Vous êtes sur la page 1sur 1

Sigmund Freud, dans son extrait publié en 1929, Malaise dans la culture, «

les hommes croient avoir remarqué que cette possibilité nouvellement acquise de
disposer de l'espace et du temps, cette soumission de la nature,
accomplissement d'une désirance millénaire, n'ont pas, d'après ce qu'ils
ressentent, rendus plus heureux. Le pouvoir sur la nature n'est pas l'unique
condition du bonheur. »

Descartes parlait de « l'homme, maître et possesseur de la nature. »

Saint-Simon, Auguste Comte, disaient : « Savoir afin de pouvoir. »

Langevin « Les hommes de science, abandonnent la conception désintéressée


de la vérité scientifique accompagnée d'une sublime indifférence quant aux
conséquences de leurs découvertes. »