l’établissement lui-même de son restaurant


- La sous-traitance ou marché concédé, c’est-à-dire la gestion par une société
spécialisée.
Le marché peut être divisé en quatre grands segments :
- Administration et entreprises (environ 40%)
- Enseignement (environ 30%)
- Santé (environ 4%)
- Divers (environ 26%)

Au total une vingtaine d’entreprises sont présentes sur le marché. Les plus importantes d’entre
elles (4) se livrent une concurrence très vive et représentent à elles seules près de 90% du
marché. MAXFOOD fait partie de ces plus grandes entreprises, car elle se classe au 3ème rang
national.

Les méthodes commerciales

La force de vente décrite plus haut utilise essentiellement trois types de méthodes pour
prospecter la clientèle :

- Marketing téléphonique sur fichier


- Réponse aux appels d’offres pour le secteur administratif
- Informations provenant soit de clients, soit de la hiérarchie, soit de la force de vente.
Chaque vendeur dispose d’un classeur de documentation assez sommaire.

La communication

Elle comprend essentiellement trois types d’actions :

- Les salons

20
- La publicité dans la presse spécialisée
- Les relations régulières avec la presse sous forme d’envois de communiqués de presse
et de rencontres avec les journalistes. Actuellement le groupe a décidé de lancer une
importante campagne d’image et de notoriété. Le thème est le suivant : « MAXFOOD
partout où vous êtes ».

Les objectifs

Globalement, MAXFOOD SOUHAITE augmenter son chiffre d’affaires de 20%. Aussi,


souhaite-t-il améliorer sa notoriété auprès des décisionnaires.

Les cibles

Elles sont différentes selon le segment de clientèle :

- Pour l’entreprise, prioritairement la Direction Générale


- Pour les hôpitaux, l’administration et l’assistance pour les hôpitaux publics ; la
Direction pour les cliniques privées
- Pour l’enseignement, les directions régionales, les mairies, les directions d’écoles
privées……….

TRAVAIL A FAIRE

1- Elaborez une analyse-diagnostic de la situation de MAXFOOD SUR son marché.


2- Quels sont les problèmes qui se posent à l’entreprise ?
3- Proposez un organigramme cohérent et définissez les attributions des différentes
structures
4- Elaborez un mix marketing pour MAXFOOD (les grandes lignes).
5- Proposez un plan de communication conforme à la situation de MAXFOOD (ne pas
tenir compte du coût).

20
SUJET 2 CAS « SEUL LE TRAVAIL LIBERE L’HOMME »

« Travaillez et prenez de la peine. C’est l’effort qui manque le moins.» Cette invitation au
travail de LA FONTAINE doit être reprise dans nos maisons, dans nos écoles et même dans
nos entreprises. Car beaucoup d’africains et plus particulièrement beaucoup d’ivoiriens ont
perdu le goût du travail. Tout ce qui compte pour eux, ce sont les jeux et les loisirs. Dans nos
villes et villages les seules choses qui comptent, c’est danser, c’est la beuverie, ce sont les
légèretés. On a très tôt oublié, l’appel au travail de BERNAD DADIE dans Climbié : « le
travail ! Et après le travail, l’indépendance mon enfant ! N’être à la charge de personne, telle
doit être la devise de votre génération. Et il te faut fuir l’homme qui n’aime pas le travail. »

Combien sommes-nous à appliquer cette maxime ?

C’est justement ce constat de refus du travail et de la décadence de la société, où personne ne


veut respecter les règles et les institutions, où la morale fout le camp, qui pousse l’entreprise
VISION TROPICALE au repositionnement du travail comme facteur de libération, moyen
d’expression, voie d’affranchissement, mais surtout facteur de développement dans l’esprit
des jeunes.

L’ANNONCEUR

VISION TROPICALE est une agence de communication dont les activités se rapportent à la
gestion d’image de marque et de notoriété des personnes physiques et morales. Créée en mai
2004, elle est située au plateau, Rue des Banques. Mais depuis près de 3 ans, elle a ajouté un
autre objet à son champ d’action. Elle s’attèle désormais à la défense des valeurs cardinales de
la société à travers la communication pour le développement.

Vision tropicale est une petite structure dirigée par un Directeur Général en instance de thèse
doctorale et chargé de cours dans une grande école privée abidjanaise. Il est suivi d’un
Directeur commercial qui est aussi en « free lance» avec une agence de presse internationale,
à laquelle il consacre tous les lundis après –midi et les vendredis matin. Alors tout le poids du
travail repose entre les mains du Responsable des projets et de la secrétaire. Cette situation a
pour conséquence directe, la réalisation d’un chiffre d’affaires de 55 000000 au passif
de l’agence, par rapport à l’année précédente. En outre, faut-il ajouter que le Directeur
Général joue le rôle de comptable de Vision Tropicale.  

LES SERVICES, LES COUTS ET LES REPRESENTATIONS

20
VISION TROPICALE s’occupe du positionnement de l’image de marque des personnes
physiques et morales. Elle est réputée dans ce domaine, puisqu’elle étend son champ d’action
dans la sous-région (Burkina, Mali, Ghana auprès des chefs d’Etat et autres hommes
politiques).

De même, les entreprises lui reconnaissent une compétence avérée en matière de promotion
des produits et des marques. Elle intervient aussi dans l’évènementiel et dans les Relations
publiques. Toutefois, la communication pour le développement en tant que nouvelle activité
peut s’avérer difficile mettre en œuvre, étant entendu que les habitudes ont la  « peau dure. »

C’est un challenge pour les responsables de l’agence qui entendent initier des actions de
communication pour la reconversion des mentalités des ivoiriens par l’implication au travail.
L’objectif est de faire de la Côte d’Ivoire un pays totalement voué au travail. Un pays où les
jeunes n’attendent plus seulement tout de l’Etat, mais prennent des initiatives et trouvent les
moyens de les réaliser. Dans cette optique, Vision Tropicale a obtenu du ministère de la
jeunesse, des sports et de la salubrité urbaine des promesses de soutien moral et financier. Elle
est aussi en discussion avec des organismes non gouvernementaux internationaux pour obtenir
des financements importants pour exécuter son projet.

LE COUT

Les coûts des prestations offertes par l’agence sont jugés intéressants car un rapport avec la
qualité du service. L’entreprise, dans la mise en œuvre de ce projet s’est dotée de quatre (4)
représentations (une à Yamoussoukro, une à Daloa, une à Abengourou et une autre à Bouaké).

Elle souhaite élargir ses représentations progressivement dans toutes les grandes régions du
pays afin de couvrir tout le territoire national. Mais seulement pour l’heure, elle se trouve
confrontée au problème de financement et d’équipement de ses représentations à l’intérieur du
pays.

LA COMMUNICATION

EN TERME DE COMMUNICATION, elle veut jouer sur les visites à domicile, dans les
écoles, sur la sensibilisation, sur les représentations théâtrales, sur les
animations……………..

Les partenariats, le sponsoring, le mécénat, l’aide sont les actions à réaliser pour boucler le
budget annuel de communication qui est estimé à 150000000 F CFA. Des actions de
communication doivent être organisées à travers tout le pays et dans toutes les langues.

TRAAVAIL A FAIRE 1

1- Quelles stratégies de communication doit mettre en place Vision Tropicale pour


amener les populations cibles à s’impliquer dans le travail ?
2- Analyser la situation de l’agence au regard de son projet de reconversion de
mentalités.
3- Identifier les problèmes pouvant faire obstacle à la réalisation de ce projet.

20
Pour la réalisation de ce projet, une équipe pilote de 800 personnes est mise en place. Elle est
constituée d’hommes et de femmes de 15 à 45 ans représentant toutes les couches
socioprofessionnelles, habitant aussi bien en zone rurale qu’en zone urbaine. On note à la
question Q4 « Etes-vous favorable au projet de changement de comportement des
ivoiriens ? » 40% de non pour les femmes et 60% de oui pour les hommes.

TRAVAIL A FAIRE 2

1- Quelle sera la marge d’erreur de cette étude ?


2- Qu’est-ce qu’une enquête d’opinion ?
3- Il a été prévu 450 femmes, mais on a constaté que 370 hommes ont été interrogés.

Procédez au redressement de cet échantillon selon les deux méthodes.

TRAVAIL A FAIRE 3

1- Qu’est-ce qu’une audience utile ?


2- Qu’est-ce qu’une échelle d’économie ?
3- Définissez l’analyse transactionnelle.
4- Définissez le calibrage.
5- Citez et définissez les différents types de réunions
6- Quelles sont les conditions pour qu’il y ait négociation ?
7- Quelles sont les étapes de la formation d’un groupe ?
8- Donnez la différence entre une situation conflictuelle et une situation confligène.

20
SUJET 3 CAS TOTALCOM

Le marché de la téléphonie est incontestablement celui qui connait la plus grande explosion
en côte d’ivoire depuis une décennie. L’on dénombre actuellement pour les quatre opérateurs
du secteur plus de 4 millions d’abonnés. Un tel marché suscite bien évidemment la convoitise
de tous. C’est le cas de TOTALCOM, une compagnie d’origine américaine qui s’annonce
avec un capital de 500 milliards de francs. La technologie made in USA est futuriste : réseau
satellitaire de troisième génération avec applications multiples… Son siège flambant neuf,
conçu à l’image de ses ambitions est situé à Cocody ; et déjà l’on peut voir son logo affiché à
la devanture d’une dizaine de succursales dans les différentes communes d’Abidjan. Ses
couleurs arc-en-ciel ne laissent personne indifférente, et cela d’autant plus que toute la ville
est parsemée d’affiches aux couleurs arc-en-ciel ou l’on peut lire : « Le mobile CADO !!»

Le personnel, annonce le Directeur Général M. HODES est déjà opérationnel et compte une
centaine de cadres et techniciens et ivoiriens formés pour la plupart aux USA. Une
cinquantaine de véhicules 4x4 peintes aux couleurs de TOTALCOM circulent nuit et jour à
Abidjan, distribuant des casquettes et des prospectus dévoilant les offres de TOTALCOM :

- Un pack comprenant un mobile, un kit avec crédit de 5000 francs est offert à
tout nouvel abonné, pour seulement 20000 francs.
- Pour les abonnés du prépayé, la puce est offerte à 500 f avec 500 f de crédit
inclus.
- Différents types de téléphones sont proposés aux consommateurs à partir de
10000 f CFA et pour tout achat de téléphone une puce est offerte…

Mais dans le souci d’une démarche réellement marketing, l’équipe dirigeante de


TOTALCOM sollicite une agence conseil de la place pour mener à son profit une étude de
motivation.

TRAVAIL A FAIRE :

1-Définir les mots et expressions suivants :

a- Publicité ; b- promotion ; c- médias ; d- hors médias.

20
A l’occasion d’un sondage effectué sur un échantillon de consommateurs, deux questions sont
administrées :
Q1 : « à partir de quel prix trouveriez-vous ce produit trop cher ? »
La réponse à cette question indique le prix maximum accepté par la personne interrogée.
Q2 : « à partir de quel prix auriez-vous peur que ce produit soit de mauvaise qualité ? »
La réponse à cette question indique le prix minimum accepté par la personne interrogée.

prix 400 450 500 550 600 650 700 750 Total
Répondan 0 0 40 50 80 125 180 25 500
t pour
produit
trop cher
Répondan 225 125 100 30 20 0 0 0 500
t pour
produit de
mauvaise
qualité
1- Déterminez le prix psychologique

2-Analysez la situation de TOTALCOM sur le marché ivoirien en insistant particulièrement


sur l’environnement externe.

3-Quelle stratégie de prix conseillez-vous à TOTALCOM ? Justifiez.

4-Pour la campagne de communication véritable, TOTALCOM a prévu d’injecter la première


année 500 millions de francs CFA, car comme l’affirme le Directeur Marketing et
communication, la publicité est le meilleur moyen de se positionner sur un marché
concurrentiel. Puis il ajoute « Nous sommes même prêts à faire de la publicité comparative ».

5-Au-delà de l’évènement, TOTALCOM souhaite surtout fidéliser ses abonnés. Quelle


stratégie de fidélisation pouvez-vous lui proposer ?

N.B : Pour la stratégie média (stratégie des moyens) vous devez retenir obligatoirement deux
supports presse, deux supports radio, deux supports affichage et un support télévision en
tenant compte de l’échelle de puissance et de l’échelle d’économie.

20
SUJET 4 CAS OUSRMELE

Statut juridique
Société anonyme à participation financière publique majoritaire créée en 1964, OUSRMELE
est régie par les dispositions de l'acte uniforme relatives au droit des sociétés commerciales du
traité de l'Organisation pour l'Harmonisation du Droit des Affaires (OHADA).
Son capital social de 2.466.000.000 francs CFA est détenu majoritairement par l'Etat de Côte
d'Ivoire à hauteur de 76 %.
OUSRMELE a pour mission d'améliorer et de développer l'habitat urbain ou rural en Côte
d'Ivoire. Elle a pour vocation : d'entreprendre toutes opérations à caractère immobilier pour
son propre compte, mais aussi pour le compte des particuliers, de l'Etat des entreprises privées
ou des établissements publics de participer à toute étude et réalisation dans le domaine de
l'urbanisme et de l'habitat en privilégiant la réalisation des logements pour les usagers à
faibles revenus.
Les activités
Les activités principales d’OUSRMELE se regroupent ainsi autour de deux fonctions :
a) Promotion immobilière
Réalisation des opérations locatives (location simple) ou en accession à la propriété (location-
vente ou accession directe). Réalisation des opérations pour le compte des tiers en tant que
maitre-d ‘ouvrage délégué.

b) Gestion patrimoniale
Recouvrement des loyers et charges, entretien du patrimoine locatif, vente des logements.
Sous le contrôle de l'Assemblée des actionnaires, OUSRMELE est administrée par un
Conseil d'Administration de 12 membres parmi lesquels est élu un président.
Le Conseil d'Administration nomme un Directeur Général qui lui rend compte
périodiquement de sa gestion et de la mise en ouvre de ses décisions. L'organisation actuelle
d’OUSRMELE comprend 5 Directions, 4 Services et une cellule Communication rattachés à
la Direction Générale.
TROIS DIRECTIONS OPERATIONNELLES :

 la Direction Technique (DT),


 la Direction Commerciale et Marketing (DCM),
 la Direction de l'Exploitation (DE).
DEUX DIRECTIONS FONCTIONNELLES D'ASSISTANCE

 la Direction des Affaires Financières (DAF),


 la Direction des Ressources Humaines (DRH).
Les services et cellule communication rattachés.

20
Le Service Juridique (SJ),
Le Service des Moyens Informatique et de la Méthode (SMIM),
Le Service Audit Interne (SAI),
Le Service Contrôle de Gestion (SCG).
Le responsable de la Cellule Communication marque, de temps en temps, sa désapprobation
avec les choix de la direction marketing qui privilégie la promotion au détriment de la
publicité. Pour lui, la promotion ne touche pas toutes les cibles, surtout celles qui se trouvent
dans les villes de l’intérieur. Malheureusement il est mis en minorité dans les prises de
décisions finales. La direction marketing est soutenue par la direction d’exploitation.
Ces contradictions profitent aux concurrents qui sont en train de s’implanter et détournent
petit à petit les clients d’OUSRMELE.
Cette situation n’échappe pas à la vigilance du Directeur Général de l’entreprise qui a tenu
une réunion pour en savoir davantage. Ce dernier conçoit mal qu’avec l’expérience acquise et
le parapluie de l’Etat, le leadership de l’entreprise qu’il dirige soit menacé. Que le projet ‘’un
toit pour tous’’ tarde à prospérer.
Lui non plus, n’est indemne de cet environnement délétère. Le Directeur des Ressources
Humaines lui reproche ses fréquentes recommandations dans le recrutement des employés,
privant du coup l’employabilité des compétences avérées.
La concurrence
LOGIM, depuis quelques décennies s'est investie d'abord dans la Promotion Immobilière pour
le plus grand nombre, ensuite dans l'Aménagement et la Viabilisation de terrains nus. Ses
activités se sont élargies au-delà des logements socio- économiques, aux logements de
standing, aux travaux publics et la vente de divers matériaux de construction produits avec le
gage de qualité de toute notre chaîne de production.
Notre expansion en Afrique ces dernières années se justifie par notre souci d'investir les
différents marchés désireux d'une urbanisation contrôlée avec toutes les gammes de produits,
du social au standing. Notre Slogan, " un toit pour tous" n'est pas une vue de l'esprit. Il
procède de notre vision à moyen et long terme de proposer aux citoyens une gamme variée de
logements, aussi authentiques que modernes, dans une démarche qualité vécue dans nos
procédures de production.

Créée en 1990, Promo CI est une entreprise de promotion immobilière au capital de 150
millions de F CFA, est devenue en plus de ses vingt-quatre (24) années d’expériences l’un des
leaders incontournables de l'habitat individuel en Côte d'Ivoire.

Environ 25.000 logements réalisés dans les différentes communes de la ville d’Abidjan et
alentours ajoutent à son savoir-faire, la volonté d’offrir aux particuliers et aux travailleurs un
habitat aux normes internationales en vigueur en matière de construction.

Du logement économique à la villa de standing, Promo CI se propose d’offrir un toit à tous.


Nos atouts constitués essentiellement de professionnels du bâtiment, d’un personnel
dynamique et à l’écoute des besoins adaptés à la vie urbaine, promo CI a pour philosophie la
recherche perpétuelle de la qualité à des coûts accessibles.

20
Le département technique et le département commercial constituent deux entités essentielles
au bon déroulement des opérations immobilières et leur participation régulière aux salons
internationaux comme le Salon de l’Immobilier Africains à Paris (SIAP) nous permet d’être
au fait des innovations en matière de construction et d’urbanisme.

Les entreprises de cette nature, le pays en compte environ une dizaine.

ANNEXE 1 : les opérations immobilières réalisées par OUSRMELE entre 2012 et 2013

Année de
N°d'ordr Nbre de
Nom de l'Opération mise en
e logts
chantier

1 Résidence Concordia 2ème et 3eme Parcelle 1590

2 Résidence Espoir – Riviera 112


2012
3 Programme A- 1ère Tranche 500

4 Programme B SUD 1 200

5 Résidence Concordia 4ème parcelle 1020

6 Programme A - 2ème parcelle 1450

7 Résidence standing Lux- 2ème et 3ème Parcelle 84 2013

8 SUD OUEST 1 Duplex 35

9 SUD OUEST - 2 R+1 45

TOTAL 5036

OUSRMELE propose à ses prospects et clients une durée de remboursement sur 15 ans.

ANNEXE 2 : Information relative au budget


Pour la campagne de communication, la société OUSRMELE a mis à la disposition de la
cellule de communication invitée à travailler sous la houlette de la Direction Marketing et
commerciale un budget de communication en fonction du chiffre d’affaires estimé à la moitié
de son capital social, dont 60% pour les hors médias.
ANNEXE 3
L'urbanisation galopante mal maitrisée de nos cités pourrait faire naître de nombreux
bidonvilles si une vraie politique de l'habitat n'est pas envisagée par nos gouvernants.

20
Aussi, proposer aux citoyens des logements de qualité, mettre l'accent sur la réalisation
d'infrastructures indispensables aux populations, en termes de voiries, de réseaux divers,
d'écoles, de dispensaires, etc. participe à l'amélioration du cadre de vie de nos clients.
Car si Abidjan semble être saturée, il reste que l’intérieur du pays souffre d’un manque criant
en promotions immobilières. Dans les villes de l’intérieur l’on trouve encore d’immenses
espaces non bâtis. Les fonctionnaires et salariés dans ces localités manquent cruellement de
logements.
De même, la zone de UEMOA constitue un marché à exploiter à condition de remplir les
conditions légales des pays hôtes. En Côte d’Ivoire, les entreprises dans le domaine de la
construction doivent remplir les obligations contenues dans un cahier de charges. Les
intéressés se plaignent des maisons qui sont soit exigües soit mal construites.
Enfin, ils sont nombreux ceux qui pensent que la vie est chère, de ce fait, ils n’ont pas les
moyens de faire face aux coûts des loyers jugés exorbitants.
En Côte d’Ivoire depuis une certaine période, l’on se plaint des maisons qui s’écroulent
causant d’énormes dégâts humains et matériels. Pour le DG de OUSRMELE, confirmé par
les résultats de l’enquête d’opinion : «  nos constructions ne sont pas concernées par ces
critiques car elles sont faites avec du matériel de qualité. Le ciment, le sable ; les dosages
obéissent aux principes exigés. C’est avec du fer 12 et 14 que nous coulons les bétons des
Duplex et des R+1.
Ces critiques ne visent pas directement aussi LOGIM ET PROMOCI, les concurrents directs
d’OUSRMELE. Elles visent des particuliers, un type d’entrepreneurs véreux soucieux de se
faire de l’argent rapidement, au mépris des règles de construction en la matière. Pour le
Patronat des constructions immobilières, le principal responsable des constructions à haut
risque est l’Etat, qui manque de vigilance.
Sans oublier que les espaces cultivables se raréfient intensifiant la pénurie de denrée
alimentaire du fait de la poussée galopante des constructions.

ANNEXE 4 : les coûts d’acquisition des loyers


OUSRMELE

Désignation des loyers Montant Hors Taxe Durée de remboursement


T2 13.000.000 15 ans
T3 20.000.000 15 ans
T4 30.000.000 15 ans
Duplex 35.000.000 15 ans
R+1 40.000.000 15 ans

LOGIM
Désignation des loyers Montant Hors Taxe Durée de remboursement
T2 12.000.000 20 ans
T3 18.000.000 20 ans
T4 25.000.000 20 ans
Duplex 34.000.000 20 ans
R+1 38.000.000 20ans

20
PROMOCI
Désignation des loyers Montant Hors Taxe Durée de remboursement
T2 12.500.000 20 ans
T3 17.500.000 20 ans
T4 28.000.000 20 ans
Duplex 31.000.000 20 ans
R+1 37.000.000 20 ans

Travail à faire 1
1- Proposer un projet de plan de communication pour OUSRMELE.
2- Traduire en Anglais cette phrase « OUSRMELE a pour mission d'améliorer et de
développer l'habitat urbain ou rural en Côte d'Ivoire ».
3- Présenter l’organigramme de l’entreprise OUSRMELE.
4- Les populations en quête de logement étant estimées à 2.000.000 ; 20% de cette
population sont favorables à un logement de type T4,
a- Calculer le taux de saturation pour les entreprises.
b- Calculer le taux de pénétration de chacune d’elle.

ANNEXE 5

2011 2012 2013 2014


OUSRMELE 1250 1265 1285 1272
PROMOCI 1175 1210 1215 1235
LOGIM 1175 1205 1210 1230
Vente des logements formule T4

ANNEXE 6
L’étude test réalisée par la cellule de communication sur les médias révèle que PME Mag
affiche une audience de 50.000 lecteurs/jour et Fraternité matin quant à lui affiche une
audience de 85.000 lecteurs/jour.
5.500 lecteurs lisent à la fois les 2 médias.
Le taux de couverture de Fraternité matin est de 85% avec une répétition moyenne estimée à
12.
Le taux de couverture de PME Mag est de 15% avec une répétition moyenne estimée à 4.
Travail à faire 2
1) Définitions
a- Echelle de puissance.
b- La diffusion.
2) Calculer l’audience exclusive de Fraternité matin et de PME Mag.
3) Calculer l’audience nette de Fraternité matin et de PME Mag.
4) Calculer le GRP de Fraternité matin et de PME Mag.

20
SUJET 5 CAS PRESERVATIF ASSUR

Le projet RETRO-CI est un programme de lutte contre le SIDA. Mis au point par les autorités
nationales et en partenariat avec la coopération Française, ce projet est implanté au sein du
CHU de Treichville depuis 1995. Il détient de meilleurs moyens de dépistage et une équipe de
jeunes médecins hématologues, sérologues, psychologues etc…… Face à la pandémie du
SIDA qui fait des millions de victimes depuis 1984 et particulièrement en Afrique, les
autorités publiques de plusieurs pays ouest africains ont décidé de sensibiliser les populations
avec le concours du projet RETRO-CI. En effet, les structures hospitalières, les ONG, les
institutions du système des nations unies ont pris l’engagement d’apporter leur contribution à
cette campagne en subventionnant le préservatif ASSUR de Retro-CI. La sensibilisation, la
campagne d’information sont orientées vers les transporteurs de l’axe ABIDJAN-LAGOS, en
passant par ACCRA, LOME, et COTONOU. En plus de ces deux actions, il faut promouvoir
l’utilisation du préservatif ASSUR auprès de la couche sociale suscitée dans les différents
pays de la sous-région.

1- LE PRODUIT

Le préservatif ASSUR est en latex, testé et contrôlé par les laboratoires DUVAL de Paris à
une pression de 90 millibars à laquelle il résiste. Il est étanche et lubrifie lors des rapports
intimes. Son conditionnement en papier aluminium conserve son caractère sain et propre, bien
qu’on lui reproche d’être un peu plus épais que les marques concurrentes. Par ailleurs, il
dégage une forte odeur de caoutchouc pas toujours supportable par certains utilisateurs.

2- LE PRIX

Le coût de revient du paquet de 4 unités est de 45 francs. En raison des nombreuses


subventions dont bénéficie le produit de la part de l’O.M.S et organisations privées de
promotion de la santé, seule une marge bénéficiaire de 25% par rapport au prix de vente est
permise. Tout gouvernement qui enfreint ce quota est sanctionné. Par ailleurs, le produit est
exonéré de toute taxe à l’importation.

3- DISTRIBUTION ET FORCE DE VENTE

En raison du caractère banal du produit, tous les types de commerce le vendent : détaillant,
supermarchés, supérettes. Le projet RETRO-CI dispose également d’une équipe de 10

20
délégués médicaux en quête de clients tels que les pharmacies, les laboratoires, les grossistes.
Chaque délégué possède un véhicule PEUGEOT 205 à lui remis par le projet RETRO-CI.
Très souvent ces délégués sont en mission dans la sous-région. La distribution numérique du
produit est la suivante :

Type de commerce Supermarchés supérettes détaillants


Pays
Côte d’ivoire 70% 50% 85%
Ghana 50% 60% 80%
Bénin 30% 60% 80%
Nigeria 40% 75% 80%
Togo 60% 60% 85%

4- LA COMMUNICATION

Jusqu’au début des années 1990, le préservatif de manière générale était perçu plus comme un
empêcheur de plaisir qu’un véritable protecteur. Le projet Retro-CI a brisé ce mythe en
organisant des campagnes publicitaires à la télévision à partir de cette date jusqu’à ce jour. De
même, des revues telles que « Nick DOMBY » ont longuement présenté le SIDA comme une
maladie incurable. La promotion du préservatif ASSUR auprès des transporteurs
transfrontaliers à travers ces actions a été faite, bien que ces derniers connaissent plus
PRUDENCE et FRENCH FEELINGS.

5- LA CIBLE

D’après une enquête réalisée il y a 6 mois, des statistiques dans les pays susvisés ressortent
l’évolution suivante :

population Population Population Population Décès à Transporteurs


cause
Pays Totale atteinte A risque Du SIDA transfrontaliers
COTE 15000000 12% 8% 78000 500
D’IVOIRE
BENIN 7000000 10% 4% 32000 200
GHANA 30000000 15% 7% 102000 1600
NIGERIA 120000000 16% 7% 654000 3500
TOGO 600000 10% 5% 29000 150

Surtout, il faut relever qu’en moyenne seuls 5% des transporteurs transfrontaliers utilisent un
préservatif lors des rapports. De même le taux d’utilisation de ce préservatif par les
populations à risque est de 2%. Selon une certaine rumeur, le SIDA est «  le syndrome
imaginaire pour décourager les amoureux ».
6- LE MARCHE
De nombreuses marques de préservatifs se disputent le marché de la sous-région. Les ventes
des principales marques au cours de l’année 2003 sont les suivantes :

20
MANIX 2000000 de paquets à 1000 frs/pièce
FRENCH FEELINGS 5000000 de paquets à 250 frs/pièce
ASSUR 10000000 de paquets
PRUDENCE 20000000 de paquets à 100 frs/pièce

7- Les professionnels de la santé


Les pharmaciens en particulier, pour des raisons financières exposent plus MANIX et
FRENCH FEELINGS dans leurs étalages. ASSUR n’y existe presque pas.
TRAVAIL A FAIRE
1- Déterminez le prix de vente d’un paquet de préservatif ASSUR.
2- Etablissez une analyse-diagnostic de la situation d’ASSUR.
3- Proposez un plan de marchéage adapté au préservatif ASSUR (sans le volet
communication)
4- Calculez les parts de marché respectives de chaque marque sur le marché de la sous-
région ainsi que la part de marché relative d’ASSUR.
5- Calculez les parts de voix de chaque marque sur le marché de la sous-région.
6- Elaborez une stratégie de communication compatible avec les dispositifs retenus par
le projet Retro CI.
ANNEXE 1 : LES OBJECTIFS

- En raison de la concurrence, le projet RETRO-CI voudrait doubler sa part de


marché dans les 12 prochains mois.
- A l’instar de MANIX et FRENCH FEELINGS, il faut donner l’occasion à
ASSUR d’être distribué dans toutes les formes de commerce et en particulier
les pharmacies et les boutiques de station-service de vente de carburant.
- Faire connaitre ASSUR auprès des transporteurs transfrontaliers d’Afrique de
l’ouest dans une proportion de 10%.
ANNEXE 2 : LE BUDGET DE COMMUNICATION
Il devrait représenter 12% du chiffre d’affaires réalisé par le projet RETRO-CI sur la marque
ASSUR. Ce budget est par ailleurs réparti comme suit :

Frais techniques 10%


Médias 50%
Hors médias 30%
Honoraire agence 10%

ANNEXE 3 : CHOIX DU MEDIA RADIO


Quatre chaînes radio sont sélectionnées à savoir Radio Romande (RSR), AFRICA N°1, RFI ,
VOA .
Seules deux chaînes au bout du compte seront retenues.
Indiquez dans votre stratégie de communication ces 2 chaînes sur la base des critères du
tableau.

20
Chaînes radio RSR AFRICA N°1 RFI VOA
Critères
Coût pour 17000 10000 15000 20000
mille
Audience par 25000 100000 50000 70000
semaine

NB : pour le choix définitif, attribuer des notes allant de 1 à 4 par critère, puis faites la
somme des scores obtenus. Les chaînes radio retenues sont celles ayant enregistré les
meilleurs scores.
ANNEXE 4 : DEPENSES PUBLICITAIRES DES DIFFERENTES MARQUES

MANIX 45 millions
FRENCH FEELINGS 40 millions
PRUDENCE 65 millions

20
BTS BLANC ETUDE DE CAS

CAS CLEOPATRE

I- L’ENTREPRISE

La société BROTHERS LTD Côte d’Ivoire est une entreprise spécialisée dans la fabrication et
la distribution de produits de beauté, de transmoussants et de savons de beauté. Elle est
implantée à VRIDI depuis 10 ans. Elle désire lancer sur le marché ivoirien un savon au lait et
au miel de la marque CLEOPATRE. BROTHERS LTD est très connue sur le marché ; ses
produits jouissent d’une forte notoriété.

CLEOPATRE était commercialisé jusqu’à présent sur le marché ivoirien par des petits
commerçants du réseau informel qui achètent ce savon au GHANA et l’importent en Côte
d’Ivoire par des filières plus ou moins clandestines et vendent au prix de 475 F CFA au
niveau du détail.

BROTHERS LTD CI a sa maison mère au GHANA, précisément à CAPE COAST, elle


fabrique les mêmes produits que sa filiale ivoirienne. L’objectif de BROTHERS LTD CI est
de faire de CLEOPATRE la locomotive de tous ses autres produits.

2- LE PRODUIT

2-1- le savon est blanc laiteux, de forme rectangulaire, aux bords arrondis, tient bien en mains,
produit une mousse abondante dont la formation n’intervient que lorsque l’utilisateur le frotte
sur l’éponge ou sur tout autre support mouillé.

2-2- CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

Sur l’épiderme, il produit une action lavande et relaxante, l’utilisatrice éprouve une sensation
de douceur, de fraicheur après la douche. L’utilisation prolongée de CLEOPATRE rend la
peau douce, satinée, sans l’éclaircir.

2-3- CONDITIONNEMENT

Conditionné sous emballage papier couché la face de couleur bleue de PRUSSE et OR. Les
dessins et le logotype évoquent non seulement l’Egypte ancienne, l’Egypte mythique des
pharaons mais aussi la Reine CLEOPATRE qui était une femme d’une beauté remarquable et
qui était réputée pour ses gouts très élitistes en matière de soins de la peau.

Poids : 250 g

3- ETUDE DE MARCHE

En Côte d’Ivoire, il y a 22000000 d’habitants. Sur cette population, on compte 51% de


femmes, 56% de ces femmes ont moins de 18 ans. Elles sont également réparties sur l’étendue
du territoire avec cependant une plus grande concentration des femmes de 18 à 45 ans dans
les grandes villes.

20
CLEOPATRE « était vendu jusqu’à présent par de petites commerçantes du secteur informel
au « porte à porte »  ».

  BROTHERS LTD CI a pour objectif la conquête du marché en distribuant dans le


commerce informel intégré, dans les grandes et moyennes surfaces (GMS) avec un prix
oscillant entre 475 F CFA et 660 F CFA. Le directeur de l’entreprise hésite quant à
l’opportunité de distribuer dans le commerce associé et le commerce indépendant.

Au niveau du prix détail, le Directeur vous demande de lui suggérer un prix.

4- ETUDE DE MOTIVATIONS

Une étude effectuée par un cabinet de la place, confirmée par une étude omnibus de l’IIOP
(Institut Ivoirien d’Opinion Publique) révèle que dans les motifs qui mènent les femmes à
acheter les savons de beauté, la douceur de la peau, une peau sans tache, une peau saine, une
peau de bébé reviennent le plus lors des enquêtes de motivation, classant loin derrière les
raisons d’hygiène et de détente.

Lors d’un test de produit, 75% des femmes ont insisté sur l’effet adoucissant, peau de bébé,
peau satinée, peau de velours après la douche. Selon une étude de notoriété, CLEOPATRE
jouit déjà de :

-notoriété spontanée : 5%

-notoriété assistée : 18%

5- CONCURRENCE

CLEOPATRE jouit d’une image de qualité comparable à celle de concurrent direct


MONSAVON au lait, mais compte tenu du fait que ce savon n’était pas jusqu’ici fabriqué en
Côte d’Ivoire et du fait de la distribution restreinte pour ne pas dire confidentielle avec pour
corolaire l’absence totale de communication, CLEOPATRE n’est connu que dans un certain
milieu qui l’achète, l’utilise et fait du prosélytisme à son endroit.

-MONSAVON au lait est vendu à :

Le 125 g 375 F CFA prix de détail GMS

Le 250 g 660 F CFA prix de détail GMS

OBJECTIFS DE BROTHERS LTD CI

-CLEOPATRE made in GHANA est vendu le 250 g 475 F CFA prix de détail.

6- CLIENTELE

Elle est jeune, majoritairement des femmes habitants les grandes villes de Côte d’Ivoire dont
le niveau CSP oscille entre les catégories A et C.

- Faire acheter par 45% de la population utile CLEOPATRE.

20
- Porter le taux de notoriété de la marque à 65% auprès de la cible dans un délai
d’un an.

TRAVAIL A FAIRE/

1- Présenter de manière synthétique l’analyse diagnostic mettant en évidence les


problèmes de marketing et de communication à résoudre.
2- Définir une politique cohérente de distribution et de prix pour l’entreprise
BROTHERS LTD CI en termes de recommandations.
3- Proposer un plan de communication conforme à la situation de l’entreprise et de son
produit.
4- Procéder à la répartition budgétaire entre les différents médias et supports choisis,
(prévoir pour chaque poste budgétaire 10% de budget d’achat d’espace pour les frais
techniques, puis la somme de 15 millions pour la réalisation du spot publicitaire du
média principal).

Montant du budget : 210 millions F CFA.

20
SUJET 7 : CAS CONSEIL GENERAL DE GBADDIFLA

I- L’INSTITUTION

GBADDIFLA EST UN département situé dans région de la MARAHOUE, dans le centre-


ouest ivoirien, couvrant une superficie de 5580 km2, avec une population de 3800000
habitants classée parmi les plus fortes densités du pays. Erigé en conseil Général en 2011
grâce à la politique gouvernementale de décentralisation, il comprend deux communes
urbaines (SIBEDOUGOU et KOUADAFLA), et quatre communes rurales (DOUMBIASSO ,
SAGNIKRO, GOUREFLA et GNANHAMANKAHA] auxquelles rattachés une centaine de
villages et campements. SIBEDOUGOU est le siège du Conseil Général et chef-lieu du
département. Le Conseil Général est une entité décentralisée jouissant de la personnalité
juridique avec une allocation budgétaire annuelle de la tutelle de 12 milliards. Le Conseil
Général est de la politique de développement au niveau du département. Le Conseil, avec à sa
tête le Président, est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable. Celui de GBADDIFLA
comprend 47 Conseillers dont plus de la moitié réside hors du département, notamment à
Abidjan, y compris le Président et la majorité des vice-présidents. Les Conseillers résidents se
plaignent des absences répétées du Président et de ses adjoints auprès des électeurs lors des
manifestations et des cérémonies diverses (fête de travail, fête de l’indépendance, funérailles,
fête des mères, activités socioculturelles, etc.) les populations se sentent abandonnées, car les
projets de développement initiés sont tous à l’abandon. Les demandes d’audiences sont sans
suite et les subventions jadis allouées aux structures de jeunesse sont suspendues ; le
Président du Conseil, cadre supérieur de banque et ancien ministre, argüant l’arrêt des
allocations budgétaires par la tutelle pour cause de guerre. Pourtant, de GBADDIFLA, l’on
aperçoit souvent à la télévision et dans les journaux le Président du Conseil faire des dons à
d’autres structures. Arrosé par le fleuve Marahoué, le département est une zone forestière au
sous-sol riche en bauxite, or et pétrole. Il est devenu la nouvelle boucle du cacao, palmier à
huile et de l’hévéa. L’élevage et la pêche y sont pratiqués de façon industrielle. Les données
commerciales et agricoles indiquent la présence d’une brasserie, de trois scieries, d’une
conserverie de poissons et d’un ranch de plus de 5000 têtes de bétails. Ces structures,
véritables pourvoyeuses d’emplois pour les populations locales et de recettes pour le Conseil,
appartiennent toutes à des allogènes et expatriés libanais et européens.

L’endroit au

20

Vous aimerez peut-être aussi