Vous êtes sur la page 1sur 3

République Algérienne Démocratique et Populaire-

Ministère de l’Enseignement Supérieur Et De La Recherche Scientifique


Université des Sciences et de la Technologie d’Oran Mohammed BOUDIAF
Faculté de Génie Civil

TP MDS
ANALYSE GRANULOMETRIQUE

SECTION :2
GROUP :12
NOM ET PRENOM DU GROUP :
- Asmaa ZERHOUNI
- Chaimaa TILOUT
- Ikram Amina TAHIR
- Lotfi TABAl
Introduction :
Pour un granulat donné, tous les grains qui le constituent n'ont pas tous la
même dimension. Pour cela on procède à l'analyse granulométrique qui
consiste à déterminer la distribution dimensionnelle des grains constituant le
granulat. Les résultats se présentent sous forme graphique appelé courbe
granulométrique, ou couramment granulométrie. C’est l’essai de base
d’identification des matériaux granulaires ou sols permettant de définir
l’utilisation future des matériaux.

But de l’essai :
- Repartir les particules du matériau (l’échantillon), selon leurs dimensions en
groupes (présentées par masse) Etablir la courbe granulométrique (la masse du
tamisât/refus cumulé (en%) en fonction des diamètres des particules (mm-
micromètre).

Matériels utilisés dans le laboratoire :


L'équipement nécessaire pour effectuer une opération de tamisage sont des
tamis constitues d'un maillage métallique définissant des trous carres de
dimensions normalises :
- Une balance
- Un tamiseur mécanique
- Une série de tares
pesées préalablement.
Définitions Tamis :
Un tamis est constitué par une tôle métallique, en général en laiton,
caractérisée par la longueur du côté de sa maille carrée et par son module
correspondant. REFUS sur un tamis : la quantité de matériau qui est retenue
sur le tamis. Pourcentage massique de refus « %r » : rapport, exprimé en
pourcentage, de la masse de matériaux sec retenu par un tamis d’ouverture d,
à la masse totale initiale de matériau sec. TAMISAT (ou passant) : la quantité de
matériaux qui passe à travers le tamis. Pourcentage massique d’un tamisât :
rapport, exprimé en pourcentage, de la masse sèche du passant à travers un
tamis d’ouverture d, à la masse totale initiale de matériau sec.

Mode opératoire :
On sépare les grains par tamisage sur la série de tamis disposé en colonne dans
l'ordre décroissant.
On emboite notre série normalisée de tamis les uns sur les autres.
On met ma série dans une tamiseuse mécanique, on verse lentement notre
échantillon dans le tamis supérieur et on pèse le refus de chaque tamis.

Conclusion :
Les pourcentages des refus cumulés ou tamis cumulés sont représentés sous
forme d’une courbe granulométrique en reportant les ouvertures des tamis
en abscisses sur une échelle logarithmique et les pourcentages en ordonnées
sir l’échelle arithmétique. La courbe est tracée de manière continue et peut
ne pas passer par tous les points.

Vous aimerez peut-être aussi