Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre I : Introduction

Chapitre I : Introduction
Les lois de la physico-chimie sont basées sur certains principes simples et parmi eux on
trouve le principe de la conservation, que ce soit de la masse, de l’énergie, ou encore de la
quantité de mouvement.

La loi de conservation signifie qu'il existe une variable extensive que l'on peut calculer
en un moment donné, puis, bien que le système subisse de multiples variations, si on calcule
cette quantité en un instant ultérieur, elle sera toujours la même, le nombre n'aura pas varié.
Ce qui d’un point de vue mathématique tout simple signifie que la dérivée par rapport au temps
du nombre est nul !

Dans ce chapitre nous allons voir un bref rappel des principales équations de
conservation rencontrées en génie des procédés.

I.1. Equation de continuité

Comme cité plus haut, un des aspects des lois de conservation est la préservation de la
masse. L’équation de continuité est simplement une expression mathématique du principe de
conservation de la masse. Pour un volume de contrôle qui a une seule entrée et une seule sortie,
le principe de conservation de la masse stipule que, pour un débit en régime permanent, le débit
massique dans le volume doit être égal au débit massique sortant : Qm entrante = Qm sortante. Une
équation générale de continuité dans sa forme conservative peut également s’écrire sous
une forme différentielle :

(∂⍴ ⁄ ∂t) + div. (⍴ U) = 0


Avec :

⍴ : masse volumique de la matière

t : le temps

U : vitesse d’écoulement de la matière

NB : Le terme (⍴ U) désigne le flux de quantité de la matière.

1
Chapitre I : Introduction

I.2. Equation d’énergie

Un ensemble de points matériels ou système est caractérisé par son énergie totale qui
est la somme de plusieurs énergies, notamment de son énergie mécanique (cinétique plus
potentielle) et interne (travail plus chaleur).

Donc pour un système mécanique on aura :

Em = Ec + Ep
Avec :

Em : énergie mécanique

Ec : énergie cinétique

Ep : énergie potentielle

Et pour un système thermodynamique on aura :

dU = ∂Q + ∂W
Or d’apres le premier principe de la thermodynamique on a :

∂Q = CvdT + ldV

et ∂W = -PdV

Donc dU = CvdT + (l –P)dV et comme l’énergie interne est fonction d’état on aura alors :

dU = (∂U/∂T)V dT + (∂U/∂V)T dV
En utilisant le second principe et en suivant le même raisonnement on aura également :

dS = (∂S/∂T)V dT + (∂S/∂V)T dV

I.3. Equation de conservation de quantité de mouvement

Un autre aspect du principe de conservation est celui de la quantité de mouvement. En


effet, les équations de Navier-Stokes décrivent, entre autres, les équations de bilan de la quantité
de mouvement appliquée à un fluide. Les équations de Navier-Stokes ayant étés traitées en
détails lors du module de TQM en L3, on se contentera ici d’en rappeler les principales
expressions.

2
Chapitre I : Introduction

En négligeant les forces de gravité et de viscosité on obtient l'équation de bilan de


quantité de mouvement suivante :

Qui deviendra sous sa forme vectorielle :

Qui correspond aux 3 équations scalaires en coordonnées cartésiennes :

On retrouve aussi une forme non conservative (ou encore convective) qui s'obtient en
développant le terme en divergence et en utilisant l'équation de bilan de masse. On obtient alors
l’équation suivante :

3
Chapitre I : Introduction

On a vu dans ce premier chapitre que le domaine du génie des procédés est riche en
équations de conservations diverses et variées intervenant dans de nombreux domaines.
Néanmoins ces équations ont un point commun, à savoir leurs formes : des équations
différentielles aux dérivées partielles.