Vous êtes sur la page 1sur 3

1.

Introduction :

Les propriétés mécaniques des polymères semi-cristallins sont étroitement reliées à la


microstructure du matériau. Cette dernière est dans la plupart des cas, constituée par des
sphérolites à l'intérieur desquels sont disposées, suivant une symétrie radiale, des lamelles
cristallines séparées par des régions de phase amorphe. Une meilleure description de cette

m
structure est nécessaire pour mieux prédire les propriétés mécaniques. Diverses techniques
de caractérisation physico-chimique peuvent être employées, telle la microscopie optique
qu’on va utiliser dans ce tp pour observer les sphérolites.

.co
2. But du tp
Détecter les sphérolites en utilisant la microscopie optique et distinguer les polymères

niv
semi cristallins des polymères amorphes.

3. Fonctionnement du microscope :
La préparation à observer est déposée sur la platine du microscope. Posée sur une
plaquette de verre appelée porte objet ou lame et couverte d’un couvre objet ou lamelle, la
zu
préparation est maintenue en place par deux pinces ou valets. La lumière fournie par une
lampe ou miroir, est concentrée par le condensateur avant de traverser l’objet. La
lumière transmise est captée par l’un des objectifs du microscope. Ces objectifs
.D

sont montés sur une pièce tournante appelée tourelle revolver. Finalement l’image
agrandie par l’objectif parcourt le tube porte oculaire et est encore magnifiée par
l’oculaire sur lequel l’observateur pose son œil. Le grossissement de l’oculaire multiplié
w

par celui de l’objectif fournit le grandissement total de l’image par le microscope. La


mise au point s’effectue à l’aide d’une ou plusieurs vis de réglages : vis macro
ww

métrique pour le réglage grossier et la vis micrométrique pour le réglage fin.

4. Description de l’essai :

 L’observation des sphérolites doit être réaliser par un microscope optique a faisceau de
lumière incident
 Poser ez un échantillon de PEHD sur le porte objet et régler l’objectif a l’échelle de
grossissement × 50.
 Régler la mise au point à l’aide d’une ou plusieurs vis.
 Observer l’échantillon en utilisant l’oculaire.
 Les sphérolites sont les éléments qui brillent.
 Refaire l’essai avec le PMMA cette fois et observer.
 Les sphérolites n’apparaitre pas cette fois a cause de la structure amorphe de PEHD.

5. Discussion des résultats

m
 PMMA amorphe donc il ne présente pas des sphérolites.
 PEHD présente des sphérolites a cause de sa structure semi-cristalline.

.co
6. Réponses aux questions indiqué pendant le tp

 Pourquoi les polymères sont soit amorphes ou semi-cristallins ?


Par ce que le degré de cristallinité maximum des polymères ne dépasse pas 95%.

niv
 Quand est ce que le polymère est semi-cristallin ou amorphe ?
Les thermodurcissables sont amorphes
Les thermoplastiques :
Semi-cristallin
Amorphe
zu
 Comment est la forme moléculaire des chaines ?
Les chaines ont une forme zigzag ou des rotations.
 Pourquoi y’a-t-il des polymères qui sont amorphes mais pas vraiment transparents.
.D

A cause des ajouts (les impuretés et les couleurs)

7. Conclusion
w

 Les cristaux dans les polymères ne se développent qu'à des tailles très limitées.
 La structure cristalline est présente dans les polymères thermoplastiques, mais elle se
ww

révèle sous des aspects spécifiques aux polymères à cause de leurs longues molécules:
ces aspect sont les sphérolites.
 les sphérolites sont des cristaux qui ont la liberté de se développer à des tailles
beaucoup plus grandes dans certaines conditions favorables de cristallisation.
TP n°2 :
ww
w.D
zu
niv
.co
m

Vous aimerez peut-être aussi