Vous êtes sur la page 1sur 2

Institut Supérieur de Gestion de Tunis

Matière : Comptabilité Sectorielle


Année Universitaire : 2020-2021
Niveau : 3éme année LAC
SERIE 2
Exercice 1 :
La société « XYZ » a contracté en 2010 un crédit auprès de la banque « BQ » pour le financement de
la construction de son usine. En 2012, elle a connu des difficultés économiques et n’a pas honoré ses
engagements envers la banque depuis janvier 2012.
Au 31 décembre 2016, elle s’est adressée à la banque pour la consolidation de ses engagements qui se
détaillent comme suit :

Principal non échu 540 000 Dt


Principal impayé 220 000 Dt
Intérêts échus 100 000 Dt
Intérêts courus et non échus 16 000 Dt
La banque a accepté la restructuration de ses dettes sur une période de 5 ans remboursable
annuellement et rémunéré au taux de 10%, la première échéance étant le 31 décembre 2017 a été
payée.

TAF :
1- Déterminez les provisions nécessaires au 31 décembre 2016 et au 31 décembre 2017 dans les
cas suivants :
A- La banque ne dispose pas de garanties
B- La banque dispose d’une garantie de l’Etat (SOTUGAR) à hauteur de 200.000 DT ;
C- La banque dispose des garanties suivantes :
 Garantie de l’Etat pour 200.000 DT
 d’une garantie hypothécaire sur un terrain pour un montant de 1.000.000 DT. l’expert
évaluateur mandaté par la banque a évalué ce terrain à 500.000 DT.
Exercice 2
La société « Matelas d’or » est spécialisée dans la fabrication de matelas destinés à l’usage hôtelier.
En 2012 et suite aux évènements qu’a connu la Tunisie la société a vu son chiffre d’affaires baissé
sensiblement suite à la baisse de la demande.
Etant un client privilégié de la banque « BQ », la société « Matelas d’or » bénéficiait de toutes les
facilités auprès de celle-ci.
Au 31 décembre 2012 les engagements de la société se détaillent comme suit :
- un crédit à long terme de 450.000 dinars payable sur 7 ans avec un taux d’intérêt de 9% l’an avec
des annuités constantes à partir du 31 décembre 2011 l’échéance de 2012 n’a pas été payée ;
- Un découvert bancaire de 230.000 dinars dont les intérêts impayés s’élèvent au 31 décembre
2012 à 30.000 dinars ;
- Une caution bancaire pour 300.000 dinars obtenue pour la participation à un appel d’offre
expirant le 31 mars 2015.

Pour garantir ses engagements, la société ABC a apporté les garanties suivantes :

1
- Un immeuble dûment hypothéqué en faveur de la banque et évalué, récemment par une expertise
externe, à 220.000 dinars.
- Un nantissement de 2.000 actions SICAV pour une valeur liquidative de 125 dinars l’action.
- Une garantie de la compagnie d’assurance « ASSU 1000 » de 50.000 dinars.
L’engagement de la société est considéré depuis mars 2012, et malgré des efforts successifs de
restructuration, comme étant un actif compromis.
Constatant que l’encaissement effectif des revenus n’était pas raisonnablement sûr, la banque a logé
depuis le 31/12/2012, les intérêts relatifs à l’emprunt ci-haut visé, au bilan au cours de leur période de
rattachement. (Soit au compte agios réservés).
Avec la reprise progressive du tourisme en 2017, la société conclura en janvier 2017 un arrangement
avec la banque consistant à consolider ses engagements impayés sous condition de payer la totalité
des intérêts impayés sur le découvert et 50% sur les intérêts impayés sur emprunt. Ainsi le crédit
consolidé est payable sur 5 ans avec un taux d’intérêt de 9% et amorti selon l’amortissement constant.
La première échéance a été payée.
T.A.F :
1) Calculez les provisions requises que doit constituer la banque au 31 décembre 2013.
2) Calculez les provisions requises que doit constituer la banque au 31 décembre 2016 sachant
qu’aucune échéance n’a été réglée depuis.
3) Quel sera l’impact de la consolidation sur la classification de la société « Matelas d’or »et quelle
sera la classe de risque de cette dernière suite audit arrangement ?
4) Calculez les provisions requises que doit constituer la banque au 31 décembre 2017.

NB : Il vous est ainsi demandé de calculer la provision sur les actifs compromis prévue par la
circulaire n°91-24 du 17 décembre 1991 telle que modifiée par les textes subséquents ainsi que la
provision additionnelle prévue par la circulaire n°2013-21.
NB : ci-dessous le tableau d’amortissement de l’emprunt.
  Annuité Principal Intérêts
31/12/2011 86 881,023 48 342,887 38 538,135
31/12/2012 86 881,023 52 877,783 34 003,239
31/12/2013 86 881,023 57 838,084 29 042,938
31/12/2014 86 881,023 63 263,695 23 617,327
31/12/2015 86 881,023 69 198,266 17 682,756
31/12/2016 86 881,023 75 689,541 11 191,481
31/12/2017 86 881,023 82 789,742 4 091,280
Tableau d’amortissement consolidé
  Capital restant dû Annuité Principal Intérêts
  960 000,000      
31/12/2017 768 000,000 278 400,000 192 000,000 86 400,000
01/01/2018 576 000,000 226 003,239 192 000,000 34 003,239
02/01/2019 384 000,000 221 042,938 192 000,000 29 042,938
03/01/2020 192 000,000 215 617,327 192 000,000 23 617,327
04/01/2021 0,000 209 682,756 192 000,000 17 682,756
    1 150 746,260 960 000,000 190 746,260

Vous aimerez peut-être aussi