Vous êtes sur la page 1sur 39

PRESENTATION DE LA SOCIETE

Création de Tunisie Telecom

Tunisie Telecom, opérateur historique des télécommunications en Tunisie, est


issu de l’Office tunisien des

Postes et des Télégraphes, administré directement par le Ministère chargé des


Télécommunications jusqu’en

1995.

Les activités des postes et des télécommunications ont été dissociées par une loi
numéro 95-36 en date du 17

avril 1995, laquelle a créé l’Office National des Télécommunications sous la


forme d’établissement public à

caractère industriel et commercial doté de la personnalité civile et de


l’autonomie financière.

A partir de 1995 et jusqu’en 2004, date de la transformation de l’Office


National des Télécommunications en

société anonyme par la loi 2004-30 du 5 avril 2004, l’Office National des
Télécommunications avait une

mission de service public et bénéficiait de certaines prorogatives réservées à


l’Etat.

La loi 2004-30 du 5 avril 2004 ayant conduit à la transformation de l’Office


National des

Télécommunications en société anonyme de droit tunisien dénommée « Société


Nationale des

Télécommunications » identifiée sous le nom commercial « Tunisie Telecom »


précise que Tunisie Telecom

est soumise, en tant qu’entreprise publique, à la législation et réglementation


applicables aux entreprises

1
publiques, (notamment la loi numéro 89-9 du 1er février 1989 relative aux
participations, entreprises et

établissements publics) et à la législation commerciale (le Code des sociétés


commerciales).

Le capital de Tunisie Telecom a été fixé par la loi numéro 2004-30 en date du 5
avril 2004 à 1.400.000.000

Dinars constitué par (i) un apport en nature égal à la valeur de l’ensemble du


patrimoine apporté par l’Etat à

l’Office National des Télécommunications en application de la loi numéro 95-36


en date du 17 avril 1995 et

En 2006, dans le cadre de la libéralisation du secteur, Tunisie Telecom a fait


l’objet d’une privatisation

partielle avec l’entrée dans son capital à hauteur de 35% du consortium formé
par DIG (Dubai Investment

Group) et TECOM, consortium aujourd’hui dénommé EIT (Emirates International


Telecommunications

(Tunisia) FZ – LLC).

Activités

Depuis sa création, Tunisie Telecom a œuvré à consolider l’infrastructure des


télécommunications en Tunisie,

à maintenir et à améliorer le taux de couverture, de son réseau fixe et de son


réseau mobile.

Jusqu’en mai 2002, en sa qualité d’opérateur de référence, Tunisie Telecom a été


l’unique opérateur de

services de télécommunications présent en Tunisie. Malgré la libéralisation du


secteur, Tunisie Telecom a

réussi à maintenir une base de clientèle solide, tant sur le marché du grand
public que sur le segment

entreprises.

2
Aujourd’hui, Tunisie Telecom, opérateur historique, est leader sur le marché des
télécommunications en

Tunisie du fait de sa présence sur les segments du fixe, du mobile et de


l'internet. Il s'adresse aussi bien au

grand public qu'aux entreprises et opérateurs tiers.

Tunisie Telecom est aujourd’hui organisé autour de deux pôles d’activité :

- Le pôle « Détail » regroupe les services de téléphonie mobile, de téléphonie


fixe, d’Internet (destinés

au grand public et aux entreprises) et les services data ou de transmission de


données (destinés

exclusivement aux entreprises). Tunisie Telecom est aujourd’hui un acteur


majeur sur le marché de la

téléphonie mobile (avec une part de marché des abonnés actifs de 42,6% au 30
septembre 2010) et

bénéficie d’une situation de leadership incontestée sur les marchés de la


téléphonie fixe, de l’Internet et

de la transmission de données. Le nombre de clients du pôle détail est en


constante augmentation

depuis le 31 décembre 2007.

- Le pôle « Opérateurs et International » regroupe les services d’interconnexion


nationale, de

terminaison et de transit et les services de roaming-in.

Tunisie Telecom est ainsi l’opérateur incontournable en Tunisie, proposant aux


opérateurs nationaux et

internationaux des services de capacité et d’acheminement de trafic entrant et


sortant à grande échelle. Le

3
chiffre d’affaires de ce pôle est en constante augmentation depuis l’exercice
clos le 31 décembre 2007.

Tunisie Telecom est actuellement le seul opérateur en Tunisie à proposer


l’ensemble de ces services.

Par ailleurs, Tunisie Telecom a acquis en septembre 2010 une licence 3G et


compte proposer à partir de 2011

des offres 3G mobile (Mobile broadband dongle 3G, offres voix, data 3G,
terminaux 3G).

Eu égard à la diversité de ses offres, fixes, mobiles et prochainement de


téléphonie mobile de troisième

génération (3G), la richesse de ses compétences et ses ressources humaines,


Tunisie Telecom jouit d’un

positionnement important sur le marché tunisien et figure dans le classement


des dix premières entreprises

tunisiennes.

Tunisie Telecom incarne aujourd’hui les valeurs de proximité, d’accessibilité et


d’universalité en visant

toujours une meilleure qualité de service et une satisfaction du client de


référence à travers ses multiples

directions régionales, ses Actels et points de vente privés. Elle emploie plus de
8300 employés, dont 51,4% de

cadres.

Tunisie Telecom a développé également son positionnement sur de nouvelles


activités à forte croissance pour

offrir des services et des produits répondant aux attentes du marché.

Ainsi, en mars 2009, afin de cibler une population jeune, Tunisie Telecom a lancé
la nouvelle marque de

téléphonie mobile GSM « Elissa » et une offre associée, destinée exclusivement


aux jeunes de moins de 25

4
ans.

Par ailleurs, s’inscrivant dans la politique nationale visant à faire de la Tunisie un


point de passage

incontournable en Afrique (« hub »), Tunisie Telecom a procédé en octobre 2009


au renforcement de sa

connectivité internationale en lançant le premier câble sous marin tunisien «


Hannibal » reliant Kélibia

(Tunisie) à Mazzara (Italie), câble détenu à 100% par Tunisie Telecom.

5
Secours réseau de distribution électrique

Dans la société actuelle, toutes les activités, qu’elles soient professionnelles ou


privées, sont consommatrices d’énergie électrique. Toute interruption ou
perturbation dans la distribution de cette énergie entraîne des désordres qui
peuvent devenir insupportables par l’usager. L’importance de la continuité et de
la qualité de l’alimentation électrique est fonction de l’activité concernée.
Certaines applications exigent une permanence quasi complète de l’alimentation
car une absence met en péril la sécurité des personnes ou des biens. En tête de
ces consommateurs viennent bien évidemment l’activité hospitalière, les sites
recevant du public et les installations de protection contre l’incendie. Le
législateur s’est préoccupé de ce problème et tout site de cette nature doit être
équipé de moyens d’alimentation de secours en énergie électrique. D’autres
consommateurs, pour lesquels la fiabilité de l’alimentation électrique ne se
mesure pas en terme de risques humains, ne peuvent admettre toutefois de
coupure car celle-ci peut avoir des conséquences extrêmement préjudiciables sur
le plan économique. Les activités mettant en jeu des systèmes informatiques
sont un exemple évident de ce type d’exigence puisqu’elles ne peuvent admettre
la moindre coupure de quelque durée que ce soit.
Divers moyens de secours ont donc été envisagés et mis en œuvre ; le choix de la
source de remplacement utilisée est fonction de plusieurs critères :
 le temps de coupure maximal admissible,
 la nature de la charge à réalimenter,
 la puissance de la charge à secourir.
 Le groupe électrogène permet d’atteindre des puissances et des durées de
fonctionnement importantes.
Outre son application en source de remplacement, le groupe électrogène
offre des possibilités d’utilisation dans différents domaines.
 Des groupes de base sont destinés à fournir la totalité de la puissance
électrique d’une zone non alimentée par un distributeur. Cette application se
ren-contre surtout dans les pays en voie de développement car elle permet
d’éviter des investissements lourds et peut se mettre en œuvre dans des
délais très courts.
 Des groupes d’écrêtage sont destinés à fournir tout ou partie de la
puissance consommée sur un site pour limiter le montant de la prime fixe ou
pour bénéficier de conditions tarifaires liées à cette fonction ; cette
application est généralement couplée à l’application groupe de secours qu’elle
6
permet souvent de rentabiliser ; ainsi de nombreux hypermarchés, qui doivent
s’équiper de groupes de secours, rentabilisent ceux-ci en faisant de
l’écrêtage.
 Des groupes de cogénération destinés, comme les groupes d’écrêtage, à
fournir tout ou partie de l’énergie électrique consommée sur un site ;
toutefois pour des moteurs fonctionnant au gaz, la fonction groupe de
secours n’est pas toujours acceptable car elle implique dans certains cas,
comme l’alimentation des hôpitaux, de disposer d’une énergie primaire
stockable ce qui n’est pas le cas du gaz.
Dans le présent exposé, nous ne traitons que les groupes électrogènes dans les
applications secours et production. L’application cogénération ne sera donc pas
évoquée.
Un groupe électrogène qui est une machine permettant de transformer en
électricité un combustible primaire comme le fioul ou le gaz est constitué de
deux composants principaux :
 un moteur thermique transformant l’énergie primaire en énergie méca-
nique ;
 un alternateur transformant l’énergie mécanique développée par le moteur
thermique en énergie électrique.
La puissance d’un groupe électrogène équipé d’un moteur Diesel va de moins de 1
kVA à plusieurs MVA et la vitesse de rotation est également variable suivant la
puissance et l’application

Familles d’application des groupes électrogènes

Vitesse de rotation Type Puissances Applications

Domestiques -
3 000 tr/min Rapide Faible
Secours

900 < N < 1 800 Moyenne < 5 000


Rapide Production - Secours
tr/min kVA

Semi- Forte 4 < P < 20


350 < N < 900 tr/min Production - Secours
rapide MVA

N < 350 tr/min Lent Forte Production

Groupe électrogène

7
Un groupe électrogène diesel est un dispositif produisant de l’électricité à l’aide
d’un alternateur qu’entraine un moteur diesel. Fixes ou mobiles, les groupes
électrogènes existent dans une vaste gamme de puissances, pesant quelques
kilogrammes à plusieurs dizaines de tonnes.

Les groupes électrogènes sont utilisés lorsqu’aucune connexion au réseau de


distribution d’électricité n’est disponible ou si un besoin inhabituel en puissance
électrique est nécessaire, sur chantier ou en évènementiel. 

Dans d’autres cas c’est une alimentation de secours qui assure la permanence de
l’alimentation en énergie électrique pour des installations critiques tels que des
hôpitaux ou des centres informatiques et Télécommunications.

Le groupe électrogène délivre une alimentation électrique monophasée ou


triphasée, stabilisée en amplitude et en fréquence à 50Hz ou 60Hz selon les
pays. Des systèmes de régulation mécanique, par induction ou électroniques
permettent la stabilisation du régime moteur, et donc de l’alternateur. 

De nombreux groupes sont insonorisés. Les moteurs à soupapes en tête sont plus
robustes, plus économiques et plus silencieux. Comme toute machine thermique,
le groupe électrogène emploie une source froide ; le refroidissement peut être
assuré par air ou par eau.

Critères de choix

Le groupe électrogène diesel se caractérise en particulier par la puissance


maximale qu’il peut délivrer, et par la taille du réservoir de carburant qui
détermine son autonomie.

Utilisation

Les groupes électrogènes sont utilisés soit dans les zones que le réseau de
distribution électrique ne dessert pas, soit pour pallier une éventuelle coupure
d'alimentation électrique. Dans le deuxième cas, ils sont alors souvent utilisés en
complément d'une alimentation sans interruption constituée d'une batterie
d'accumulateurs qui alimente un onduleur. Ces dispositifs sont généralement
utilisés dans des situations où l'interruption de l'alimentation électrique entraîne
des conséquences graves ou des pertes financières, par exemple dans les
domaine de télécommunications ,les hôpitaux, l'industrie, les aéroports, les
centres informatiques, etc.

8
Fonctionnement

Ils fonctionnent à partir de tous les carburants. Les plus fréquent sont
l'essence, le gazole, le gaz naturel, le GPL, les biocarburants et pour les plus
puissants le fioul lourd.

Le groupe peut être mis en fonctionnement de différentes manières :


manuellement, électriquement ou grâce à l'air comprimé, selon la puissance.

Rendement

Le rendement des groupes électrogènes croît avec leur puissance, mais reste


limité au maximum que permet le cycle de Carnot, duquel doivent être
soustraites les pertes mécaniques et électriques dans l'alternateur et la
transmission. En particulier, les groupes de puissance modérée se caractérisent
par un médiocre rendement et une consommation élevée.

Par exemple, pour un produit commercial qui délivre  5  500  W, mû par un moteur
à essence de  9,55  kW  qui consomme environ  2,5  L  de carburant à l'heure
lorsqu'il est utilisé à  2/3  de sa puissance nominale (soit  3  600  W)  : compte
tenu des pertes thermiques inévitables dans les moteurs à combustion interne, il
en résulte un rendement n'excédant pas 16  % du pouvoir calorifique du
carburant.
Régulation

Un groupe électrogène moderne est équipé de deux régulations. La tension de


sortie est stabilisée (par exemple : 230 V) par un dispositif électronique qui agit
sur l'alternateur. La vitesse de rotation du moteur et donc de l'alternateur doit
aussi rester constante afin de garantir constantes la fréquence et la tension de
sortie (50 Hz en Europe). Cette régulation se fait grâce à un dispositif
centrifuge analogue au régulateur à boules de James Watt qui commande
directement le carburateur ou de la pompe d'injection. Un dispositif à induction
fondé sur les courants de Foucault tel que celui qui équipe les anciens indicateurs
de vitesse des automobiles, ou un système électronique peuvent encore remplir
cette fonction.

Technologie à onduleur

Depuis une dizaine d'années, il existe un nouveau type de groupe électrogène


(dit inverter) qui fonctionne de manière particulière ; alors que les groupes
électrogènes classiques utilisent directement les sorties d'un alternateur
monophasé ou triphasé synchrone pour produire de l'énergie, cette technologie
utilise un onduleur alimenté par le groupe électrogène, utilisant un alternateur

9
triphasé, à excitation variable commandée par un régulateur électronique. Ce
régulateur est programmé pour produire l'excitation nécessaire afin de délivrer
la puissance requise pour alimenter l'onduleur. Le courant triphasé produit est
redressé en courant continu puis transformé encourant alternatif par l'onduleur.
Cette technique présente plusieurs avantages par rapport aux générateurs
classiques :

 la fréquence et la tension du courant de sortie du groupe ne sont plus


dépendantes du régime du moteur, ce qui lui permet de tourner à régime
ralenti, si la puissance demandée est faible, ce qui réduit la consommation de
carburant et le bruit ;
 si nécessaire, une batterie tampon fournit la puissance requise en cas
d'augmentation brutale de la demande en électricité 1 ;
 la fréquence et la tension de sortie sont beaucoup plus précises (ajustée
des milliers de fois par seconde par le microprocesseur, dans le cas d'une
régulation numérique, de l'ordre de la seconde pour une régulation mécanique
simple) ;
 diminution drastique du bruit d'opération, surtout lorsque la demande est
faible ;
 fonctionnement sécuritaire pour les appareils électrique sensibles, tel que
les ordinateurs mais surtout les appareils médicaux et les instruments de
précisions.
Pollution, santé et sécurité

Les groupes électrogènes produisent du dioxyde de carbone, un gaz asphyxiant,


ainsi que du monoxyde de carbone, extrêmement toxique et de plus quasi
indétectable. Même en bon état et placés dans une pièce aérée comme un garage,
mais attenante à une partie de logement occupée, ils peuvent être la cause
d'intoxications mortelles2.

Les groupes électrogènes fonctionnant avec un moteur Diesel produisent aussi


des particules qui sont nocives pour les voies respiratoires.

Le fonctionnement d'un groupe électrogène peut poser des problèmes sur la


qualité de l'eau et de l'air, ainsi que des nuisances sonores, donc dégrader les
conditions de vie à son alentour.

10
200 kVA

Compatibilité groupe électrogène triphasé et courant monophasé


Le système triphasé peut servir à produire :

 du monophasé (bipolaire) :
o 230 V (entre un conducteur polaire et un conducteur neutre),
o 400 V (entre deux conducteurs polaires)
 ou des circuits triphasés multipolaires :
o tripolaire (uniquement les 3 conducteurs polaires - phases -),
o tétrapolaire (3 phases + neutre).
Ainsi, tous les groupes électrogènes triphasés sont capables de produire du
courant monophasé, mais en puissance largement inférieure.

La majorité des groupes électrogènes triphasés possède une ou plusieurs prises


de raccordement en 220 V monophasé et souvent en 12 V continu.

Avantages du groupe électrogène triphasé


Par rapport au groupe électrogène monophasé, le groupe électrogène triphasé
permet :

 le transport de puissance avec moins de pertes en ligne,

11
 l'alimentation de moteurs électriques bon marché (moteur à cage
d'écureuil),
 la mise à disposition de plusieurs tensions (12 V, 230 V et 400 V),
 une puissance plus importante pour un même encombrement.

Moteur groupe électrogène

Le fonctionnement du moteur du groupe électrogène


Le moteur du groupe électrogène est un moteur à explosion à quatre temps
(essence ou GPL) ou à combustion à quatre temps (diesel).

Le moteur thermique du groupe électrogène est comparable à celui présent sur


un scooter ou une automobile. Mono-cylindre à quatre-temps de 50 cm3 pour les
plus petits jusqu'à 20 cylindres pour 95 L de cylindrée comme sur un cargo.

Caractéristiques du moteur de groupe électrogène


Les caractéristiques du moteur du groupe électrogène fixent les performances
du groupe et sa capacité d'utilisation.

Les caractéristiques à prendre en compte sont :

 le régime de rotation du moteur,


 le type de refroidissement du moteur,
 la durée d'autonomie du réservoir selon la consommation,
 le type de démarrage du moteur.
Le régime moteur
La vitesse de rotation des groupes varie en fonction du nombre de pôles de
l'inducteur. Très souvent, les petits groupes sont des alternateurs 3 000 Tr/mn
bipolaires, alors que les plus gros sont presque toujours des 1 500 Tr/mn en
tétra polaires.

Le régime de rotation moteur d'un groupe électrogène est stabilisé à


3 000 tours/minute pour les groupes portatifs et d'appoint dont la durée
d'utilisation ne dépasse pas 8 heures par journée de 24 heures.

Le régime de rotation moteur d'un groupe électrogène est stabilisé à


1 500 tours/minute pour les groupes fixes de secours dont la durée d'utilisation
peut être 24/24 H.

Le refroidissement moteur
Les moteurs de faible cylindrée sont refroidis par air, alors que les moteurs plus
puissants sont refroidis par échangeur eau/air.

12
L'autonomie moteur
L'autonomie est induite par la capacité du réservoir et la consommation du
moteur.

Un moteur tournant à 1 500 trs/mn consomme beaucoup moins qu'un moteur


tournant à 3 000 trs/mn.

Son autonomie sera encore accrue pour une même contenance de réservoir :

 de quelques heures pour les groupes portatifs,


 de 24 h au moins pour les groupes électrogènes fixes.
L'autonomie d'un groupe électrogène doit être définie pour 70% de sa puissance
totale environ, jamais à 100%.
Le démarrage du moteur
Selon la cylindrée du moteur et le type d'utilisation du groupe électrogène, le
démarrage se fera par lanceur groupe électrogène pour les petites et moyennes
cylindrées, avec un démarrage électrique éventuellement en option pour certains
groupes.

Dès que la cylindrée augmente, le groupe électrogène démarrage électrique est


requis, car trop puissant pour être démarré au lanceur.

Le groupe électrogène démarrage automatique peut être une option ou une


obligation sur les groupes électrogènes destinés à être utilisés en secours.

Le bruit du moteur
Un moteur thermique est toujours bruyant. Certains groupes électrogènes
possèdent de série ou en option un encapsulage destiné à réduire le bruit, on
parle dans ce cas de groupe électrogène insonorisé.

Principe de l'alternateur
L'alternateur transforme le mouvement rotatif d'un arbre en un courant
électrique.

Pour cela, l'alternateur est composé d'un rotor équipé d'électroaimants tournant
à l'intérieur d'un stator composé d'une bobine de fil de cuivre. Les champs
magnétiques successifs créés par la rotation des aimants génèrent un courant
électrique induit qui est ensuite distribué vers la sortie du groupe électrogène
après avoir été traité par les composants électroniques.

C'est l'alternateur qui définit que le groupe électrogène est monophasé en 220 V
ou s'il délivre du 380 V pour le groupe électrogène triphasé.

La vitesse de rotation des groupes varie en fonction du nombre de pôles de


l'alternateur. Très souvent, les petits groupes sont des alternateurs

13
3 000 Tr/mn bipolaires, alors que les plus gros sont presque toujours des
1 500 Tr/mn en tétra polaires.

La vitesse de rotation du moteur est donc déterminée par le type d'alternateur.

La puissance de l'alternateur
La rotation des électroaimants de l'alternateur créé une résistivité élevée
proportionnelle à la la quantité de courant demandée. Le moteur est donc plus
sollicité dès que la quantité de courant demandée augmente.

La puissance dépend donc de la puissance de l'alternateur et de la puissance du


moteur. Le dimensionnement du moteur étant toujours calculé en proportion de
la puissance de l'alternateur, c'est la puissance de l'alternateur qui définit
la puissance groupe électrogène. Exprimée en kW (kilowatt) ou en kVA (kilovolt-
ampère).

L'alternateur et la dynamo
L'alternateur produit un courant alternatif alors que la dynamo produit un
courant continu, toutefois, même sur les groupes à courant continu en 12 V (le
plus souvent pour le groupe électrogène camping-car), c'est un alternateur qui
fournit le courant alternatif qui est ensuite transformé en courant continu.

Le choix de l'énergie du moteur du groupe électrogène


Le moteur du groupe électrogène doit correspondre à plusieurs critères en
fonction de l'utilisation du groupe électrogène.

Selon ces critères, le moteur du groupe électrogène sera choisi en fonction de


l'énergie nécessaire à son fonctionnement :

 groupe électrogène diesel : puissant et fiable, mais lourd et encombrant,


 groupe électrogène essence : léger et performant, mais à consommation
élevée
 groupe électrogène gaz : puissant et silencieux, mais nécessite un
approvisionnement GPL.

14
USAGE DU
DE GOUPE ÉNERGIE
GROUPE CRITÈRES
ÉLECTROGÈNE APPROPRIÉE
ÉLECTROGÈNE

Groupe
électrogène Légèreté Essence
camping- Compacité
car/bateau

Groupe Maniabilité
GROUPE électrogène de Facilité Essence
ÉLECTROGÈNE maison à usages d'usage et
PORTATIF multiples d'entretien

Groupe
électrogène de
chantier (mobile) Endurance Essence
Groupe Maniabilité
autonome de
soudage

GROUPE Groupe Puissance


ÉLECTROGÈNE électrogène de Endurance Diesel
DÉPLAÇABLE chantier Insonorisati
on
Groupe Insonorisati
électrogène de on
GPL
maison (secours Entretien
GROUPE
domestique) réduit
ÉLECTROGÈNE
FIXE
Groupe
électrogène fixe Puissance Diesel
industriel Fiabilité

Groupe électrogène diesel

15
La puissance et l'autonomie professionnelles du groupe électrogène diesel.
Le moteur du groupe électrogène est le système d'entraînement de
l'alternateur. Le carburant du moteur est classique pour le groupe électrogène
diesel ou groupe électrogène essence, mais le groupe électrogène gaz est une
opportunité plus économique à l'usage alors que legroupe électrogène solaire ne
consomme pas du tout de carburant.

La motorisation diesel du groupe électrogène


Le groupe électrogène diesel est à réserver à un usage extérieur, il offre la
puissance du moteur diesel pour toutes les capacités d'alternateur.

Principe de cette motorisation


Le moteur du groupe électrogène diesel est identique à un moteur classique
monté sur les automobiles pour les petites puissances, ou les camions et les
bateaux pour les grandes puissances.

Caractéristiques générales
 Moteur : à combustion interne cycle à quatre temps alimenté au gas-oil
monocylindre à multicylindre (20).
 Vitesse de rotation : 3 000 trs/mn. ou 1 500 trs/mn.
 Puissance de l'alternateur : à partir de 3,5 kVA à 3 500 kVA.
 Voltage du courant : monophasé 220 V ou triphasé 380V.
 Intensité du courant : 15 Ampères à 4 800 Ampères.
 Refroidissement : air ou eau.
 Utilisation conseillée : longue durée.

Avantages et inconvénients de ce groupe électrogène

INCONVÉNIENT
AVANTAGES
S

Puissance Poids élevé


GROUPE Facilité de Polluant
ÉLECTROGÈNE ravitaillement (gas-oil) Bruyant
DIESEL Usage longue Consommati
durée on
Conseils d'usage du groupe électrogène diesel
Utilisation en extérieur uniquement : maison et chantier, ou en installation fixe
avec aération forcée et évacuation des gaz d'échappement.

Conseillé pour des démarrages peu fréquents et des usages prolongés.

16
Puissance groupe électrogène

L'utilisation du groupe électrogène d'après la puissance du courant délivré.


Les capacités d'utilisation d'un groupe électrogène sont déterminées par la
puissance (groupe électrogène monophasé ou groupe électrogène triphasé) et sa
régulation (qui peut être assurée mécaniquement par le régulateur groupe
électrogène ou des dispositifs électroniques sur le groupe électrogène AVR ou
le groupe électrogène inverter).

Définition de la puissance du groupe électrogène


La puissance d'un groupe électrogène est fonction de la production de
courant de l'alternateur.

La puissance du moteur qu'il faut pour entraîner cet alternateur à son débit
maximal est toujours proportionnée à l'alternateur, mais est rarement indiquée,
car peu importante dans le choix du groupe électrogène.

Cependant, la puissance du moteur est calculée pour entraîner l'alternateur à


70/75% de sa capacité de production de courant et le dimensionnement du
groupe électrogène par rapport à la consommation électrique doit se faire en
respectant ce critère pour éviter au moteur de fonctionner en puissance
maximale voire en surcharge.

Les unités de puissance utilisées


La puissance du groupe électrogène est exprimée en Watts (W) ou en kilowatts
(kW) pour les groupes électrogènes à courant continu en 12 V ou à courant
alternatif monophasé en 220 V.

Pour le groupe électrogène triphasé en 380 V, la puissance du groupe est


exprimée en kilovolt-ampères (kVA), car elle prend en compte l'angle (phi) de
décalage des phases et son cosinus (cos).

Transformer des kW en kVA


kVA × (cos phi) = kW
Soit pour un groupe de 3,5 kVA ayant un cos phi 0,8 : 3,5 kVA × 0,8 = 2,8 kW =
2 800 W.

Dimensionnement du groupe électrogène


Pour déterminer la puissance nécessaire d'un groupe électrogène, deux cas sont
à prévoir.

Équipements résistifs
Seuls des équipements résistifs sont branchés (TV, éclairage, cafetière, etc.), il
suffit d'additionner les puissances de tous ces équipements afin d'obtenir la

17
puissance totale que le groupe électrogène aura à fournir. Soit pour des
appareils résistifs uniquement :

 Total puissances cumulées × 1,3 = puissance du groupe électrogène


en kW.
 Exemple pour un radiateur électrique de 1 000 W et un téléviseur de
400 W : (1 000 + 400) W × 1,3 = 1, 82 kW de puissance du groupe électrogène
requis.
Équipements inductifs
Si des équipements inductifs à base de moteurs électriques (meuleuse, pompe,
perceuse, etc.), ceux-ci ont un fort couple de démarrage qui nécessite
ponctuellement un important surcroît d'énergie, il faut calculer la puissance du
groupe (soit monophasé, soit triphasé) en multipliant la puissance nominale (en
KW) des machines qui seront connectées par 3 pour avoir la puissance en KVA
nécessaire au démarrage. Soit pour des appareils inductifs :

 Total puissances cumulées × 3 = puissance du groupe électrogène


en kVA.
 Exemple pour une meuleuse de 1 000 W et une ponceuse de 400 W : (1 000
+ 400) W × 3 = 4,2 kVA (5,25 kW) de puissance du groupe électrogène requis.

Puissance continue et puissance maximale


La plupart du temps, les puissances des groupes électrogènes sont données avec
deux valeurs : la puissance continue et la puissance maximum.

La puissance maximale comprend une surcharge de 15% à 20% de la puissance


continue pendant un temps limité de 1 heure à 6 heures selon le type de groupe
électrogène.

Dans tous les cas, il est déconseillé d'utiliser un groupe électrogène à 100% de
sa puissance continue afin de ne pas faire fonctionner le moteur en permanence à
son régime maximum afin de limiter son usure et une surconsommation.

En général les consommations et autonomies des groupes électrogènes motorisés


sont données pour un usage à 70-75% de leur puissance continue.

Groupe électrogène : démarrage automatique

Le démarrage automatique, le confort et la sécurité du groupe électrogène


en secours.
Le démarrage classique du moteur du groupe est un démarrage manuel
par lanceur groupe électrogène, mais selon la puissance et l'utilisation, il peut

18
être nécessaire d'avoir un groupe électrogène démarrage électrique déclenché à
la main ou un groupe électrogène démarrage automatique.

Le démarrage automatique du groupe électrogène


Grâce au groupe électrogène de secours, toute coupure d'alimentation électrique
est immédiatement relayée par le démarrage et la production d'électricité du
groupe. Sur le groupe électrogène maison, c'est un confort supplémentaire bien
appréciable. Pour les hôpitaux, centres de traitement d'urgence et postes
stratégiques, c'est une nécessité !

Le groupe électrogène à démarrage automatique est d'abord un groupe


électrogène démarrage électrique qui a reçu des dispositifs supplémentaires :

 une détection de coupure secteur,


 une commande de démarrage du démarreur électrique,
 une conjonction du groupe électrogène à la distribution électrique.
En option pour les centres ne pouvant supporter une coupure brève, le temps que
le groupe électrogène démarre et monte suffisamment en régime pour que
l'alternateur fournisse un courant stabilisé, une série de batteries peut prendre
le relais grâce à une conjonction et disjonction de ces batteries.
En pratique, le démarrage automatique peut être adapté sur tout groupe
électrogène démarrage électrique et plus adapté aux groupes électrogènes :

 Obligatoire sur les groupes électrogènes diesel, gaz et essence de


secours groupe électrogène maison et groupe électrogène chantier pour grue à
tour avec la possibilité d'utiliser une manivelle en secours.
 Pratique sur le groupe électrogène chantier mobile de puissance moyenne à
importante utilisé en secours pour une grue notamment puissance > 2 kW.
 Pas du tout adapté au groupe électrogène camping-car.

L'insonorisation du groupe électrogène


Le groupe électrogène utilisé en zone urbaine à proximité d'habitation devient
une nuisance sonore surtout lorsqu'il est de cylindrée importante.

Afin de limiter le bruit du moteur du groupe électrogène, l'insonorisation


consiste en un encapsulage de l'intégralité du moteur et de l'échappement sous
un capot rendu antibruit grâce à une mousse d'isolation phonique.

Le bruit d'un groupe électrogène insonorisé


Entre deux groupes électrogènes de puissance comparable, un groupe
électrogène insonorisé sera un peu plus onéreux à l'achat, mais apportera un

19
confort d'utilisation certain voire une sécurité pour le personnel travaillant à
proximité.

Groupe électrogène : les précautions d'installation


La masse du groupe électrogène et les masses des matériels d'utilisation doivent
être interconnectées par un conducteur de protection (prise de terre) quelle que
soit la classe 1 ou 2 du groupe électrogène.

L'utilisation d'appareils ne doit se faire que si le groupe électrogène est équipé


d'un disjoncteur différentiel afin d'éviter les risques d'électrisation.

Au cas où le groupe électrogène ne possède pas de disjoncteur différentiel, il


faut en ajouter un sur le circuit pour protéger l'utilisateur des risques
d'électrisation.

Raccorder un groupe sur le réseau domestique


Il est déconseillé de tenter un branchement d'une sortie de groupe électrogène
sur une prise domestique.

Pour raccorder un groupe électrogène sur le réseau électrique domestique, il


faut utiliser obligatoirement un coffret inverseur raccordé sur le groupe et
intercalé entre le compteur et le tableau de distribution.

La réglementation des groupes électrogènes dans les ERP


Le groupe électrogène constitue, au sens de la réglementation des ERP
(Établissement Recevant du Public) une source électrique de remplacement ; à ce
titre, il participe au respect de l'obligation de continuité de certains soins (cf.
Circ. DHOS/E4 n°2006-383).

Le groupe électrogène doit être placé dans un local règlementaire :

 L'accès au local est réservé aux personnes qualifiées.


 Le local est identifié et facile d'accès pour les services de secours.
 Murs et plancher haut du local sans communication directe avec des locaux
accessibles au public.
 Pose d'un extincteur pour classe B, compatible avec le risque électrique et
identifié comme tel + bac à sable 100 litres avec pelle près de l'accès.
 Équipement d'un éclairage de sécurité par bloc autonome d'éclairage de
sécurité.
 Le local doit être largement ventilé sur l'extérieur.
 Le sol du local doit être imperméable et étanche, formant cuvette de
rétention de 10 cm au minimum.

20
 Si le groupe électrogène est implanté en sous-sol, pose d'un conduit de
ventilation pour les pompiers.
 Les canalisations de fuel doivent être fixes et étanches.
 Si présence d'un réservoir de carburant intégré, celui-ci doit avoir une
évacuation de trop-plein, des évents et une jauge.
 Au maximum 500 l de fuel présents dans le local du groupe (réservoir
intégré).
 Pose d'une vanne police de carburant à l'extérieur du local.
 Entretien et essais obligatoires :
o tous les 15 jours, vérification,
o tous les mois, essai de 30' en charge (à 50% minimum).

Panne groupe électrogène

Quelques vérifications en cas de panne d'un groupe électrogène  :


Le moteur d'un groupe électrogène est comparable dans son type de
fonctionnement à celui d'un véhicule à moteur auquel est ajouté un générateur.

Les pannes sont rares si l'entretien du groupe électrogène a été fait lors des
opérations de maintenance.

Le moteur du groupe électrogène ne démarre pas


La mécanique étant semblable, les mêmes vérifications sont à faire en cas de
défaut de démarrage :

QUESTION À SE POSER SOLUTION

NIVEAU DE CARBURANT
Remplir le réservoir
SUFFISANT ?

ROBINET DE CARBURANT
Ouvrir le robinet
OUVERT ?

CONTACT DE DÉMARRAGE ? Fermer le contacteur en position ON

LE NIVEAU D'HUILE EST Sécurité huile enclenchée – vérifier


SUFFISANT ? le niveau

LE DÉBIT DE Le disjoncteur doit être sur OFF

21
L'ALTERNATEUR EST-IL
OUVERT ?

Un fusible de surtension est commun


LE FUSIBLE EST-IL EN
au moteur et à l'alternateur, le
ÉTAT ?
remplacer.

Le groupe ne débite pas de courant


Le moteur a démarré, mais l'alternateur ne débite pas de courant dans le circuit.

QUESTION À SE POSER REMÈDE

LE DÉBIT DE
L'ALTERNATEUR EST-IL Le disjoncteur doit être sur ON
FERMÉ ?

Un fusible de surtension est commun


LE FUSIBLE EST-IL EN
au moteur et à l'alternateur, le
ÉTAT ?
remplacer.

Une sécurité peut empêcher le


LE GROUPE EST-IL
débit.
RACCORDÉ À LA TERRE ?
Raccorder le groupe à la terre
LE DISJONCTEUR
DIFFÉRENTIEL EST-IL Réarmer le disjoncteur différentiel
FERMÉ ?

Le groupe s'arrête en cours de fonctionnement


Le groupe électrogène a débité du courant, mais s'arrête de fonctionner :

QUESTION À SE
REMÈDE
POSER

NIVEAU DE
Panne de carburant
CARBURANT ?

Sécurité huile enclenchée – vérifier le


NIVEAU D'HUILE ?
niveau

22
DISJONCTEUR Réarmer le disjoncteur différentiel après
DIFFÉRENTIEL avoir détecté la cause de déclenchement
ENCLENCHÉ ? (isolation appareil, court-circuit...)

LE FUSIBLE EST-IL Un fusible de surtension est commun au


EN ÉTAT ? moteur et à l'alternateur, le remplacer.

entretien groupe électrogène

L'entretien requis pour la longévité et le confort d'utilisation du groupe


électrogène.
L'utilisation d'un groupe électrogène nécessite des précautions à l'installation du
groupe électrogène et répond à une réglementation du groupe électrogène.

Par la suite, l'usage demande un minimum d'entretien du groupe électrogène et


de maintenance ainsi que des connaissances sur une éventuelle panne du groupe
électrogène.

Groupe électrogène : les opérations d'entretien


Huile moteur (moteur thermique)
Une jauge d'huile moteur est toujours présente sur un moteur à quatre temps.
Le plus souvent, cette jauge sert également de bouchon de remplissage. La
notice constructeur vous indique le mode d'utilisation de la jauge, le type d'huile
moteur et la fréquence des vidanges.

En général, le contrôle du niveau d'huile moteur se fait moteur froid sur le plat
avant chaque démarrage :

 Dévissez le bouchon de remplissage d'huile, sortez-le et nettoyez-le.


 Le contrôle se fait en replaçant le bouchon de remplissage dans son
logement sans le visser et en lisant sur la jauge le niveau d'huile. Il doit être
compris entre les niveaux bas et haut, à l'intérieur de la zone hachurée.
 Veillez toujours à ce qu'il y ait suffisamment d'huile et jamais trop.
 Si vous devez rajouter de l'huile, prenez la viscosité préconisée par le
constructeur ou à défaut une huile multigrade pour moteur essence à quatre
temps 10W40.
Pour la vidange, lancez le moteur afin de le faire chauffer un peu, et arrêtez-le :

 Débranchez le fil de bougie, dévissez le bouchon de vidange situé sous le


moteur en effectuant l'opération au-dessus d'un bac de récupération.

23
 Quand l'huile usagée s'est totalement écoulée, vous pouvez revisser le
bouchon de vidange. Si nécessaire, remplacez le joint du bouchon de vidange par
un neuf, mais assurez-vous qu'un joint plat en fibre est en place.
 Il arrive que le bouchon de vidange soit celui utilisé également pour le
remplissage et la jauge à huile, dans ce cas seulement, il ne comporte pas de
joint.
 Remplissez le carter avec de l'huile neuve en respectant la quantité
prévue par le motoriste, sinon procédez par petits remplissages successifs en
contrôlant la jauge.
 En général, un carter d'huile contient entre 1 et 1,5 litre d'huile
multigrade pour moteur essence à quatre temps 10W40 selon que le filtre à
huile a été remplacé ou non.
Filtre à air (moteur thermique)
Reportez-vous à la notice constructeur pour ouvrir le capot du filtre à air et
notez la référence du filtre pour un futur achat.

Le nettoyage du filtre à air est préconisé toutes les 50 heures de


fonctionnement.

Le remplacement du filtre à air chaque année est vivement conseillé.

Un filtre à air propre est indispensable au bon démarrage du moteur, il limite sa


consommation d'essence et son émission de pollution.

Bougie (moteur thermique)


Une clé à bougie est toujours présente dans la pochette d'outils de votre groupe
électrogène, utilisez de préférence celle fournie, car elle est étudiée pour
passer entre les ailettes du moteur.

Selon le nombre d'heures de travail annuelles, vous devrez nettoyer la bougie


toutes les 100 heures et la remplacer toutes les 300 heures.

Le nettoyage s'effectue à la brosse métallique spécifique (brosse à bougies) et


permet de débarrasser les deux électrodes des dépôts de combustion :

 Un contrôle rapide de l'écartement des deux électrodes peut se faire à la


cale à bougie ou en passant l'ongle du pouce d'épaisseur identique à
l'écartement moyen de 0,07 mm.
 Profitez que la bougie soit sortie pour noter sa référence qui doit être
respectée absolument lors du remplacement.
 Nettoyez au chiffon le filetage de la bougie et son culot avant de la
remettre en place en la vissant fermement, mais sans forcer.

24
 Prenez garde lors de cette intervention qu'aucune particule ne tombe dans
le moteur par le puits de bougie.
 Une bougie en bon état est indispensable au bon démarrage du moteur et
limite sa consommation d'essence et son émission de pollution.
Batterie (moteur à démarrage électrique)
Si la batterie en place est une batterie à électrolyte liquide (et non au gel), un
contrôle de niveau est requis régulièrement et un éventuel complément à l'eau
distillée uniquement sans jamais dépasser le repère du niveau maximum.

Attention aux risques dus à l'acide et aux dégagements de vapeur de


l'électrolyte de la batterie  : Danger chimique – Poison – Risque d'explosion
(consulter la notice du constructeur)

Le tableau d'entretien du groupe électrogène

FRÉQUENCE DE L'OPÉRATION

OPÉRATION CHAQU 1ER


50 100 300
E MOIS
HEURES HEURES HEURES
USAGE (NEUF)

Vidang Rien à Rien à


HUILE MOTEUR Niveau Vidange
e faire faire

Remplace
Rien à Rien à Rien à Rien à
FILTRE À HUILE r un an
faire faire faire faire
sur deux

Rien à Nettoye Rien à Remplace


FILTRE À AIR Vérifier
faire r faire r

ÉLECTROLYTE Rien à Rien à Rien à Compléte


Niveau
BATTERIE faire faire faire r

LIQUIDE DE Remplace
Rien à Rien à Rien à
REFROIDISSEMEN Niveau r un an
faire faire faire
T sur deux

FILTRE À Vérifier Rien à Rien à Nettoye Remplace


CARBURANT faire faire r r un an

25
sur deux

BOUGIE(S) Rien à Rien à Rien à Nettoye Remplace


D'ALLUMAGE faire faire faire r r

Maintenance groupe électrogène

L'assurance de la fiabilité par la maintenance du groupe électrogène


L'utilisation d'un groupe électrogène nécessite des précautions à l'installation du
groupe électrogène et répond à une réglementation du groupe électrogène. Par la
suite, l'usage demande un minimum d'entretien du groupe électrogène et de
maintenance du groupe électrogène ainsi que des connaissances sur une
éventuelle panne du groupe électrogène.

Si la réglementation d'un groupe électrogène pour les Établissements Recevant


du Public (ERP) oblige à une maintenance, celle-ci est recommandée pour tous les
groupes électrogènes.

La périodicité de maintenance du groupe électrogène


La maintenance d'un groupe électrogène commence d'abord par un entretien et
des essais obligatoires pour les groupes électrogènes de secours :

 tous les 15 jours : vérification et contrôles selon le guide d'entretien du


groupe électrogène,
 tous les mois : essai de 30 minutes au moins en charge à 50% de la
puissance.

Les opérations de maintenance du groupe


La meilleure solution pour les ERP et les bâtiments ne pouvant supporter un
défaut d'alimentation est de souscrire un contrat de maintenance avec une
entreprise spécialisée qui effectuera en continu les opérations ponctuelles de
maintenance et d'entretien.

Le minimum de maintenance pour un particulier ou un professionnel est récapitulé


ainsi :

FRÉQUENCE DE L'OPÉRATION

OPÉRATION
100 HEURES OU
300 HEURES OU 1 AN
6 MOIS

26
DISPOSITIF PARE-
Nettoyer Rien à faire
ÉTINCELLES

JEU DES SOUPAPES Rien à faire Régler

CHAMBRE DE Nettoyer 1 an sur 2 ou


Rien à faire
COMBUSTION à 500 heures

RÉSERVOIR DE
Rien à faire Nettoyer et purger
CARBURANT

Remplacer si nécessaire
TUYAU DE CARBURANT Contrôle
1 an sur 2

Les qualifications en maintenance de groupe électrogène


Une certification existe pour la profession ainsi que le DEUST : Diplôme
d'études universitaires scientifiques et techniques Maintenance immobilière,
hôtelière et hospitalière.

Le label QUALIFELEC des entreprises de maintenance de groupes électrogènes


est une certification reconnue.

LOGICIEL ET SOLUTION GSM POUR LA SUPERVISON

D'UN PARC DE GROUPES ELECTROGENES

Cette solution permet de réaliser la supervision d'un parc de groupes


électrogènes en s'appuyant sur une communication ADSL.

Depuis un ordinateur équipé du logiciel et d'un modem ADSL, il est possible de


contrôler et gérer simplement un parc de GE répartit

sur un large territoire. Sur chaque GE, un modem ADSL connecté à


l'automatisme MAGE réalise le transfert d'information mais

également le report d'alarme par l'envoi d'un SMS sur un téléphone portable
d'un technicien de maintenance.

Le logiciel est simple de mise en œuvre et d'utilisation. Le modem ADSL est une
option pour tout automatisme 2H ENERGY.

27
PRINCIPALES FONCTIONS

• Télégestion de groupe électrogène

o Synoptique simplifié de l'installation

o Affichage des principales mesures

o Affichages des défauts

o Télécommandes de test

o Télécommande acquittement des défauts

o Extraction du journal de bord

• Gestion visuelle d'un parc GE par une arborescence

• Géo-localisation (modem avec ADSL)

• Mise en œuvre simple

• Connexion à un site distant désiré ou scrutation périodique d'un parc

• Report d'alarme par SMS

• Activation des alarmes SMS et gestion des destinataires depuis le poste


central

• Fonctionnement sous Microsoft Windows

PRINCIPALES CARACTERISTQUES

• Modem ADSL pour communications sur tous les réseaux

• Modem embarqué faible consommation et fonctionnement sur la tension


batterie (12 ou 24V)

• Gestion de parc jusqu'à 32 sites d'installation (32 modems distants)

• Visualisation graphique des connexions

• Visualisation par synoptique animé de l'état du groupe et de ces alarmes

• Visualisation des grandeurs électriques et mécaniques

28
• Pilotage du GE à distance pour la réalisation de test (START/STOP)

• Acquittement à distance des alarmes

• Extraction des alarmes horodatées et du journal d'événements d'un site


(Export dans Microsoft Excel)

• Configuration de la vitesse de scrutation des sites

• Configuration simple de la liste des installations (type de système et numéro de


téléphone)

• Reconnaissances automatiques des fonctions et options permises sur chaque


site

• Activation du report d'alarme par SMS de chaque site depuis le poste central

• Gestion des correspondants des SMS

• Configuration et personnalisation des messages d'alarmes SMS

• Utilisation d'un abonnement GSM-DATA

GroupeElectrogene

29
30
1002T

Le coffret de commande 1002T est dotéde toute l'instrumentation et les


dispositifs
de protection nécessaires au groupe électrogène,
Ces coffrets permettent de surveiller en permanence et de contrôler le groupe
électrogène le plus simplement du monde, tout en vous garantissant un
fonctionnement dans les limites de sécurité de ses paramètres, et en vous
fournissant quand vous en avez besoin d'importantes informations de diagnostic.

InteliCompact NT SPTM
Gen-set Controller pour Gen-ensembles en parallèle aux applications Mains
Changer de langue

31
nteliLiteNT AMF 25
Compact gen-set controller for single genset operating in standby mode

 Meets all requirements for Auto Mains Failure (AMF) applications


 Full gen-set monitoring and protection
 Outstanding EFI engine support with diagnostic messages in plain text via J1939
 Detailed RTC event and performance log
 Multiple languages (user changeable) in controller, even more in installation suite
 Plug-in and CAN bus extension modules capability
 WebSupervisor, AirGate and Locate support*
 Automatic SMS on alarm or event & gen-set control over SMS*
 On-line control and monitoring over web pages (embedded web server) via plug &
play IB-Lite
 Optional GSM/GPRS modem/wireless Internet via IL-NT GPRS
 Fuel theft protection and Total fuel consumption monitoring
 Earth fault current protection*
 Alternative switchable configuration
 Dual mutual stand-by (Dual AMF) support
 Supports prime mover (MRS) applications
 Automatic and manual GCB and MCB control
 Magnetic pickup input
 D+ preexcitation terminal
 True RMS measurement
 3 phase power measurement of gen-set and mains incl. kWh
32
 3 configurable analog inputs
 7 binary inputs
 7 binary outputs

Programme d'entretien des groupes électrogènes

Le programme d'entretien suivant n'est qu'un exemple et ne peut en aucun cas


être considéré comme adapté à tous les appareils. De plus, des contrôles et
réglages spécifiques sont à effectuer après les 50 premières heures de
fonctionnement. Il convient donc de se reporter à la notice d'utilisation et
d'entretien de son propre groupe électrogène.

 Parce que votre groupe électrogène doit être capable de fonctionner à tout
moment et rester fiable dans le temps, MECAVEA met à votre disposition des
techniciens qualifiés pour effectuer tous les travaux de maintenance
nécessaires.

Formés pour travailler sur tous les types de groupes électrogènes, quelque soit la
marque ou la puissance, nous assurons l’entretien de vos machines en respectant
les préconisations constructeur ainsi que les normes en vigueur.

Afin d’optimiser ce niveau de fiabilité, nous proposons de mettre en place un


contrat de maintenance préventive qui formalise un plan de visites mécaniques
et électriques sur l’année.

33
Ainsi, selon le type, la marque, la puissance et l’utilisation de votre groupe, nous
établissons ensemble un contrat d’entretien sur mesure qui, outre un contrôle
général du groupe et de ses auxiliaires, prévoie selon les besoins, des contrôles
spécifiques, des essais à vide ou en charge, des vidanges supplémentaires, la
fourniture ou non de consommables.

Contrôle régulier

34
MOTEUR : (cf tableau joint)

35
Alternateur
 

Toutes les 250 heures ou 3 mois :

- Vérifier que la circulation d'air s'effectue librement.

- Contrôler la température des roulements à billes. Elle ne doit pas dépasser de


plus de 40° C la température ambiante.

Toutes les 1000 heures ou 12 mois :

- contrôler l'isolement des enroulements et le serrage des connexions


électriques.

- dépoussiérer l'intérieur de la machine.

- graisser les paliers (cf. plaque signalétique).

Coffret commande
 

Tous les 15 jours :

- faire fonctionner le groupe en charge pendant 15 minutes et contrôler les


voyants de sécurité.

Toutes les 250 heures ou 3 mois 

- vérifier le serrage des connexions

Toutes les 1000 heures ou 12 mois :

- dépoussiérer l'intérieur et l'extérieur 

- huiler les charnières et les serrures

Accessoires
 

36
Tous les 8 jours :

- vérifier le préchauffage (groupe à démarrage automatique).

Toutes les 250 heures ou 3 mois :

- contrôle des batteries de démarrage (niveau d'électrolyte, état de charge,


cosses).

- contrôle du silencieux (étanchéité, fixation, clapet).

- contrôle visuel de l'étanchéité du réservoir.

Capot
 

Toutes les 250 heures ou 3 mois :

- graisser les charnières, huiler les serrures

- vérifier qu'il n'y a pas de décollement de la garniture insonorisante.

- vérifier le bon écoulement de l'air dans les pièges à sons

1.2.3 La subdivision des circuits :

De cette manière un défaut qui affecte un circuit d'importance secondaire ne


prive

pas d'alimentation un circuit prioritaire.

La séparation des circuits, organisée en fonction des grands textes


réglementaires

et des contraintes d'exploitation, est une subdivision réglementée des circuits.

37
38
39